La nouvelle version a été installée cute ! Pour découvrir les nouveautés c'est par ici & pour commenter c'est ici
Découvrez les badges, de quoi rendre votre profil encore plus personnalisé love ça se passe par ici !
Vous êtes un peu paumés ? hidebox Rendez vous sur : www.keskispass.com
S'intégrer sur un gros forum, le mode d'emploi excited A découvrir par iciii avec toutes les initiatives mises en place !
-37%
Le deal à ne pas rater :
Grosses remises sur le calendrier de l’Avent 2021 FUNKO Dragon Ball ...
43.99 € 69.91 €
Voir le deal
-15%
Le deal à ne pas rater :
Manette Xbox sans fil Pulse Red
50.99 € 59.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 One last shot. + Curtis / Michael.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
Sujet: One last shot. + Curtis / Michael.Dim 28 Mar - 18:57
Pas de travail, pas de cours, tu appréciais le weekend surtout le dimanche. Tu avais terminé assez tard le travail, tu avais donc profité de cette journée libre, pour pouvoir te réveiller un peu plus tard que prévu. Pas de réveil, pas de femme dans ton lit ni même chez toi. Personne pour te déranger, enfin presque, ton portable se mit à vibrer, te tirant de ton merveilleux rêve. Oui, cette femme qui dansait devant toi, offrant un magnifique strip-tease, mais voilà que ton téléphone avait décidé de briser ce rêve et te faire ronchonner. Ça t’apprendra à ne pas le mettre sur le silencieux, tu lâchas un léger soupire pour voir qui étaient les auteurs du crime de ton rêve. Tu aurais du t’en douter, ils ne pouvaient pas se passer de toi. Un léger sourire s’étira sur ton visage, une proposition qui te plaisait, ça te disait bien cette petite partie de basket. Tu prendrais l’air, ça changerait de tes journées et au moins, ça t’éviterait de glander dans ton canapé devant un film avec des sachets de confiseries. Ton regard se posa sur l’heure, il était tôt, du moins pour toi au vu de ton sommeil. Seulement cinq heures de sommeil, mais au moins, ça te laisserait le temps d’aller prendre une bonne douche et de déjeuner correctement. Tu avais eu du mal à te lever, trainant un peu dans ton lit, un coup de pied au cul et tu sautais dans la douche. Laissant couler l’eau sur ton corps, la musique dans l’appartement à fond, histoire de pouvoir te mettre dans l’ambiance. Tu chantais un peu, tu dansais, tout en prenant le temps de te faire un gommage, car oui, tu prenais soin de toi. C’était certainement grâce à ça que tu avais une belle gueule, un beau corps. Bref, c’est seulement quelques heures plus tard que tu prenais le chemin, direction le terrain de basket. Tu appréciais ce sport, même si finalement, tu n’y jouais que très peu. Tu te ferais surement écraser par tes deux acolytes, mais c’était ainsi, tu prenais un malin plaisir de leur compliquer la vie et le jeu. Tu avais pris un sac, glissant plusieurs bières, quelques sachets de conneries à manger. Tu avais enfilé ta tenue de sport, tes écouteurs pour te permettre de te sentir moins seul durant ton trajet. Vingt minutes, et te voilà enfin arrivé sur le terrain, il n’y avait encore personne, et tu ne comptais pas laisser des petits jeunes te prendre la place. Un regard sur ta montre, tu étais à l’heure, contrairement aux deux autres ! Impossible de le faire confiance, même toi qui venait de bosser jusqu’à quatre heures, tu étais là, présent et à l’heure.
@Curtis Allenson @Michael Turner
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sujet: Re: One last shot. + Curtis / Michael.Mar 30 Mar - 1:52
Curtis avait eu un weekend plutôt chargé. Un semblant de vie un peu plus normal. Il avait passé les derniers mois à étudier pour le LSAT (l'examen préparatoire pour son admission en école de droit) ou il avait obtenu une note de 176/180. Ça lui enlevait un poids de sur les épaules et un moyen d'aller de l'avant. Curtis s'était un peu isolé durant les derniers mois. Entre ses études et l'avortement de Polly (qu'il avait gardé secret), il s'était fait discret. Il avait passé tout son temps dans ses livres. C'était un mélange entre une excuse et la vérité. Au moins tout ceci était du passé. Curtis allait désormais de l'avant et il tentait de réparer les pots cassé avec Polly. Rattraper son absence des derniers mois. Il était toujours amoureux de la belle. Il ne voulait pas la perdre. C'était un peu tard, mais Curtis tentait de rattraper le temps perdu avec Polly. Ils avaient d'ailleurs passé la vieille ensemble pour une soirée non romantique en amoureux. Ce matin, Curty s'était levé assez tôt. Il avait débuté sa journée avec un smoothie comme à son habitude. Il avait ensuite passé une partie de sa journée au Lift pour quelques rendez-vous d'entrainements privés. Curtis serait arrivé un peu plus tôt pour rejoindre, mais son dernier entrainement privé avait duré un peu plus longtemps que prévu. Curtis remplit sa bouteille d'eau, se changea vite fait laissant ses autres vêtements de sport dans le fond de son sac et une vingtaine de minutes plus tard, il était arrivé sur le terrain. À sa surprise, Celyan y était déjà.

Hey Cey! Désolé, mon dernier entrainement m'a retardé. Tu m'as pas attendu trop longtemps j'espère?

Il prit le ballon qui se trouvait tout prêt de lui.

Prêt à prendre une raclée? Il fit une panier avant d'ajouter avec un grand sourire aux lèvres Je parle de Michael. On sait tous les deux qui va nous battre à plat de couture
Revenir en haut Aller en bas
Michael Turner
To do list rp :
Rp en cours
Joachim
Jesperi
Jolene & Wilhem

Rp terminés
Jolene

Rp abandonnés
Celyan & Curtis[/url [url=https://www.ivegot99problems.com/t5868-michael-fire-meets-gazoline#109583]Cameron
Summary :
Le 4 novembre 1997, Michael voit le jour en Alaska. Il n’y reste pas longtemps puisque la famille déménage au Texas où il grandit jusqu’à ses 17 ans dans ce qu’il croyait être une famille aimante. Illusion qui se brisa lorsqu’il fit son coming-out, ce à quoi ses parents réagissent en voulant l’envoyer en centre de thérapie de conversion. Sa sœur, Jolene, vient le chercher auprès son appel à l’aider et lui révèle toute la vérité : ses parents étaient en fait ses grands-parents, ce qui fait d’elle sa vraie mère. Depuis ce jour, Michael vit avec sa vraie mère et ils ont bâti une solide relation entre eux. Elle l’encourage dans ses études de médecine et, lui, il l’aide par moment dans son boulot. Et son vrai père ? Il ne le connait pas. Il n’a pas voulu en savoir plus sur lui il y a six, mais il commence à se poser des questions depuis un certain temps.
Date d'inscription :
11/03/2021
Messages :
49
Pseudo :
Fireproof/Béné
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
variable
Multinicks :
Hassan El-Fassi / Angelica Flores / Khaled Byers /
Amila Crawford-O'Bomsawin /
Joëlla Skar-Lehkonen /
Avatar :
Cody Christian (Pivette)
One last shot. + Curtis / Michael. 8987259c6e5ee320e7bf2efc20e0db870133c9e5r1-270-345_hq
Age :
23 ans
Nationality :
Américaine
Origins :
Britanniques, mais lointaines
Religion :
Athée, la religion a assez dicté sa vie comme ça
Status :
Célibataire
Orientation :
homosexuel
Work :
étude en médecine
Home adress :
Dawson Circle, Staten Island
Communities :
#LGBT Center Manhattan
#Le Richmond University Medical Center
#Les familles de Dawson Circle
#Les étudiants & profs de Columbia University
Trigger :
/
Warning :
centre de thérapie de conversion, homophobie
aucun badge pour l'instant.
JUST SMALL DADDY ISSUES
To do list rp : Rp en cours
Joachim
Jesperi
Jolene & Wilhem

Rp terminés
Jolene

Rp abandonnés
Celyan & Curtis[/url [url=https://www.ivegot99problems.com/t5868-michael-fire-meets-gazoline#109583]Cameron
Summary : Le 4 novembre 1997, Michael voit le jour en Alaska. Il n’y reste pas longtemps puisque la famille déménage au Texas où il grandit jusqu’à ses 17 ans dans ce qu’il croyait être une famille aimante. Illusion qui se brisa lorsqu’il fit son coming-out, ce à quoi ses parents réagissent en voulant l’envoyer en centre de thérapie de conversion. Sa sœur, Jolene, vient le chercher auprès son appel à l’aider et lui révèle toute la vérité : ses parents étaient en fait ses grands-parents, ce qui fait d’elle sa vraie mère. Depuis ce jour, Michael vit avec sa vraie mère et ils ont bâti une solide relation entre eux. Elle l’encourage dans ses études de médecine et, lui, il l’aide par moment dans son boulot. Et son vrai père ? Il ne le connait pas. Il n’a pas voulu en savoir plus sur lui il y a six, mais il commence à se poser des questions depuis un certain temps. Date d'inscription : 11/03/2021
Messages : 49
Pseudo : Fireproof/Béné
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : variable
Multinicks : Hassan El-Fassi / Angelica Flores / Khaled Byers /
Amila Crawford-O'Bomsawin /
Joëlla Skar-Lehkonen /
Avatar : Cody Christian (Pivette)
One last shot. + Curtis / Michael. 8987259c6e5ee320e7bf2efc20e0db870133c9e5r1-270-345_hq
Age : 23 ans
Nationality : Américaine
Origins : Britanniques, mais lointaines
Religion : Athée, la religion a assez dicté sa vie comme ça
Status : Célibataire
Orientation : homosexuel
Work : étude en médecine
Home adress : Dawson Circle, Staten Island
Communities : #LGBT Center Manhattan
#Le Richmond University Medical Center
#Les familles de Dawson Circle
#Les étudiants & profs de Columbia University
Trigger : /
Warning : centre de thérapie de conversion, homophobie
aucun badge pour l'instant.

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
Sujet: Re: One last shot. + Curtis / Michael.Ven 2 Avr - 5:35
Je suis un lève tôt depuis… toujours je crois bien. Dans ma vie d’avant, mes « parents » ne voyaient pas d’un bon œil le fait qu’on se lève tard, donc j’ai pris cette habitude de me réveiller avant 8h. En règle générale, le weekend, j’étais toujours debout à 8h et à 9h j’étais déjà douché, habillé et j’avais déjà déjeuné. Ma mère n’arrête pas de me dire que je peux profiter de mes weekends, que je pouvais faire la grasse matinée au moins une fois par semaine, que ce n’était pas la fin du monde, mais je n’y arrivais tout simplement pas. J’avais l’impression de perdre ma journée si je me levais plus tard. Déjà que j'ai réussis a dormir une heure plus tard depuis que ma mère m'a repris a mes grands-parents parce que, oui, avant mes 17 ans, j'étais toujours réveillé à 7h, même le week-end. Bref, une fois prêt à débuter cette nouvelle journée, j’écris à Celyan et Curtis pour leur proposer une pm de basket, très content qu’ils acceptent et très surpris d’avoir déjà une réponse de Celyan.

La matinée passe très vite. Maman m’a interdit de toucher à mes livres et, comme elle devait se rendre à sa galerie et qu’elle savait que si elle n’était pas là, j’allais me plonger dans de l’étude, elle « m’obligea » à venir avec elle. Bien sûr, ça me faisait toujours plaisir de l’aider à la galerie d’art et ça me faisait tellement rire qu’elle m’oblige à ne pas étudier. Elle doit bien être le seul parent au monde à faire ça. C’est pour cette raison que la matinée a passé bien trop vite. Quand je passe du temps avec ma mère, je ne vois pas les heures défiler. Bien que la galerie se trouve à Brooklyn, je l’invite à manger à Manhattan. Après tout, je n’ai pas ma voiture puisque je n’ai pas eu la brillante idée de faire le chemin avec elle, comme j’ai embarqué avec ma mère. Malgré cette idée de me rapprocher du lieu de rendez-vous avec mes amis, j’arrive à être en retard. Les taxis, c’est vraiment l’enfer ! Et les bouchons new-yorkais aussi. Et c’était pire autour de Central Park. Mais, je finis tout de même par arriver, mon sac de sport sur l’épaule.

- Hey ! Vraiment désolé du retard. Le trafic et l’attente des restos, c’est pas ma faute !

Je me défends en levant les mains dans les airs, un sourire amusé sur les lèvres malgré tout. Je dépose mon sac avec ceux des mes amis, avant de m’approcher tapant sur le ballon que Curtis avait dans les mains pour l’attraper l’instant d’après.

- Promis, je vais tout faire pour vous laisser une chance… au début.

Je rigole en faisant passer le ballon d’une main à l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Sujet: Re: One last shot. + Curtis / Michael.Dim 4 Avr - 12:36
C’est toi qui bossait jusqu’à point d’heure et qui finalement arrivait le premier sur le stade, ça ne devait pas être normal tout ça. Pourtant, c’était le cas, tu étais arrivé au beau milieu du central park, sur le terrain fait pour le basket et le hand. Il n’y avait personne, mais ça n’allait pas tarder à arriver, il faisait beau et il était encore tôt. Tu n’avais pas de ballon étant donné que ce n’était pas ton sport favoris, mais tu savais y jouer. Enfin, tu ne connaissais pas vraiment les règles, mais tu arrivais à te débrouiller et avec Curtis, peut-être que tu t’en sortiras un peu mieux. Face à Michael, ce n’était même pas la peine d’envisager de mettre des points tout seul. Tu avais pris place sur le rebord, déposant ton sac où tu avais mis des bières et de la bouffe. Oui, tu pensais à tout enfin surtout à la boisson et la nourriture, tu faisais toujours attention à ta nutrition pour le reste de la journée, tu pouvais des fois faire des écarts. Dans tous les cas, tu n’allais pas prendre des kilos avec tout le sport que tu faisais, avec tes études, ton stage et ton boulot, clairement ton organisme n’arrivait pas à stocker quoique ce soit. Tu regardais ton téléphone en attendant que les mecs arrivent, tu surfais sur le net et les réseaux sociaux comme toujours. C’est impressionnant comment tu pouvais apprendre des choses tous les jours grâce à ça, les vies privées étaient toujours étalées sur la toile, les couples, les soirées, les conneries. En soit, même si tu ne participais pas une soirée, tu savais déjà ce qui s’était passé. Finalement, plus besoin d’y participer ou même d’avoir des remords de ne pas avoir pu y aller. Tu continuais à faire passer les photos, les informations sur ton téléphone, finalement quelqu’un te tira rapidement de tes pensées. Ton regard se posa directement sur Curtis, ton cousin. Un léger sourire sur tes lèvres, tu remis ton téléphone dans la poche, pas de téléphone avec les potes.

« C’était une jeune demoiselle que tu coachais ? » tu rigolais légèrement à ta blague totalement pourrie, tu aimais bien en savoir plus, tu étais comme ça, toujours à foutre ton nez partout. Ton regard se posa sur ta montre, tu fis une moue plutôt déçu « Dix minutes, et c’est dix minutes de trop. » lançais-tu rapidement. Il prit le ballon rapidement et mis déjà un panier, tu étais dans une belle merde. « Je sens que ça va être catastrophique. » tu rigolais un peu, mais dans peu de temps tu allais clairement moins rire. « J’ai apporté de la bière et un peu de bouffe pour me remonter le moral après ma défaite. » Tu décidas de lever ton cul de la barrière, laissant tes affaires trainer à côté de celle de Curtis, et voilà que le dernier débarquait comme une fleur. « Prends un vélo, tu n’auras plus d’excuse comme ça. » un petit clin d’oeil en direction de Michael. Tu t’échauffais un peu, c’était pas le moment de te faire un claquage ou une connerie de ce genre. « Laissez moi facilement une quinzaine de point en avance, car sinon je suis dans une belle merde. » lâchais-tu en rigolant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sujet: Re: One last shot. + Curtis / Michael.Dim 4 Avr - 16:10
Contrairement à son cousin, Curty n'avait pas eu le temps d'aller sur les réseaux sociaux pour voir ce qui se passait de beau dans le monde virtuel. Curtis s'était plutôt empressé de venir au parc après le dernier entrainement qui avait duré un peu plus long que prévu. Curtis était toujours en couple avec Polly. Même si c'était compliqué entre eux, il n'avait pas la tête à penser à aucune autres femmes. Il était un homme loyal et exclusif. Il pouvait admettre qu'une femme était jolie, mais c'était sans plus. Avec un travail comme le siens, Curtis pouvait coaché des hommes et des femmes de tout âge et de style totalement différent. Des femmes et des hommes en forme, tout comme des gens avec un surplus de poids. Curtis put s'empêcher de rire avant de répondre à la question de son cousin. Oui, c'était une jeune demoiselle dans le style de Kim Kardashian. Tu aurais surement apprécié et elle est nouvellement célibataire mais dommage, tu n'étais pas là. Il haussa des épaules. Elle était possiblement totalement le style de Ce, mais dans le cas de Cutis, qui était Pollysexuel, c'était bien différent. Qui dit celui qui n'arrive jamais à l'heure Curtis était un gars plutôt ponctuel. Il arrivait très rarement à la bourre, mais aujourd'hui c'était différent et pour une fois ou il avait quelques minutes de retard, on le lui reprochais. Il ajouta sur une ton plutôt moqueur Je m'en souviendrai la prochaine fois Il savait que tôt ou tard, ça serait au tour de Celyan d'arriver en retard et ce, peu importe que ça soit lors d'un repas de famille ou une soirée entre pote et il trouverait le moyen de le lui remettre sous le nez à son tour. Curtis prit aussitôt le ballon avant de faire un panier. Je le crois aussi. Si c'était seulement contre toi, j'aurais une chance, mais avec Mickey boy, on est foutu Il sourit vite fait. Il n'y avait que Celyan pour penser à amener de la bière. À ce niveau, Curtis pouvait toujours compter sur son cousin. Et bien tu as passé à tout d'après ce que je peux voir. De mon côté j'ai seulement de l'eau et quelques barres énergitiques

Michael fit enfin son entré. T'en fais pas pour une fois que c'est nous deux un peu en retard.... Michael n'était pas aussitôt arrivé, qu'il se fit déjà enlevé le ballon des mains. Tu sais que j'ai fait un panier avant ton arrivé. Je commence à me demander si ça sera le seul... Curty rigola vite fait. On devrait peut-être oublier le ballon et se mettre de suite à la bière?
Revenir en haut Aller en bas
Michael Turner
To do list rp :
Rp en cours
Joachim
Jesperi
Jolene & Wilhem

Rp terminés
Jolene

Rp abandonnés
Celyan & Curtis[/url [url=https://www.ivegot99problems.com/t5868-michael-fire-meets-gazoline#109583]Cameron
Summary :
Le 4 novembre 1997, Michael voit le jour en Alaska. Il n’y reste pas longtemps puisque la famille déménage au Texas où il grandit jusqu’à ses 17 ans dans ce qu’il croyait être une famille aimante. Illusion qui se brisa lorsqu’il fit son coming-out, ce à quoi ses parents réagissent en voulant l’envoyer en centre de thérapie de conversion. Sa sœur, Jolene, vient le chercher auprès son appel à l’aider et lui révèle toute la vérité : ses parents étaient en fait ses grands-parents, ce qui fait d’elle sa vraie mère. Depuis ce jour, Michael vit avec sa vraie mère et ils ont bâti une solide relation entre eux. Elle l’encourage dans ses études de médecine et, lui, il l’aide par moment dans son boulot. Et son vrai père ? Il ne le connait pas. Il n’a pas voulu en savoir plus sur lui il y a six, mais il commence à se poser des questions depuis un certain temps.
Date d'inscription :
11/03/2021
Messages :
49
Pseudo :
Fireproof/Béné
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
variable
Multinicks :
Hassan El-Fassi / Angelica Flores / Khaled Byers /
Amila Crawford-O'Bomsawin /
Joëlla Skar-Lehkonen /
Avatar :
Cody Christian (Pivette)
One last shot. + Curtis / Michael. 8987259c6e5ee320e7bf2efc20e0db870133c9e5r1-270-345_hq
Age :
23 ans
Nationality :
Américaine
Origins :
Britanniques, mais lointaines
Religion :
Athée, la religion a assez dicté sa vie comme ça
Status :
Célibataire
Orientation :
homosexuel
Work :
étude en médecine
Home adress :
Dawson Circle, Staten Island
Communities :
#LGBT Center Manhattan
#Le Richmond University Medical Center
#Les familles de Dawson Circle
#Les étudiants & profs de Columbia University
Trigger :
/
Warning :
centre de thérapie de conversion, homophobie
aucun badge pour l'instant.
JUST SMALL DADDY ISSUES
To do list rp : Rp en cours
Joachim
Jesperi
Jolene & Wilhem

Rp terminés
Jolene

Rp abandonnés
Celyan & Curtis[/url [url=https://www.ivegot99problems.com/t5868-michael-fire-meets-gazoline#109583]Cameron
Summary : Le 4 novembre 1997, Michael voit le jour en Alaska. Il n’y reste pas longtemps puisque la famille déménage au Texas où il grandit jusqu’à ses 17 ans dans ce qu’il croyait être une famille aimante. Illusion qui se brisa lorsqu’il fit son coming-out, ce à quoi ses parents réagissent en voulant l’envoyer en centre de thérapie de conversion. Sa sœur, Jolene, vient le chercher auprès son appel à l’aider et lui révèle toute la vérité : ses parents étaient en fait ses grands-parents, ce qui fait d’elle sa vraie mère. Depuis ce jour, Michael vit avec sa vraie mère et ils ont bâti une solide relation entre eux. Elle l’encourage dans ses études de médecine et, lui, il l’aide par moment dans son boulot. Et son vrai père ? Il ne le connait pas. Il n’a pas voulu en savoir plus sur lui il y a six, mais il commence à se poser des questions depuis un certain temps. Date d'inscription : 11/03/2021
Messages : 49
Pseudo : Fireproof/Béné
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : variable
Multinicks : Hassan El-Fassi / Angelica Flores / Khaled Byers /
Amila Crawford-O'Bomsawin /
Joëlla Skar-Lehkonen /
Avatar : Cody Christian (Pivette)
One last shot. + Curtis / Michael. 8987259c6e5ee320e7bf2efc20e0db870133c9e5r1-270-345_hq
Age : 23 ans
Nationality : Américaine
Origins : Britanniques, mais lointaines
Religion : Athée, la religion a assez dicté sa vie comme ça
Status : Célibataire
Orientation : homosexuel
Work : étude en médecine
Home adress : Dawson Circle, Staten Island
Communities : #LGBT Center Manhattan
#Le Richmond University Medical Center
#Les familles de Dawson Circle
#Les étudiants & profs de Columbia University
Trigger : /
Warning : centre de thérapie de conversion, homophobie
aucun badge pour l'instant.

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
Sujet: Re: One last shot. + Curtis / Michael.Lun 5 Avr - 0:03
Je suis très rarement en retard, pour ne pas dire jamais, alors bien sûr que je mets la faute sur la circulation et l’attente dans les restos. Heureusement, je n’ai que quelques minutes de retard, ce n’est pas si pire. J’ai raison non ? Puis, bon, ce n’est pas comme s’il faisait froid ou pas beau, donc ça rend l’attente un peu plus agréable. J’arrive même en courant sur le terrain pour montrer à quel point je ne voulais pas être en retard de base. Surtout que c’est moi qui aie proposé ce moment entre pote. Aussi vite que je suis arrivé, aussi vite que je laisse mon sac avec ceux de mes deux potes pour m’avancer vers eux. L’instant d’après, je me retrouve le ballon que Curtis avait dans les mains dans les miennes que je faisais passer d’une main à l’autre. Et voilà que je rigole aux paroles de Celyan.

- Mais quelle bonne idée ! Ça serait tellement pratique de faire Staten Island, Brooklyn, puis Brooklyn, Central Park.

Je lui fais une grimace en réponse à son clin d’œil et à ses paroles. Puis, mon attention se porte sur Curtis.

- C’est nous qui sommes arrivé en retard ? Faut le marquer sur un calendrier vite, c’est un miracle !

Déconné-je déjà. Je laisse Celyan s’échauffer, prenant ma course comme un bon échauffement. Puis, bon, j’ai passé la matinée à déplacer des tableaux, des tables et des chaises, je crois bien que mon corps est assez réveillé pour un petit match amical de basket. Je rigole aux paroles de Curtis et celles de Celyan et encore plus lorsque Curty propose de se mettre tout de suite à la bière. Je n’ai même pas besoin de poser la question que je sais déjà que c’est Celyan qui en a apporté.

- Vous avez si peu fois en moi les gars ? Je suis prêt à vous laisser une chance quand même.

Je fais comme si j’étais réellement blessé par tout ça alors que je suis plus amusé qu’autre chose.

- Je peux jouer avec une main attachée dans le dos si vous préférez avant de se mettre à la bière. Je ne vous pensais pas aussi lâcheur que ça quand même.

Moi, je les pousse et les cherche ? Nooooon! Ok peut-être un peu, mais quand même ! C’était mérité non ? Puis, bon, ils le savent que c’était amical depuis le temps qu’on se connait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité
Sujet: Re: One last shot. + Curtis / Michael.Jeu 8 Avr - 10:08
Il est vrai que tu n’étais pas le meilleur pour être à l’heure, mais en même temps avec tout ce que tu faisais autour, c’était compliqué d’être à l’heure. Tu trouvais toujours des bonnes excuses et en général, ça passait, sauf quand tu te faisais engueuler, mais bon, ça te passait clairement au-dessus. Il était bien difficile de réussir à te toucher, ça faisait bien longtemps que tu avais arrêté de te prendre la tête pour si peu. Alors oui, tu voulais souligner le fait que tu étais à l’heure et surtout le premier des trois, c’était rare, il fallait le marquer quelque part. Donc tu allais certainement faire chier l’équipe avec ça, qu’est-ce que tu pouvais être con quand tu le voulais, ou même sans le vouloir. C’était dans ta nature, tu étais ainsi, mais c’était ce qui faisait ton charme… Tu n’étais pas allé à la salle de sport ce matin, normal tu étais dans ton lit en train de dormir, en train de profiter de ce magnifique rêve. Tu n’allais quand même pas te rendre à la salle de sport, après avoir terminé aussi tard ton service, ce n’était pas possible et surtout tu n’aurais pas été productif. A l’écouter, tu avais louper quelque chose, c’était ton style de femme, dommage. Tu haussas doucement les épaules « C’est bien dommage, j’aurai pu me rincer un peu l’oeil. » tu souriais légèrement et continua sur cette lancée « Ça sera pour une autre fois, tu me préviendras quand tu iras la coacher. » après tout, entre cousin, il fallait s’aider non ? Lui, il se prenait tout de même moins la tête que toi. Une seule femme lui suffisait, tu étais bien content pour lui, contrairement à toi. Tu n’aurais peut-être jamais de sentiments, peut-être que tu finirais seul ta vie. Triste histoire, tu chassas rapidement cette pensée, pour finalement avouer « Rhooo tout de suite. » soufflais-tu, déçu qu’on souligne son manque de ponctualité. « Il m’arrive parfois d’avoir une illumination et d’arriver à l’heure, pas souvent, mais ça m’arrive. » . Toujours en train de se chercher, de se taquiner, mais c’était ta relation avec ton cousin, tu l’appréciais. Tu te demandais bien ce que tu serais sans l’avoir à tes côtés, une relation proche, un peu comme un frère. Tu décidas enfin de bouger ton cul de la barrière, laissant tes affaires derrière toi. Le téléphone dans le sac avec les bières et la bouffe, direction l’échauffement. C’était primordial, sachant que tu n’avais pas encore fait de sport et que tu sortais du lit. « Je pense toujours à tout avec vous, sinon on serait pas dans la merde. Et vu que je savais qu’on avait aucune chance, autant prévoir ce qu’il faut pour nous faire oublier la défaite ! » lançais-tu en rigolant. Commençant à courir un peu, bougeant tes bras, poignets etc. Michael arriva, encore plus en retard que le second « Un vélo électrique, pas besoin de pédaler, je suis sur que tu gagnerais du temps en passant par les ruelles ! » une chose à faire, ça sera peut-être ta prochaine occupation. « Petit con » soufflais-tu en rigolant, tu imaginais déjà le calendrier avec l’exploit marqué dessus. Tu pris place au centre du terrain, ton regard qui se posa un coup sur lui, un coup sur Curtis. « Sincèrement, avec les deux mains dans le dos et les yeux bandés, ça pourrait être pas mal non ? » tu haussais les sourcils, histoire d’appuyer tes dires. « Bon, à deux, si on te fauche, il y a peut-être moyen d’arriver à en mettre. » tu n’étais pas du tout sur les règles, tu instaurais souvent tes propres règles, histoire de faire gueuler tout le monde. « Tu comprendras, que le ballon nous revient pour commencer. » soufflais-tu avec un grand sourire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Sujet: Re: One last shot. + Curtis / Michael.Ven 9 Avr - 16:49
Pour une fois qu'il était à l'heure, Celyan pouvait bien le lui remettre sous le nez. Curtis était normalement celui qui arrivait le premier et ce, peu importe l'occasion. Celyan avait cette tendance à arriver en retard, encore plus lorsqu'il s'agissait des repas de famille et il avait normalement une très bonne excuse. Celyan aurait dû venir à la salle de sport aujourd'hui. Du coup, il aurait pu apprécier le spectacle, mais dommage pour lui, il n'était pas là.

Possiblement que oui Cette fille n'était pas du tout le genre de Curtis, mais il savait que Celyan apprécierait. Ça sera mardi 18h. Elle arrive normalement pile à l'heure ou avec un peu de retard, mais elle aime bien trainer un peu après. Curtis analysait pas tous les allés venus de ses clients, mais il remarquait parfois les habitudes de certains. Il savait que Celyan aimait bien les distractions et sa cliente s'était fait larguer récemment et qu'elle avait besoin de distractions. Elle lui avait cassé les oreilles à ce propos durant prêt d'une heure. Il fallait bien qu'il trouve un moyen de se racheter à propos de son retard.

Oui toute suite et si ça cette illumination devrait t'arriver la prochaine fois ou l'on aura un repas de famille chez les grand-parents par solidarité! Curtis n'avait pas besoin d'être le centre de l'attention. Au moins avec Celyan il pouvait faire distraction. Il n'aimait pas devoir trouver des excuses bidon pour expliquer l'absence de Polly ou encore discuter de ses résultats scolaires. Son demi frère de 2 ans et sa demi soeur de 7 ans étaient bien mignons, mais ils n'étaient pas encore les meilleurs pour comprendre d'un coup d'oeil que c'était le temps de faire diversion.

Curty sourit à son cousin. Et c'est pour ça que je t'aime! Il n'avait jamais de mal à ouvrir sur ses sentiments envers ses amis et surtout sa famille.

Michael fit ENFIN son arrivé à son tour.

Quant à avoir un vélo électrique, pourquoi pas une planche à roulette. C'est moins difficile à trainer et beaucoup plus amusant. Là maintenant ça donnait envie à Curtis d'en faire. Curtis put s'empêcher de rire tout en prenant place sur le terrain.

Peut-être bien que oui! Au moins comme ça, on arriverait un peu à avoir le ballon. Curtis rigola de plus belle. Si on joue au delà des règles, oui, ça pourra le faire Curtis hocha positivement de la tête. Pour le coup, il décida de ne pas gueuler, puisque c'était à SON avantage et qu'il préférait un peu gagner et il hocha positivement de la tête à l'affirmation de son cousin. De toute manière, Curtis était déjà prêt à admettre forfait et boire quelques bières.
Revenir en haut Aller en bas
Michael Turner
To do list rp :
Rp en cours
Joachim
Jesperi
Jolene & Wilhem

Rp terminés
Jolene

Rp abandonnés
Celyan & Curtis[/url [url=https://www.ivegot99problems.com/t5868-michael-fire-meets-gazoline#109583]Cameron
Summary :
Le 4 novembre 1997, Michael voit le jour en Alaska. Il n’y reste pas longtemps puisque la famille déménage au Texas où il grandit jusqu’à ses 17 ans dans ce qu’il croyait être une famille aimante. Illusion qui se brisa lorsqu’il fit son coming-out, ce à quoi ses parents réagissent en voulant l’envoyer en centre de thérapie de conversion. Sa sœur, Jolene, vient le chercher auprès son appel à l’aider et lui révèle toute la vérité : ses parents étaient en fait ses grands-parents, ce qui fait d’elle sa vraie mère. Depuis ce jour, Michael vit avec sa vraie mère et ils ont bâti une solide relation entre eux. Elle l’encourage dans ses études de médecine et, lui, il l’aide par moment dans son boulot. Et son vrai père ? Il ne le connait pas. Il n’a pas voulu en savoir plus sur lui il y a six, mais il commence à se poser des questions depuis un certain temps.
Date d'inscription :
11/03/2021
Messages :
49
Pseudo :
Fireproof/Béné
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
variable
Multinicks :
Hassan El-Fassi / Angelica Flores / Khaled Byers /
Amila Crawford-O'Bomsawin /
Joëlla Skar-Lehkonen /
Avatar :
Cody Christian (Pivette)
One last shot. + Curtis / Michael. 8987259c6e5ee320e7bf2efc20e0db870133c9e5r1-270-345_hq
Age :
23 ans
Nationality :
Américaine
Origins :
Britanniques, mais lointaines
Religion :
Athée, la religion a assez dicté sa vie comme ça
Status :
Célibataire
Orientation :
homosexuel
Work :
étude en médecine
Home adress :
Dawson Circle, Staten Island
Communities :
#LGBT Center Manhattan
#Le Richmond University Medical Center
#Les familles de Dawson Circle
#Les étudiants & profs de Columbia University
Trigger :
/
Warning :
centre de thérapie de conversion, homophobie
aucun badge pour l'instant.
JUST SMALL DADDY ISSUES
To do list rp : Rp en cours
Joachim
Jesperi
Jolene & Wilhem

Rp terminés
Jolene

Rp abandonnés
Celyan & Curtis[/url [url=https://www.ivegot99problems.com/t5868-michael-fire-meets-gazoline#109583]Cameron
Summary : Le 4 novembre 1997, Michael voit le jour en Alaska. Il n’y reste pas longtemps puisque la famille déménage au Texas où il grandit jusqu’à ses 17 ans dans ce qu’il croyait être une famille aimante. Illusion qui se brisa lorsqu’il fit son coming-out, ce à quoi ses parents réagissent en voulant l’envoyer en centre de thérapie de conversion. Sa sœur, Jolene, vient le chercher auprès son appel à l’aider et lui révèle toute la vérité : ses parents étaient en fait ses grands-parents, ce qui fait d’elle sa vraie mère. Depuis ce jour, Michael vit avec sa vraie mère et ils ont bâti une solide relation entre eux. Elle l’encourage dans ses études de médecine et, lui, il l’aide par moment dans son boulot. Et son vrai père ? Il ne le connait pas. Il n’a pas voulu en savoir plus sur lui il y a six, mais il commence à se poser des questions depuis un certain temps. Date d'inscription : 11/03/2021
Messages : 49
Pseudo : Fireproof/Béné
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : variable
Multinicks : Hassan El-Fassi / Angelica Flores / Khaled Byers /
Amila Crawford-O'Bomsawin /
Joëlla Skar-Lehkonen /
Avatar : Cody Christian (Pivette)
One last shot. + Curtis / Michael. 8987259c6e5ee320e7bf2efc20e0db870133c9e5r1-270-345_hq
Age : 23 ans
Nationality : Américaine
Origins : Britanniques, mais lointaines
Religion : Athée, la religion a assez dicté sa vie comme ça
Status : Célibataire
Orientation : homosexuel
Work : étude en médecine
Home adress : Dawson Circle, Staten Island
Communities : #LGBT Center Manhattan
#Le Richmond University Medical Center
#Les familles de Dawson Circle
#Les étudiants & profs de Columbia University
Trigger : /
Warning : centre de thérapie de conversion, homophobie
aucun badge pour l'instant.

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
Sujet: Re: One last shot. + Curtis / Michael.Jeu 13 Mai - 3:09
J’ai tout fait pour arriver le moins en retard possible puisque j’ai horreur d’être en retard, mais ce n’est pas une chose facile à faire lorsqu’on habite à New-York et qu’il faut changer de quartier. Et ça c’est sans compter que finalement l’attente des les restaurants a été plus longue que prévu. Bref, pleins de raisons qui expliquent mon retard et que je ne pouvais pas contrôler. Et pourtant j’ai vraiment tout fait pour arriver à l’heure. Je n’ai même pas pris de desserts et j’ai même laissé ma mère payer seule pour filer plus vite du restaurant et attraper le premier taxis qui passait par là. Évidemment, comme c’était en pleine heure de dîner, il y a avait pleins de bouchons de circulation pour rentrer à Manhattan et, encore plus, proche de central park. Tout ça pour dire que, finalement, j’aurais du savoir en partant du resto que j’allais être en retard. Mais, non, j’ai préféré vivre dans le déni.

- Encore mieux ! Après tout, j’ai pas fait trois quartiers depuis 8h ce matin moi, rigolé-je. Et toujours aussi pratique pour traverser tout New-York, oui ! ironisé-je à nouveau à l’idée de faire tout ce trajet en planche à roulette. Je crois que je vais partir avec ma voiture la prochaine fois, ça sera surement plus pratique qu’un vélo ou un skate.

Je ris à nouveau en secouant la tête. Et je ris encore plus lorsque Celyan me traite de petit con à mon idée de marquer cet événement sur un calendrier.

- Je peux rester sur le banc aussi t’en cas faire, hein ?

Répliqué-je en rigolant et en pointant le banc du pouce à leur réplique. C’est sûr que si j’ai les deux mains dans le dos, ils auront le ballons qu’à eux. Et voilà que j’éclate un peu plus de rire quand Celyan propose à Curtis de me faucher pour avoir peut-être la chance dans mettre. Qu’est-ce qu’ils me désespèrent, mais putain que je les aime quand même. En les voyant essayer de trouver un moyen de toucher le plus possible au ballon, je lève les yeux au ciel, un sourire sur le coin des lèvres.

- Un peu faire un contre deux, moi ça me dérange pas si ça peut vous mettre en confiance les gars. On peut même dire que je dois faire plus de points que vous pour gagner, tant qu’à ne pas suivre les règles.

Je rigole avant de rire un peu plus lorsque Celyan affirme qu’ils commencent avec le ballon. Je secoue la tête pour la forme et lui lance ledit ballon l’instant d’après. Puis, je me place sur le terrain prêt à commencer.

- Aller je suis prêt ! C’est une partie de combien qu’on fait ?

Je demande les narguant avec mon sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Sujet: Re: One last shot. + Curtis / Michael.
Revenir en haut Aller en bas
 

One last shot. + Curtis / Michael.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I've got 99 problems :: manhattan - city center :: uptown :: Central Park-