Le Deal du moment : -40%
-40% Nike Air Zoom Pegasus 39 Premium
Voir le deal
77.97 €


Good Company (Curtis & Alexis)

Invité
avatar


Le programme de la journée était plutôt simple et heureusement parce que la rousse était fatiguée. Elle avait envie d’avoir un peu de temps pour elle, ce qui était un peu paradoxal parce qu’elle chargeait ses journées pour justement ne pas avoir le temps de penser. Entre son boulot au café, les moments qu’elle passait au refuge pour aider, ses séances de sport, sa chienne et sa famille, elle ne savait plus où donner de la tête. Aujourd’hui ce sera un peu plus cool, déjà elle ne travaillait pas toute la journée, elle n’allait pas à la salle et elle avait décidé d’aller rejoindre son demi-frère à Central Park. Ils avaient décidé ça un peu au dernier moment, la veille en fait et ça ferait le plus grand bien à Alexis. En plus de ça, sa chienne adorait aller à Central Park même si elle kiffait un peu moins le trajet, il y avait trop de bruits, trop d’odeurs et trop de gens.

Elle aimait bien son demi-frère, même si elle trouvait qu’il avait beaucoup plus de chance qu’elle avec son père. Elle avait arrêté de chercher à comprendre pourquoi son père pouvait être un tel connard avec elle et mettre sur un piédestal Curtis. C’est vrai qu’il réussissait tout mieux qu’elle, mais parfois elle aimerait bien qu’on la soutienne un peu plus. Elle s’y était faite avec le temps et elle ne cherchait plus vraiment à changer les choses. Le seul truc qu’elle pouvait faire c’était essayer de garder son calme aux repas de famille. Il se passait beaucoup trop de choses dans sa tête pendant qu’elle était dans le métro avec Aska allongée sous son siège. Elle décida donc de se concentrer sur sa chienne, posant ses yeux sur elle. Elle avait bien fait de l’adopter, c’était l’une des meilleures décisions qu’elle avait prise. Elle était obligée de sortir et de continuer à avancer comme ça. Ça lui donnait une raison de se lever le matin et puis il y avait son boulot aussi. Quelque part, elle était mieux sans cet homme qui l’avait traité comme un vieux vêtement qu’on jette parce qu’on l’aime plus. C’était dur d’être seule, de trimballer toutes ses petites choses qui la minait, mais elle remontait la pente petit à petit. Il y avait plein de gens qui étaient là pour elle, avec qui elle pouvait rire et être heureuse et elle les remercierai jamais assez pour avoir été là.

Elle était presque arrivée et Aska tirait sur sa laisse, elle rentrerait bientôt dans le poumon vert de la ville de New York et elle pourrait profiter du calme. Elle aimait ces balades, ça avait quelque chose de tellement apaisant, elle avait cette impression que la ville n’était plus, il n’y avait que la nature. Elle avait envoyé un message à Curtis pour savoir s’il était déjà arrivé, mais elle n’avait pas encore eu de réponse de sa part. Elle s’avança donc un peu plus dans le parc pour s’approcher un peu plus de leur point de rendez-vous. Sa chienne était assise à côté d’elle, elle avait réussi à plutôt bien l’éduquer. Elle lui avait appris plusieurs tours, c’était assez drôle parce qu’Aska faisait tout pour lui faire plaisir. Elle caressa sa chienne avant de laisser ses yeux balayer les alentours pour essayer de repérer son demi-frère.
Invité
avatar

Curtis était un peu comme toujours très occupé, mais par chance, le LSAT était désormais derrière lui et à l'automne il serait à l'école de droit. Il était à mi chemin pour devenir un brillant avocat. Il lui restait seulement 3 années d'étude. Par chance, en ce moment, il avait un peu plus le temps de souffler, ce qui lui faisait un grand bien. Je me demande encore comment il arrivait entre les études et son travail d'entraineur. Avouons-le, sa vie social était bien souvent mise de côté et c'était en quelque sorte ce qui avait brisé sa relation avec Polly. Je dirais peut-être plutôt la grossesse surprise suivi de son avortement, sans non plus oublier le fait que Curtis l'avait totalement délaissé à cause de sa préparation pour le LSAT, mais bon, ça c'était un petit détail que personne savait. Curtis était peut-être l'enfant "prodige", mais avouons-le, sans trop s'enfler la tête, ce titre lui donnait aussi beaucoup de pression. Il se devait de réussir. En partie à cause de son orgueil, mais aussi à cause de son beau-père . Son beau-père, aimait bien le faire parader dans quelques repas officiel pour présenter le fils de sa femme qui suivait ses traces en droit. Son petit protéger si on peut le dire ainsi. Avec le temps, Curtis s'y était fait.

Aujourd'hui était l'un de rare jour ou Curtis ne travaillait pas. Ça lui faisait un bien fou de ne pas se lever avec un cadran et ce, même s'il trouverait tout de même le moyen de se lever tôt par habitude. Curty débuta sa journée par un petit jogging, suivi d'un smoothie. Il vint ensuite se doucher pour ensuite regarder l'heure et marcher en direction de Central Park ou lui et sa demi-soeur s'étaient donné rendez-vous. Balayant l'endroit des yeux, Curtis reconnu aussitôt Aska et sa rouquine préférée. Son sourire ce fit voir alors qu'il s'approchait d'eux avec deux boissons à la main

Lexi! J'espère que tu ne m'attends pas depuis longtemps? Il fit un calin à sa demi-soeur, pour ensuite lui tendre un gobelet J'ai fait un petit arrêt pour apporter ta boisson préféré. C'était une excuse, puisqu'il avait lui aussi grandement besoin de caféine dans son corps. C'est pour cette raison qu'il avait pris un double Americano. Curtis fit la moue Bon d'accord, c'est surtout parce que j'en avait grandement besoin. Mieux valait être honnête non. L'attention était tout de même au rendez-vous. Alors dis-moi, comment va ta journée de congé avec Aska. Il en profita en même temps pour flatter le chien d'Alexis.
Invité
avatar


Elle n'eut pas longtemps à attendre avant de voir Curtis arriver. Elle espérait qu'il n'était pas trop fatigué et que ça ne le gênerait pas de passer ce moment avec elle. Elle savait qu'il avait des journées bien remplies et elle s'était dit que ça leur ferait du bien à tous les deux de profiter un peu de leur temps libre pour faire une petite balade. Aska s'était relevée et semblait toute contente de voir le plus jeune arriver alors qu'Alexis sentait ses lèvres s'étirer en un grand sourire. Elle jalousait son demi-frère pour toute l'attention qu'on lui donnait, mais elle était fière de lui et l'adorait.

Non, je suis arrivée, il y a à peine 5 minutes ! Elle rendit son étreinte à Curtis avant d'attraper le gobelet tendu. Elle sentait déjà la bonne odeur du café et ça lui rappelait son travail. C'était le problème avec son boulot de barista, le café était partout. Elle s'y était fait assez rapidement et il fallait tout de même dire que ce travail lui convenait plutôt bien. Elle savait qu'elle ne pourrait pas faire du droit comme Curtis, elle n'aurait clairement pas la patience d'apprendre tout ça. Merci ! Ça fait toujours du bien un peu de caféine, je te comprends ! Elle eut un petit rire à peine masqué, elle comprenait son demi-frère même si c'était toujours amusant de le taquiner. Ça fait du bien un peu de repos, je pense qu'Aska est contente que je m'occupe d'elle aujourd'hui. Elle eut un petit regard pour sa chienne qui vivait sa meilleure vie entourée de deux humains dans un grand parc. J'espère qu'elle va pas ramener une énième pomme de pin, je pourrais remplir un placard entier avec toutes celles qu'elle récupère ! Et oui, la samoyède était passionnée par les pommes de pin, c'était une grande histoire d'amour et dès qu'elle en trouvait une, elle ne la lâchait pas. D'ailleurs, elle commençait à s'impatienter et le faisait sentir en tirant sur sa laisse.

Alexis se mit donc en marche, tout en gardant un œil sur son demi-frère. Ils étaient là pour une petite promenade à Central Park, ils n'arriveraient à rien en restant planté au même endroit. Et toi ? Ça va toujours avec ton travail ? Polly va bien ? Elle savait que ces derniers temps avaient été compliqués pour Curtis, son LSAT lui avait pompé tout son temps et il devait juste être crevé. Elle avait toujours fait au mieux pour le soutenir sans trop le stresser. Elle se mettait à sa place et se disait que d'avoir son paternel sur le dos qui ne fait que vanter ses mérites ça devait mettre une pression de malade, donc elle avait fait en sorte d'être une oreille attentive et de pas trop le pousser. En tout cas, elle était contente de pouvoir partager un petit moment au calme avec son demi-frère pour prendre de ses nouvelles. Ça leur permettrait à tous les deux de souffler et de se vider la tête.
Invité
avatar


Curtis n'était jamais fatigué lorsqu'il était question de passer du temps avec ceux qu'il aimait et ce, peu importe s'il s'agissait de sa famille ou de ses amis. Ceux-ci étaient plutôt important pour lui. Il ferait tout pour sa famille et ses amis. Il pouvait être chiant par moment avec ses études, qu'il prenait un peu trop au sérieux, n'aimant pas trop sortir et faire la fête, mais malgré tout, il restait un homme loyal envers ceux qu'il aimait et sans sortir et faire la fête à tous les soirs, il trouvait toujours le moyen de passer de bons moments avec ceux qu'il aimait. Curtis était toujours très heureux de voir sa demi soeur ainé. Il aurait aimé que sa relation avec sa famille soit un peu différente, mais il ne pouvait pas trop rien changer. Avec le temps, il s'était fait à l'idée que la relation entre son beau-père et Alexis serait toujours un peu tendu.

Tant mieux alors. Curtis n'aimait pas faire attendre les gens. Il était comme ça. C'était un homme plutôt ponctuel dans la vie. En même temps, il avait une bonne excuse pour arriver un peu plus tard, il s'était arrêté dans un café pour lui et Alexis. Il sera d'abord la rouquine avant de lui tendre le gobelet de café. On a peut-être pas le même sang qui coule dans nos veines, mais à ce niveau, on est pareille. Curtis rigola vite fait. Je te comprend. J'ai l'impression d'être comme toi, si on oublie Aska. Curtis devrait peut-être bien songer à un chien ou encore un chat. S'occuper d'une boulet de poil pourrait lui faire un peu de bien. Si tu veux, je pourrai bien me sacrifier à garder l'une de ses énième pomme de pin. J'en ai pas encore dans mon placard. Il sourit de nouveau, prenant une gorgée du liquide chaud.

Il suivit Alexis qui commençait à marcher, prenant une petite promenade dans Central Park. Il resta ensuite songeur à la question de sa soeur. Avouons-le, il s'était un peu fait discret sur le sujet Polly. Le travail ça va. Je suis plutôt heureux d'être en vacances et sinon, pour Polly je crois bien que ça va. Il prit une petite pause. On est toujours amis, mais c'est terminé entre nous. Il aurait pu enchainer sur la raison qu'ils n'étaient plus ensemble. Sur l'avortement et tout le reste, mais pour le moment il préférait en rester là. Il ne s'était pas ouvert à personne sur le sujet. À chaque occasion ou il avait été à des repas familial, il avait trouvé une excuse par rapport à Polly. Tôt ou tard, il devrait avouer à sa famille qu'ils n'étaient plus ensemble, mais pour le moment, il préférait éviter le sujet.

Et sinon toi, le boulot ça va? Tu te plait toujours au Oak Complex? Il prit une petite pause avant d'ajouter. Tu aimes toujours ton programme de sport?
Invité
avatar


La rousse était bien contente d’avoir Curtis pour petit frère. Ok, c’est tendu avec son père et elle n’a que très peu de souvenirs de sa mère, mais au moins, elle n’a pas l’impression de devoir se démerder toute seule tout le temps. Quelque part, Curtis est un peu le tampon qui permet à son père de l’oublier et de la laisser tranquille la plupart du temps. C’est bête pour le plus jeune parce qu’il subit toute la pression des attentes de son beau-père, mais ça permet à leur famille recomposée d’être un tant soit peu fonctionnelle. Alexis ne le dira jamais assez, mais elle est heureuse de pouvoir dire que Curtis est son demi-frère et elle est très fière de tout ce qu’il arrive à faire. Il avait eu une super idée de passer leur acheter des cafés, ça leur ferait du bien à n’en pas douter. Elle rigola également à sa remarque, c’est vrai que là dessus, ils se ressemblaient pas mal. En tout cas, il semblait que cette petite journée de repos leur serait plus que profitable. Il fallait bien des moments pour relâcher la pression de temps en temps. Et puis, la rousse devait bien avouer qu’elle appréciait ces moments passés avec son demi-frère et sa chienne. Elle lui passerait avec plaisir quelques pommes de pin, elle en avait vraiment amassé pas mal. « Si elle veut bien la lâcher, je te la laisse avec plaisir ! »

Elle marchait sans trop se presser, sa chienne devant elle en train de renifler tout ce qui passait sous sa truffe. Elle aimait bien la regarder profiter de ce moment dehors dans un parc aussi beau que Central Park. Et puis, ça faisait un moment qu’elle n’avait pas eu le temps de vraiment parler avec Curtis. Elle l’avait laissé tranquille ces derniers temps, il avait besoin de se concentrer et elle ne voulait en aucun cas le déranger. Son avenir était en jeu après tout. Le fait d’avoir un rythme un peu plus cool lui ferait certainement du bien, il avait charbonné pour avoir sa place en fac de droit, il avait bien le droit de se reposer maintenant. En revanche, elle fut étonnée d’entendre que lui et Polly n’étaient plus ensemble. C’est vrai qu’il ne parlait pas beaucoup d’elle dernièrement et que ça faisait un moment qu’elle n’était pas venue aux repas de famille. Leur séparation expliquait donc tout ça. Elle hésitait à lui en demander plus, mais il n’avait pas l’air de vouloir en parler et elle ne voulait pas le forcer à quoi que ce soit. Elle préféra donc garder ses questions sur le pourquoi du comment pour elle et de plutôt essayer de soutenir Curtis. « Ça va ? Tu sais que je suis là si tu as besoin d’en parler ou autre. J’en parlerai pas aux parents, ça c’est toi qui gère. » Son demi-frère lui posait maintenant sur sa vie à elle, il ne voulait clairement pas parler plus que nécessaire de sa rupture avec Polly et la rousse respecterait ça. « Oui, ça va super, on forme une équipe de choc avec Adrian et le café tourne bien. Le Oak Complex est toujours aussi bien, je croise mes voisins un peu tous les jours et le lieu est sympa. Pour le sport, ça va, c’est galère, mais je m’accroche, je sais pour quoi je le fais et ça m’aide à rester motivée. D’ailleurs je pourrais te montrer mes progrès en boxe un de ces jours. J’aime toujours pas taper les gens, par contre. » Elle avait encore du mal avec le regard de certaines personnes à la salle, mais il y avait plein de gens qui étaient là pour la soutenir, Curtis et Ina par exemple. Elle espérait pouvoir s’aimer tel qu’elle était un jour, elle n’était pas bien sûre d’y arriver, mais au moins elle essayait. Elle avait un petit sourire amer qu’elle tenta de masquer, il fallait qu’elle profite de ce moment.
Contenu sponsorisé