I've got 99 problems
Venez donner votre avis pour la future maj !
La nouvelle version a été installée cute ! Pour découvrir les nouveautés c'est par ici & pour commenter c'est ici
Découvrez les badges, de quoi rendre votre profil encore plus personnalisé love ça se passe par ici !
Vous êtes un peu paumés ? hidebox Rendez vous sur : www.keskispass.com
S'intégrer sur un gros forum, le mode d'emploi excited A découvrir par iciii avec toutes les initiatives mises en place !
Le Deal du moment : -20%
JIGA Batterie Externe 30000mAh, 3 ports USB et 3 ...
Voir le deal
26.36 €

Partagez
 

 those wounds that never heal (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
Sujet: those wounds that never heal (pv)Mar 1 Sep - 1:21
"Attends-moi, Maja." La petite fille se retourna pour adresser à son père un regard plein de sous-entendus. Sasha clopinait derrière sa fille, s'aidant de sa canne, le long des trottoirs qui menaient à l'arrêt d'autobus. Il grimaçait sous la tache, bougeant avec difficulté, alors que l'enfant s'agitait en désignant le large véhicule approchant. "Oui j'ai vu, mais il va nous attendre t'inquiète pas." Répondit Sasha, qui n'en savait rien mais espérait secrètement que le conducteur l'avait repéré au loin. Il était fait rare depuis de nombreuses années qu'ils emploient les transports en commun, préférant la quiétude des taxis privés qu'un pilote de Formule Un pouvait aisément se payer. Mais depuis l'accident et le récent stress provoqué par la moindre conduite en voiture, Sasha s'était retrouvé une passion pour les trains et les bus qui le transportait dans des souvenirs d'enfance où tout était plus simple : à courir après sa mère pour se rendre à l'église en autocar, sortir au dernier moment des wagons avec ses frères en riant aux éclats, embrasser la première fille aux arrêts de bus... Autant de souvenirs et de simplicité qu'il voulait transmettre à sa fille.

La ville défilait sous leurs yeux, enchainement d'immeubles aux architectures mêlées, le melting pot New-Yorkais dans toute sa splendeur. Appuyant son doigt sur la vitre sale, Maja posait ses questions un mot à la fois, ou par silence, auquel son père répondait au mieux de ses connaissances. La route jusqu'à Staten Island était longue et sinueuse, les autoroutes se remplissaient lentement, annonçant la fin de la journée, et Sasha consulta sa montre en grinçant des dents. "Va falloir courir." L'enfant ne lui fit pas remarquer qu'il n'était pas en état mais n'en pensait pas moins.

Débarquant finalement devant le Richmond Medical Center, Sasha attrapa la main de sa fille et laissa les portes coulissantes les engloutir. À la réception, il indiqua son nom et la secrétaire médicale le jaugeait d'un mauvais œil. "Vous êtes en retard. Il vous attend." Sans demander la direction, il se mit en route vers le cabinet. Tous les couloirs lui étaient familiers, des mois passés à les parcourir dans cette prison aseptisée qu'il n'avait quittée que huit mois auparavant. Il saluait des têtes connus d'un revers de main, accélérant le pas, indiquant le chemin à Maja qui ouvrait la marche. Huit mois qu'il avait déserté les lieux, et toujours cette même boule dans l'estomac lorsqu'il en traversait les couloirs. Souvenirs hantés d'un enchainement de douleurs et de violences qu'il avait accepté avec fatalité.

Enfin, il finit par toquer à une porte, entrant immédiatement par habitude. "Pardon, pardon, pardon." Lança Sasha. "Le bus est resté coincé à la sortie du pont, comme d'habitude." Expliqua-t-il en roulant des yeux, une excuse que de nombreux New-Yorkais étaient lassés d'entendre, mais qui ne nécessitait généralement pas plus d'explications. "Tu dis bonjour au docteur Rojas ?" Dit-il en désignant l'homme à Maja, collée à son père. "Elle est un peu timide." Rajouta Kowalski en tendant sa main pour saluer son médecin.

@Ugo Rojas
Revenir en haut Aller en bas
Ugo Rojas
To do list rp :
Darcy · Calliopé · Sasha · Titus · Noam & Louisa · Jupiter ·

TERMINÉS
Louisa · Leone · Daniela ·
Summary :
Vénézuélien de naissance, éduqué aux Etats-Unis par un père ambassadeur et une mère journaliste. Ugo est devenu chirurgien en traumatologie et a passé la moitié de sa vie à Médecins sans Frontières. Marié, père, c'est un homme dont la vie paraissait parfaite, toute comme sa personnalité. Il pensait que le cadre qu'il offrait à son ex-épouse lui convenait mais après avoir compris qu'elle le trompait depuis des années, il a attendu la majorité de sa fille en rongeant son frein, pour se barrer. 2an d'abandon, retrouvaille avec un Vénézuela en proie à la guerre civile, l'impression d'être l'enfant de partout mais de nulle part.
Il s'installe à NYC et décide de prendre un poste fixe et stable au Richmond dans l'espoir de reprendre contact avec sa fille, s'expliquer et surtout, retrouver un peu de sérénité.

point important : il mesure 1m96 et pèse 97kg. Daddy Bear

caractère : altruiste, droit, résilient, doux, charmeur, respectueux, prévenant, bosseur, sûr de lui, semble inaccessible, brute de décoffrage, moins pédagogue qu'avant, intransigeant, méfiant, de plus en plus négatif, caractère de feu quand il s'emporte.
Date d'inscription :
12/06/2020
Messages :
214
Pseudo :
Jojo
Player's pronoun :
il
Rythme de rp :
toutes les semaines
Multinicks :
Jan - Sheru - Levi - Ornella -
Avatar :
Edgar Ramirez + perso
those wounds that never heal (pv) E32c84e556dfcdc11b2616a13073230d54047d12
Age :
46ans
Nationality :
Double nationalité : vénézuélienne et états-unienne
Origins :
vénézuela et états-unis
Status :
divorcé et célibataire + père d'une jeune femme de 23ans.
Orientation :
Bisexuel et biromantique
Work :
chirurgien en traumatologie au Richmond, fraichement débarqué après 20ans à Médecins sans frontières.
Home adress :
Staten Island
Communities :
- Richmond Hospital
- Skate Park
- Dawson Circle

Trigger :
abus sexuels (toute forme), violence sur les animaux, relation abusive (manipulation poussée à outrance, , toxique, objectification), relation mineur/majeur normalisée
Warning :
*
those wounds that never heal (pv) 28those wounds that never heal (pv) 107those wounds that never heal (pv) 37those wounds that never heal (pv) 47those wounds that never heal (pv) 66those wounds that never heal (pv) 84those wounds that never heal (pv) 101those wounds that never heal (pv) 97those wounds that never heal (pv) 170those wounds that never heal (pv) 204those wounds that never heal (pv) 190those wounds that never heal (pv) 43those wounds that never heal (pv) 40those wounds that never heal (pv) 181those wounds that never heal (pv) 198those wounds that never heal (pv) 188those wounds that never heal (pv) 98
I NEED HELP
To do list rp : Darcy · Calliopé · Sasha · Titus · Noam & Louisa · Jupiter ·

TERMINÉS
Louisa · Leone · Daniela ·
Summary : Vénézuélien de naissance, éduqué aux Etats-Unis par un père ambassadeur et une mère journaliste. Ugo est devenu chirurgien en traumatologie et a passé la moitié de sa vie à Médecins sans Frontières. Marié, père, c'est un homme dont la vie paraissait parfaite, toute comme sa personnalité. Il pensait que le cadre qu'il offrait à son ex-épouse lui convenait mais après avoir compris qu'elle le trompait depuis des années, il a attendu la majorité de sa fille en rongeant son frein, pour se barrer. 2an d'abandon, retrouvaille avec un Vénézuela en proie à la guerre civile, l'impression d'être l'enfant de partout mais de nulle part.
Il s'installe à NYC et décide de prendre un poste fixe et stable au Richmond dans l'espoir de reprendre contact avec sa fille, s'expliquer et surtout, retrouver un peu de sérénité.

point important : il mesure 1m96 et pèse 97kg. Daddy Bear

caractère : altruiste, droit, résilient, doux, charmeur, respectueux, prévenant, bosseur, sûr de lui, semble inaccessible, brute de décoffrage, moins pédagogue qu'avant, intransigeant, méfiant, de plus en plus négatif, caractère de feu quand il s'emporte.
Date d'inscription : 12/06/2020
Messages : 214
Pseudo : Jojo
Player's pronoun : il
Rythme de rp : toutes les semaines
Multinicks : Jan - Sheru - Levi - Ornella -
Avatar : Edgar Ramirez + perso
those wounds that never heal (pv) E32c84e556dfcdc11b2616a13073230d54047d12
Age : 46ans
Nationality : Double nationalité : vénézuélienne et états-unienne
Origins : vénézuela et états-unis
Status : divorcé et célibataire + père d'une jeune femme de 23ans.
Orientation : Bisexuel et biromantique
Work : chirurgien en traumatologie au Richmond, fraichement débarqué après 20ans à Médecins sans frontières.
Home adress : Staten Island
Communities : - Richmond Hospital
- Skate Park
- Dawson Circle

Trigger : abus sexuels (toute forme), violence sur les animaux, relation abusive (manipulation poussée à outrance, , toxique, objectification), relation mineur/majeur normalisée
Warning : *
those wounds that never heal (pv) 28those wounds that never heal (pv) 107those wounds that never heal (pv) 37those wounds that never heal (pv) 47those wounds that never heal (pv) 66those wounds that never heal (pv) 84those wounds that never heal (pv) 101those wounds that never heal (pv) 97those wounds that never heal (pv) 170those wounds that never heal (pv) 204those wounds that never heal (pv) 190those wounds that never heal (pv) 43those wounds that never heal (pv) 40those wounds that never heal (pv) 181those wounds that never heal (pv) 198those wounds that never heal (pv) 188those wounds that never heal (pv) 98

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t3574-mil-pasos-y-mas-me-quedo-de-pie#61690 http://99problems.forumactif.com/t3643-ask-ugo-rojas#62887
Sujet: Re: those wounds that never heal (pv)Dim 6 Sep - 12:56


those wounds
that never heal
feat @Sasha Kowalski


Vérifiant son planning, il était surpris de voir que Sasha Kowalski était en retard. Pas dans ses habitude mais bon, ça pouvait arriver. Heureusement pour son patient, Ugo avait été de garde la nuit passée et ce retard tombait à pic pour une rapide sieste improvisée ! Il avait passé 6h au bloc hier soir et avait enchainé sur la nuit. Sa seule pause avait été à la cafétéria, où il avait englouti les 4 sandwichs restant ainsi que trois espressos. Les bons, pas ceux de la machine à café qui vous retournaient l’estomac à peine avaient ils glissé le long de votre oesophage. Le corps étendu sur sa chaise, les jambes croisées, il posa ses mains sur son ventre et s’endormit aussitôt ! Ugo n’avait aucun soucis d’insomnie. Encore mieux, ses nuits - bien que légère en nombre d’heures - étaient aussi douces que durant son enfance. Jamais le chirurgien ne prenait plus de deux minutes pour s’endormir, une bénédiction pour quelqu’un qui faisait ce métier. À MSF, il était connu comme le loup blanc pour ses siestes improvisées au quatre coins du globe et des campements ! Sur un lit d’appoint bien trop petit pour lui ? Check. Sur une chaise ? Check. Sur la table de réunion ? Check. Au sol avec une caisse comme oreiller ? Check. Certainement que des dizaines de photos de lui, la bouche ouverte ou entrain de baver, trainait dans les archives du regroupement humanitaire.

Cette fois-ci, son petit somme ne dura qu’une quinzaine de minutes, avant d'être réveillé par le bruit d’une canne tapant contre le sol dans le couloir. Bon sommeil et ouïe fine, le parfait équipement des médecins d'urgence ! Le temps d’essuyer le filet de bave sur sa joue et la porte s’entrouvrit pour laisser entrer Monsieur Kowalski ainsi qu’une petite tête adorable. Ugo se leva mais préféra se pencher rapidement, pour éviter d'effrayer encore plus la petite par sa stature.

- Tu dois être Maja ? Ton papa m’a parlé de toi.

Il lui tendit sa main, pour la saluer et aussi, la rassurer un peu : il était docteur, oui mais aussi humain. Et les humains appréciaient souvent le contact.

- Et aucun soucis pour le retard, j’en ai profité pour rattraper ma nuit ! Asseyez vous directement sur la table, on va éviter de vous faire changer de place toutes les dix minutes.

Le sourire offert à Sasha était sincère. L’homme était devenu son patient lors de son accident, Ugo étant le seul chirurgien traumato présent dans la région à l'époque. Ça n'était pas une mission de MSF mais vu l'étendu des dégâts sur le corps du pilote, l'homme n'avait pas hésité une seconde en prenant les rênes de son cas. Le retrouver ici, au Richmond, avait été une agréable surprise et Ugo avait repris son dossier en bataillant quelque peu avec un autre chirurgien de l'hôpital. Pour rien au monde, il laisserait tomber un homme comme Sasha dont le dossier était aussi intéressant que le patient lui-même. Ugo voulait le revoir marcher sans canne, sans boiter et il espérait sincèrement que ce qu'ils allaient mettre en place l'aiderait.



_________________

--- Loterie
La tête haute, un poing sur la table et l'autre en l'air, fais-moi confiance avant de finir six pieds sous terre, j'aurai vécu tout ce qu'il y a à vivre et j'aurai fait tout ce que je peux faire, tenté tout ce qu'il y à tenter et surtout j'aurais aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Sujet: Re: those wounds that never heal (pv)Mer 16 Sep - 15:05
Prenant son courage à deux mains, Maja fit trois pas en avant, tendit ses petits doigts en direction du docteur Rojas. Les hommes de grandes statures semblaient l'effrayer plus que tout le reste, et on pouvait même apercevoir sa poitrine se soulever rapidement, cherchant un souffle venu se perdre dans le stress d'une situation qu'elle n'avait pas anticipée. Sasha posa une main sur l'épaule de sa fille pour la rassurer. Maja ne parlait pas beaucoup, depuis longtemps maintenant. Ce qui semblait être dans sa nature plus que par soucis de développement, de l'avis de tous les médecins que ses parents avaient consultés depuis sa naissance. Craignant pendant longtemps le diagnostic de l'autisme, il n'y avait que récemment qu'ils avaient préféré se réjouir d'une enfant qui, somme toute, était en bonne santé et ne semblait tout simplement pas vouloir s'exprimer comme le tout à chacun. Maja avait ses propres outils de communication, et tant mieux, jugeait Sasha qui se rappelait sans sourire sa jeunesse turbulente et incomprise. "Tiens." Tendant sa canne à sa fille, il lui adressa un clin d'œil alors qu'elle se saisissait avec précaution de l'objet, affichant un sourire ravi à son père, contente, tout simplement, d'avoir été attribué une tache aussi cruciale.

À la demande du médecin, Sasha alla clopiner jusqu'à la table d'auscultation. Sur la table en face de lui, il pouvait apercevoir l'ordinateur où son dossier était affiché, noir sur blanc, pixel sur écran, les dernières radios de son dos mise en avant dans une fenêtre sagement rangée sur la gauche. L'ensemble avait l'air normal, reprenant des allures plus ordinaires - bien que Sasha aurait été incapable de dire en regardant les X-Ray plusieurs mois auparavant l'état déplorable dans lequel il avait été. Les hématomes sur sa peau qui marquait alors son dos et ses flancs avaient disparu promptement après l'accident, laissant place aux blessures internes que le docteur Rojas avait surveillé de très près. Un an plus tard, Sasha était plus que ravi de la relation de confiance qui s'était développé entre les deux hommes. Lui qui avait longtemps abhorré les visites médicales pré-compétitions et les seringues de plus de deux millimètres sentait un poids se lever en passant la porte du cabinet de Rojas. "La journée a été longue ?" Commenta Kowalski en référence à la sieste improvisée du docteur, tout en commençant à retirer son pantalon de sport. La cicatrice était là, sur le flanc gauche, une longue ligne fine que les mois avaient blanchie et rendu douce au toucher. "Ça doit vous rappeler vos heures infernales à MSF." Il ajouta en prenant finalement place sur la table d'auscultation, s'aidant à la force des bras. "Vous allez commencer à regretter d'être rentré si ça continue." La blague le fit rire.


@Ugo Rojas
Revenir en haut Aller en bas
Ugo Rojas
To do list rp :
Darcy · Calliopé · Sasha · Titus · Noam & Louisa · Jupiter ·

TERMINÉS
Louisa · Leone · Daniela ·
Summary :
Vénézuélien de naissance, éduqué aux Etats-Unis par un père ambassadeur et une mère journaliste. Ugo est devenu chirurgien en traumatologie et a passé la moitié de sa vie à Médecins sans Frontières. Marié, père, c'est un homme dont la vie paraissait parfaite, toute comme sa personnalité. Il pensait que le cadre qu'il offrait à son ex-épouse lui convenait mais après avoir compris qu'elle le trompait depuis des années, il a attendu la majorité de sa fille en rongeant son frein, pour se barrer. 2an d'abandon, retrouvaille avec un Vénézuela en proie à la guerre civile, l'impression d'être l'enfant de partout mais de nulle part.
Il s'installe à NYC et décide de prendre un poste fixe et stable au Richmond dans l'espoir de reprendre contact avec sa fille, s'expliquer et surtout, retrouver un peu de sérénité.

point important : il mesure 1m96 et pèse 97kg. Daddy Bear

caractère : altruiste, droit, résilient, doux, charmeur, respectueux, prévenant, bosseur, sûr de lui, semble inaccessible, brute de décoffrage, moins pédagogue qu'avant, intransigeant, méfiant, de plus en plus négatif, caractère de feu quand il s'emporte.
Date d'inscription :
12/06/2020
Messages :
214
Pseudo :
Jojo
Player's pronoun :
il
Rythme de rp :
toutes les semaines
Multinicks :
Jan - Sheru - Levi - Ornella -
Avatar :
Edgar Ramirez + perso
those wounds that never heal (pv) E32c84e556dfcdc11b2616a13073230d54047d12
Age :
46ans
Nationality :
Double nationalité : vénézuélienne et états-unienne
Origins :
vénézuela et états-unis
Status :
divorcé et célibataire + père d'une jeune femme de 23ans.
Orientation :
Bisexuel et biromantique
Work :
chirurgien en traumatologie au Richmond, fraichement débarqué après 20ans à Médecins sans frontières.
Home adress :
Staten Island
Communities :
- Richmond Hospital
- Skate Park
- Dawson Circle

Trigger :
abus sexuels (toute forme), violence sur les animaux, relation abusive (manipulation poussée à outrance, , toxique, objectification), relation mineur/majeur normalisée
Warning :
*
those wounds that never heal (pv) 28those wounds that never heal (pv) 107those wounds that never heal (pv) 37those wounds that never heal (pv) 47those wounds that never heal (pv) 66those wounds that never heal (pv) 84those wounds that never heal (pv) 101those wounds that never heal (pv) 97those wounds that never heal (pv) 170those wounds that never heal (pv) 204those wounds that never heal (pv) 190those wounds that never heal (pv) 43those wounds that never heal (pv) 40those wounds that never heal (pv) 181those wounds that never heal (pv) 198those wounds that never heal (pv) 188those wounds that never heal (pv) 98
I NEED HELP
To do list rp : Darcy · Calliopé · Sasha · Titus · Noam & Louisa · Jupiter ·

TERMINÉS
Louisa · Leone · Daniela ·
Summary : Vénézuélien de naissance, éduqué aux Etats-Unis par un père ambassadeur et une mère journaliste. Ugo est devenu chirurgien en traumatologie et a passé la moitié de sa vie à Médecins sans Frontières. Marié, père, c'est un homme dont la vie paraissait parfaite, toute comme sa personnalité. Il pensait que le cadre qu'il offrait à son ex-épouse lui convenait mais après avoir compris qu'elle le trompait depuis des années, il a attendu la majorité de sa fille en rongeant son frein, pour se barrer. 2an d'abandon, retrouvaille avec un Vénézuela en proie à la guerre civile, l'impression d'être l'enfant de partout mais de nulle part.
Il s'installe à NYC et décide de prendre un poste fixe et stable au Richmond dans l'espoir de reprendre contact avec sa fille, s'expliquer et surtout, retrouver un peu de sérénité.

point important : il mesure 1m96 et pèse 97kg. Daddy Bear

caractère : altruiste, droit, résilient, doux, charmeur, respectueux, prévenant, bosseur, sûr de lui, semble inaccessible, brute de décoffrage, moins pédagogue qu'avant, intransigeant, méfiant, de plus en plus négatif, caractère de feu quand il s'emporte.
Date d'inscription : 12/06/2020
Messages : 214
Pseudo : Jojo
Player's pronoun : il
Rythme de rp : toutes les semaines
Multinicks : Jan - Sheru - Levi - Ornella -
Avatar : Edgar Ramirez + perso
those wounds that never heal (pv) E32c84e556dfcdc11b2616a13073230d54047d12
Age : 46ans
Nationality : Double nationalité : vénézuélienne et états-unienne
Origins : vénézuela et états-unis
Status : divorcé et célibataire + père d'une jeune femme de 23ans.
Orientation : Bisexuel et biromantique
Work : chirurgien en traumatologie au Richmond, fraichement débarqué après 20ans à Médecins sans frontières.
Home adress : Staten Island
Communities : - Richmond Hospital
- Skate Park
- Dawson Circle

Trigger : abus sexuels (toute forme), violence sur les animaux, relation abusive (manipulation poussée à outrance, , toxique, objectification), relation mineur/majeur normalisée
Warning : *
those wounds that never heal (pv) 28those wounds that never heal (pv) 107those wounds that never heal (pv) 37those wounds that never heal (pv) 47those wounds that never heal (pv) 66those wounds that never heal (pv) 84those wounds that never heal (pv) 101those wounds that never heal (pv) 97those wounds that never heal (pv) 170those wounds that never heal (pv) 204those wounds that never heal (pv) 190those wounds that never heal (pv) 43those wounds that never heal (pv) 40those wounds that never heal (pv) 181those wounds that never heal (pv) 198those wounds that never heal (pv) 188those wounds that never heal (pv) 98

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t3574-mil-pasos-y-mas-me-quedo-de-pie#61690 http://99problems.forumactif.com/t3643-ask-ugo-rojas#62887
Sujet: Re: those wounds that never heal (pv)Dim 15 Nov - 19:30


those wounds
that never heal
feat @Sasha Kowalski


En plus d’être adorable, Maja s’occupa sans sourciller de la canne de son père. Ugo eut un tendre sourire en la voyant s’installer sur la chaise, le morceau de métal fermement maintenu entre ses menottes. Elle lui rappelait un peu Louisa par ses grands yeux curieux et ses questions silencieuses. Surement que Sasha lui avait expliqué avec des mots à sa portée, les raisons de ses multiples visites médicales, ici ou ailleurs. Surement même que la petite comprenait que son papa faisait au mieux, pour pouvoir rapidement courir avec elle et la faire sauter dans les airs, comme un petit avion. Les enfants et leur compréhension singulière du monde.

Se lavant les mains tandis que Sasha prenait place sur la table d’auscultation, Ugo eut un sourire non-dissimulé en l’entendant évoquer MSF et le rythme chaotique de toute personne y bossant. Il était vrai que New York était un peu plus calme mais le tintamarre citadin et le stress ambiant était surement plus épuisant que les heures d’urgence à travers des zones bien moins fourmillantes.

- Disons que ce n’est pas le même rythme même si certaines urgences me rappellent quelques sympathiques moments à MSF !

Un rire le secoua alors qu’il enfilant ses gants. Les images d'un incendie dans le quartier de Williamsburg la semaine dernière n'avait rien de sympathique à se rappeler mais Ugo avait eu le sentiment de se retrouver à Caracas, pendant les révoltes. Oui, les liens entre MSF le Richmond étaient plus aisés que ce qu'on pouvait s'imaginer.

Quelques instants plus tard, il posa lentement ses mains contre le dos de l’ancien pilote de formule 1. La cicatrice était belle, brillante sous la lumière blanche des néons. On aurait dit une grande étoile filante.

- Le bruit et les gens d’ici, c’est ça qui m’épuise le plus. Je ne suis pas habitué sur une si longue période. C’est propre dites moi... La cicatrisation est parfaite, aucune infection. Vous allez vous tourner un peu vers la droite, je vais vérifier votre colonne. Ça risque… d'un peu tirer.

Il lui proposa son bras pour se maintenir et posa sa propre paume contre l’épaule de Sasha pour l’aider à se tourner.

- Vous avez toujours vécu en ville en dehors des courses ? Si vous avez des conseils pour m'aider à ne pas mettre des boules quies h24, je suis preneur !

Spoiler:
 


_________________

--- Loterie
La tête haute, un poing sur la table et l'autre en l'air, fais-moi confiance avant de finir six pieds sous terre, j'aurai vécu tout ce qu'il y a à vivre et j'aurai fait tout ce que je peux faire, tenté tout ce qu'il y à tenter et surtout j'aurais aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Sujet: Re: those wounds that never heal (pv)Mer 23 Déc - 11:00
Les mains froides du docteur Rojas se posèrent sur son dos, à travers les gants plastiques que ce dernier avait enfilé. Sasha trésaillit un peu, se replaçant pour s'habituer au toucher du médecin. C'était sans doute la partie qu'il redoutait le plus, l'oscultation et son lot de sentence : apte à la course, pas apte à la course... Réminiscence des courses où il se retrouvait observé sous toutes les coutures par des médecins ignorant les heures de travail mis derrière chaque course. Capable, d'un seul mot, de le priver de son titre de Grand Prix. Chez Rojas, la sentence était différente mais tout aussi inquiètante : apte à la vie quotitienne ou pas. Il y avait longtemps que Sasha attendait le jour fatidique où on l'inviterait à ne jamais revenir à l'hopital : tout va bien maintenant, revenez si ça recommence. Il n'avait plus qu'à espérer qu'il n'irait pas s'empaler pendant la course suivante. Maigre espoir ? Kowalski n'avait jamais pensé au danger avant d'y être confronté, et maintenant qu'il avait gouté le prix de sa passion, il n'arrivait pas à faire machine arrière. La peur au ventre le tirallait, tout comme le docteur Rojas qui l'invita à se tourner.

"Aie." Dit Sasha en sentant l'étirement d'un muscle douloureux sur ce côté ci de son dos. Il se rappela que sa fille était dans la salle et serra les dents pour éviter de manifester sa douleur. Plutôt que de se laisser aller à la laisser gagner, il se concentra sur la questions du docteur Rojas. "New York, ce n'est pas l'endroit le plus reposant pour ça. Le bruit ici c'est H24 et les gens..." Sasha tourna la tête vers le médecin. "En tant que New-Yorkais born and raised, je suis désolé de savoir qu'on vous épuise." Ria t-il aux éclats. Il pouvait comprendre le commentaire d'Ugo, lui qui avait vu du pays et parvenait à formuler un avis plus éclairé sur la question que la majorité de ses concitoyens. Les New-Yorkais étaient stressés, colérique, égoiste, toujours à la recherche de la trajectoire parfaite pour relier boulot et dodo. Rien de plus que ce qu'on pouvait retrouver dans des grandes villes à travers le monde mais pour quelqu'un comme Rojas qui avait vécu dans de petites bourgades à la mentalité différente, c'était très certainement un choc. "On a un proverbe là d'où je viens, on dit que les gens n'oublient jamais deux choses : leur premier amour, et leur premier jour à New-York city." Dit il finalement d'un grand sourire. "Vous allez vous habituer. Et on reparle dans deux ans quand vous aurez pris l'accent." Il lança sur le ton de la blague alors que le docteur venait d'appuyer sur un point douloureux, le faisant se contortionner bizarrement pour faire passer la douleur. Penser à autre chose... "J'ai acheté une maison il y a quelques années dans la campagne Turque, proche d'Istanbul. Mais je n'avais l'occasion d'y aller que lors du Grand Prix. Du gâchis, si vous voulez tout savoir, la culture là-bas est incroyable et le silence... je l'envie mais je le redoute." Il repensa aux vignes qui grimpaient sur le devant de la terrasse, la terre blanche qui formaient les murs de la villa. "Vous demandez ça à la mauvaise personne, docteur. Le bruit c'est ma vie. Il n'y a rien de plus excitant pour moi que d'entendre le rugissement d'un moteur et le cri d'une foule."


@Ugo Rojas c'est moi qui suit en retard maintenaaaaant, pardon cute
Revenir en haut Aller en bas
Ugo Rojas
To do list rp :
Darcy · Calliopé · Sasha · Titus · Noam & Louisa · Jupiter ·

TERMINÉS
Louisa · Leone · Daniela ·
Summary :
Vénézuélien de naissance, éduqué aux Etats-Unis par un père ambassadeur et une mère journaliste. Ugo est devenu chirurgien en traumatologie et a passé la moitié de sa vie à Médecins sans Frontières. Marié, père, c'est un homme dont la vie paraissait parfaite, toute comme sa personnalité. Il pensait que le cadre qu'il offrait à son ex-épouse lui convenait mais après avoir compris qu'elle le trompait depuis des années, il a attendu la majorité de sa fille en rongeant son frein, pour se barrer. 2an d'abandon, retrouvaille avec un Vénézuela en proie à la guerre civile, l'impression d'être l'enfant de partout mais de nulle part.
Il s'installe à NYC et décide de prendre un poste fixe et stable au Richmond dans l'espoir de reprendre contact avec sa fille, s'expliquer et surtout, retrouver un peu de sérénité.

point important : il mesure 1m96 et pèse 97kg. Daddy Bear

caractère : altruiste, droit, résilient, doux, charmeur, respectueux, prévenant, bosseur, sûr de lui, semble inaccessible, brute de décoffrage, moins pédagogue qu'avant, intransigeant, méfiant, de plus en plus négatif, caractère de feu quand il s'emporte.
Date d'inscription :
12/06/2020
Messages :
214
Pseudo :
Jojo
Player's pronoun :
il
Rythme de rp :
toutes les semaines
Multinicks :
Jan - Sheru - Levi - Ornella -
Avatar :
Edgar Ramirez + perso
those wounds that never heal (pv) E32c84e556dfcdc11b2616a13073230d54047d12
Age :
46ans
Nationality :
Double nationalité : vénézuélienne et états-unienne
Origins :
vénézuela et états-unis
Status :
divorcé et célibataire + père d'une jeune femme de 23ans.
Orientation :
Bisexuel et biromantique
Work :
chirurgien en traumatologie au Richmond, fraichement débarqué après 20ans à Médecins sans frontières.
Home adress :
Staten Island
Communities :
- Richmond Hospital
- Skate Park
- Dawson Circle

Trigger :
abus sexuels (toute forme), violence sur les animaux, relation abusive (manipulation poussée à outrance, , toxique, objectification), relation mineur/majeur normalisée
Warning :
*
those wounds that never heal (pv) 28those wounds that never heal (pv) 107those wounds that never heal (pv) 37those wounds that never heal (pv) 47those wounds that never heal (pv) 66those wounds that never heal (pv) 84those wounds that never heal (pv) 101those wounds that never heal (pv) 97those wounds that never heal (pv) 170those wounds that never heal (pv) 204those wounds that never heal (pv) 190those wounds that never heal (pv) 43those wounds that never heal (pv) 40those wounds that never heal (pv) 181those wounds that never heal (pv) 198those wounds that never heal (pv) 188those wounds that never heal (pv) 98
I NEED HELP
To do list rp : Darcy · Calliopé · Sasha · Titus · Noam & Louisa · Jupiter ·

TERMINÉS
Louisa · Leone · Daniela ·
Summary : Vénézuélien de naissance, éduqué aux Etats-Unis par un père ambassadeur et une mère journaliste. Ugo est devenu chirurgien en traumatologie et a passé la moitié de sa vie à Médecins sans Frontières. Marié, père, c'est un homme dont la vie paraissait parfaite, toute comme sa personnalité. Il pensait que le cadre qu'il offrait à son ex-épouse lui convenait mais après avoir compris qu'elle le trompait depuis des années, il a attendu la majorité de sa fille en rongeant son frein, pour se barrer. 2an d'abandon, retrouvaille avec un Vénézuela en proie à la guerre civile, l'impression d'être l'enfant de partout mais de nulle part.
Il s'installe à NYC et décide de prendre un poste fixe et stable au Richmond dans l'espoir de reprendre contact avec sa fille, s'expliquer et surtout, retrouver un peu de sérénité.

point important : il mesure 1m96 et pèse 97kg. Daddy Bear

caractère : altruiste, droit, résilient, doux, charmeur, respectueux, prévenant, bosseur, sûr de lui, semble inaccessible, brute de décoffrage, moins pédagogue qu'avant, intransigeant, méfiant, de plus en plus négatif, caractère de feu quand il s'emporte.
Date d'inscription : 12/06/2020
Messages : 214
Pseudo : Jojo
Player's pronoun : il
Rythme de rp : toutes les semaines
Multinicks : Jan - Sheru - Levi - Ornella -
Avatar : Edgar Ramirez + perso
those wounds that never heal (pv) E32c84e556dfcdc11b2616a13073230d54047d12
Age : 46ans
Nationality : Double nationalité : vénézuélienne et états-unienne
Origins : vénézuela et états-unis
Status : divorcé et célibataire + père d'une jeune femme de 23ans.
Orientation : Bisexuel et biromantique
Work : chirurgien en traumatologie au Richmond, fraichement débarqué après 20ans à Médecins sans frontières.
Home adress : Staten Island
Communities : - Richmond Hospital
- Skate Park
- Dawson Circle

Trigger : abus sexuels (toute forme), violence sur les animaux, relation abusive (manipulation poussée à outrance, , toxique, objectification), relation mineur/majeur normalisée
Warning : *
those wounds that never heal (pv) 28those wounds that never heal (pv) 107those wounds that never heal (pv) 37those wounds that never heal (pv) 47those wounds that never heal (pv) 66those wounds that never heal (pv) 84those wounds that never heal (pv) 101those wounds that never heal (pv) 97those wounds that never heal (pv) 170those wounds that never heal (pv) 204those wounds that never heal (pv) 190those wounds that never heal (pv) 43those wounds that never heal (pv) 40those wounds that never heal (pv) 181those wounds that never heal (pv) 198those wounds that never heal (pv) 188those wounds that never heal (pv) 98

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t3574-mil-pasos-y-mas-me-quedo-de-pie#61690 http://99problems.forumactif.com/t3643-ask-ugo-rojas#62887
Sujet: Re: those wounds that never heal (pv)Mer 30 Déc - 10:29


those wounds
that never heal
feat @Sasha Kowalski


Sous ses doigts, il sent les muscles tendus, certainement douloureux, possiblement en tension. Ça ne lui plait pas. Il ne lui faut pas plus d’un regard sur le côté pour comprendre que le pilote souffre sous les mouvements transversaux. Non, ça ne lui plait vraiment pas du tout. Sasha devrait avoir retrouver une certaine mobilité dans les torsions du bassin et du dos, pas grimacer à chaque mouvement de corps. Ugo fronce les sourcils, écoute d’une oreille les explications de l'homme sur la ville qui ne dort jamais, bien que son attention soit focalisé sur muscles nerveux. Il pensait que c’était Paris mais visiblement, sur ça aussi Ugo, s'est trompé.

- Oh Istanbul ça doit être sympa… Je n’ai jamais été en Turquie mais on m’en a dit beaucoup de bien

Quand il pourrra prendre quelques jours de congés peut-être... Y'a surement un campement de MSF dans le coin, il servira à quelque chose en plus de prendre le soleil !
Puis un rire le secoue légèrement lorsqu’il comprend qu’en matière de préférence sonore, ils sont visiblement opposés.  Peut-être pas Istanbul finalement... Mais que le bruit plait à Sasha, Ugo peut le comprendre vu sa carrière  Ça doit être quelque chose d’être enfermé dans cette petite boite qu’est une voiture de course et entendre le bruit de l’asphalte crissant sous les pneus lancés à vive allure. Le chirurgien a beau aimé la dangerosité de certains de ses activités de glisse, celle-ci ne l’a jamais tenté. Il a vu trop d’accidentés pour accepter de monter dans une voiture. Même une petite fiat dans les rues de New-York. Tant qu'il peut utiliser ses pieds, ça sera un skate, un vélo, une trottinette mais jamais autre chose !
Un coup d’oeil vers Maja, aussi silencieuse que focalisée sur la posture de son papa lui fait comprendre qu’il doit arrêter les manipulations. De toute façon, Sasha est trop douloureux pour qu’Ugo se permette de continuer.

- On va en rester là, je vous ai assez torturé.

Ça ne le fait pas rire mais il tente un petit sourire bienveillant envers le pilote. Surement qu’il aurait préféré entendre autre chose mais il doit avoir conscience que son corps n’est pas tout à fait remis. Il ne boiterait pas autant sinon et ne ravagerait pas sa lèvre inférieure pour éviter de gémir de douleur.
Repositionant le t-shirt de Sasha sur son dos, Ugo lui offre son bras pour l’aider à se remettre dans une position plus confortable. Ils vont devoir discuter, sincèrement, sans que Sasha réprime ses émotions et ses mots.

- Est-ce que vous souhaitez que j’appelle un infirmier pour amener Maja boire un chocolat chaud ? Ils sont meilleurs à la cantine qu'à la machine.

Le pilote comprendra. Le chirurgien n’est pas certain que les mots qui vont sortir de ses lèvres ne plairont à la petite fille. Et Uo ne peut se permettre de briser deux coeurs. Un seul, c'est déjà bien assez pour la journée.

Spoiler:
 


_________________

--- Loterie
La tête haute, un poing sur la table et l'autre en l'air, fais-moi confiance avant de finir six pieds sous terre, j'aurai vécu tout ce qu'il y a à vivre et j'aurai fait tout ce que je peux faire, tenté tout ce qu'il y à tenter et surtout j'aurais aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Sujet: Re: those wounds that never heal (pv)
Revenir en haut Aller en bas
 

those wounds that never heal (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I've got 99 problems :: neighborhoods :: staten island :: Richmond Medical Center-