La nouvelle version a été installée cute ! Pour découvrir les nouveautés c'est par ici & pour commenter c'est ici
Découvrez les badges, de quoi rendre votre profil encore plus personnalisé love ça se passe par ici !
Vous êtes un peu paumés ? hidebox Rendez vous sur : www.keskispass.com
S'intégrer sur un gros forum, le mode d'emploi excited A découvrir par iciii avec toutes les initiatives mises en place !
Le Deal du moment : -14%
Jeu Far Cry 6 (PS5)
Voir le deal
51.49 €

Partagez
 

 leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arya Cohen
To do list rp :
charlie (www)
jaden (www)
matthew (www)
matthew/jaden (www)
sirius (www)
Summary :
(tw: revenge porn) Avocate depuis quelques années maintenant, elle s'est spécialisée dans la propriété intellectuelle. Elle a toujours vécu New York, mais elle alternait entre New York et Los Angeles de ses quinze à ses dix-huit ans, pour laisser monter en flèches sa carrière d'actrice. Jusqu'à ce que sa carrière s'arrête, parce que son ex a utilisé la revenge porn parce qu'elle la quittait en apprenant qu'il la trompait. Suite à cela, sa carrière s'est arrêtée et fort heureusement pour elle, elle avait commencé des études en droit, qu'elle a donc continué à New York, obtenant son diplôme avec mention. Elle a intégrée un cabinet d'avocats tout en tentant d'être un peu moins handicapée sentimentale, mais c'est toujours très compliqué. Aveugle comme elle est.
Date d'inscription :
27/08/2019
Messages :
1652
Pseudo :
harleen. (marion)
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
1-2 rp/semaines mostly le week-end.
Multinicks :
alejandra wiley ;(www) - alix westmore ;(www) - isobel allen (www) - jezabel wellington (www) - jules ainsworth (www) - kate byrne (www) - louisa shacklebolt (www) - noé gallagher (www) - victor aubertin (www)
Avatar :
margot robbie ; bambieyes (ava) ; julia (crackships) ; taylor swift (lyrics)
leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) C2a526ad43a16ece3f04ba5bb000be179e2ea5f4
Age :
trente et un ans (01.04.1990)
Nationality :
american.
Origins :
american.
Religion :
agnosticisme
Status :
in a relationship with a cute cop./
Orientation :
heterosexual/
Work :
lawyer/
Home adress :
brooklyn with Jaden/
Communities :
#NYU Law
#nyc bar associations

Trigger :
les agressions sexuelles et la scarification;
Warning :
fausse-couche.
aucun badge pour l'instant.
To do list rp : charlie (www)
jaden (www)
matthew (www)
matthew/jaden (www)
sirius (www)
Summary : (tw: revenge porn) Avocate depuis quelques années maintenant, elle s'est spécialisée dans la propriété intellectuelle. Elle a toujours vécu New York, mais elle alternait entre New York et Los Angeles de ses quinze à ses dix-huit ans, pour laisser monter en flèches sa carrière d'actrice. Jusqu'à ce que sa carrière s'arrête, parce que son ex a utilisé la revenge porn parce qu'elle la quittait en apprenant qu'il la trompait. Suite à cela, sa carrière s'est arrêtée et fort heureusement pour elle, elle avait commencé des études en droit, qu'elle a donc continué à New York, obtenant son diplôme avec mention. Elle a intégrée un cabinet d'avocats tout en tentant d'être un peu moins handicapée sentimentale, mais c'est toujours très compliqué. Aveugle comme elle est.
Date d'inscription : 27/08/2019
Messages : 1652
Pseudo : harleen. (marion)
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : 1-2 rp/semaines mostly le week-end.
Multinicks : alejandra wiley ;(www) - alix westmore ;(www) - isobel allen (www) - jezabel wellington (www) - jules ainsworth (www) - kate byrne (www) - louisa shacklebolt (www) - noé gallagher (www) - victor aubertin (www)
Avatar : margot robbie ; bambieyes (ava) ; julia (crackships) ; taylor swift (lyrics)
leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) C2a526ad43a16ece3f04ba5bb000be179e2ea5f4
Age : trente et un ans (01.04.1990)
Nationality : american.
Origins : american.
Religion : agnosticisme
Status : in a relationship with a cute cop./
Orientation : heterosexual/
Work : lawyer/
Home adress : brooklyn with Jaden/
Communities : #NYU Law
#nyc bar associations

Trigger : les agressions sexuelles et la scarification;
Warning : fausse-couche.
aucun badge pour l'instant.

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t999-arya-to-the-stars-who-listen-and-the-dreams-that-are-answered http://99problems.forumactif.com/t3427-recherches-d-isobel-co#59409 http://99problems.forumactif.com/t1233-instagram-arya-cohen http://99problems.forumactif.com/t2142-ask-arya-cohen
Sujet: leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em)Dim 25 Juil - 10:04
Les chats qui se battent dans la chambre tire Arya de sa léthargie et elle soupire en se cachant sous la couette, elle aurait pu dormir un peu plus, elle aurait pu faire une grasse matinée mais non. Aujourd’hui, Weasley et Fantôme ont décidé de lui faire mener la vie dure et elle a encore moins envie de se lever. Son téléphone qu’elle cherche à tâtons, elle regarde si elle a un message de Jaden mais rien, visiblement ils sont bien occupés avec Charles. Elle aurait pu faire sa drama Queen et lui envoyait un message mais elle n’en a pas envie parce que de toutes façons, elle sait qu’ils sont responsables et puis même, ce sont des adultes alors elle n’a rien à dire. Mais aujourd’hui est une journée spéciale, elle doit aller voir Leone, avec des pâtisseries. Bien qu’elle aime bien pâtisser, ce n’est pas elle qui les fera, elle s’arrêtera à une petite boutique sympa qu’elle a découvert il y a peu et qui commencent à la connaître vu le nombre de fois qu’elle passe par semaine dans la boutique. Mais là n’est pas le point, Arya se lève et tente de se presser un minimum pour ne pas être en retard, elle enfile une tenue plutôt simple, elle n’a pas franchement envie de se prendre la tête et d’aller chez Leone guinder comme si elle allait au bal. Elle essaie d’occulter les sensations qui la prennent quand elle se souvient de la façon pour laquelle elle l’a revu. Il fallait dire que cela faisait bien un moment qu’elle n’avait plus eu de nouvelles et puis voilà qu’il faut que tout se casse la gueule dans une vie ou dans l’autre pour que les chemins se croisent de nouveau. Elle aurait voulu le revoir dans d’autres circonstances, mais au fond, se dire qu’elle l’a revu et qu’il est celui qui s’est occupé d’elle alors que sa vie partait en poussière, ça lui a fait du bien comme ça lui a fait du mal. Arya avait tout de même hâte de retrouver Leone et peut-être de rencontrer la personne qui partage sa vie ? Qui sait ? Ça pourrait être une bonne idée, elle nourrissait l’espoir de rencontrer enfin la personne qui faisait vibrer le coeur de l’Italien, elle espérait, mais elle ne savait pas vraiment si c’éait un bonne idée, peut-être que Leone trouverait ça bien trop intrusif et elle n’avait pas envie de passer pour celle qui veut tout savoir, tout le temps. Mais ce n’est pas le cas, c’est plutôt du côté amical de la chose, de savoir qui fait le bien être d’une personne que l’on apprécie avec tendresse. Quand elle est fin prête, elle balance ses clés d’appartement dans le sac, nourrit les chats et se met en route, passe par la petite pâtisserie et prend des pâtisseries de chaque, histoire d’être sûre de ne pas faire de boulettes et elle se dépêche de rejoindre le Bronx, Little Italy avec son gps qui lui chantent les directions dans les oreilles. Elle marche d’une démarche assurée et dansante alors qu’elle ne cesse de sourire, parce qu’elle est heureuse Arya, parce qu’elle ne peut pas s’apitoyer éternellement sur son sort, parce que ça viendra quand ça viendra. Elle le sait, on le lui répéte, son psychologue qui lui a dit qu’elle faisait des progrès et que bientôt, ça irait mieux, bientôt ils pourront espacer les visites. Quand elle arrive en face de l’immeuble, elle colle presque son nez sur l’interphone et appuie sur le bouton pour signaler à Leone qu’elle est arrivée. Quand la porte s’ouvre, elle la pousse et monte les étages qui la sépare de l’Italien. Quand il ouvre la porte, elle tend les deux boîtes de pâtisseries -rien que ça, oui- en souriant

- « Je me suis arrêtée à une pâtisserie que je n’avais jamais vu près de chez moi, et ils ont des Italian Cannolis au chocolat ! Alors je me suis dit que ça te ferait plaisir. »

Arya, l’excitation même, regarde son ami avant d’entrer quand il lui en donne la possibilité, non sans une accolade amicale.

- « J’ai pris pleins de choses, parce que je ne savais pas ce que vous aimiez, alors je me suis dit que ça pourrait être sympa de goûter un peu tout ! Et je te donnerais l’adresse si vous aimez bien leurs pâtisseries. Promis, je ne suis pas rémunérée pour leur faire de la pub. » ajoute t-elle en riant.

Et tandis qu’elle se défait de sa veste et de son sac à main, son coeur se compresse un peu parce qu’elle a un mauvais pressentiment, elle espère sincèrement ne pas avoir fait de boulettes, parce qu’elle n’est pas vraiment prête à tenter de recoller les morceaux de sa bêtise. Mais peut-être qu’elle y sera obligée. Qui sait.

_________________

❝ Now I wake up in the night and watch you breathe kiss me once 'cause you know I had a long night ❝ the one I want
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leone Castelli
To do list rp :
prénom nom - www
Summary :
Immigré italien, Leone est arrivé aux USA peu de temps après sa naissance grâce à un visa médical, avec sa grand-mère. Séropositif de naissance, il a grandi à l'hôpital en attendant les premières trithérapies, qui lui ont sauvé la vie. Il a voué sa vie à la médecine et est chirurgien gynécologue/obstétricien. Une part considérable de son existence est cependant voué à la santé sexuelle, que ce soit à travers le Planned Parenthood, ou au sein d'Act-Up, qu'il a fréquenté toute sa vie, les anciens ayant aidé sa grand-mère dans ses heures les plus sombres. Cette dernière constitue sa seule famille, et ils sont très liés. Elle se désespère de voir son petit-fils éternellement seul, ce dernier se consacrant davantage à son travail et à ses activités associatives et militantes qu'à sa vie privée.
Date d'inscription :
23/09/2019
Messages :
808
Pseudo :
ITW
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
1 réponse toutes les deux semaines en ce moment, parfois beaucoup moins si le temps et l'inspiration sont là.
Multinicks :
/
Avatar :
Richard Madden + Chaussette
Age :
35 ans
Nationality :
Italienne, naturalisé américain
Origins :
Italiennes et autres caucasiennes inconnues
Religion :
Athée
Status :
A nouveau célibataire, voué désespérément à ce statut
Orientation :
Homosexuel
Work :
Chirurgien titulaire en gynécologie/obstétrique et chirurgie néonatale, animateur et bénévole dans plusieurs associations (Act Up, Planned Parenthood, El Halito, LGBT Center)
Home adress :
Bronx, Little Italy, l'endroit où son accent chantant fait partie du paysage.
Communities :
Planned Parenthood (consultations GYN/OB, avortements, dépistages des IST et soins)

Act Up (dépistage IST/VIH, écoutant, militant au sein du pôle médical - suivi des recherches, consultations pour les interactions entre VIH et santé féminine)

El Halito (Intervenant Santé sexuelle, accès à la contraception/IVG)

LGBT Center (Bénévole, à construire)
Trigger :
//
Warning :
Sérophobie, homophobie, sexisme, les violences sexuelles, les difficultés qui touchent à la santé sexuelle.
leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 3leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 59leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 106leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 56leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 58leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 64leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 75leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 90leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 101leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 161leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 165leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 190leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 211leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 43leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 91leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 181leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 6bleone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 55leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 98leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 110leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 116leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 118leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 125leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 148leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 188
To do list rp : prénom nom - www Summary : Immigré italien, Leone est arrivé aux USA peu de temps après sa naissance grâce à un visa médical, avec sa grand-mère. Séropositif de naissance, il a grandi à l'hôpital en attendant les premières trithérapies, qui lui ont sauvé la vie. Il a voué sa vie à la médecine et est chirurgien gynécologue/obstétricien. Une part considérable de son existence est cependant voué à la santé sexuelle, que ce soit à travers le Planned Parenthood, ou au sein d'Act-Up, qu'il a fréquenté toute sa vie, les anciens ayant aidé sa grand-mère dans ses heures les plus sombres. Cette dernière constitue sa seule famille, et ils sont très liés. Elle se désespère de voir son petit-fils éternellement seul, ce dernier se consacrant davantage à son travail et à ses activités associatives et militantes qu'à sa vie privée. Date d'inscription : 23/09/2019
Messages : 808
Pseudo : ITW
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : 1 réponse toutes les deux semaines en ce moment, parfois beaucoup moins si le temps et l'inspiration sont là.
Multinicks : /
Avatar : Richard Madden + Chaussette
Age : 35 ans
Nationality : Italienne, naturalisé américain
Origins : Italiennes et autres caucasiennes inconnues
Religion : Athée
Status : A nouveau célibataire, voué désespérément à ce statut
Orientation : Homosexuel
Work : Chirurgien titulaire en gynécologie/obstétrique et chirurgie néonatale, animateur et bénévole dans plusieurs associations (Act Up, Planned Parenthood, El Halito, LGBT Center)
Home adress : Bronx, Little Italy, l'endroit où son accent chantant fait partie du paysage.
Communities : Planned Parenthood (consultations GYN/OB, avortements, dépistages des IST et soins)

Act Up (dépistage IST/VIH, écoutant, militant au sein du pôle médical - suivi des recherches, consultations pour les interactions entre VIH et santé féminine)

El Halito (Intervenant Santé sexuelle, accès à la contraception/IVG)

LGBT Center (Bénévole, à construire)
Trigger : //
Warning : Sérophobie, homophobie, sexisme, les violences sexuelles, les difficultés qui touchent à la santé sexuelle.
leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 3leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 59leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 106leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 56leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 58leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 64leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 75leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 90leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 101leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 161leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 165leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 190leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 211leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 43leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 91leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 181leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 6bleone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 55leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 98leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 110leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 116leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 118leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 125leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 148leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 188

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
Sujet: Re: leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em)Lun 9 Aoû - 0:56
Immobile, Leone contemplait son plafond. Sa grand-mère avait dû partir, ayant promis au curé de sa paroisse de l’aider pour surveiller les gamins qui prenaient des cours de rattrapage durant l’été entre les murs de l’Eglise, non sans lui jurer qu’elle serait de retour dans la soirée, pour lui tenir compagnie. C’était pathétique, pour un homme de son âge, d’avoir besoin qu’une octogénaire qui avait bien d’autres choses à faire lui tienne la main comme un gamin pour le consoler. Et pourtant, c’était tout son monde qui s’effondrait. Parce que Dario était parti, et qu’il avait envie de pleurer en retrouvant une chaussette oubliée sous son lit. Parce que Sirius lui avait dit qu’il comptait déménager aussi, et que cette fois, il avait pleuré sur son lit. Parce que les autres avançaient dans leur vie, et qu’il continuait à faire du surplace, à être de plus en plus seul, jusqu’à ce que sa solitude l’étouffe, petit à petit, morceau de bonheur arraché après souvenir perdu envolé. Il se relevait. Il se relèverait toujours. Mais cette fois, son pilier le quittait, si peu de temps après un nouvel homme avec qui il avait commencé, timidement, à murmurer des mots d’amour, d’abord à la nuit, parce qu’elle ne trahirait pas son succès en le répétant aux étoiles, puis à son oreille le soir, quand il dormait à ses côtés, fatigué après l’amour ou le travail, et qu’il le trouvait beau, plus encore que dans ses bras, entre ses draps, à se trouver simplement à ses côtés, tranquille, à l’entendre respirer. Et maintenant, il n’entendait que le silence, et les battements de son cœur agonisant et de ses espoirs brisés. Parfois la rage l’envahissait, douloureusement. Il se mettait à en vouloir à tous les autres, à ses amis qui étaient heureux, aux voisins qui chantaient en couple, à ce maudit chat qui miaulait pour attirer une compagne, au monde entier pour se moquer de lui. Pourquoi n’avait-il pas droit à se construire cet avenir qu’il voulait si fort, et qui le repoussait à chaque fois ? Est-ce qu’il était condamné à finir seul, vraiment seul ? Peut-être qu’il devrait adopter ce maudit chat qui ne se taisait pas.

Même la limonade devant lui avait un goût amer. Elle lui rappelait Dario et sa manie de prendre cette marque parce que c’était sa préférée. Elle lui rappelait le jour où il était venu le voir, où tout avait commencé. Maintenant, les bulles éclataient dans sa bouche et explosaient dans son malheur, et le sucre avait un goût de cendres. D’un mouvement violent de la main, il la fit valser, cette bouteille qui le narguait, et le bruit du verre se brisant sur le parquet lui procura une satisfaction perverse, comme s’il observait sa propre vie se fissurer sur les lattes du plancher. Comme un bateau ivre, il resta à tanguer, saoul de son amertume et saoulé par la nausée qui le prenait. Puis il se reprit, ultimes restes de sa conscience à la dérive, et il tenta de nettoyer le bazar qu’il avait causé. La tâche, monotone, lui permit de ralentir le tremblement de sa main et de son menton alors que des sanglots le secouaient, parce que sur ce plancher, il y avait la trace du stylo qu’il avait fait tomber quand Dario l’avait embrassé, un soir, pour l’arracher à ses notes de journaux médicaux, et il n’aurait pas dû avoir envie de rester par terre pour une pauvre tâche qui aurait déjà due être poncée depuis longtemps. Il n’aurait pas dû vouloir se recroqueviller, au milieu de la limonade qui collait et des débris qui le blessaient. L’envie le prit, encore plus forte, entêtante, enivrante. Juste quelques instants de rien. Pour ne penser à rien. Pour n’être rien. Simplement un autre débris, au milieu du verre pilé.

Les minutes s’écoulaient, sur le froid du plancher, et son cerveau se vidait, glué à ce parquet. Enfin, il ne pensait plus. Ses yeux voyaient sans voir la tâche noire, son esprit n’entendait plus les souvenirs, ses oreilles ne résonnaient plus des rires envolés. Il était bien, dans ce vide sidéral qui l’emplissait. En position fœtale, il se contentait de respirer, lentement. D’oublier qu’il avait cru être heureux. A nouveau, il se mit à regarder le plafond. Son souffle se fit plus apaisé. Enfin, dans un effort surhumain, il se releva, et recommença à nettoyer, se laissant bercer par le retour de ces gestes mécaniques. Un calme précaire s’était créé en lui. Satisfait de son œuvre, quand tout fut balayé, il retourna à son canapé, et à son observation du plafond. C’était bien un plafond. Ça ne jugeait pas. Ça ne parlait pas. Ça ne rappelait rien, alors que ça avait tout observé, tout couvé de son regard mort.

Et puis, on sonna à la porte. Le son le fit sursauter. Il n’attendait personne. Sa grand-mère avait les clés. Insensiblement, son myocarde commença à accélérer. Ses jambes soulevèrent sa grande carcasse par automatisme, et il se dirigea vers l’entrée, ouvrit, vit Arya, son sourire, ses pâtisseries, sa gentillesse, son sourire, son babillage. Il ne parvint à lui offrir qu’un pauvre sourire voilé, ne se sentant pas le force de lui expliquer. Le coup de grâce vint, tout de sourire vêtu. Parce qu’il n’y avait qu’un tu dans cette pièce, pas de vous, que le je cherchait désespérément son il, que le nous avait volé en éclat, et que le ils, elles, ielles de ses soupirs passés et de ses souffrances présentes reposaient sur son maudit parquet, foulés au pied par cette vie qui n’avait pas fini de le faire souffrir. D’habitude, il aurait réussi à sourire, lui aussi, à rire un peu, même étranglé, et à gentiment lui faire comprendre, parce que c’était adorable. Mais là, là, tout restait coincé, annihilé. Et il voguait dans le creux de la vague de son vague à l’âme, englouti par le flot de l’océan de ses regrets amers. Bateau ivre. Bateau à la dérive. Bateau qui se fracassa sur la rive amie, offerte par Arya, mouillage accueillant de bras aimants. Ses épaules tressautèrent violemment. Et avant qu’il ne parvienne à les endiguer, les larmes apparurent, doucement, puis brutalement, et le ruisseau se fit torrent. Il se prit la tête dans les mains, honteux de ce moment de faiblesse, de son incapacité à simplement parler, d’infliger ce spectacle pathétique à une amie. Finalement, ses lèvres tremblèrent pour expirer un malheureux :

« Je suis désolé. »

Et il s’accrocha à elle, comme un naufragé à sa bouée, parce qu’il avait l’impression de tomber, et qu’elle était là pour le rattraper. C’était peut-être tout ce dont il avait besoin, à ce moment-là : d’une ancre à laquelle s’amarrer, pour affronter les flots déchaînés de ses amours coulées, et de ses amitiés emportées par le fleuve tourbillonnant de l’existence.

Il avait juste besoin de quelques secondes de plus, dans ses bras, dans sa chaleur, juste pour se dire qu’il n’était pas seul.

_________________
leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) 20041709133621105216749033
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arya Cohen
To do list rp :
charlie (www)
jaden (www)
matthew (www)
matthew/jaden (www)
sirius (www)
Summary :
(tw: revenge porn) Avocate depuis quelques années maintenant, elle s'est spécialisée dans la propriété intellectuelle. Elle a toujours vécu New York, mais elle alternait entre New York et Los Angeles de ses quinze à ses dix-huit ans, pour laisser monter en flèches sa carrière d'actrice. Jusqu'à ce que sa carrière s'arrête, parce que son ex a utilisé la revenge porn parce qu'elle la quittait en apprenant qu'il la trompait. Suite à cela, sa carrière s'est arrêtée et fort heureusement pour elle, elle avait commencé des études en droit, qu'elle a donc continué à New York, obtenant son diplôme avec mention. Elle a intégrée un cabinet d'avocats tout en tentant d'être un peu moins handicapée sentimentale, mais c'est toujours très compliqué. Aveugle comme elle est.
Date d'inscription :
27/08/2019
Messages :
1652
Pseudo :
harleen. (marion)
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
1-2 rp/semaines mostly le week-end.
Multinicks :
alejandra wiley ;(www) - alix westmore ;(www) - isobel allen (www) - jezabel wellington (www) - jules ainsworth (www) - kate byrne (www) - louisa shacklebolt (www) - noé gallagher (www) - victor aubertin (www)
Avatar :
margot robbie ; bambieyes (ava) ; julia (crackships) ; taylor swift (lyrics)
leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) C2a526ad43a16ece3f04ba5bb000be179e2ea5f4
Age :
trente et un ans (01.04.1990)
Nationality :
american.
Origins :
american.
Religion :
agnosticisme
Status :
in a relationship with a cute cop./
Orientation :
heterosexual/
Work :
lawyer/
Home adress :
brooklyn with Jaden/
Communities :
#NYU Law
#nyc bar associations

Trigger :
les agressions sexuelles et la scarification;
Warning :
fausse-couche.
aucun badge pour l'instant.
To do list rp : charlie (www)
jaden (www)
matthew (www)
matthew/jaden (www)
sirius (www)
Summary : (tw: revenge porn) Avocate depuis quelques années maintenant, elle s'est spécialisée dans la propriété intellectuelle. Elle a toujours vécu New York, mais elle alternait entre New York et Los Angeles de ses quinze à ses dix-huit ans, pour laisser monter en flèches sa carrière d'actrice. Jusqu'à ce que sa carrière s'arrête, parce que son ex a utilisé la revenge porn parce qu'elle la quittait en apprenant qu'il la trompait. Suite à cela, sa carrière s'est arrêtée et fort heureusement pour elle, elle avait commencé des études en droit, qu'elle a donc continué à New York, obtenant son diplôme avec mention. Elle a intégrée un cabinet d'avocats tout en tentant d'être un peu moins handicapée sentimentale, mais c'est toujours très compliqué. Aveugle comme elle est.
Date d'inscription : 27/08/2019
Messages : 1652
Pseudo : harleen. (marion)
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : 1-2 rp/semaines mostly le week-end.
Multinicks : alejandra wiley ;(www) - alix westmore ;(www) - isobel allen (www) - jezabel wellington (www) - jules ainsworth (www) - kate byrne (www) - louisa shacklebolt (www) - noé gallagher (www) - victor aubertin (www)
Avatar : margot robbie ; bambieyes (ava) ; julia (crackships) ; taylor swift (lyrics)
leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em) C2a526ad43a16ece3f04ba5bb000be179e2ea5f4
Age : trente et un ans (01.04.1990)
Nationality : american.
Origins : american.
Religion : agnosticisme
Status : in a relationship with a cute cop./
Orientation : heterosexual/
Work : lawyer/
Home adress : brooklyn with Jaden/
Communities : #NYU Law
#nyc bar associations

Trigger : les agressions sexuelles et la scarification;
Warning : fausse-couche.
aucun badge pour l'instant.

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t999-arya-to-the-stars-who-listen-and-the-dreams-that-are-answered http://99problems.forumactif.com/t3427-recherches-d-isobel-co#59409 http://99problems.forumactif.com/t1233-instagram-arya-cohen http://99problems.forumactif.com/t2142-ask-arya-cohen
Sujet: Re: leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em)Ven 27 Aoû - 18:31
Leone avait été là pour Arya quand tout s’était cassé la gueule, quand sa vie avait prit un tournant sans nom et qu’elle n’arrivait à joindre les deux bouts, quand elle n’arrivait plus à marcher sans trébucher. Quand elle avait eu l’impression que toute la misère du monde s’était abattue sur ses épaules et sur celles de Jaden, Leone avait été celui qui lui avait permis de voir la lumière dans la nuit noire et Arya s’était rendue compte qu’elle l’avait délaissé trop longtemps, qu’elle n’avait pas assez prit de ses nouvelles et désormais, elle s’en mordait les doigts avec un peu trop de véhémence, mais elle tentait malhabilement de se rattraper en lui ramenant à lui et Dario -si seulement, elle savait- des petites douceurs pour le remercier et pour rattraper le temps perdu. Le temps perdu est un concept qui lui échappe à la blonde, elle se dit que ça se rattrape, mais parfois, il y a bien trop de choses à rattraper et si peu de temps que ça en devient agaçant. Arya espérait au plus profond d’elle-même, que le temps ne leur manquerait pas aujourd’hui et qu’ils auraient le temps de se dire tout ce qu’ils avaient à se dire sans être pressé, sans manquer de ce fameux temps. Elle avait prit les devants la blonde et avait fait en sorte d’avoir toute son après-midi pour pouvoir être tranquille et elle savait que Jaden ne rentrerait pas tôt ce soir, alors peut-être qu’elle pourrait lui, leur, proposer d’aller boire un verre quelque part, peut-être que ça leur ferait du bien. A tous. Parce que même si elle tente de faire preuve d’une force de caractère assez exceptionnelle, Arya avait du mal à garder la tête haute, parfois. La douleur vive qui l’avait prise alors qu’elle était arrivée à l’hôpital lui revenait plus virulente que jamais et elle avait du mal à respirer, comme si elle étouffait dans cette ville bien trop grande pour elle, comme si les pavés qu’elle foulait chaque matin était ardent et qu’elle ne parvenait pas à faire un pas devant l’autre sans s’éclater contre l’asphalte brûlant. Elle avait du mal à respirer, à vivre, tout simplement et elle savait qu’il allait falloir qu’elle consulte quelqu’un pour mettre des mots sur ses maux. Des mots sur ce qui la tourmente encore la nuit, quand elle ne cesse de se tourner encore et encore pour tenter de trouver le sommeil mais qu’elle a pour compagnie, seul les pensées et la douleur vivace. Douleur tenace qui ne cessait de lui rappeler ce qu’elle avait perdu.

Elle ne s’attendait pas à cette réaction quand elle tendit les boîtes à Leone, elle qui avait l’habitude qu’il soit si jovial, soit avenant, elle ne s’attendait pas à une réaction de sa part, elle fut quelque peu interloqué et elle l’accueillit avec plaisir dans des bras chaleureux pour l’enserrer tout contre elle. Elle tenta vainement de passer ses mains le long de son dos pour le lui caresser comme pour indiquer qu’elle était là, maintenant et qu’elle serait là, toujours. Elle le guida aveuglement dans le salon, jetant de temps à autre un regard vers derrière pour être sûre qu’elle ne buterait dans rien avant de le faire s’installer sur le canapé, prenant place en face de lui pour s’accroupir et lui tendre un mouchoir.

« Pourquoi es-tu désolé ? Leone, que se passe t-il ? » s’enquiert Arya, un rien paniqué.

Elle avait tant de scénarios qui se passaient dans sa tête, elle tourna la tête vers l’appartement et il semblait vide de tout autre présence, alors Arya s’en voulut instantanément, elle ne savait plus où se mettre, ni même quoi faire, alors elle restait là, accroupie, face à lui, ses mains qui lui caressaient avec tendresse les avants bras pour lui signifier qu’elle était là pour lui. Et que s’il voulait être silencieux encore un instant, il le pouvait, elle resterait là, toujours, tout le temps.

« Tu peux me parler, ou ne pas le faire, si tu ne le désires pas, mais je resterais là, d’accord ? » rajouta t-elle en continuant de tenter de le rassurer par les gestes.

Et lentement, elle arrêta pour s’installer à côté de lui, une jambe qui trouvait le dessus de sa cuisse pour lui faire face, alors qu’elle le regardait, un peu angoissée, un peu triste aussi. Un melting pot de sentiments qui la prenait avec difficulté et qui lui compressait la cage thoracique, mais elle inspirait et expirait lentement pour ne pas céder à la panique.

« C’est Dario, c’est ça ? »

Mention pieds dans le plat, on ne pouvait pas faire mieux, mais Arya avait besoin de savoir, pour savoir quoi dire ou quoi faire. Pour savoir comment orienter la conversation sans qu’elle ne soit trop douloureuse pour lui, ou du moins, encore plus douloureuse.

_________________

❝ Now I wake up in the night and watch you breathe kiss me once 'cause you know I had a long night ❝ the one I want
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em)
Revenir en haut Aller en bas
 

leone (pickin’ up the pieces, you just wanna leave ’em)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I've got 99 problems :: neighborhoods :: the bronx :: little italy-