La nouvelle version a été installée cute ! Pour découvrir les nouveautés c'est par ici & pour commenter c'est ici
Découvrez les badges, de quoi rendre votre profil encore plus personnalisé love ça se passe par ici !
Vous êtes un peu paumés ? hidebox Rendez vous sur : www.keskispass.com
S'intégrer sur un gros forum, le mode d'emploi excited A découvrir par iciii avec toutes les initiatives mises en place !
Le Deal du moment :
Forfait Sosh – 100Go à 14,99€ & ...
Voir le deal
14.99 €

Partagez
 

 I hate myself (Neva)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charlie Moreno
To do list rp :
www Addicted to you ○ Becca
www Journée de merde ○ Hassan
www Obscures songes ○ Jade
www Never let you down ○ Arya
www Like an echo in the forest ○ Anastasia
Summary :
Charlie est professeur de littérature et d'italien au lycée de Staten Island. Il a la réputation d'être l'éternel célibataire, incapable de se poser, toujours trop occupé à faire la fête. Mais ses proches savent que Charlie a surtout besoin d'oublier son chagrin dans l'ivresse, les éclats de rire et le tintement des verres qui s'entrechoquent les uns contre les autres. Charlie, c'est celui qui rit trop fort pour pas montrer qu'il est triste et qui prend toujours tout à la légère, parce qu'il pourrait tout simplement pas vivre en acceptant le poids des malheurs de son existence.
Date d'inscription :
16/02/2020
Messages :
264
Pseudo :
Daska
Player's pronoun :
iel
Rythme de rp :
j'essaye de répondre à chaque partenaire une fois toutes les deux/trois semaines
Multinicks :
Shawn Carpenter
Avatar :
Penn Badgley (Queen G)
I hate myself (Neva) 29e061ab3bfd6ddcba6c3cd45f08a82cc39c41bd
Age :
30 ans
Nationality :
américaine
Origins :
américaines et italiennes
Religion :
agnostique
Status :
célibataire depuis que Maddie a emporté son cœur avec elle dans l'autre monde
Orientation :
il sait pas trop, il a jamais vraiment cherché à savoir... L'amour, ça doit pas être fait pour lui
Work :
professeur de littérature et d'italien au lycée de Staten Island
Home adress :
appartement #2, Bedford Street, Williamsburg, Brooklyn
Communities :
El Hálito ; Le lycée de Staten Island.
Trigger :
violences physiques et sexuelles
Warning :
abus sur mineurs (évocation très restreinte car vécus par Charlie)
I hate myself (Neva) 106 I hate myself (Neva) 31 I hate myself (Neva) 65 I hate myself (Neva) 74 I hate myself (Neva) 78 I hate myself (Neva) 93 I hate myself (Neva) 92 I hate myself (Neva) 94 I hate myself (Neva) 176 I hate myself (Neva) 43 I hate myself (Neva) 88 I hate myself (Neva) 51 I hate myself (Neva) 91 I hate myself (Neva) 120 I hate myself (Neva) 155 I hate myself (Neva) 168 I hate myself (Neva) 179 I hate myself (Neva) 6b I hate myself (Neva) 73 I hate myself (Neva) 108 I hate myself (Neva) 116 I hate myself (Neva) 118 I hate myself (Neva) 125 I hate myself (Neva) 128 I hate myself (Neva) 138 I hate myself (Neva) 140 I hate myself (Neva) 143 I hate myself (Neva) 160 I hate myself (Neva) 196 I hate myself (Neva) 210
IDK WHAT YOU'RE TALKING ABOUT
To do list rp : www Addicted to you ○ Becca
www Journée de merde ○ Hassan
www Obscures songes ○ Jade
www Never let you down ○ Arya
www Like an echo in the forest ○ Anastasia
Summary : Charlie est professeur de littérature et d'italien au lycée de Staten Island. Il a la réputation d'être l'éternel célibataire, incapable de se poser, toujours trop occupé à faire la fête. Mais ses proches savent que Charlie a surtout besoin d'oublier son chagrin dans l'ivresse, les éclats de rire et le tintement des verres qui s'entrechoquent les uns contre les autres. Charlie, c'est celui qui rit trop fort pour pas montrer qu'il est triste et qui prend toujours tout à la légère, parce qu'il pourrait tout simplement pas vivre en acceptant le poids des malheurs de son existence. Date d'inscription : 16/02/2020
Messages : 264
Pseudo : Daska
Player's pronoun : iel
Rythme de rp : j'essaye de répondre à chaque partenaire une fois toutes les deux/trois semaines
Multinicks : Shawn Carpenter
Avatar : Penn Badgley (Queen G)
I hate myself (Neva) 29e061ab3bfd6ddcba6c3cd45f08a82cc39c41bd
Age : 30 ans
Nationality : américaine
Origins : américaines et italiennes
Religion : agnostique
Status : célibataire depuis que Maddie a emporté son cœur avec elle dans l'autre monde
Orientation : il sait pas trop, il a jamais vraiment cherché à savoir... L'amour, ça doit pas être fait pour lui
Work : professeur de littérature et d'italien au lycée de Staten Island
Home adress : appartement #2, Bedford Street, Williamsburg, Brooklyn
Communities : El Hálito ; Le lycée de Staten Island.
Trigger : violences physiques et sexuelles
Warning : abus sur mineurs (évocation très restreinte car vécus par Charlie)
I hate myself (Neva) 106 I hate myself (Neva) 31 I hate myself (Neva) 65 I hate myself (Neva) 74 I hate myself (Neva) 78 I hate myself (Neva) 93 I hate myself (Neva) 92 I hate myself (Neva) 94 I hate myself (Neva) 176 I hate myself (Neva) 43 I hate myself (Neva) 88 I hate myself (Neva) 51 I hate myself (Neva) 91 I hate myself (Neva) 120 I hate myself (Neva) 155 I hate myself (Neva) 168 I hate myself (Neva) 179 I hate myself (Neva) 6b I hate myself (Neva) 73 I hate myself (Neva) 108 I hate myself (Neva) 116 I hate myself (Neva) 118 I hate myself (Neva) 125 I hate myself (Neva) 128 I hate myself (Neva) 138 I hate myself (Neva) 140 I hate myself (Neva) 143 I hate myself (Neva) 160 I hate myself (Neva) 196 I hate myself (Neva) 210

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
https://www.ivegot99problems.com/t2414-my-hairstyle-is-called-i-tried-charlie https://www.ivegot99problems.com/t2509-allo-papa-tango-charlie
Sujet: I hate myself (Neva)Dim 27 Déc - 15:20
|
I hate myself  ;
Charlie & Neva


Le début de l'été avait marqué le commencement d'une descente aux enfers sans fin pour Charlie. Il avait erré telle une âme en peine dans la solitude, la dépression et le chagrin, maudissant ces journées trop longues qui s'éternisaient sournoisement et ces nuits d'insomnie qui ne trouvaient jamais de fin. La tristesse l'avait tellement ravagé au fil des semaines qu'il s'était finalement laissé emporter par un tourbillon de négativité qui lui poussait toujours plus la tête sous l'eau. Il avait espéré qu'un jour, cette lente agonie prendrait fin mais il n'avait pu jouir d'aucun répit, à tel point que son esprit avait fini par vriller. Il s'était éloigné du chemin de la raison pour arpenter un sentier sombre et lugubre au milieu de la forêt de la folie. Les branches dénudées des arbres morts se penchaient sournoisement sur lui, jusqu'à effleurer sa peau claire, y laissant des griffures plus ou moins profondes. Elles finissaient alors par se resserrer autour de ses bras graciles pour le meurtrir davantage, les épines des ronces s'enfonçant dans les chairs jusqu'à ce que les premières gouttes de sang fassent leur apparition. Il avait d'abord tenté de lutter, mais s'était finalement laissé emporter par ces forces qui le dépassaient, le corps bientôt disloqué, en pièces.

À bout de nerf, la folie l'avait entièrement accaparé. Une nuit, il s'était surpris à sortir de leur forteresse les vestiges de son amour perdu pour Maddie, les replaçant là où ils se trouvaient avant qu'elle ne disparaisse. Sa chambre s'était transformée en autel en sa mémoire, autel sacré qu'il n'avait pu se résoudre à démolir une fois l'instant d'égarement dissipé. Il avait alors laissé les objets et les vêtements répandus ici et là, n'y avait plus touché, comme s'il avait craint d'étioler la mémoire de Maddie en froissant les tissus, en souillant ses effets personnels de ses empreintes. Il n'avait pas réalisé à quel point il allait mal, à quel point il s'était enfoncé seul dans des sables mouvants, à quel point ses gestes désespérés pour tenter d'aller mieux et s'en sortir ne faisaient que le pousser davantage au bord du précipice.

Fébrile, sans se douter du drame qui allait bientôt se jouer entre les murs de sa chambre, il actionne la poignée de la porte, qui s'ouvre en grand sur une scène digne d'un mauvais vaudeville. Neva est plantée là, au milieu de la pièce et de toutes ces choses ayant appartenu à Maddie. L'émotion qui déforme ses traits est impossible à décrypter pour Charlie, qui se contente de la fixer sans mot dire, la bouche entrouverte, le coeur au bord des lèvres. Il est comme pris la main dans le sac, piégé tel un rat, face à des faits qu'il ne peut plus faire disparaître en un claquement de doigts. Charlie qui lui a toujours menti au sujet de Maddie, qui lui a caché la vérité depuis le début, par peur de l'effrayer, de la faire fuir, le voilà désormais contraint d'affronter l'évidence.

- Qu'est-ce que tu fais là ?

C'est la première question qui lui vient à l'esprit alors qu'il tente de se cramponner de nouveau à cette réalité qu'il avait essayé de faire disparaître, d'adoucir. Son mensonge lui file désormais entre les doigts, tel du sable s'écoulant entre des phalanges trop décharnées pour le retenir. Tout son mensonge se déconstruit instantanément, s'écroule comme un vulgaire château de cartes et le laisse vulnérable et démuni face à l'abominable vérité.
(c) SIAL ; icon kawaiinekoj


_________________

≈ We fall apart as it gets dark. I'm in your arms in Central Park. There's nothing you could do or say I can’t escape the way, I love you. I don’t want to, but I love you.

I hate myself (Neva) 200313062030111972
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Sujet: Re: I hate myself (Neva)Dim 24 Jan - 18:44
i walk this empty street on the boulevard of broken dreams, where the city sleeps and i'm the only one, and i walk alone, i walk alone, i walk a- my shadow's the only one that walks beside me.
( @Charlie Moreno )

patience, apathie, poupée inerte perdue dans cette chambre qui n’est plus sienne. dans ce repaire qui n’est plus sien. le silence assourdissant provoque l’angoisse dans son esprit. elle parviendrait presque à entendre son cœur craqueler, se fissurer sous le poids de ce qu’elle vient de découvrir. charlie, son charlie, qui de toute évidence n’est plus sien. une page vite tournée, à l’inverse de ce qu’il lui affirmait. t’aurais préféré l’apprendre autrement, neva. autrement qu’en découvrant ces photos soigneusement étalées dans la chambre. qu'en tombant sur des objets féminins. t'aurais aimé qu’il t’estime assez pour te le dire lui-même, pour te l’avouer en te regardant dans les yeux. et dans le sens inverse, elle ne sait même pas si elle aurait pu en être capable, mais elle est ainsi faite, neva. princesse de la tour d’ivoire, habituée à exiger, à ordonner, réalisant qu’avec charlie, son cœur s’est beaucoup trop attaché. elle se sent presque stupide, d’avoir pu croire un seul instant qu’il y avait encore des choses à sauver, parce que la vérité c’est que charlie ne l’aimait pas assez. tu peux le comprendre, t’es pas la meilleure personne pour construire une relation, t’es même tout le contraire. t’es de celles qui prennent la fuite quand les sentiments deviennent trop sérieux. t’es de celles qui blessent assurément. elle comprend, mais le mal gronde quand même. le mal reste présent peu importe ce qu’elle tente de se murmurer pour l’effacer. la jeune avocate ne sait même pas ce qu’elle attend, ne sait même pas à quoi s’attendre, en restant ici. en attendant charlie. des réponses ? à quoi bon ? elles ne seront pas satisfaisantes. parce que neva, elle, elle n’est pas entièrement passée à autre chose. non, pas entièrement. il lui arrive de penser à lui, demandant régulièrement des nouvelles à hassan. il lui arrive de regretter leur choix, chaque fois qu’elle réalise combien elle se sentait mieux à ses côtés. mais ce n’est plus que du passé. définitivement du passé. un passé qui fait irruption dans son champ de vision, quand charlie débarque dans sa propre chambre.
« je… je venais te voir. hassan devait partir, il m’a ouvert avant. » elle balbutie deux ou trois mots, quelques explications qui n’ont pas vraiment de sens. elle se sent mal, en réalité. terriblement mal et presque incapable de le cacher.
« mais je pense que ce n’était pas une bonne idée… je suis désolée… » elle se relève du lit, prête à lui rendre l’intimité à laquelle il a droit. prête à lui redonner la liberté qu’il sait visiblement trouver seul.

(c) mars.


Dernière édition par Neva Mizrahi le Dim 14 Fév - 13:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Moreno
To do list rp :
www Addicted to you ○ Becca
www Journée de merde ○ Hassan
www Obscures songes ○ Jade
www Never let you down ○ Arya
www Like an echo in the forest ○ Anastasia
Summary :
Charlie est professeur de littérature et d'italien au lycée de Staten Island. Il a la réputation d'être l'éternel célibataire, incapable de se poser, toujours trop occupé à faire la fête. Mais ses proches savent que Charlie a surtout besoin d'oublier son chagrin dans l'ivresse, les éclats de rire et le tintement des verres qui s'entrechoquent les uns contre les autres. Charlie, c'est celui qui rit trop fort pour pas montrer qu'il est triste et qui prend toujours tout à la légère, parce qu'il pourrait tout simplement pas vivre en acceptant le poids des malheurs de son existence.
Date d'inscription :
16/02/2020
Messages :
264
Pseudo :
Daska
Player's pronoun :
iel
Rythme de rp :
j'essaye de répondre à chaque partenaire une fois toutes les deux/trois semaines
Multinicks :
Shawn Carpenter
Avatar :
Penn Badgley (Queen G)
I hate myself (Neva) 29e061ab3bfd6ddcba6c3cd45f08a82cc39c41bd
Age :
30 ans
Nationality :
américaine
Origins :
américaines et italiennes
Religion :
agnostique
Status :
célibataire depuis que Maddie a emporté son cœur avec elle dans l'autre monde
Orientation :
il sait pas trop, il a jamais vraiment cherché à savoir... L'amour, ça doit pas être fait pour lui
Work :
professeur de littérature et d'italien au lycée de Staten Island
Home adress :
appartement #2, Bedford Street, Williamsburg, Brooklyn
Communities :
El Hálito ; Le lycée de Staten Island.
Trigger :
violences physiques et sexuelles
Warning :
abus sur mineurs (évocation très restreinte car vécus par Charlie)
I hate myself (Neva) 106 I hate myself (Neva) 31 I hate myself (Neva) 65 I hate myself (Neva) 74 I hate myself (Neva) 78 I hate myself (Neva) 93 I hate myself (Neva) 92 I hate myself (Neva) 94 I hate myself (Neva) 176 I hate myself (Neva) 43 I hate myself (Neva) 88 I hate myself (Neva) 51 I hate myself (Neva) 91 I hate myself (Neva) 120 I hate myself (Neva) 155 I hate myself (Neva) 168 I hate myself (Neva) 179 I hate myself (Neva) 6b I hate myself (Neva) 73 I hate myself (Neva) 108 I hate myself (Neva) 116 I hate myself (Neva) 118 I hate myself (Neva) 125 I hate myself (Neva) 128 I hate myself (Neva) 138 I hate myself (Neva) 140 I hate myself (Neva) 143 I hate myself (Neva) 160 I hate myself (Neva) 196 I hate myself (Neva) 210
IDK WHAT YOU'RE TALKING ABOUT
To do list rp : www Addicted to you ○ Becca
www Journée de merde ○ Hassan
www Obscures songes ○ Jade
www Never let you down ○ Arya
www Like an echo in the forest ○ Anastasia
Summary : Charlie est professeur de littérature et d'italien au lycée de Staten Island. Il a la réputation d'être l'éternel célibataire, incapable de se poser, toujours trop occupé à faire la fête. Mais ses proches savent que Charlie a surtout besoin d'oublier son chagrin dans l'ivresse, les éclats de rire et le tintement des verres qui s'entrechoquent les uns contre les autres. Charlie, c'est celui qui rit trop fort pour pas montrer qu'il est triste et qui prend toujours tout à la légère, parce qu'il pourrait tout simplement pas vivre en acceptant le poids des malheurs de son existence. Date d'inscription : 16/02/2020
Messages : 264
Pseudo : Daska
Player's pronoun : iel
Rythme de rp : j'essaye de répondre à chaque partenaire une fois toutes les deux/trois semaines
Multinicks : Shawn Carpenter
Avatar : Penn Badgley (Queen G)
I hate myself (Neva) 29e061ab3bfd6ddcba6c3cd45f08a82cc39c41bd
Age : 30 ans
Nationality : américaine
Origins : américaines et italiennes
Religion : agnostique
Status : célibataire depuis que Maddie a emporté son cœur avec elle dans l'autre monde
Orientation : il sait pas trop, il a jamais vraiment cherché à savoir... L'amour, ça doit pas être fait pour lui
Work : professeur de littérature et d'italien au lycée de Staten Island
Home adress : appartement #2, Bedford Street, Williamsburg, Brooklyn
Communities : El Hálito ; Le lycée de Staten Island.
Trigger : violences physiques et sexuelles
Warning : abus sur mineurs (évocation très restreinte car vécus par Charlie)
I hate myself (Neva) 106 I hate myself (Neva) 31 I hate myself (Neva) 65 I hate myself (Neva) 74 I hate myself (Neva) 78 I hate myself (Neva) 93 I hate myself (Neva) 92 I hate myself (Neva) 94 I hate myself (Neva) 176 I hate myself (Neva) 43 I hate myself (Neva) 88 I hate myself (Neva) 51 I hate myself (Neva) 91 I hate myself (Neva) 120 I hate myself (Neva) 155 I hate myself (Neva) 168 I hate myself (Neva) 179 I hate myself (Neva) 6b I hate myself (Neva) 73 I hate myself (Neva) 108 I hate myself (Neva) 116 I hate myself (Neva) 118 I hate myself (Neva) 125 I hate myself (Neva) 128 I hate myself (Neva) 138 I hate myself (Neva) 140 I hate myself (Neva) 143 I hate myself (Neva) 160 I hate myself (Neva) 196 I hate myself (Neva) 210

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
https://www.ivegot99problems.com/t2414-my-hairstyle-is-called-i-tried-charlie https://www.ivegot99problems.com/t2509-allo-papa-tango-charlie
Sujet: Re: I hate myself (Neva)Lun 8 Fév - 22:27
|
I hate myself  ;
Charlie & Neva


Charlie se sent pris au piège, le cœur morcelé, le coeur en miettes. Il observe Neva en balbutiant, peinant à trouver les mots qui auraient été en mesure de la rassurer en une fraction de seconde, sauf qu'il n'y en a pas. Il est toujours prisonnier de son passé, incapable de s'arracher des bras du spectre de Maddie qui le hante encore et qui essaye de le convaincre qu'il n'y a pas d'avenir pour lui. Sans elle. Rongé par la culpabilité d'avoir osé avancer sans elle alors qu'elle n'est plus là, Charlie s'était réconforté comme il pouvait en la laissant se réapproprier ces pièces dans lesquelles ils ont partagé tellement de bons moments ensemble. Moments qui ne sont désormais plus que des souvenirs, s'estompant toujours plus dans sa mémoire. Il a beau tenter de s'y cramponner, tenter de les retenir, ils se transforment tous peu à peu en fumée impossible à saisir, s'envolant dans un ciel nébuleux.

Neva reste plantée au milieu de cet autel érigé en la mémoire d'une défunte dont elle n'a jamais entendu parler. Dont elle ignore même la disparition. Les photos la rendent plus vivante que jamais. On pourrait presque croire que Maddie va franchir la porte de la chambre d'un instant à l'autre, sauter dans les bras de Charlie pour le presser contre elle et lui demander, étonnée, qui est cette femme qui semble s'être perdue dans leur chambre. Mais ce moment n'arrivera jamais. Charlie est seul face à cette illusion qu'il a tenté de reconstruire, de reconstituer de toutes pièces. Et à présent, il doit certainement une série d'explications à Neva.

- Me voir ? Pourquoi ? Pourquoi tu ne m'as rien dit ?

Ça lui aurait au moins laissé le temps de tout ranger, de tout cacher. Ça lui aurait évité de devoir subir cet interminable moment de solitude, dont il ne semble pas être en mesure de se dépêtrer. Enlisé dans du goudron, son esprit fonctionne à dix mille à l'heure, cherchant désespérément une solution. Mais c'est plus facile de reporter la faute sur Neva, qui a surgi sans l'avertir, qui l'a mis au pied du mur, sans lui laisser la moindre chance d'échapper à cette illusion dans laquelle il s'était enfermé pour se tenir à distance de cette réalité qui lui a enlevé Maddie.

- Non, je... C'est moi qui suis désolé. Je pensais pas que tu viendrais aujourd'hui, sinon, je...

Les paroles maladroites, trébuchantes, incertaines, s'accumulent, sans même qu'il n'en ait conscience. Il se place devant la porte comme pour l'empêcher de s'enfuir trop vite et involontairement, il lance un regard nerveux vers cet écrin laissé sur la table de nuit. Petite boite encore ouverte dans laquelle est plantée une bague magnifique pour laquelle Charlie avait dépensé une petite fortune. Bijou qui n'avait jamais glissé sur l'annulaire de Maddie finalement, qui n'était jamais sorti de son écrin, et dont il n'avait jamais pu se séparer.
(c) SIAL ; icon kawaiinekoj


_________________

≈ We fall apart as it gets dark. I'm in your arms in Central Park. There's nothing you could do or say I can’t escape the way, I love you. I don’t want to, but I love you.

I hate myself (Neva) 200313062030111972
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Sujet: Re: I hate myself (Neva)Dim 14 Fév - 19:33
i walk this empty street on the boulevard of broken dreams, where the city sleeps and i'm the only one, and i walk alone, i walk alone, i walk a- my shadow's the only one that walks beside me.
( @Charlie Moreno )

elle est perdue, prise au piège, prisonnière d’un mauvais film. dans ce film, charlie a le rôle principal, et pourtant, il ne semble pas plus sûr de lui qu’elle ne peut l’être. soudainement, elle se sent tellement loin de son cœur, neva. elle qui, autrefois, se sentait plus connectée à lui qu’à n’importe qui. elle se sent tellement loin de son esprit, quand, avant, il ne suffisait que d’un regard pour qu’ils se comprennent. et là encore, elle se demande ce qu’elle a pu faire de travers, pour passer à côté de ça. passer à côté du bonheur de charlie, qui semble retrouvé, mais sans elle. impuissante, disposée entre les flammes, l’héritière commence même à en vouloir à hassan, de ne pas avoir su l’empêcher de se ridiculiser. parce que tu te sens ridicule, neva, plus ridicule que jamais. et charlie ne semble pas vouloir mettre fin à tes souffrances, en restant planté devant toi comme il le fait. en t’empêchant de prendre la fuite. pourtant, il n’y a rien de mieux. rien de mieux à faire que regagner son appartement et laisser charlie profiter du sien. rien de mieux à faire que d’oublier cette scène des plus gênantes, prétextant que son cœur ne saigne pas, à cet instant bien précis. il lui pose des questions et elle se sent horriblement mal. mal face à l’idée stupide de désirer le voir, de passer un moment avec lui, de se retrouver comme avant alors que rien ne l’est plus. plus jamais comme avant. « je… je ne sais pas… ça fait un moment que je n’ai plus de nouvelles alors… je voulais juste savoir si tu allais bien. » son regard est plus faible, se pose sur les détails de la pièce, sur ce qui lui rappelle encore et encore que tout est terminé. qu'il n’est plus à elle et ne le sera plus jamais. « et je vois que c’est le cas. » ce n’est ni un reproche, ni un pique lancé en sa direction. juste un constat. un constat fatal qui secoue son cœur un peu trop fort. un constat qui lui susurre à l’oreille qu’elle n’a pas sa place ici. qu’elle n’a plus sa place ici, désormais. t’as les souvenirs d’autrefois, de toi blottie dans ses draps, de ton cœur qui ne battait que pour lui. de la première fois, durant laquelle tu t’es réellement sentie bien, depuis shaheen. « tu n'as pas à être désolé. j'aurai dû t’appeler, simplement. je devrais te laisser, charlie. » et mettre à terme à l’enfer qui se déroule juste sous leurs yeux. juste dans leurs cœurs.

(c) mars.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Sujet: Re: I hate myself (Neva)
Revenir en haut Aller en bas
 

I hate myself (Neva)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I've got 99 problems :: Archives - Empty chairs at empty tables :: archives :: rps :: rp abandonnés-