La nouvelle version a été installée cute ! Pour découvrir les nouveautés c'est par ici & pour commenter c'est ici
Découvrez les badges, de quoi rendre votre profil encore plus personnalisé love ça se passe par ici !
Vous êtes un peu paumés ? hidebox Rendez vous sur : www.keskispass.com
S'intégrer sur un gros forum, le mode d'emploi excited A découvrir par iciii avec toutes les initiatives mises en place !
Le deal à ne pas rater :
Précommande des jeux-vidéo Pokémon Diamiant, Perle et Légendes ...
99.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Oh no… Why are you here ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joachim Byers
To do list rp :
Khaled - Brother, remember me the way you used to love me
Michael - Oh no... Why are you here ?
Erin - We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars
Summary :
La vie n'est pas toujours simple, voir rarement. Autant Joachim a-t-il pu être un gamin choyé par la vie, par sa famille, qu'il a pu être abandonné par tout espoir. Sa vie est remplie de haut et de bas. Quand quelque chose semble être réglée et que la paix règne depuis trop longtemps, c'est là que la réalité vient le frapper à nouveau. Il a peut-être atteint le fond, mais il compte bien nager de nouveau vers la surface.
Date d'inscription :
07/05/2021
Messages :
15
Pseudo :
RavenKlas
Player's pronoun :
Il
Rythme de rp :
TRÈS varié
Multinicks :
Quentin Karlson / Ezekiel Tio Flores / Wilhelm Crawford / Edouard O'Bomsawin
Avatar :
Brandon Flynn + RavenKlas
Oh no… Why are you here ? Ddkl
Age :
23 ans
Nationality :
Américain
Origins :
Américain avec supposément un brin d'Allemand
Religion :
Catholique de force, mais loin d'être pratiquant.
Status :
Célibataire
Orientation :
Homosexuel
Work :
Étudiant en astronomie
Home adress :
Sans adresse fixe, mais forcé de vivre chez son frère
Communities :
- ici vos communautés !
Trigger :
/
Warning :
Usage de Drogue & Overdose, Prostitution, Abus psychologique
Oh no… Why are you here ? 25Oh no… Why are you here ? 9Oh no… Why are you here ? 16bOh no… Why are you here ? 105Oh no… Why are you here ? 59Oh no… Why are you here ? 200801052616974776Oh no… Why are you here ? 200801051713445219Oh no… Why are you here ? 82Oh no… Why are you here ? 39Oh no… Why are you here ? 88Oh no… Why are you here ? 51Oh no… Why are you here ? 113
I NEED HELP
To do list rp : Khaled - Brother, remember me the way you used to love me
Michael - Oh no... Why are you here ?
Erin - We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars
Summary : La vie n'est pas toujours simple, voir rarement. Autant Joachim a-t-il pu être un gamin choyé par la vie, par sa famille, qu'il a pu être abandonné par tout espoir. Sa vie est remplie de haut et de bas. Quand quelque chose semble être réglée et que la paix règne depuis trop longtemps, c'est là que la réalité vient le frapper à nouveau. Il a peut-être atteint le fond, mais il compte bien nager de nouveau vers la surface. Date d'inscription : 07/05/2021
Messages : 15
Pseudo : RavenKlas
Player's pronoun : Il
Rythme de rp : TRÈS varié
Multinicks : Quentin Karlson / Ezekiel Tio Flores / Wilhelm Crawford / Edouard O'Bomsawin
Avatar : Brandon Flynn + RavenKlas
Oh no… Why are you here ? Ddkl
Age : 23 ans
Nationality : Américain
Origins : Américain avec supposément un brin d'Allemand
Religion : Catholique de force, mais loin d'être pratiquant.
Status : Célibataire
Orientation : Homosexuel
Work : Étudiant en astronomie
Home adress : Sans adresse fixe, mais forcé de vivre chez son frère
Communities : - ici vos communautés !
Trigger : /
Warning : Usage de Drogue & Overdose, Prostitution, Abus psychologique
Oh no… Why are you here ? 25Oh no… Why are you here ? 9Oh no… Why are you here ? 16bOh no… Why are you here ? 105Oh no… Why are you here ? 59Oh no… Why are you here ? 200801052616974776Oh no… Why are you here ? 200801051713445219Oh no… Why are you here ? 82Oh no… Why are you here ? 39Oh no… Why are you here ? 88Oh no… Why are you here ? 51Oh no… Why are you here ? 113

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
Sujet: Oh no… Why are you here ?Jeu 13 Mai - 0:03
Oh no… Why are you here ?
Feat. Michael & Joachim


⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝

J’ai beau le juger, j’ai beau le critiquer, j’ai beau être une merde avec lui, Khaled réussi quand-même à trouver la motivation de m’aider. Avoir été à sa place, j’aurais abandonné depuis longtemps. En fait, je dis ça, mais j’en sais rien, j’ai pas vécu ce côté d’une telle situation. En tout cas, lui sait comment s’y prendre pour arranger les choses. Justement, une des choses qu’il a réglé, c’est ma situation scolaire. On ne se le cachera pas, mes notes ont fait une chute intense, assez pour que je perde ma bourse et ma place dans l’équipe de basket. Et ça, ça a été extrêmement dur pour le moral. Alors Khal a parlé avec le directeur de l’université pour lui expliquer ma situation et voir s’il n’y aurait pas moyen de moyenner. Ils ont réussi à s’entendre sur une façon de procéder, d’où la raison pour laquelle je suis actuellement assis au bureau du directeur dans une conversion peu intéressante à mon goût.

Joachim… Tu sais que si tu étais venu m’en parler plus tôt, on aurait pu trouver moyen de t’aider.

Je roule les yeux à cette remarque.

Sauf votre respect, si j’avais vraiment eu envie de parler de ma vie privée, ce qui n’est pas le cas, mais trop tard parce que Khaled l’a fait, vous ne seriez pas la personne que j’irais voir. Et puis, il est trop tard, ce qui est fait, est fait.

Je peux très bien voir que ça le déçoit ce que je lui dit, la situation en soit, mais il n’y peut rien au final. C’est vrai que j’aurais pu faire telle ou telle chose, mais je ne l’ai pas fait et il est impossible d’aller dans le passé.

Bien.. Alors comme j’en ai discuté avec votre frère, le conseil accepte de te donner une seconde chance, vu les circonstances. Par contre, quelques conditions s’appliquent. Premièrement, nous exigeons que tu passes tous tes cours pour la prochaine session, si tout va bien, nous verrons ce qui en sera pour celle d’hiver. Deuxièmement, nous demandons qu’à ton retour dans l’établissement, tu aies cessé toute consommation de drogue. Tu dois comprendre qu’on ne peut pas simplement te reprendre parmi nous si tu représentes encore une instabilité pour nous. Si tu es d’accord avec tout ça, je vais simplement te demander de signer ces papiers qui affirme que tu nous donnes ton accord pour que l’on puisses demander un teste de dépistage au début ainsi qu’au courant de la session. Après avoir signé, je te libère. Ne t’inquiètes pas, je ne te garderai pas pour te faire un discours sur tout ça.

Ceci étant dit, il me tend les papiers et un stylo. Ai-je vraiment le choix ? Si je dis non, alors quoi ? Je retourne à la case départ. Ça te donne l’impression que t’as le choix alors qu’en vrai, t’en as pas vraiment. Je prend donc le stylo et signe aux endroits indiqués. J’ai l’impression que je vais en faire beaucoup de ces tests… Lorsque je passe au travers du contrat, je le salut d’un signe de tête et je sors. Aussitôt ai-je traversé la porte de son bureau que je remets mon capuchon sur ma tête. Il y a des étudiants qui sont là à se promener et je n’ai pas envie de croiser un quelconque regard alors si je réduis mon champ de vision, y’a moins de risque.

Je déambule donc dans les couloirs en direction du bureau de l’entraineur de Basket. Faut que je vois avec lui s’il y a possibilité que je puisse réintégrer l’équipe. Bon, c’est sur qu’avec la gueule que j’ai. il va me dire un truc du genre Vas te ramasser quelques kilo et de la volonté et ensuite on en parlera. parce qu’il est étrange comme ça, mais j’ai besoin d’une réponse. En fait, j’ai besoin d’un oui, par que bien franchement, si je ne peux pas réintégrer l’équipe, je crois que je suis aussi bien de juste pas revenir à l’université. Oui, le basket a une si grande place dans ma vie. Et puis, je m’ennuie de mes coéquipiers. Et je m’ennuie de ce petit groupe qu’on avait… Un soupire se glisse hors de mes lèvres alors que je frotte mes yeux. Ce n’est pas une chose à faire en marchant, parce que comme de fait, je ne vois pas cet obstacle qui se trouve à mes pieds et qui me fait dès lors perdre l’équilibre et planter.
⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝



PIVETTE

_________________
I'm too far gone, you can't save me. And I don't care, fucking hate me. I popped a pill and I'm faded


Dernière édition par Joachim Byers le Lun 17 Mai - 15:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael Turner
To do list rp :
Rp en cours
Celyan & Curtis
Cameron
Summary :
Le 4 novembre 1997, Michael voit le jour en Alaska. Il n’y reste pas longtemps puisque la famille déménage au Texas où il grandit jusqu’à ses 17 ans dans ce qu’il croyait être une famille aimante. Illusion qui se brisa lorsqu’il fit son coming-out, ce à quoi ses parents réagissent en voulant l’envoyer en centre de thérapie de conversion. Sa sœur, Jolene, vient le chercher auprès son appel à l’aider et lui révèle toute la vérité : ses parents étaient en fait ses grands-parents, ce qui fait d’elle sa vraie mère. Depuis ce jour, Michael vit avec sa vraie mère et ils ont bâti une solide relation entre eux. Elle l’encourage dans ses études de médecine et, lui, il l’aide par moment dans son boulot. Et son vrai père ? Il ne le connait pas. Il n’a pas voulu en savoir plus sur lui il y a six, mais il commence à se poser des questions depuis un certain temps.
Date d'inscription :
11/03/2021
Messages :
34
Pseudo :
Fireproof/Béné
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
j'essaie 1 au deux semaines
Multinicks :
Hassan El-Fassi / Angelica Flores / Khaled Byers /
Avatar :
Cody Christian (Pivette)
Oh no… Why are you here ? 8987259c6e5ee320e7bf2efc20e0db870133c9e5r1-270-345_hq
Age :
23 ans
Nationality :
Américaine
Origins :
Britanniques, mais lointaines
Religion :
Athée, la religion a assez dicté sa vie comme ça
Status :
Célibataire
Orientation :
homosexuel
Work :
étude en médecine
Home adress :
Dawson Circle, Staten Island
Communities :
#LGBT Center Manhattan
#Le Richmond University Medical Center
#Les familles de Dawson Circle
#Les étudiants & profs de Columbia University
Trigger :
/
Warning :
centre de thérapie de conversion
aucun badge pour l'instant.
JUST SMALL DADDY ISSUES
To do list rp : Rp en cours
Celyan & Curtis
Cameron
Summary : Le 4 novembre 1997, Michael voit le jour en Alaska. Il n’y reste pas longtemps puisque la famille déménage au Texas où il grandit jusqu’à ses 17 ans dans ce qu’il croyait être une famille aimante. Illusion qui se brisa lorsqu’il fit son coming-out, ce à quoi ses parents réagissent en voulant l’envoyer en centre de thérapie de conversion. Sa sœur, Jolene, vient le chercher auprès son appel à l’aider et lui révèle toute la vérité : ses parents étaient en fait ses grands-parents, ce qui fait d’elle sa vraie mère. Depuis ce jour, Michael vit avec sa vraie mère et ils ont bâti une solide relation entre eux. Elle l’encourage dans ses études de médecine et, lui, il l’aide par moment dans son boulot. Et son vrai père ? Il ne le connait pas. Il n’a pas voulu en savoir plus sur lui il y a six, mais il commence à se poser des questions depuis un certain temps. Date d'inscription : 11/03/2021
Messages : 34
Pseudo : Fireproof/Béné
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : j'essaie 1 au deux semaines
Multinicks : Hassan El-Fassi / Angelica Flores / Khaled Byers /
Avatar : Cody Christian (Pivette)
Oh no… Why are you here ? 8987259c6e5ee320e7bf2efc20e0db870133c9e5r1-270-345_hq
Age : 23 ans
Nationality : Américaine
Origins : Britanniques, mais lointaines
Religion : Athée, la religion a assez dicté sa vie comme ça
Status : Célibataire
Orientation : homosexuel
Work : étude en médecine
Home adress : Dawson Circle, Staten Island
Communities : #LGBT Center Manhattan
#Le Richmond University Medical Center
#Les familles de Dawson Circle
#Les étudiants & profs de Columbia University
Trigger : /
Warning : centre de thérapie de conversion
aucun badge pour l'instant.

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
Sujet: Re: Oh no… Why are you here ?Ven 14 Mai - 5:45
Je suis en vacances d’été et trop heureux de l’être enfin ! Je viens de terminer mon bac en biologie quand même ! Faut fêter ça ! Bon… ça ne sera pas pour tout de suite la fête malheureusement. En plus, je ne suis pas vraiment de type à faire la fête. Je traîne toujours des pieds lorsque Sookie me traîne de force à l’une de ses soirées. Alors, ce n’est certainement pas moi qui vais organiser un party pour fêter ça. En plus, je suis trop épuisé pour ça. Ça l’air de rien, mais combiner cours, pratiques et matchs de basket et énormément d’heures d’étude pour avoir le plus de A possible, c’est totalement et complètement épuisant. Alors, là, présentement, je n’ai qu’une seule envie : me levé tard et regarder les séries que je n’avais pas le temps de regarder pendant l’année scolaire. Et qu’est-ce que ça fait du bien ! Je vois bien que ma mère est heureuse de me voir faire des choses normales de jeunes de mon âge et je trouve ça vraiment drôle. C’est vrai quoi ! Quelle mère est contente de voir son fils foiré dans le salon devant la télé toute l’après-midi ? Il n’y a bien que ma mère pour ça ! Alors oui, mes vacances d’été commencent très relaxe et c’est bien parfait comme ça.

Bon, ça c’était avant que le coach ne communique avec moi pour me demander de passer à son bureau puisqu’il avait besoin de moi. Mais pourquoi ? L’université est terminée. La saison de basket est terminée. Alors pourquoi il avait besoin de moi ? Il a de la difficulté à gonfler les ballons ? Malgré ma non-envie de me déplacer jusqu’à Columbia, je garde le même enthousiaste que j’ai lorsque je parle avec ce dernier en lui disant que j’allais être là sans faute. Alors je joins le geste à la parole et file à la douche à la place de me laisser tomber sur le canapé pour continuer cette nouvelle série dont tout le monde m’a parlé pendant les derniers mois. À peine une vingtaine de minutes plus tard, je suis fin prêt et déjà dans la voiture direction Columbia. Et encore plusieurs minutes plus tard, je suis en train de déambuler dans ses couloirs que je n’avais pas traversé depuis plusieurs jours déjà. Je finis par toquer à la porte du bureau du Coach qui me dit d’aussitôt rentrer, ce que je fais.

- Ah bonjour Turner ! Assis toi.

Je lui réponds un simple bonjour en prenant place sur une chaise devant son bureau toujours aussi intrigué par la raison qui m’a fait venir ici. Il doit bien voir mon trouble – ou peut-être ma peur aussi – puisqu’il n’attend pas plus longtemps pour reprendre la parole.

- Je ne passerais pas par quatre chemins. Notre capitaine, Foley, a terminé ses études, donc il faut que je nomme un nouveau capitaine pour la prochaine saison. Un gars qui sera mené l’équipe au sommet du classement et qui sera souder l’équipe et la motiver. Foley t’a fortement recommandé puisqu’il t’a vu allé lorsqu’il s’était tordu la cheville au début de la saison. Il est assuré que tu seras parfait pour ce rôle. Et je suis parfaitement d’accord avec lui. Tu es notre meilleur joueur. En fait, tu es le joueur que toutes les universités voudraient dans leur équipe puisque tu joues en équipe. Tu joues pour l’équipe et ça c’est beau et, surtout, très rare. Donc, oui, je te veux comme capitaine la saison prochaine. Bien évidemment, ça sera officiel qu’en septembre prochain, mais je voulais savoir si tu étais partant et d’accord.

- Si je suis d’accord ?! Mais, bien sûr que je le suis ! C’est vraiment trop génial ! Merci d’avoir penser à moi Coach.

M’exclamé-je. Moi, capitaine !? C’est juste complètement fou. Je ne pensais jamais pouvoir avoir ce titre. Et Foley qui veut me passer le flambeau, je n’y crois pas non plus et pourtant ça arrive bien. Parce que, oui, j’ai eu le réflexe d’essayer de lire quelque chose pour voir si j’étais en train de rêver et, non, je ne rêve pas. Je suis capable de lire, donc je ne rêve pas. Et comme futur nouveau capitaine, j’ai aidé le Coach avec l’inventaire du matériel et à tout bien ranger pour l’été avant de repartir toujours sur mon petit nuage. Moi, capitaine ! C’est juste incroyable !

Et pouf ! Je retombe les pieds sur terre lorsque, au détour d’un couloir, je rattrape un jeune homme juste avant qu’il ne se retrouve face première contre le sol. J’ai même failli tomber avec lui en voulant le retenir dans sa chute. C’est alors qu’on retrouve notre équilibre que je prends la parole pour la première fois.

- Faut faire attention à où on met l- Jo’? Joachim ?!

Dis-je totalement surpris de voir Jo’ devant moi, mais tellement heureux en même temps. Il a disparu du jour au lendemain, sans donner de nouvelles alors c’est clair que je suis heureux de le revoir, même s’il ne semble pas être au mieux de sa forme. Ce qui m’inquiète malgré moi.

- Content de te revoir ! Je m- on s’est inquiété de ne plus avoir de nouvelle de toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joachim Byers
To do list rp :
Khaled - Brother, remember me the way you used to love me
Michael - Oh no... Why are you here ?
Erin - We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars
Summary :
La vie n'est pas toujours simple, voir rarement. Autant Joachim a-t-il pu être un gamin choyé par la vie, par sa famille, qu'il a pu être abandonné par tout espoir. Sa vie est remplie de haut et de bas. Quand quelque chose semble être réglée et que la paix règne depuis trop longtemps, c'est là que la réalité vient le frapper à nouveau. Il a peut-être atteint le fond, mais il compte bien nager de nouveau vers la surface.
Date d'inscription :
07/05/2021
Messages :
15
Pseudo :
RavenKlas
Player's pronoun :
Il
Rythme de rp :
TRÈS varié
Multinicks :
Quentin Karlson / Ezekiel Tio Flores / Wilhelm Crawford / Edouard O'Bomsawin
Avatar :
Brandon Flynn + RavenKlas
Oh no… Why are you here ? Ddkl
Age :
23 ans
Nationality :
Américain
Origins :
Américain avec supposément un brin d'Allemand
Religion :
Catholique de force, mais loin d'être pratiquant.
Status :
Célibataire
Orientation :
Homosexuel
Work :
Étudiant en astronomie
Home adress :
Sans adresse fixe, mais forcé de vivre chez son frère
Communities :
- ici vos communautés !
Trigger :
/
Warning :
Usage de Drogue & Overdose, Prostitution, Abus psychologique
Oh no… Why are you here ? 25Oh no… Why are you here ? 9Oh no… Why are you here ? 16bOh no… Why are you here ? 105Oh no… Why are you here ? 59Oh no… Why are you here ? 200801052616974776Oh no… Why are you here ? 200801051713445219Oh no… Why are you here ? 82Oh no… Why are you here ? 39Oh no… Why are you here ? 88Oh no… Why are you here ? 51Oh no… Why are you here ? 113
I NEED HELP
To do list rp : Khaled - Brother, remember me the way you used to love me
Michael - Oh no... Why are you here ?
Erin - We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars
Summary : La vie n'est pas toujours simple, voir rarement. Autant Joachim a-t-il pu être un gamin choyé par la vie, par sa famille, qu'il a pu être abandonné par tout espoir. Sa vie est remplie de haut et de bas. Quand quelque chose semble être réglée et que la paix règne depuis trop longtemps, c'est là que la réalité vient le frapper à nouveau. Il a peut-être atteint le fond, mais il compte bien nager de nouveau vers la surface. Date d'inscription : 07/05/2021
Messages : 15
Pseudo : RavenKlas
Player's pronoun : Il
Rythme de rp : TRÈS varié
Multinicks : Quentin Karlson / Ezekiel Tio Flores / Wilhelm Crawford / Edouard O'Bomsawin
Avatar : Brandon Flynn + RavenKlas
Oh no… Why are you here ? Ddkl
Age : 23 ans
Nationality : Américain
Origins : Américain avec supposément un brin d'Allemand
Religion : Catholique de force, mais loin d'être pratiquant.
Status : Célibataire
Orientation : Homosexuel
Work : Étudiant en astronomie
Home adress : Sans adresse fixe, mais forcé de vivre chez son frère
Communities : - ici vos communautés !
Trigger : /
Warning : Usage de Drogue & Overdose, Prostitution, Abus psychologique
Oh no… Why are you here ? 25Oh no… Why are you here ? 9Oh no… Why are you here ? 16bOh no… Why are you here ? 105Oh no… Why are you here ? 59Oh no… Why are you here ? 200801052616974776Oh no… Why are you here ? 200801051713445219Oh no… Why are you here ? 82Oh no… Why are you here ? 39Oh no… Why are you here ? 88Oh no… Why are you here ? 51Oh no… Why are you here ? 113

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
Sujet: Re: Oh no… Why are you here ?Ven 14 Mai - 13:46
Oh no… Why are you here ?
Feat. Michael & Joachim


⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝

J’étais déjà prêt à faire la rencontre du plancher. Après tout, ce serait mon genre de chance dans la vie. Ça serait juste bien représentatif de ma vie, non ? Non, faut pas que je pense comme ça. C’était le cas, mais là, les choses vont pour le mieux. C’est ainsi que je dois penser. Positif. Il parait que ça aide à faire en sorte que les choses aillent mieux. Et c’est un peu le cas, je crois. J’ai osé croire que les choses pourraient aller mieux et me voilà de nouveau dans l’université à faire ce qu’il se doit d’être fait pour être repris. Ça commence bien. Je vais pouvoir me remettre aux études plus assidûment, comme avant, sans être déconcentré par tout. Soyons honnêtes, ces derniers moi, je n’ai pas réellement eu la chance de pouvoir me concentrer sur mes études sans être distrait par un paquet de chose. Je dis pas que ça va pas être le cas maintenant, c’est claire que je vais avoir la tête ailleurs comme pas possible, mais je vais faire de mon mieux. Ça ne sera pas facile, j’en suis convaincu. Même que je me dis que je devrais peut-être juste prendre une année sabbatique pour me donner le temps de me replacer les esprits. Ou je pourrais simplement abandonner les études au complet… Non, mauvaise idée. J’ai besoin de quelque chose pour m’occuper l’esprit, mais surtout, j’ai besoin de réintégrer l’équipe et si je ne suis pas étudiant ici, c’est mort.

Mais physiquement, j’étais préparé à me retrouver au sol après m’être pris le pied dans… Dans quoi au juste ? Je ne sais pas, je ne regardais pas où j’allais. À ma surprise, ce n’est pas ce qui arrive. Ça me prend quelques secondes avant d’assimiler ce qu’il se passe, que quelqu’un m’a rattrapé pour éviter que je me pète la gueule, carrément. Aussitôt mon équilibre retrouvé, je recule de quelques pas, toujours pas prêt pour de la proximité et du contact. Faut pas trop en demander non plus. J’étais déjà prêt à répliquer lorsqu’il me dit de faire attention, mais je bug en entendant mon nom. Je sais que je connais cette voix, mais il faut que je redresse la tête pour bien l’observer avant de comprendre de qui il s’agit. Eh merde... C’est Michael. Je soupir en détournant brièvement le regard, le temps de prendre sur moi pour pas juste foutre le camp. J’étais pas préparé mentalement à croiser quelqu’un que je connais ici. C’est pas que je suis pas content de le voir, bien franchement, c’est une présence qui m’a énormément manqué, mais j’aurais préféré que ça aille à plus tard, lorsque je serais un peu plus… Présentable quoi. Je me redresse un peu, peut-être pour avoir l’air moins mort, et retire le capuchon de ma tête. J’en profite pour replacer mes cheveux d’un passage de ma main dans ceux-ci et lui fais un bref sourire.

Arrêtes, je sais que c’est toi qui t’es fait du sang d’encre Mich.

Je tente un clin d’oeil avec cette phrase, montrant que je le taquine un peu, parce que je sais très bien que ma voix ne sonne que fatigué et sarcastique et je ne veux pas qu’il le prenne mal. Et soudainement, je me sens mal. C’est vrai que j’ai disparu soudainement sans rien dire. Quand les choses ont mal tournées à la maison, j’ai commencé à m’isoler beaucoup trop drastiquement. C’était plus facile pour moi de faire ça que de m’ouvrir et chercher de l’aide. Je sais, c’est extrêmement con, mais on contrôle pas toujours nos réactions. Je baisse les yeux pour fixer le plancher alors que je frotte ma nuque dans un certain malaise. Je ne sais pas quoi dire ni quoi faire là, maintenant.. Faut le faire, être malaisé par une interaction sociale qui était des plus naturelles à la base.

Désolé pour ça. Je voulais pas vous inquiéter comme ça, mais j’ai eu des trucs à régler..

Involontairement, j’ai un léger rire qui s’échappe. Pourquoi je mens comme ça ? Pour bien paraitre peut-être ? C’est raté pour les bonnes apparences, il n’y a qu’à me regarder pour perdre toutes bonnes apparences. Et puis c’est con de dire ça, j’avais plutôt des trucs à foirer oui. Je m’exaspère moi-même. Si je ne me retenais pas, je crois que je roulerais des yeux.

Au fait, qu’est-ce que tu fous ici ?
⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝



PIVETTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael Turner
To do list rp :
Rp en cours
Celyan & Curtis
Cameron
Summary :
Le 4 novembre 1997, Michael voit le jour en Alaska. Il n’y reste pas longtemps puisque la famille déménage au Texas où il grandit jusqu’à ses 17 ans dans ce qu’il croyait être une famille aimante. Illusion qui se brisa lorsqu’il fit son coming-out, ce à quoi ses parents réagissent en voulant l’envoyer en centre de thérapie de conversion. Sa sœur, Jolene, vient le chercher auprès son appel à l’aider et lui révèle toute la vérité : ses parents étaient en fait ses grands-parents, ce qui fait d’elle sa vraie mère. Depuis ce jour, Michael vit avec sa vraie mère et ils ont bâti une solide relation entre eux. Elle l’encourage dans ses études de médecine et, lui, il l’aide par moment dans son boulot. Et son vrai père ? Il ne le connait pas. Il n’a pas voulu en savoir plus sur lui il y a six, mais il commence à se poser des questions depuis un certain temps.
Date d'inscription :
11/03/2021
Messages :
34
Pseudo :
Fireproof/Béné
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
j'essaie 1 au deux semaines
Multinicks :
Hassan El-Fassi / Angelica Flores / Khaled Byers /
Avatar :
Cody Christian (Pivette)
Oh no… Why are you here ? 8987259c6e5ee320e7bf2efc20e0db870133c9e5r1-270-345_hq
Age :
23 ans
Nationality :
Américaine
Origins :
Britanniques, mais lointaines
Religion :
Athée, la religion a assez dicté sa vie comme ça
Status :
Célibataire
Orientation :
homosexuel
Work :
étude en médecine
Home adress :
Dawson Circle, Staten Island
Communities :
#LGBT Center Manhattan
#Le Richmond University Medical Center
#Les familles de Dawson Circle
#Les étudiants & profs de Columbia University
Trigger :
/
Warning :
centre de thérapie de conversion
aucun badge pour l'instant.
JUST SMALL DADDY ISSUES
To do list rp : Rp en cours
Celyan & Curtis
Cameron
Summary : Le 4 novembre 1997, Michael voit le jour en Alaska. Il n’y reste pas longtemps puisque la famille déménage au Texas où il grandit jusqu’à ses 17 ans dans ce qu’il croyait être une famille aimante. Illusion qui se brisa lorsqu’il fit son coming-out, ce à quoi ses parents réagissent en voulant l’envoyer en centre de thérapie de conversion. Sa sœur, Jolene, vient le chercher auprès son appel à l’aider et lui révèle toute la vérité : ses parents étaient en fait ses grands-parents, ce qui fait d’elle sa vraie mère. Depuis ce jour, Michael vit avec sa vraie mère et ils ont bâti une solide relation entre eux. Elle l’encourage dans ses études de médecine et, lui, il l’aide par moment dans son boulot. Et son vrai père ? Il ne le connait pas. Il n’a pas voulu en savoir plus sur lui il y a six, mais il commence à se poser des questions depuis un certain temps. Date d'inscription : 11/03/2021
Messages : 34
Pseudo : Fireproof/Béné
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : j'essaie 1 au deux semaines
Multinicks : Hassan El-Fassi / Angelica Flores / Khaled Byers /
Avatar : Cody Christian (Pivette)
Oh no… Why are you here ? 8987259c6e5ee320e7bf2efc20e0db870133c9e5r1-270-345_hq
Age : 23 ans
Nationality : Américaine
Origins : Britanniques, mais lointaines
Religion : Athée, la religion a assez dicté sa vie comme ça
Status : Célibataire
Orientation : homosexuel
Work : étude en médecine
Home adress : Dawson Circle, Staten Island
Communities : #LGBT Center Manhattan
#Le Richmond University Medical Center
#Les familles de Dawson Circle
#Les étudiants & profs de Columbia University
Trigger : /
Warning : centre de thérapie de conversion
aucun badge pour l'instant.

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
Sujet: Re: Oh no… Why are you here ?Lun 17 Mai - 5:07
Je suis vraiment surpris de voir Joachim face à moi. Je ne pensais pas le revoir de sitôt. En fait, je ne m’entendais pas à le revoir tout cours. Après tout, je pensais qu’il avait tout plaquer pour aller je ne sais où. Il avait disparu du jour au lendemain alors oui je ne pensais pas le revoir, encore moins au sein de l’université. Malgré tout, je suis vraiment content de le voir là, en face de moi, vivant – oui je m’étais même demandé s’il était toujours en vie, on avait plus de nouvelles après tout. Même s’il a quelques kilos en moins, il est là et j’en suis heureux. Et malgré ça, il reste tout aussi beau… Je pourrais presque fondre lorsque je le vois passer sa main dans ses cheveux pour les replacer. Pendant un match, ce simple geste pouvait presque me faire perdre ma concentration. Je dis presque parce que le basket est tout de même toute ma vie, donc trop important pour que je rêvasse pendant un match ou un entraînement. S’il se trouve ici, à Columbia, c’est qu’il revient non ? Alors oui je suis heureux. Il va surement revenir dans l’équipe et, malgré le départ de Foley, on va retrouver une partie de l’équipe avec laquelle j’étais habitué à jouer. Perdre un joueur, ça peu énormément changer la dynamique de l’équipe alors, oui, son retour va apporter beaucoup de changement. En plus, il a beaucoup trop de talents pour ne plus jouer ! En tant que nouveau futur capitaine, je vais tout faire pour qu’il réintègre l’équipe, ça c’est clair ! Et voilà que les paroles de Jo’ me ramènent au moment présent. Elles réussissent même à faire rougir légèrement mes joues et à me fait perdre mes moyens pendant un court instant.

- Je… euh… Peut-être, mais je ne suis pas le seul. Le coach aussi était très inquiet de ne plus te voir. Et je m’entendais bien avoir toi alors oui je m’inquiétais de ne plus te voir…

Je ne peux retenir ma dernière phrase parce que, oui, je m’inquiétais vraiment de ne plus le voir. Mais, c’est tout moi ça. Je me mets à imaginer le pire et je m’inquiète encore plus. C’est un cercle vicieux. Heureusement que j’ai une imagination débordante puisque ça veut dire que ce que je m’imagine n’arrivera pas. Je peux vraiment aller – trop – loin dans mes scénarios, donc je me rassure sur le fait qu’on ne voit ça que dans les films. Bref, cette dernière phrase combinée à son clin d’œil me font rougir un peu plus et je me maudis pour ça. Pourquoi je fois réagir de la sorte quand même ? C’est idiot. J’ai le droit de mettre inquiéter pour un ami et un coéquipier qui a disparu sans plus donner de nouvelles non ? C’est normal après tout.

- Oh ! C’est pas si grave, tu es là maintenant, même si, je l’avoue, j’aurais bien aimé avoir des réponses à mes messages, mais je comprends mieux maintenant. J’espère que ça va mieux maintenant.

Je ne fais pas trop attention à son rire puisque je me dis que ça doit être un rire nerveux. De toute façon, je comprends parfaitement le fait de s’isoler pour régler certains trucs. Moi aussi, je m’étais beaucoup isolé lorsque ma mère – ma vraie mère – est venue me chercher lorsque mes grands-parents – que je pensais être mes parents à cette époque – m’ont dit vouloir m’envoyer dans un centre de conversion lorsque j’ai fait mon coming-out. Encore plus, lorsqu’on s’est installé à New-York. Je venais de voir toute ma vie s’écrouler alors, c’est vrai, je n’avais pas envie de rencontrer de nouvelles personnes lorsque je devais reconstruire toute ma vie sur de nouvelles bases à l’âge de 17 ans. Bref, je pouvais très bien le comprendre.

- Oh ! Euh le coach voulait me voir pour parler alors… je suis venu même si je ne pensais pas revenir ici avant septembre.

Dis-je en rigolant doucement. J’aimerais tellement lui dire que le coach voulait me voir pour me donner le titre de capitaine la saison suivante, mais je ne sais pas si je pouvais le dire alors je me retiens du mieux que je peux. Bon, c’est plus facile de ne rien dire verbalement, mais beaucoup plus dur de ne rien dire via le non verbal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Sujet: Re: Oh no… Why are you here ?
Revenir en haut Aller en bas
 

Oh no… Why are you here ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I've got 99 problems :: manhattan - city center :: uptown :: Columbia University-