I've got 99 problems
Venez donner votre avis pour la future maj !
La nouvelle version a été installée cute ! Pour découvrir les nouveautés c'est par ici & pour commenter c'est ici
Découvrez les badges, de quoi rendre votre profil encore plus personnalisé love ça se passe par ici !
Vous êtes un peu paumés ? hidebox Rendez vous sur : www.keskispass.com
S'intégrer sur un gros forum, le mode d'emploi excited A découvrir par iciii avec toutes les initiatives mises en place !
-37%
Le deal à ne pas rater :
Nike – Débardeur de running pour Femme à 25€
25 € 40 €
Voir le deal

Partagez
 

 it's all coming back to me now (reece)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sameen Ayad
To do list rp :
dispo wyatt g. (www) ; rich kids (www) ; tristan h. (www) ; reece e. (www)
Summary :
Fille d'un réalisateur connu et d'une personnalité mondaine, Sameen a eu une vie relativement normale (et aisée) jusqu'au divorce de ses parents. La vie parfaite a un peu brisée à ce moment là entre sa mère qui s'est poussée en France avec son nouveau petit-ami et papa qui sort avec les actrices avec qui il travaille (peu importe leur âge). Sameen se retrouve donc à la vue du public et des médias qui s'intéressent aux dernières frasques de son père. Mais Sameen, elle, elle veut juste jouer au football, devenir suffisamment bonne pour faire partie de l'équipe nationale de foot. Ce n'est pas exactement ce qu'elle fait de ses journées, forcée d'étudier en droit pour avoir une "carrière digne de ce nom". Ça ne lui plait pas, mais elle s'exécute quand même, parce que c'est la décision de ses parents. Sameen rêve de laisser sa trace sur le monde, elle brûle d'une passion, d'une ambition qui rythme chacun de ses pas. Assez pour être une boule d'énergie qui attire le regard, mais surtout, assez pour que l'égo revienne sur le tapis et qu'elle se montre déplaisante. Elle déplace de l'air, ça c'est sur.
Date d'inscription :
14/07/2020
Messages :
119
Pseudo :
dday / audrey.
Player's pronoun :
elle.
Rythme de rp :
au moins trois réponses par semaine.
Multinicks :
hope fawkes (f. pugh), ofelia bernal (e. toubia) & samuel hoorani (r. ahmed)
Avatar :
cenit nadir + prométhée (avatar) ; kane (gif).
it's all coming back to me now (reece) KaV9JD1
Age :
vingt-deux ans.
Nationality :
américaine.
Origins :
du côté de ton père, c'est le maroc et l'arabie saoudite. du côté de ta mère, c'est porto rico.
Religion :
musulmane en théorie, mais tu ne pratiques absolument pas.
Status :
célibataire.
Orientation :
bi, bi, bi until the day I die.
Work :
étudiante en droit à la columbia university ; membre de l'équipe de foot.
Home adress :
27, 74th street, manhattan (avec son père malheureusement).
Communities :
étudiants de columbia university ; the lift ; the ouptost.
Trigger :
suicide, tentatives de suicide.
Warning :
racisme, infidélité, relations malsaines (concernant son père surtout).
it's all coming back to me now (reece) 19it's all coming back to me now (reece) 2it's all coming back to me now (reece) 16bit's all coming back to me now (reece) 13it's all coming back to me now (reece) 59it's all coming back to me now (reece) 173it's all coming back to me now (reece) 201it's all coming back to me now (reece) 177it's all coming back to me now (reece) 47it's all coming back to me now (reece) 49it's all coming back to me now (reece) 79it's all coming back to me now (reece) 65it's all coming back to me now (reece) 66it's all coming back to me now (reece) 67it's all coming back to me now (reece) 68it's all coming back to me now (reece) 74it's all coming back to me now (reece) 90it's all coming back to me now (reece) 97it's all coming back to me now (reece) 165it's all coming back to me now (reece) 166it's all coming back to me now (reece) 202it's all coming back to me now (reece) 41it's all coming back to me now (reece) 91it's all coming back to me now (reece) 181it's all coming back to me now (reece) 111it's all coming back to me now (reece) 109it's all coming back to me now (reece) 128it's all coming back to me now (reece) 135it's all coming back to me now (reece) 140it's all coming back to me now (reece) 158
FIT HOT GUYS HAVE PROBLEMS TOO
To do list rp : dispo wyatt g. (www) ; rich kids (www) ; tristan h. (www) ; reece e. (www) Summary : Fille d'un réalisateur connu et d'une personnalité mondaine, Sameen a eu une vie relativement normale (et aisée) jusqu'au divorce de ses parents. La vie parfaite a un peu brisée à ce moment là entre sa mère qui s'est poussée en France avec son nouveau petit-ami et papa qui sort avec les actrices avec qui il travaille (peu importe leur âge). Sameen se retrouve donc à la vue du public et des médias qui s'intéressent aux dernières frasques de son père. Mais Sameen, elle, elle veut juste jouer au football, devenir suffisamment bonne pour faire partie de l'équipe nationale de foot. Ce n'est pas exactement ce qu'elle fait de ses journées, forcée d'étudier en droit pour avoir une "carrière digne de ce nom". Ça ne lui plait pas, mais elle s'exécute quand même, parce que c'est la décision de ses parents. Sameen rêve de laisser sa trace sur le monde, elle brûle d'une passion, d'une ambition qui rythme chacun de ses pas. Assez pour être une boule d'énergie qui attire le regard, mais surtout, assez pour que l'égo revienne sur le tapis et qu'elle se montre déplaisante. Elle déplace de l'air, ça c'est sur. Date d'inscription : 14/07/2020
Messages : 119
Pseudo : dday / audrey.
Player's pronoun : elle.
Rythme de rp : au moins trois réponses par semaine.
Multinicks : hope fawkes (f. pugh), ofelia bernal (e. toubia) & samuel hoorani (r. ahmed)
Avatar : cenit nadir + prométhée (avatar) ; kane (gif).
it's all coming back to me now (reece) KaV9JD1
Age : vingt-deux ans.
Nationality : américaine.
Origins : du côté de ton père, c'est le maroc et l'arabie saoudite. du côté de ta mère, c'est porto rico.
Religion : musulmane en théorie, mais tu ne pratiques absolument pas.
Status : célibataire.
Orientation : bi, bi, bi until the day I die.
Work : étudiante en droit à la columbia university ; membre de l'équipe de foot.
Home adress : 27, 74th street, manhattan (avec son père malheureusement).
Communities : étudiants de columbia university ; the lift ; the ouptost.
Trigger : suicide, tentatives de suicide.
Warning : racisme, infidélité, relations malsaines (concernant son père surtout).
it's all coming back to me now (reece) 19it's all coming back to me now (reece) 2it's all coming back to me now (reece) 16bit's all coming back to me now (reece) 13it's all coming back to me now (reece) 59it's all coming back to me now (reece) 173it's all coming back to me now (reece) 201it's all coming back to me now (reece) 177it's all coming back to me now (reece) 47it's all coming back to me now (reece) 49it's all coming back to me now (reece) 79it's all coming back to me now (reece) 65it's all coming back to me now (reece) 66it's all coming back to me now (reece) 67it's all coming back to me now (reece) 68it's all coming back to me now (reece) 74it's all coming back to me now (reece) 90it's all coming back to me now (reece) 97it's all coming back to me now (reece) 165it's all coming back to me now (reece) 166it's all coming back to me now (reece) 202it's all coming back to me now (reece) 41it's all coming back to me now (reece) 91it's all coming back to me now (reece) 181it's all coming back to me now (reece) 111it's all coming back to me now (reece) 109it's all coming back to me now (reece) 128it's all coming back to me now (reece) 135it's all coming back to me now (reece) 140it's all coming back to me now (reece) 158

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t3802-when-your-arms-feel-like-freedom-sameen http://99problems.forumactif.com/t3998-recherche-d-hope-f-et-de-sameen-a http://99problems.forumactif.com/t3842-instagram-sameen-ay http://99problems.forumactif.com/t3843-ask-sameen-ayad
Sujet: it's all coming back to me now (reece)Sam 18 Juil 2020 - 22:20
it's all coming back
to me now
@reece erwing & sameen ayad
« Pourquoi est-ce que vous avez besoin de moi en fait ? » Une grimace étire tes traits alors que les réponses de tes amies se mélangent et s’interrompent sans qu’une vraie réponse ne te soit donnée. T’entends qu’il manque un membre à leur équipe, que t’as des connaissances particulières qu’elles n’ont pas… même que t’es mignonne. Ouais en fait,  peut-être parce qu’il n’y a vraiment de , peut-être que c’est juste pour passer un bon moment avec toi. Tu n’es pas contre l’idée, pas du tout même, tu juges juste un peu le choix d’activité. Sortir oui, sortir pour une soirée de trivia dans un bar quelconque… non. Ce n’est pas vraiment ton genre d’activité, quelque chose d’un peu plus mouvementé étant bien plus dans tes cordes. Mais tu n’as pas envie de refuser l’invitation, pas envie de rater l’occasion de passer un bon moment avec tes amies. C’est pour ça que tu leur emboites le pas, même si tu ronchonnes du même coup.

De toute façon, là où l’activité ne t’enchante pas particulièrement, il y aura toujours un peu d’alcool pour adoucir ton humeur. Tu commences même la soirée par commander des shots pour tes amies alors qu’elles vont vous inscrire pour la soirée de trivia. Tu ne comptes pas abuser, après tout, il faut que tu sois en plein contrôle de tes capacités pour répondre à des questions. Ouais, faut croire que c’est ton plan pour la soirée, aussi difficile est-ce à croire pour toi. Qu’importe, tu t’installes à leur côté, écoutant distraitement alors qu’elles t’expliquent les règles et t’annoncent que votre nom d’équipe est le « best friend squad ». Tu voudrais vraiment protester contre ce choix, mais au final, il te fait plus rire qu’autre chose. Puis au final l’important, c’est plutôt que vous remportiez la partie, ton côté compétitif ne pouvant qu’accepter cette conclusion.

Les autres participants semblent enfin terminer de s’installer et l’animateur entreprend d’expliquer les règles. Ayant déjà eu droit à une explication plus plaisante, t’en profites pour observer qui sera votre compétition de façon à identifier les adversaires les plus coriaces. Du moins c’était le plan initial, la réalité est toute autre alors que ton regard se pose sur un homme au passage. Tu reportes ton attention vers lui, ne pouvant chasser l’impression de familiarité qui t’envahit en le voyant. Tu n’arrives pourtant pas à le replacer, pas du tout même. « Dites, vous le connaissez lui ? » Que tu demandes à tes amies en désignant l’inconnu familier d’un signe de tête qui se veut discret (avec plus ou moins de succès). T’espères qu’ils viennent tous suffisamment pour qu’elles soient en mesure de te donner un nom, juste pour que tu puisses te faire une idée. Elles n’ont rien à te donner, si bien que tu dois te contenter de lui adresser un sourire alors que la partie semble commencer. Tu pourras toujours aller le voir après coup.  
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reece Erwing
To do list rp :
sameen ayad - www 1 www 2
arya cohen - www
blaise o'connor - www
la bande - www
sujet commun métro - www
Summary :
Il a grandi à la Nouvelle-Orléans, dans une famille nombreuse et aimante. Du bruit, il y en avait dans la maison, mais tout a changé quand le père de Reece, charpentier de son état, se retire la vie, alors que Reece avait dix ans. Personne n'en parle, sinon pour dire qu'il a été faible de faire cela. Et Reece se replie un peu sur lui-même, trouvant son échappatoire dans l'écriture. Il rencontre celle qui deviendra sa femme quand il a quatorze ans, ils sont le premier amour l'un de l'autre et imaginent ne jamais se quitter. Ils se marient tôt, alors qu'ils ont vingt ans, mais ça ne choque personne. A côté de ça, Reece écrit toujours, aidé par un ancien prof, tout en faisant quelques petits boulots. Lorsque son roman est publié, le bonheur est absolu. Sauf que le succès n'est pas au rendez-vous, son éditeur le lâche et il doit retourner à un boulot dans le bâtiment. Ce n'est que deux ans plus tard que son histoire est repérée par des producteurs de télévision, qui veulent l'adapter en mini-série. Là, son histoire rencontre le succès et il déménage à LA avec sa femme pour s'essayer au métier de scénariste, qui lui réussit beaucoup plus. Il travaille sur de nombreux projets, à la télévision ou au cinéma, et gagne très bien sa vie. A côté de ça, sa vie de couple est malheureusement rythmée par des échecs à devenir parents. Tout cela les affecte, l'affecte lui. Il commence une dépression, sans le réaliser, sans en parler, il préfère se concentrer encore plus sur son travail. Au bout d'un moment, cela atteint leur mariage, ne faisant que les éloigner, et elle finit par demander le divorce. Nouveau coup dur pour Reece, qui multiplie les projets de films et de séries. Pendant quatre ans, il a un rythme effréné, et il rencontre d'ailleurs sa seconde femme sur un tournage. Il réalise qu'il ne va pas bien lorsqu'une histoire résonne en lui, lui rappelle son père et le fait qu'il n'allait pas bien non plus, qu'il y avait eu des signes qu'il reconnait chez lui aussi. Il consulte un psychologue, qui le diagnostique rapidement : une dépression. Il lui faut quelques temps pour aller mieux, pour que les séances et les médicaments fassent effet, et petit à petit, il réalise que cette vie n'est plus faite pour lui. Il n'est pas réellement amoureux de sa femme, n'est pas pleinement heureux de son travail. Alors il plaque tout, en septembre 2019. Il s'installe à New York, demande le divorce et recommence à écrire ce qu'il a envie d'écrire, et non pas ce que le grand public a envie de voir. Et finalement, il est bien plus heureux ainsi.
Date d'inscription :
18/07/2020
Messages :
596
Pseudo :
tearsflight / marine
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
1/2 par semaine au minimum
Multinicks :
Adriel Lynd (www) / Samia Lakhani (www) / Archer
Quinn (www) / Melchior
Jordans (www)
Avatar :
MBJ (valtersen + gp)
it's all coming back to me now (reece) Tumblr_inline_oz2qc1HQ8g1rrbwq5_540
Age :
37 ans
Nationality :
américain
Religion :
catholique
Status :
bientôt divorcé pour la seconde fois
Orientation :
hétéro
Work :
ancien scénariste pour le cinéma et la télévision, essaye de (re)devenir écrivain et travaille sur un roman
Home adress :
#15, 74th street, upper east side
Communities :
Paroisse St Luke, Co-working Nomad
Trigger :
none
Warning :
dépression, fausses couches, mention de suicide (n'hésitez pas à m'en parler, si ça risque de poser problème et ça ne sera pas évoqué dans nos rps)
aucun badge pour l'instant.
I NEED HELP
To do list rp : sameen ayad - www 1 www 2
arya cohen - www
blaise o'connor - www
la bande - www
sujet commun métro - www
Summary : Il a grandi à la Nouvelle-Orléans, dans une famille nombreuse et aimante. Du bruit, il y en avait dans la maison, mais tout a changé quand le père de Reece, charpentier de son état, se retire la vie, alors que Reece avait dix ans. Personne n'en parle, sinon pour dire qu'il a été faible de faire cela. Et Reece se replie un peu sur lui-même, trouvant son échappatoire dans l'écriture. Il rencontre celle qui deviendra sa femme quand il a quatorze ans, ils sont le premier amour l'un de l'autre et imaginent ne jamais se quitter. Ils se marient tôt, alors qu'ils ont vingt ans, mais ça ne choque personne. A côté de ça, Reece écrit toujours, aidé par un ancien prof, tout en faisant quelques petits boulots. Lorsque son roman est publié, le bonheur est absolu. Sauf que le succès n'est pas au rendez-vous, son éditeur le lâche et il doit retourner à un boulot dans le bâtiment. Ce n'est que deux ans plus tard que son histoire est repérée par des producteurs de télévision, qui veulent l'adapter en mini-série. Là, son histoire rencontre le succès et il déménage à LA avec sa femme pour s'essayer au métier de scénariste, qui lui réussit beaucoup plus. Il travaille sur de nombreux projets, à la télévision ou au cinéma, et gagne très bien sa vie. A côté de ça, sa vie de couple est malheureusement rythmée par des échecs à devenir parents. Tout cela les affecte, l'affecte lui. Il commence une dépression, sans le réaliser, sans en parler, il préfère se concentrer encore plus sur son travail. Au bout d'un moment, cela atteint leur mariage, ne faisant que les éloigner, et elle finit par demander le divorce. Nouveau coup dur pour Reece, qui multiplie les projets de films et de séries. Pendant quatre ans, il a un rythme effréné, et il rencontre d'ailleurs sa seconde femme sur un tournage. Il réalise qu'il ne va pas bien lorsqu'une histoire résonne en lui, lui rappelle son père et le fait qu'il n'allait pas bien non plus, qu'il y avait eu des signes qu'il reconnait chez lui aussi. Il consulte un psychologue, qui le diagnostique rapidement : une dépression. Il lui faut quelques temps pour aller mieux, pour que les séances et les médicaments fassent effet, et petit à petit, il réalise que cette vie n'est plus faite pour lui. Il n'est pas réellement amoureux de sa femme, n'est pas pleinement heureux de son travail. Alors il plaque tout, en septembre 2019. Il s'installe à New York, demande le divorce et recommence à écrire ce qu'il a envie d'écrire, et non pas ce que le grand public a envie de voir. Et finalement, il est bien plus heureux ainsi. Date d'inscription : 18/07/2020
Messages : 596
Pseudo : tearsflight / marine
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : 1/2 par semaine au minimum
Multinicks : Adriel Lynd (www) / Samia Lakhani (www) / Archer
Quinn (www) / Melchior
Jordans (www)
Avatar : MBJ (valtersen + gp)
it's all coming back to me now (reece) Tumblr_inline_oz2qc1HQ8g1rrbwq5_540
Age : 37 ans
Nationality : américain
Religion : catholique
Status : bientôt divorcé pour la seconde fois
Orientation : hétéro
Work : ancien scénariste pour le cinéma et la télévision, essaye de (re)devenir écrivain et travaille sur un roman
Home adress : #15, 74th street, upper east side
Communities : Paroisse St Luke, Co-working Nomad
Trigger : none
Warning : dépression, fausses couches, mention de suicide (n'hésitez pas à m'en parler, si ça risque de poser problème et ça ne sera pas évoqué dans nos rps)
aucun badge pour l'instant.

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t3826-no-one-else-is-singing-my-song-reece
Sujet: Re: it's all coming back to me now (reece)Dim 19 Juil 2020 - 7:17
Ce n’est pas faute d’essayer. Reece s’est créé des horaires de travail, un rythme régulier pour éviter les moments d’égarement, ou au contraire, des moments où il ne sortirait plus du tout de son histoire. Ecrire un roman, sans réelle deadline, seul, ça n’a rien à voir avec ce qu’il faisait dans le monde du cinéma. Certes, il y a des points communs, des intrigues et des trames similaires. Mais là où son principal point de concentration était sur les dialogues et la façon dont l’acteur devrait les faire passer, c’est tout à fait différent dans un roman. Et s’il apprécie de devoir beaucoup plus creuser les choses, il a parfois un peu de mal. Aujourd’hui avait été une de ces journées. Il avait beaucoup discuté avec d’autres personnes dans l’espace de co-working, certains sans doute ravis d’avoir une excuse, tout comme lui. Et finalement, l’inspiration le frappe une heure avant l’heure à laquelle il devait partir.
Ses doigts se baladent sur le clavier, sans qu’il prenne le temps de relire ce qu’il écrit, quand une notification apparait sur son écran. Un ami qui s’inquiète qu’il ne soit pas encore arrivé au bar. Perdu dans ses idées, Reece en avait oublié la soirée trivia. Pourtant, il était impatient dès qu’il avait réalisé que c’était jeudi, en se réveillant. Il termine son paragraphe en vitesse, sait d’avance qu’il devra le relire davantage demain, range ses affaires et quitte l’espace de co-working. Heureusement, le bar est à deux pas, à la fois de chez lui et de son lieu de travail, alors quand il arrive, les festivités n’ont pas encore commencé. On lui a même commandé un verre. Il faut dire qu’il commence toujours par la même chose : une piña colada. Il salue tout le monde d’une accolade, avant de prendre sa place. Là aussi, ils sont toujours à la même table, chacun à sa place. Comme une tradition, un porte-chance. Ce qui ne signifie pas qu’ils gagnent tout le temps, mais les choses sont juste ainsi.
Il est à peine assis quand le propriétaire du bar commence à donner les règles. Règles qu’il connait, bien évidemment par cœur, et c’est pour cela qu’il prend enfin le temps de regarder les autres personnes présentes dans le bar. S’il y a d’autres habitués, qui sont régulièrement leurs adversaires, il y a également souvent de nouveaux visages. Dont un qui attire un peu plus l’attention de Reece. Il ignore d’où, mais elle lui dit quelque chose. Il l’a forcément déjà rencontrée. Et, alors qu’il fouille sa mémoire, il est interrompu par son voisin. « Tu la connais ? Elle est canon. » Parole d’un homme marié, mais il vit un peu par procuration, pourtant loin d’être malheureux en mariage. Elle est belle, c’est vrai. Et un instant, leurs regards se croisent, et elle lui sourit. Elle a sans doute remarqué qu’il la regardait, alors il fait de même, ajoute même un petit signe de la main. « Je crois oui. Son visage me dit quelque chose, mais je ne sais plus où je l’ai déjà vue. » Il détourne finalement le regard, pour se reconcentrer sur les règles. Pourtant, même sans la regarder, il visualise son visage. Troublé, il ne résiste pas et regarde à nouveau dans sa réaction. Elle est accompagnée d’un groupe de filles, sans doute toutes très jeunes. « En tout cas, elle te regarde aussi. Mais je compte sur toi pour ne pas la laisser gagner juste pour l’inviter plus tard. » Reece secoue la tête en riant, et se tourne vers ses coéquipiers. « Je ne laisse jamais personne gagner, vous le savez depuis le temps. » Il prend une gorgée de son cocktail, avant de se concentrer, yeux rivés sur le buzzer au lieu de regarder cette fille à la table en face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sameen Ayad
To do list rp :
dispo wyatt g. (www) ; rich kids (www) ; tristan h. (www) ; reece e. (www)
Summary :
Fille d'un réalisateur connu et d'une personnalité mondaine, Sameen a eu une vie relativement normale (et aisée) jusqu'au divorce de ses parents. La vie parfaite a un peu brisée à ce moment là entre sa mère qui s'est poussée en France avec son nouveau petit-ami et papa qui sort avec les actrices avec qui il travaille (peu importe leur âge). Sameen se retrouve donc à la vue du public et des médias qui s'intéressent aux dernières frasques de son père. Mais Sameen, elle, elle veut juste jouer au football, devenir suffisamment bonne pour faire partie de l'équipe nationale de foot. Ce n'est pas exactement ce qu'elle fait de ses journées, forcée d'étudier en droit pour avoir une "carrière digne de ce nom". Ça ne lui plait pas, mais elle s'exécute quand même, parce que c'est la décision de ses parents. Sameen rêve de laisser sa trace sur le monde, elle brûle d'une passion, d'une ambition qui rythme chacun de ses pas. Assez pour être une boule d'énergie qui attire le regard, mais surtout, assez pour que l'égo revienne sur le tapis et qu'elle se montre déplaisante. Elle déplace de l'air, ça c'est sur.
Date d'inscription :
14/07/2020
Messages :
119
Pseudo :
dday / audrey.
Player's pronoun :
elle.
Rythme de rp :
au moins trois réponses par semaine.
Multinicks :
hope fawkes (f. pugh), ofelia bernal (e. toubia) & samuel hoorani (r. ahmed)
Avatar :
cenit nadir + prométhée (avatar) ; kane (gif).
it's all coming back to me now (reece) KaV9JD1
Age :
vingt-deux ans.
Nationality :
américaine.
Origins :
du côté de ton père, c'est le maroc et l'arabie saoudite. du côté de ta mère, c'est porto rico.
Religion :
musulmane en théorie, mais tu ne pratiques absolument pas.
Status :
célibataire.
Orientation :
bi, bi, bi until the day I die.
Work :
étudiante en droit à la columbia university ; membre de l'équipe de foot.
Home adress :
27, 74th street, manhattan (avec son père malheureusement).
Communities :
étudiants de columbia university ; the lift ; the ouptost.
Trigger :
suicide, tentatives de suicide.
Warning :
racisme, infidélité, relations malsaines (concernant son père surtout).
it's all coming back to me now (reece) 19it's all coming back to me now (reece) 2it's all coming back to me now (reece) 16bit's all coming back to me now (reece) 13it's all coming back to me now (reece) 59it's all coming back to me now (reece) 173it's all coming back to me now (reece) 201it's all coming back to me now (reece) 177it's all coming back to me now (reece) 47it's all coming back to me now (reece) 49it's all coming back to me now (reece) 79it's all coming back to me now (reece) 65it's all coming back to me now (reece) 66it's all coming back to me now (reece) 67it's all coming back to me now (reece) 68it's all coming back to me now (reece) 74it's all coming back to me now (reece) 90it's all coming back to me now (reece) 97it's all coming back to me now (reece) 165it's all coming back to me now (reece) 166it's all coming back to me now (reece) 202it's all coming back to me now (reece) 41it's all coming back to me now (reece) 91it's all coming back to me now (reece) 181it's all coming back to me now (reece) 111it's all coming back to me now (reece) 109it's all coming back to me now (reece) 128it's all coming back to me now (reece) 135it's all coming back to me now (reece) 140it's all coming back to me now (reece) 158
FIT HOT GUYS HAVE PROBLEMS TOO
To do list rp : dispo wyatt g. (www) ; rich kids (www) ; tristan h. (www) ; reece e. (www) Summary : Fille d'un réalisateur connu et d'une personnalité mondaine, Sameen a eu une vie relativement normale (et aisée) jusqu'au divorce de ses parents. La vie parfaite a un peu brisée à ce moment là entre sa mère qui s'est poussée en France avec son nouveau petit-ami et papa qui sort avec les actrices avec qui il travaille (peu importe leur âge). Sameen se retrouve donc à la vue du public et des médias qui s'intéressent aux dernières frasques de son père. Mais Sameen, elle, elle veut juste jouer au football, devenir suffisamment bonne pour faire partie de l'équipe nationale de foot. Ce n'est pas exactement ce qu'elle fait de ses journées, forcée d'étudier en droit pour avoir une "carrière digne de ce nom". Ça ne lui plait pas, mais elle s'exécute quand même, parce que c'est la décision de ses parents. Sameen rêve de laisser sa trace sur le monde, elle brûle d'une passion, d'une ambition qui rythme chacun de ses pas. Assez pour être une boule d'énergie qui attire le regard, mais surtout, assez pour que l'égo revienne sur le tapis et qu'elle se montre déplaisante. Elle déplace de l'air, ça c'est sur. Date d'inscription : 14/07/2020
Messages : 119
Pseudo : dday / audrey.
Player's pronoun : elle.
Rythme de rp : au moins trois réponses par semaine.
Multinicks : hope fawkes (f. pugh), ofelia bernal (e. toubia) & samuel hoorani (r. ahmed)
Avatar : cenit nadir + prométhée (avatar) ; kane (gif).
it's all coming back to me now (reece) KaV9JD1
Age : vingt-deux ans.
Nationality : américaine.
Origins : du côté de ton père, c'est le maroc et l'arabie saoudite. du côté de ta mère, c'est porto rico.
Religion : musulmane en théorie, mais tu ne pratiques absolument pas.
Status : célibataire.
Orientation : bi, bi, bi until the day I die.
Work : étudiante en droit à la columbia university ; membre de l'équipe de foot.
Home adress : 27, 74th street, manhattan (avec son père malheureusement).
Communities : étudiants de columbia university ; the lift ; the ouptost.
Trigger : suicide, tentatives de suicide.
Warning : racisme, infidélité, relations malsaines (concernant son père surtout).
it's all coming back to me now (reece) 19it's all coming back to me now (reece) 2it's all coming back to me now (reece) 16bit's all coming back to me now (reece) 13it's all coming back to me now (reece) 59it's all coming back to me now (reece) 173it's all coming back to me now (reece) 201it's all coming back to me now (reece) 177it's all coming back to me now (reece) 47it's all coming back to me now (reece) 49it's all coming back to me now (reece) 79it's all coming back to me now (reece) 65it's all coming back to me now (reece) 66it's all coming back to me now (reece) 67it's all coming back to me now (reece) 68it's all coming back to me now (reece) 74it's all coming back to me now (reece) 90it's all coming back to me now (reece) 97it's all coming back to me now (reece) 165it's all coming back to me now (reece) 166it's all coming back to me now (reece) 202it's all coming back to me now (reece) 41it's all coming back to me now (reece) 91it's all coming back to me now (reece) 181it's all coming back to me now (reece) 111it's all coming back to me now (reece) 109it's all coming back to me now (reece) 128it's all coming back to me now (reece) 135it's all coming back to me now (reece) 140it's all coming back to me now (reece) 158

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t3802-when-your-arms-feel-like-freedom-sameen http://99problems.forumactif.com/t3998-recherche-d-hope-f-et-de-sameen-a http://99problems.forumactif.com/t3842-instagram-sameen-ay http://99problems.forumactif.com/t3843-ask-sameen-ayad
Sujet: Re: it's all coming back to me now (reece)Dim 19 Juil 2020 - 15:11
it's all coming back
to me now
@reece erwing & sameen ayad
Autant l’admettre, t’es plutôt déçue que tes amies ne soient pas en mesure de t’aider à identifier l’homme. Un prénom aurait aidé, peut-être même que ça aurait suffit à faire fonctionner ta mémoire. Sauf que tu n’as rien, juste un sourire à lui offrir lorsque vos regards se croisent et un signe de main en réponse au sien. Ça ne passe pas inaperçu, l’amie la plus proche de toi te donnant un petit coup de coude taquin. « Il est pas mal. » Et toi tu rigoles, tentée pendant un bref instant de souligner qu’il est plus que pas mal. Tu optes pour quelque chose d’un peu plus mesuré : « Je sais pas, j’ai l’impression de le connaitre. » Tu supposes que c’est vite dit "le connaitre", mais l’impression ne passe pas même lorsque tu détournes le regard. Ton amie ne semble pas trop s’en préoccuper, haussant les épaules avant de te rétorquer : « Peut-être que t’as juste envie d’apprendre à le connaitre. » C’est à ton tour de lui donner un petit coup de coude, une façon de lui donner raison sans l’admettre complètement. Après tout ce n’est pas que tu veux ou ne veux pas apprendre à le connaitre, c’est que tu sais que tu l’as croisé avant, sans être capable de mettre le doigt dessus. Tu peux écarter certaines possibilités : il n’est pas dans tes cours, tu ne l’as pas rencontré ici puisque c’est la première fois que tu les accompagnes… alors d’où est-ce que tu pourrais le connaitre ?

Tu n’as pas le temps de t’y attarder davantage que la partie commence. Tu relèves la tête vers le présentateur écoutant distraitement la question posée. Tu doutes franchement avoir la réponse de toute façon. Comme de fait : « Qui a découvert la pénicilline ? » Alors là, tans pis, tu décroches aussitôt. Tu brilleras quand il y aura une question de sport, voilà tout ce que tu trouves à te dire lorsqu’un buzzer sonne un peu plus loin. Tu relèves la tête, mais ton regard se porte plutôt sur la table d’en face, encore sur l’inconnu. Tu te demandes vaguement si c’est un habitué, si quelqu’un d’autre pourrait satisfaire ta curiosité le concernant. Que ton regard se porte à nouveau sur lui n’échappe pas à tes amies, l’une d’entre elle faisant remarquer : « Il a l’air de te regarder aussi, tu pourrais en profiter pour le distraire. » Tu pourrais presque t’offusquer de cette proposition, mais en fait, tu ne peux qu’en rire. Comme quoi elle est vraiment motivée à gagner. Et puis ce n’est pas une mauvaise idée en soit, même si tu doutes que ça fonctionne vraiment. « Pourquoi pas, au moins je ferai ma part. » Que tu dis en plaisantant alors que tu reportes ton attention vers lui, un sourire charmant sur les lèvres. Peut-être que ton amie a raison, c’est peut-être juste que tu trouves qu’il a l’air charmant. Assez pour que tu demandes au barman de lui amener un verre de ce qu’il boit lorsque tu te commandes un cocktail avant de reporter ton attention vers le propriétaire qui semble enchainer avec les prochaines questions. T’écoutes distraitement, peut-être pas assez impliquée aux goûts de tes coéquipières, mais prête à offrir ton plus beau sourire à l’homme lorsque viendra son heure de répondre.  
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reece Erwing
To do list rp :
sameen ayad - www 1 www 2
arya cohen - www
blaise o'connor - www
la bande - www
sujet commun métro - www
Summary :
Il a grandi à la Nouvelle-Orléans, dans une famille nombreuse et aimante. Du bruit, il y en avait dans la maison, mais tout a changé quand le père de Reece, charpentier de son état, se retire la vie, alors que Reece avait dix ans. Personne n'en parle, sinon pour dire qu'il a été faible de faire cela. Et Reece se replie un peu sur lui-même, trouvant son échappatoire dans l'écriture. Il rencontre celle qui deviendra sa femme quand il a quatorze ans, ils sont le premier amour l'un de l'autre et imaginent ne jamais se quitter. Ils se marient tôt, alors qu'ils ont vingt ans, mais ça ne choque personne. A côté de ça, Reece écrit toujours, aidé par un ancien prof, tout en faisant quelques petits boulots. Lorsque son roman est publié, le bonheur est absolu. Sauf que le succès n'est pas au rendez-vous, son éditeur le lâche et il doit retourner à un boulot dans le bâtiment. Ce n'est que deux ans plus tard que son histoire est repérée par des producteurs de télévision, qui veulent l'adapter en mini-série. Là, son histoire rencontre le succès et il déménage à LA avec sa femme pour s'essayer au métier de scénariste, qui lui réussit beaucoup plus. Il travaille sur de nombreux projets, à la télévision ou au cinéma, et gagne très bien sa vie. A côté de ça, sa vie de couple est malheureusement rythmée par des échecs à devenir parents. Tout cela les affecte, l'affecte lui. Il commence une dépression, sans le réaliser, sans en parler, il préfère se concentrer encore plus sur son travail. Au bout d'un moment, cela atteint leur mariage, ne faisant que les éloigner, et elle finit par demander le divorce. Nouveau coup dur pour Reece, qui multiplie les projets de films et de séries. Pendant quatre ans, il a un rythme effréné, et il rencontre d'ailleurs sa seconde femme sur un tournage. Il réalise qu'il ne va pas bien lorsqu'une histoire résonne en lui, lui rappelle son père et le fait qu'il n'allait pas bien non plus, qu'il y avait eu des signes qu'il reconnait chez lui aussi. Il consulte un psychologue, qui le diagnostique rapidement : une dépression. Il lui faut quelques temps pour aller mieux, pour que les séances et les médicaments fassent effet, et petit à petit, il réalise que cette vie n'est plus faite pour lui. Il n'est pas réellement amoureux de sa femme, n'est pas pleinement heureux de son travail. Alors il plaque tout, en septembre 2019. Il s'installe à New York, demande le divorce et recommence à écrire ce qu'il a envie d'écrire, et non pas ce que le grand public a envie de voir. Et finalement, il est bien plus heureux ainsi.
Date d'inscription :
18/07/2020
Messages :
596
Pseudo :
tearsflight / marine
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
1/2 par semaine au minimum
Multinicks :
Adriel Lynd (www) / Samia Lakhani (www) / Archer
Quinn (www) / Melchior
Jordans (www)
Avatar :
MBJ (valtersen + gp)
it's all coming back to me now (reece) Tumblr_inline_oz2qc1HQ8g1rrbwq5_540
Age :
37 ans
Nationality :
américain
Religion :
catholique
Status :
bientôt divorcé pour la seconde fois
Orientation :
hétéro
Work :
ancien scénariste pour le cinéma et la télévision, essaye de (re)devenir écrivain et travaille sur un roman
Home adress :
#15, 74th street, upper east side
Communities :
Paroisse St Luke, Co-working Nomad
Trigger :
none
Warning :
dépression, fausses couches, mention de suicide (n'hésitez pas à m'en parler, si ça risque de poser problème et ça ne sera pas évoqué dans nos rps)
aucun badge pour l'instant.
I NEED HELP
To do list rp : sameen ayad - www 1 www 2
arya cohen - www
blaise o'connor - www
la bande - www
sujet commun métro - www
Summary : Il a grandi à la Nouvelle-Orléans, dans une famille nombreuse et aimante. Du bruit, il y en avait dans la maison, mais tout a changé quand le père de Reece, charpentier de son état, se retire la vie, alors que Reece avait dix ans. Personne n'en parle, sinon pour dire qu'il a été faible de faire cela. Et Reece se replie un peu sur lui-même, trouvant son échappatoire dans l'écriture. Il rencontre celle qui deviendra sa femme quand il a quatorze ans, ils sont le premier amour l'un de l'autre et imaginent ne jamais se quitter. Ils se marient tôt, alors qu'ils ont vingt ans, mais ça ne choque personne. A côté de ça, Reece écrit toujours, aidé par un ancien prof, tout en faisant quelques petits boulots. Lorsque son roman est publié, le bonheur est absolu. Sauf que le succès n'est pas au rendez-vous, son éditeur le lâche et il doit retourner à un boulot dans le bâtiment. Ce n'est que deux ans plus tard que son histoire est repérée par des producteurs de télévision, qui veulent l'adapter en mini-série. Là, son histoire rencontre le succès et il déménage à LA avec sa femme pour s'essayer au métier de scénariste, qui lui réussit beaucoup plus. Il travaille sur de nombreux projets, à la télévision ou au cinéma, et gagne très bien sa vie. A côté de ça, sa vie de couple est malheureusement rythmée par des échecs à devenir parents. Tout cela les affecte, l'affecte lui. Il commence une dépression, sans le réaliser, sans en parler, il préfère se concentrer encore plus sur son travail. Au bout d'un moment, cela atteint leur mariage, ne faisant que les éloigner, et elle finit par demander le divorce. Nouveau coup dur pour Reece, qui multiplie les projets de films et de séries. Pendant quatre ans, il a un rythme effréné, et il rencontre d'ailleurs sa seconde femme sur un tournage. Il réalise qu'il ne va pas bien lorsqu'une histoire résonne en lui, lui rappelle son père et le fait qu'il n'allait pas bien non plus, qu'il y avait eu des signes qu'il reconnait chez lui aussi. Il consulte un psychologue, qui le diagnostique rapidement : une dépression. Il lui faut quelques temps pour aller mieux, pour que les séances et les médicaments fassent effet, et petit à petit, il réalise que cette vie n'est plus faite pour lui. Il n'est pas réellement amoureux de sa femme, n'est pas pleinement heureux de son travail. Alors il plaque tout, en septembre 2019. Il s'installe à New York, demande le divorce et recommence à écrire ce qu'il a envie d'écrire, et non pas ce que le grand public a envie de voir. Et finalement, il est bien plus heureux ainsi. Date d'inscription : 18/07/2020
Messages : 596
Pseudo : tearsflight / marine
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : 1/2 par semaine au minimum
Multinicks : Adriel Lynd (www) / Samia Lakhani (www) / Archer
Quinn (www) / Melchior
Jordans (www)
Avatar : MBJ (valtersen + gp)
it's all coming back to me now (reece) Tumblr_inline_oz2qc1HQ8g1rrbwq5_540
Age : 37 ans
Nationality : américain
Religion : catholique
Status : bientôt divorcé pour la seconde fois
Orientation : hétéro
Work : ancien scénariste pour le cinéma et la télévision, essaye de (re)devenir écrivain et travaille sur un roman
Home adress : #15, 74th street, upper east side
Communities : Paroisse St Luke, Co-working Nomad
Trigger : none
Warning : dépression, fausses couches, mention de suicide (n'hésitez pas à m'en parler, si ça risque de poser problème et ça ne sera pas évoqué dans nos rps)
aucun badge pour l'instant.

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t3826-no-one-else-is-singing-my-song-reece
Sujet: Re: it's all coming back to me now (reece)Lun 20 Juil 2020 - 9:23
Reece a beau essayer de se concentrer quand les explications sur les règles se terminent, il ne peut pas écarter cette impression de son esprit. Il la connait, il en est certain. Mais pourquoi semble-t-il incapable de trouver d’où ? Elle est jeune, comme ses amies. Peut-être est-elle une actrice, ou célèbre quelque part ? Mais Reece a l’impression de l’avoir réellement rencontrée. Et le fait qu’elle le regarde également, comme le lui font remarquer ses amis, le conforte dans cette impression. Même s’il aimerait bien trouver d’où il la connait. Mais, à défaut de pouvoir faire fonctionner correctement sa mémoire, il la regarde de temps en temps, incapable de résister. Elle est belle, ça ne fait aucun doute. Alors il peut au moins l’admirer. Sauf qu’elle le regarde aussi, et qu’elle a sans doute deviné qu’il la regardait. Ce qui est un peu gênant, ou qui pourrait l’être. Mais elle lui sourit dès que leurs regards se croisent. Le connait-elle également ? Ou souhaite-t-elle juste flirter ?
Dans tous les cas, il n’est pas exactement concentré, et ses amis le lui reprochent. Il n’a même pas entendu la première question. Ils ont tenté une réponse, mais la mauvaise, et le point va à une autre équipe. Reece boit une gorgée de son cocktail et essaye de se remettre dedans. L’idéal serait de se donner une claque, mais ça serait un peu étrange. Et il est quand même capable de se concentrer. « Quand il y a deux pleines lunes dans un même mois, quel nom donne-t-on à la seconde ? » Bonne question, très bonne question. C’est son équipe qui buzz la première, et ils se concertent. Reece essaye de faire revenir des souvenirs de cours de sciences. Les phases de la lune. Mais il n’a jamais été très sciences. Il suit les idées des autres, et en approuve une qui lui parle plus qu’une autre. Ils répondent alors « La lune bleue. » et c’est la bonne réponse. Les verres s’entrechoquent, pour leur premier point de la soirée. Reece ne peut s’empêcher de regarder vers la table en face, lorsqu’il repose son verre. Elle le regarde toujours, et il sourit à nouveau. Il n’a pas le temps de se reconcentrer pour la question d’après qu’un serveur vient poser un nouveau verre, plein, devant lui. Celui-ci lui indique qui le lui a offert. Il y a donc réellement quelque chose qui se passe entre eux. Il prend ce nouveau verre, et le lève en direction de la jeune femme, en articulant un « Merci. » silencieux. Cette soirée lui plait de plus en plus. « Elle essaye de te saouler pour donner une chance à son équipe, tombe pas dans le panneau ! » Le côté compétitif de son voisin a pris le pas sur l’intérêt pour la vie de célibataire de son ami. Une fois le jeu terminé, il l’encouragera sans doute à aller lui parler. Mais pour l’instant, il a raison. Reece doit se reconcentrer. « Question cinéma. » Annonce le propriétaire du bar, sans manquer de jeter un coup d’œil vers Reece. Il a bien compris que ça, c’était les questions idéales pour lui. Après avoir travaillé dans le milieu pendant plus de dix ans, il est difficile de le battre. « Film devenu culte pour bon nombre d’américains, qui a réalisé le film Silvery Death ? » Sans attendre une seconde, Reece se précipite sur le buzzer, connaissant parfaitement la réponse. Il a travaillé avec lui. Il adore ce film. Un point de plus pour eux. Sûr de lui, il ne comprend pas quand le proprio donne la parole à la table des Best friends squad. L’une d’elle a appuyé sur le buzzer avant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sameen Ayad
To do list rp :
dispo wyatt g. (www) ; rich kids (www) ; tristan h. (www) ; reece e. (www)
Summary :
Fille d'un réalisateur connu et d'une personnalité mondaine, Sameen a eu une vie relativement normale (et aisée) jusqu'au divorce de ses parents. La vie parfaite a un peu brisée à ce moment là entre sa mère qui s'est poussée en France avec son nouveau petit-ami et papa qui sort avec les actrices avec qui il travaille (peu importe leur âge). Sameen se retrouve donc à la vue du public et des médias qui s'intéressent aux dernières frasques de son père. Mais Sameen, elle, elle veut juste jouer au football, devenir suffisamment bonne pour faire partie de l'équipe nationale de foot. Ce n'est pas exactement ce qu'elle fait de ses journées, forcée d'étudier en droit pour avoir une "carrière digne de ce nom". Ça ne lui plait pas, mais elle s'exécute quand même, parce que c'est la décision de ses parents. Sameen rêve de laisser sa trace sur le monde, elle brûle d'une passion, d'une ambition qui rythme chacun de ses pas. Assez pour être une boule d'énergie qui attire le regard, mais surtout, assez pour que l'égo revienne sur le tapis et qu'elle se montre déplaisante. Elle déplace de l'air, ça c'est sur.
Date d'inscription :
14/07/2020
Messages :
119
Pseudo :
dday / audrey.
Player's pronoun :
elle.
Rythme de rp :
au moins trois réponses par semaine.
Multinicks :
hope fawkes (f. pugh), ofelia bernal (e. toubia) & samuel hoorani (r. ahmed)
Avatar :
cenit nadir + prométhée (avatar) ; kane (gif).
it's all coming back to me now (reece) KaV9JD1
Age :
vingt-deux ans.
Nationality :
américaine.
Origins :
du côté de ton père, c'est le maroc et l'arabie saoudite. du côté de ta mère, c'est porto rico.
Religion :
musulmane en théorie, mais tu ne pratiques absolument pas.
Status :
célibataire.
Orientation :
bi, bi, bi until the day I die.
Work :
étudiante en droit à la columbia university ; membre de l'équipe de foot.
Home adress :
27, 74th street, manhattan (avec son père malheureusement).
Communities :
étudiants de columbia university ; the lift ; the ouptost.
Trigger :
suicide, tentatives de suicide.
Warning :
racisme, infidélité, relations malsaines (concernant son père surtout).
it's all coming back to me now (reece) 19it's all coming back to me now (reece) 2it's all coming back to me now (reece) 16bit's all coming back to me now (reece) 13it's all coming back to me now (reece) 59it's all coming back to me now (reece) 173it's all coming back to me now (reece) 201it's all coming back to me now (reece) 177it's all coming back to me now (reece) 47it's all coming back to me now (reece) 49it's all coming back to me now (reece) 79it's all coming back to me now (reece) 65it's all coming back to me now (reece) 66it's all coming back to me now (reece) 67it's all coming back to me now (reece) 68it's all coming back to me now (reece) 74it's all coming back to me now (reece) 90it's all coming back to me now (reece) 97it's all coming back to me now (reece) 165it's all coming back to me now (reece) 166it's all coming back to me now (reece) 202it's all coming back to me now (reece) 41it's all coming back to me now (reece) 91it's all coming back to me now (reece) 181it's all coming back to me now (reece) 111it's all coming back to me now (reece) 109it's all coming back to me now (reece) 128it's all coming back to me now (reece) 135it's all coming back to me now (reece) 140it's all coming back to me now (reece) 158
FIT HOT GUYS HAVE PROBLEMS TOO
To do list rp : dispo wyatt g. (www) ; rich kids (www) ; tristan h. (www) ; reece e. (www) Summary : Fille d'un réalisateur connu et d'une personnalité mondaine, Sameen a eu une vie relativement normale (et aisée) jusqu'au divorce de ses parents. La vie parfaite a un peu brisée à ce moment là entre sa mère qui s'est poussée en France avec son nouveau petit-ami et papa qui sort avec les actrices avec qui il travaille (peu importe leur âge). Sameen se retrouve donc à la vue du public et des médias qui s'intéressent aux dernières frasques de son père. Mais Sameen, elle, elle veut juste jouer au football, devenir suffisamment bonne pour faire partie de l'équipe nationale de foot. Ce n'est pas exactement ce qu'elle fait de ses journées, forcée d'étudier en droit pour avoir une "carrière digne de ce nom". Ça ne lui plait pas, mais elle s'exécute quand même, parce que c'est la décision de ses parents. Sameen rêve de laisser sa trace sur le monde, elle brûle d'une passion, d'une ambition qui rythme chacun de ses pas. Assez pour être une boule d'énergie qui attire le regard, mais surtout, assez pour que l'égo revienne sur le tapis et qu'elle se montre déplaisante. Elle déplace de l'air, ça c'est sur. Date d'inscription : 14/07/2020
Messages : 119
Pseudo : dday / audrey.
Player's pronoun : elle.
Rythme de rp : au moins trois réponses par semaine.
Multinicks : hope fawkes (f. pugh), ofelia bernal (e. toubia) & samuel hoorani (r. ahmed)
Avatar : cenit nadir + prométhée (avatar) ; kane (gif).
it's all coming back to me now (reece) KaV9JD1
Age : vingt-deux ans.
Nationality : américaine.
Origins : du côté de ton père, c'est le maroc et l'arabie saoudite. du côté de ta mère, c'est porto rico.
Religion : musulmane en théorie, mais tu ne pratiques absolument pas.
Status : célibataire.
Orientation : bi, bi, bi until the day I die.
Work : étudiante en droit à la columbia university ; membre de l'équipe de foot.
Home adress : 27, 74th street, manhattan (avec son père malheureusement).
Communities : étudiants de columbia university ; the lift ; the ouptost.
Trigger : suicide, tentatives de suicide.
Warning : racisme, infidélité, relations malsaines (concernant son père surtout).
it's all coming back to me now (reece) 19it's all coming back to me now (reece) 2it's all coming back to me now (reece) 16bit's all coming back to me now (reece) 13it's all coming back to me now (reece) 59it's all coming back to me now (reece) 173it's all coming back to me now (reece) 201it's all coming back to me now (reece) 177it's all coming back to me now (reece) 47it's all coming back to me now (reece) 49it's all coming back to me now (reece) 79it's all coming back to me now (reece) 65it's all coming back to me now (reece) 66it's all coming back to me now (reece) 67it's all coming back to me now (reece) 68it's all coming back to me now (reece) 74it's all coming back to me now (reece) 90it's all coming back to me now (reece) 97it's all coming back to me now (reece) 165it's all coming back to me now (reece) 166it's all coming back to me now (reece) 202it's all coming back to me now (reece) 41it's all coming back to me now (reece) 91it's all coming back to me now (reece) 181it's all coming back to me now (reece) 111it's all coming back to me now (reece) 109it's all coming back to me now (reece) 128it's all coming back to me now (reece) 135it's all coming back to me now (reece) 140it's all coming back to me now (reece) 158

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t3802-when-your-arms-feel-like-freedom-sameen http://99problems.forumactif.com/t3998-recherche-d-hope-f-et-de-sameen-a http://99problems.forumactif.com/t3842-instagram-sameen-ay http://99problems.forumactif.com/t3843-ask-sameen-ayad
Sujet: Re: it's all coming back to me now (reece)Lun 20 Juil 2020 - 11:45
it's all coming back
to me now
@reece erwing & sameen ayad
La question sur les lunes te passe par-dessus la tête. Déjà parce que tu n’écoutais que distraitement et que t’as vraiment entendu que la fin de la question, mais aussi parce que tu ne connais rien sur le sujet. Il n’est donc pas étonnant que tu te contentes d’un haussement d’épaules lorsque tes amies cherchent ton avis sur ce qu’elles croient être la bonne réponse. Ça ne devrait pas vraiment les surprendre, tu n’es même pas certaine de pouvoir répondre à des questions sur le droit et pourtant tu passes une bonne partie de tes journées avec les yeux rivés sur des bouquins juridiques. Tu leur adresses tout de même un sourire désolé lorsque l’équipe de l’inconnu remporte le point. Tu t’en fiches un peu au fond, pas assez impliquée dans la partie pour vraiment t’en préoccuper. Puis, il faut dire que t’es occupée à accomplir la tâche qui t’a été donnée en offrant un verre à l’homme. Nouveau sourire lorsqu’il te remercie, il faut croire que ce n’est pas que pour le distraire que tu l’as fait. La soirée te plait de plus en plus, voilà une chose certaine.

Mais l’objectif premier, celui de tes amies du moins, est rapidement remis sur le tapis lorsque le propriétaire annonce que la prochaine question porterait sur le cinéma. Tu relèves la tête, un peu plus intéressée sans même que tes coéquipières n’aient besoin d’attirer ton attention. Le pire, c’est que tu n’es pas une experte du cinéma, ton intérêt pour le septième art ayant longtemps été centré sur les films que ton père réalisait. Cela dit, tu dois être celle qui s’y connait le plus dans l’équipe si bien que tu t’efforces d’écouter la question. Et tu fais bien, parce que tu connais la réponse avant même qu’elle ne soit terminée. Le premier mot du titre suffit à ce que ta main se pose au-dessus du buzzer. Tu appuis presque immédiatement, n’attendant la fin de la question que par peur que ce ne soit pas permis par les règles (que tu n’as pas vraiment écoutées). Pleine de confiance lorsque le propriétaire donne la parole à ton équipe. « Mehdi Ayad. » Tu pourrais en dire tellement plus que ça, mais tu ne le fais pas. Ce n’est pas une présentation sur ton père, juste la bonne réponse à une question. Tu n’attends même pas que le propriétaire confirme que c’est la bonne réponse pour prendre une gorgée de ton cocktail. Du même coup tu reportes ton attention vers l’inconnu et t’es surprise de voir sa main sur le buzzer. Connaissait-il la réponse ? Un fan de cinéma peut-être…

Oh.

Tu réalises que ce n’est pas que ça. Que tu le connais vraiment en fait. Que la réponse que tu viens de donner est le point commun entre vous. Tu attires l’attention de ton amie, le regard brillant : « Je le connais vraiment, c’est Reece. » Comme si dire que c’est Reece l’aiderait vraiment à savoir de qui tu parles. Tu pourrais préciser que c’est un ami de ton père, que tu l’as rencontré il y a quelques années alors que tu visitais le plateau de tournage, mais rien de tout ça ne traverse tes lèvres. À la place, tu te contentes d’un commentaire plus surprenant : « Il faut absolument qu’on gagne. » Absolument oui, peut-être une vague envie d’impressionner une connaissance, d’impressionner Reece. Est-ce que ça te pousse à écouter un peu mieux ? Non, pas exactement. « Quel est le poisson le plus rapide de l’océan ? » Tu manques un peu la question trop occupée à détailler cet homme que tu connais, qui diffère légèrement de celui que tu as connu. Tu cherches surtout à savoir s’il t’a reconnu lui aussi. Une fois que tu auras le coeur net, tu pourras te concentrer sur le battre à plate couture.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reece Erwing
To do list rp :
sameen ayad - www 1 www 2
arya cohen - www
blaise o'connor - www
la bande - www
sujet commun métro - www
Summary :
Il a grandi à la Nouvelle-Orléans, dans une famille nombreuse et aimante. Du bruit, il y en avait dans la maison, mais tout a changé quand le père de Reece, charpentier de son état, se retire la vie, alors que Reece avait dix ans. Personne n'en parle, sinon pour dire qu'il a été faible de faire cela. Et Reece se replie un peu sur lui-même, trouvant son échappatoire dans l'écriture. Il rencontre celle qui deviendra sa femme quand il a quatorze ans, ils sont le premier amour l'un de l'autre et imaginent ne jamais se quitter. Ils se marient tôt, alors qu'ils ont vingt ans, mais ça ne choque personne. A côté de ça, Reece écrit toujours, aidé par un ancien prof, tout en faisant quelques petits boulots. Lorsque son roman est publié, le bonheur est absolu. Sauf que le succès n'est pas au rendez-vous, son éditeur le lâche et il doit retourner à un boulot dans le bâtiment. Ce n'est que deux ans plus tard que son histoire est repérée par des producteurs de télévision, qui veulent l'adapter en mini-série. Là, son histoire rencontre le succès et il déménage à LA avec sa femme pour s'essayer au métier de scénariste, qui lui réussit beaucoup plus. Il travaille sur de nombreux projets, à la télévision ou au cinéma, et gagne très bien sa vie. A côté de ça, sa vie de couple est malheureusement rythmée par des échecs à devenir parents. Tout cela les affecte, l'affecte lui. Il commence une dépression, sans le réaliser, sans en parler, il préfère se concentrer encore plus sur son travail. Au bout d'un moment, cela atteint leur mariage, ne faisant que les éloigner, et elle finit par demander le divorce. Nouveau coup dur pour Reece, qui multiplie les projets de films et de séries. Pendant quatre ans, il a un rythme effréné, et il rencontre d'ailleurs sa seconde femme sur un tournage. Il réalise qu'il ne va pas bien lorsqu'une histoire résonne en lui, lui rappelle son père et le fait qu'il n'allait pas bien non plus, qu'il y avait eu des signes qu'il reconnait chez lui aussi. Il consulte un psychologue, qui le diagnostique rapidement : une dépression. Il lui faut quelques temps pour aller mieux, pour que les séances et les médicaments fassent effet, et petit à petit, il réalise que cette vie n'est plus faite pour lui. Il n'est pas réellement amoureux de sa femme, n'est pas pleinement heureux de son travail. Alors il plaque tout, en septembre 2019. Il s'installe à New York, demande le divorce et recommence à écrire ce qu'il a envie d'écrire, et non pas ce que le grand public a envie de voir. Et finalement, il est bien plus heureux ainsi.
Date d'inscription :
18/07/2020
Messages :
596
Pseudo :
tearsflight / marine
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
1/2 par semaine au minimum
Multinicks :
Adriel Lynd (www) / Samia Lakhani (www) / Archer
Quinn (www) / Melchior
Jordans (www)
Avatar :
MBJ (valtersen + gp)
it's all coming back to me now (reece) Tumblr_inline_oz2qc1HQ8g1rrbwq5_540
Age :
37 ans
Nationality :
américain
Religion :
catholique
Status :
bientôt divorcé pour la seconde fois
Orientation :
hétéro
Work :
ancien scénariste pour le cinéma et la télévision, essaye de (re)devenir écrivain et travaille sur un roman
Home adress :
#15, 74th street, upper east side
Communities :
Paroisse St Luke, Co-working Nomad
Trigger :
none
Warning :
dépression, fausses couches, mention de suicide (n'hésitez pas à m'en parler, si ça risque de poser problème et ça ne sera pas évoqué dans nos rps)
aucun badge pour l'instant.
I NEED HELP
To do list rp : sameen ayad - www 1 www 2
arya cohen - www
blaise o'connor - www
la bande - www
sujet commun métro - www
Summary : Il a grandi à la Nouvelle-Orléans, dans une famille nombreuse et aimante. Du bruit, il y en avait dans la maison, mais tout a changé quand le père de Reece, charpentier de son état, se retire la vie, alors que Reece avait dix ans. Personne n'en parle, sinon pour dire qu'il a été faible de faire cela. Et Reece se replie un peu sur lui-même, trouvant son échappatoire dans l'écriture. Il rencontre celle qui deviendra sa femme quand il a quatorze ans, ils sont le premier amour l'un de l'autre et imaginent ne jamais se quitter. Ils se marient tôt, alors qu'ils ont vingt ans, mais ça ne choque personne. A côté de ça, Reece écrit toujours, aidé par un ancien prof, tout en faisant quelques petits boulots. Lorsque son roman est publié, le bonheur est absolu. Sauf que le succès n'est pas au rendez-vous, son éditeur le lâche et il doit retourner à un boulot dans le bâtiment. Ce n'est que deux ans plus tard que son histoire est repérée par des producteurs de télévision, qui veulent l'adapter en mini-série. Là, son histoire rencontre le succès et il déménage à LA avec sa femme pour s'essayer au métier de scénariste, qui lui réussit beaucoup plus. Il travaille sur de nombreux projets, à la télévision ou au cinéma, et gagne très bien sa vie. A côté de ça, sa vie de couple est malheureusement rythmée par des échecs à devenir parents. Tout cela les affecte, l'affecte lui. Il commence une dépression, sans le réaliser, sans en parler, il préfère se concentrer encore plus sur son travail. Au bout d'un moment, cela atteint leur mariage, ne faisant que les éloigner, et elle finit par demander le divorce. Nouveau coup dur pour Reece, qui multiplie les projets de films et de séries. Pendant quatre ans, il a un rythme effréné, et il rencontre d'ailleurs sa seconde femme sur un tournage. Il réalise qu'il ne va pas bien lorsqu'une histoire résonne en lui, lui rappelle son père et le fait qu'il n'allait pas bien non plus, qu'il y avait eu des signes qu'il reconnait chez lui aussi. Il consulte un psychologue, qui le diagnostique rapidement : une dépression. Il lui faut quelques temps pour aller mieux, pour que les séances et les médicaments fassent effet, et petit à petit, il réalise que cette vie n'est plus faite pour lui. Il n'est pas réellement amoureux de sa femme, n'est pas pleinement heureux de son travail. Alors il plaque tout, en septembre 2019. Il s'installe à New York, demande le divorce et recommence à écrire ce qu'il a envie d'écrire, et non pas ce que le grand public a envie de voir. Et finalement, il est bien plus heureux ainsi. Date d'inscription : 18/07/2020
Messages : 596
Pseudo : tearsflight / marine
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : 1/2 par semaine au minimum
Multinicks : Adriel Lynd (www) / Samia Lakhani (www) / Archer
Quinn (www) / Melchior
Jordans (www)
Avatar : MBJ (valtersen + gp)
it's all coming back to me now (reece) Tumblr_inline_oz2qc1HQ8g1rrbwq5_540
Age : 37 ans
Nationality : américain
Religion : catholique
Status : bientôt divorcé pour la seconde fois
Orientation : hétéro
Work : ancien scénariste pour le cinéma et la télévision, essaye de (re)devenir écrivain et travaille sur un roman
Home adress : #15, 74th street, upper east side
Communities : Paroisse St Luke, Co-working Nomad
Trigger : none
Warning : dépression, fausses couches, mention de suicide (n'hésitez pas à m'en parler, si ça risque de poser problème et ça ne sera pas évoqué dans nos rps)
aucun badge pour l'instant.

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t3826-no-one-else-is-singing-my-song-reece
Sujet: Re: it's all coming back to me now (reece)Lun 20 Juil 2020 - 12:37
Persuadé d’offrir un point garanti à ton équipe, il se décompose quand on ne lui donne pas la parole. Comment est-ce que quelqu’un peut avoir appuyé sur le buzzer avant lui ?  Reece connait parfaitement la réponse, tout comme il connait bien la personne dont il allait dire le nom. Sur le thème du cinéma, ses coéquipiers savent qu’ils peuvent compter sur lui. Sur d’autres petites choses aussi, ça et là. Mais le cinéma, c’est sa valeur sûre, comme d’autres préfèrent l’architecture ou l’histoire. Il lève la tête vers la table en face, pour voir le moment où la jeune femme prononce la réponse. Et c’est quand elle prononce son nom que ça fait tilt. Comme une ampoule qui s’allume dans les vieilles bandes dessinées. Ayad. C’est Sameen. La fille de Mehdi. Il reconnait son visage maintenant, même s’il a changé. Elle n’est plus l’adolescente qu’il avait croisée quand il avait travaillé avec son père. Non, c’est une jeune femme maintenant. Et lui, il se sent ridicule. S’en veut presque de l’avoir trouvée jolie. Que ses yeux aient parfois dévié vers son décolleté. La. Honte.
Il l’observe se pencher vers son amie pour lui parler. Il doit lire son prénom sur ses lèvres. A moins qu’il ne soit juste parano. Mais elle a bien dû le reconnaître. Lui, n’a pas tant changé que cela. Mais il n’a quand même pas rêvé. Ses sourires. Le verre qu’elle lui a offert. Elle flirtait bien avec lui. « T’es parti où ? On est toujours sur Terre, nous. » Son ami lui donne un coup d’épaule, le faisant revenir à la réalité. « Je sais d'où je la connais. » Dit-il, toujours sans la quitter du regard. « Cool. T’as déjà couché avec elle en fait ? » Aussitôt, Reece se tourne vers lui, une grimace sur le visage. « Non ! C’est la fille d’un ami réalisateur. Elle avait quinze ans quand je l’ai connue. » Son ami semble mal à l’aise et un peu déçu. Il s’attendait sans doute à une aventure que Reece pourrait lui raconter la prochaine fois qu’ils se seraient vus. Autant dire que c’est la douche froide. Sans doute pour Reece aussi. « En attendant, elles ont pris de l’avance. Concentre-toi vieux. » Une nouvelle tape dans l’épaule. Il a raison. Avec tout ça, il n’est plus du tout dans le jeu. Il entend une réponse sur un poisson rapide. En même temps, il ne connait pas du tout le nom qui est donné, donc il a bien fait de ne pas se concentrer. Le point va à une autre équipe, qui doit avoir un océanographe dans ses rangs. Il secoue un peu la tête, évite de regarder dans la direction de Sameen, et écoute avec attention la question suivante. « Quels sont les deux seuls pays d’Amérique du Sud qui ne touchent pas la mer ? » Buzz pressé par un membre de son équipe. Le débat commence entre les amis. L’un est sûr pour la Bolivie. L’autre pense que c’est l’Uruguay. D’autres noms sont prononcés, tous dans le bon continent. Finalement, ils proposent une réponse. « La Bolivie et le Venezuela. » Reece se mordille la lèvre alors qu’ils attendent de savoir si la réponse est bonne ou non. Son regard se détourne doucement de ses amis, vers Sam. « Mauvaise réponse. Les Best Friends squad, à vous ! » A sa table, tout le monde peste, mais Reece ne détache pas son regard de Sameen, qui semble le défier du sien. Comme si elle le narguait. Impossible. Au lieu de débattre avec ses amies, elle continue de le regarder, ce qui donne une idée à Reece. Silencieusement et assez nettement, il articule le mot « Chili. », espérant induire en erreur l’autre équipe. L’équipe de Sameen ne peut quand même pas les battre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sameen Ayad
To do list rp :
dispo wyatt g. (www) ; rich kids (www) ; tristan h. (www) ; reece e. (www)
Summary :
Fille d'un réalisateur connu et d'une personnalité mondaine, Sameen a eu une vie relativement normale (et aisée) jusqu'au divorce de ses parents. La vie parfaite a un peu brisée à ce moment là entre sa mère qui s'est poussée en France avec son nouveau petit-ami et papa qui sort avec les actrices avec qui il travaille (peu importe leur âge). Sameen se retrouve donc à la vue du public et des médias qui s'intéressent aux dernières frasques de son père. Mais Sameen, elle, elle veut juste jouer au football, devenir suffisamment bonne pour faire partie de l'équipe nationale de foot. Ce n'est pas exactement ce qu'elle fait de ses journées, forcée d'étudier en droit pour avoir une "carrière digne de ce nom". Ça ne lui plait pas, mais elle s'exécute quand même, parce que c'est la décision de ses parents. Sameen rêve de laisser sa trace sur le monde, elle brûle d'une passion, d'une ambition qui rythme chacun de ses pas. Assez pour être une boule d'énergie qui attire le regard, mais surtout, assez pour que l'égo revienne sur le tapis et qu'elle se montre déplaisante. Elle déplace de l'air, ça c'est sur.
Date d'inscription :
14/07/2020
Messages :
119
Pseudo :
dday / audrey.
Player's pronoun :
elle.
Rythme de rp :
au moins trois réponses par semaine.
Multinicks :
hope fawkes (f. pugh), ofelia bernal (e. toubia) & samuel hoorani (r. ahmed)
Avatar :
cenit nadir + prométhée (avatar) ; kane (gif).
it's all coming back to me now (reece) KaV9JD1
Age :
vingt-deux ans.
Nationality :
américaine.
Origins :
du côté de ton père, c'est le maroc et l'arabie saoudite. du côté de ta mère, c'est porto rico.
Religion :
musulmane en théorie, mais tu ne pratiques absolument pas.
Status :
célibataire.
Orientation :
bi, bi, bi until the day I die.
Work :
étudiante en droit à la columbia university ; membre de l'équipe de foot.
Home adress :
27, 74th street, manhattan (avec son père malheureusement).
Communities :
étudiants de columbia university ; the lift ; the ouptost.
Trigger :
suicide, tentatives de suicide.
Warning :
racisme, infidélité, relations malsaines (concernant son père surtout).
it's all coming back to me now (reece) 19it's all coming back to me now (reece) 2it's all coming back to me now (reece) 16bit's all coming back to me now (reece) 13it's all coming back to me now (reece) 59it's all coming back to me now (reece) 173it's all coming back to me now (reece) 201it's all coming back to me now (reece) 177it's all coming back to me now (reece) 47it's all coming back to me now (reece) 49it's all coming back to me now (reece) 79it's all coming back to me now (reece) 65it's all coming back to me now (reece) 66it's all coming back to me now (reece) 67it's all coming back to me now (reece) 68it's all coming back to me now (reece) 74it's all coming back to me now (reece) 90it's all coming back to me now (reece) 97it's all coming back to me now (reece) 165it's all coming back to me now (reece) 166it's all coming back to me now (reece) 202it's all coming back to me now (reece) 41it's all coming back to me now (reece) 91it's all coming back to me now (reece) 181it's all coming back to me now (reece) 111it's all coming back to me now (reece) 109it's all coming back to me now (reece) 128it's all coming back to me now (reece) 135it's all coming back to me now (reece) 140it's all coming back to me now (reece) 158
FIT HOT GUYS HAVE PROBLEMS TOO
To do list rp : dispo wyatt g. (www) ; rich kids (www) ; tristan h. (www) ; reece e. (www) Summary : Fille d'un réalisateur connu et d'une personnalité mondaine, Sameen a eu une vie relativement normale (et aisée) jusqu'au divorce de ses parents. La vie parfaite a un peu brisée à ce moment là entre sa mère qui s'est poussée en France avec son nouveau petit-ami et papa qui sort avec les actrices avec qui il travaille (peu importe leur âge). Sameen se retrouve donc à la vue du public et des médias qui s'intéressent aux dernières frasques de son père. Mais Sameen, elle, elle veut juste jouer au football, devenir suffisamment bonne pour faire partie de l'équipe nationale de foot. Ce n'est pas exactement ce qu'elle fait de ses journées, forcée d'étudier en droit pour avoir une "carrière digne de ce nom". Ça ne lui plait pas, mais elle s'exécute quand même, parce que c'est la décision de ses parents. Sameen rêve de laisser sa trace sur le monde, elle brûle d'une passion, d'une ambition qui rythme chacun de ses pas. Assez pour être une boule d'énergie qui attire le regard, mais surtout, assez pour que l'égo revienne sur le tapis et qu'elle se montre déplaisante. Elle déplace de l'air, ça c'est sur. Date d'inscription : 14/07/2020
Messages : 119
Pseudo : dday / audrey.
Player's pronoun : elle.
Rythme de rp : au moins trois réponses par semaine.
Multinicks : hope fawkes (f. pugh), ofelia bernal (e. toubia) & samuel hoorani (r. ahmed)
Avatar : cenit nadir + prométhée (avatar) ; kane (gif).
it's all coming back to me now (reece) KaV9JD1
Age : vingt-deux ans.
Nationality : américaine.
Origins : du côté de ton père, c'est le maroc et l'arabie saoudite. du côté de ta mère, c'est porto rico.
Religion : musulmane en théorie, mais tu ne pratiques absolument pas.
Status : célibataire.
Orientation : bi, bi, bi until the day I die.
Work : étudiante en droit à la columbia university ; membre de l'équipe de foot.
Home adress : 27, 74th street, manhattan (avec son père malheureusement).
Communities : étudiants de columbia university ; the lift ; the ouptost.
Trigger : suicide, tentatives de suicide.
Warning : racisme, infidélité, relations malsaines (concernant son père surtout).
it's all coming back to me now (reece) 19it's all coming back to me now (reece) 2it's all coming back to me now (reece) 16bit's all coming back to me now (reece) 13it's all coming back to me now (reece) 59it's all coming back to me now (reece) 173it's all coming back to me now (reece) 201it's all coming back to me now (reece) 177it's all coming back to me now (reece) 47it's all coming back to me now (reece) 49it's all coming back to me now (reece) 79it's all coming back to me now (reece) 65it's all coming back to me now (reece) 66it's all coming back to me now (reece) 67it's all coming back to me now (reece) 68it's all coming back to me now (reece) 74it's all coming back to me now (reece) 90it's all coming back to me now (reece) 97it's all coming back to me now (reece) 165it's all coming back to me now (reece) 166it's all coming back to me now (reece) 202it's all coming back to me now (reece) 41it's all coming back to me now (reece) 91it's all coming back to me now (reece) 181it's all coming back to me now (reece) 111it's all coming back to me now (reece) 109it's all coming back to me now (reece) 128it's all coming back to me now (reece) 135it's all coming back to me now (reece) 140it's all coming back to me now (reece) 158

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t3802-when-your-arms-feel-like-freedom-sameen http://99problems.forumactif.com/t3998-recherche-d-hope-f-et-de-sameen-a http://99problems.forumactif.com/t3842-instagram-sameen-ay http://99problems.forumactif.com/t3843-ask-sameen-ayad
Sujet: Re: it's all coming back to me now (reece)Lun 20 Juil 2020 - 15:00
it's all coming back
to me now
@reece erwing & sameen ayad
Il t’a reconnu. C’est impossible qu’il ne t’ait pas reconnu, si ? T’as répondu à une question concernant ton père et u n’as pas changé plus que ça. T’as vieilli, t’es devenue une jeune femme entre temps, loin de l’adolescente que t’étais à l’époque, mais tu n’es pas non plus méconnaissable. Tu cherches toutefois des indices qui confirmeraient la chose, qui te donneraient une certitude sur la question. Il y a autre chose qui se bouscule dans ton esprit par la même occasion, notamment tous les sourires que tu lui as adressé, le verre que tu lui as offert. C’est bizarre, non ? Peut-être que t’aurais pas du, mais bon, t’es assez certaine qu’il n’était pas contre de base. T’es même plus certaine de ça que de son identité. Ça n’enlève pourtant pas le léger malaise que tu ressens, celui-là même que tu tentes d’ignorer.

Vaut mieux que tu te concentres sur la partie et que tu te dises que, oui, il t’a surement reconnu. Tu peux vivre avec ça, surtout qu’il y a maintenant un enjeu dans cette soirée de trivia. Tu veux gagner, pas que pour faire plaisir à tes amies, mais vraiment par envie de l’emporter. Et autant dire que ça fonctionne tout de suite mieux, t’écoutes la question posée et tu participes même au débat sur la réponse. Ça semble surprendre tes amies, mais elles ne s’en plaignent pas. Non pas que ta participation serve vraiment à quelque chose puisque c’est la table de Reece qui presse le buzzer en premier.
Et juste comme ça, ton attention retourne vers lui, oubliant du même coup les débats qui ont repris dans le Best Friends squad alors que tu le regardes. Tu devrais peut-être (surement) détourner le regard, mais à la place, tu soutiens le sien, comme un défi, comme si tu voulais voir qui de vous deux briserait le contact visuel en premier. T’écartes du même coup le léger malaise que tu pourrais ressentir, trop prise dans ce petit jeu.

Tu finis par en payer le prix, lorsque tu dis tout haut ce qu’il semble te souffler : « Chili ? » Ce qui te mérite un coup de coude dans les côtes alors que tes amies tentent de rattraper ta bévue. « Bolivie et Paraguay. » Sauf que t’as parlé un peu trop fort, assez pour que ton commentaire semble être une réponse. Le propriétaire semble un peu hésitant entre donner le point pour la réponse officielle et ce que tu as dit haut et fort. « Malheureusement c’est inexact… » Et toi tu n’écoutes déjà plus, occupée à envoyer un regard noir en direction de Reece. Oh, c’est de bonne guerre et tu ne peux t’en prendre qu’à toi-même d’avoir dit la chose haut et fort, mais il mérite quand même la petite tempête de ton regard. Silencieusement, tu lui dis (en articulant avec une attention évidente) : « You’re on. » Tu voulais déjà gagner, mais là, c’est le côté compétitif qui l’emporte.

Tu ne peux donc que reporter ton regard sur le propriétaire qui s’apprête à poser la prochaine question. « Quel pays a gagné la première Coupe FIFA en 1930 ?  » Ah voilà qui est plus dans tes cordes. Tu appuies sur le buzzer, certaine de ta réponse : « L’Uruguay. » Tes amies te regardent un peu de travers, à la fois surprise de te voir si impliquée, mais surtout ennuyées que tu donnes des réponses sans consulter. Au moins cette fois, il n’y a pas de conséquences déplaisantes : « Bonne réponse, un point de plus pour le Best Friend squad » Et comme de fait, tu te tournes vers Reece avec ton plus beau sourire. Bon t’as peut-être pas les priorités à la bonne place, mais ça fait partie de ton charme.  
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reece Erwing
To do list rp :
sameen ayad - www 1 www 2
arya cohen - www
blaise o'connor - www
la bande - www
sujet commun métro - www
Summary :
Il a grandi à la Nouvelle-Orléans, dans une famille nombreuse et aimante. Du bruit, il y en avait dans la maison, mais tout a changé quand le père de Reece, charpentier de son état, se retire la vie, alors que Reece avait dix ans. Personne n'en parle, sinon pour dire qu'il a été faible de faire cela. Et Reece se replie un peu sur lui-même, trouvant son échappatoire dans l'écriture. Il rencontre celle qui deviendra sa femme quand il a quatorze ans, ils sont le premier amour l'un de l'autre et imaginent ne jamais se quitter. Ils se marient tôt, alors qu'ils ont vingt ans, mais ça ne choque personne. A côté de ça, Reece écrit toujours, aidé par un ancien prof, tout en faisant quelques petits boulots. Lorsque son roman est publié, le bonheur est absolu. Sauf que le succès n'est pas au rendez-vous, son éditeur le lâche et il doit retourner à un boulot dans le bâtiment. Ce n'est que deux ans plus tard que son histoire est repérée par des producteurs de télévision, qui veulent l'adapter en mini-série. Là, son histoire rencontre le succès et il déménage à LA avec sa femme pour s'essayer au métier de scénariste, qui lui réussit beaucoup plus. Il travaille sur de nombreux projets, à la télévision ou au cinéma, et gagne très bien sa vie. A côté de ça, sa vie de couple est malheureusement rythmée par des échecs à devenir parents. Tout cela les affecte, l'affecte lui. Il commence une dépression, sans le réaliser, sans en parler, il préfère se concentrer encore plus sur son travail. Au bout d'un moment, cela atteint leur mariage, ne faisant que les éloigner, et elle finit par demander le divorce. Nouveau coup dur pour Reece, qui multiplie les projets de films et de séries. Pendant quatre ans, il a un rythme effréné, et il rencontre d'ailleurs sa seconde femme sur un tournage. Il réalise qu'il ne va pas bien lorsqu'une histoire résonne en lui, lui rappelle son père et le fait qu'il n'allait pas bien non plus, qu'il y avait eu des signes qu'il reconnait chez lui aussi. Il consulte un psychologue, qui le diagnostique rapidement : une dépression. Il lui faut quelques temps pour aller mieux, pour que les séances et les médicaments fassent effet, et petit à petit, il réalise que cette vie n'est plus faite pour lui. Il n'est pas réellement amoureux de sa femme, n'est pas pleinement heureux de son travail. Alors il plaque tout, en septembre 2019. Il s'installe à New York, demande le divorce et recommence à écrire ce qu'il a envie d'écrire, et non pas ce que le grand public a envie de voir. Et finalement, il est bien plus heureux ainsi.
Date d'inscription :
18/07/2020
Messages :
596
Pseudo :
tearsflight / marine
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
1/2 par semaine au minimum
Multinicks :
Adriel Lynd (www) / Samia Lakhani (www) / Archer
Quinn (www) / Melchior
Jordans (www)
Avatar :
MBJ (valtersen + gp)
it's all coming back to me now (reece) Tumblr_inline_oz2qc1HQ8g1rrbwq5_540
Age :
37 ans
Nationality :
américain
Religion :
catholique
Status :
bientôt divorcé pour la seconde fois
Orientation :
hétéro
Work :
ancien scénariste pour le cinéma et la télévision, essaye de (re)devenir écrivain et travaille sur un roman
Home adress :
#15, 74th street, upper east side
Communities :
Paroisse St Luke, Co-working Nomad
Trigger :
none
Warning :
dépression, fausses couches, mention de suicide (n'hésitez pas à m'en parler, si ça risque de poser problème et ça ne sera pas évoqué dans nos rps)
aucun badge pour l'instant.
I NEED HELP
To do list rp : sameen ayad - www 1 www 2
arya cohen - www
blaise o'connor - www
la bande - www
sujet commun métro - www
Summary : Il a grandi à la Nouvelle-Orléans, dans une famille nombreuse et aimante. Du bruit, il y en avait dans la maison, mais tout a changé quand le père de Reece, charpentier de son état, se retire la vie, alors que Reece avait dix ans. Personne n'en parle, sinon pour dire qu'il a été faible de faire cela. Et Reece se replie un peu sur lui-même, trouvant son échappatoire dans l'écriture. Il rencontre celle qui deviendra sa femme quand il a quatorze ans, ils sont le premier amour l'un de l'autre et imaginent ne jamais se quitter. Ils se marient tôt, alors qu'ils ont vingt ans, mais ça ne choque personne. A côté de ça, Reece écrit toujours, aidé par un ancien prof, tout en faisant quelques petits boulots. Lorsque son roman est publié, le bonheur est absolu. Sauf que le succès n'est pas au rendez-vous, son éditeur le lâche et il doit retourner à un boulot dans le bâtiment. Ce n'est que deux ans plus tard que son histoire est repérée par des producteurs de télévision, qui veulent l'adapter en mini-série. Là, son histoire rencontre le succès et il déménage à LA avec sa femme pour s'essayer au métier de scénariste, qui lui réussit beaucoup plus. Il travaille sur de nombreux projets, à la télévision ou au cinéma, et gagne très bien sa vie. A côté de ça, sa vie de couple est malheureusement rythmée par des échecs à devenir parents. Tout cela les affecte, l'affecte lui. Il commence une dépression, sans le réaliser, sans en parler, il préfère se concentrer encore plus sur son travail. Au bout d'un moment, cela atteint leur mariage, ne faisant que les éloigner, et elle finit par demander le divorce. Nouveau coup dur pour Reece, qui multiplie les projets de films et de séries. Pendant quatre ans, il a un rythme effréné, et il rencontre d'ailleurs sa seconde femme sur un tournage. Il réalise qu'il ne va pas bien lorsqu'une histoire résonne en lui, lui rappelle son père et le fait qu'il n'allait pas bien non plus, qu'il y avait eu des signes qu'il reconnait chez lui aussi. Il consulte un psychologue, qui le diagnostique rapidement : une dépression. Il lui faut quelques temps pour aller mieux, pour que les séances et les médicaments fassent effet, et petit à petit, il réalise que cette vie n'est plus faite pour lui. Il n'est pas réellement amoureux de sa femme, n'est pas pleinement heureux de son travail. Alors il plaque tout, en septembre 2019. Il s'installe à New York, demande le divorce et recommence à écrire ce qu'il a envie d'écrire, et non pas ce que le grand public a envie de voir. Et finalement, il est bien plus heureux ainsi. Date d'inscription : 18/07/2020
Messages : 596
Pseudo : tearsflight / marine
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : 1/2 par semaine au minimum
Multinicks : Adriel Lynd (www) / Samia Lakhani (www) / Archer
Quinn (www) / Melchior
Jordans (www)
Avatar : MBJ (valtersen + gp)
it's all coming back to me now (reece) Tumblr_inline_oz2qc1HQ8g1rrbwq5_540
Age : 37 ans
Nationality : américain
Religion : catholique
Status : bientôt divorcé pour la seconde fois
Orientation : hétéro
Work : ancien scénariste pour le cinéma et la télévision, essaye de (re)devenir écrivain et travaille sur un roman
Home adress : #15, 74th street, upper east side
Communities : Paroisse St Luke, Co-working Nomad
Trigger : none
Warning : dépression, fausses couches, mention de suicide (n'hésitez pas à m'en parler, si ça risque de poser problème et ça ne sera pas évoqué dans nos rps)
aucun badge pour l'instant.

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t3826-no-one-else-is-singing-my-song-reece
Sujet: Re: it's all coming back to me now (reece)Mar 21 Juil 2020 - 5:46
Maintenant que Reece n’a plus cette préoccupation en tête, il peut se reconcentrer sur le jeu. Ou se concentrer tout court, parce qu’il ne l’a pas été, du tout, depuis le début. Maintenant, il s’interroge tout de même sur les regards qu’elle lui lançait, et le fait qu’il la trouve toujours jolie. Mais ça, c’est sans doute plus facile à ignorer. Ce à quoi il ne s’attendait pas, c’est le défi qu’il lit dans le regard de Sameen lorsque son équipe répond mal à une question. Presque comme si elle le narguait. Ce qui lui plait plus qu’il ne veut bien l’admettre. Pas spécialement compétitif dans sa vie de tous les jours, il s’est découvert ce trait de caractère lors des soirées trivia. Pas forcément pour lui-même, mais c’est l’ambiance de l’équipe qui l’entraîne. Raison pour laquelle il continue de venir, très régulièrement. Aujourd’hui, il a sans doute encore plus envie de gagner. Et c’est la raison pour laquelle, après que son équipe se soit trompé, il souffle une mauvaise réponse à Sameen. Il ne pensait pas que ça pouvait réellement fonctionner, mais elle répète ce qu’elle lit sur ses lèvres, et c’est ce qui est pris comme réponse. C’est donc la troisième équipe qui marque le point, mais Reece jubile, et Sameen semble encore plus motivée. Cela promet d’être une bonne soirée.
Reece se concentre à nouveau sur les questions. Sauf qu’il n’a pas le temps de réfléchir à la suivante, que l’équipe de Sameen appuie déjà sur le buzzer, et qu’elle donne la bonne réponse. En même temps, il n’aurait sans doute pas trouvé, mais quand même. Il aurait préféré une question sur le basket, au lieu du soccer, qui est un sport qu’il n’a jamais suivi. Visiblement, ce n’est pas le cas de Sameen. Il lui semble se souvenir qu’elle faisait beaucoup de sport. Mais en même temps, il n’avait jamais vraiment connu de détails sur elle. Elle était simplement la fille de Mehdi. Pour la première fois, il la découvre dans un cadre différent. « Dans quel pays a été inventé le fameux cocktail : le mojito ? » C’est son équipe qui buzze la première. Suit un cours débat, pendant lequel Reece a le temps de regarder Sameen encore une fois. Elle a peut-être la réponse, mais son équipe se met rapidement d’accord. « Cuba. » Reece est assez sûr de leur réponse pour sourire d’avance à Sameen. Et il penche la tête, un air satisfait sur le visage, quand le point est confirmé. « Quittons un peu l’Amérique du sud et centrale… Dans l’histoire originale, écrite en 1900 par L. Frank Baum, de quelle couleur étaient les chaussures de Dorothée ? » Reece a beau s’y connaître en littérature, cette question lui pose problème. Son équipe commence à débattre, comme les autres. Plusieurs propositions. La recherche d’une quelconque logique avec des souvenirs de l’histoire, que tout le monde connait plutôt par le film. Mais peut-être que ça n’a rien à voir, et c’est là toute la difficulté. Reece prend le temps de regarder Sameen, qui est en train de parler avec ses amies. Elle semble, elle aussi, plus concentrée. L’équipe de Reece finit par buzzer et proposer une réponse. « Bleu. » Très au hasard, il faut l’avouer. « Malheureusement, c’est une mauvaise réponse. D’autres idées ? » Un peu déçu, Reece reporte son attention sur Sameen. Aura-t-elle plus de chance qu’eux ? En vérité, ce n’est même plus les deux équipes l’une contre l’autre. Reece se moque pas mal de ses amies. C’est uniquement lui contre Sameen.

_________________


it's written in the scars they make us who we arereece erwing

it's all coming back to me now (reece) Wk8kqpO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sameen Ayad
To do list rp :
dispo wyatt g. (www) ; rich kids (www) ; tristan h. (www) ; reece e. (www)
Summary :
Fille d'un réalisateur connu et d'une personnalité mondaine, Sameen a eu une vie relativement normale (et aisée) jusqu'au divorce de ses parents. La vie parfaite a un peu brisée à ce moment là entre sa mère qui s'est poussée en France avec son nouveau petit-ami et papa qui sort avec les actrices avec qui il travaille (peu importe leur âge). Sameen se retrouve donc à la vue du public et des médias qui s'intéressent aux dernières frasques de son père. Mais Sameen, elle, elle veut juste jouer au football, devenir suffisamment bonne pour faire partie de l'équipe nationale de foot. Ce n'est pas exactement ce qu'elle fait de ses journées, forcée d'étudier en droit pour avoir une "carrière digne de ce nom". Ça ne lui plait pas, mais elle s'exécute quand même, parce que c'est la décision de ses parents. Sameen rêve de laisser sa trace sur le monde, elle brûle d'une passion, d'une ambition qui rythme chacun de ses pas. Assez pour être une boule d'énergie qui attire le regard, mais surtout, assez pour que l'égo revienne sur le tapis et qu'elle se montre déplaisante. Elle déplace de l'air, ça c'est sur.
Date d'inscription :
14/07/2020
Messages :
119
Pseudo :
dday / audrey.
Player's pronoun :
elle.
Rythme de rp :
au moins trois réponses par semaine.
Multinicks :
hope fawkes (f. pugh), ofelia bernal (e. toubia) & samuel hoorani (r. ahmed)
Avatar :
cenit nadir + prométhée (avatar) ; kane (gif).
it's all coming back to me now (reece) KaV9JD1
Age :
vingt-deux ans.
Nationality :
américaine.
Origins :
du côté de ton père, c'est le maroc et l'arabie saoudite. du côté de ta mère, c'est porto rico.
Religion :
musulmane en théorie, mais tu ne pratiques absolument pas.
Status :
célibataire.
Orientation :
bi, bi, bi until the day I die.
Work :
étudiante en droit à la columbia university ; membre de l'équipe de foot.
Home adress :
27, 74th street, manhattan (avec son père malheureusement).
Communities :
étudiants de columbia university ; the lift ; the ouptost.
Trigger :
suicide, tentatives de suicide.
Warning :
racisme, infidélité, relations malsaines (concernant son père surtout).
it's all coming back to me now (reece) 19it's all coming back to me now (reece) 2it's all coming back to me now (reece) 16bit's all coming back to me now (reece) 13it's all coming back to me now (reece) 59it's all coming back to me now (reece) 173it's all coming back to me now (reece) 201it's all coming back to me now (reece) 177it's all coming back to me now (reece) 47it's all coming back to me now (reece) 49it's all coming back to me now (reece) 79it's all coming back to me now (reece) 65it's all coming back to me now (reece) 66it's all coming back to me now (reece) 67it's all coming back to me now (reece) 68it's all coming back to me now (reece) 74it's all coming back to me now (reece) 90it's all coming back to me now (reece) 97it's all coming back to me now (reece) 165it's all coming back to me now (reece) 166it's all coming back to me now (reece) 202it's all coming back to me now (reece) 41it's all coming back to me now (reece) 91it's all coming back to me now (reece) 181it's all coming back to me now (reece) 111it's all coming back to me now (reece) 109it's all coming back to me now (reece) 128it's all coming back to me now (reece) 135it's all coming back to me now (reece) 140it's all coming back to me now (reece) 158
FIT HOT GUYS HAVE PROBLEMS TOO
To do list rp : dispo wyatt g. (www) ; rich kids (www) ; tristan h. (www) ; reece e. (www) Summary : Fille d'un réalisateur connu et d'une personnalité mondaine, Sameen a eu une vie relativement normale (et aisée) jusqu'au divorce de ses parents. La vie parfaite a un peu brisée à ce moment là entre sa mère qui s'est poussée en France avec son nouveau petit-ami et papa qui sort avec les actrices avec qui il travaille (peu importe leur âge). Sameen se retrouve donc à la vue du public et des médias qui s'intéressent aux dernières frasques de son père. Mais Sameen, elle, elle veut juste jouer au football, devenir suffisamment bonne pour faire partie de l'équipe nationale de foot. Ce n'est pas exactement ce qu'elle fait de ses journées, forcée d'étudier en droit pour avoir une "carrière digne de ce nom". Ça ne lui plait pas, mais elle s'exécute quand même, parce que c'est la décision de ses parents. Sameen rêve de laisser sa trace sur le monde, elle brûle d'une passion, d'une ambition qui rythme chacun de ses pas. Assez pour être une boule d'énergie qui attire le regard, mais surtout, assez pour que l'égo revienne sur le tapis et qu'elle se montre déplaisante. Elle déplace de l'air, ça c'est sur. Date d'inscription : 14/07/2020
Messages : 119
Pseudo : dday / audrey.
Player's pronoun : elle.
Rythme de rp : au moins trois réponses par semaine.
Multinicks : hope fawkes (f. pugh), ofelia bernal (e. toubia) & samuel hoorani (r. ahmed)
Avatar : cenit nadir + prométhée (avatar) ; kane (gif).
it's all coming back to me now (reece) KaV9JD1
Age : vingt-deux ans.
Nationality : américaine.
Origins : du côté de ton père, c'est le maroc et l'arabie saoudite. du côté de ta mère, c'est porto rico.
Religion : musulmane en théorie, mais tu ne pratiques absolument pas.
Status : célibataire.
Orientation : bi, bi, bi until the day I die.
Work : étudiante en droit à la columbia university ; membre de l'équipe de foot.
Home adress : 27, 74th street, manhattan (avec son père malheureusement).
Communities : étudiants de columbia university ; the lift ; the ouptost.
Trigger : suicide, tentatives de suicide.
Warning : racisme, infidélité, relations malsaines (concernant son père surtout).
it's all coming back to me now (reece) 19it's all coming back to me now (reece) 2it's all coming back to me now (reece) 16bit's all coming back to me now (reece) 13it's all coming back to me now (reece) 59it's all coming back to me now (reece) 173it's all coming back to me now (reece) 201it's all coming back to me now (reece) 177it's all coming back to me now (reece) 47it's all coming back to me now (reece) 49it's all coming back to me now (reece) 79it's all coming back to me now (reece) 65it's all coming back to me now (reece) 66it's all coming back to me now (reece) 67it's all coming back to me now (reece) 68it's all coming back to me now (reece) 74it's all coming back to me now (reece) 90it's all coming back to me now (reece) 97it's all coming back to me now (reece) 165it's all coming back to me now (reece) 166it's all coming back to me now (reece) 202it's all coming back to me now (reece) 41it's all coming back to me now (reece) 91it's all coming back to me now (reece) 181it's all coming back to me now (reece) 111it's all coming back to me now (reece) 109it's all coming back to me now (reece) 128it's all coming back to me now (reece) 135it's all coming back to me now (reece) 140it's all coming back to me now (reece) 158

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t3802-when-your-arms-feel-like-freedom-sameen http://99problems.forumactif.com/t3998-recherche-d-hope-f-et-de-sameen-a http://99problems.forumactif.com/t3842-instagram-sameen-ay http://99problems.forumactif.com/t3843-ask-sameen-ayad
Sujet: Re: it's all coming back to me now (reece)Mar 21 Juil 2020 - 12:16
it's all coming back
to me now
@reece erwing & sameen ayad
Maintenant plus motivée à remporter le jeu, tu te concentres. C’est en partie pour rattraper tes erreurs, mais surtout pour battre Reece. L’enjeu est là, pas dans la réussite du Best Friends squad. Oh, bien sur, tu sais que ça ferait plaisir à tes amies, mais ta motivation est ailleurs. On pourrait sans doute souligner qu’elle n’est pas à la bonne place, mais toi tu ne penses pas à ça. Tu ferais le tri de ce qui s’est passé ce soir, le fait que t’as flirté avec un ami de ton père par exemple, lorsque tu seras tranquille chez toi. Une tête reposée t’aiderait surement à en faire un peu de sens. T’es pas certaine d’être pleinement à l’aise avec ce qu’elle te dit dans l’instant présent. Il est donc plus simple de laisser ton côté compétitif prendre le dessus.
Et il le fait alors que tu passes outre l’étape de consultation pour répondre à la prochaine question. T’as pas besoin de demander l’avis de qui que ce soit, le football tu connais. Le point est confirmé et après un fier sourire dirigé vers Reece, tu te concentres sur la suite. Suite qui s’annonce tout de suite moins réussie considérant qu’on quitte ton demande de prédilection. Peut-être que vous auriez pu deviner, mais le temps vous manque, l’équipe d’en face sonnant le buzzer. Tu continues de discuter avec tes amies, au cas où ils rateraient leur coup. Pas de chance, la réponse semble bonne, est exacte et le point leur est donné. Ça t’embête, certes, mais rien ne te dérange plus que l’air satisfait que tu vois sur le visage de Reece. Tu lui effacerais d’une façon ou d’une autre.

Tu en as d’ailleurs l’occasion lors de la prochaine question puisque son équipe fait erreur sur la couleur des chaussures. Le problème ? C’est que toi t’en sais strictement rien. Tu connais le film pour l’avoir vu à de multiples reprises (un chef d’oeuvre cinématique selon ton père), mais si la question est posée, c’est probablement parce que la couleur diffère de celle du livre. Tu réfléchis, essayant de proposer à voix basse (eh oui t’as appris de ton erreur) des possibilités à tes amies. Après un bref moment de concertation, vous tentez quelque chose : « Blanche. » C’est le moment de vérité, de savoir si tu l’emporterais pour cette ronde. T’en oublies franchement les enjeux d’équipe, te concentrant sur Reece dont tu cherches le regard. « Non plus. Une autre proposition de votre côté ? » Et si le propriétaire se tourne ainsi vers une autre équipe qui appuie sur le buzzer, toi tu reste concentrée sur ton adversaire - le seul qui t’importe du moins.

C’est toutefois l’autre équipe qui remporte le point, te forçant à reporter ton attention vers le propriétaire qui enchaine avec la prochaine question. « Toujours dans les arts, combien de peinture Vincent Van Gogh a-t-il vendu de son vivant ? » Alors là, c’est à nouveau un blanc pour toi - ce qui complique vraiment ton envie de l’emporter face à Reece. Tu t’en remets donc à tes amies, l’une d’entre elle semblant plutôt confiante en votre réponse : « Une seule. »  Et toi tu n’as rien à reprocher à cette réponse - du moment qu’elle est exacte. T’es même assez confiante pour reporter ton regard vers Reece et lui adresser un nouveau sourire juste avant que le point ne soit confirmé. T’as peut-être pas arrêté de flirter en fait. Ce n’est que temporaire de toute façon, le temps qu’une nouvelle question soit posée. Mais elle ne vient pas, un employé vient perturber la partie ce qui oblige le propriétaire à annoncer : « Veuillez m’excuser, nous allons devoir faire une petite pause. Je vous reviens tout de suite. » Tu ne comprends pas trop ce qui s’est passé, mais soit, ça te donnera l’occasion de dégourdir tes jambes un peu. « Je vais nous chercher quelque chose à boire. » Et en te relevant, tu fais bien attention de lancer un regard vers Reece. Vraiment, de très mauvaises priorités.  
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reece Erwing
To do list rp :
sameen ayad - www 1 www 2
arya cohen - www
blaise o'connor - www
la bande - www
sujet commun métro - www
Summary :
Il a grandi à la Nouvelle-Orléans, dans une famille nombreuse et aimante. Du bruit, il y en avait dans la maison, mais tout a changé quand le père de Reece, charpentier de son état, se retire la vie, alors que Reece avait dix ans. Personne n'en parle, sinon pour dire qu'il a été faible de faire cela. Et Reece se replie un peu sur lui-même, trouvant son échappatoire dans l'écriture. Il rencontre celle qui deviendra sa femme quand il a quatorze ans, ils sont le premier amour l'un de l'autre et imaginent ne jamais se quitter. Ils se marient tôt, alors qu'ils ont vingt ans, mais ça ne choque personne. A côté de ça, Reece écrit toujours, aidé par un ancien prof, tout en faisant quelques petits boulots. Lorsque son roman est publié, le bonheur est absolu. Sauf que le succès n'est pas au rendez-vous, son éditeur le lâche et il doit retourner à un boulot dans le bâtiment. Ce n'est que deux ans plus tard que son histoire est repérée par des producteurs de télévision, qui veulent l'adapter en mini-série. Là, son histoire rencontre le succès et il déménage à LA avec sa femme pour s'essayer au métier de scénariste, qui lui réussit beaucoup plus. Il travaille sur de nombreux projets, à la télévision ou au cinéma, et gagne très bien sa vie. A côté de ça, sa vie de couple est malheureusement rythmée par des échecs à devenir parents. Tout cela les affecte, l'affecte lui. Il commence une dépression, sans le réaliser, sans en parler, il préfère se concentrer encore plus sur son travail. Au bout d'un moment, cela atteint leur mariage, ne faisant que les éloigner, et elle finit par demander le divorce. Nouveau coup dur pour Reece, qui multiplie les projets de films et de séries. Pendant quatre ans, il a un rythme effréné, et il rencontre d'ailleurs sa seconde femme sur un tournage. Il réalise qu'il ne va pas bien lorsqu'une histoire résonne en lui, lui rappelle son père et le fait qu'il n'allait pas bien non plus, qu'il y avait eu des signes qu'il reconnait chez lui aussi. Il consulte un psychologue, qui le diagnostique rapidement : une dépression. Il lui faut quelques temps pour aller mieux, pour que les séances et les médicaments fassent effet, et petit à petit, il réalise que cette vie n'est plus faite pour lui. Il n'est pas réellement amoureux de sa femme, n'est pas pleinement heureux de son travail. Alors il plaque tout, en septembre 2019. Il s'installe à New York, demande le divorce et recommence à écrire ce qu'il a envie d'écrire, et non pas ce que le grand public a envie de voir. Et finalement, il est bien plus heureux ainsi.
Date d'inscription :
18/07/2020
Messages :
596
Pseudo :
tearsflight / marine
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
1/2 par semaine au minimum
Multinicks :
Adriel Lynd (www) / Samia Lakhani (www) / Archer
Quinn (www) / Melchior
Jordans (www)
Avatar :
MBJ (valtersen + gp)
it's all coming back to me now (reece) Tumblr_inline_oz2qc1HQ8g1rrbwq5_540
Age :
37 ans
Nationality :
américain
Religion :
catholique
Status :
bientôt divorcé pour la seconde fois
Orientation :
hétéro
Work :
ancien scénariste pour le cinéma et la télévision, essaye de (re)devenir écrivain et travaille sur un roman
Home adress :
#15, 74th street, upper east side
Communities :
Paroisse St Luke, Co-working Nomad
Trigger :
none
Warning :
dépression, fausses couches, mention de suicide (n'hésitez pas à m'en parler, si ça risque de poser problème et ça ne sera pas évoqué dans nos rps)
aucun badge pour l'instant.
I NEED HELP
To do list rp : sameen ayad - www 1 www 2
arya cohen - www
blaise o'connor - www
la bande - www
sujet commun métro - www
Summary : Il a grandi à la Nouvelle-Orléans, dans une famille nombreuse et aimante. Du bruit, il y en avait dans la maison, mais tout a changé quand le père de Reece, charpentier de son état, se retire la vie, alors que Reece avait dix ans. Personne n'en parle, sinon pour dire qu'il a été faible de faire cela. Et Reece se replie un peu sur lui-même, trouvant son échappatoire dans l'écriture. Il rencontre celle qui deviendra sa femme quand il a quatorze ans, ils sont le premier amour l'un de l'autre et imaginent ne jamais se quitter. Ils se marient tôt, alors qu'ils ont vingt ans, mais ça ne choque personne. A côté de ça, Reece écrit toujours, aidé par un ancien prof, tout en faisant quelques petits boulots. Lorsque son roman est publié, le bonheur est absolu. Sauf que le succès n'est pas au rendez-vous, son éditeur le lâche et il doit retourner à un boulot dans le bâtiment. Ce n'est que deux ans plus tard que son histoire est repérée par des producteurs de télévision, qui veulent l'adapter en mini-série. Là, son histoire rencontre le succès et il déménage à LA avec sa femme pour s'essayer au métier de scénariste, qui lui réussit beaucoup plus. Il travaille sur de nombreux projets, à la télévision ou au cinéma, et gagne très bien sa vie. A côté de ça, sa vie de couple est malheureusement rythmée par des échecs à devenir parents. Tout cela les affecte, l'affecte lui. Il commence une dépression, sans le réaliser, sans en parler, il préfère se concentrer encore plus sur son travail. Au bout d'un moment, cela atteint leur mariage, ne faisant que les éloigner, et elle finit par demander le divorce. Nouveau coup dur pour Reece, qui multiplie les projets de films et de séries. Pendant quatre ans, il a un rythme effréné, et il rencontre d'ailleurs sa seconde femme sur un tournage. Il réalise qu'il ne va pas bien lorsqu'une histoire résonne en lui, lui rappelle son père et le fait qu'il n'allait pas bien non plus, qu'il y avait eu des signes qu'il reconnait chez lui aussi. Il consulte un psychologue, qui le diagnostique rapidement : une dépression. Il lui faut quelques temps pour aller mieux, pour que les séances et les médicaments fassent effet, et petit à petit, il réalise que cette vie n'est plus faite pour lui. Il n'est pas réellement amoureux de sa femme, n'est pas pleinement heureux de son travail. Alors il plaque tout, en septembre 2019. Il s'installe à New York, demande le divorce et recommence à écrire ce qu'il a envie d'écrire, et non pas ce que le grand public a envie de voir. Et finalement, il est bien plus heureux ainsi. Date d'inscription : 18/07/2020
Messages : 596
Pseudo : tearsflight / marine
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : 1/2 par semaine au minimum
Multinicks : Adriel Lynd (www) / Samia Lakhani (www) / Archer
Quinn (www) / Melchior
Jordans (www)
Avatar : MBJ (valtersen + gp)
it's all coming back to me now (reece) Tumblr_inline_oz2qc1HQ8g1rrbwq5_540
Age : 37 ans
Nationality : américain
Religion : catholique
Status : bientôt divorcé pour la seconde fois
Orientation : hétéro
Work : ancien scénariste pour le cinéma et la télévision, essaye de (re)devenir écrivain et travaille sur un roman
Home adress : #15, 74th street, upper east side
Communities : Paroisse St Luke, Co-working Nomad
Trigger : none
Warning : dépression, fausses couches, mention de suicide (n'hésitez pas à m'en parler, si ça risque de poser problème et ça ne sera pas évoqué dans nos rps)
aucun badge pour l'instant.

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t3826-no-one-else-is-singing-my-song-reece
Sujet: Re: it's all coming back to me now (reece)Mar 21 Juil 2020 - 13:42
Est-ce que Reece a dans un coin de la tête le fait que ce soit étrange ? Bien sûr. Est-ce qu’il se concentre sur le jeu plutôt que d’y penser ? Sans doute. Mais après tout, qu’il soit investi dans le jeu ne dérangera personne, à part peut-être les membres des équipes adverses. Il aura le temps d’y repenser plus tard. En fait, il y repense encore un peu, à chaque fois que leurs regards se croisent. Et le fait que Sameen ait décidé de le défier. A moins qu’il n’imagine complètement tout ça. Mais il n’en a pas l’impression. Il pourrait demander son avis à Mike, mais ils sont concentrés sur le jeu. Il aura tout le loisir de lui en parler après. Ou peut-être pas, s’il préfère comme si rien n’était arrivé. Pour cela, se concentrer sur le jeu parait plus simple. Mais la chance n’est pas de leur côté sur les réponses un peu données au hasard. Il faut dire que les chaussures de Dorothée auraient pu être de n’importe quelle couleur. La proposition faite par l’équipe de Sameen n’est pas la bonne non plus. Il hausse les épaules. Elles aussi, ont répondu au hasard. Après tout, c’est le jeu.
La question suivante arrive rapidement et, même si son équipe se met rapidement d’accord sur une réponse que Reece sent bien, c’est l’équipe de Sameen qui prend la main en premier. Et qui propose ce qu’ils allaient dire aussi. A nouveau, elle le regarde fixement. Elle le nargue, c’est impossible autrement. Le pire, c’est sans doute que ça fonctionne. Il a d’autant plus envie de gagner. Le propriétaire confirme le point, et Reece fait semblant de baisser son chapeau imaginaire. Il sait tout de même reconnaître la défaite, même si elle n’est pas encore définitive. Il s’étonne de voir un employé venir chuchoter à l’oreille du propriétaire du bar. Chose inhabituelle pendant les soirées trivia. « Veuillez m’excuser, nous allons devoir faire une petite pause. Je vous reviens tout de suite. » Ses coéquipiers sont étonnés, mais pas énervés pour autant. Sans doute un problème qui sera réglé rapidement, et le jeu pourra reprendre. Une pause ne leur fera pas de mal. Même si Reece était sur une bonne lancée. Et au lieu d’écouter une de ses amies revenir sur l’erreur du Venezuela, ou en tout cas de vraiment écouter, il observe Sameen dire quelque chose à ses amies, puis se lever. Le pire, c’est qu’elle le regarde toujours. Et lui aussi. Pourtant ils ne sont plus dans le jeu, dans le défi. « Un pichet de sangria, ça vous tente ? » Peu importe qu’il n’ait pas fini son verre – il faut dire qu’il a eu le deuxième avant d’avoir fini le premier. Bien sûr, sa proposition est accueillie avec joie par ses amis, et il peut se lever sans avoir besoin d’une autre excuse. Il remarque tout de même que son voisin l’observe du coin de l’œil. Ce qui ne l’empêche pas de rejoindre le comptoir, et de s’appuyer à côté de Sameen. En essayant de penser le moins possible à sa silhouette, loin de celle d’une enfant. « Sameen Ayad. Si je m’attendais à tomber sur toi ce soir. » Il n’a plus trop de doute sur le fait qu’elle l’ait effectivement reconnu, mais ne peut s’empêcher de se dire que, si ce n’est pas le cas, il aura l’air ridicule. « Tu t’y connais en soccer alors ? » Il ne sait pas vraiment comment il doit commencer la conversation avec elle. Tout ça est un peu trop étrange.

_________________


it's written in the scars they make us who we arereece erwing

it's all coming back to me now (reece) Wk8kqpO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sameen Ayad
To do list rp :
dispo wyatt g. (www) ; rich kids (www) ; tristan h. (www) ; reece e. (www)
Summary :
Fille d'un réalisateur connu et d'une personnalité mondaine, Sameen a eu une vie relativement normale (et aisée) jusqu'au divorce de ses parents. La vie parfaite a un peu brisée à ce moment là entre sa mère qui s'est poussée en France avec son nouveau petit-ami et papa qui sort avec les actrices avec qui il travaille (peu importe leur âge). Sameen se retrouve donc à la vue du public et des médias qui s'intéressent aux dernières frasques de son père. Mais Sameen, elle, elle veut juste jouer au football, devenir suffisamment bonne pour faire partie de l'équipe nationale de foot. Ce n'est pas exactement ce qu'elle fait de ses journées, forcée d'étudier en droit pour avoir une "carrière digne de ce nom". Ça ne lui plait pas, mais elle s'exécute quand même, parce que c'est la décision de ses parents. Sameen rêve de laisser sa trace sur le monde, elle brûle d'une passion, d'une ambition qui rythme chacun de ses pas. Assez pour être une boule d'énergie qui attire le regard, mais surtout, assez pour que l'égo revienne sur le tapis et qu'elle se montre déplaisante. Elle déplace de l'air, ça c'est sur.
Date d'inscription :
14/07/2020
Messages :
119
Pseudo :
dday / audrey.
Player's pronoun :
elle.
Rythme de rp :
au moins trois réponses par semaine.
Multinicks :
hope fawkes (f. pugh), ofelia bernal (e. toubia) & samuel hoorani (r. ahmed)
Avatar :
cenit nadir + prométhée (avatar) ; kane (gif).
it's all coming back to me now (reece) KaV9JD1
Age :
vingt-deux ans.
Nationality :
américaine.
Origins :
du côté de ton père, c'est le maroc et l'arabie saoudite. du côté de ta mère, c'est porto rico.
Religion :
musulmane en théorie, mais tu ne pratiques absolument pas.
Status :
célibataire.
Orientation :
bi, bi, bi until the day I die.
Work :
étudiante en droit à la columbia university ; membre de l'équipe de foot.
Home adress :
27, 74th street, manhattan (avec son père malheureusement).
Communities :
étudiants de columbia university ; the lift ; the ouptost.
Trigger :
suicide, tentatives de suicide.
Warning :
racisme, infidélité, relations malsaines (concernant son père surtout).
it's all coming back to me now (reece) 19it's all coming back to me now (reece) 2it's all coming back to me now (reece) 16bit's all coming back to me now (reece) 13it's all coming back to me now (reece) 59it's all coming back to me now (reece) 173it's all coming back to me now (reece) 201it's all coming back to me now (reece) 177it's all coming back to me now (reece) 47it's all coming back to me now (reece) 49it's all coming back to me now (reece) 79it's all coming back to me now (reece) 65it's all coming back to me now (reece) 66it's all coming back to me now (reece) 67it's all coming back to me now (reece) 68it's all coming back to me now (reece) 74it's all coming back to me now (reece) 90it's all coming back to me now (reece) 97it's all coming back to me now (reece) 165it's all coming back to me now (reece) 166it's all coming back to me now (reece) 202it's all coming back to me now (reece) 41it's all coming back to me now (reece) 91it's all coming back to me now (reece) 181it's all coming back to me now (reece) 111it's all coming back to me now (reece) 109it's all coming back to me now (reece) 128it's all coming back to me now (reece) 135it's all coming back to me now (reece) 140it's all coming back to me now (reece) 158
FIT HOT GUYS HAVE PROBLEMS TOO
To do list rp : dispo wyatt g. (www) ; rich kids (www) ; tristan h. (www) ; reece e. (www) Summary : Fille d'un réalisateur connu et d'une personnalité mondaine, Sameen a eu une vie relativement normale (et aisée) jusqu'au divorce de ses parents. La vie parfaite a un peu brisée à ce moment là entre sa mère qui s'est poussée en France avec son nouveau petit-ami et papa qui sort avec les actrices avec qui il travaille (peu importe leur âge). Sameen se retrouve donc à la vue du public et des médias qui s'intéressent aux dernières frasques de son père. Mais Sameen, elle, elle veut juste jouer au football, devenir suffisamment bonne pour faire partie de l'équipe nationale de foot. Ce n'est pas exactement ce qu'elle fait de ses journées, forcée d'étudier en droit pour avoir une "carrière digne de ce nom". Ça ne lui plait pas, mais elle s'exécute quand même, parce que c'est la décision de ses parents. Sameen rêve de laisser sa trace sur le monde, elle brûle d'une passion, d'une ambition qui rythme chacun de ses pas. Assez pour être une boule d'énergie qui attire le regard, mais surtout, assez pour que l'égo revienne sur le tapis et qu'elle se montre déplaisante. Elle déplace de l'air, ça c'est sur. Date d'inscription : 14/07/2020
Messages : 119
Pseudo : dday / audrey.
Player's pronoun : elle.
Rythme de rp : au moins trois réponses par semaine.
Multinicks : hope fawkes (f. pugh), ofelia bernal (e. toubia) & samuel hoorani (r. ahmed)
Avatar : cenit nadir + prométhée (avatar) ; kane (gif).
it's all coming back to me now (reece) KaV9JD1
Age : vingt-deux ans.
Nationality : américaine.
Origins : du côté de ton père, c'est le maroc et l'arabie saoudite. du côté de ta mère, c'est porto rico.
Religion : musulmane en théorie, mais tu ne pratiques absolument pas.
Status : célibataire.
Orientation : bi, bi, bi until the day I die.
Work : étudiante en droit à la columbia university ; membre de l'équipe de foot.
Home adress : 27, 74th street, manhattan (avec son père malheureusement).
Communities : étudiants de columbia university ; the lift ; the ouptost.
Trigger : suicide, tentatives de suicide.
Warning : racisme, infidélité, relations malsaines (concernant son père surtout).
it's all coming back to me now (reece) 19it's all coming back to me now (reece) 2it's all coming back to me now (reece) 16bit's all coming back to me now (reece) 13it's all coming back to me now (reece) 59it's all coming back to me now (reece) 173it's all coming back to me now (reece) 201it's all coming back to me now (reece) 177it's all coming back to me now (reece) 47it's all coming back to me now (reece) 49it's all coming back to me now (reece) 79it's all coming back to me now (reece) 65it's all coming back to me now (reece) 66it's all coming back to me now (reece) 67it's all coming back to me now (reece) 68it's all coming back to me now (reece) 74it's all coming back to me now (reece) 90it's all coming back to me now (reece) 97it's all coming back to me now (reece) 165it's all coming back to me now (reece) 166it's all coming back to me now (reece) 202it's all coming back to me now (reece) 41it's all coming back to me now (reece) 91it's all coming back to me now (reece) 181it's all coming back to me now (reece) 111it's all coming back to me now (reece) 109it's all coming back to me now (reece) 128it's all coming back to me now (reece) 135it's all coming back to me now (reece) 140it's all coming back to me now (reece) 158

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t3802-when-your-arms-feel-like-freedom-sameen http://99problems.forumactif.com/t3998-recherche-d-hope-f-et-de-sameen-a http://99problems.forumactif.com/t3842-instagram-sameen-ay http://99problems.forumactif.com/t3843-ask-sameen-ayad
Sujet: Re: it's all coming back to me now (reece)Mar 21 Juil 2020 - 22:34
it's all coming back
to me now
@reece erwing & sameen ayad
Tu ne sais strictement des règles et habitudes des soirées de trivia. Ainsi, si tes amies sourcillent et semblent se demander ce qui se passe, toi, tu vois la chose comme une simple opportunité de t’étirer un peu. Et t’en profites, non sans un regard en direction de Reece, non sans un espoir qu’il vienne te rejoindre au bar alors que tu commandes quelque chose pour ta table. Tu connais vaguement les préférences de chacune, mais tu optes pour un pichet de bière et des shots pour tout le monde. Peut-être que ça t’aiderait à retrouver des priorités dignes de ce nom.
Mais probablement pas. Ça se voit au sourire qui étire tes lèvres lorsqu’il t’adresse la parole. Tu n’essaies même pas de le cacher en te tournant vers lui, trop occupée à garder ton regard braqué vers le sien. Ce n’est définitivement pas le moment de te laisser le détailler avec plus d’attention. Alors tu gardes la tête relevée et hausses doucement les épaules. « Reece ! Le monde est petit. » C’est tout ce que tu trouves à répondre sur le coup, même s’il faut admettre que c’est effectivement le cas. « Je ne m’attendais pas non plus à te croiser ici. » Parce que tu n’aurais jamais pu deviner que c’était le genre de chose qu’il faisait dans ses temps libres, mais en fait c’est plus que ça. C’est aussi le fait que tu ne t’attendais pas vraiment à le revoir point. Entre le fait qu’il avait déménagé (tu crois) et la réticence de ton père à t’inviter lorsqu’il avait des amis en raison de ton trop grand nombre d’opinions. Enfin, pas que ça importe, c’est surtout un coup de chance que vous vous revoyez ainsi.

Tu ne t’attardes pas plus sur la question, trop occupée à rire doucement en entendant celle que te pose Reece. C’est une drôle d’ouverture, mais tu ne formalises pas. La situation est bizarre après tout, plus que tu ne le voudrais. Peut-être qu’elle le serait moins si tu arrêtais de flirter, mais bon, ça ne semble pas être ta priorité. « On peut dire ça. Je joue plus ou moins professionnellement depuis mon entrée à Columbia. » Tu ne sais pas trop pourquoi tu précises tout ça, peut-être pour souligner le fait que ça fait longtemps que vous ne vous êtes pas vus, que t’es à l’université maintenant. Ça ne change rien au fond, tu le sais, mais t’as tout de même voulu le mentionner.

Tu remercies le barman lorsqu’il te ramène le pichet avant de reporter ton attention vers Reece. « Puis semblerait-il que je m’y connais plus que toi en cinéma. » Oh, tu sais que ce n’est pas du jeu, après tout, ce n’est pas tellement une question sur le cinéma à laquelle tu as répondu, mais une question au sujet de ton père. Sans doute aurait-il répondu avant toi si ça avait été sur n’importe quel autre point du septième art. Ça ne t’empêche pas de reprendre ton air de défi, celui-là même que tu lui adressé à de multiples reprises pendant la partie. « C’est gênant pour un scénariste. » Tu avances d’un pas, tentée de lui donner un coup de coude pour insister sur ton commentaire, mais tu t’arrêtes avant de le faire. Tu ne peux pas te montrer si familière, ça fait une éternité que tu ne l’as pas vu, c’est la première fois que tu le vois hors du cercle de ton père. C’est peut-être pour ça que tu peux agir si différemment. Ça reste étrange, tu ne peux pas le nier, mais le petit jeu qu’il y avait entre vous entre les questions te paraissait simple. Autant continuer sur cette lancée.  
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reece Erwing
To do list rp :
sameen ayad - www 1 www 2
arya cohen - www
blaise o'connor - www
la bande - www
sujet commun métro - www
Summary :
Il a grandi à la Nouvelle-Orléans, dans une famille nombreuse et aimante. Du bruit, il y en avait dans la maison, mais tout a changé quand le père de Reece, charpentier de son état, se retire la vie, alors que Reece avait dix ans. Personne n'en parle, sinon pour dire qu'il a été faible de faire cela. Et Reece se replie un peu sur lui-même, trouvant son échappatoire dans l'écriture. Il rencontre celle qui deviendra sa femme quand il a quatorze ans, ils sont le premier amour l'un de l'autre et imaginent ne jamais se quitter. Ils se marient tôt, alors qu'ils ont vingt ans, mais ça ne choque personne. A côté de ça, Reece écrit toujours, aidé par un ancien prof, tout en faisant quelques petits boulots. Lorsque son roman est publié, le bonheur est absolu. Sauf que le succès n'est pas au rendez-vous, son éditeur le lâche et il doit retourner à un boulot dans le bâtiment. Ce n'est que deux ans plus tard que son histoire est repérée par des producteurs de télévision, qui veulent l'adapter en mini-série. Là, son histoire rencontre le succès et il déménage à LA avec sa femme pour s'essayer au métier de scénariste, qui lui réussit beaucoup plus. Il travaille sur de nombreux projets, à la télévision ou au cinéma, et gagne très bien sa vie. A côté de ça, sa vie de couple est malheureusement rythmée par des échecs à devenir parents. Tout cela les affecte, l'affecte lui. Il commence une dépression, sans le réaliser, sans en parler, il préfère se concentrer encore plus sur son travail. Au bout d'un moment, cela atteint leur mariage, ne faisant que les éloigner, et elle finit par demander le divorce. Nouveau coup dur pour Reece, qui multiplie les projets de films et de séries. Pendant quatre ans, il a un rythme effréné, et il rencontre d'ailleurs sa seconde femme sur un tournage. Il réalise qu'il ne va pas bien lorsqu'une histoire résonne en lui, lui rappelle son père et le fait qu'il n'allait pas bien non plus, qu'il y avait eu des signes qu'il reconnait chez lui aussi. Il consulte un psychologue, qui le diagnostique rapidement : une dépression. Il lui faut quelques temps pour aller mieux, pour que les séances et les médicaments fassent effet, et petit à petit, il réalise que cette vie n'est plus faite pour lui. Il n'est pas réellement amoureux de sa femme, n'est pas pleinement heureux de son travail. Alors il plaque tout, en septembre 2019. Il s'installe à New York, demande le divorce et recommence à écrire ce qu'il a envie d'écrire, et non pas ce que le grand public a envie de voir. Et finalement, il est bien plus heureux ainsi.
Date d'inscription :
18/07/2020
Messages :
596
Pseudo :
tearsflight / marine
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
1/2 par semaine au minimum
Multinicks :
Adriel Lynd (www) / Samia Lakhani (www) / Archer
Quinn (www) / Melchior
Jordans (www)
Avatar :
MBJ (valtersen + gp)
it's all coming back to me now (reece) Tumblr_inline_oz2qc1HQ8g1rrbwq5_540
Age :
37 ans
Nationality :
américain
Religion :
catholique
Status :
bientôt divorcé pour la seconde fois
Orientation :
hétéro
Work :
ancien scénariste pour le cinéma et la télévision, essaye de (re)devenir écrivain et travaille sur un roman
Home adress :
#15, 74th street, upper east side
Communities :
Paroisse St Luke, Co-working Nomad
Trigger :
none
Warning :
dépression, fausses couches, mention de suicide (n'hésitez pas à m'en parler, si ça risque de poser problème et ça ne sera pas évoqué dans nos rps)
aucun badge pour l'instant.
I NEED HELP
To do list rp : sameen ayad - www 1 www 2
arya cohen - www
blaise o'connor - www
la bande - www
sujet commun métro - www
Summary : Il a grandi à la Nouvelle-Orléans, dans une famille nombreuse et aimante. Du bruit, il y en avait dans la maison, mais tout a changé quand le père de Reece, charpentier de son état, se retire la vie, alors que Reece avait dix ans. Personne n'en parle, sinon pour dire qu'il a été faible de faire cela. Et Reece se replie un peu sur lui-même, trouvant son échappatoire dans l'écriture. Il rencontre celle qui deviendra sa femme quand il a quatorze ans, ils sont le premier amour l'un de l'autre et imaginent ne jamais se quitter. Ils se marient tôt, alors qu'ils ont vingt ans, mais ça ne choque personne. A côté de ça, Reece écrit toujours, aidé par un ancien prof, tout en faisant quelques petits boulots. Lorsque son roman est publié, le bonheur est absolu. Sauf que le succès n'est pas au rendez-vous, son éditeur le lâche et il doit retourner à un boulot dans le bâtiment. Ce n'est que deux ans plus tard que son histoire est repérée par des producteurs de télévision, qui veulent l'adapter en mini-série. Là, son histoire rencontre le succès et il déménage à LA avec sa femme pour s'essayer au métier de scénariste, qui lui réussit beaucoup plus. Il travaille sur de nombreux projets, à la télévision ou au cinéma, et gagne très bien sa vie. A côté de ça, sa vie de couple est malheureusement rythmée par des échecs à devenir parents. Tout cela les affecte, l'affecte lui. Il commence une dépression, sans le réaliser, sans en parler, il préfère se concentrer encore plus sur son travail. Au bout d'un moment, cela atteint leur mariage, ne faisant que les éloigner, et elle finit par demander le divorce. Nouveau coup dur pour Reece, qui multiplie les projets de films et de séries. Pendant quatre ans, il a un rythme effréné, et il rencontre d'ailleurs sa seconde femme sur un tournage. Il réalise qu'il ne va pas bien lorsqu'une histoire résonne en lui, lui rappelle son père et le fait qu'il n'allait pas bien non plus, qu'il y avait eu des signes qu'il reconnait chez lui aussi. Il consulte un psychologue, qui le diagnostique rapidement : une dépression. Il lui faut quelques temps pour aller mieux, pour que les séances et les médicaments fassent effet, et petit à petit, il réalise que cette vie n'est plus faite pour lui. Il n'est pas réellement amoureux de sa femme, n'est pas pleinement heureux de son travail. Alors il plaque tout, en septembre 2019. Il s'installe à New York, demande le divorce et recommence à écrire ce qu'il a envie d'écrire, et non pas ce que le grand public a envie de voir. Et finalement, il est bien plus heureux ainsi. Date d'inscription : 18/07/2020
Messages : 596
Pseudo : tearsflight / marine
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : 1/2 par semaine au minimum
Multinicks : Adriel Lynd (www) / Samia Lakhani (www) / Archer
Quinn (www) / Melchior
Jordans (www)
Avatar : MBJ (valtersen + gp)
it's all coming back to me now (reece) Tumblr_inline_oz2qc1HQ8g1rrbwq5_540
Age : 37 ans
Nationality : américain
Religion : catholique
Status : bientôt divorcé pour la seconde fois
Orientation : hétéro
Work : ancien scénariste pour le cinéma et la télévision, essaye de (re)devenir écrivain et travaille sur un roman
Home adress : #15, 74th street, upper east side
Communities : Paroisse St Luke, Co-working Nomad
Trigger : none
Warning : dépression, fausses couches, mention de suicide (n'hésitez pas à m'en parler, si ça risque de poser problème et ça ne sera pas évoqué dans nos rps)
aucun badge pour l'instant.

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t3826-no-one-else-is-singing-my-song-reece
Sujet: Re: it's all coming back to me now (reece)Mer 22 Juil 2020 - 9:49
Le monde est petit, c’est certain. Peut-être un peu trop au goût de Reece, ou c’est ce qu’il devrait penser. Pourtant, il n’arrive pas à ne pas se réjouir un peu d’être tombé sur Sameen ce soir. Sentiment un peu contradictoire, qu’il met sur le fait d’avoir une bonne compétition ce soir, ou au moins d’avoir un enjeu supplémentaire. Son équipe ne gagne pas à toutes les soirées trivia, même s’ils commencent à devenir bons. Et à vrai dire, Reece ne joue pas réellement pour gagner, plus pour s’amuser en bonne compagnie. Ce soir, il a une autre compagnie, qui lui donne cette envie assez féroce de gagner. Alors que Sameen souligne ne pas s’être attendue à le voir, Reece se demande s’il devrait s’étonner qu’elle le tutoie. Le faisait-elle à l’époque ? Il n’en est plus sûr. Il n’a jamais fait plus attention que ça à la jeune fille qu’elle était, sauf quand elle lui posait des questions sur son métier ou les stars qu’il avait rencontrées. Rien de très poussé. En tout cas, ils ne se sont jamais croisés dans un bar, et il ne l’a jamais regardée ainsi. D’ailleurs, il ne devrait vraiment pas.
Alors il préfère aborder un terrain plutôt neutre, en revenant sur une des questions de la soirée. Il ignorait qu’elle faisait du soccer, encore moins à un stade professionnel. Rien d’étonnant à ce qu’elle s’y connaisse, donc. « Oh d’accord. C’est super ça, félicitations. » C’est ce qu’on dit dans ces cas-là, non ? Il faut quand même avoir un bon niveau pour jouer ainsi. « J’y jetterais un œil, maintenant que je sais que je connais une joueuse. » Connaître est sans doute un bien grand mot. Et il n’est pas certain de vraiment le faire. D’abord parce que le soccer ne l’intéresse pas plus que ça. Et ensuite, parce qu’il se dit que ça pourrait être un peu étrange. Pas plus que ce petit jeu auquel ils se sont prêtés pendant le trivia cela dit. Oui, Reece ne peut s’empêcher d’y repenser, et de se dire qu’il ne devrait pourtant pas. Tout ça est compliqué. Heureusement qu’il n’a plus besoin de se concentrer sur les questions. Ou malheureusement.
Surtout que Sameen en rajoute, le nargue à nouveau. Impossible de ne pas se dire qu’elle flirte, au moins un peu. Reece ne sait pas si c’est conscient ou non. Peut-être qu’elle fait ça de façon tout à fait innocente, qu’elle aime juste beaucoup la compétition. Dans ce cas-là, c’est juste lui qui se fait des films et ce n’est pas très sain. Il devrait arrêter d’y penser. Mais elle continue, encore et encore. Fait même un geste en sa direction, semble se raviser. Pourquoi a-t-il si chaud ? A part le fait que le mois de juillet soit bien entamé, il ne voit pas d’autre raison logique. Et il se sent comme contraint de se défendre. Peut-être un peu pour son égo. Peut-être aussi parce que ça lui plait. De loin, il avait joué le jeu aussi. « Si tu préfères, on peut attendre la prochaine question cinéma, voire qui l’emporte quand ça ne concerne pas ton père. » Il devrait sans doute être un peu gêné, de parler de son père, mais bizarrement, il ne l’est pas. « On peut parier un verre, si tu veux. » Rajouter une compétition supplémentaire. Bonne idée. Ce n’est pas comme s’ils avaient vraiment besoin de ça. Mais normalement, il est peu probable qu’elle trouve encore avant lui. Même si elle a baigné dans le milieu par son père, Reece devrait plus s’y connaître encore. Il n’en est pas certain, parce qu’il ne connait pas la jeune femme qu’elle est devenue, mais même s’il perd, ça ne lui coûtera pas grand-chose. Juste le prix d’un verre. D’ailleurs, il revient un peu à ses esprits, et commande la carafe de sangria au serveur derrière le bar, avant de se tourner à nouveau vers Sameen, qui est toujours là. « Et, pour information, je ne suis plus scénariste. J’ai décidé d’arrêter. » Il ignore pourquoi il lui parle de ça, alors qu’elle n’a rien demandé. Peut-être simplement pour faire la conversation, pour ne pas la laisser retourner à ses amies tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sameen Ayad
To do list rp :
dispo wyatt g. (www) ; rich kids (www) ; tristan h. (www) ; reece e. (www)
Summary :
Fille d'un réalisateur connu et d'une personnalité mondaine, Sameen a eu une vie relativement normale (et aisée) jusqu'au divorce de ses parents. La vie parfaite a un peu brisée à ce moment là entre sa mère qui s'est poussée en France avec son nouveau petit-ami et papa qui sort avec les actrices avec qui il travaille (peu importe leur âge). Sameen se retrouve donc à la vue du public et des médias qui s'intéressent aux dernières frasques de son père. Mais Sameen, elle, elle veut juste jouer au football, devenir suffisamment bonne pour faire partie de l'équipe nationale de foot. Ce n'est pas exactement ce qu'elle fait de ses journées, forcée d'étudier en droit pour avoir une "carrière digne de ce nom". Ça ne lui plait pas, mais elle s'exécute quand même, parce que c'est la décision de ses parents. Sameen rêve de laisser sa trace sur le monde, elle brûle d'une passion, d'une ambition qui rythme chacun de ses pas. Assez pour être une boule d'énergie qui attire le regard, mais surtout, assez pour que l'égo revienne sur le tapis et qu'elle se montre déplaisante. Elle déplace de l'air, ça c'est sur.
Date d'inscription :
14/07/2020
Messages :
119
Pseudo :
dday / audrey.
Player's pronoun :
elle.
Rythme de rp :
au moins trois réponses par semaine.
Multinicks :
hope fawkes (f. pugh), ofelia bernal (e. toubia) & samuel hoorani (r. ahmed)
Avatar :
cenit nadir + prométhée (avatar) ; kane (gif).
it's all coming back to me now (reece) KaV9JD1
Age :
vingt-deux ans.
Nationality :
américaine.
Origins :
du côté de ton père, c'est le maroc et l'arabie saoudite. du côté de ta mère, c'est porto rico.
Religion :
musulmane en théorie, mais tu ne pratiques absolument pas.
Status :
célibataire.
Orientation :
bi, bi, bi until the day I die.
Work :
étudiante en droit à la columbia university ; membre de l'équipe de foot.
Home adress :
27, 74th street, manhattan (avec son père malheureusement).
Communities :
étudiants de columbia university ; the lift ; the ouptost.
Trigger :
suicide, tentatives de suicide.
Warning :
racisme, infidélité, relations malsaines (concernant son père surtout).
it's all coming back to me now (reece) 19it's all coming back to me now (reece) 2it's all coming back to me now (reece) 16bit's all coming back to me now (reece) 13it's all coming back to me now (reece) 59it's all coming back to me now (reece) 173it's all coming back to me now (reece) 201it's all coming back to me now (reece) 177it's all coming back to me now (reece) 47it's all coming back to me now (reece) 49it's all coming back to me now (reece) 79it's all coming back to me now (reece) 65it's all coming back to me now (reece) 66it's all coming back to me now (reece) 67it's all coming back to me now (reece) 68it's all coming back to me now (reece) 74it's all coming back to me now (reece) 90it's all coming back to me now (reece) 97it's all coming back to me now (reece) 165it's all coming back to me now (reece) 166it's all coming back to me now (reece) 202it's all coming back to me now (reece) 41it's all coming back to me now (reece) 91it's all coming back to me now (reece) 181it's all coming back to me now (reece) 111it's all coming back to me now (reece) 109it's all coming back to me now (reece) 128it's all coming back to me now (reece) 135it's all coming back to me now (reece) 140it's all coming back to me now (reece) 158
FIT HOT GUYS HAVE PROBLEMS TOO
To do list rp : dispo wyatt g. (www) ; rich kids (www) ; tristan h. (www) ; reece e. (www) Summary : Fille d'un réalisateur connu et d'une personnalité mondaine, Sameen a eu une vie relativement normale (et aisée) jusqu'au divorce de ses parents. La vie parfaite a un peu brisée à ce moment là entre sa mère qui s'est poussée en France avec son nouveau petit-ami et papa qui sort avec les actrices avec qui il travaille (peu importe leur âge). Sameen se retrouve donc à la vue du public et des médias qui s'intéressent aux dernières frasques de son père. Mais Sameen, elle, elle veut juste jouer au football, devenir suffisamment bonne pour faire partie de l'équipe nationale de foot. Ce n'est pas exactement ce qu'elle fait de ses journées, forcée d'étudier en droit pour avoir une "carrière digne de ce nom". Ça ne lui plait pas, mais elle s'exécute quand même, parce que c'est la décision de ses parents. Sameen rêve de laisser sa trace sur le monde, elle brûle d'une passion, d'une ambition qui rythme chacun de ses pas. Assez pour être une boule d'énergie qui attire le regard, mais surtout, assez pour que l'égo revienne sur le tapis et qu'elle se montre déplaisante. Elle déplace de l'air, ça c'est sur. Date d'inscription : 14/07/2020
Messages : 119
Pseudo : dday / audrey.
Player's pronoun : elle.
Rythme de rp : au moins trois réponses par semaine.
Multinicks : hope fawkes (f. pugh), ofelia bernal (e. toubia) & samuel hoorani (r. ahmed)
Avatar : cenit nadir + prométhée (avatar) ; kane (gif).
it's all coming back to me now (reece) KaV9JD1
Age : vingt-deux ans.
Nationality : américaine.
Origins : du côté de ton père, c'est le maroc et l'arabie saoudite. du côté de ta mère, c'est porto rico.
Religion : musulmane en théorie, mais tu ne pratiques absolument pas.
Status : célibataire.
Orientation : bi, bi, bi until the day I die.
Work : étudiante en droit à la columbia university ; membre de l'équipe de foot.
Home adress : 27, 74th street, manhattan (avec son père malheureusement).
Communities : étudiants de columbia university ; the lift ; the ouptost.
Trigger : suicide, tentatives de suicide.
Warning : racisme, infidélité, relations malsaines (concernant son père surtout).
it's all coming back to me now (reece) 19it's all coming back to me now (reece) 2it's all coming back to me now (reece) 16bit's all coming back to me now (reece) 13it's all coming back to me now (reece) 59it's all coming back to me now (reece) 173it's all coming back to me now (reece) 201it's all coming back to me now (reece) 177it's all coming back to me now (reece) 47it's all coming back to me now (reece) 49it's all coming back to me now (reece) 79it's all coming back to me now (reece) 65it's all coming back to me now (reece) 66it's all coming back to me now (reece) 67it's all coming back to me now (reece) 68it's all coming back to me now (reece) 74it's all coming back to me now (reece) 90it's all coming back to me now (reece) 97it's all coming back to me now (reece) 165it's all coming back to me now (reece) 166it's all coming back to me now (reece) 202it's all coming back to me now (reece) 41it's all coming back to me now (reece) 91it's all coming back to me now (reece) 181it's all coming back to me now (reece) 111it's all coming back to me now (reece) 109it's all coming back to me now (reece) 128it's all coming back to me now (reece) 135it's all coming back to me now (reece) 140it's all coming back to me now (reece) 158

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t3802-when-your-arms-feel-like-freedom-sameen http://99problems.forumactif.com/t3998-recherche-d-hope-f-et-de-sameen-a http://99problems.forumactif.com/t3842-instagram-sameen-ay http://99problems.forumactif.com/t3843-ask-sameen-ayad
Sujet: Re: it's all coming back to me now (reece)Mer 22 Juil 2020 - 11:53
it's all coming back
to me now
@reece erwing & sameen ayad
Tu ne devrais probablement pas être contente de le revoir dans de telles circonstances. Tu ne le connais pas vraiment, ne lui as jamais parlé plus que ça, même lorsqu’il travaillait plus activement avec ton père. À l’époque ce n’était que des questions sur son boulot ou sur les célébrités qu’il côtoyait nécessairement. On ne peut pas dire que ça t’a permis d’apprendre grand chose sur lui, dans le genre, c’était même plutôt des interactions professionnelles. Toi tu ne travaillais peut-être pas, mais ça ne s’éloignait jamais de ce sujet. Et maintenant ? Maintenant c’est autre chose. Tu ne le connais toujours pas plus que ça, les quelques souvenirs que tu as de lui étant lointains (et peu utiles de toute façon) et on peut pas dire qu’il y a quoi que ce soit de professionnel dans la situation. Pas même lorsque la conversation aboutit sur un terrain neutre, le soccer. « Merci. » Même en temps normal tu pourrais en parler pendant des heures, peu importe de l’interlocuteur, mais cette fois c’est différent. Juste un peu. Juste assez pour que ton sourire s’agrandisse lorsqu’il évoque la possibilité d’y jeter un oeil. Est-ce bizarre que tu aies envie qu’il le fasse, qu’il vienne te voir jouer ? Oui surement, et pourtant. « Tu devrais, on est plutôt douée. » Et par on, en fait, tu veux plutôt parler de toi, sans pour autant te vanter directement. C’est surement bizarre que tu aies envie qu’il te voit sous un meilleur jour que dans une soirée de trivia où tu as sans doute déjà fait tout ce que tu pouvais en terme de réponses données. Et peut-être t’en rends-tu compte, parce que tu te sens obligée d’ajouter : « Enfin, c’est plus divertissant qu’on ne pourrait le croire. » Parce que tu as bien capté que le soccer n’est pas le sport le plus apprécié. Toi, t’es évidemment fan, mais tu vois bien la différence entre le public pour vos matchs et ceux de l’équipe de football américain.

Et si tes envies de le compter dans ton public sont étranges, que dire du geste que tu interromps à peine subtilement. Tu devrais surement retourner à la table maintenant que tu as la bière et les shots que tu as commandés. Tu devrais, mais tu ne bouges pas, te contentant d’observer Reece alors qu’il entre dans ton jeu. La mention de ton père ne manque pas de réveiller une certaine colère en toi, mais tu l’étouffes rapidement, distraite par le défi qui est lancé. « Avec plaisir. » Nouveau sourire pour la peine. « Je préfère les gin tonic. » Comme si tu étais si confiante en tes chances de l’emporter alors qu’en fait, tu sais pertinemment que tu risques d’être celle qui lui paie un verre. Tu ne t’y connais pas vraiment en cinéma, il faut dire que les dernières frasques de ton père te laissent un goût amer pour tout ce qui se rattache de près ou de loin à lui. Sauf Reece visiblement, mais c’est peut-être parce que t’essaies de ne pas l’associer avec ton paternel. Dieu sait si c’est sage de faire une telle séparation, probablement pas. Ton regard passe brièvement vers tes amies qui se demandent sans doute ce que tu fais, mais tu ne bouges toujours pas sauf pour ramener ton regard vers lui. « Oh ? Et pourquoi ça ? » T’es vraiment curieuse et pas uniquement parce que cela implique qu’il ne travaille plus du tout avec ton père. Et c’est étrangement bon à savoir ? « Tu passais trop de temps avec les célébrités de Los Angeles et tu t’es dit qu’il te fallait l’anonymat de New York ? » Maintenant que tu y penses, ça t’arrangerait bien si ton père faisait l’inverse et partait pour Los Angeles, mais tu supposes que ce n’est pas possible. Ou pire que tu devrais le suivre. Et tu finis par mettre les mains sur le plateau où se trouve ta commande. Parce qu’il faudrait sans doute que tu y retournes. Sauf que tu ne bouges pas, encore une fois, te contentant d’observer Reece en faisant bien attention de ne pas laisser ton regard s’aventurer bien loin de son visage.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reece Erwing
To do list rp :
sameen ayad - www 1 www 2
arya cohen - www
blaise o'connor - www
la bande - www
sujet commun métro - www
Summary :
Il a grandi à la Nouvelle-Orléans, dans une famille nombreuse et aimante. Du bruit, il y en avait dans la maison, mais tout a changé quand le père de Reece, charpentier de son état, se retire la vie, alors que Reece avait dix ans. Personne n'en parle, sinon pour dire qu'il a été faible de faire cela. Et Reece se replie un peu sur lui-même, trouvant son échappatoire dans l'écriture. Il rencontre celle qui deviendra sa femme quand il a quatorze ans, ils sont le premier amour l'un de l'autre et imaginent ne jamais se quitter. Ils se marient tôt, alors qu'ils ont vingt ans, mais ça ne choque personne. A côté de ça, Reece écrit toujours, aidé par un ancien prof, tout en faisant quelques petits boulots. Lorsque son roman est publié, le bonheur est absolu. Sauf que le succès n'est pas au rendez-vous, son éditeur le lâche et il doit retourner à un boulot dans le bâtiment. Ce n'est que deux ans plus tard que son histoire est repérée par des producteurs de télévision, qui veulent l'adapter en mini-série. Là, son histoire rencontre le succès et il déménage à LA avec sa femme pour s'essayer au métier de scénariste, qui lui réussit beaucoup plus. Il travaille sur de nombreux projets, à la télévision ou au cinéma, et gagne très bien sa vie. A côté de ça, sa vie de couple est malheureusement rythmée par des échecs à devenir parents. Tout cela les affecte, l'affecte lui. Il commence une dépression, sans le réaliser, sans en parler, il préfère se concentrer encore plus sur son travail. Au bout d'un moment, cela atteint leur mariage, ne faisant que les éloigner, et elle finit par demander le divorce. Nouveau coup dur pour Reece, qui multiplie les projets de films et de séries. Pendant quatre ans, il a un rythme effréné, et il rencontre d'ailleurs sa seconde femme sur un tournage. Il réalise qu'il ne va pas bien lorsqu'une histoire résonne en lui, lui rappelle son père et le fait qu'il n'allait pas bien non plus, qu'il y avait eu des signes qu'il reconnait chez lui aussi. Il consulte un psychologue, qui le diagnostique rapidement : une dépression. Il lui faut quelques temps pour aller mieux, pour que les séances et les médicaments fassent effet, et petit à petit, il réalise que cette vie n'est plus faite pour lui. Il n'est pas réellement amoureux de sa femme, n'est pas pleinement heureux de son travail. Alors il plaque tout, en septembre 2019. Il s'installe à New York, demande le divorce et recommence à écrire ce qu'il a envie d'écrire, et non pas ce que le grand public a envie de voir. Et finalement, il est bien plus heureux ainsi.
Date d'inscription :
18/07/2020
Messages :
596
Pseudo :
tearsflight / marine
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
1/2 par semaine au minimum
Multinicks :
Adriel Lynd (www) / Samia Lakhani (www) / Archer
Quinn (www) / Melchior
Jordans (www)
Avatar :
MBJ (valtersen + gp)
it's all coming back to me now (reece) Tumblr_inline_oz2qc1HQ8g1rrbwq5_540
Age :
37 ans
Nationality :
américain
Religion :
catholique
Status :
bientôt divorcé pour la seconde fois
Orientation :
hétéro
Work :
ancien scénariste pour le cinéma et la télévision, essaye de (re)devenir écrivain et travaille sur un roman
Home adress :
#15, 74th street, upper east side
Communities :
Paroisse St Luke, Co-working Nomad
Trigger :
none
Warning :
dépression, fausses couches, mention de suicide (n'hésitez pas à m'en parler, si ça risque de poser problème et ça ne sera pas évoqué dans nos rps)
aucun badge pour l'instant.
I NEED HELP
To do list rp : sameen ayad - www 1 www 2
arya cohen - www
blaise o'connor - www
la bande - www
sujet commun métro - www
Summary : Il a grandi à la Nouvelle-Orléans, dans une famille nombreuse et aimante. Du bruit, il y en avait dans la maison, mais tout a changé quand le père de Reece, charpentier de son état, se retire la vie, alors que Reece avait dix ans. Personne n'en parle, sinon pour dire qu'il a été faible de faire cela. Et Reece se replie un peu sur lui-même, trouvant son échappatoire dans l'écriture. Il rencontre celle qui deviendra sa femme quand il a quatorze ans, ils sont le premier amour l'un de l'autre et imaginent ne jamais se quitter. Ils se marient tôt, alors qu'ils ont vingt ans, mais ça ne choque personne. A côté de ça, Reece écrit toujours, aidé par un ancien prof, tout en faisant quelques petits boulots. Lorsque son roman est publié, le bonheur est absolu. Sauf que le succès n'est pas au rendez-vous, son éditeur le lâche et il doit retourner à un boulot dans le bâtiment. Ce n'est que deux ans plus tard que son histoire est repérée par des producteurs de télévision, qui veulent l'adapter en mini-série. Là, son histoire rencontre le succès et il déménage à LA avec sa femme pour s'essayer au métier de scénariste, qui lui réussit beaucoup plus. Il travaille sur de nombreux projets, à la télévision ou au cinéma, et gagne très bien sa vie. A côté de ça, sa vie de couple est malheureusement rythmée par des échecs à devenir parents. Tout cela les affecte, l'affecte lui. Il commence une dépression, sans le réaliser, sans en parler, il préfère se concentrer encore plus sur son travail. Au bout d'un moment, cela atteint leur mariage, ne faisant que les éloigner, et elle finit par demander le divorce. Nouveau coup dur pour Reece, qui multiplie les projets de films et de séries. Pendant quatre ans, il a un rythme effréné, et il rencontre d'ailleurs sa seconde femme sur un tournage. Il réalise qu'il ne va pas bien lorsqu'une histoire résonne en lui, lui rappelle son père et le fait qu'il n'allait pas bien non plus, qu'il y avait eu des signes qu'il reconnait chez lui aussi. Il consulte un psychologue, qui le diagnostique rapidement : une dépression. Il lui faut quelques temps pour aller mieux, pour que les séances et les médicaments fassent effet, et petit à petit, il réalise que cette vie n'est plus faite pour lui. Il n'est pas réellement amoureux de sa femme, n'est pas pleinement heureux de son travail. Alors il plaque tout, en septembre 2019. Il s'installe à New York, demande le divorce et recommence à écrire ce qu'il a envie d'écrire, et non pas ce que le grand public a envie de voir. Et finalement, il est bien plus heureux ainsi. Date d'inscription : 18/07/2020
Messages : 596
Pseudo : tearsflight / marine
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : 1/2 par semaine au minimum
Multinicks : Adriel Lynd (www) / Samia Lakhani (www) / Archer
Quinn (www) / Melchior
Jordans (www)
Avatar : MBJ (valtersen + gp)
it's all coming back to me now (reece) Tumblr_inline_oz2qc1HQ8g1rrbwq5_540
Age : 37 ans
Nationality : américain
Religion : catholique
Status : bientôt divorcé pour la seconde fois
Orientation : hétéro
Work : ancien scénariste pour le cinéma et la télévision, essaye de (re)devenir écrivain et travaille sur un roman
Home adress : #15, 74th street, upper east side
Communities : Paroisse St Luke, Co-working Nomad
Trigger : none
Warning : dépression, fausses couches, mention de suicide (n'hésitez pas à m'en parler, si ça risque de poser problème et ça ne sera pas évoqué dans nos rps)
aucun badge pour l'instant.

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t3826-no-one-else-is-singing-my-song-reece
Sujet: Re: it's all coming back to me now (reece)Mer 22 Juil 2020 - 13:25
Qu’il ignore qu’elle faisait du foot n’a rien d’étonnant. Après tout, on ne peut pas vraiment dire qu’ils se connaissent. Reece connait forcément mieux son père, avec qui il a parfois travaillé et avec qui il était devenu ami. Ce qui est normal. Ce qui l’est sans doute un peu moins, c’est de la croiser ici, et d’avoir un peu envie d’apprendre à la connaître. Elle a forcément changé, pas seulement physiquement. Et pour l’instant, Reece a juste envie de se détendre, sans penser aux conséquences de ce qu’il fait. Il n’y en aura sans doute pas. Ils se sont rencontrés ici, par hasard, et il n’y a pas de raison que ça aille plus loin. Mais pour ce soir, il peut bien passer un bon moment. Discuter le temps que le jeu reprenne. « Je n’en doute pas. » Après tout, il faut être doué pour appartenir à une équipe pro. Reece n’a jamais essayé, mais en même temps, il n’a pas de talent particulier dans aucun sport. Chacun son champ de compétence. Et visiblement, Sameen est douée en soccer. Sport qu’elle défend d’ailleurs, ce qui fait sourire Reece. Il n’a rien contre. En vérité, il n’a jamais trop regardé. Mais il est possible qu’il soit curieux d’en savoir plus sur l’équipe de Sameen. Ce qui va à l’encontre de l’idée que cette rencontre se limite à ce soir. Tant pis. « Je suppose qu’il faudra que je voies ça pour vérifier. » Il entre beaucoup trop facilement dans son jeu, si c’en est vraiment un.
Proposer un pari pour la prochaine question cinéma est peut-être un peu plus sage, mais pas tout à fait. Après tout, ça implique que l’un offre un verre à l’autre. Même si elle l’a déjà fait, tout à l’heure. Toute cette soirée est étrange. Comme une autre dimension. Mais si c’est tout ce que c’est, alors autant s’en amuser et passer un bon moment. « Content de l’apprendre. Tu pourras t’en payer un. » Il sourit fièrement. N’empêche qu’il note l’information dans un coin de sa tête. Il repense à la commande qu’il est venu passer, et le fait, avant de revenir vers Sameen. Elle est toujours là, après tout. Alors il continue la conversation. Toujours sur des sujets assez sobres. Lui dire qu’il n’est plus scénariste n’a rien de dangereux. Sauf que ça implique qu’ils restent encore à discuter. Sans surprise, elle veut en savoir plus. Rajoute une plaisanterie tout de même. Il sourit, en s’appuyant à nouveau contre le comptoir. « Ça doit être ça. J’en avais marre de croiser des gens beaux et talentueux. Sauf qu’il y en a aussi à New York, je ne m’y attendais pas. » Est-ce qu’il parle d’elle ? Peut-être un peu. Se concentrer. « Non, j’avais envie de recommencer à écrire. Enfin je n’ai jamais arrêté, mais j’ai décidé d’écrire un roman. J’avais besoin d’un changement. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sameen Ayad
To do list rp :
dispo wyatt g. (www) ; rich kids (www) ; tristan h. (www) ; reece e. (www)
Summary :
Fille d'un réalisateur connu et d'une personnalité mondaine, Sameen a eu une vie relativement normale (et aisée) jusqu'au divorce de ses parents. La vie parfaite a un peu brisée à ce moment là entre sa mère qui s'est poussée en France avec son nouveau petit-ami et papa qui sort avec les actrices avec qui il travaille (peu importe leur âge). Sameen se retrouve donc à la vue du public et des médias qui s'intéressent aux dernières frasques de son père. Mais Sameen, elle, elle veut juste jouer au football, devenir suffisamment bonne pour faire partie de l'équipe nationale de foot. Ce n'est pas exactement ce qu'elle fait de ses journées, forcée d'étudier en droit pour avoir une "carrière digne de ce nom". Ça ne lui plait pas, mais elle s'exécute quand même, parce que c'est la décision de ses parents. Sameen rêve de laisser sa trace sur le monde, elle brûle d'une passion, d'une ambition qui rythme chacun de ses pas. Assez pour être une boule d'énergie qui attire le regard, mais surtout, assez pour que l'égo revienne sur le tapis et qu'elle se montre déplaisante. Elle déplace de l'air, ça c'est sur.
Date d'inscription :
14/07/2020
Messages :
119
Pseudo :
dday / audrey.
Player's pronoun :
elle.
Rythme de rp :
au moins trois réponses par semaine.
Multinicks :
hope fawkes (f. pugh), ofelia bernal (e. toubia) & samuel hoorani (r. ahmed)
Avatar :
cenit nadir + prométhée (avatar) ; kane (gif).
it's all coming back to me now (reece) KaV9JD1
Age :
vingt-deux ans.
Nationality :
américaine.
Origins :
du côté de ton père, c'est le maroc et l'arabie saoudite. du côté de ta mère, c'est porto rico.
Religion :
musulmane en théorie, mais tu ne pratiques absolument pas.
Status :
célibataire.
Orientation :
bi, bi, bi until the day I die.
Work :
étudiante en droit à la columbia university ; membre de l'équipe de foot.
Home adress :
27, 74th street, manhattan (avec son père malheureusement).
Communities :
étudiants de columbia university ; the lift ; the ouptost.
Trigger :
suicide, tentatives de suicide.
Warning :
racisme, infidélité, relations malsaines (concernant son père surtout).
it's all coming back to me now (reece) 19it's all coming back to me now (reece) 2it's all coming back to me now (reece) 16bit's all coming back to me now (reece) 13it's all coming back to me now (reece) 59it's all coming back to me now (reece) 173it's all coming back to me now (reece) 201it's all coming back to me now (reece) 177it's all coming back to me now (reece) 47it's all coming back to me now (reece) 49it's all coming back to me now (reece) 79it's all coming back to me now (reece) 65it's all coming back to me now (reece) 66it's all coming back to me now (reece) 67it's all coming back to me now (reece) 68it's all coming back to me now (reece) 74it's all coming back to me now (reece) 90it's all coming back to me now (reece) 97it's all coming back to me now (reece) 165it's all coming back to me now (reece) 166it's all coming back to me now (reece) 202it's all coming back to me now (reece) 41it's all coming back to me now (reece) 91it's all coming back to me now (reece) 181it's all coming back to me now (reece) 111it's all coming back to me now (reece) 109it's all coming back to me now (reece) 128it's all coming back to me now (reece) 135it's all coming back to me now (reece) 140it's all coming back to me now (reece) 158
FIT HOT GUYS HAVE PROBLEMS TOO
To do list rp : dispo wyatt g. (www) ; rich kids (www) ; tristan h. (www) ; reece e. (www) Summary : Fille d'un réalisateur connu et d'une personnalité mondaine, Sameen a eu une vie relativement normale (et aisée) jusqu'au divorce de ses parents. La vie parfaite a un peu brisée à ce moment là entre sa mère qui s'est poussée en France avec son nouveau petit-ami et papa qui sort avec les actrices avec qui il travaille (peu importe leur âge). Sameen se retrouve donc à la vue du public et des médias qui s'intéressent aux dernières frasques de son père. Mais Sameen, elle, elle veut juste jouer au football, devenir suffisamment bonne pour faire partie de l'équipe nationale de foot. Ce n'est pas exactement ce qu'elle fait de ses journées, forcée d'étudier en droit pour avoir une "carrière digne de ce nom". Ça ne lui plait pas, mais elle s'exécute quand même, parce que c'est la décision de ses parents. Sameen rêve de laisser sa trace sur le monde, elle brûle d'une passion, d'une ambition qui rythme chacun de ses pas. Assez pour être une boule d'énergie qui attire le regard, mais surtout, assez pour que l'égo revienne sur le tapis et qu'elle se montre déplaisante. Elle déplace de l'air, ça c'est sur. Date d'inscription : 14/07/2020
Messages : 119
Pseudo : dday / audrey.
Player's pronoun : elle.
Rythme de rp : au moins trois réponses par semaine.
Multinicks : hope fawkes (f. pugh), ofelia bernal (e. toubia) & samuel hoorani (r. ahmed)
Avatar : cenit nadir + prométhée (avatar) ; kane (gif).
it's all coming back to me now (reece) KaV9JD1
Age : vingt-deux ans.
Nationality : américaine.
Origins : du côté de ton père, c'est le maroc et l'arabie saoudite. du côté de ta mère, c'est porto rico.
Religion : musulmane en théorie, mais tu ne pratiques absolument pas.
Status : célibataire.
Orientation : bi, bi, bi until the day I die.
Work : étudiante en droit à la columbia university ; membre de l'équipe de foot.
Home adress : 27, 74th street, manhattan (avec son père malheureusement).
Communities : étudiants de columbia university ; the lift ; the ouptost.
Trigger : suicide, tentatives de suicide.
Warning : racisme, infidélité, relations malsaines (concernant son père surtout).
it's all coming back to me now (reece) 19it's all coming back to me now (reece) 2it's all coming back to me now (reece) 16bit's all coming back to me now (reece) 13it's all coming back to me now (reece) 59it's all coming back to me now (reece) 173it's all coming back to me now (reece) 201it's all coming back to me now (reece) 177it's all coming back to me now (reece) 47it's all coming back to me now (reece) 49it's all coming back to me now (reece) 79it's all coming back to me now (reece) 65it's all coming back to me now (reece) 66it's all coming back to me now (reece) 67it's all coming back to me now (reece) 68it's all coming back to me now (reece) 74it's all coming back to me now (reece) 90it's all coming back to me now (reece) 97it's all coming back to me now (reece) 165it's all coming back to me now (reece) 166it's all coming back to me now (reece) 202it's all coming back to me now (reece) 41it's all coming back to me now (reece) 91it's all coming back to me now (reece) 181it's all coming back to me now (reece) 111it's all coming back to me now (reece) 109it's all coming back to me now (reece) 128it's all coming back to me now (reece) 135it's all coming back to me now (reece) 140it's all coming back to me now (reece) 158

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t3802-when-your-arms-feel-like-freedom-sameen http://99problems.forumactif.com/t3998-recherche-d-hope-f-et-de-sameen-a http://99problems.forumactif.com/t3842-instagram-sameen-ay http://99problems.forumactif.com/t3843-ask-sameen-ayad
Sujet: Re: it's all coming back to me now (reece)Mer 22 Juil 2020 - 23:00
it's all coming back
to me now
@reece erwing & sameen ayad
Tu ne peux pas t’empêcher de défendre ton sport. C’est en partie parce que tu veux bien paraitre et c’est difficile de le faire s’il ne respecte pas le sport que tu joues. Mais au fond, c’est surtout parce que tu as l’habitude de devoir le défendre. Pas que ça semble nécessaire vu la réaction de Reece. Tu hoches la tête : « Je suis certaine que tu serais impressionné. » Tu comptes bien t’arranger pour qu’il le soit s’il venait assister à un match. T’es tentée de lui dire que tu peux lui procurer les meilleurs billets possibles, qu’il a juste à te dire quand il veut passer, mais tu te ravises, soudainement consciente de ce que ça impliquerait. Non pas que tu sois vraiment contre l’idée de lui passer ton numéro, mais tu penses être un peu trop sobre pour le faire ouvertement.

D’où l’intérêt d’embarquer dans le pari qu’il propose. C’est une fausse confiance que tu arbores, mais tu as l’impression d’être convaincante en le faisant. Même lorsqu’il ne relève pas l’information donnée, tu gardes ton air assuré pour préciser. « Ou plutôt tu pourras m’en payer un après ta prochaine défaite. » Tant pis si ça ne se passe pas exactement comme prévu. Si tu voulais être certaine de gagner, t’aurais dévié le pari vers quelque chose qui est un peu plus dans tes cordes : une question par rapport au sport ou même un petit match amical, un contre un. Ça pourrait être drôle à faire. Il a l’air en forme après tout, pas que tu t’es vraiment arrêtée aux muscles que tu crois pouvoir lire. Enfin, peut-être un peu. Tu sais pertinemment que cette ligne de pensée est dangereuse.
Il est plus simple de te concentrer sur l’information donnée, le fait qu’il n’est plus scénariste. T’es sincèrement curieuse lorsque tu demandes pourquoi. Tu n’en as peut-être pas l’air - le fait de plaisanter sur le sujet n’aide pas - mais le sentiment reste là. Et même si tu es prise de court par sa réponse à ta plaisanterie, t’essaies de ne rien montrer de plus qu’un intérêt pour son changement de profession. Parce que c’est bien pour ça que tu restes plantée au bar même avec ta commande en main, non ? Non probablement pas, mais c’est bien d’essayer d’y croire. « T’as bien fait. Tout le monde sait que New York c’est bien mieux de toute façon. » Parole de quelqu’un qui n’a eu que la grande Pomme comme domicile, mais tu n’en penses pas moins. C’est aussi moins dangereux que de penser au compliment (que tu as décidé de lire dans ses mots), celui que tu as eu envie de retourner presque naturellement. « Mais un roman. J’espère que tu trouveras l’inspiration ici. » Et après une brève hésitation tu ajoutes : « Ou une muse qui sait. » Et si tu ne parles pas vraiment de toi, tu ne peux pas dire que tu serais nécessairement contre l’idée… de façon hypothétique du moins.

Tu t’apprêtais à ajouter quelque chose lorsque ton amie apparait de nulle part (à croire que ton attention était captée quelque part) : « Sameen, ça va recommencer. » Tu hoches doucement la tête, avant de relever le plateau que tu tenais jusque là. Tu reportes ton attention vers Reece, sans perdre ton sourire. « On se reparle après pour mon verre ? » Il y a toujours cette confiance infondée tant dans ce que tu dis que dans le ton de ta voix. C’est toutefois plus sage de revenir à ta table même si ça implique de recevoir bon nombre de commentaires de la part de tes amies. « Il est mignon non ? » T’hoches la tête, plus pour éviter de devoir donner un véritable d’avis qu’autre chose. « Il te plait ? » Et cette fois, tu préfères un shot plutôt que de répondre à la question. Parce que t’es pas certaine de vouloir y penser sérieusement. Tu pourrais admettre qu’il te plait s’il n’était pas l’ami de ton père. Là, tu dois te concentrer sur la partie qui s’apprête à recommencer pour pouvoir le battre à plate couture. Semblerait-il que tu sois une peine perdue.  
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reece Erwing
To do list rp :
sameen ayad - www 1 www 2
arya cohen - www
blaise o'connor - www
la bande - www
sujet commun métro - www
Summary :
Il a grandi à la Nouvelle-Orléans, dans une famille nombreuse et aimante. Du bruit, il y en avait dans la maison, mais tout a changé quand le père de Reece, charpentier de son état, se retire la vie, alors que Reece avait dix ans. Personne n'en parle, sinon pour dire qu'il a été faible de faire cela. Et Reece se replie un peu sur lui-même, trouvant son échappatoire dans l'écriture. Il rencontre celle qui deviendra sa femme quand il a quatorze ans, ils sont le premier amour l'un de l'autre et imaginent ne jamais se quitter. Ils se marient tôt, alors qu'ils ont vingt ans, mais ça ne choque personne. A côté de ça, Reece écrit toujours, aidé par un ancien prof, tout en faisant quelques petits boulots. Lorsque son roman est publié, le bonheur est absolu. Sauf que le succès n'est pas au rendez-vous, son éditeur le lâche et il doit retourner à un boulot dans le bâtiment. Ce n'est que deux ans plus tard que son histoire est repérée par des producteurs de télévision, qui veulent l'adapter en mini-série. Là, son histoire rencontre le succès et il déménage à LA avec sa femme pour s'essayer au métier de scénariste, qui lui réussit beaucoup plus. Il travaille sur de nombreux projets, à la télévision ou au cinéma, et gagne très bien sa vie. A côté de ça, sa vie de couple est malheureusement rythmée par des échecs à devenir parents. Tout cela les affecte, l'affecte lui. Il commence une dépression, sans le réaliser, sans en parler, il préfère se concentrer encore plus sur son travail. Au bout d'un moment, cela atteint leur mariage, ne faisant que les éloigner, et elle finit par demander le divorce. Nouveau coup dur pour Reece, qui multiplie les projets de films et de séries. Pendant quatre ans, il a un rythme effréné, et il rencontre d'ailleurs sa seconde femme sur un tournage. Il réalise qu'il ne va pas bien lorsqu'une histoire résonne en lui, lui rappelle son père et le fait qu'il n'allait pas bien non plus, qu'il y avait eu des signes qu'il reconnait chez lui aussi. Il consulte un psychologue, qui le diagnostique rapidement : une dépression. Il lui faut quelques temps pour aller mieux, pour que les séances et les médicaments fassent effet, et petit à petit, il réalise que cette vie n'est plus faite pour lui. Il n'est pas réellement amoureux de sa femme, n'est pas pleinement heureux de son travail. Alors il plaque tout, en septembre 2019. Il s'installe à New York, demande le divorce et recommence à écrire ce qu'il a envie d'écrire, et non pas ce que le grand public a envie de voir. Et finalement, il est bien plus heureux ainsi.
Date d'inscription :
18/07/2020
Messages :
596
Pseudo :
tearsflight / marine
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
1/2 par semaine au minimum
Multinicks :
Adriel Lynd (www) / Samia Lakhani (www) / Archer
Quinn (www) / Melchior
Jordans (www)
Avatar :
MBJ (valtersen + gp)
it's all coming back to me now (reece) Tumblr_inline_oz2qc1HQ8g1rrbwq5_540
Age :
37 ans
Nationality :
américain
Religion :
catholique
Status :
bientôt divorcé pour la seconde fois
Orientation :
hétéro
Work :
ancien scénariste pour le cinéma et la télévision, essaye de (re)devenir écrivain et travaille sur un roman
Home adress :
#15, 74th street, upper east side
Communities :
Paroisse St Luke, Co-working Nomad
Trigger :
none
Warning :
dépression, fausses couches, mention de suicide (n'hésitez pas à m'en parler, si ça risque de poser problème et ça ne sera pas évoqué dans nos rps)
aucun badge pour l'instant.
I NEED HELP
To do list rp : sameen ayad - www 1 www 2
arya cohen - www
blaise o'connor - www
la bande - www
sujet commun métro - www
Summary : Il a grandi à la Nouvelle-Orléans, dans une famille nombreuse et aimante. Du bruit, il y en avait dans la maison, mais tout a changé quand le père de Reece, charpentier de son état, se retire la vie, alors que Reece avait dix ans. Personne n'en parle, sinon pour dire qu'il a été faible de faire cela. Et Reece se replie un peu sur lui-même, trouvant son échappatoire dans l'écriture. Il rencontre celle qui deviendra sa femme quand il a quatorze ans, ils sont le premier amour l'un de l'autre et imaginent ne jamais se quitter. Ils se marient tôt, alors qu'ils ont vingt ans, mais ça ne choque personne. A côté de ça, Reece écrit toujours, aidé par un ancien prof, tout en faisant quelques petits boulots. Lorsque son roman est publié, le bonheur est absolu. Sauf que le succès n'est pas au rendez-vous, son éditeur le lâche et il doit retourner à un boulot dans le bâtiment. Ce n'est que deux ans plus tard que son histoire est repérée par des producteurs de télévision, qui veulent l'adapter en mini-série. Là, son histoire rencontre le succès et il déménage à LA avec sa femme pour s'essayer au métier de scénariste, qui lui réussit beaucoup plus. Il travaille sur de nombreux projets, à la télévision ou au cinéma, et gagne très bien sa vie. A côté de ça, sa vie de couple est malheureusement rythmée par des échecs à devenir parents. Tout cela les affecte, l'affecte lui. Il commence une dépression, sans le réaliser, sans en parler, il préfère se concentrer encore plus sur son travail. Au bout d'un moment, cela atteint leur mariage, ne faisant que les éloigner, et elle finit par demander le divorce. Nouveau coup dur pour Reece, qui multiplie les projets de films et de séries. Pendant quatre ans, il a un rythme effréné, et il rencontre d'ailleurs sa seconde femme sur un tournage. Il réalise qu'il ne va pas bien lorsqu'une histoire résonne en lui, lui rappelle son père et le fait qu'il n'allait pas bien non plus, qu'il y avait eu des signes qu'il reconnait chez lui aussi. Il consulte un psychologue, qui le diagnostique rapidement : une dépression. Il lui faut quelques temps pour aller mieux, pour que les séances et les médicaments fassent effet, et petit à petit, il réalise que cette vie n'est plus faite pour lui. Il n'est pas réellement amoureux de sa femme, n'est pas pleinement heureux de son travail. Alors il plaque tout, en septembre 2019. Il s'installe à New York, demande le divorce et recommence à écrire ce qu'il a envie d'écrire, et non pas ce que le grand public a envie de voir. Et finalement, il est bien plus heureux ainsi. Date d'inscription : 18/07/2020
Messages : 596
Pseudo : tearsflight / marine
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : 1/2 par semaine au minimum
Multinicks : Adriel Lynd (www) / Samia Lakhani (www) / Archer
Quinn (www) / Melchior
Jordans (www)
Avatar : MBJ (valtersen + gp)
it's all coming back to me now (reece) Tumblr_inline_oz2qc1HQ8g1rrbwq5_540
Age : 37 ans
Nationality : américain
Religion : catholique
Status : bientôt divorcé pour la seconde fois
Orientation : hétéro
Work : ancien scénariste pour le cinéma et la télévision, essaye de (re)devenir écrivain et travaille sur un roman
Home adress : #15, 74th street, upper east side
Communities : Paroisse St Luke, Co-working Nomad
Trigger : none
Warning : dépression, fausses couches, mention de suicide (n'hésitez pas à m'en parler, si ça risque de poser problème et ça ne sera pas évoqué dans nos rps)
aucun badge pour l'instant.

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t3826-no-one-else-is-singing-my-song-reece
Sujet: Re: it's all coming back to me now (reece)Jeu 23 Juil 2020 - 10:13
C’est comme s’il apprenait à la connaître. Et le pire, c’est qu’il ne peut s’empêcher d’apprécier ce qu’il découvre. Comme le fait qu’elle soit très compétitive, comme si elle avait quelque chose à prouver. Pourtant, elle ne lui doit rien. Elle devrait plutôt trouver ça étrange de tomber sur un ami de son père et l’ignorer. Et lui aussi, sans doute. Pourtant, ils continuent de discuter, et de se taquiner. Et Reece essaye de se convaincre qu’il n’y a rien de mal là-dedans. Que c’est juste le ton de la conversation parce qu’ils se sont croisés à une soirée trivia, dans laquelle il y a forcément une compétition entre plusieurs personnes. Ça n’a rien d’un flirt, ce qui serait très déplacé. Il n’empêche que Reece se surprend à vraiment avoir envie d’aller voir l’équipe de Sameen jouer. Et il ne peut pas vraiment prétendre que c’est pour le sport, parce que le soccer ne l’intéresse pas vraiment. Mais c’est simplement parce qu’elle en parle si bien. Non ?
Tout comme proposer un nouvel enjeu dans la soirée trivia est parfaitement logique. Reece peut tout de même se cacher derrière le fait qu’elle le provoque, et qu’il doit tenir sa réputation de pro du cinéma. Comme s’il en avait quelque chose à faire de sa réputation. Il n’a jamais eu besoin d’être le meilleur, ça ne va pas commencer ce soir. Même si l’idée de ce petit défi l’amuse plus qu’il ne veut bien se l’avouer. « Tu parais bien sûre de toi. Fais attention. » Il sourit. Il trouve que ça lui va bien, cette confiance. Et il a toujours trouvé qu’il valait mieux ça que de se rabaisser. Ce qu’il a parfois eu tendance à faire. Mais maintenant qu’il suit ce qu’il a vraiment envie de faire, il se dit que ça devrait aller mieux de ce côté-là. Et il sourit en entendant Sameen confirmer que New York est mieux. Reece n’a pas forcément de préférence, même s’il en avait souvent assez des faux semblants à Los Angeles. Bien sûr, il en trouvera aussi à New York, mais sans doute un peu moins. Et pour l’instant, il s’y plait bien. Puis il se dit que s’il ne s’était pas installé ici, il n’aurait pas croisé Sameen ce soir. « La Nouvelle Orléans aura toujours ma préférence. Mais New York gagne des points finalement. » En est-elle un ? Non, pas quand même. Après tout, ce n’est qu’une soirée. Qu’une petite compétition innocente. Ou c’est plus simple de se convaincre de ça, que de penser à l’autre solution. Elle lui souhaite l’inspiration, puis évoque une muse. Parle-t-elle d’elle-même ? Ou est-ce que Reece souhaite y voir des signes ? Sans doute que c’est ça.
Il n’a pas le temps d’y réfléchir, ou de répondre quoi que ce soit, car une amie de Sameen arrive, annonçant que le jeu va reprendre. Ils n’ont même pas remarqué, s’il y a eu une annonce ou quelque chose du genre. « Ton verre que tu vas payer ? D’accord. » Il sourit et l’observe s’éloigner. Avant qu’elle ne s’assoie, le barman lui fait savoir que la sangria est prête. Il est temps de revenir à la réalité. Le pichet dans les mains, il rejoint ses amis et remplit leurs verres. Ceux-ci l’interrogent forcément, n’ayant pas manqué qu’il était resté longtemps au bar, à discuter avec une jolie femme. Parce que c’est vrai. Elle est jolie. Reece peut se risquer à l’avouer, sans que ça signifie autre chose. Il ne répond pas vraiment à leurs questions, parce qu’il ne connait pas les réponses. Et parce que le jeu va reprendre. « Chut, on se concentre. » Sauf qu’il jette un coup d’œil en direction de Sameen. Juste le temps que la question soit posée. « Quelle capitale est l’anagramme de l’ancienne capitale du même pays ? » Reece essaye de creuser sa mémoire, mais c’est finalement une autre personne de son équipe qui a une idée en premier. Sauf qu’elle ne buzze pas assez vite, et la parole va à une troisième équipe. Tokyo, en effet. Pas de points en plus, mais pas non plus pour l’équipe de Sameen. « De combien de grands électeurs est constitué le collège électoral américain ? » A nouveau, ils se consultent. L’un se souvient que c’est dans les 500. L’autre a envie de dire que ça se termine par un 4. Reece essaye de se souvenir. Ils ont souvent entendu ce nombre, lors de la dernière élection présidentielle. Mais ce genre de détails reste rarement en tête. Ils finissent par buzzer, et proposer le nombre sur lequel ils ont à peu près d’accord. « 535. » Le sourire du propriétaire s’agrandit, pour qu’il annonce finalement. « Eeeet non ! Dommage, c’était pas loin. » Et puis, réalisant qu’il a donné un indice aux autres équipes, il fait une grimace. A côté, ses voisins s’énervent un peu. Surtout celui qui reste persuadé que le nombre aurait dû se finir par un 4. « Bon d’accord. Pas de point pour personne. La réponse était bien évidemment 538. » La tête que fait son ami les fait tous beaucoup rire. Mais avec tout ça, toujours pas de nouveau point. La pause ne leur a pas vraiment réussi. Reece tourne la tête vers Sameen, et hausse les épaules. Ce n’est pas comme ça que l’un va offrir un verre à l’autre.

_________________


it's written in the scars they make us who we arereece erwing

it's all coming back to me now (reece) Wk8kqpO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sameen Ayad
To do list rp :
dispo wyatt g. (www) ; rich kids (www) ; tristan h. (www) ; reece e. (www)
Summary :
Fille d'un réalisateur connu et d'une personnalité mondaine, Sameen a eu une vie relativement normale (et aisée) jusqu'au divorce de ses parents. La vie parfaite a un peu brisée à ce moment là entre sa mère qui s'est poussée en France avec son nouveau petit-ami et papa qui sort avec les actrices avec qui il travaille (peu importe leur âge). Sameen se retrouve donc à la vue du public et des médias qui s'intéressent aux dernières frasques de son père. Mais Sameen, elle, elle veut juste jouer au football, devenir suffisamment bonne pour faire partie de l'équipe nationale de foot. Ce n'est pas exactement ce qu'elle fait de ses journées, forcée d'étudier en droit pour avoir une "carrière digne de ce nom". Ça ne lui plait pas, mais elle s'exécute quand même, parce que c'est la décision de ses parents. Sameen rêve de laisser sa trace sur le monde, elle brûle d'une passion, d'une ambition qui rythme chacun de ses pas. Assez pour être une boule d'énergie qui attire le regard, mais surtout, assez pour que l'égo revienne sur le tapis et qu'elle se montre déplaisante. Elle déplace de l'air, ça c'est sur.
Date d'inscription :
14/07/2020
Messages :
119
Pseudo :
dday / audrey.
Player's pronoun :
elle.
Rythme de rp :
au moins trois réponses par semaine.
Multinicks :
hope fawkes (f. pugh), ofelia bernal (e. toubia) & samuel hoorani (r. ahmed)
Avatar :
cenit nadir + prométhée (avatar) ; kane (gif).
it's all coming back to me now (reece) KaV9JD1
Age :
vingt-deux ans.
Nationality :
américaine.
Origins :
du côté de ton père, c'est le maroc et l'arabie saoudite. du côté de ta mère, c'est porto rico.
Religion :
musulmane en théorie, mais tu ne pratiques absolument pas.
Status :
célibataire.
Orientation :
bi, bi, bi until the day I die.
Work :
étudiante en droit à la columbia university ; membre de l'équipe de foot.
Home adress :
27, 74th street, manhattan (avec son père malheureusement).
Communities :
étudiants de columbia university ; the lift ; the ouptost.
Trigger :
suicide, tentatives de suicide.
Warning :
racisme, infidélité, relations malsaines (concernant son père surtout).
it's all coming back to me now (reece) 19it's all coming back to me now (reece) 2it's all coming back to me now (reece) 16bit's all coming back to me now (reece) 13it's all coming back to me now (reece) 59it's all coming back to me now (reece) 173it's all coming back to me now (reece) 201it's all coming back to me now (reece) 177it's all coming back to me now (reece) 47it's all coming back to me now (reece) 49it's all coming back to me now (reece) 79it's all coming back to me now (reece) 65it's all coming back to me now (reece) 66it's all coming back to me now (reece) 67it's all coming back to me now (reece) 68it's all coming back to me now (reece) 74it's all coming back to me now (reece) 90it's all coming back to me now (reece) 97it's all coming back to me now (reece) 165it's all coming back to me now (reece) 166it's all coming back to me now (reece) 202it's all coming back to me now (reece) 41it's all coming back to me now (reece) 91it's all coming back to me now (reece) 181it's all coming back to me now (reece) 111it's all coming back to me now (reece) 109it's all coming back to me now (reece) 128it's all coming back to me now (reece) 135it's all coming back to me now (reece) 140it's all coming back to me now (reece) 158
FIT HOT GUYS HAVE PROBLEMS TOO
To do list rp : dispo wyatt g. (www) ; rich kids (www) ; tristan h. (www) ; reece e. (www) Summary : Fille d'un réalisateur connu et d'une personnalité mondaine, Sameen a eu une vie relativement normale (et aisée) jusqu'au divorce de ses parents. La vie parfaite a un peu brisée à ce moment là entre sa mère qui s'est poussée en France avec son nouveau petit-ami et papa qui sort avec les actrices avec qui il travaille (peu importe leur âge). Sameen se retrouve donc à la vue du public et des médias qui s'intéressent aux dernières frasques de son père. Mais Sameen, elle, elle veut juste jouer au football, devenir suffisamment bonne pour faire partie de l'équipe nationale de foot. Ce n'est pas exactement ce qu'elle fait de ses journées, forcée d'étudier en droit pour avoir une "carrière digne de ce nom". Ça ne lui plait pas, mais elle s'exécute quand même, parce que c'est la décision de ses parents. Sameen rêve de laisser sa trace sur le monde, elle brûle d'une passion, d'une ambition qui rythme chacun de ses pas. Assez pour être une boule d'énergie qui attire le regard, mais surtout, assez pour que l'égo revienne sur le tapis et qu'elle se montre déplaisante. Elle déplace de l'air, ça c'est sur. Date d'inscription : 14/07/2020
Messages : 119
Pseudo : dday / audrey.
Player's pronoun : elle.
Rythme de rp : au moins trois réponses par semaine.
Multinicks : hope fawkes (f. pugh), ofelia bernal (e. toubia) & samuel hoorani (r. ahmed)
Avatar : cenit nadir + prométhée (avatar) ; kane (gif).
it's all coming back to me now (reece) KaV9JD1
Age : vingt-deux ans.
Nationality : américaine.
Origins : du côté de ton père, c'est le maroc et l'arabie saoudite. du côté de ta mère, c'est porto rico.
Religion : musulmane en théorie, mais tu ne pratiques absolument pas.
Status : célibataire.
Orientation : bi, bi, bi until the day I die.
Work : étudiante en droit à la columbia university ; membre de l'équipe de foot.
Home adress : 27, 74th street, manhattan (avec son père malheureusement).
Communities : étudiants de columbia university ; the lift ; the ouptost.
Trigger : suicide, tentatives de suicide.
Warning : racisme, infidélité, relations malsaines (concernant son père surtout).
it's all coming back to me now (reece) 19it's all coming back to me now (reece) 2it's all coming back to me now (reece) 16bit's all coming back to me now (reece) 13it's all coming back to me now (reece) 59it's all coming back to me now (reece) 173it's all coming back to me now (reece) 201it's all coming back to me now (reece) 177it's all coming back to me now (reece) 47it's all coming back to me now (reece) 49it's all coming back to me now (reece) 79it's all coming back to me now (reece) 65it's all coming back to me now (reece) 66it's all coming back to me now (reece) 67it's all coming back to me now (reece) 68it's all coming back to me now (reece) 74it's all coming back to me now (reece) 90it's all coming back to me now (reece) 97it's all coming back to me now (reece) 165it's all coming back to me now (reece) 166it's all coming back to me now (reece) 202it's all coming back to me now (reece) 41it's all coming back to me now (reece) 91it's all coming back to me now (reece) 181it's all coming back to me now (reece) 111it's all coming back to me now (reece) 109it's all coming back to me now (reece) 128it's all coming back to me now (reece) 135it's all coming back to me now (reece) 140it's all coming back to me now (reece) 158

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t3802-when-your-arms-feel-like-freedom-sameen http://99problems.forumactif.com/t3998-recherche-d-hope-f-et-de-sameen-a http://99problems.forumactif.com/t3842-instagram-sameen-ay http://99problems.forumactif.com/t3843-ask-sameen-ayad
Sujet: Re: it's all coming back to me now (reece)Jeu 23 Juil 2020 - 14:18
it's all coming back
to me now
@reece erwing & sameen ayad
Tu arques légèrement un sourcil à la mention de la Nouvelle Orléans. Tu ne savais pas qu’il a vécu là-bas. À moins qu’il n’y soit resté que très temporairement ? T’es tentée de poser une nouvelle question, d’essayer d’en savoir plus et tu ne saurais dire ce qui t’empêche de le faire. Peut-être ton égo qui décide d’être flatté par la mention des points que gagne New York. Est-ce que tu penses vraiment qu’il parle de toi ? Non, peut-être. Une part de toi aimerait bien en tout cas. Heureusement, ou pas, tu n’as pas le temps de t’attarder davantage sur la question, de chercher à apprendre à le connaitre un peu plus que ton amie fait irruption pour te rappeler à l’ordre. Tu t’exécutes donc, te tournant juste pour ajouter : « C’est beau l’espoir. » Et un clin d’oeil pour ponctuer ta phrase avant d’aller prendre place, juste à temps semblerait-il. Autant le dire, tu n’avais pas remarqué que le propriétaire était retourné à son poste, pas plus qu’entendre une quelconque annonce sur ce point. Vu comment t’es encore tournée vers lui, il faut croire que ton attention a été un peu trop captée par ton interlocuteur. Ce n’est pas si surprenant considérant que tes yeux ont à peine quitter ses traits, mais tu ne sais pas si c’est une bonne chose.

Au moins tu n’as pas à y penser et ce, malgré les questions de tes amies parce que tu te fais sauver par la première question. Enfin, sauver est un bien grand terme, elle t’ennuie d’un coup, mais c’est plus simple d’essayer de te casser la tête à deviner un nombre de grands électeurs dont tu ne te préoccupes absolument pas (la joie d’être à peine majeure dirons-nous). T’imagines que le nombre est impressionnant, peut-être 500, peut-être plus. Sachant que tu ne serais pas capable de dire combien il y a de représentants à la chambre des représentants,  il ne faut pas s’étonner de ton manque de réponses pour cette question. Tes amies discutent, débattent pour des différences d’un chiffre. Ça ne sert à rien, l’équipe de Reece appuie sur le buzzer en premier. C’est naturellement que ton regard revient vers lui, un sourire se dessinant sur tes lèvres lorsque le propriétaire indique qu’ils n’ont pas donnés la bonne réponse. Voilà une occasion en or, ce n’est pas une question sur le cinéma, mais marquer un point quand Reece (ou son équipe) a échoué est toujours une éventualité plaisante. Éventualité détruite lorsque le propriétaire annule la question, en raison de l’indice donné. Ce n’est pas comme si ça t’aurait vraiment aidé à deviner la réponse, mais bon. Une moue se dessine sur ton visage en réponse au haussement d’épaule de Reece. Tu serais tentée de souligner que c’est du sabotage, mais bon, autant se concentrer sur la prochaine question.

« Quelle est la capitale du Canada ? » Et à ça, tu ne peux qu’hausser les épaules, franchement peu intéressée par savoir la capitale du pays voisin, surtout quand il est si peu intéressant. Tes amies se concertent rapidement après avoir appuyé le buzzer : « Toronto ? » Ça te semble bien, c’est la seule ville que tu as visité chez vos voisins du nord. « Mauvaise réponse. » C’est une autre équipe qui prend la réplique, donnant cette fois la bonne réponse, Ottawa. C’est à ton tour d’hausser les épaules, tant que le point ne vas pas à Reece, tu peux avoir la conscience tranquille. « Oh. Semblerait-il que c’est une nouvelle question sur le cinéma. » Le propriétaire adresse un regard à Reece, puis à toi, avant de reprendre. « Pour quel film Robin Williams a-t-il gagné un Oscar en 1997 ? » Tu ne connais pas vraiment la carrière de Robin Williams, que certains films dont Aladdin (mais tu doutes qu’il ait pu gagné un Oscar pour ça). Tu tentes tout de même d’appuyer su le buzzer, jugeant que tes amies pourraient aider cette fois. Le problème ? C’est que ce n’est pas vers toi que le propriétaire se tourne. Il faut croire que c’est toi qui va devoir payer un verre à Reece cette fois. À moins que ce ne soit une autre équipe, ça t’arrangerait bien, mais bizarrement, tu n’as pas besoin de relever la tête en sa direction pour savoir qu’il est probablement celui qui répondrait à la question.  
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reece Erwing
To do list rp :
sameen ayad - www 1 www 2
arya cohen - www
blaise o'connor - www
la bande - www
sujet commun métro - www
Summary :
Il a grandi à la Nouvelle-Orléans, dans une famille nombreuse et aimante. Du bruit, il y en avait dans la maison, mais tout a changé quand le père de Reece, charpentier de son état, se retire la vie, alors que Reece avait dix ans. Personne n'en parle, sinon pour dire qu'il a été faible de faire cela. Et Reece se replie un peu sur lui-même, trouvant son échappatoire dans l'écriture. Il rencontre celle qui deviendra sa femme quand il a quatorze ans, ils sont le premier amour l'un de l'autre et imaginent ne jamais se quitter. Ils se marient tôt, alors qu'ils ont vingt ans, mais ça ne choque personne. A côté de ça, Reece écrit toujours, aidé par un ancien prof, tout en faisant quelques petits boulots. Lorsque son roman est publié, le bonheur est absolu. Sauf que le succès n'est pas au rendez-vous, son éditeur le lâche et il doit retourner à un boulot dans le bâtiment. Ce n'est que deux ans plus tard que son histoire est repérée par des producteurs de télévision, qui veulent l'adapter en mini-série. Là, son histoire rencontre le succès et il déménage à LA avec sa femme pour s'essayer au métier de scénariste, qui lui réussit beaucoup plus. Il travaille sur de nombreux projets, à la télévision ou au cinéma, et gagne très bien sa vie. A côté de ça, sa vie de couple est malheureusement rythmée par des échecs à devenir parents. Tout cela les affecte, l'affecte lui. Il commence une dépression, sans le réaliser, sans en parler, il préfère se concentrer encore plus sur son travail. Au bout d'un moment, cela atteint leur mariage, ne faisant que les éloigner, et elle finit par demander le divorce. Nouveau coup dur pour Reece, qui multiplie les projets de films et de séries. Pendant quatre ans, il a un rythme effréné, et il rencontre d'ailleurs sa seconde femme sur un tournage. Il réalise qu'il ne va pas bien lorsqu'une histoire résonne en lui, lui rappelle son père et le fait qu'il n'allait pas bien non plus, qu'il y avait eu des signes qu'il reconnait chez lui aussi. Il consulte un psychologue, qui le diagnostique rapidement : une dépression. Il lui faut quelques temps pour aller mieux, pour que les séances et les médicaments fassent effet, et petit à petit, il réalise que cette vie n'est plus faite pour lui. Il n'est pas réellement amoureux de sa femme, n'est pas pleinement heureux de son travail. Alors il plaque tout, en septembre 2019. Il s'installe à New York, demande le divorce et recommence à écrire ce qu'il a envie d'écrire, et non pas ce que le grand public a envie de voir. Et finalement, il est bien plus heureux ainsi.
Date d'inscription :
18/07/2020
Messages :
596
Pseudo :
tearsflight / marine
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
1/2 par semaine au minimum
Multinicks :
Adriel Lynd (www) / Samia Lakhani (www) / Archer
Quinn (www) / Melchior
Jordans (www)
Avatar :
MBJ (valtersen + gp)
it's all coming back to me now (reece) Tumblr_inline_oz2qc1HQ8g1rrbwq5_540
Age :
37 ans
Nationality :
américain
Religion :
catholique
Status :
bientôt divorcé pour la seconde fois
Orientation :
hétéro
Work :
ancien scénariste pour le cinéma et la télévision, essaye de (re)devenir écrivain et travaille sur un roman
Home adress :
#15, 74th street, upper east side
Communities :
Paroisse St Luke, Co-working Nomad
Trigger :
none
Warning :
dépression, fausses couches, mention de suicide (n'hésitez pas à m'en parler, si ça risque de poser problème et ça ne sera pas évoqué dans nos rps)
aucun badge pour l'instant.
I NEED HELP
To do list rp : sameen ayad - www 1 www 2
arya cohen - www
blaise o'connor - www
la bande - www
sujet commun métro - www
Summary : Il a grandi à la Nouvelle-Orléans, dans une famille nombreuse et aimante. Du bruit, il y en avait dans la maison, mais tout a changé quand le père de Reece, charpentier de son état, se retire la vie, alors que Reece avait dix ans. Personne n'en parle, sinon pour dire qu'il a été faible de faire cela. Et Reece se replie un peu sur lui-même, trouvant son échappatoire dans l'écriture. Il rencontre celle qui deviendra sa femme quand il a quatorze ans, ils sont le premier amour l'un de l'autre et imaginent ne jamais se quitter. Ils se marient tôt, alors qu'ils ont vingt ans, mais ça ne choque personne. A côté de ça, Reece écrit toujours, aidé par un ancien prof, tout en faisant quelques petits boulots. Lorsque son roman est publié, le bonheur est absolu. Sauf que le succès n'est pas au rendez-vous, son éditeur le lâche et il doit retourner à un boulot dans le bâtiment. Ce n'est que deux ans plus tard que son histoire est repérée par des producteurs de télévision, qui veulent l'adapter en mini-série. Là, son histoire rencontre le succès et il déménage à LA avec sa femme pour s'essayer au métier de scénariste, qui lui réussit beaucoup plus. Il travaille sur de nombreux projets, à la télévision ou au cinéma, et gagne très bien sa vie. A côté de ça, sa vie de couple est malheureusement rythmée par des échecs à devenir parents. Tout cela les affecte, l'affecte lui. Il commence une dépression, sans le réaliser, sans en parler, il préfère se concentrer encore plus sur son travail. Au bout d'un moment, cela atteint leur mariage, ne faisant que les éloigner, et elle finit par demander le divorce. Nouveau coup dur pour Reece, qui multiplie les projets de films et de séries. Pendant quatre ans, il a un rythme effréné, et il rencontre d'ailleurs sa seconde femme sur un tournage. Il réalise qu'il ne va pas bien lorsqu'une histoire résonne en lui, lui rappelle son père et le fait qu'il n'allait pas bien non plus, qu'il y avait eu des signes qu'il reconnait chez lui aussi. Il consulte un psychologue, qui le diagnostique rapidement : une dépression. Il lui faut quelques temps pour aller mieux, pour que les séances et les médicaments fassent effet, et petit à petit, il réalise que cette vie n'est plus faite pour lui. Il n'est pas réellement amoureux de sa femme, n'est pas pleinement heureux de son travail. Alors il plaque tout, en septembre 2019. Il s'installe à New York, demande le divorce et recommence à écrire ce qu'il a envie d'écrire, et non pas ce que le grand public a envie de voir. Et finalement, il est bien plus heureux ainsi. Date d'inscription : 18/07/2020
Messages : 596
Pseudo : tearsflight / marine
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : 1/2 par semaine au minimum
Multinicks : Adriel Lynd (www) / Samia Lakhani (www) / Archer
Quinn (www) / Melchior
Jordans (www)
Avatar : MBJ (valtersen + gp)
it's all coming back to me now (reece) Tumblr_inline_oz2qc1HQ8g1rrbwq5_540
Age : 37 ans
Nationality : américain
Religion : catholique
Status : bientôt divorcé pour la seconde fois
Orientation : hétéro
Work : ancien scénariste pour le cinéma et la télévision, essaye de (re)devenir écrivain et travaille sur un roman
Home adress : #15, 74th street, upper east side
Communities : Paroisse St Luke, Co-working Nomad
Trigger : none
Warning : dépression, fausses couches, mention de suicide (n'hésitez pas à m'en parler, si ça risque de poser problème et ça ne sera pas évoqué dans nos rps)
aucun badge pour l'instant.

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t3826-no-one-else-is-singing-my-song-reece
Sujet: Re: it's all coming back to me now (reece)Ven 24 Juil 2020 - 7:48
Sans doute trouve-t-il un côté rafraichissant à cette soirée. Ça ne devrait pas lui donner cette impression, mais c’est le cas. Les choses sont simples. Il est détendu. Heureux. Sans raison particulière. Juste parce que les joutes verbales et la compétition qui s’est installé entre lui et Sameen lui plaisent. Ça ne devrait pas être le cas. Il devrait se poser des questions, trouver cela étrange que ça lui plaise autant. Mais la vérité, c’est qu’il le fait trop souvent, de se poser des questions. Et ce soir, il a envie d’autre chose. De s’amuser, tout simplement. Peut-être que les deux piña colada qu’il a bues y sont pour quelque chose. Ou le fait qu’il trouve Sameen très jolie, et également intéressante. Il aura sans doute de quoi se faire des cheveux blancs demain. Mais ça attendra, qu’il passe un bon moment.
La pause ne leur a pas vraiment réussi. A aucune de leurs deux équipes. Les questions se suivent et, soit c’est une autre équipe qui marque des points, soit aucune. Pas vraiment leur heure de gloire. Mais à vrai dire, Reece ne s’intéresse pas tellement au résultat final. Il reste cependant sur ses gardes, pour ses amis, mais aussi et surtout pour la prochaine question cinéma. Cette fois, on leur demande la capitale du Canada. Quelque chose qui devrait être à la portée de tout le monde. Pourtant, Reece n’est pas certain d’avoir la réponse. Il a bien quelques grandes villes canadiennes en tête, mais il n’est pas certain de celle qui est la capitale. Heureusement, une amie semble sûre d’elle, sauf que la parole va d’abord à l’équipe de Sameen. A nouveau, Reece la regarde et il la regarde, même si ce n’est pas elle qui donne la réponse. Un sourire quand le proprio annonce que c’est la mauvaise réponse. Elle en aurait fait de même. Mais à nouveau, la main est donnée à une autre équipe, qui a la même réponse que son amie. La bonne réponse donc. Toujours pas de nouveau point.
Mais l’intérêt de Reece est piqué quand le propriétaire annonce une nouvelle question cinéma. Cette fois, son regard se porte d’abord sur Sameen, puis sur lui. Il a bien compris l’enjeu, et voir Reece se redresser sur son dossier le lui confirme. Il regarde Sameen droit dans les yeux, avant de reporter son attention sur la question, quand celle-ci commence. « Pour quel film Robin Williams a-t-il gagné un Oscar en 1997 ? » Clairement, ses coéquipiers comptent sur lui, et Reece n’a pas besoin de réfléchir longtemps pour savoir. Il appuie sur le buzzer, avant de les consulter tout de même. « Il n’a gagné qu’un seul oscar, malgré son talent, c’est facile. » Dit-il à voix basse. Ses amis lui font confiance de toute façon, et il peut répondre à voix haute : « Will Hunting. » Il n’a même pas besoin d’attendre pour savoir qu’il a bon, aussi il regarde Sameen, un grand sourire sur les lèvres. « Et c’est une excellente réponse ! Le point pour la Happy team. » Forcément, Sameen n’a pas l’air ravie, mais Reece ne peut s’empêcher d’en rajouter, en tapotant son verre, pourtant encore bien plein. Elle va devoir lui offrir un verre, c’était ce qui était convenu. Mais ça attendra la fin du jeu. Il reste encore quelques questions mais, clairement, Reece est nettement moins investi. Il donne parfois son avis pour départager deux amis, mais en général, se contente plutôt de boire quelques gorgées de sa sangria et de regarder Sameen, un peu trop régulièrement. La vérité, c’est que, pour la première fois depuis qu’il joue au trivia avec ses amis, il a hâte que le jeu se termine.

_________________


it's written in the scars they make us who we arereece erwing

it's all coming back to me now (reece) Wk8kqpO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sameen Ayad
To do list rp :
dispo wyatt g. (www) ; rich kids (www) ; tristan h. (www) ; reece e. (www)
Summary :
Fille d'un réalisateur connu et d'une personnalité mondaine, Sameen a eu une vie relativement normale (et aisée) jusqu'au divorce de ses parents. La vie parfaite a un peu brisée à ce moment là entre sa mère qui s'est poussée en France avec son nouveau petit-ami et papa qui sort avec les actrices avec qui il travaille (peu importe leur âge). Sameen se retrouve donc à la vue du public et des médias qui s'intéressent aux dernières frasques de son père. Mais Sameen, elle, elle veut juste jouer au football, devenir suffisamment bonne pour faire partie de l'équipe nationale de foot. Ce n'est pas exactement ce qu'elle fait de ses journées, forcée d'étudier en droit pour avoir une "carrière digne de ce nom". Ça ne lui plait pas, mais elle s'exécute quand même, parce que c'est la décision de ses parents. Sameen rêve de laisser sa trace sur le monde, elle brûle d'une passion, d'une ambition qui rythme chacun de ses pas. Assez pour être une boule d'énergie qui attire le regard, mais surtout, assez pour que l'égo revienne sur le tapis et qu'elle se montre déplaisante. Elle déplace de l'air, ça c'est sur.
Date d'inscription :
14/07/2020
Messages :
119
Pseudo :
dday / audrey.
Player's pronoun :
elle.
Rythme de rp :
au moins trois réponses par semaine.
Multinicks :
hope fawkes (f. pugh), ofelia bernal (e. toubia) & samuel hoorani (r. ahmed)
Avatar :
cenit nadir + prométhée (avatar) ; kane (gif).
it's all coming back to me now (reece) KaV9JD1
Age :
vingt-deux ans.
Nationality :
américaine.
Origins :
du côté de ton père, c'est le maroc et l'arabie saoudite. du côté de ta mère, c'est porto rico.
Religion :
musulmane en théorie, mais tu ne pratiques absolument pas.
Status :
célibataire.
Orientation :
bi, bi, bi until the day I die.
Work :
étudiante en droit à la columbia university ; membre de l'équipe de foot.
Home adress :
27, 74th street, manhattan (avec son père malheureusement).
Communities :
étudiants de columbia university ; the lift ; the ouptost.
Trigger :
suicide, tentatives de suicide.
Warning :
racisme, infidélité, relations malsaines (concernant son père surtout).
it's all coming back to me now (reece) 19it's all coming back to me now (reece) 2it's all coming back to me now (reece) 16bit's all coming back to me now (reece) 13it's all coming back to me now (reece) 59it's all coming back to me now (reece) 173it's all coming back to me now (reece) 201it's all coming back to me now (reece) 177it's all coming back to me now (reece) 47it's all coming back to me now (reece) 49it's all coming back to me now (reece) 79it's all coming back to me now (reece) 65it's all coming back to me now (reece) 66it's all coming back to me now (reece) 67it's all coming back to me now (reece) 68it's all coming back to me now (reece) 74it's all coming back to me now (reece) 90it's all coming back to me now (reece) 97it's all coming back to me now (reece) 165it's all coming back to me now (reece) 166it's all coming back to me now (reece) 202it's all coming back to me now (reece) 41it's all coming back to me now (reece) 91it's all coming back to me now (reece) 181it's all coming back to me now (reece) 111it's all coming back to me now (reece) 109it's all coming back to me now (reece) 128it's all coming back to me now (reece) 135it's all coming back to me now (reece) 140it's all coming back to me now (reece) 158
FIT HOT GUYS HAVE PROBLEMS TOO
To do list rp : dispo wyatt g. (www) ; rich kids (www) ; tristan h. (www) ; reece e. (www) Summary : Fille d'un réalisateur connu et d'une personnalité mondaine, Sameen a eu une vie relativement normale (et aisée) jusqu'au divorce de ses parents. La vie parfaite a un peu brisée à ce moment là entre sa mère qui s'est poussée en France avec son nouveau petit-ami et papa qui sort avec les actrices avec qui il travaille (peu importe leur âge). Sameen se retrouve donc à la vue du public et des médias qui s'intéressent aux dernières frasques de son père. Mais Sameen, elle, elle veut juste jouer au football, devenir suffisamment bonne pour faire partie de l'équipe nationale de foot. Ce n'est pas exactement ce qu'elle fait de ses journées, forcée d'étudier en droit pour avoir une "carrière digne de ce nom". Ça ne lui plait pas, mais elle s'exécute quand même, parce que c'est la décision de ses parents. Sameen rêve de laisser sa trace sur le monde, elle brûle d'une passion, d'une ambition qui rythme chacun de ses pas. Assez pour être une boule d'énergie qui attire le regard, mais surtout, assez pour que l'égo revienne sur le tapis et qu'elle se montre déplaisante. Elle déplace de l'air, ça c'est sur. Date d'inscription : 14/07/2020
Messages : 119
Pseudo : dday / audrey.
Player's pronoun : elle.
Rythme de rp : au moins trois réponses par semaine.
Multinicks : hope fawkes (f. pugh), ofelia bernal (e. toubia) & samuel hoorani (r. ahmed)
Avatar : cenit nadir + prométhée (avatar) ; kane (gif).
it's all coming back to me now (reece) KaV9JD1
Age : vingt-deux ans.
Nationality : américaine.
Origins : du côté de ton père, c'est le maroc et l'arabie saoudite. du côté de ta mère, c'est porto rico.
Religion : musulmane en théorie, mais tu ne pratiques absolument pas.
Status : célibataire.
Orientation : bi, bi, bi until the day I die.
Work : étudiante en droit à la columbia university ; membre de l'équipe de foot.
Home adress : 27, 74th street, manhattan (avec son père malheureusement).
Communities : étudiants de columbia university ; the lift ; the ouptost.
Trigger : suicide, tentatives de suicide.
Warning : racisme, infidélité, relations malsaines (concernant son père surtout).
it's all coming back to me now (reece) 19it's all coming back to me now (reece) 2it's all coming back to me now (reece) 16bit's all coming back to me now (reece) 13it's all coming back to me now (reece) 59it's all coming back to me now (reece) 173it's all coming back to me now (reece) 201it's all coming back to me now (reece) 177it's all coming back to me now (reece) 47it's all coming back to me now (reece) 49it's all coming back to me now (reece) 79it's all coming back to me now (reece) 65it's all coming back to me now (reece) 66it's all coming back to me now (reece) 67it's all coming back to me now (reece) 68it's all coming back to me now (reece) 74it's all coming back to me now (reece) 90it's all coming back to me now (reece) 97it's all coming back to me now (reece) 165it's all coming back to me now (reece) 166it's all coming back to me now (reece) 202it's all coming back to me now (reece) 41it's all coming back to me now (reece) 91it's all coming back to me now (reece) 181it's all coming back to me now (reece) 111it's all coming back to me now (reece) 109it's all coming back to me now (reece) 128it's all coming back to me now (reece) 135it's all coming back to me now (reece) 140it's all coming back to me now (reece) 158

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t3802-when-your-arms-feel-like-freedom-sameen http://99problems.forumactif.com/t3998-recherche-d-hope-f-et-de-sameen-a http://99problems.forumactif.com/t3842-instagram-sameen-ay http://99problems.forumactif.com/t3843-ask-sameen-ayad
Sujet: Re: it's all coming back to me now (reece)Ven 24 Juil 2020 - 11:18
it's all coming back
to me now
@reece erwing & sameen ayad
C’est presque drôle comment votre performance ne s’améliore pas après la pause. Est-ce parce que vous avez perdu votre rythme ? Est-ce parce que les questions sont plus difficiles ? À choisir, t’irais pour la première option, parce que les questions ne te paraissent pas si difficiles. Oh, tu n’en connais pas les réponses, mais ce n’est pas vraiment un critère pour déterminer la difficulté ou la facilité d’une question. Après tout, tu n’as de connaissance que sur des sujets précis, le reste est un peu plus flou, par désintérêt plus qu’autre chose. Ça ne peut pas magiquement être compensé par ton envie de gagner et c’est bien dommage, parce que t’as vraiment envie de gagner. Contre Reece, plus qu’autre chose, comme si l’enjeu de la partie n’était qu’entre lui et toi. C’est pour ça que tu ne te soucies pas trop de l’erreur faite quant à la capitale du Canada. Vous n’avez peut-être pas le point, mais lui non plus et c’est visiblement tout ce qui t’importe. C’est pour ça que tu arrives à hausser les épaules avec un sourire en réponse à celui qu’il t’adresse.
Évidemment, l’enjeu est différent lorsqu’une question cinéma est annoncée. Il se redresse, toi aussi. Comme si la partie se jouait sur cette seule question, comme si c’était la seule qui importait. À être honnête, tu dirais que c’est un peu le cas, parce que ce n’est plus du tout une question d’équipe, c’est juste entre lui et toi. Et puisque tu n’arrives pas à appuyer la première… C’est Reece qui répond. Tu finis par relever le regard dans sa direction lorsqu’il le fait, n’ayant pas besoin d’entendre une confirmation pour savoir qu’il a raison. Tu pinces tes lèvres, un brin mécontente, mais peut-être pas tant que ça. Ce n’est pas comme si ça te dérangeait vraiment de lui payer un verre, tu l’as déjà fait ce soir après tout, c’est que tu n’aimes pas perdre. T’aimes surtout pas perdre un jeu amusant. T’aurais presque envie de contester le point, mais tu sais que tu n’as pas de raison de le faire. Tu ne sais pas si c’est possible aussi. Alors tu te contentes de soupirer et de lui reprendre un peu de contenance. Tu lui adresses un sourire lorsqu’il te montre son verre. Franchement, il y a pire que de devoir payer un verre à Reece (surtout qu’au fond c’est l’argent de ton père qui sert à régler la note).

Le problème, c’est que ta motivation s’effrite maintenant que votre pari est réglé. Tu sais que la partie n’est pas jouée pour autant, que tu pourrais toujours gagner le jeu complet à défaut d’avoir gagné la question de cinéma. Mais c’est moins crucial et tu passes plus de temps à observer Reece qu’à participer activement dans les débats pour trouver les réponses. T’as plus envie d’aller lui parler qu’autre chose, lassée de l’activité en tant que telle maintenant que les enjeux sont moins grands. Ainsi, lorsque le propriétaire s’exclame après quelques questions que tu n’as écouté qu’à moitié : « Nous en sommes à la dernière question, votre dernière chance de changer le score ! » tu ne peux qu’être contente. Cette fois ton attention repasse vers le propriétaire avec la ferme intention de gagner ce point. « Qui a été la première femme introduite dans le Rock and Roll Hall of Fame ? » Peut-être pas gagner ce point. T’as au moins la motivation de participer à l’échange entre tes coéquipières même si tu n’es pas très utile. Ton amie appuie tout le même en premier sur le buzzer. « Aretha Franklin. » Et elle a l’air suffisamment certaine de sa réponse pour que tu lui fasses confiance. Un point de plus donc, tu peux te permettre d’esquisser un sourire en direction de Reece lorsque c’est confirmé. Le propriétaire confère avec un employé un bref instant, surement pour calculer les points. Il ne leur faut que quelques minutes avant qu’il ne reprenne la parole : « C’était serré ce soir, mais l’équipe gagnante est… » Un petit roulement de tambour se fait entendre : « La Drama Team !! » Et si le propriétaire applaudit les gagnants, comme une bonne partie des gens présents, toi t’es trop surprise pour vraiment bougé. T’en avais presque oublié qu’il y avait d’autres participants, t’aurais cru que ton équipe ou celle de Reece l’emporterait. Est-ce que ça se fait de demander le classement complet ?  
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reece Erwing
To do list rp :
sameen ayad - www 1 www 2
arya cohen - www
blaise o'connor - www
la bande - www
sujet commun métro - www
Summary :
Il a grandi à la Nouvelle-Orléans, dans une famille nombreuse et aimante. Du bruit, il y en avait dans la maison, mais tout a changé quand le père de Reece, charpentier de son état, se retire la vie, alors que Reece avait dix ans. Personne n'en parle, sinon pour dire qu'il a été faible de faire cela. Et Reece se replie un peu sur lui-même, trouvant son échappatoire dans l'écriture. Il rencontre celle qui deviendra sa femme quand il a quatorze ans, ils sont le premier amour l'un de l'autre et imaginent ne jamais se quitter. Ils se marient tôt, alors qu'ils ont vingt ans, mais ça ne choque personne. A côté de ça, Reece écrit toujours, aidé par un ancien prof, tout en faisant quelques petits boulots. Lorsque son roman est publié, le bonheur est absolu. Sauf que le succès n'est pas au rendez-vous, son éditeur le lâche et il doit retourner à un boulot dans le bâtiment. Ce n'est que deux ans plus tard que son histoire est repérée par des producteurs de télévision, qui veulent l'adapter en mini-série. Là, son histoire rencontre le succès et il déménage à LA avec sa femme pour s'essayer au métier de scénariste, qui lui réussit beaucoup plus. Il travaille sur de nombreux projets, à la télévision ou au cinéma, et gagne très bien sa vie. A côté de ça, sa vie de couple est malheureusement rythmée par des échecs à devenir parents. Tout cela les affecte, l'affecte lui. Il commence une dépression, sans le réaliser, sans en parler, il préfère se concentrer encore plus sur son travail. Au bout d'un moment, cela atteint leur mariage, ne faisant que les éloigner, et elle finit par demander le divorce. Nouveau coup dur pour Reece, qui multiplie les projets de films et de séries. Pendant quatre ans, il a un rythme effréné, et il rencontre d'ailleurs sa seconde femme sur un tournage. Il réalise qu'il ne va pas bien lorsqu'une histoire résonne en lui, lui rappelle son père et le fait qu'il n'allait pas bien non plus, qu'il y avait eu des signes qu'il reconnait chez lui aussi. Il consulte un psychologue, qui le diagnostique rapidement : une dépression. Il lui faut quelques temps pour aller mieux, pour que les séances et les médicaments fassent effet, et petit à petit, il réalise que cette vie n'est plus faite pour lui. Il n'est pas réellement amoureux de sa femme, n'est pas pleinement heureux de son travail. Alors il plaque tout, en septembre 2019. Il s'installe à New York, demande le divorce et recommence à écrire ce qu'il a envie d'écrire, et non pas ce que le grand public a envie de voir. Et finalement, il est bien plus heureux ainsi.
Date d'inscription :
18/07/2020
Messages :
596
Pseudo :
tearsflight / marine
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
1/2 par semaine au minimum
Multinicks :
Adriel Lynd (www) / Samia Lakhani (www) / Archer
Quinn (www) / Melchior
Jordans (www)
Avatar :
MBJ (valtersen + gp)
it's all coming back to me now (reece) Tumblr_inline_oz2qc1HQ8g1rrbwq5_540
Age :
37 ans
Nationality :
américain
Religion :
catholique
Status :
bientôt divorcé pour la seconde fois
Orientation :
hétéro
Work :
ancien scénariste pour le cinéma et la télévision, essaye de (re)devenir écrivain et travaille sur un roman
Home adress :
#15, 74th street, upper east side
Communities :
Paroisse St Luke, Co-working Nomad
Trigger :
none
Warning :
dépression, fausses couches, mention de suicide (n'hésitez pas à m'en parler, si ça risque de poser problème et ça ne sera pas évoqué dans nos rps)
aucun badge pour l'instant.
I NEED HELP
To do list rp : sameen ayad - www 1 www 2
arya cohen - www
blaise o'connor - www
la bande - www
sujet commun métro - www
Summary : Il a grandi à la Nouvelle-Orléans, dans une famille nombreuse et aimante. Du bruit, il y en avait dans la maison, mais tout a changé quand le père de Reece, charpentier de son état, se retire la vie, alors que Reece avait dix ans. Personne n'en parle, sinon pour dire qu'il a été faible de faire cela. Et Reece se replie un peu sur lui-même, trouvant son échappatoire dans l'écriture. Il rencontre celle qui deviendra sa femme quand il a quatorze ans, ils sont le premier amour l'un de l'autre et imaginent ne jamais se quitter. Ils se marient tôt, alors qu'ils ont vingt ans, mais ça ne choque personne. A côté de ça, Reece écrit toujours, aidé par un ancien prof, tout en faisant quelques petits boulots. Lorsque son roman est publié, le bonheur est absolu. Sauf que le succès n'est pas au rendez-vous, son éditeur le lâche et il doit retourner à un boulot dans le bâtiment. Ce n'est que deux ans plus tard que son histoire est repérée par des producteurs de télévision, qui veulent l'adapter en mini-série. Là, son histoire rencontre le succès et il déménage à LA avec sa femme pour s'essayer au métier de scénariste, qui lui réussit beaucoup plus. Il travaille sur de nombreux projets, à la télévision ou au cinéma, et gagne très bien sa vie. A côté de ça, sa vie de couple est malheureusement rythmée par des échecs à devenir parents. Tout cela les affecte, l'affecte lui. Il commence une dépression, sans le réaliser, sans en parler, il préfère se concentrer encore plus sur son travail. Au bout d'un moment, cela atteint leur mariage, ne faisant que les éloigner, et elle finit par demander le divorce. Nouveau coup dur pour Reece, qui multiplie les projets de films et de séries. Pendant quatre ans, il a un rythme effréné, et il rencontre d'ailleurs sa seconde femme sur un tournage. Il réalise qu'il ne va pas bien lorsqu'une histoire résonne en lui, lui rappelle son père et le fait qu'il n'allait pas bien non plus, qu'il y avait eu des signes qu'il reconnait chez lui aussi. Il consulte un psychologue, qui le diagnostique rapidement : une dépression. Il lui faut quelques temps pour aller mieux, pour que les séances et les médicaments fassent effet, et petit à petit, il réalise que cette vie n'est plus faite pour lui. Il n'est pas réellement amoureux de sa femme, n'est pas pleinement heureux de son travail. Alors il plaque tout, en septembre 2019. Il s'installe à New York, demande le divorce et recommence à écrire ce qu'il a envie d'écrire, et non pas ce que le grand public a envie de voir. Et finalement, il est bien plus heureux ainsi. Date d'inscription : 18/07/2020
Messages : 596
Pseudo : tearsflight / marine
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : 1/2 par semaine au minimum
Multinicks : Adriel Lynd (www) / Samia Lakhani (www) / Archer
Quinn (www) / Melchior
Jordans (www)
Avatar : MBJ (valtersen + gp)
it's all coming back to me now (reece) Tumblr_inline_oz2qc1HQ8g1rrbwq5_540
Age : 37 ans
Nationality : américain
Religion : catholique
Status : bientôt divorcé pour la seconde fois
Orientation : hétéro
Work : ancien scénariste pour le cinéma et la télévision, essaye de (re)devenir écrivain et travaille sur un roman
Home adress : #15, 74th street, upper east side
Communities : Paroisse St Luke, Co-working Nomad
Trigger : none
Warning : dépression, fausses couches, mention de suicide (n'hésitez pas à m'en parler, si ça risque de poser problème et ça ne sera pas évoqué dans nos rps)
aucun badge pour l'instant.

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t3826-no-one-else-is-singing-my-song-reece
Sujet: Re: it's all coming back to me now (reece)Ven 24 Juil 2020 - 12:12
Reece pourrait difficilement être moins intéressé. Certes, il n’est pas très compétiteur, mais là, il doit battre des records. Il fait l’effort de temps en temps, mais ce n’est vraiment pas glorieux. Il participe à l’obtention de quelques points, quand il a des idées, mais il n’est pas exactement concentré. Maintenant que le pari avec Sameen est passé, son intérêt pour la partie a drastiquement diminué. Sa soirée aurait été bien différente si elle n’avait pas été là, mais Reece ne voit pas ça de façon négative. Il passe déjà de bonnes soirée avec son équipe, mais elle a ajouté un petit quelque chose en plus. Un élément imprévu. Peu importe que ça ne soit que pour ce soir, ça lui fait plaisir. Peut-être même justement parce que ce n’est qu’une fois. Du moins, il préfère penser ainsi, plutôt que s’interroger sur les regards qu’ils se lancent.
D’ordinaire, il est plutôt déçu lorsque le jeu se termine, même si ça signifie rarement que la soirée est également terminée. Une bonne partie de l’équipe reste souvent pour continuer de boire et de discuter, et l’ambiance est toujours bonne. Mais il aime le jeu, et voudrait continuer. Sans doute parce qu’il y participe avec des amis. Là, la personne avec qui il voudrait parler est dans l’équipe opposée. Alors, lorsque le propriétaire annonce la dernière question, il ne peut s’empêcher de penser qu’il était temps. Il fait tout de même l’effort de se concentrer sur la question, même si, une fois qu’elle a été posée, il sait qu’il n’aidera personne sur celle-ci. C’est l’équipe de Sameen qui trouve la bonne réponse et, même si elle n’est pas celle qui l’a donnée, elle sourit à Reece, visiblement fière. Comme d’habitude, le propriétaire vérifie les scores, comptés par un des serveurs. A vrai dire, Reece ne sait même pas ce qu’il vérifie, à moins de se souvenir de chaque réponse. Il faut que le serveur n’ait pas fait d’erreur, c’est tout. De toute façon, Reece se doute qu’ils n’ont pas gagné ce soir. Ils ont bien marqué quelques points, mais c’est loin d’être leur meilleur soir. Et ce n’est pas comme si ça lui importait réellement. Il a battu Sameen sur la question cinéma, c’est le seul point à retenir de ce soir. Aussi, il n’est pas réellement surpris que ce soit une autre équipe, qu’ils ont déjà affrontée, qui l’importe. Il applaudit avec les autres, tout en étant simplement heureux que ce soit terminé.
Reece prend le temps de dire au revoir à ceux qui partent tout de suite, mais sait qu’il ne restera pas longtemps avec ceux qui restent. Pas ce soir. Il se rattrapera une prochaine fois. D’ailleurs, Mike l’a très bien remarqué, et Reece sait qu’il aura des questions. Du coin de l’œil, il remarque que Sameen est encore avec ses amies, elle aussi. Est-elle aussi impatiente que lui ? Il voit bien qu’elle regarde dans sa direction aussi. Mais c’est aussi possible qu’il se fasse des idées. Rien n’est exclu. Et de toute façon, ça importe peu, car il n’y aura jamais rien de plus. Sauf s’il va la voir jouer au soccer. Reece finit par s’éloigner de son groupe, pour rejoindre le bar. Là, il prend une carte et essaye de se concentrer sur la lecture de celle-ci, sans franchement réussir. Elle va le rejoindre, c’est certain, mais elle prend un peu trop son temps. C’est sans doute mieux ainsi. Et lorsqu’elle finit par arriver, il sourit. « J’ai du mal à choisir ce que j’ai envie de boire, sachant que c’est un verre que j’ai durement gagné. Qu’est-ce que tu me conseilles ? » Il en profite un peu trop, mais il est persuadé qu’elle aurait fait pareil si elle avait gagné leur pari. D’ailleurs, elle l’a fait, quand elle a trouvé une question cinéma avant lui. « Pas un gin tonic, ce n’est pas mon truc. »

_________________


it's written in the scars they make us who we arereece erwing

it's all coming back to me now (reece) Wk8kqpO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sameen Ayad
To do list rp :
dispo wyatt g. (www) ; rich kids (www) ; tristan h. (www) ; reece e. (www)
Summary :
Fille d'un réalisateur connu et d'une personnalité mondaine, Sameen a eu une vie relativement normale (et aisée) jusqu'au divorce de ses parents. La vie parfaite a un peu brisée à ce moment là entre sa mère qui s'est poussée en France avec son nouveau petit-ami et papa qui sort avec les actrices avec qui il travaille (peu importe leur âge). Sameen se retrouve donc à la vue du public et des médias qui s'intéressent aux dernières frasques de son père. Mais Sameen, elle, elle veut juste jouer au football, devenir suffisamment bonne pour faire partie de l'équipe nationale de foot. Ce n'est pas exactement ce qu'elle fait de ses journées, forcée d'étudier en droit pour avoir une "carrière digne de ce nom". Ça ne lui plait pas, mais elle s'exécute quand même, parce que c'est la décision de ses parents. Sameen rêve de laisser sa trace sur le monde, elle brûle d'une passion, d'une ambition qui rythme chacun de ses pas. Assez pour être une boule d'énergie qui attire le regard, mais surtout, assez pour que l'égo revienne sur le tapis et qu'elle se montre déplaisante. Elle déplace de l'air, ça c'est sur.
Date d'inscription :
14/07/2020
Messages :
119
Pseudo :
dday / audrey.
Player's pronoun :
elle.
Rythme de rp :
au moins trois réponses par semaine.
Multinicks :
hope fawkes (f. pugh), ofelia bernal (e. toubia) & samuel hoorani (r. ahmed)
Avatar :
cenit nadir + prométhée (avatar) ; kane (gif).
it's all coming back to me now (reece) KaV9JD1
Age :
vingt-deux ans.
Nationality :
américaine.
Origins :
du côté de ton père, c'est le maroc et l'arabie saoudite. du côté de ta mère, c'est porto rico.
Religion :
musulmane en théorie, mais tu ne pratiques absolument pas.
Status :
célibataire.
Orientation :
bi, bi, bi until the day I die.
Work :
étudiante en droit à la columbia university ; membre de l'équipe de foot.
Home adress :
27, 74th street, manhattan (avec son père malheureusement).
Communities :
étudiants de columbia university ; the lift ; the ouptost.
Trigger :
suicide, tentatives de suicide.
Warning :
racisme, infidélité, relations malsaines (concernant son père surtout).
it's all coming back to me now (reece) 19it's all coming back to me now (reece) 2it's all coming back to me now (reece) 16bit's all coming back to me now (reece) 13it's all coming back to me now (reece) 59it's all coming back to me now (reece) 173it's all coming back to me now (reece) 201it's all coming back to me now (reece) 177it's all coming back to me now (reece) 47it's all coming back to me now (reece) 49it's all coming back to me now (reece) 79it's all coming back to me now (reece) 65it's all coming back to me now (reece) 66it's all coming back to me now (reece) 67it's all coming back to me now (reece) 68it's all coming back to me now (reece) 74it's all coming back to me now (reece) 90it's all coming back to me now (reece) 97it's all coming back to me now (reece) 165it's all coming back to me now (reece) 166it's all coming back to me now (reece) 202it's all coming back to me now (reece) 41it's all coming back to me now (reece) 91it's all coming back to me now (reece) 181it's all coming back to me now (reece) 111it's all coming back to me now (reece) 109it's all coming back to me now (reece) 128it's all coming back to me now (reece) 135it's all coming back to me now (reece) 140it's all coming back to me now (reece) 158
FIT HOT GUYS HAVE PROBLEMS TOO
To do list rp : dispo wyatt g. (www) ; rich kids (www) ; tristan h. (www) ; reece e. (www) Summary : Fille d'un réalisateur connu et d'une personnalité mondaine, Sameen a eu une vie relativement normale (et aisée) jusqu'au divorce de ses parents. La vie parfaite a un peu brisée à ce moment là entre sa mère qui s'est poussée en France avec son nouveau petit-ami et papa qui sort avec les actrices avec qui il travaille (peu importe leur âge). Sameen se retrouve donc à la vue du public et des médias qui s'intéressent aux dernières frasques de son père. Mais Sameen, elle, elle veut juste jouer au football, devenir suffisamment bonne pour faire partie de l'équipe nationale de foot. Ce n'est pas exactement ce qu'elle fait de ses journées, forcée d'étudier en droit pour avoir une "carrière digne de ce nom". Ça ne lui plait pas, mais elle s'exécute quand même, parce que c'est la décision de ses parents. Sameen rêve de laisser sa trace sur le monde, elle brûle d'une passion, d'une ambition qui rythme chacun de ses pas. Assez pour être une boule d'énergie qui attire le regard, mais surtout, assez pour que l'égo revienne sur le tapis et qu'elle se montre déplaisante. Elle déplace de l'air, ça c'est sur. Date d'inscription : 14/07/2020
Messages : 119
Pseudo : dday / audrey.
Player's pronoun : elle.
Rythme de rp : au moins trois réponses par semaine.
Multinicks : hope fawkes (f. pugh), ofelia bernal (e. toubia) & samuel hoorani (r. ahmed)
Avatar : cenit nadir + prométhée (avatar) ; kane (gif).
it's all coming back to me now (reece) KaV9JD1
Age : vingt-deux ans.
Nationality : américaine.
Origins : du côté de ton père, c'est le maroc et l'arabie saoudite. du côté de ta mère, c'est porto rico.
Religion : musulmane en théorie, mais tu ne pratiques absolument pas.
Status : célibataire.
Orientation : bi, bi, bi until the day I die.
Work : étudiante en droit à la columbia university ; membre de l'équipe de foot.
Home adress : 27, 74th street, manhattan (avec son père malheureusement).
Communities : étudiants de columbia university ; the lift ; the ouptost.
Trigger : suicide, tentatives de suicide.
Warning : racisme, infidélité, relations malsaines (concernant son père surtout).
it's all coming back to me now (reece) 19it's all coming back to me now (reece) 2it's all coming back to me now (reece) 16bit's all coming back to me now (reece) 13it's all coming back to me now (reece) 59it's all coming back to me now (reece) 173it's all coming back to me now (reece) 201it's all coming back to me now (reece) 177it's all coming back to me now (reece) 47it's all coming back to me now (reece) 49it's all coming back to me now (reece) 79it's all coming back to me now (reece) 65it's all coming back to me now (reece) 66it's all coming back to me now (reece) 67it's all coming back to me now (reece) 68it's all coming back to me now (reece) 74it's all coming back to me now (reece) 90it's all coming back to me now (reece) 97it's all coming back to me now (reece) 165it's all coming back to me now (reece) 166it's all coming back to me now (reece) 202it's all coming back to me now (reece) 41it's all coming back to me now (reece) 91it's all coming back to me now (reece) 181it's all coming back to me now (reece) 111it's all coming back to me now (reece) 109it's all coming back to me now (reece) 128it's all coming back to me now (reece) 135it's all coming back to me now (reece) 140it's all coming back to me now (reece) 158

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t3802-when-your-arms-feel-like-freedom-sameen http://99problems.forumactif.com/t3998-recherche-d-hope-f-et-de-sameen-a http://99problems.forumactif.com/t3842-instagram-sameen-ay http://99problems.forumactif.com/t3843-ask-sameen-ayad
Sujet: Re: it's all coming back to me now (reece)Ven 24 Juil 2020 - 22:36
it's all coming back
to me now
@reece erwing & sameen ayad
T’es un peu déçue du résultat du jeu. Non seulement tu as perdu face à Reece pour la question sur le cinéma, mais en plus, tu n’as pas pu redorer ton honneur en remportant la partie entière. Sauf que ta déception est passagère, juste le temps de te demander laquelle de vos équipes s’est classée le plus haut. Tu ne le fais pas vraiment, finissant par applaudir comme tout le monde. T’es pas une mauvaise joueuse, pas une mauvaise perdante non plus (quoi que), c’est que ton esprit de compétition prend souvent le dessus. Mais bon, c’était une bonne partie et au final, ça a été bien plus plaisant que tu ne l’aurais cru en acceptant l’invitation de tes amies. Si tu étais honnête, tu admettrais que ce n’est probablement pas à cause du jeu que tu as passé une si bonne soirée, mais plutôt aux retrouvailles surprises qui l’ont pimentée. C’est d’ailleurs vers Reece que ton regard se porte alors que les gens se relèvent à la fin de la partie. Tu l’observes silencieuse, te demandant s’il allait rester pour récupérer son dû ou s’il allait s’éclipser d’une façon ou d’une autre. Après tout, ce n’est qu’une situation temporaire causée par les circonstances, peut-être allait-il chercher à s’en échapper ?

Ça ne semble pas être le cas. Tu l’observes alors qu’il s’éloigne de ses amis pour se rendre au bar. Tu pourrais rester auprès de tes amies et le faire attendre, mais tu sais pertinemment que ce n’est pas ce que tu comptes faire. Tu restes tout de même à la table pendant un moment, discutant avec tes amies, esquivant surtout l’invitation à recommencer. Ce n’est pas que tu ne veux pas du tout - après tout ce serait une belle excuse pour revoir Reece de façon innocente - mais en même temps on ne peut pas dire que les soirées trivia soient exactement ta tasse de thé. Ça manque un peu trop d’action à ton goût et une part de toi craint peut-être ce qui pourrait arriver si tu le revoyais plus souvent, s’il y avait encore cette compétition entre vous. Alors tu refuses et tu continues de discuter sans cacher les regards que tu lances vers le bar. Et s’il se laissait d’attendre ? Tu te fais griller aussitôt : « On va pas te retenir plus longtemps. » Que ton amie te dit en t’attaquant d’un petit coup de coude. Ouais tu sens déjà les milles questions auxquelles tu devras répondre, mais qu’importe. Pour le moment, t’as l’esprit bien ailleurs.

Il n’est donc pas étonnant qu’un sourire étire tes traits alors que tu vas rejoindre Reece au bar. Il ne disparait même pas de ton visage lorsque tu te fais narguer par le vainqueur. Tu pourrais répondre mille et une choses, défendre ta défaite d’une manière ou d’une autre, même affirmer que tu l’as laissé gagné, mais à la place, tu te contentes de rire un peu. « Durement gagné hein ? Qui aurait cru qu’être la fille d’un réalisateur suffirait à donner du fil à retordre à un scénariste reconnu. » Tu te moques un peu même si au fond, il n’y a pas grand doute quant à qui de vous deux a la plus grande connaissance concernant le cinéma. « Enfin, ex-scénariste. » Que tu ajoutes en insistant sur le préfixe.

Tu reprends un peu de sérieux, faisant taire ton hilarité pour te rapprocher un peu et attraper la carte de boissons de ses mains. « Ça commence mal, je pensais que tu avais meilleur goût. » Il semblerait que tu sois d’excellente humeur même dans la défaite. Comme quoi la déception est vite chassée par la bonne compagnie en laquelle tu te retrouves. Reste à voir ce que tu peux lui conseiller malgré le fait que vous avez visiblement des goûts bien différents en terme d’alcool. Tu laisses ton regard parcourir la carte des boissons une dernière fois avant de le relever vers Reece. Tu réalises alors que plus près que tu ne l’aurais cru. Tu n’as pas du faire attention en attrapant la carte, mais là, ça te saute aux yeux. Tu te recules d’un pas et racles ta gorge avant de proposer : « Pourquoi pas un daiquiri ? Ça a l’air d’être dans tes goûts. » Ça te semble logique, tu lui as commandé quelque chose qui ressemblait à un Pina Colada et il a pris une sangria par la suite. Ouais ça se tient, comme quoi t’arrives à réfléchir même lorsque t’es légèrement embarrassée et que ton coeur s’emballe.  
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reece Erwing
To do list rp :
sameen ayad - www 1 www 2
arya cohen - www
blaise o'connor - www
la bande - www
sujet commun métro - www
Summary :
Il a grandi à la Nouvelle-Orléans, dans une famille nombreuse et aimante. Du bruit, il y en avait dans la maison, mais tout a changé quand le père de Reece, charpentier de son état, se retire la vie, alors que Reece avait dix ans. Personne n'en parle, sinon pour dire qu'il a été faible de faire cela. Et Reece se replie un peu sur lui-même, trouvant son échappatoire dans l'écriture. Il rencontre celle qui deviendra sa femme quand il a quatorze ans, ils sont le premier amour l'un de l'autre et imaginent ne jamais se quitter. Ils se marient tôt, alors qu'ils ont vingt ans, mais ça ne choque personne. A côté de ça, Reece écrit toujours, aidé par un ancien prof, tout en faisant quelques petits boulots. Lorsque son roman est publié, le bonheur est absolu. Sauf que le succès n'est pas au rendez-vous, son éditeur le lâche et il doit retourner à un boulot dans le bâtiment. Ce n'est que deux ans plus tard que son histoire est repérée par des producteurs de télévision, qui veulent l'adapter en mini-série. Là, son histoire rencontre le succès et il déménage à LA avec sa femme pour s'essayer au métier de scénariste, qui lui réussit beaucoup plus. Il travaille sur de nombreux projets, à la télévision ou au cinéma, et gagne très bien sa vie. A côté de ça, sa vie de couple est malheureusement rythmée par des échecs à devenir parents. Tout cela les affecte, l'affecte lui. Il commence une dépression, sans le réaliser, sans en parler, il préfère se concentrer encore plus sur son travail. Au bout d'un moment, cela atteint leur mariage, ne faisant que les éloigner, et elle finit par demander le divorce. Nouveau coup dur pour Reece, qui multiplie les projets de films et de séries. Pendant quatre ans, il a un rythme effréné, et il rencontre d'ailleurs sa seconde femme sur un tournage. Il réalise qu'il ne va pas bien lorsqu'une histoire résonne en lui, lui rappelle son père et le fait qu'il n'allait pas bien non plus, qu'il y avait eu des signes qu'il reconnait chez lui aussi. Il consulte un psychologue, qui le diagnostique rapidement : une dépression. Il lui faut quelques temps pour aller mieux, pour que les séances et les médicaments fassent effet, et petit à petit, il réalise que cette vie n'est plus faite pour lui. Il n'est pas réellement amoureux de sa femme, n'est pas pleinement heureux de son travail. Alors il plaque tout, en septembre 2019. Il s'installe à New York, demande le divorce et recommence à écrire ce qu'il a envie d'écrire, et non pas ce que le grand public a envie de voir. Et finalement, il est bien plus heureux ainsi.
Date d'inscription :
18/07/2020
Messages :
596
Pseudo :
tearsflight / marine
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
1/2 par semaine au minimum
Multinicks :
Adriel Lynd (www) / Samia Lakhani (www) / Archer
Quinn (www) / Melchior
Jordans (www)
Avatar :
MBJ (valtersen + gp)
it's all coming back to me now (reece) Tumblr_inline_oz2qc1HQ8g1rrbwq5_540
Age :
37 ans
Nationality :
américain
Religion :
catholique
Status :
bientôt divorcé pour la seconde fois
Orientation :
hétéro
Work :
ancien scénariste pour le cinéma et la télévision, essaye de (re)devenir écrivain et travaille sur un roman
Home adress :
#15, 74th street, upper east side
Communities :
Paroisse St Luke, Co-working Nomad
Trigger :
none
Warning :
dépression, fausses couches, mention de suicide (n'hésitez pas à m'en parler, si ça risque de poser problème et ça ne sera pas évoqué dans nos rps)
aucun badge pour l'instant.
I NEED HELP
To do list rp : sameen ayad - www 1 www 2
arya cohen - www
blaise o'connor - www
la bande - www
sujet commun métro - www
Summary : Il a grandi à la Nouvelle-Orléans, dans une famille nombreuse et aimante. Du bruit, il y en avait dans la maison, mais tout a changé quand le père de Reece, charpentier de son état, se retire la vie, alors que Reece avait dix ans. Personne n'en parle, sinon pour dire qu'il a été faible de faire cela. Et Reece se replie un peu sur lui-même, trouvant son échappatoire dans l'écriture. Il rencontre celle qui deviendra sa femme quand il a quatorze ans, ils sont le premier amour l'un de l'autre et imaginent ne jamais se quitter. Ils se marient tôt, alors qu'ils ont vingt ans, mais ça ne choque personne. A côté de ça, Reece écrit toujours, aidé par un ancien prof, tout en faisant quelques petits boulots. Lorsque son roman est publié, le bonheur est absolu. Sauf que le succès n'est pas au rendez-vous, son éditeur le lâche et il doit retourner à un boulot dans le bâtiment. Ce n'est que deux ans plus tard que son histoire est repérée par des producteurs de télévision, qui veulent l'adapter en mini-série. Là, son histoire rencontre le succès et il déménage à LA avec sa femme pour s'essayer au métier de scénariste, qui lui réussit beaucoup plus. Il travaille sur de nombreux projets, à la télévision ou au cinéma, et gagne très bien sa vie. A côté de ça, sa vie de couple est malheureusement rythmée par des échecs à devenir parents. Tout cela les affecte, l'affecte lui. Il commence une dépression, sans le réaliser, sans en parler, il préfère se concentrer encore plus sur son travail. Au bout d'un moment, cela atteint leur mariage, ne faisant que les éloigner, et elle finit par demander le divorce. Nouveau coup dur pour Reece, qui multiplie les projets de films et de séries. Pendant quatre ans, il a un rythme effréné, et il rencontre d'ailleurs sa seconde femme sur un tournage. Il réalise qu'il ne va pas bien lorsqu'une histoire résonne en lui, lui rappelle son père et le fait qu'il n'allait pas bien non plus, qu'il y avait eu des signes qu'il reconnait chez lui aussi. Il consulte un psychologue, qui le diagnostique rapidement : une dépression. Il lui faut quelques temps pour aller mieux, pour que les séances et les médicaments fassent effet, et petit à petit, il réalise que cette vie n'est plus faite pour lui. Il n'est pas réellement amoureux de sa femme, n'est pas pleinement heureux de son travail. Alors il plaque tout, en septembre 2019. Il s'installe à New York, demande le divorce et recommence à écrire ce qu'il a envie d'écrire, et non pas ce que le grand public a envie de voir. Et finalement, il est bien plus heureux ainsi. Date d'inscription : 18/07/2020
Messages : 596
Pseudo : tearsflight / marine
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : 1/2 par semaine au minimum
Multinicks : Adriel Lynd (www) / Samia Lakhani (www) / Archer
Quinn (www) / Melchior
Jordans (www)
Avatar : MBJ (valtersen + gp)
it's all coming back to me now (reece) Tumblr_inline_oz2qc1HQ8g1rrbwq5_540
Age : 37 ans
Nationality : américain
Religion : catholique
Status : bientôt divorcé pour la seconde fois
Orientation : hétéro
Work : ancien scénariste pour le cinéma et la télévision, essaye de (re)devenir écrivain et travaille sur un roman
Home adress : #15, 74th street, upper east side
Communities : Paroisse St Luke, Co-working Nomad
Trigger : none
Warning : dépression, fausses couches, mention de suicide (n'hésitez pas à m'en parler, si ça risque de poser problème et ça ne sera pas évoqué dans nos rps)
aucun badge pour l'instant.

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t3826-no-one-else-is-singing-my-song-reece
Sujet: Re: it's all coming back to me now (reece)Sam 25 Juil 2020 - 12:01
Qu’ils n’aient pas gagné n’étonne pas vraiment Reece, et il ne peut pas dire qu’il soit réellement déçu. Il l’a déjà été plus en tout cas. Quand le résultat final était serré ou qu’il s’était vraiment investi dans la partie. Ce soir, ce n’était pas réellement le cas. Si ç’avait été l’équipe de Sameen qui l’aurait emporté, il s’en serait peut-être un peu plus préoccupé. Et encore, juste parce qu’elle l’aurait nargué, sans aucun doute. Mais la vérité, c’est que l’autre équipe a plus mérité qu’eux, qui n’ont pas vraiment brillé ce soir, à part pour les questions cinéma, et celle sur le foot pour Sameen. Rien de très glorieux. Pour autant, Reece a passé une excellente soirée. Sans doute une des meilleures, depuis un moment. Et il ose espérer qu’elle n’est pas encore tout à fait terminée.
Il ne peut s’empêcher de sourire quand Sameen le rejoint au bar. C’est stupide, non ? Mais Reece sait que c’est grâce à elle qu’il passe un bon moment, peu importe ce que ça puisse signifier. Il préfère se dire que ce n’est rien. Juste un peu de compétition, tout à fait naturelle dans ce genre de soirée. Il n’a jamais été opposé à quelqu’un qu’il connaissait, alors c’est sans doute normal. Après tout, l’envie de gagner est augmentée quand l’adversaire vous nargue. Même si, pour le coup, la réelle compétition entre eux avait reposée sur une seule et unique question. Mais comme Reece l’a emporté, il ne se gêne pas pour la narguer, tout en réclamant le verre qu’elle lui doit. Sameen ne se laisse pas faire pour autant, et lui rappelle qu’elle n’était pas vraiment une pro là-dedans. En dehors de la question sur son père, et de potentielles questions sur des films ou acteurs qu’elle aurait connus par cœur, elle n’aurait sans doute pas trouvé. Mais Reece note quand même un certain compliment, quand elle le qualifie de scénariste reconnu. Il a, certes, eu du succès et a réussi à se faire sa place, mais il ne sait pas s’il irait jusqu’à dire qu’il est reconnu. Après tout, à moins d’être fan d’un film, on connait rarement le nom du scénariste. Ce qui ne l’a jamais dérangé. « Du fil à retordre, c’est un bien grand mot. Tu la connaissais, la réponse ? » Elle peut bien répondre ce qu’elle veut, et il n’aura aucune preuve. Mais il espère qu’elle sera honnête. C’est du moins l’impression qu’elle lui donne depuis le début de la soirée.
Vient le moment de choisir quel verre il va se faire offrir. Il fait le difficile, juste pour taquiner un peu Sameen. Elle juge ses goûts, qui sont différents des siens, et ça fait sourire Reece. Elle fait quand même l’effort de chercher pour lui, et regarde la carte. Penchée ainsi sur le comptoir, Reece l’observe. Elle est terriblement proche de lui. Tellement proche qu’il peut sentir son parfum. Un parfum qui pourrait facilement l’envouter. Mais non, il ne faut pas qu’il pense ainsi. Ou qu’il pense, du tout. Cependant, il ne peut s’empêcher d’inhaler son odeur à nouveau. C’est aussi le moment que choisit Sameen pour le regarder, puis se décaler d’un pas sur le côté. A-t-elle remarqué ? Impossible. Et pourtant, Reece se sent coupable. Ridicule aussi. Heureusement, quand elle reprend la parole, c’est pour lui conseiller un cocktail. Il sourit, tout de même un peu gêné. « Tu m’as vite cerné. Ça doit faire quelques années que je n’en ai pas bu, mais c’est une très bonne idée. » Et il observe Sameen passer commande au barman qui, bizarrement, arrive dès qu’elle l’appelle. Lui aussi doit la trouver jolie. En même temps, il faudrait être aveugle pour ne pas la trouver jolie. Sauf qu’il ne doit pas penser à ça. « Alors ? Pas trop déçue par ta soirée trivia ? » Demande-t-il, espérant un peu que non. Lui ne l'est pas en tout cas.

_________________


it's written in the scars they make us who we arereece erwing

it's all coming back to me now (reece) Wk8kqpO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sameen Ayad
To do list rp :
dispo wyatt g. (www) ; rich kids (www) ; tristan h. (www) ; reece e. (www)
Summary :
Fille d'un réalisateur connu et d'une personnalité mondaine, Sameen a eu une vie relativement normale (et aisée) jusqu'au divorce de ses parents. La vie parfaite a un peu brisée à ce moment là entre sa mère qui s'est poussée en France avec son nouveau petit-ami et papa qui sort avec les actrices avec qui il travaille (peu importe leur âge). Sameen se retrouve donc à la vue du public et des médias qui s'intéressent aux dernières frasques de son père. Mais Sameen, elle, elle veut juste jouer au football, devenir suffisamment bonne pour faire partie de l'équipe nationale de foot. Ce n'est pas exactement ce qu'elle fait de ses journées, forcée d'étudier en droit pour avoir une "carrière digne de ce nom". Ça ne lui plait pas, mais elle s'exécute quand même, parce que c'est la décision de ses parents. Sameen rêve de laisser sa trace sur le monde, elle brûle d'une passion, d'une ambition qui rythme chacun de ses pas. Assez pour être une boule d'énergie qui attire le regard, mais surtout, assez pour que l'égo revienne sur le tapis et qu'elle se montre déplaisante. Elle déplace de l'air, ça c'est sur.
Date d'inscription :
14/07/2020
Messages :
119
Pseudo :
dday / audrey.
Player's pronoun :
elle.
Rythme de rp :
au moins trois réponses par semaine.
Multinicks :
hope fawkes (f. pugh), ofelia bernal (e. toubia) & samuel hoorani (r. ahmed)
Avatar :
cenit nadir + prométhée (avatar) ; kane (gif).
it's all coming back to me now (reece) KaV9JD1
Age :
vingt-deux ans.
Nationality :
américaine.
Origins :
du côté de ton père, c'est le maroc et l'arabie saoudite. du côté de ta mère, c'est porto rico.
Religion :
musulmane en théorie, mais tu ne pratiques absolument pas.
Status :
célibataire.
Orientation :
bi, bi, bi until the day I die.
Work :
étudiante en droit à la columbia university ; membre de l'équipe de foot.
Home adress :
27, 74th street, manhattan (avec son père malheureusement).
Communities :
étudiants de columbia university ; the lift ; the ouptost.
Trigger :
suicide, tentatives de suicide.
Warning :
racisme, infidélité, relations malsaines (concernant son père surtout).
it's all coming back to me now (reece) 19it's all coming back to me now (reece) 2it's all coming back to me now (reece) 16bit's all coming back to me now (reece) 13it's all coming back to me now (reece) 59it's all coming back to me now (reece) 173it's all coming back to me now (reece) 201it's all coming back to me now (reece) 177it's all coming back to me now (reece) 47it's all coming back to me now (reece) 49it's all coming back to me now (reece) 79it's all coming back to me now (reece) 65it's all coming back to me now (reece) 66it's all coming back to me now (reece) 67it's all coming back to me now (reece) 68it's all coming back to me now (reece) 74it's all coming back to me now (reece) 90it's all coming back to me now (reece) 97it's all coming back to me now (reece) 165it's all coming back to me now (reece) 166it's all coming back to me now (reece) 202it's all coming back to me now (reece) 41it's all coming back to me now (reece) 91it's all coming back to me now (reece) 181it's all coming back to me now (reece) 111it's all coming back to me now (reece) 109it's all coming back to me now (reece) 128it's all coming back to me now (reece) 135it's all coming back to me now (reece) 140it's all coming back to me now (reece) 158
FIT HOT GUYS HAVE PROBLEMS TOO
To do list rp : dispo wyatt g. (www) ; rich kids (www) ; tristan h. (www) ; reece e. (www) Summary : Fille d'un réalisateur connu et d'une personnalité mondaine, Sameen a eu une vie relativement normale (et aisée) jusqu'au divorce de ses parents. La vie parfaite a un peu brisée à ce moment là entre sa mère qui s'est poussée en France avec son nouveau petit-ami et papa qui sort avec les actrices avec qui il travaille (peu importe leur âge). Sameen se retrouve donc à la vue du public et des médias qui s'intéressent aux dernières frasques de son père. Mais Sameen, elle, elle veut juste jouer au football, devenir suffisamment bonne pour faire partie de l'équipe nationale de foot. Ce n'est pas exactement ce qu'elle fait de ses journées, forcée d'étudier en droit pour avoir une "carrière digne de ce nom". Ça ne lui plait pas, mais elle s'exécute quand même, parce que c'est la décision de ses parents. Sameen rêve de laisser sa trace sur le monde, elle brûle d'une passion, d'une ambition qui rythme chacun de ses pas. Assez pour être une boule d'énergie qui attire le regard, mais surtout, assez pour que l'égo revienne sur le tapis et qu'elle se montre déplaisante. Elle déplace de l'air, ça c'est sur. Date d'inscription : 14/07/2020
Messages : 119
Pseudo : dday / audrey.
Player's pronoun : elle.
Rythme de rp : au moins trois réponses par semaine.
Multinicks : hope fawkes (f. pugh), ofelia bernal (e. toubia) & samuel hoorani (r. ahmed)
Avatar : cenit nadir + prométhée (avatar) ; kane (gif).
it's all coming back to me now (reece) KaV9JD1
Age : vingt-deux ans.
Nationality : américaine.
Origins : du côté de ton père, c'est le maroc et l'arabie saoudite. du côté de ta mère, c'est porto rico.
Religion : musulmane en théorie, mais tu ne pratiques absolument pas.
Status : célibataire.
Orientation : bi, bi, bi until the day I die.
Work : étudiante en droit à la columbia university ; membre de l'équipe de foot.
Home adress : 27, 74th street, manhattan (avec son père malheureusement).
Communities : étudiants de columbia university ; the lift ; the ouptost.
Trigger : suicide, tentatives de suicide.
Warning : racisme, infidélité, relations malsaines (concernant son père surtout).
it's all coming back to me now (reece) 19it's all coming back to me now (reece) 2it's all coming back to me now (reece) 16bit's all coming back to me now (reece) 13it's all coming back to me now (reece) 59it's all coming back to me now (reece) 173it's all coming back to me now (reece) 201it's all coming back to me now (reece) 177it's all coming back to me now (reece) 47it's all coming back to me now (reece) 49it's all coming back to me now (reece) 79it's all coming back to me now (reece) 65it's all coming back to me now (reece) 66it's all coming back to me now (reece) 67it's all coming back to me now (reece) 68it's all coming back to me now (reece) 74it's all coming back to me now (reece) 90it's all coming back to me now (reece) 97it's all coming back to me now (reece) 165it's all coming back to me now (reece) 166it's all coming back to me now (reece) 202it's all coming back to me now (reece) 41it's all coming back to me now (reece) 91it's all coming back to me now (reece) 181it's all coming back to me now (reece) 111it's all coming back to me now (reece) 109it's all coming back to me now (reece) 128it's all coming back to me now (reece) 135it's all coming back to me now (reece) 140it's all coming back to me now (reece) 158

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t3802-when-your-arms-feel-like-freedom-sameen http://99problems.forumactif.com/t3998-recherche-d-hope-f-et-de-sameen-a http://99problems.forumactif.com/t3842-instagram-sameen-ay http://99problems.forumactif.com/t3843-ask-sameen-ayad
Sujet: Re: it's all coming back to me now (reece)Sam 25 Juil 2020 - 22:56
it's all coming back
to me now
@reece erwing & sameen ayad
T’as beau ne pas pouvoir nier sa victoire sur la seule question qui importait, tu ne comptes pas vraiment le laisser te narguer sans répliquer un peu. Ce n’est peut-être pas mature de ta part, mais c’est plus fort que toi. Le côté compétitif fait partie de ta personnalité et bien souvent ça te permet d’encore mieux performer lors des matchs. Tu ne comptes donc pas changer, d’autant plus que c’est le petit jeu entre vous deux qui a rendu la soirée bien plus plaisante. Tu continues donc de sourire alors qu’il se défend face à ta réplique. « C’est toi qui a parlé d’un verre durement gagné. » Tu juges donc que tu as pu lui donner du fil à retordre, qu’il veuille l’admettre ou non. Ou peut-être est-ce l’interprétation que tu préfères lire dans ses mots, juste pour rassurer ton égo blessé par la défaite. « Bien sur que je savais… quand tu as donné la bonne réponse. » T’as l’air de plaisanter, mais ça reste la vérité. T’as pas de problème à l’admettre, parce qu’au fond, si tu avais su la bonne réponse, t’aurais au moins essayé d’appuyer sur le buzzer plus rapidement. Est-ce que ça aurait été suffisant pour remporter le point ? Peut-être pas, probablement pas, mais voilà, le fait est que tu ne t’es même pas rendue là. Et ce n’est pas bien grave, ce n’est pas non plus comme si tu ignorais tout de la carrière de Robin Williams, t’en sais juste moins que Reece de toute évidence.

Puis, il faut admettre que ça ne te dérange pas vraiment de devoir lui payer un verre. Tu te fais même un plaisir de le choisir pour lui, d’au moins lui faire une proposition après t’être concentrée sur la carte des boissons. Un peu trop concentrée d’ailleurs, vu comment tu en oublies la proximité entre vous. Tu voudrais dire que tu ne le remarques pas parce qu’elle ne t’affecte pas, mais vu la bouffée de chaleur qui t’assaille lorsque tu réalises qu’il n’y a pas beaucoup de distance entre vous, tu doutes que ce soit vaguement crédible. Sa présence te perturbe plus que tu ne le voudrais, t’enivres même ce pourquoi tu ressens le besoin de mettre un pas entre vous. Ce n’est pas discret, mais c’est nécessaire pour ne pas te faire envahir par des envies que tu ne saurais contenir. « Ce n’est pas très difficile de faire le lien entre une sangria et le verre que je t’ai déjà offert. » Tu ne sais pas trop pourquoi tu insistes sur ce point alors qu’il vaut sans doute mieux pour toi (et peut-être vous deux) que vous mettiez le flirt qui existait pendant la partie derrière vous. Et oui, tu sais que le flirt n’a pas disparu à la fin du match, mais ça aussi ce serait plus sage. « Mais va pour un daiquiri. » Puisque c’est décidé pour lui et que tu comptes prendre une valeur sure pour toi, tu peux commander pour vous.

Ton sourire s’agrandit lorsque le barman rapplique rapidement (l’avantage d’être une charmante jeune femme tu supposes) et tu commandes avant de reporter ton attention vers Reece qui te pose une nouvelle question. Déçue ? Absolument pas, sauf peut-être du résultat. « Ça aurait été plus plaisant avec une victoire, mais c’était plutôt pas mal. » Plus que ça même, ça s’entend dans ta voix. « Je préfère ce qui bouge un peu plus, mais ça me donnerait presque envie de revenir. Je ne faisais que dépanner mes amies ce soir. » Le problème, c’est que tu sais à quelque part que ton envie de revenir n’est pas vraiment liée au seul fait que le trivia était plus amusant que tu ne l’aurais cru. Il vaut mieux éviter, même si tu voudrais le revoir. Ce n’est pas sans raison que tu as insisté pour qu’il vienne te voir jouer un match de football après tout. « Et toi alors ? Je ne t’aurais pas imaginé comme un fan invétéré des soirées de trivia. » Quoi qu’au final, tu ne sais pas trop s’il est un fan. T’as cru comprendre qu’il venait assez souvent, parce que le propriétaire savait que les questions de cinéma étaient sa force. Aussi parce qu’il semblait plus dans son élément que toi (non pas que ce soit bien difficile à battre).  
(c) DΛNDELION


Dernière édition par Sameen Ayad le Lun 27 Juil 2020 - 21:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reece Erwing
To do list rp :
sameen ayad - www 1 www 2
arya cohen - www
blaise o'connor - www
la bande - www
sujet commun métro - www
Summary :
Il a grandi à la Nouvelle-Orléans, dans une famille nombreuse et aimante. Du bruit, il y en avait dans la maison, mais tout a changé quand le père de Reece, charpentier de son état, se retire la vie, alors que Reece avait dix ans. Personne n'en parle, sinon pour dire qu'il a été faible de faire cela. Et Reece se replie un peu sur lui-même, trouvant son échappatoire dans l'écriture. Il rencontre celle qui deviendra sa femme quand il a quatorze ans, ils sont le premier amour l'un de l'autre et imaginent ne jamais se quitter. Ils se marient tôt, alors qu'ils ont vingt ans, mais ça ne choque personne. A côté de ça, Reece écrit toujours, aidé par un ancien prof, tout en faisant quelques petits boulots. Lorsque son roman est publié, le bonheur est absolu. Sauf que le succès n'est pas au rendez-vous, son éditeur le lâche et il doit retourner à un boulot dans le bâtiment. Ce n'est que deux ans plus tard que son histoire est repérée par des producteurs de télévision, qui veulent l'adapter en mini-série. Là, son histoire rencontre le succès et il déménage à LA avec sa femme pour s'essayer au métier de scénariste, qui lui réussit beaucoup plus. Il travaille sur de nombreux projets, à la télévision ou au cinéma, et gagne très bien sa vie. A côté de ça, sa vie de couple est malheureusement rythmée par des échecs à devenir parents. Tout cela les affecte, l'affecte lui. Il commence une dépression, sans le réaliser, sans en parler, il préfère se concentrer encore plus sur son travail. Au bout d'un moment, cela atteint leur mariage, ne faisant que les éloigner, et elle finit par demander le divorce. Nouveau coup dur pour Reece, qui multiplie les projets de films et de séries. Pendant quatre ans, il a un rythme effréné, et il rencontre d'ailleurs sa seconde femme sur un tournage. Il réalise qu'il ne va pas bien lorsqu'une histoire résonne en lui, lui rappelle son père et le fait qu'il n'allait pas bien non plus, qu'il y avait eu des signes qu'il reconnait chez lui aussi. Il consulte un psychologue, qui le diagnostique rapidement : une dépression. Il lui faut quelques temps pour aller mieux, pour que les séances et les médicaments fassent effet, et petit à petit, il réalise que cette vie n'est plus faite pour lui. Il n'est pas réellement amoureux de sa femme, n'est pas pleinement heureux de son travail. Alors il plaque tout, en septembre 2019. Il s'installe à New York, demande le divorce et recommence à écrire ce qu'il a envie d'écrire, et non pas ce que le grand public a envie de voir. Et finalement, il est bien plus heureux ainsi.
Date d'inscription :
18/07/2020
Messages :
596
Pseudo :
tearsflight / marine
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
1/2 par semaine au minimum
Multinicks :
Adriel Lynd (www) / Samia Lakhani (www) / Archer
Quinn (www) / Melchior
Jordans (www)
Avatar :
MBJ (valtersen + gp)
it's all coming back to me now (reece) Tumblr_inline_oz2qc1HQ8g1rrbwq5_540
Age :
37 ans
Nationality :
américain
Religion :
catholique
Status :
bientôt divorcé pour la seconde fois
Orientation :
hétéro
Work :
ancien scénariste pour le cinéma et la télévision, essaye de (re)devenir écrivain et travaille sur un roman
Home adress :
#15, 74th street, upper east side
Communities :
Paroisse St Luke, Co-working Nomad
Trigger :
none
Warning :
dépression, fausses couches, mention de suicide (n'hésitez pas à m'en parler, si ça risque de poser problème et ça ne sera pas évoqué dans nos rps)
aucun badge pour l'instant.
I NEED HELP
To do list rp : sameen ayad - www 1 www 2
arya cohen - www
blaise o'connor - www
la bande - www
sujet commun métro - www
Summary : Il a grandi à la Nouvelle-Orléans, dans une famille nombreuse et aimante. Du bruit, il y en avait dans la maison, mais tout a changé quand le père de Reece, charpentier de son état, se retire la vie, alors que Reece avait dix ans. Personne n'en parle, sinon pour dire qu'il a été faible de faire cela. Et Reece se replie un peu sur lui-même, trouvant son échappatoire dans l'écriture. Il rencontre celle qui deviendra sa femme quand il a quatorze ans, ils sont le premier amour l'un de l'autre et imaginent ne jamais se quitter. Ils se marient tôt, alors qu'ils ont vingt ans, mais ça ne choque personne. A côté de ça, Reece écrit toujours, aidé par un ancien prof, tout en faisant quelques petits boulots. Lorsque son roman est publié, le bonheur est absolu. Sauf que le succès n'est pas au rendez-vous, son éditeur le lâche et il doit retourner à un boulot dans le bâtiment. Ce n'est que deux ans plus tard que son histoire est repérée par des producteurs de télévision, qui veulent l'adapter en mini-série. Là, son histoire rencontre le succès et il déménage à LA avec sa femme pour s'essayer au métier de scénariste, qui lui réussit beaucoup plus. Il travaille sur de nombreux projets, à la télévision ou au cinéma, et gagne très bien sa vie. A côté de ça, sa vie de couple est malheureusement rythmée par des échecs à devenir parents. Tout cela les affecte, l'affecte lui. Il commence une dépression, sans le réaliser, sans en parler, il préfère se concentrer encore plus sur son travail. Au bout d'un moment, cela atteint leur mariage, ne faisant que les éloigner, et elle finit par demander le divorce. Nouveau coup dur pour Reece, qui multiplie les projets de films et de séries. Pendant quatre ans, il a un rythme effréné, et il rencontre d'ailleurs sa seconde femme sur un tournage. Il réalise qu'il ne va pas bien lorsqu'une histoire résonne en lui, lui rappelle son père et le fait qu'il n'allait pas bien non plus, qu'il y avait eu des signes qu'il reconnait chez lui aussi. Il consulte un psychologue, qui le diagnostique rapidement : une dépression. Il lui faut quelques temps pour aller mieux, pour que les séances et les médicaments fassent effet, et petit à petit, il réalise que cette vie n'est plus faite pour lui. Il n'est pas réellement amoureux de sa femme, n'est pas pleinement heureux de son travail. Alors il plaque tout, en septembre 2019. Il s'installe à New York, demande le divorce et recommence à écrire ce qu'il a envie d'écrire, et non pas ce que le grand public a envie de voir. Et finalement, il est bien plus heureux ainsi. Date d'inscription : 18/07/2020
Messages : 596
Pseudo : tearsflight / marine
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : 1/2 par semaine au minimum
Multinicks : Adriel Lynd (www) / Samia Lakhani (www) / Archer
Quinn (www) / Melchior
Jordans (www)
Avatar : MBJ (valtersen + gp)
it's all coming back to me now (reece) Tumblr_inline_oz2qc1HQ8g1rrbwq5_540
Age : 37 ans
Nationality : américain
Religion : catholique
Status : bientôt divorcé pour la seconde fois
Orientation : hétéro
Work : ancien scénariste pour le cinéma et la télévision, essaye de (re)devenir écrivain et travaille sur un roman
Home adress : #15, 74th street, upper east side
Communities : Paroisse St Luke, Co-working Nomad
Trigger : none
Warning : dépression, fausses couches, mention de suicide (n'hésitez pas à m'en parler, si ça risque de poser problème et ça ne sera pas évoqué dans nos rps)
aucun badge pour l'instant.

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t3826-no-one-else-is-singing-my-song-reece
Sujet: Re: it's all coming back to me now (reece)Dim 26 Juil 2020 - 15:44
Cette rencontre n’a rien de classique, c’est certain. Peut-être même est-elle un peu étrange. Reece choisit d’ignorer cela. Après tout, ils ne font rien de mal. Quelques plaisanteries. Ils se narguent un peu. Boivent ensemble. Qu’elle lui offre un verre pourrait être étrange, mais comme il s’agit du résultat d’un pari, c’est justifié. Le premier qu’elle lui a offert, sans doute un peu moins. Mais Reece ne l’avait pas encore reconnue à ce moment-là, alors il n’a pas de raison de se sentir coupable. D’ailleurs, il ne devrait se sentir coupable à propos de rien de tout cela. Il ne fait que passer un bon moment. Mais il est presque certain que, dès demain matin, il se posera des questions sur tout ça. Pour l’instant, il est plutôt doué pour les faire taire, et se contente de répondre aux piques que lui lance aisément Sameen.
Qu’il ait gagné sur la seconde question cinéma contre elle n’est pas vraiment surprenant. Encore qu’elle aurait pu s’être passionnée de cinéma, parce que son père y travaille. Mais visiblement, elle a préféré le sport au septième art. Ce qui est tout à l’avantage de Reece. « Heureusement que j’étais là pour te rafraîchir la mémoire alors. » Il sourit, pas peur fier. Certes, ce n’est qu’un détail sur un acteur et un film, mais il est toujours fier de savoir ce genre de choses, surtout lors des soirées trivia. Tout comme n’importe qui est fier de savoir quelque chose que d’autres ne savent pas forcément. Sans doute que Sameen était fière aussi pour la question sur le foot, dont il a déjà oublié la nature exacte. Sauf qu’ils n’avaient pas parié sur cette question, et c’est donc à elle que revient le devoir de payer un verre à l’autre. Verre pour lequel Reece lui demande d’ailleurs conseil, et il semble qu’il ait bien fait. Seul, il aurait sans doute opté pour une autre piña colada, qui est sa valeur la plus sûre. Mais un peu de changement, ça ne fait pas de mal. « Je serais donc si prévisible que ça ? » Il fait la moue, puis sourit. Il n’est peut-être pas très aventureux dans ses choix de boisson, mais il n’y trouve rien de mal. Et visiblement, Sameen ne l’est pas non plus, puisqu’elle commande un gin tonic. Quand on sait ce qu’on aime, pas besoin d’aller chercher très loin.
Reece ne sait pas trop ce qu’il attend en demandant à Sameen si elle a aimé sa soirée. Peut-être qu’il ne veut pas être le seul. Ou il cherche juste un sujet neutre. Pas facile, quand il a des milliers d’autres question en tête. Mais ces questions sont pour lui-même. Il sourit tout de même en l’entendant dire que c’était plaisant. C’est aussi ce qu’il pense. Même si, lui, il se fiche complètement de ne pas avoir gagné. Il n’est pas étonné quand elle confesse que ça n’était pas son premier choix. Peu de gens aiment vraiment le trivia, et ce n’est pas le cas de Sameen. « Tu es sûre qu’elles te demanderaient de revenir ? Tu ne leur as pas donné beaucoup de points. » Juste histoire de remuer le couteau dans la plaie. Et pour ne pas avouer par accident qu’il aimerait bien qu’elle revienne également. Non, ça serait vraiment trop étrange de lui dire ça. Même s’il ne peut s’empêcher de se demander s’il est une des raisons qui font qu’elle a passé une bonne soirée. « Ah bon ? J’ai l’air d’être un fan de quoi alors ? Je suis curieux. » Il fait un sourire en coin, ayant du mal à imaginer ce que Sameen pourrait lui répondre. Après tout, elle ne doit pas savoir grand-chose de lui, elle non plus. « Mais oui, j’aime bien les trivia. J’ai découvert un peu par hasard et j’ai une bonne équipe donc ça me plait. Mais la compétition est rarement aussi… intense que ce soir. » Le mot est peut-être mal choisi, il le réalise en le disant. Pourtant, il correspond parfaitement à ce qui s’est passé entre eux. S’il s’est réellement passé quelque chose. Reece préfère ne pas y repenser.

_________________


it's written in the scars they make us who we arereece erwing

it's all coming back to me now (reece) Wk8kqpO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sameen Ayad
To do list rp :
dispo wyatt g. (www) ; rich kids (www) ; tristan h. (www) ; reece e. (www)
Summary :
Fille d'un réalisateur connu et d'une personnalité mondaine, Sameen a eu une vie relativement normale (et aisée) jusqu'au divorce de ses parents. La vie parfaite a un peu brisée à ce moment là entre sa mère qui s'est poussée en France avec son nouveau petit-ami et papa qui sort avec les actrices avec qui il travaille (peu importe leur âge). Sameen se retrouve donc à la vue du public et des médias qui s'intéressent aux dernières frasques de son père. Mais Sameen, elle, elle veut juste jouer au football, devenir suffisamment bonne pour faire partie de l'équipe nationale de foot. Ce n'est pas exactement ce qu'elle fait de ses journées, forcée d'étudier en droit pour avoir une "carrière digne de ce nom". Ça ne lui plait pas, mais elle s'exécute quand même, parce que c'est la décision de ses parents. Sameen rêve de laisser sa trace sur le monde, elle brûle d'une passion, d'une ambition qui rythme chacun de ses pas. Assez pour être une boule d'énergie qui attire le regard, mais surtout, assez pour que l'égo revienne sur le tapis et qu'elle se montre déplaisante. Elle déplace de l'air, ça c'est sur.
Date d'inscription :
14/07/2020
Messages :
119
Pseudo :
dday / audrey.
Player's pronoun :
elle.
Rythme de rp :
au moins trois réponses par semaine.
Multinicks :
hope fawkes (f. pugh), ofelia bernal (e. toubia) & samuel hoorani (r. ahmed)
Avatar :
cenit nadir + prométhée (avatar) ; kane (gif).
it's all coming back to me now (reece) KaV9JD1
Age :
vingt-deux ans.
Nationality :
américaine.
Origins :
du côté de ton père, c'est le maroc et l'arabie saoudite. du côté de ta mère, c'est porto rico.
Religion :
musulmane en théorie, mais tu ne pratiques absolument pas.
Status :
célibataire.
Orientation :
bi, bi, bi until the day I die.
Work :
étudiante en droit à la columbia university ; membre de l'équipe de foot.
Home adress :
27, 74th street, manhattan (avec son père malheureusement).
Communities :
étudiants de columbia university ; the lift ; the ouptost.
Trigger :
suicide, tentatives de suicide.
Warning :
racisme, infidélité, relations malsaines (concernant son père surtout).
it's all coming back to me now (reece) 19it's all coming back to me now (reece) 2it's all coming back to me now (reece) 16bit's all coming back to me now (reece) 13it's all coming back to me now (reece) 59it's all coming back to me now (reece) 173it's all coming back to me now (reece) 201it's all coming back to me now (reece) 177it's all coming back to me now (reece) 47it's all coming back to me now (reece) 49it's all coming back to me now (reece) 79it's all coming back to me now (reece) 65it's all coming back to me now (reece) 66it's all coming back to me now (reece) 67it's all coming back to me now (reece) 68it's all coming back to me now (reece) 74it's all coming back to me now (reece) 90it's all coming back to me now (reece) 97it's all coming back to me now (reece) 165it's all coming back to me now (reece) 166it's all coming back to me now (reece) 202it's all coming back to me now (reece) 41it's all coming back to me now (reece) 91it's all coming back to me now (reece) 181it's all coming back to me now (reece) 111it's all coming back to me now (reece) 109it's all coming back to me now (reece) 128it's all coming back to me now (reece) 135it's all coming back to me now (reece) 140it's all coming back to me now (reece) 158
FIT HOT GUYS HAVE PROBLEMS TOO
To do list rp : dispo wyatt g. (www) ; rich kids (www) ; tristan h. (www) ; reece e. (www) Summary : Fille d'un réalisateur connu et d'une personnalité mondaine, Sameen a eu une vie relativement normale (et aisée) jusqu'au divorce de ses parents. La vie parfaite a un peu brisée à ce moment là entre sa mère qui s'est poussée en France avec son nouveau petit-ami et papa qui sort avec les actrices avec qui il travaille (peu importe leur âge). Sameen se retrouve donc à la vue du public et des médias qui s'intéressent aux dernières frasques de son père. Mais Sameen, elle, elle veut juste jouer au football, devenir suffisamment bonne pour faire partie de l'équipe nationale de foot. Ce n'est pas exactement ce qu'elle fait de ses journées, forcée d'étudier en droit pour avoir une "carrière digne de ce nom". Ça ne lui plait pas, mais elle s'exécute quand même, parce que c'est la décision de ses parents. Sameen rêve de laisser sa trace sur le monde, elle brûle d'une passion, d'une ambition qui rythme chacun de ses pas. Assez pour être une boule d'énergie qui attire le regard, mais surtout, assez pour que l'égo revienne sur le tapis et qu'elle se montre déplaisante. Elle déplace de l'air, ça c'est sur. Date d'inscription : 14/07/2020
Messages : 119
Pseudo : dday / audrey.
Player's pronoun : elle.
Rythme de rp : au moins trois réponses par semaine.
Multinicks : hope fawkes (f. pugh), ofelia bernal (e. toubia) & samuel hoorani (r. ahmed)
Avatar : cenit nadir + prométhée (avatar) ; kane (gif).
it's all coming back to me now (reece) KaV9JD1
Age : vingt-deux ans.
Nationality : américaine.
Origins : du côté de ton père, c'est le maroc et l'arabie saoudite. du côté de ta mère, c'est porto rico.
Religion : musulmane en théorie, mais tu ne pratiques absolument pas.
Status : célibataire.
Orientation : bi, bi, bi until the day I die.
Work : étudiante en droit à la columbia university ; membre de l'équipe de foot.
Home adress : 27, 74th street, manhattan (avec son père malheureusement).
Communities : étudiants de columbia university ; the lift ; the ouptost.
Trigger : suicide, tentatives de suicide.
Warning : racisme, infidélité, relations malsaines (concernant son père surtout).
it's all coming back to me now (reece) 19it's all coming back to me now (reece) 2it's all coming back to me now (reece) 16bit's all coming back to me now (reece) 13it's all coming back to me now (reece) 59it's all coming back to me now (reece) 173it's all coming back to me now (reece) 201it's all coming back to me now (reece) 177it's all coming back to me now (reece) 47it's all coming back to me now (reece) 49it's all coming back to me now (reece) 79it's all coming back to me now (reece) 65it's all coming back to me now (reece) 66it's all coming back to me now (reece) 67it's all coming back to me now (reece) 68it's all coming back to me now (reece) 74it's all coming back to me now (reece) 90it's all coming back to me now (reece) 97it's all coming back to me now (reece) 165it's all coming back to me now (reece) 166it's all coming back to me now (reece) 202it's all coming back to me now (reece) 41it's all coming back to me now (reece) 91it's all coming back to me now (reece) 181it's all coming back to me now (reece) 111it's all coming back to me now (reece) 109it's all coming back to me now (reece) 128it's all coming back to me now (reece) 135it's all coming back to me now (reece) 140it's all coming back to me now (reece) 158

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t3802-when-your-arms-feel-like-freedom-sameen http://99problems.forumactif.com/t3998-recherche-d-hope-f-et-de-sameen-a http://99problems.forumactif.com/t3842-instagram-sameen-ay http://99problems.forumactif.com/t3843-ask-sameen-ayad
Sujet: Re: it's all coming back to me now (reece)Lun 27 Juil 2020 - 22:34
it's all coming back
to me now
@reece erwing & sameen ayad
T’hausses les épaules à ses mots. Tu devrais dire que c’était effectivement une bonne chose qu’il ait été là, pas pour te rafraichir la mémoire, mais juste pour être une compétition agréable. Peut-être même plus que ça, mais t’es loin de vouloir te lancer dans cette direction. Alors t’optes pour une pique de plus, quelque chose qui ne nécessite pas de réflexion et qui te vient bien plus facilement : « C’est vrai que je n’aurais pas pu dormir sans savoir la réponse. » Et au fond, c’est peut-être le cas, la curiosité t’aurais peut-être poussé à chercher la réponse, mais une brève recherche sur google aurait suffit à assouvir ta curiosité. « Mais je pense que le gros de mes connaissances en cinéma portent sur une carrière en particulier. » Celle de ton père, même si tu n’as pas envie de parler de lui. T’as jamais envie de parler de lui depuis le divorce, mais c’est d’autant plus vrai dans la présente situation. C’est pour ça que tu te contentes surtout de commentaires de passage, à le mentionner sans vraiment le faire. T’es devenue une pro pour ça, tout pour que les gens ne fassent pas le lien entre lui et toi.

Enfin rien de tout ça n’est bien important ce soir. Tu n’as pas à t’inquiéter que Reece fasse le lien puisqu’il le connait déjà. Tu peux donc parler librement, passer vite fait sur les sujets qui ne te plaisent pas - ton père donc - et te concentrer sur ce qui est plus intéressant - Reece. « On dirait bien. » Quoi que tu dois être au moins aussi prévisible alors que tu te commandes un gin tonic, la même boisson que tu as nommé plus tôt. T’aimes bien être imprévisible, mais pas pour ça. Ou même pour peu de choses en fait.
Quoi qu’à y penser, peut-être que tes coéquipières de ce soir auraient aimé que tu sois un peu plus prévisible. Peut-être que Reece n’a pas tord lorsqu’il souligne qu’elles ne voudraient pas te ravoir. Tu grimaces. « Aux dernières nouvelles t’as pas fait plus de point que moi. » Et cette fois, tu te permets de lui donner un petit coup de coude pour ponctuer ta phrase. T’essaies ensuite de ne pas te laisser perturber par la proximité que ça implique. « Et visiblement, ils acceptent que tu reviennes, donc tout n’est pas perdu pour moi. » Et si la logique se tient, ça ne veut pas dire que tu serais de retour. Parce qu’elles ont déjà une coéquipière puis bon, ce n’est quand même ta tasse de thé. Mais c’était une soirée plaisante et tu ne regrettes pas d’être venue.

Ce que tu regrettes, en revanche, c’est d’avoir mis les pieds dans les plats. T’es un peu gênée lorsque Reece rebondit sur ton commentaire. « Hm. » Réponse de qualité, il faut dire que tu ne le connais pas vraiment, pas assez pour pouvoir deviner ses passes-temps. « L’écriture ? » Tu sais pas vraiment si c’est une passion ou son travail, ou les deux peut-être. À vrai dire, tu ne sais absolument pas quoi lui répondre. Alors t’es bien contente lorsqu’il poursuit pour expliquer comment il en est venu à aimer les soirées trivia. « Bonne équipe c’est vite dit. » Ah oui, la répartie avant de penser au fait que t’es peut-être la raison derrière l’intensité de la partie. T’espères que c’est le cas, parce que ça voudrait dire qu’il a vu les choses de la même manière que toi, qu’il a apprécié la petite compétition qu’il y a eu entre vous. « Ça doit être parce que tu avais enfin de la compétition pour les questions de cinéma. C’est ton monopole d’habitude ? » Vous aviez peut-être établi que tu ne fais pas le poids face à Reece, mais peut-être que tu t’y connais plus que la moyenne des participants. Et au fond, il vaut peut-être mieux qu’il te rappelle que non, qu’il vient remettre de la clarté dans la conversation et te dire que non, ce n’était pas intense parce que tu étais là. Tu comptes bien lui donner l’occasion de le faire puisque lorsque le barman vous tend vos verre tu proposes : « On pourrait peut-être aller dans un coin un peu moins bruyant ? » Chose difficile à trouver dans un bar mais bon. T’as envie de parler avec lui un peu plus longuement et ce, même si tu sais que c’est une mauvaise idée.  
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Sujet: Re: it's all coming back to me now (reece)
Revenir en haut Aller en bas
 

it's all coming back to me now (reece)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I've got 99 problems :: Archives - Empty chairs at empty tables :: archives :: rps-