I've got 99 problems
Venez donner votre avis pour la future maj !
La nouvelle version a été installée cute ! Pour découvrir les nouveautés c'est par ici & pour commenter c'est ici
Découvrez les badges, de quoi rendre votre profil encore plus personnalisé love ça se passe par ici !
Vous êtes un peu paumés ? hidebox Rendez vous sur : www.keskispass.com
S'intégrer sur un gros forum, le mode d'emploi excited A découvrir par iciii avec toutes les initiatives mises en place !
Le Deal du moment : -30%
Nike Air Max Exosense SE
Voir le deal
87.47 €

Partagez
 

 confessions - amber

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eryn O'Hare
To do list rp :
quiet night - www
like home - www
what the hell do you think you're doing ? - www
Summary :
Déposée à l’orphelinat à huit mois, c’est à un an que David O’Hare, riche célibataire, adopte Eryn. Ses racines, elle ne les connaît pas et si l’envie l’a rongée une bonne partie de son adolescence, elle se complaît à présent dans l’ignorance. Eryn est une O’Hare, et s’il y a bien un seul et unique trait de caractère qu’elle partage avec son père adoptif, c’est bien son envie de ne surtout pas entrer dans des cases. Aujourd’hui, après de vaines tentatives à l’université locale où elle a surtout brillé par ses capacités à s’enfiler des pintes cul sec, elle gère un bar dont elle loue la surface et habite juste au-dessus, dans un appart appartenant à son père à qui elle ne paie pas de loyer. Certains diront qu’elle est une ratée, d’autres que c’est une véritable génie – tout dépend de leur classe sociale, en vérité.
Date d'inscription :
01/03/2020
Messages :
207
Pseudo :
twisted
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
1x/semaine
Multinicks :
Ricardo Diaz - Anneke Van Asten - Moira Abberline
Avatar :
Krysten Ritter + tearsflight
confessions - amber Ceca719d70db8335203d594387f7c28b
Age :
33 ans
Status :
célibataire
Orientation :
d'aucuns parleraient de pansexualité, elle préfère dire qu'elle n'est pas difficile à satisfaire
Work :
patronne de bar
Home adress :
brooklyn
Communities :
the overkill
Trigger :
relations toxiques romantisées, viol
Warning :
adoption
confessions - amber 29confessions - amber 1confessions - amber 16bconfessions - amber 46confessions - amber 38confessions - amber 58confessions - amber 68confessions - amber 102confessions - amber 32confessions - amber 72confessions - amber 73confessions - amber 55confessions - amber 125confessions - amber 140
JUST SMALL DADDY ISSUES
To do list rp : quiet night - www
like home - www
what the hell do you think you're doing ? - www
Summary : Déposée à l’orphelinat à huit mois, c’est à un an que David O’Hare, riche célibataire, adopte Eryn. Ses racines, elle ne les connaît pas et si l’envie l’a rongée une bonne partie de son adolescence, elle se complaît à présent dans l’ignorance. Eryn est une O’Hare, et s’il y a bien un seul et unique trait de caractère qu’elle partage avec son père adoptif, c’est bien son envie de ne surtout pas entrer dans des cases. Aujourd’hui, après de vaines tentatives à l’université locale où elle a surtout brillé par ses capacités à s’enfiler des pintes cul sec, elle gère un bar dont elle loue la surface et habite juste au-dessus, dans un appart appartenant à son père à qui elle ne paie pas de loyer. Certains diront qu’elle est une ratée, d’autres que c’est une véritable génie – tout dépend de leur classe sociale, en vérité. Date d'inscription : 01/03/2020
Messages : 207
Pseudo : twisted
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : 1x/semaine
Multinicks : Ricardo Diaz - Anneke Van Asten - Moira Abberline
Avatar : Krysten Ritter + tearsflight
confessions - amber Ceca719d70db8335203d594387f7c28b
Age : 33 ans
Status : célibataire
Orientation : d'aucuns parleraient de pansexualité, elle préfère dire qu'elle n'est pas difficile à satisfaire
Work : patronne de bar
Home adress : brooklyn
Communities : the overkill
Trigger : relations toxiques romantisées, viol
Warning : adoption
confessions - amber 29confessions - amber 1confessions - amber 16bconfessions - amber 46confessions - amber 38confessions - amber 58confessions - amber 68confessions - amber 102confessions - amber 32confessions - amber 72confessions - amber 73confessions - amber 55confessions - amber 125confessions - amber 140

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t2530-eryn-can-t-stop-the-spirits-when-they-need-you http://99problems.forumactif.com/t2586-ask-eryn-o-hare#61194
Sujet: confessions - amberDim 21 Juin - 11:40
Octobre 2019, Bronx.

Eryn n’a pas dormi de la nuit. Elle est fatiguée, déçue, triste et se sent particulièrement honteuse d’être sujette à tous ces sentiments négatifs faisant suite au bonheur d’une de ses amies. Elle aimerait partager sa joie et elle l’a fait, du moins a-t-elle tenté. Elle avait souri, serré Meghan dans ses bras et lui avait témoigné son soulagement – elle venait de retrouver son père après plusieurs mois de recherches identitaires communes. La réalité pour Eryn est bien différente. Il y a des années qu’elle cherche ne serait-ce qu’un semblant de piste, une idée, ne serait-ce qu’un mot explicatif. La brune n’a pas besoin de figure maternelle, elle a appris à vivre sans, mais a besoin de réponses. Qu’on lui raconte d’où elle vient, quitte à accepter de ne jamais entrer en contact direct avec ses parents. Il n’y a rien, la concernant. Pas l’ombre d’une piste. Que son amie Meghan rencontre le succès qu’elle convoite la plonge dans un profond sentiment de détresse.

Elle se rend chez Amber, une autre amie – et collègue - au combat commun. À l’heure actuelle, cette dernière est probablement déjà au courant des nouvelles de la veille, d’ailleurs. Eryn sait qu’elle pourra se confier à la blonde sans crainte d’être jugée. C’est ce dont elle a besoin. Il lui faut cracher son venin pour pouvoir accepter et mieux vivre le bonheur de Meg sans risquer d’entacher leur relation de jalousie mal placée. Alors, elle frappe à la porte, et lorsqu’Amber lui ouvre, c’est son corps entier qui lâche. Eryn éclate en sanglots, abattue. « Je suis une terrible personne, mmh ? » réussit-elle à articuler entre deux inspirations saccadées. « J’arrive pas à être contente pour elle. »

Et il n’y a rien au monde, à l’heure actuelle, qui soit plus terrible aux yeux d’Eryn – être incapable de soutenir quelqu’un qu’elle aime.

_________________
mind is a battlefield
oh, my dear, heaven is a big bang now, gotta get to sleep somehow. bangin' on the ceiling, bangin' on the ceiling keep it down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Sujet: Re: confessions - amberSam 18 Juil - 1:00

When you wish upon a star
Makes no difference who you are
Anything your heart desires
Will come to you


C'est le bordel dans l'appart. Comme d'habitude, la vaisselle est encore dans l'évier, le sol est jonché de canettes de bières éventrées, d'habits à la propreté douteuse. Le canapé-lit d'Amber, dans le salon, abrite son corps abîmé. L'estomac encore imprégné d'alcool, le corps encore transpirant l'herbe fumée la veille. Et ses cheveux... un vrai nid à pigeons. Le téléphone vibre. Une fois. Deux fois. Elle l'ignore, se retournant en grognant. Il est 11h. Comme en réponse à son état lamentable, le petite appareil de métal se met alors à sonner, et la blonde peste en tendant le bras. L’attrapant entre ses doigts, elle avise d'un oeil le prénom qui s'affiche. Eryn. Shit. Elle se doit de lui répondre. Parce que c'est son amie. Parce que... parce que c'est Eryn, simplement. Elle se râcle la gorge, décroche et tente de dire d'une voix pas trop caverneuse : « Allô ? »

On frappe à la porte. Sortant de la salle de bains, les cheveux encore humides, elle a revêtu un long t-shirt en guise de robe de chambre. Après une douche et deux cafés, c'est une Amber un peu plus réveillée qui ouvre à son amie, shootant dans une canette au passage pour l'envoyer en direction de la cuisine. Raté, elle s'est réfugiée sous un meuble. Elle verrait ça après. Ouvrant la porte, avisant une silhouette brune sur son seuil, elle lance : « Hey, tout va b-.. ?!! » Elle n'a pas le temps de finir sa phrase que c'est une Eryn en larmes qui lui tombe dans les bras. La réceptionnant tant bien que mal, pas la plus douée qui soi en câlins, la blonde la soutient, lui tapotant le dos d'une main maladroite. « Non.. c'est normal. Ne t'en veux pas. C'est normal. » répète-t-elle à son amie. « Entres, avant que tout l'immeuble ne commence à écouter » plaisante-t-elle à moitié, sachant le nombre de vies merdiques abritait cet immeuble - et ô combien les ragots étaient la chose dont raffolait ces gens-là. Elle y compris. Refermant la porte derrière elle, elle l'entraîne vers le canapé - plutôt en mode lit, n'ayant pas eu le temps de faire le ménage entre temps. Pas l'envie, non plus. Boire son café devant Instagram avait été jugé plus important, comprenez. « Désolé pour le bordel, il faut que je range. Assis-toi et racontes-moi.. Tu veux un café ? » lui demande-t-elle, en profitant pour aérer l'appartement et ramasser un ou deux vêtements qui traînent, les mettant dans une corbeille à linges.


Dernière édition par Amber Moore le Dim 13 Sep - 15:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eryn O'Hare
To do list rp :
quiet night - www
like home - www
what the hell do you think you're doing ? - www
Summary :
Déposée à l’orphelinat à huit mois, c’est à un an que David O’Hare, riche célibataire, adopte Eryn. Ses racines, elle ne les connaît pas et si l’envie l’a rongée une bonne partie de son adolescence, elle se complaît à présent dans l’ignorance. Eryn est une O’Hare, et s’il y a bien un seul et unique trait de caractère qu’elle partage avec son père adoptif, c’est bien son envie de ne surtout pas entrer dans des cases. Aujourd’hui, après de vaines tentatives à l’université locale où elle a surtout brillé par ses capacités à s’enfiler des pintes cul sec, elle gère un bar dont elle loue la surface et habite juste au-dessus, dans un appart appartenant à son père à qui elle ne paie pas de loyer. Certains diront qu’elle est une ratée, d’autres que c’est une véritable génie – tout dépend de leur classe sociale, en vérité.
Date d'inscription :
01/03/2020
Messages :
207
Pseudo :
twisted
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
1x/semaine
Multinicks :
Ricardo Diaz - Anneke Van Asten - Moira Abberline
Avatar :
Krysten Ritter + tearsflight
confessions - amber Ceca719d70db8335203d594387f7c28b
Age :
33 ans
Status :
célibataire
Orientation :
d'aucuns parleraient de pansexualité, elle préfère dire qu'elle n'est pas difficile à satisfaire
Work :
patronne de bar
Home adress :
brooklyn
Communities :
the overkill
Trigger :
relations toxiques romantisées, viol
Warning :
adoption
confessions - amber 29confessions - amber 1confessions - amber 16bconfessions - amber 46confessions - amber 38confessions - amber 58confessions - amber 68confessions - amber 102confessions - amber 32confessions - amber 72confessions - amber 73confessions - amber 55confessions - amber 125confessions - amber 140
JUST SMALL DADDY ISSUES
To do list rp : quiet night - www
like home - www
what the hell do you think you're doing ? - www
Summary : Déposée à l’orphelinat à huit mois, c’est à un an que David O’Hare, riche célibataire, adopte Eryn. Ses racines, elle ne les connaît pas et si l’envie l’a rongée une bonne partie de son adolescence, elle se complaît à présent dans l’ignorance. Eryn est une O’Hare, et s’il y a bien un seul et unique trait de caractère qu’elle partage avec son père adoptif, c’est bien son envie de ne surtout pas entrer dans des cases. Aujourd’hui, après de vaines tentatives à l’université locale où elle a surtout brillé par ses capacités à s’enfiler des pintes cul sec, elle gère un bar dont elle loue la surface et habite juste au-dessus, dans un appart appartenant à son père à qui elle ne paie pas de loyer. Certains diront qu’elle est une ratée, d’autres que c’est une véritable génie – tout dépend de leur classe sociale, en vérité. Date d'inscription : 01/03/2020
Messages : 207
Pseudo : twisted
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : 1x/semaine
Multinicks : Ricardo Diaz - Anneke Van Asten - Moira Abberline
Avatar : Krysten Ritter + tearsflight
confessions - amber Ceca719d70db8335203d594387f7c28b
Age : 33 ans
Status : célibataire
Orientation : d'aucuns parleraient de pansexualité, elle préfère dire qu'elle n'est pas difficile à satisfaire
Work : patronne de bar
Home adress : brooklyn
Communities : the overkill
Trigger : relations toxiques romantisées, viol
Warning : adoption
confessions - amber 29confessions - amber 1confessions - amber 16bconfessions - amber 46confessions - amber 38confessions - amber 58confessions - amber 68confessions - amber 102confessions - amber 32confessions - amber 72confessions - amber 73confessions - amber 55confessions - amber 125confessions - amber 140

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t2530-eryn-can-t-stop-the-spirits-when-they-need-you http://99problems.forumactif.com/t2586-ask-eryn-o-hare#61194
Sujet: Re: confessions - amberLun 24 Aoû - 22:31
Si Eryn a l’air résistante à tous les chocs, elle n’est pas encore en paix avec la non-connaissance de ses origines. Si son père adoptif est un cadeau tombé du ciel pour lequel elle se dit souvent qu’elle n’a pas la considération qu’il mérite, simple question de compatibilité émotionnelle, la brune a besoin de savoir d’où elle vient. Qui est sa génitrice, son géniteur, peut-être même, et pourquoi ils avaient attendu huit longs mois avant de se décider à l’abandonner sur le pas de la porte d’un orphelinat. Que Meghan ait réussi emplit son cœur d’une joie étouffée par beaucoup de jalousie. Depuis l’annonce, la veille, elle avait tenu le choc. Seule, elle avait maintenu la boule de son estomac bien en place, niant probablement ses propres sentiments. Mais devant Amber, le vase déborde. Les défenses lâchent et elle s’écroule.

La brune suit son amie dans l’appartement dont elle ne remarque même pas le bordel ambiant dans un mélange entre rire et larmes. Ce n’est pas le moment de faire des remontrances à son amie sur sa manière de gérer le ménage, et très honnêtement, elle s’en fout. Elle est loin d’être une fée du logis elle-même. « T’inquiète », articule-t-elle tout de même en ravalant ses larmes. « Un café ce serait cool, merci. »

Sa respiration se fait plus lente et Eryn se calme tant bien que mal. Ça ne sert à rien de s’apitoyer sur son sort, pense-t-elle, et pleurnicher n’aidera pas à régler cette histoire. Alors elle commence, croisant les bras sur ses genoux : « J’imagine que Meg t’a parlé, hier ? Enfin, elle a… elle a réussi. Elle l’a retrouvé. » Un mi-rire mi-sanglot s’échappe de sa bouche alors que l’un de ses pieds bat la mesure sur le sol. « Et j’ai vraiment envie d’être heureuse pour elle, mais tout ce que je ressens en ce moment c’est un besoin intense de casser de la vaisselle. » Eryn hausse les épaules. « Ca fait quinze ans, Amber. Quinze ans que je cherche et que je remue les mêmes infos, finalement, péter dans une bouteille ça ferait le même effet. Ça pue et ça sert à rien. Enfin... je dois probablement être la pire des amies right now. Comment tu le vis, toi ? »

Elle a besoin de savoir. De se dire qu’elle n’est pas la seule, ou au contraire de recevoir sa propre méchanceté en pleine face pour pouvoir mieux digérer les informations.

_________________
mind is a battlefield
oh, my dear, heaven is a big bang now, gotta get to sleep somehow. bangin' on the ceiling, bangin' on the ceiling keep it down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Sujet: Re: confessions - amberDim 13 Sep - 15:32

When you wish upon a star
Makes no difference who you are
Anything your heart desires
Will come to you


Fermant la porte derrière son amie, elle s'active à cacher quelques fringues du mieux qu'elle peut. Amber, ce n'est pas vraiment quelqu'un d'ordonné, de méticuleux. C'est même tout le contraire. Sa vie entière est une spirale de non-sens, un saut dans le vide, une quête de soi mêlé au refus du bonheur. Elle se détruit, et sait détruire les autres quand il lui faut, pour se protéger. Mieux vaut frapper le premier coup, que le recevoir. Aussi préfère-t-elle s'éloigner de ceux dont elle s'attache. Mais au fil des ans, elle devient plus hésitante, moins ferme dans sa démarche. Peut-être par lassitude de devoir toujours montrer les crocs. Ou bien par envie maladive d'être aimée, elle aussi, ne serait-ce qu'un peu. Elle joue les dures, mais pourtant l'empathie la submerge lorsqu'elle avise Eryn au bord des larmes, au bord du rire. Elle comprends.

Disparaissant dans la cuisine, laissant la brune prendre place dans le salon-chambre, elle entame la préparation du café, écoutant d'une oreille attentive les confidences de son invitée surprise. Si Meg lui a parlé ? Elle lui a bien laissé un message sur son répondeur. Ou peut-être deux. A moins que ce ne soient deux relances de la proprio pour le loyer. Ou bien le type d'hier, pour la soirée. Elle hausse les épaules. Elle ne devine que trop le sujet concerné, de toute façon. C'est ce qui les a liées au départ, à toutes les trois. L'abandon. Et si Amber, contrairement aux deux autres, ne cherche pas plus que ça à savoir qui sont ses parents biologiques, elle meurt au fond de son cœur d'envie de le savoir.

Revenant avec deux tasses, elle en tend une à Eryn, s'asseyant à ses côtés en tailleur. Elle manque recracher une gorgée lorsque la brune compare sa situation à un vulgaire pet dans un verre. Très imagé. C'est aussi pour ça qu'elle l'apprécie, malgré elle, et qu'elle s'attache peu à peu à la grande bécasse venue chouiner. Elle est directe, et franche. Elle est gentille, mais a la peau dure. Et quand bien même aujourd'hui, son cœur semble en lambeaux. Maladroite, n'étant pas vraiment très douée pour consoler, la blonde lui attrape cependant la main, la serrant dans la sienne. Son regard azur plonge dans les yeux noisette, et elle souffle à son amie : « Écoutes... je te soutiens. Vraiment. Mais... » Elle inspire un bon coup, et, sur le ton de la confidence, souffle : « ...si tu veux péter dans cette tasse, promets-moi de la vider avant. Tu risquerais de tâcher le sofa. » Elle lui sourit alors, ne cherchant pas même à esquiver si l'autre cherche à la frapper. Elle l'aurait mérité. D'un autre côté, elle n'aimait pas la voir comme ça, si peu en confiance avec elle-même. Si Amber pouvait sembler égoïste et peu empathique, elle cherchait seulement à détendre l'atmosphère. A lui faire retrouver ce sourire si radieux qu'elle arborait d'ordinaire.

Reprenant son sérieux, elle médite, les yeux rivés sur le plafond. « Alors ça y est... elle a réussi. Bravo à elle... je suppose. Si toutes mes questions pouvaient être résolues aussi facilement... Hop ! Un claquement de doigts et c'est terminé ! » Elle appréciait Meghan, et elle espérait qu'elle n'entendrait jamais cette conversation. Mais là, tout de suite, ce n'était pas Meghan qui avait besoin de sa compassion, mais bien Eryn. Il fallait que ça sorte. Qu'elle lâche tout ce qu'elle avait à dire. Ce n'est pas Amber qui la jugerait, alors qu'elle-même avait été si souvent odieuse dans sa vie. « Salut c'est moi Meg, je suis orpheline.. ah ben non, flûte ! J'ai mes parents juste sous le nez, quelle boulette ! » imite-t-elle, réprimant un reniflement de rire, moqueuse. Les yeux pétillants de malice, elle continua à l'imiter, pour rire.
Revenir en haut Aller en bas
Eryn O'Hare
To do list rp :
quiet night - www
like home - www
what the hell do you think you're doing ? - www
Summary :
Déposée à l’orphelinat à huit mois, c’est à un an que David O’Hare, riche célibataire, adopte Eryn. Ses racines, elle ne les connaît pas et si l’envie l’a rongée une bonne partie de son adolescence, elle se complaît à présent dans l’ignorance. Eryn est une O’Hare, et s’il y a bien un seul et unique trait de caractère qu’elle partage avec son père adoptif, c’est bien son envie de ne surtout pas entrer dans des cases. Aujourd’hui, après de vaines tentatives à l’université locale où elle a surtout brillé par ses capacités à s’enfiler des pintes cul sec, elle gère un bar dont elle loue la surface et habite juste au-dessus, dans un appart appartenant à son père à qui elle ne paie pas de loyer. Certains diront qu’elle est une ratée, d’autres que c’est une véritable génie – tout dépend de leur classe sociale, en vérité.
Date d'inscription :
01/03/2020
Messages :
207
Pseudo :
twisted
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
1x/semaine
Multinicks :
Ricardo Diaz - Anneke Van Asten - Moira Abberline
Avatar :
Krysten Ritter + tearsflight
confessions - amber Ceca719d70db8335203d594387f7c28b
Age :
33 ans
Status :
célibataire
Orientation :
d'aucuns parleraient de pansexualité, elle préfère dire qu'elle n'est pas difficile à satisfaire
Work :
patronne de bar
Home adress :
brooklyn
Communities :
the overkill
Trigger :
relations toxiques romantisées, viol
Warning :
adoption
confessions - amber 29confessions - amber 1confessions - amber 16bconfessions - amber 46confessions - amber 38confessions - amber 58confessions - amber 68confessions - amber 102confessions - amber 32confessions - amber 72confessions - amber 73confessions - amber 55confessions - amber 125confessions - amber 140
JUST SMALL DADDY ISSUES
To do list rp : quiet night - www
like home - www
what the hell do you think you're doing ? - www
Summary : Déposée à l’orphelinat à huit mois, c’est à un an que David O’Hare, riche célibataire, adopte Eryn. Ses racines, elle ne les connaît pas et si l’envie l’a rongée une bonne partie de son adolescence, elle se complaît à présent dans l’ignorance. Eryn est une O’Hare, et s’il y a bien un seul et unique trait de caractère qu’elle partage avec son père adoptif, c’est bien son envie de ne surtout pas entrer dans des cases. Aujourd’hui, après de vaines tentatives à l’université locale où elle a surtout brillé par ses capacités à s’enfiler des pintes cul sec, elle gère un bar dont elle loue la surface et habite juste au-dessus, dans un appart appartenant à son père à qui elle ne paie pas de loyer. Certains diront qu’elle est une ratée, d’autres que c’est une véritable génie – tout dépend de leur classe sociale, en vérité. Date d'inscription : 01/03/2020
Messages : 207
Pseudo : twisted
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : 1x/semaine
Multinicks : Ricardo Diaz - Anneke Van Asten - Moira Abberline
Avatar : Krysten Ritter + tearsflight
confessions - amber Ceca719d70db8335203d594387f7c28b
Age : 33 ans
Status : célibataire
Orientation : d'aucuns parleraient de pansexualité, elle préfère dire qu'elle n'est pas difficile à satisfaire
Work : patronne de bar
Home adress : brooklyn
Communities : the overkill
Trigger : relations toxiques romantisées, viol
Warning : adoption
confessions - amber 29confessions - amber 1confessions - amber 16bconfessions - amber 46confessions - amber 38confessions - amber 58confessions - amber 68confessions - amber 102confessions - amber 32confessions - amber 72confessions - amber 73confessions - amber 55confessions - amber 125confessions - amber 140

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t2530-eryn-can-t-stop-the-spirits-when-they-need-you http://99problems.forumactif.com/t2586-ask-eryn-o-hare#61194
Sujet: Re: confessions - amberMar 13 Oct - 21:54
Ce dont Eryn a besoin, c’est d’une oreille qui ne la jugera pas. Elle sait qu’elle peut compter sur Amber qui vit la même situation qu’elle et avec qui elle partage un caractère plus ou moins similaire également. Elle n’a pas hésité un seul instant à venir frapper à la porte de la blonde et la remercie de réagir comme elle le fait. Ni l’une ni l’autre ne sont vraiment douée dans les discours de consolation mais Eryn n’a pas besoin de conseils, encore moins de se faire plaindre – elle souhaite simplement pouvoir cracher sa jalousie une bonne fois pour toute afin de se permettre d’avancer vers autre chose.

C’est quand Amber réussit à lui arracher un éclat de rire sincère qu’Eryn comprend qu’elle a bien choisi l’épaule sur laquelle s’épancher. En train de boire une gorgée de café au même moment, elle doit se retenir de toutes ses forces pour ne pas, justement, tâcher le canapé. Ce serait dommage. « Promis, j’épargnerai ta vaisselle. » La brune rit de bon cœur mais la conversation revient à son sujet principal. Beaucoup moins comique qu’une histoire de prout digne d’une enfant de cinq ans, vous en conviendrez.

Elle est rassurée de voir que son amie semble aussi touchée qu’elle de l’annonce que leur a fait Meghan. D’un côté, elles ont vécu – et vivent encore – ce combat ensemble. Le pire est déjà parmi elles. Que Meg ait retrouvé son père annonce, en dehors d’une bonne nouvelle, la possible fin d’une collaboration active entre les trois jeunes femmes. De quoi donner envie de bitcher un peu avant d’avaler la pilule. Eryn esquisse un sourire. Elle n’est pas du genre moqueuse et ne veut pas rentrer dans ce jeu-là, mais l’imitation d’Amber lui arrache tout de même un rictus sincère. « Et dire qu’elle n’avançait pas… il y a deux semaines encore, elle en était toute désespérée. J’arrive pas à y croire. » La brune hausse les épaules et se noie quelques secondes dans son café. Puis, en relevant la tête, conclut : « De toute façon, elle avait déjà sa mère avec elle. Pas nous. Nous on n’a personne. »

Enfin, à part un père adoptif aimant qui l’a choyée et gâtée jusqu’à l’heure actuelle – je vous rappelle qu’elle squatte l’un des appartements de David O’Hare gratuitement. On a tendance à oublier ce genre de détails lorsqu’on est en recherche de réponses. Eryn aime son père adoptif, cela va de soi, il l’a sauvée d’une vie en orphelinat et l’a élevée comme s’il l’avait faite. Mais en cet instant, c’est de ses racines dont elle a besoin. De connaître d’où elle vient exactement.

_________________
mind is a battlefield
oh, my dear, heaven is a big bang now, gotta get to sleep somehow. bangin' on the ceiling, bangin' on the ceiling keep it down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Sujet: Re: confessions - amberJeu 29 Oct - 19:40

When you wish upon a star
Makes no difference who you are
Anything your heart desires
Will come to you


Cela devait arriver un jour. Que le petit trio de recherche se sépare, se brise, en quelque sorte. Parce que l'une d'elles aurait retrouvé sa famille. Biologique, tout du moins. Parce que l'une de ces trois jeunes femmes aurait recouvré son histoire, son bout manquant du puzzle. Et si elle avait dû parier, Amber aurait certainement raté le gros lot aujourd'hui, misant tout sur la brune qui aujourd'hui même était installée sur son canapé. Elle n'avait pas confiance dans ses propres chances de retrouver sa 'famille', parce qu'elle n'y mettait pas les mêmes efforts - quasi aucun même - qu'Eryn ou Meg. Mais la première était la plus véhémente bien souvent à ce sujet, la plus désespérante du point de vue de la blonde. Parce qu'elle y croyait, parce qu'elle remuait ciel et terre pour comprendre et retrouver ce bout de passé. C'était ce qui l'inspirait, quelque part aussi, chez Eryn. Mais cette lueur d'abandon, de lassitude qu'elle put voir briller un instant dans le regard de son amie, lui fit l'effet d'un choc électrique. Semblait-elle comme ça, Amber, au quotidien ? Elle qui avait abandonné ce combat avant même de l'avoir commencé ? S'il y avait bien une chose qu'elle ne tolérait pas, Amber, c'était d'abandonner. Et pourtant dans certains cas, elle était la première à baisser les bras. Une dualité bien étrange, et un peu triste.

Réussissant à détendre un peu l'atmosphère, elle sourit lorsque la brune éclata de rire, lui promettant de ne pas casser sa vaisselle. « Y a pas intérêt, avec tes idées bizarres ! » continue-t-elle en gloussant. « Mais bon être bizarre est l'effet secondaire d'être génial, je dois donc être bien bizarre aussi. » sourit-elle de bon cœur, faisant mine de se vanter en balayant ses cheveux en mode l'Oréal. C'était bon enfant, et elle savait que si elle était venue jusqu'ici, c'était pour décompresser. De toute façon, Amber n'était pas douée pour conseiller, tapoter le dos et trouver les mots réconfortants à dire. Ce genre de scènes que vous voyez dans les séries, ou une amie se rend chez une autre pour pleurer son cœur brisé, racontant alors Bryan l'a trompé avec Jessica et que c'est le drame de sa vie, n'est-ce pas. Parce que la vie sentimentale d'une femme est régie par un preux chevalier, bien entendu. Et sans homme, il n'y a bien entendu pas de bonheur pour les femmes selon Hollywood. Et franchement, elle n'exagère qu'à peine. Mais dans toute histoire, il finit par y avoir un happy ending. Y compris dans celle de Meg. Pas la leur, hélas.

Nous. Le mot sonne étrangement à ses oreilles. Pour Amber, bien qu'elle ne l'avouerait jamais, il n'y avait jamais vraiment eu de nous. Certes, elle appréciait les deux femmes, leur bonne humeur contagieuse et leur persévérance quant à la recherche de leur famille, l'inspirant malgré elle. Mais elle ne s'était jamais sentie plus concernée que ça par leur trio, puisqu'elle-même n'était pas bien sûre au fond de vouloir connaître sa famille. Après tout, celle-ci l'avait abandonnée, ou non désirée. Si elle était encore vivante, pourquoi s'infliger la peur d'un second rejet, l'espoir d'une acceptation qui pourrait ne jamais venir. Qui pourrait un peu plus la détruire. Garder cet espoir de ne jamais savoir, aussi désespérant, triste et douloureux soit-il, lui laissait la liberté d'imaginer ce qu'elle désirait. Sa propre fin heureuse. Ou bien tragique. Cela lui permettait d'oublier, de ne pas trop y penser au quotidien. Mensonges. dans tous les cas, elle avait peur, et n'avait jamais réussi à se sentir intégrée aux deux autres. Après tout, Eryn et Meghan avaient des personnes aimantes dans leur entourage, un semblant de famille. Elle, n'avait personne, sinon quelques amis. Les bonnes sœurs étaient les personnes les plus proches qu'elle eût jamais eu, à l'orphelinat. Du moins du statut de parents, et elle ne les avait jamais considéré comme tel, c'est dire. Donc non, ce nous, n'existait pas pour la blonde. Mais elle se refusa de le dire çà Eryn, ne voulant pas la blesser. On ne se rend pas compte de ce que l'on a, pas vrai ? Seulement de ce que l'on a pas. Et Amber, l'aiderait donc de ce côté-là, n'étant pas de celles qui font la morale. Elle laissait ça aux bonnes sœurs. « Oui. » répond-t-elle simplement, avant de détourner le sujet. « C'est fou quand même... ça me paraît irréel. Comment a-t-elle fait pour trouver "aussi vite" - elle t'as dit quelque chose ? » demande-t-elle, le regard curieux. « Je veux dire.. ça semble presque trop beau pour être vrai. Elle sait pourquoi ses parents biologiques l'avaient laissée, à la base ? » Et plus important, sous-jacent dans sa question, Amber se demande : elle les pardonne, de l'avoir abandonnée ?
Revenir en haut Aller en bas
Eryn O'Hare
To do list rp :
quiet night - www
like home - www
what the hell do you think you're doing ? - www
Summary :
Déposée à l’orphelinat à huit mois, c’est à un an que David O’Hare, riche célibataire, adopte Eryn. Ses racines, elle ne les connaît pas et si l’envie l’a rongée une bonne partie de son adolescence, elle se complaît à présent dans l’ignorance. Eryn est une O’Hare, et s’il y a bien un seul et unique trait de caractère qu’elle partage avec son père adoptif, c’est bien son envie de ne surtout pas entrer dans des cases. Aujourd’hui, après de vaines tentatives à l’université locale où elle a surtout brillé par ses capacités à s’enfiler des pintes cul sec, elle gère un bar dont elle loue la surface et habite juste au-dessus, dans un appart appartenant à son père à qui elle ne paie pas de loyer. Certains diront qu’elle est une ratée, d’autres que c’est une véritable génie – tout dépend de leur classe sociale, en vérité.
Date d'inscription :
01/03/2020
Messages :
207
Pseudo :
twisted
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
1x/semaine
Multinicks :
Ricardo Diaz - Anneke Van Asten - Moira Abberline
Avatar :
Krysten Ritter + tearsflight
confessions - amber Ceca719d70db8335203d594387f7c28b
Age :
33 ans
Status :
célibataire
Orientation :
d'aucuns parleraient de pansexualité, elle préfère dire qu'elle n'est pas difficile à satisfaire
Work :
patronne de bar
Home adress :
brooklyn
Communities :
the overkill
Trigger :
relations toxiques romantisées, viol
Warning :
adoption
confessions - amber 29confessions - amber 1confessions - amber 16bconfessions - amber 46confessions - amber 38confessions - amber 58confessions - amber 68confessions - amber 102confessions - amber 32confessions - amber 72confessions - amber 73confessions - amber 55confessions - amber 125confessions - amber 140
JUST SMALL DADDY ISSUES
To do list rp : quiet night - www
like home - www
what the hell do you think you're doing ? - www
Summary : Déposée à l’orphelinat à huit mois, c’est à un an que David O’Hare, riche célibataire, adopte Eryn. Ses racines, elle ne les connaît pas et si l’envie l’a rongée une bonne partie de son adolescence, elle se complaît à présent dans l’ignorance. Eryn est une O’Hare, et s’il y a bien un seul et unique trait de caractère qu’elle partage avec son père adoptif, c’est bien son envie de ne surtout pas entrer dans des cases. Aujourd’hui, après de vaines tentatives à l’université locale où elle a surtout brillé par ses capacités à s’enfiler des pintes cul sec, elle gère un bar dont elle loue la surface et habite juste au-dessus, dans un appart appartenant à son père à qui elle ne paie pas de loyer. Certains diront qu’elle est une ratée, d’autres que c’est une véritable génie – tout dépend de leur classe sociale, en vérité. Date d'inscription : 01/03/2020
Messages : 207
Pseudo : twisted
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : 1x/semaine
Multinicks : Ricardo Diaz - Anneke Van Asten - Moira Abberline
Avatar : Krysten Ritter + tearsflight
confessions - amber Ceca719d70db8335203d594387f7c28b
Age : 33 ans
Status : célibataire
Orientation : d'aucuns parleraient de pansexualité, elle préfère dire qu'elle n'est pas difficile à satisfaire
Work : patronne de bar
Home adress : brooklyn
Communities : the overkill
Trigger : relations toxiques romantisées, viol
Warning : adoption
confessions - amber 29confessions - amber 1confessions - amber 16bconfessions - amber 46confessions - amber 38confessions - amber 58confessions - amber 68confessions - amber 102confessions - amber 32confessions - amber 72confessions - amber 73confessions - amber 55confessions - amber 125confessions - amber 140

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t2530-eryn-can-t-stop-the-spirits-when-they-need-you http://99problems.forumactif.com/t2586-ask-eryn-o-hare#61194
Sujet: Re: confessions - amberMer 25 Nov - 10:46
Parler de sa frustration a déjà pour effet de calmer un peu Eryn qui a passé la soirée et nuit dernière à ruminer sur son sort de manière purement égoïste. Petit à petit, elle relâche la pression. On ne peut pas encore dire qu’elle partage la joie de son amie, mais au moins, elle ne lui en veut – presque – plus. C’est la vie. Et Meghan avait l’avantage d’avoir sa mère, ce qui lui avait laissé une marge de manœuvre plus importante lors de ses recherches. Elle n’était pas partie de rien et ça a le mérite d’être un argument à prendre en compte. « Ben », commence la brune en sirotant son café, « Je ne connais pas sa situation exacte mais il me semble qu’elle a grandi avec sa mère et que c’est elle qui ne voulait pas lui révéler l’identité de son père. ». Très égoïste, si vous voulez le fond de sa pensée, mais après tout, le cœur a ses raisons. Juger serait malvenu. « Disons qu’elle avait statistiquement plus de chances d’aboutir à quelque chose que l’orphelin moyen. »

Et ça, Eryn ne peut rien y faire. Elle laisse s’installer un court silence, une trentaine de secondes où elle regarde tour à tour le plafond puis la fumée qui s’échappe de son mug de café. La pression retombe doucement et laisse place à une migraine sourde. Franchement, elle retournerait bien se coucher. « J’aimerais vraiment être contente pour elle, en plus. » Eryn hausse les épaules. « Je suis même pas la plus à plaindre, en plus. » Elle lève les yeux vers Amber. Elle n’a jamais connu que les orphelinats, pas de foyer aimant, pas de figure parentale qui ne porte pas une tunique de bonne sœur. Et tout d’un coup, Eryn se sent honteuse d’avoir osé se plaindre de sa situation à la blonde. Bien sûr, chaque situation est différente et la vie n’est pas une course à qui a le plus souffert, mais elle se trouve finalement bien hypocrite. « Enfin… Désolée de t’avoir embêtée. Fallait que ça sorte. »

_________________
mind is a battlefield
oh, my dear, heaven is a big bang now, gotta get to sleep somehow. bangin' on the ceiling, bangin' on the ceiling keep it down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Sujet: Re: confessions - amberMer 9 Déc - 22:28

When you wish upon a star
Makes no difference who you are
Anything your heart desires
Will come to you


Elle écoute son amie sans broncher, ne cille pas même à ses dires, alors que son cœur lui fait un backflip. D'après Eryn, Meghan avait plus de chance qu'elles de trouver son père biologique. Ce qui faisait sens, en soi, comme le dit la brune, Meghan avait déjà sa mère. Et un jour ou l'autre, clele-ci avait fini par cracher le morceau, visiblement. Mais ce qui fit mal à Amber, ce fut ce mot, cette qualification qu'elle leur attribua inévitablement, à elles deux ainsi qu'à beaucoup d'autres. Qu'est-ce qu'était au juste un 'orphelin moyen' ? Quelqu'un sans aucun parents ? Quelqu'un qui avait été abandonné volontairement par ceux-ci ? Quelqu'un qui n'avait aucune chance de retrouver son identité ? Ou simplement, peut-être, une personne qui ne méritait juste pas d'être adopté ? Non. La brune ne voulait sûrement pas dire ça ; l'esprit d'Amber l'avait fait pour elle. S'infligeant seule cette douleur en silence, alors que le mot tournait et retournait à son esprit. Etait-elle une orpheline "moyenne" ? Tout juste dans les stats ?

Un silence s'installe, sans que la blonde n'arrive à se résoudre à le rompre. La question lui brûlait les lèvres, s'insurgeant en son for intérieur, mais elle savait qu'à l'instant où les mots quitteraient ses lèvres, is feraient plus de mal que de bien. Ils la blesseraient elle, alors qu'elle était venue chercher réconfort. Etait-elle si égoïste ? Avait-elle à ce point besoin d'entendre clarification de la part de son amie ? Non. Il fallait qu'elle mette ses doutes à l'écart, ses mauvaises pensées de côté. Elle s'indignait pour tout, s'insurgeait pour rien. Pas étonnant qu'Eryn soit l'une de ses rares amies, d'ordinaire avec un tempérament de feu, de battante. Si elle dut se faire violence pour parvenir à rester tranquille, elle le fit au nom de leur amitié. Un jour, elle évoquerait le sujet avec elle. Peut-être. Mais pas aujourd'hui. Elle acquiesce sans rien dire, et rend un sourire forcé à son amie lorsqu'elle semble réaliser qu'elle n'est pas la pire. Il y a plus 'moyen' qu'elle, question orphelinat ironise-t-elle mentalement, avant de se dire mentalement de la boucler. Pourquoi était-elle constamment si aigrie, si railleuse ? La réponse pointait sur le bout de la langue, sans qu'elle parvienne à avouer sa solitude, son manque. « Pas de soucis. » lui répond-t-elle en forçant un sourire compatissant.

Le pire est, qu'elle la comprend. Mais comme Eryn en veut à Meghan tout en étant heureuse pour elle, Amber en veut à la terre entière, ses deux amies y compris, pour trouver quelques rayons de bonheur avant elle. C'est naturel. Humain. On voit d'abord ce que l'on a pas, avant de se rendre compte de tout ce que l'on possède déjà. « Toujours là pour bitcher. » plaisante-t-elle, bien que d'autres mots eurent écorchés sa gorge. Toujours là pour toi. Pourquoi était-ce si dur de l'avouer ? A ses yeux, elle se sentait niaise si elle faisait écho à ses pensées, si elle se laissait aller à de la guimauve. Ce n'était pas elle, pas vrai ? Elle, elle éait forte, elle était froide, elle était... vide. « Shit. Je vais être en retard.. je te pose quelque part ? A moins que tu préfères rester ici, j'en ai pour quelques heures mais je peux te laisser les clés de l'appart si tu veux. » lui propose-t-elle, attrapant d'une main rapide le casque de sa moto. Où allait-elle ? Elle ne travaillait pas aujourd'hui. Quelque part. N'importe où. Elle avait envie d'être seule, tout à coup. Et elle culpabilisait au fond de ne pas arriver à mieux exprimer ses émotions, pas même avec les gens dont elle est proche. Pardon Eryn. s'excusa-t-elle en silence. Elle aussi, quelque part, avait besoin de temps pour digérer tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Sujet: Re: confessions - amber
Revenir en haut Aller en bas
 

confessions - amber

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I've got 99 problems :: Archives - Empty chairs at empty tables :: archives :: rps :: rp abandonnés-