Le Deal du moment :
Adhérents FNAC : 10€ offerts tous les ...
Voir le deal


what the hell do you think you're doing ? - tray

Eryn O'Hare
Eryn O'Hare
To do list rp :
EN COURS :
aleksej - www | david - www | dev - www | orion - www | marley 4 - www

TERMINES :
ornella - www | marley 2 - www | marley 3 - www

ABANDONNES :
tray - www | marley - www | andy - www | daisy - www | TC Overkill - www
Summary :
Eryn, c’est la grande meuf impressionnante qu’on a tous.tes admirée au lycée alors même qu’elle n’en avait ni conscience, ni l’envie. Avec son air nonchalant et des sarcasmes bien sentis, elle n’a eu aucun mal à se faire une petite place dans le monde tout en rejetant avec ferveur les environnements guindés qui tiennent tant à cœur à son père adoptif. Aujourd’hui et après de vaines tentatives à l’université locale où elle a surtout brillé par ses capacités à s’enfiler des pintes cul sec, elle gère l’Overkill, un pub qui rallie ses différents centres d’intérêt : le rock’n’roll, se tenir éloignée des connards, les burgers et les concerts. Le temps qu’elle ne passe pas dans son bar, Eryn l’investit pour ses proches avec lesquels elle s’efforce de donner le meilleur d’elle-même, sans pour autant toujours y parvenir.
Date d'inscription :
01/03/2020
Messages :
329
Pseudo :
k-ro
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
1x/semaine
Multinicks :
Ricardo Diaz / Anneke Van Asten / Clare Perkins / Ellie Munroe / Arthur Reed / Wade Lowell / Rafael Castillo / Janee Tiwari
Avatar :
Krysten Ritter + tearsflight
what the hell do you think you're doing ? - tray Laughing-love
Age :
34 ans
Nationality :
américaine
Status :
en couple avec son ex, and yes, i know how it sounds
Orientation :
pansexuelle, panromantique
Work :
patronne de bar
Home adress :
brooklyn
Communities :
the overkill
Trigger :
relations toxiques romantisées, viol
Warning :
adoption
To do list rp : EN COURS :
aleksej - www | david - www | dev - www | orion - www | marley 4 - www

TERMINES :
ornella - www | marley 2 - www | marley 3 - www

ABANDONNES :
tray - www | marley - www | andy - www | daisy - www | TC Overkill - www
Summary : Eryn, c’est la grande meuf impressionnante qu’on a tous.tes admirée au lycée alors même qu’elle n’en avait ni conscience, ni l’envie. Avec son air nonchalant et des sarcasmes bien sentis, elle n’a eu aucun mal à se faire une petite place dans le monde tout en rejetant avec ferveur les environnements guindés qui tiennent tant à cœur à son père adoptif. Aujourd’hui et après de vaines tentatives à l’université locale où elle a surtout brillé par ses capacités à s’enfiler des pintes cul sec, elle gère l’Overkill, un pub qui rallie ses différents centres d’intérêt : le rock’n’roll, se tenir éloignée des connards, les burgers et les concerts. Le temps qu’elle ne passe pas dans son bar, Eryn l’investit pour ses proches avec lesquels elle s’efforce de donner le meilleur d’elle-même, sans pour autant toujours y parvenir.
Date d'inscription : 01/03/2020
Messages : 329
Pseudo : k-ro
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : 1x/semaine
Multinicks : Ricardo Diaz / Anneke Van Asten / Clare Perkins / Ellie Munroe / Arthur Reed / Wade Lowell / Rafael Castillo / Janee Tiwari
Avatar : Krysten Ritter + tearsflight
what the hell do you think you're doing ? - tray Laughing-love
Age : 34 ans
Nationality : américaine
Status : en couple avec son ex, and yes, i know how it sounds
Orientation : pansexuelle, panromantique
Work : patronne de bar
Home adress : brooklyn
Communities : the overkill
Trigger : relations toxiques romantisées, viol
Warning : adoption

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:

Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.ivegot99problems.com/t2530-eryn-can-t-stop-the-spirits-when-they-need-youhttps://www.ivegot99problems.com/t2586-ask-eryn-o-hare#61194
Eryn chantonne à voix basse dans son bureau, le nez plongé dans la paperasse. C’est une après-midi calme à l’Overkill et la brune en profite pour délaisser son comptoir au profit de la comptabilité. Une étape qu’elle refourgue avec grand plaisir à son pote Wesley lorsqu’il se manifeste, mais elle n’oserait pas lui imposer plus que de raison. Après tout, il le fait de manière volontaire et ne demande pas grand-chose en retour, alors Eryn n’abuse pas de sa gentillesse et se met à l’action. La journée est grise, automnale et sa playlist spotify bourrée de titres d’Elton John et autres Bowie tous aussi déprimants les uns que les autres ne l’aide pas à voir cette journée comme autre chose que morose et interminable. Elle n’a pas pour autant envie de changer son humeur du moment, se complaisant parfaitement dans cette espèce de spleen de saison, et lorsque Rocketman se lance sur les haut-parleurs de son ordinateur, elle en entonne le premier couplet sans se faire prier. Pour bien faire, il faudrait qu’elle coupe la musique. Un peu trop distraite par ces airs qu’elle connaît par cœur, elle n’est pas suffisamment concentrée sur les chiffres.

« … aller chercher la patronne. » L’oreille de la brune se tend alors qu’elle reconnaît la voix de sa barmaid s’élever au-dessus de la musique. Elle baisse le son, entend une voix masculine qu’elle n’identifie pas, puis à nouveau son employée : « Non, vous en discuterez avec elle ! »

Froncement de sourcil. Eryn décide d’éteindre son ordinateur et de sortir de son bureau. Pour ce qu’elle en sait, il s’agit probablement d’un client un peu lourd qui n’a pas supporté s’entendre refuser un verre pour la maison – ou un numéro de téléphone. Aller l’intimider, pense-t-elle, suffira amplement à lui calmer les ardeurs, si possible le chasser. Un soupir lui échappe alors qu’elle ouvre la porte, prête à intervenir. « Bon, » elle commence alors qu’elle est encore dans le couloir, hors de la vue des clients, « Si on pouvait arrêter d’emmerder mes employées, ce serait carrément c… »

Elle s’arrête d’un coup, tombée nez à nez avec non pas un mais deux hommes. Et sacrément fringués par-dessus le marché. Ils n’ont pas du tout l’air de clients. Des représentants quelconques ? Eryn réfléchit un instant mais n’a pas le souvenir d’avoir de rendez-vous prévus aujourd’hui. Ils ont tous les deux l’air louche, par-dessus le marché. De fait, c’est avec sa splendide délicatesse habituelle qu’elle alpague le mieux fringués des deux, l’espèce de pingouin avec un porte-documents : « Je peux savoir de quoi on est censés causer, tous les trois ? »
Invité
avatar

@Eryn O'HareC’est une journée qui démarre sous le signe de l’ambition pour Tray, dont le projet d’investir une partie de la fortune sur laquelle il dormait commençait à se concrétiser. L’amoureux de la vie nocturne à Manhattan nourrissait l’envie d’investir dans un bar et avait fait appel aux services d’un mec un peu louche, aux airs de Don Falcone, dont on ne savait trop s’il était plutôt agent immobilier, notaire ou membre de la pègre, mais qui était sacrément doué pour dénicher les bons filons à chaque fois que Tray avait l’une ou l’autre requête. Tony était doté d’un accent d’italien new-yorkais à couper au couteau, d’un trois-pièce visiblement taillé sur mesure dans la laine de plus fine qualité, et d’un air mielleux mais intimidant. Ils avaient déjà sillonné des dizaines rues de Manhattan à la recherche de la perle rare mais Tray n’avait jusqu’alors été convaincu par aucun des locaux dénichés par son acolyte. Cette fois-ci, Tony leur avait fait traverser l’East River et se montrait encore plus confiant que d’habitude – il trépignait pratiquement d’impatience de faire découvrir à Tray l’endroit qu’il avait déniché en plein cœur de Brooklyn.

Au bout de leur trajet, ils poussèrent la porte d’un établissement dont la façade ne laissait rien présager de particulier – Tray eut tout juste le temps de lire le nom du bar, « l’Overkill », avant de s’engouffrer à l’intérieur, curieux de découvrir cet endroit qui avait su rendre Tony si enthousiaste. À l’intérieur, l’ambiance était calme, très probablement parce qu’il était à peine quatorze heures. Tray salua la barmaid et lui adressa son sourire le plus charmeur avant de balayer la pièce du regard, les mains plongées dans son manteau en laine grise. Tony avait vu juste, et Tray palpait une ambiance particulière dans cet endroit malgré le peu de clients présents au beau milieu de l’après-midi. L’ambiance metal était plus que réussie et donnait un certain cachet à l’endroit – et Tray était d’autant plus séduit qu’il voyait sans peine le potentiel que pouvait avoir l’établissement lorsqu’on le débarrasserait de sa décoration actuelle pour en faire un endroit qui correspondrait davantage à ce qu’il avait en tête. Il ne fallut pas plus d’une minute à Tray pour qu’il hoche discrètement la tête en direction de Tony, l’invitant à entamer la conversation avec la barmaid dont il supposait qu’elle devait être la gérante de l’établissement. Il ne prêta ensuite plus attention à la conversation entre les deux, occupé à contempler les moulures au plafond. Il fut tiré de sa rêverie quelques minutes plus tard par une voix cinglante. Tray s’arracha à ses contemplations pour découvrir l’arrivée d’une nouvelle personne dans le décor, et en conclut qu’il devait s’agir de la gérante. Avant que Tony n’ait eu le temps de répondre à l’interpellation quelque peu agressive de la gérante, Tray s’avança vers eux, affichant son habituel sourire aimable et charmant, avant de tendre la main à l’inconnue. « Bonjour – veuillez nous excuser du dérangement », commença-t-il, affichant un air sincère. « Tray Forbes, et voici mon associé, Tony Giordano. Permettez-moi de vous complimenter pour votre établissement, il est tout à fait charmant.  » Difficile, à moins d’être extrêmement perspicace ou totalement hermétique à son charme, de voir autre chose que de la candeur et de la sincérité dans les propos de Tray.
Eryn O'Hare
Eryn O'Hare
To do list rp :
EN COURS :
aleksej - www | david - www | dev - www | orion - www | marley 4 - www

TERMINES :
ornella - www | marley 2 - www | marley 3 - www

ABANDONNES :
tray - www | marley - www | andy - www | daisy - www | TC Overkill - www
Summary :
Eryn, c’est la grande meuf impressionnante qu’on a tous.tes admirée au lycée alors même qu’elle n’en avait ni conscience, ni l’envie. Avec son air nonchalant et des sarcasmes bien sentis, elle n’a eu aucun mal à se faire une petite place dans le monde tout en rejetant avec ferveur les environnements guindés qui tiennent tant à cœur à son père adoptif. Aujourd’hui et après de vaines tentatives à l’université locale où elle a surtout brillé par ses capacités à s’enfiler des pintes cul sec, elle gère l’Overkill, un pub qui rallie ses différents centres d’intérêt : le rock’n’roll, se tenir éloignée des connards, les burgers et les concerts. Le temps qu’elle ne passe pas dans son bar, Eryn l’investit pour ses proches avec lesquels elle s’efforce de donner le meilleur d’elle-même, sans pour autant toujours y parvenir.
Date d'inscription :
01/03/2020
Messages :
329
Pseudo :
k-ro
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
1x/semaine
Multinicks :
Ricardo Diaz / Anneke Van Asten / Clare Perkins / Ellie Munroe / Arthur Reed / Wade Lowell / Rafael Castillo / Janee Tiwari
Avatar :
Krysten Ritter + tearsflight
what the hell do you think you're doing ? - tray Laughing-love
Age :
34 ans
Nationality :
américaine
Status :
en couple avec son ex, and yes, i know how it sounds
Orientation :
pansexuelle, panromantique
Work :
patronne de bar
Home adress :
brooklyn
Communities :
the overkill
Trigger :
relations toxiques romantisées, viol
Warning :
adoption
To do list rp : EN COURS :
aleksej - www | david - www | dev - www | orion - www | marley 4 - www

TERMINES :
ornella - www | marley 2 - www | marley 3 - www

ABANDONNES :
tray - www | marley - www | andy - www | daisy - www | TC Overkill - www
Summary : Eryn, c’est la grande meuf impressionnante qu’on a tous.tes admirée au lycée alors même qu’elle n’en avait ni conscience, ni l’envie. Avec son air nonchalant et des sarcasmes bien sentis, elle n’a eu aucun mal à se faire une petite place dans le monde tout en rejetant avec ferveur les environnements guindés qui tiennent tant à cœur à son père adoptif. Aujourd’hui et après de vaines tentatives à l’université locale où elle a surtout brillé par ses capacités à s’enfiler des pintes cul sec, elle gère l’Overkill, un pub qui rallie ses différents centres d’intérêt : le rock’n’roll, se tenir éloignée des connards, les burgers et les concerts. Le temps qu’elle ne passe pas dans son bar, Eryn l’investit pour ses proches avec lesquels elle s’efforce de donner le meilleur d’elle-même, sans pour autant toujours y parvenir.
Date d'inscription : 01/03/2020
Messages : 329
Pseudo : k-ro
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : 1x/semaine
Multinicks : Ricardo Diaz / Anneke Van Asten / Clare Perkins / Ellie Munroe / Arthur Reed / Wade Lowell / Rafael Castillo / Janee Tiwari
Avatar : Krysten Ritter + tearsflight
what the hell do you think you're doing ? - tray Laughing-love
Age : 34 ans
Nationality : américaine
Status : en couple avec son ex, and yes, i know how it sounds
Orientation : pansexuelle, panromantique
Work : patronne de bar
Home adress : brooklyn
Communities : the overkill
Trigger : relations toxiques romantisées, viol
Warning : adoption

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:

Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.ivegot99problems.com/t2530-eryn-can-t-stop-the-spirits-when-they-need-youhttps://www.ivegot99problems.com/t2586-ask-eryn-o-hare#61194
Eryn aimerait vraiment beaucoup être convaincue par le sourire candide du petit blond qui se dresse devant elle, droit comme un piquet, avec son costume bien repassé et ses cheveux parfaitement coiffés. Pourtant, elle ne peut s’empêcher de les jauger tous les deux de son air le plus sceptique. Elle ne croit pas avoir été prévenue de la visite de quelque représentant que ce soit, aussi, elle en conclut que ces deux hommes se sont invités – sans aucune intention de s’asseoir, boire un verre et profiter de la playlist.

Pourtant, elle s’autorise à souffler un peu. Sans pour autant se donner un air aimable, la brune détend les traits de son visage pour serrer la main de celui qui s’identifie comme un certain Tray Forbes. Après tout, ça pourrait être important. « Eryn O’Hare. », se présente-t-elle à son tour. « Je gère cet établissement – comme vous devez vous en douter. » Elle ne relève pas les compliments sur l’état du bar. Après tout, elle a suffisamment mis de cœur à l’ouvrage pour faire de l’endroit une place agréable qu’elle ne trouve pas nécessaire de répondre. À la place, elle s’affuble d’un sourire faussement sincère.

D’un geste de la main, elle invite les deux hommes dans le couloir les menant à son bureau. Quoi qu’ils aient à lui dire, Eryn préfère que ça se fasse loin des clients. « Désolée pour les présentations musclées, mais quand j’entends une barmaid en détresse, j’avoue ne pas jouer de diplomatie. » Il faut dire que ça arrive assez souvent pour qu’on connaisse sa réputation, à présent. Eryn n’est pas pédagogue et attrape volontiers les fauteurs de trouble par le col pour les sortir elle-même si nécessaire. Aussi, elle aime entretenir une forme de crainte de son courroux en montrant régulièrement l’exemple. Lorsqu’elle ouvre la porte du bureau, elle se tient en retrait pour laisser les associés y entrer avant elle. « Comment puis-je vous aider, messieurs ? Je suis désolée, je n’ai pas souvenir d’avoir été prévenue de votre visite. »
Contenu sponsorisé