La nouvelle version a été installée cute ! Pour découvrir les nouveautés c'est par ici & pour commenter c'est ici
Découvrez les badges, de quoi rendre votre profil encore plus personnalisé love ça se passe par ici !
Vous êtes un peu paumés ? hidebox Rendez vous sur : www.keskispass.com
S'intégrer sur un gros forum, le mode d'emploi excited A découvrir par iciii avec toutes les initiatives mises en place !
-32%
Le deal à ne pas rater :
-100€ sur le Kit 4 caméras de surveillance HD sans fil Blink ...
209.99 € 309.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Everything Has Changed, No? - Nicola

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alfred Forbes
To do list rp :
Daisy O'hare - www -- Jezabel Wellington - www -- Nicola Schubert - www#2 -- Jack Baker - www --
Summary :
Alfred dit 'Alfy', est l'aîné de la fratrie Forbes. Si les esprits de la famille s'accordent, il existe une réelle dissemblance quant aux talents artistiques. Il n'a jamais maîtrisé les arts de la scène au grand désarroi de ses parents. Son truc, c'est la cuisine. Une passion qu'il exploite depuis l'enfance et dans laquelle il brille. Son nom ne pouvant pas faire de lui un simple cuisinier, il décide d'étudier le management pour pouvoir, un jour, ouvrir son propre établissement. Après un tour du monde culinaire de deux ans, qui lui permet de perfectionner ses connaissances, il va revenir à New-York pour enseigner son centre d'intérêt préféré. Il va recroiser le chemin d'un ancien copain d'école, et décider de tout abandonner pour s'associer avec. C'est ainsi qu'il obtiendra son restaurant tant rêvé.
Date d'inscription :
28/06/2021
Messages :
497
Pseudo :
Hell-N
Player's pronoun :
Elle
Rythme de rp :
Soutenu.
Multinicks :
Nope.
Avatar :
Joseph Morgan + tearsflight
Everything Has Changed, No? - Nicola Tumblr_inline_n80al17P5g1ssoiqt
Age :
35 ans.
Nationality :
Américaine.
Religion :
Athée.
Status :
Une âme perdue qui croit encore en l'immensité de l'amour.
Orientation :
Bisexuel qui n'assume pas trop son attirance pour les hommes aux yeux du monde.
Work :
Co-gérant du restaurant de gastronomie française 'La bonne soupe'.
Home adress :
Dawson Circle, en cohabitation avec un Saint-Bernard de 5 mois qui répond au doux nom de 'Asgard'.
Communities :
LGBT Center - Meow parlour - Best Friends Lifesaving Center - Les familles de Dawson Circle
Trigger :
Je pense pouvoir tout jouer à un certain degrés, mais il est préférable d'en discuter en privé pour s'assurer que ce ne soit pas trop lourd émotionnellement. Mais refus total pour : ; Pédophilie et cruauté envers les animaux.
Warning :
Sexe, alcool, vulgarité, violence,...
Everything Has Changed, No? - Nicola 26Everything Has Changed, No? - Nicola 59Everything Has Changed, No? - Nicola 200801051713445219Everything Has Changed, No? - Nicola 37Everything Has Changed, No? - Nicola 47Everything Has Changed, No? - Nicola 66Everything Has Changed, No? - Nicola 68Everything Has Changed, No? - Nicola 33Everything Has Changed, No? - Nicola 43Everything Has Changed, No? - Nicola 41Everything Has Changed, No? - Nicola 193Everything Has Changed, No? - Nicola 171Everything Has Changed, No? - Nicola 34Everything Has Changed, No? - Nicola 7Everything Has Changed, No? - Nicola 114Everything Has Changed, No? - Nicola 128Everything Has Changed, No? - Nicola 129Everything Has Changed, No? - Nicola 160Everything Has Changed, No? - Nicola 20080106533626902Everything Has Changed, No? - Nicola 147
To do list rp : Daisy O'hare - www -- Jezabel Wellington - www -- Nicola Schubert - www#2 -- Jack Baker - www -- Summary : Alfred dit 'Alfy', est l'aîné de la fratrie Forbes. Si les esprits de la famille s'accordent, il existe une réelle dissemblance quant aux talents artistiques. Il n'a jamais maîtrisé les arts de la scène au grand désarroi de ses parents. Son truc, c'est la cuisine. Une passion qu'il exploite depuis l'enfance et dans laquelle il brille. Son nom ne pouvant pas faire de lui un simple cuisinier, il décide d'étudier le management pour pouvoir, un jour, ouvrir son propre établissement. Après un tour du monde culinaire de deux ans, qui lui permet de perfectionner ses connaissances, il va revenir à New-York pour enseigner son centre d'intérêt préféré. Il va recroiser le chemin d'un ancien copain d'école, et décider de tout abandonner pour s'associer avec. C'est ainsi qu'il obtiendra son restaurant tant rêvé. Date d'inscription : 28/06/2021
Messages : 497
Pseudo : Hell-N
Player's pronoun : Elle
Rythme de rp : Soutenu.
Multinicks : Nope.
Avatar : Joseph Morgan + tearsflight
Everything Has Changed, No? - Nicola Tumblr_inline_n80al17P5g1ssoiqt
Age : 35 ans.
Nationality : Américaine.
Religion : Athée.
Status : Une âme perdue qui croit encore en l'immensité de l'amour.
Orientation : Bisexuel qui n'assume pas trop son attirance pour les hommes aux yeux du monde.
Work : Co-gérant du restaurant de gastronomie française 'La bonne soupe'.
Home adress : Dawson Circle, en cohabitation avec un Saint-Bernard de 5 mois qui répond au doux nom de 'Asgard'.
Communities : LGBT Center - Meow parlour - Best Friends Lifesaving Center - Les familles de Dawson Circle
Trigger : Je pense pouvoir tout jouer à un certain degrés, mais il est préférable d'en discuter en privé pour s'assurer que ce ne soit pas trop lourd émotionnellement. Mais refus total pour : ; Pédophilie et cruauté envers les animaux.
Warning : Sexe, alcool, vulgarité, violence,...
Everything Has Changed, No? - Nicola 26Everything Has Changed, No? - Nicola 59Everything Has Changed, No? - Nicola 200801051713445219Everything Has Changed, No? - Nicola 37Everything Has Changed, No? - Nicola 47Everything Has Changed, No? - Nicola 66Everything Has Changed, No? - Nicola 68Everything Has Changed, No? - Nicola 33Everything Has Changed, No? - Nicola 43Everything Has Changed, No? - Nicola 41Everything Has Changed, No? - Nicola 193Everything Has Changed, No? - Nicola 171Everything Has Changed, No? - Nicola 34Everything Has Changed, No? - Nicola 7Everything Has Changed, No? - Nicola 114Everything Has Changed, No? - Nicola 128Everything Has Changed, No? - Nicola 129Everything Has Changed, No? - Nicola 160Everything Has Changed, No? - Nicola 20080106533626902Everything Has Changed, No? - Nicola 147

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
https://www.ivegot99problems.com/t6256-all-you-have-is-now-alfred https://www.ivegot99problems.com/t6283-recherches-d-alfy https://www.ivegot99problems.com/t6284-instagram-alforbes
Sujet: Everything Has Changed, No? - NicolaDim 8 Aoû - 17:44
Everything Has Changed, No?
'Cause all I know is we said "Hello". And your eyes look like home. All I know it's simple ain't it? Everything has changed.'
@Nicola Schubert

Qu'est-ce que j'écris au juste dans ce mail? Je ne sais plus. Je nage, je me noie sereinement dans les abysses de mes mots. Plus j'ouvre les yeux et moins j'y vois. Plus je m'aveugle, et plus j'aime ça. Les oiseaux dans le ciel, les derniers clients devant leur assiette, la musique d'ambiance, l'amertume du café contre mon palais,… Je suis entrain de me servir de tout ce décor pour me déconnecter de ma tâche initiale. Peut-être est ce là, un indicateur qu'il est temps de prendre une pause. De laisser la caméra qu'est mon âme, voguer en liberté sans me sentir coupable de ne pas être assez concentré pour écrire au fournisseur de boissons. C'est quelque chose qui peut attendre quelques heures. C'est ainsi que je me soulage l'esprit avant de quitter la terrasse pour retrouver mon bureau à l'étage de cet établissement. Au passage, je donne les dernières indications à la serveuse encore présente. Il ne reste que deux tables qui en sont aux cafés, pas de quoi être débordée. Une bonne partie de l'équipe semble en coupure, tandis qu'une pincée d'employés s'apprêtent à prendre le relais pour assurer le service en continu, si besoin il y a, et, préparer celui du soir. Le calme est donc proche. Il est même présent, une fois ma porte refermée et mon postérieur posé sur mon siège. L'arrière du crâne s'enfonce quand ma tête se penche en arrière, et entre mes lèvres, un soupire s'échappe. Prêt pour un moment de somnolence. Ce que je crois, jusqu'à ce que mon encéphale s'excite de questions à la con. Mais si, vous aussi vous avez ce genre d'interrogation. Et si vous deviez vous contenter d'un seul souvenir de toute votre vie, lequel serait-il? Quand l'homme a découvert que la vache donnait du lait, que cherchait-il exactement à faire à ce moment-là? Et si vous deviez pardonner maintenant une personne, qui serait-elle? Pourquoi ce couillon de Noé n'a-t-il pas écrasé les deux moustiques? Et si vous aviez un conseil à vous donner, ce serait quoi ? Et si vous pouviez effacer un moment de votre vie, lequel serait-il? Et si vous deviez vous définir en un seul mot, que serait ce mot? Pourquoi "Abréviation" est-il un mot si long? C'est quoi le synonyme de 'synonyme'? Et s'il ne vous restez qu'une année à vivre, que feriez-vous? Et si vous étiez déjà mort? Un aveugle qui prédit l’avenir, est-ce qu’on appelle ça un voyant non-voyant? "Putain." Que je m'exclame avec les yeux qui s'ouvrent d'une grandeur anormale. Bon, on va oublier la sieste. On va plutôt envoyer un message à la dog-sitter pour s'assurer que mon Asgard se porte bien. Pas le temps d'en lire la réponse, quelqu'un vient toquer à ma porte alors j'ai automatiquement le regard qui se lève pour fixer cette dernière en donnant l'ordre "Oui entrez." Sous un vouvoiement, ne sachant pas qui se trouve derrière. "Pardon de déranger monsieur. Une personne demande à voir le directeur de l'établissement." Ma petite serveuse toute désolée de m'interrompre alors que j'étais seulement en quête d'une occupation. Un sourire, un mouvement de tête à la réception de l'information et ma réponse immédiate "Dites lui que j'arrive. Et proposez lui quelque chose à boire." Je ne cherche pas à en savoir plus. Je me doute que si elle était en possession d'autres informations, elle aurait tout donné. La raison de cette venue, l'identité de la personne.. Ca va être à moi de tout découvrir. Une nouvelle fois seul, je me redresse pour replacer ma chemise dans mon pantalon et pour remettre ma cravate en place. Inutile de revêtir la veste, autant rester dans le simple, tel que je suis.
Dans le restaurant, je devine que c'est la jeune femme qui se tient proche du comptoir qui désire me voir. Je m'avance alors, étirant mes lèvres au fur et a mesure de mes pas, jusqu'à me retrouver face à elle. "Bonjour." Une main qui se présente pour la saluer "Vous avez demandé à me voir..." Laissant ainsi la possibilité à l'inconnue d'expliquer pourquoi. Laissant mes yeux détailler son visage. Simple analyse pour m'assurer que c'est bien la première fois que je la rencontre. Je ne voudrais pas heurter une cliente habituelle ou d'une autre importance. Nous pouvons nous vanter de savoir recevoir en général, il ne faudrait pas changer cette bonne réputation.

code by black arrow

_________________


Never do things by halves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicola Schubert
To do list rp :
alfred - adrian - you ?
Summary :
tw : décès, harcèlement

Mère décédée lors de l'accouchement, j'ai été surprotégée par mon père depuis mon plus jeune âge. Son petit bijou, j'ai grandi sur Broadway, toujours dans ses pattes, à voir en avant-première toutes les plus belles comédies musicales du monde. Je ne me suis jamais sentie bien dans ma peau jusqu'à ma sortie de l'école - à 16 ans - après une énième agression. Assignée au genre masculin à la naissance, je suis une fille, une femme et cela a été difficile à comprendre par mes camarades. J'ai commencé ma transition à dix-sept ans et n'ai jamais remis les pieds à l'école depuis. Dans la vie, je suis codeuse - j'ai appris de manière autodidacte les bases puis avec des professeurs particuliers, joue de temps à autre dans les ensembles de Broadway quand le projet me plait mais aussi, je poste à longueur de journée sur les réseaux sociaux, ayant un petit paquet de followers à mon actif.
Date d'inscription :
06/08/2021
Messages :
354
Pseudo :
julie / weaslove.
Player's pronoun :
she/her/elle.
Rythme de rp :
une fois par semaine minimum.
Multinicks :
elizabeth haas. + charles cohen.
Avatar :
zion moreno + jojo.
Everything Has Changed, No? - Nicola D02b6ea1dc2cfa2189e54cb210e8be4311b549e0
Age :
30 ans.
Nationality :
américaine.
Origins :
mexicaines.
Religion :
athée.
Status :
célibataire.
Orientation :
hétérosexuelle.
Work :
codeuse.
Home adress :
1136 Fifth Avenue, au croise de la 5e et 95e, dans l'upper east side.
Communities :
- lgbtqia+ center
- broadway
- les latinxs
Trigger :
relations toxiques/malsaines, les triangles amoureux (sauf si un membre du trio est PNJ).
Warning :
décès, self harm, bullying, le T de LGBT
aucun badge pour l'instant.
To do list rp : alfred - adrian - you ? Summary : tw : décès, harcèlement

Mère décédée lors de l'accouchement, j'ai été surprotégée par mon père depuis mon plus jeune âge. Son petit bijou, j'ai grandi sur Broadway, toujours dans ses pattes, à voir en avant-première toutes les plus belles comédies musicales du monde. Je ne me suis jamais sentie bien dans ma peau jusqu'à ma sortie de l'école - à 16 ans - après une énième agression. Assignée au genre masculin à la naissance, je suis une fille, une femme et cela a été difficile à comprendre par mes camarades. J'ai commencé ma transition à dix-sept ans et n'ai jamais remis les pieds à l'école depuis. Dans la vie, je suis codeuse - j'ai appris de manière autodidacte les bases puis avec des professeurs particuliers, joue de temps à autre dans les ensembles de Broadway quand le projet me plait mais aussi, je poste à longueur de journée sur les réseaux sociaux, ayant un petit paquet de followers à mon actif.
Date d'inscription : 06/08/2021
Messages : 354
Pseudo : julie / weaslove.
Player's pronoun : she/her/elle.
Rythme de rp : une fois par semaine minimum.
Multinicks : elizabeth haas. + charles cohen.
Avatar : zion moreno + jojo.
Everything Has Changed, No? - Nicola D02b6ea1dc2cfa2189e54cb210e8be4311b549e0
Age : 30 ans.
Nationality : américaine.
Origins : mexicaines.
Religion : athée.
Status : célibataire.
Orientation : hétérosexuelle.
Work : codeuse.
Home adress : 1136 Fifth Avenue, au croise de la 5e et 95e, dans l'upper east side.
Communities : - lgbtqia+ center
- broadway
- les latinxs
Trigger : relations toxiques/malsaines, les triangles amoureux (sauf si un membre du trio est PNJ).
Warning : décès, self harm, bullying, le T de LGBT
aucun badge pour l'instant.
https://www.ivegot99problems.com/t6400-once-upon-a-dream-nicola https://www.ivegot99problems.com/t6547-instagram-nschubert
Sujet: Re: Everything Has Changed, No? - NicolaLun 9 Aoû - 23:17

But every time I think that I can get you out my head, You never, ever let me forget 'Cause Just when I think you're gone, Hear our song on the radio. Just like that, takes me back To the places we used to go. And I've been trying but I just can't fight it When I hear it, I just can't stop smiling. I remember you're gone Baby, it's just a song on the radio That we used to know. I'll be honest, I'm all right with me. Sunday mornings In my own white tee, I've been waking up alone, I haven't thought of him for days. I'll be honest, It's better off this way ♡ niall horan + anne-marie ;; our song.


Assise face à un potentiel partenaire, je souris légèrement et acquiesce en écoutant ses mots. Ce sont les quelques minutes du rendez-vous où je ne dis rien et où je laisse mes interlocuteurs faire la discussion. Il n’y a pas meilleur moyen pour savoir leurs réelles pensées sur mon application, sur le projet qu’il y a derrière mais aussi - voire surtout - leurs positions sur le féminisme et le fait que cette application sera réservée aux personnes s’identifiants au genre féminin. Il finira peut-être pas y avoir une section pour les hommes, ceux qui ont autant besoin que nous de se faire sortir de situations foireuses. Un peu comme les bars font aujourd’hui, avec Angela ou le Angel shot. En tout cas, ce que j’entends depuis quelques minutes me convainc presque de signer un contrat avec lui, de le répertorier sur l’application jusqu’à ce que des propos à la limite de l’acceptable sur les personnes transgenres sortent de ses lèvres. Habituée à entendre des horreurs depuis des années, je ne bouge pas vraiment, l’écoutant jusqu’au bout. Je ne veux pas juger en une phrase. L’erreur est humaine, on peut se raviser, se corriger, apprendre. Mais aujourd’hui, je n’ai aucune intention de me la jouer pédagogue et de prendre le temps d’éduquer quelqu’un qui se pense ouvert d’esprit et qui ne l’est pas tant que cela. Vous ne pensez pas ? Qu’il me demande et je bats des cils quelques secondes. Que vous êtes transphobes, si clairement. Que je souffle en posant la main sur mon sac à main. Je suis née avec des organes génitaux masculins, aucune glande mammaire et ce qui allait devenir une pomme d’Adam. Que je dis, sautant du tabouret, remettant ma jupe en place. Mais je suppose donc qu’à vos yeux, je suis un homme… Si seulement la médecine avait raison sur tout. Je lève les yeux au ciel et pose un billet de dix dollars pour payer le mocktail dégueulasse que j’ai commencé à boire il y a une demi heure de cela. Ravie de vous avoir rencontrer. Que je souffle, lui adressant un clin d’oeil avant de tourner les talons et de dire Pas la peine de chercher, vous ne trouverez rien sous ma jupe ! Et c’est du voyeurisme que d’essayer de voir ! Que je dis bien fort, attirant les regards des différentes personnes dans son bar. Ces réflexions, ces moments ne me touchent plus. J’ai vécu tellement de choses depuis ma plus tendre enfance que les paroles déplacées de ces personnes sans aucune documentation ne me fait plus rien. Mais je sais que cela aurait pu blesser bien du monde alors, c’est d’un coup de pouce sec que je raye le nom de ce bar de ma liste des commerces à démarcher aujourd’hui. La liste est encore bien longue mais cet échec ne me déprime pas, loin de là même. C’est ce genre de choses qui me motivent plus qu’autre chose parce que je sais que je n’y mettrais plus les pieds et que j’évite une situation difficile pour mes pairs et ceux qui ne sont pas aussi chanceux que moi. Parce que je sais très bien que c’est une chance que d’avoir eu accès aux anti-androgènes, l’estrogène, la progestérone et tout ce qui va avec. Les opérations aussi. Je suis une femme, un point c’est tout. Et si lui, personne ne débat son genre, personne ne devrait faire la même chose avec moi. Le bruit des portes de taxi qui claquent, je me dirige vers mon prochain potentiel client et cela provoque une drôle d’émotions et de sensations dans mon corps. Debout devant la porte, je reste quelques secondes interdite, me demandant bien si Alfred va me reconnaître ou non et surtout sa réaction face à mon projet et ces idées qui me touchent tant. Lui ne connaît que le petit Nicola qui a arrêté de venir aux réunions de famille vers l’âge de dix ans. Le petit garçon un peu timide et sacrément mal dans sa peau. Je sais que Gaby n’a pas parlé de moi à ses frères et d’en revoir un aujourd’hui me tord l’estomac. Surtout parce qu’il s’agit d’Alfred. Alfy. Celui pour qui j’ai eu un crush à l’époque. Je tente de me chasser tout cela de l’esprit et pousse la porte de La Bonne Soupe avec un air détendu mais aussi déterminé. Une serveuse vient rapidement à ma rencontre et je demande à voir le patron de l’établissement, si cela est possible. Pour ce que j’en sais, il n’est même pas là. Elle vérifie quelques petites, disparaît une poignée de minutes et reviens avec un large sourire sur le visage, m’invitant à m’asseoir au comptoir et à commander ce qui m’intéresse. Les yeux sur la carte, je choisis un verre de vin blanc - Billaud-Simon 2018 et demande La cuisine est toujours ouverte ? C’est à ce moment que la voix d’Alfred me parvient et je mets quelques secondes à tourner le visage dans sa direction. Mes yeux sur lui, je mets quelques secondes à me concentrer, à comprendre ce qu’il se passe, au fait que je sois face à lui après toutes ces années sans le voir. Et c’est lorsque mes yeux se posent sur sa main que je glisse la mienne contre la sienne pour le saluer. Enchantée Monsieur Forbes. Je suis Nicky Schubert et je voulais vous parler de mon projet d’application à New York, si vous avez du temps, bien entendu. Nous sommes entre deux services mais aussi bien il a des choses de prévus, des meeting qui l’attendent et des réunions plus importantes que d’écouter les grands rêves et projets d’une gamine de trente ans. Ma main dans la sienne quelques secondes de trop, c’est lorsque le serveur m’amène mon verre et m’assure que la cuisine est toujours ouverte si je le souhaite que je tourne mon visage vers Alfred. Vais-je avoir droit de déguster mes moules frites ou vais-je attendre que le rendez-vous soit terminé ? En supposant qu’il se passe mieux que le précédent, bien entendu.

_________________

I think I'm fallin' for you. I've been waiting all my life And now I found ya, I don't know what to do. As I'm standing here And you hold my hand, Pull me towards you And we start to dance. All around us, I see nobody Here in silence It's just you and me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alfred Forbes
To do list rp :
Daisy O'hare - www -- Jezabel Wellington - www -- Nicola Schubert - www#2 -- Jack Baker - www --
Summary :
Alfred dit 'Alfy', est l'aîné de la fratrie Forbes. Si les esprits de la famille s'accordent, il existe une réelle dissemblance quant aux talents artistiques. Il n'a jamais maîtrisé les arts de la scène au grand désarroi de ses parents. Son truc, c'est la cuisine. Une passion qu'il exploite depuis l'enfance et dans laquelle il brille. Son nom ne pouvant pas faire de lui un simple cuisinier, il décide d'étudier le management pour pouvoir, un jour, ouvrir son propre établissement. Après un tour du monde culinaire de deux ans, qui lui permet de perfectionner ses connaissances, il va revenir à New-York pour enseigner son centre d'intérêt préféré. Il va recroiser le chemin d'un ancien copain d'école, et décider de tout abandonner pour s'associer avec. C'est ainsi qu'il obtiendra son restaurant tant rêvé.
Date d'inscription :
28/06/2021
Messages :
497
Pseudo :
Hell-N
Player's pronoun :
Elle
Rythme de rp :
Soutenu.
Multinicks :
Nope.
Avatar :
Joseph Morgan + tearsflight
Everything Has Changed, No? - Nicola Tumblr_inline_n80al17P5g1ssoiqt
Age :
35 ans.
Nationality :
Américaine.
Religion :
Athée.
Status :
Une âme perdue qui croit encore en l'immensité de l'amour.
Orientation :
Bisexuel qui n'assume pas trop son attirance pour les hommes aux yeux du monde.
Work :
Co-gérant du restaurant de gastronomie française 'La bonne soupe'.
Home adress :
Dawson Circle, en cohabitation avec un Saint-Bernard de 5 mois qui répond au doux nom de 'Asgard'.
Communities :
LGBT Center - Meow parlour - Best Friends Lifesaving Center - Les familles de Dawson Circle
Trigger :
Je pense pouvoir tout jouer à un certain degrés, mais il est préférable d'en discuter en privé pour s'assurer que ce ne soit pas trop lourd émotionnellement. Mais refus total pour : ; Pédophilie et cruauté envers les animaux.
Warning :
Sexe, alcool, vulgarité, violence,...
Everything Has Changed, No? - Nicola 26Everything Has Changed, No? - Nicola 59Everything Has Changed, No? - Nicola 200801051713445219Everything Has Changed, No? - Nicola 37Everything Has Changed, No? - Nicola 47Everything Has Changed, No? - Nicola 66Everything Has Changed, No? - Nicola 68Everything Has Changed, No? - Nicola 33Everything Has Changed, No? - Nicola 43Everything Has Changed, No? - Nicola 41Everything Has Changed, No? - Nicola 193Everything Has Changed, No? - Nicola 171Everything Has Changed, No? - Nicola 34Everything Has Changed, No? - Nicola 7Everything Has Changed, No? - Nicola 114Everything Has Changed, No? - Nicola 128Everything Has Changed, No? - Nicola 129Everything Has Changed, No? - Nicola 160Everything Has Changed, No? - Nicola 20080106533626902Everything Has Changed, No? - Nicola 147
To do list rp : Daisy O'hare - www -- Jezabel Wellington - www -- Nicola Schubert - www#2 -- Jack Baker - www -- Summary : Alfred dit 'Alfy', est l'aîné de la fratrie Forbes. Si les esprits de la famille s'accordent, il existe une réelle dissemblance quant aux talents artistiques. Il n'a jamais maîtrisé les arts de la scène au grand désarroi de ses parents. Son truc, c'est la cuisine. Une passion qu'il exploite depuis l'enfance et dans laquelle il brille. Son nom ne pouvant pas faire de lui un simple cuisinier, il décide d'étudier le management pour pouvoir, un jour, ouvrir son propre établissement. Après un tour du monde culinaire de deux ans, qui lui permet de perfectionner ses connaissances, il va revenir à New-York pour enseigner son centre d'intérêt préféré. Il va recroiser le chemin d'un ancien copain d'école, et décider de tout abandonner pour s'associer avec. C'est ainsi qu'il obtiendra son restaurant tant rêvé. Date d'inscription : 28/06/2021
Messages : 497
Pseudo : Hell-N
Player's pronoun : Elle
Rythme de rp : Soutenu.
Multinicks : Nope.
Avatar : Joseph Morgan + tearsflight
Everything Has Changed, No? - Nicola Tumblr_inline_n80al17P5g1ssoiqt
Age : 35 ans.
Nationality : Américaine.
Religion : Athée.
Status : Une âme perdue qui croit encore en l'immensité de l'amour.
Orientation : Bisexuel qui n'assume pas trop son attirance pour les hommes aux yeux du monde.
Work : Co-gérant du restaurant de gastronomie française 'La bonne soupe'.
Home adress : Dawson Circle, en cohabitation avec un Saint-Bernard de 5 mois qui répond au doux nom de 'Asgard'.
Communities : LGBT Center - Meow parlour - Best Friends Lifesaving Center - Les familles de Dawson Circle
Trigger : Je pense pouvoir tout jouer à un certain degrés, mais il est préférable d'en discuter en privé pour s'assurer que ce ne soit pas trop lourd émotionnellement. Mais refus total pour : ; Pédophilie et cruauté envers les animaux.
Warning : Sexe, alcool, vulgarité, violence,...
Everything Has Changed, No? - Nicola 26Everything Has Changed, No? - Nicola 59Everything Has Changed, No? - Nicola 200801051713445219Everything Has Changed, No? - Nicola 37Everything Has Changed, No? - Nicola 47Everything Has Changed, No? - Nicola 66Everything Has Changed, No? - Nicola 68Everything Has Changed, No? - Nicola 33Everything Has Changed, No? - Nicola 43Everything Has Changed, No? - Nicola 41Everything Has Changed, No? - Nicola 193Everything Has Changed, No? - Nicola 171Everything Has Changed, No? - Nicola 34Everything Has Changed, No? - Nicola 7Everything Has Changed, No? - Nicola 114Everything Has Changed, No? - Nicola 128Everything Has Changed, No? - Nicola 129Everything Has Changed, No? - Nicola 160Everything Has Changed, No? - Nicola 20080106533626902Everything Has Changed, No? - Nicola 147

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
https://www.ivegot99problems.com/t6256-all-you-have-is-now-alfred https://www.ivegot99problems.com/t6283-recherches-d-alfy https://www.ivegot99problems.com/t6284-instagram-alforbes
Sujet: Re: Everything Has Changed, No? - NicolaJeu 12 Aoû - 20:55
Everything Has Changed, No?
'Cause all I know is we said "Hello". And your eyes look like home. All I know it's simple ain't it? Everything has changed.'
@Nicola Schubert

Impossible de ne pas penser qu'il s'agit peut-être là, d'une personne qui souhaite simplement déposer une candidature. Pensant qu'il est préférable de le donner directement au chef de l'établissement. Chose qui pourrait me rendre légèrement grognon quand ça me coupe dans une tâche. Fort heureusement, ce n'est pas le cas alors je vais pouvoir arborer mon plus beau sourire. Enfin.. Si la postulation est trop nulle, je vais grincer des dents. Vous savez, je ne pense pas qu'il y ait de bonnes ou de mauvaises lettres de motivation... En fait si. Elles sont quasiment toutes mauvaises! Non mais regardez un peu. Quand bien même l'orthographe est soignée, l'écriture presque calligraphiée, avec des lettrines, des alinéas, des paragraphes et la formule de politesse,... c'est d'un chiant. Paye ta rengaine. Madame, Monsieur,... Etant actuellement à la recherche d'un emploi, je me permets de vous proposer ma candidature au poste de serveur. En effet, mon profil correspond à la description sur l'offre d'emploi -préciser où l'annonce a été vue-. Ma formation en -préciser la formation- m'a permis d'acquérir de nombreuses compétences parmi celles que vous recherchez. Je possède tous les atouts qui me permettront de réussir dans le rôle que vous voudrez bien me confier. Motivation, rigueur et écoute sont les maîtres mots de mon comportement professionnel. Mon expérience en tant que -emploi- m'a permis d'acquérir toutes les connaissances nécessaires à la bonne exécution des tâches du poste à pourvoir. Régulièrement confronté aux aléas du métier, je suis capable de répondre aux imprévus en toute autonomie. Et gnagnagna, cordialement. Vous avez vu ? Je vous ai perdu. On se fait chier hein? Franchement, je serais plus réceptif à de l'originalité. Un procédé différent. Disons, de la façon qui colle le mieux aux besoins actuels... J'imagine que ça donnerait quelque chose comme ça : 'Madame, Monsieur. Ne lisez pas mon CV, ça ne sert à rien, il est cheaté. Je me fiche pas mal de votre entreprise mais j'ai un réfrigérateur à remplir, des factures à payer et une PS5 à offrir à mes gosses. J'ai quelques atouts malgré tout, je fais et sers le café comme personne. J'ai un master en larbinage familial. Je n'ai aucun scrupule à cirer les pompes et lécher des culs. Je m'engage même à repasser votre linge les jours où j'arriverai en retard -Je ne mettrai pas en avant mon aspect ponctuel. Personne n'est ponctuel, il arrive à tout le monde d'être à la bourre-. Si vous avez déjà embauché, je m'inclinerai -Vous le regretterez-, mais comme j'en doute, je vous conseille de vous magner pour m'appeler avant qu'une autre boîte me contacte et me larbine avec mon consentement. Si malgré la qualité de ma lettre de motivation, je ne retiens pas votre attention : Fuck You -Ah oui, je maitrise parfaitement l'anglais jurons- Bye.' Déjà plus intriguant non? Putain, je me fais sourire tout seul comme un crétin sur le chemin qui me mène face à l'inconnue. Main tendue, qu'elle vient prendre de la sienne après un petit temps d'adaptation. Ce qui me plait d'entrée, c'est que contrairement à bon nombre, elle semble s'être renseignée sur mon entreprise. Je le sais, car c'est mon nom de famille qu'elle prononce, sans m'être donné la peine de me présenter. Ensuite, c'est un léger ding dans mon esprit, quand j'entends le sien. Il est identique à celui d'une famille que je côtoyais dans mon enfance, adolescence. C'était il y a vraiment longtemps. Et je suis moi aussi à dix milles de me douter qu'en face de moi, c'est le petit Nicola. Comment le soupçonner? Pourtant, mes yeux plongés dans les tiens, j'ai comme une sensation de bienveillance. "Oui bien sur, je suis disponible..." Et coupé par ma serveuse qui t'informe que la cuisine est bien ouverte. Ce qui provoque le détachement de nos doigts, auxquels je ne faisais même pas attention. "On va s'installer à table pour que ce soit plus confortable pour discuter." Le bras qui s'allonge, proposant d'un geste, l'ensemble de la salle. A toi de choisir l'endroit qui te semble le plus propice. Mais avant, je saisis l'opportunité de prouver ma bonne hospitalité. "Commandez ce que vous désirez. C'est la maison qui offre." Les lèvres qui s'étirent, heureux de faire plaisir. "Emily, un café au lait sucré pour moi s'il te plait." Que je réclame poliment à mon employée avant de revenir poser mon attention sur ton visage. J'emboite le pas, jusqu'au mobilier que tu as décidé d'occuper en ma compagnie. Installé sur la chaise, face à toi, je ne cesse d'avoir cette mine harmonieuse. "Alors mademoiselle Schubert, parlez moi de ce projet. Vous avez mentionnée une application c'est ça?" Impatient d'en savoir plus. Je crois que c'est ce qui a poussé Jasper, mon co-gérant, à signer avec moi.. Que je gère cette partie du restaurant. L'administratif, les partenariats, le management,... Tout en filant des coups de mains pour le service et parfois même, en cuisine. Enfin bref, là il n'est pas question de parler de moi, mais d'entendre ce que tu as à proposer. Toujours aussi loin de suspecter que tu n'es pas aussi inconnue que je ne le pense. Et qui sait, ma façon de te sourire que je juge naturellement venue, c'est peut-être mon coeur qui t'a reconnu.



code by black arrow

_________________


Never do things by halves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicola Schubert
To do list rp :
alfred - adrian - you ?
Summary :
tw : décès, harcèlement

Mère décédée lors de l'accouchement, j'ai été surprotégée par mon père depuis mon plus jeune âge. Son petit bijou, j'ai grandi sur Broadway, toujours dans ses pattes, à voir en avant-première toutes les plus belles comédies musicales du monde. Je ne me suis jamais sentie bien dans ma peau jusqu'à ma sortie de l'école - à 16 ans - après une énième agression. Assignée au genre masculin à la naissance, je suis une fille, une femme et cela a été difficile à comprendre par mes camarades. J'ai commencé ma transition à dix-sept ans et n'ai jamais remis les pieds à l'école depuis. Dans la vie, je suis codeuse - j'ai appris de manière autodidacte les bases puis avec des professeurs particuliers, joue de temps à autre dans les ensembles de Broadway quand le projet me plait mais aussi, je poste à longueur de journée sur les réseaux sociaux, ayant un petit paquet de followers à mon actif.
Date d'inscription :
06/08/2021
Messages :
354
Pseudo :
julie / weaslove.
Player's pronoun :
she/her/elle.
Rythme de rp :
une fois par semaine minimum.
Multinicks :
elizabeth haas. + charles cohen.
Avatar :
zion moreno + jojo.
Everything Has Changed, No? - Nicola D02b6ea1dc2cfa2189e54cb210e8be4311b549e0
Age :
30 ans.
Nationality :
américaine.
Origins :
mexicaines.
Religion :
athée.
Status :
célibataire.
Orientation :
hétérosexuelle.
Work :
codeuse.
Home adress :
1136 Fifth Avenue, au croise de la 5e et 95e, dans l'upper east side.
Communities :
- lgbtqia+ center
- broadway
- les latinxs
Trigger :
relations toxiques/malsaines, les triangles amoureux (sauf si un membre du trio est PNJ).
Warning :
décès, self harm, bullying, le T de LGBT
aucun badge pour l'instant.
To do list rp : alfred - adrian - you ? Summary : tw : décès, harcèlement

Mère décédée lors de l'accouchement, j'ai été surprotégée par mon père depuis mon plus jeune âge. Son petit bijou, j'ai grandi sur Broadway, toujours dans ses pattes, à voir en avant-première toutes les plus belles comédies musicales du monde. Je ne me suis jamais sentie bien dans ma peau jusqu'à ma sortie de l'école - à 16 ans - après une énième agression. Assignée au genre masculin à la naissance, je suis une fille, une femme et cela a été difficile à comprendre par mes camarades. J'ai commencé ma transition à dix-sept ans et n'ai jamais remis les pieds à l'école depuis. Dans la vie, je suis codeuse - j'ai appris de manière autodidacte les bases puis avec des professeurs particuliers, joue de temps à autre dans les ensembles de Broadway quand le projet me plait mais aussi, je poste à longueur de journée sur les réseaux sociaux, ayant un petit paquet de followers à mon actif.
Date d'inscription : 06/08/2021
Messages : 354
Pseudo : julie / weaslove.
Player's pronoun : she/her/elle.
Rythme de rp : une fois par semaine minimum.
Multinicks : elizabeth haas. + charles cohen.
Avatar : zion moreno + jojo.
Everything Has Changed, No? - Nicola D02b6ea1dc2cfa2189e54cb210e8be4311b549e0
Age : 30 ans.
Nationality : américaine.
Origins : mexicaines.
Religion : athée.
Status : célibataire.
Orientation : hétérosexuelle.
Work : codeuse.
Home adress : 1136 Fifth Avenue, au croise de la 5e et 95e, dans l'upper east side.
Communities : - lgbtqia+ center
- broadway
- les latinxs
Trigger : relations toxiques/malsaines, les triangles amoureux (sauf si un membre du trio est PNJ).
Warning : décès, self harm, bullying, le T de LGBT
aucun badge pour l'instant.
https://www.ivegot99problems.com/t6400-once-upon-a-dream-nicola https://www.ivegot99problems.com/t6547-instagram-nschubert
Sujet: Re: Everything Has Changed, No? - NicolaJeu 12 Aoû - 21:42
Ce projet, j’y ai passé des heures - pour ne pas dire des jours et des semaines - alors c’est un peu comme mon bébé. Un bébé en incubation depuis bien trop longtemps et qui a hâte de montrer le bout de son nez. Pour cette année, je l’espère. Mais pour pouvoir le faire, il me faut démarcher de nombreux lieux publics. Des restaurants, des cafés, des bars, des associations, des salles de gymnastiques, des magasins aussi. Un travail de longue haleine qu’il ne me sera peut-être pas permis de faire seule. Je ne suis pas surhumaine - à mon grand regret - et mes journées ne font que vingt-quatre heures. Bien sûr que je rêverais avoir dix à douze heures de plus pour réussir à tout faire mais ce n’est pas possible, à mon grand damn. Alors, si déléguer n’est pas franchement un mot dont je connais la définition et l’utilisation, je sais que je vais devoir me rendre à cette putain d’évidence que je vais devoir partager mon bébé avec quelqu’un. On va faire du co-parenting un petit moment afin d’avancer sur le projet. Mais pour le moment, je n’y suis pas encore et telle une mère célibataire à la recherche du parfait partenaire, je change de lieux et de quartier pour aller à La Bonne Soupe. Revoir Alfred risque de me faire tout bizarre mais aussi de faire remonter des souvenirs avec lesquels je n’ai pas envie d’être réunie, on ne va pas se mentir. Ce n’est pas que j’espère oublier tout ce qui s’est passé avant ma transition physique - ayant toujours été une femme coincée dans le corps d’un petit garçon - mais je n’aime jamais trop renouer avec les gens de mon passé. Il y a des personnes dont je me fiche bien du jugement mais, étrangement, en ce qui concerne l’aîné des Forbes ça me ferait bien chier d’entendre des propos déplacés sortir de sa bouche. Et il est hors de questions que je sois plus leste avec lui parce que je le connais et que mon petit coeur a battu pour son visage d’ange il y a vingt ans de cela. C’est à toute ma communauté que je dois penser et si je sais que sur le point de vue LGB, il est ok, je n’ai aucune idée de sa position sur la lettre la plus importante - à mes yeux - de cet acronyme à rallonge : le T. Alors, lorsque j’entre dans le restaurant et qu’on me fait patienter, je scanne les lieux, les murs, la décoration. Il y a des propriétés dont une très mauvaise ambiance se dégagent. Je ne veux rien qui puisse me rendre mal à l’aise sur mon application et encore moins guider des gens par ici si ça ne me convient pas à cent pour cent. Et si je n’attendais rien du rendez-vous précédent, l’histoire est bien différente avec celui-ci. Appuyée au bar, la question posée, je ne m’attendais pas à être rejointe aussi vite. N’avait-il rien de plus intéressant ou important à faire ? Suis-je sa distraction du moment ou sa réelle motivation à sortir de son bureau ? Je ne peux pas me poser toutes ces questions maintenant, de peur de me déstabiliser toute seule, plus qu’il ne le fait déjà lui. Quand il tend le bras vers les tables libres, je regrette presque la présence de cette chemise blanche qui ne me laisse pas voir ses muscles ni les veines qui doivent sortir par-ci par-là. Si beaucoup de personnes n’aiment pas ça, moi ça m’échauffe tout particulièrement. Son attention à nouveau dirigée vers ma personne, je lève les yeux vers lui puis vers la serveuse à qui je demande Des moules marinières s’il vous plaît. Et.. Est-ce possible d’avoir deux cuillères de crème fraîche dans un petit ramequin à côté ? Que je demande, un tantinet pointilleuse mais j’aime autant manger une partie sans crème et une autre avec. Mes habitudes et moi… Quand elle acquiesce, je lui adresse mon plus beau sourire et file vers la table que j’ai choisi, au loin, au calme, où je pourrais manger et discuter tranquillement. Je me doute bien qu’un tel repas risque d’être difficile à déguster en telle compagnie mais peut-être que je m’occuperais plus de ma dégustation que de l’effet qu’il a toujours sur moi. Faire taire tout ce qu’il se passe dans mon corps est difficile mais puisque je dois le faire, je le fais. Assise face à lui, je croise les jambes et accroche mon sac à main à la chaise. Effectivement. C’est un projet que j’ai en tête depuis des années et auquel je n’ai pu me consacrer pleinement que très récemment. Cela fait des années que je rêve d’un lieu où les personnes faisant partie de ma communauté seront en sécurité du début à la fin. Les catcall à répétition, les insultes, incitations à la haine qui nous paralysent, qui nous donnent envie de ne plus jamais sortir de la maison pour être en sécurité. Un homme qui porte une robe ne devrait pas être insulté, comme celui qui embrasse son petit ami en pleine rue. Les femmes qui s’embrassent et qui sont fantasmées ne devraient pas avoir à subir ce genre de comportement non plus. Nous devrions être libres de faire ce que l’on veut. Dans un autre monde, sur une autre planète, un axe bien différent… L’utopie de ce projet serait qu’il n’y ait pas d’intrus, pas de personnes se servant de cette application pour faire du mal, pour rechercher qui blesser, quels os briser. Je sais que ça ne va pas être facile de tout contrôler et je cherche encore le moyen parfait pour le faire, pour pouvoir gérer tout cela mais comment… C’est une bonne question. À laquelle j’offrirais de nombreuses heures de mon temps sous peu. Des idées germent, fleurissent et grandissent alors que d’autres meurent dans l'œuf, comme on dit. C’est une application qui a pour but de recenser les endroits considérés safe pour la communauté LGBT. Je compte l’étendre à un public plus large puisqu’il n’y a pas que ma communauté qui est constamment menacée dans cette ville mais une chose à la fois. Que je dis rapidement. Je ne peux pas mener trop de batailles en même temps, ce serait contre productif. Une chose est sûre, je sais que ça aidera des gens et qu’avec les bons partenaires - et les bons fonds - on pourra aider beaucoup de monde. Je me tourne vers mon sac à main et sors mon téléphone que je déverrouille rapidement. Je farfouille parmi mes applications et ouvre la beta version de l’application. Une inscription devra se faire sur l’application pour pouvoir l’utiliser. Et les personnes inscrites pourront, en cas de soucis, de situations difficiles, se diriger vers un commerce jugé pour se sortir d’une sale situation qu’ils n’ont pas causé. On peut dire ce que l’on veut mais montrer son amour pour une autre personne, quel que soit son genre, et être soi même ne devrait jamais être une moquerie ou mener à une agression, quelle qu'elle soit. Si vous allez sur les lieux, vous pourrez voir les lieux autour de nous avec qui j’ai déjà des partenariats. Ils sont peu nombreux mais je ne peux pas parcourir tout New York en une semaine. Bordel de vingt quatre heures. Votre rôle est d’accueillir ces personnes et s’assurer qu'elles quittent vos lieux dans de bonnes conditions. Je ne dis pas que vous devez les mettre dans un Uber et payer la course mais les accepter le temps de se ressaisir et trouver le courage de sortir me semble primordial. Ça serait fou de penser mettre des gens à la porte pour fermer le restaurant et rentrer chez soi. Je sais que ça pourra arriver mais j’espère que ça ne sera pas le cas avec lui. Je bois une gorgée rapide de mon verre de vin et souffle Vous y gagnerez beaucoup de visibilité. La communauté LGBT est assez forte pour faire relayer le message quand elle est bien traitée dans un lieu. Et l’inverse est vrai aussi. N’hésitez pas à découvrir l’application pour voir les secrets dont elle regorge. Les sections sont bien plus établies que mon discours, je ne peux pas le nier. Et Dieu merci ! Enfin, je n’ai pas fini mais son café arrive alors c’est le moment parfait de me ressaisir et de m’apprêter à recevoir ses questions.

_________________

I think I'm fallin' for you. I've been waiting all my life And now I found ya, I don't know what to do. As I'm standing here And you hold my hand, Pull me towards you And we start to dance. All around us, I see nobody Here in silence It's just you and me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alfred Forbes
To do list rp :
Daisy O'hare - www -- Jezabel Wellington - www -- Nicola Schubert - www#2 -- Jack Baker - www --
Summary :
Alfred dit 'Alfy', est l'aîné de la fratrie Forbes. Si les esprits de la famille s'accordent, il existe une réelle dissemblance quant aux talents artistiques. Il n'a jamais maîtrisé les arts de la scène au grand désarroi de ses parents. Son truc, c'est la cuisine. Une passion qu'il exploite depuis l'enfance et dans laquelle il brille. Son nom ne pouvant pas faire de lui un simple cuisinier, il décide d'étudier le management pour pouvoir, un jour, ouvrir son propre établissement. Après un tour du monde culinaire de deux ans, qui lui permet de perfectionner ses connaissances, il va revenir à New-York pour enseigner son centre d'intérêt préféré. Il va recroiser le chemin d'un ancien copain d'école, et décider de tout abandonner pour s'associer avec. C'est ainsi qu'il obtiendra son restaurant tant rêvé.
Date d'inscription :
28/06/2021
Messages :
497
Pseudo :
Hell-N
Player's pronoun :
Elle
Rythme de rp :
Soutenu.
Multinicks :
Nope.
Avatar :
Joseph Morgan + tearsflight
Everything Has Changed, No? - Nicola Tumblr_inline_n80al17P5g1ssoiqt
Age :
35 ans.
Nationality :
Américaine.
Religion :
Athée.
Status :
Une âme perdue qui croit encore en l'immensité de l'amour.
Orientation :
Bisexuel qui n'assume pas trop son attirance pour les hommes aux yeux du monde.
Work :
Co-gérant du restaurant de gastronomie française 'La bonne soupe'.
Home adress :
Dawson Circle, en cohabitation avec un Saint-Bernard de 5 mois qui répond au doux nom de 'Asgard'.
Communities :
LGBT Center - Meow parlour - Best Friends Lifesaving Center - Les familles de Dawson Circle
Trigger :
Je pense pouvoir tout jouer à un certain degrés, mais il est préférable d'en discuter en privé pour s'assurer que ce ne soit pas trop lourd émotionnellement. Mais refus total pour : ; Pédophilie et cruauté envers les animaux.
Warning :
Sexe, alcool, vulgarité, violence,...
Everything Has Changed, No? - Nicola 26Everything Has Changed, No? - Nicola 59Everything Has Changed, No? - Nicola 200801051713445219Everything Has Changed, No? - Nicola 37Everything Has Changed, No? - Nicola 47Everything Has Changed, No? - Nicola 66Everything Has Changed, No? - Nicola 68Everything Has Changed, No? - Nicola 33Everything Has Changed, No? - Nicola 43Everything Has Changed, No? - Nicola 41Everything Has Changed, No? - Nicola 193Everything Has Changed, No? - Nicola 171Everything Has Changed, No? - Nicola 34Everything Has Changed, No? - Nicola 7Everything Has Changed, No? - Nicola 114Everything Has Changed, No? - Nicola 128Everything Has Changed, No? - Nicola 129Everything Has Changed, No? - Nicola 160Everything Has Changed, No? - Nicola 20080106533626902Everything Has Changed, No? - Nicola 147
To do list rp : Daisy O'hare - www -- Jezabel Wellington - www -- Nicola Schubert - www#2 -- Jack Baker - www -- Summary : Alfred dit 'Alfy', est l'aîné de la fratrie Forbes. Si les esprits de la famille s'accordent, il existe une réelle dissemblance quant aux talents artistiques. Il n'a jamais maîtrisé les arts de la scène au grand désarroi de ses parents. Son truc, c'est la cuisine. Une passion qu'il exploite depuis l'enfance et dans laquelle il brille. Son nom ne pouvant pas faire de lui un simple cuisinier, il décide d'étudier le management pour pouvoir, un jour, ouvrir son propre établissement. Après un tour du monde culinaire de deux ans, qui lui permet de perfectionner ses connaissances, il va revenir à New-York pour enseigner son centre d'intérêt préféré. Il va recroiser le chemin d'un ancien copain d'école, et décider de tout abandonner pour s'associer avec. C'est ainsi qu'il obtiendra son restaurant tant rêvé. Date d'inscription : 28/06/2021
Messages : 497
Pseudo : Hell-N
Player's pronoun : Elle
Rythme de rp : Soutenu.
Multinicks : Nope.
Avatar : Joseph Morgan + tearsflight
Everything Has Changed, No? - Nicola Tumblr_inline_n80al17P5g1ssoiqt
Age : 35 ans.
Nationality : Américaine.
Religion : Athée.
Status : Une âme perdue qui croit encore en l'immensité de l'amour.
Orientation : Bisexuel qui n'assume pas trop son attirance pour les hommes aux yeux du monde.
Work : Co-gérant du restaurant de gastronomie française 'La bonne soupe'.
Home adress : Dawson Circle, en cohabitation avec un Saint-Bernard de 5 mois qui répond au doux nom de 'Asgard'.
Communities : LGBT Center - Meow parlour - Best Friends Lifesaving Center - Les familles de Dawson Circle
Trigger : Je pense pouvoir tout jouer à un certain degrés, mais il est préférable d'en discuter en privé pour s'assurer que ce ne soit pas trop lourd émotionnellement. Mais refus total pour : ; Pédophilie et cruauté envers les animaux.
Warning : Sexe, alcool, vulgarité, violence,...
Everything Has Changed, No? - Nicola 26Everything Has Changed, No? - Nicola 59Everything Has Changed, No? - Nicola 200801051713445219Everything Has Changed, No? - Nicola 37Everything Has Changed, No? - Nicola 47Everything Has Changed, No? - Nicola 66Everything Has Changed, No? - Nicola 68Everything Has Changed, No? - Nicola 33Everything Has Changed, No? - Nicola 43Everything Has Changed, No? - Nicola 41Everything Has Changed, No? - Nicola 193Everything Has Changed, No? - Nicola 171Everything Has Changed, No? - Nicola 34Everything Has Changed, No? - Nicola 7Everything Has Changed, No? - Nicola 114Everything Has Changed, No? - Nicola 128Everything Has Changed, No? - Nicola 129Everything Has Changed, No? - Nicola 160Everything Has Changed, No? - Nicola 20080106533626902Everything Has Changed, No? - Nicola 147

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
https://www.ivegot99problems.com/t6256-all-you-have-is-now-alfred https://www.ivegot99problems.com/t6283-recherches-d-alfy https://www.ivegot99problems.com/t6284-instagram-alforbes
Sujet: Re: Everything Has Changed, No? - NicolaJeu 12 Aoû - 23:37
Everything Has Changed, No?
'Cause all I know is we said "Hello". And your eyes look like home. All I know it's simple ain't it? Everything has changed.'
@Nicola Schubert

Ma peine la plus lourde, c'est de ne pas être totalement moi à chaque minute qui passe. Si bien que je sais le faire penser, il y a quelque chose en moi que je continue de cacher au fil des années. Une partie de ma sexualité, de mes sentiments. Je suis un homme qui aime les deux sexes, mais qui n'assume pourtant que sa part d'hétérosexualité. Bien que mon entourage sache mon orientation, je ne me montre jamais en compagnie d'un amant, d'un amoureux. Pas honteux, mais apeuré. Flippé que dans ce monde de tarés, je puisse être jugé, insulté ou pire, violenté parce que j'ai choisis d'aimer autrement que ce qu'ils appellent 'la normalité. Donc, c'est une certitude encore ignorée, mais ton application va être fortement appréciée. Tout comme ton audace de commander un plat qui ne sera pas un allié de classe. Tu ajoutes même ta petite touche rapidement acceptée par mon employée. Quand je dis que c'est une habitude ici de chouchouter les gens qui passent l'entrée. Une fois installés, c'est tout mon attention que je viens te donner. Je l'affiche en lançant la discussion, comme si je t'aidais à jeter dans la présentation de ton projet. Mais je ne suis pas aveuglé - ce qui pourrait arriver face à tant de beauté - tu n'as pas besoin de moi pour parler de ton bébé. Tu es pleine d'assurance ; ce qui accroche mon regard a tes yeux noirs que je ne suis pas prêt de délaisser. "C'est donc un projet réfléchi, qui a eu le temps de mûrir dans votre esprit avant de le rendre plus.. Concret." Hésitant sur le dernier mot, j'espère qu'il sera approprié. Ne souhaitant pas te heurter ou te ralentir dans ton introduction. Et dès le début je suis hameçonné. J'ai l'impression que tu as visé juste, que tu déchiffres mon secret et que tu me donnes l'opportunité de me rattraper de mes erreurs passées. Voilà qui me rend muet. Une bonne chose pour t'écouter du début à la fin sans t'interrompre. J'imprègne chaque mot, ma tête en fait des mouvements légers de haut en bas et comme prévu, je ne regarde que toi. Jusqu'à ce fichu café qui s'incruste et m'oblige à tourner le visage pour remercier Emily. "Votre plat est en préparation Madame." Qu'elle informe, avec sa formule de politesse qui m'étire un sourire. Un bon point! Maintenant, qu'elle retourne travailler que je retrouve ta magnificence. La main qui se saisit de la cuillère, je viens touiller délicatement mon café avant de le porter à ma bouche pour en prendre une petite gorgée. Ce dernier est trop chaud pour en avaler plus. Je n'ai pas pour ambition de me brûler l'entièreté de la bouche. La langue qui, par mimique, passe sur mes lèvres annonce que je vais prendre la parole sous peu. "Je dois admettre que je suis complètement adulé par votre projet. Bien qu'il soit dommage que le monde entier ne soit pas simplement 'safe'." C'est regrettable. Mais si il existe des gens comme toi, je ne perds pas espoir que cela change des les années à venir. "Quand vous dites qu'il n'y a pas que votre communauté qui est touchée... Vous faites référence aux autres problèmes comme le racisme? Les violences conjugales? Les agressions sexuelles?" Peut-être étonnant que ce soit ma première question. Je suis simplement un rêveur qui veut, voir où tu comptes viser une fois que l'application aura prit de l'ampleur. Car elle en prendra. Je zieute l'écran qui affiche les partenariats déjà trouvés, et je continue d'être impressionné par tant d'ardeur. Les doigts qui ne sont pas sur ma tasse s'agitent, comme si le sang italien coulait dans mes veines... Avec moins d'accentuation quand même.  "Si je résume ; les inscrits auront l'application pour trouver une porte de secours en cas de situation difficiles. Vos partenaires, gagnent une visibilité pour promouvoir leurs établissements... Et vous? Vous vous contentez de la satisfaction d'aider des gens dans le besoin? Ou existe t-il un moyen de rémunération par le nombre d'inscription?" Bien que j'utilise certains réseaux, je suis un amateur quant à la possibilité de gagner de l'argent grâce à eux. Je ne suis pas entrain de vouloir connaitre ton salaire, mais, tout travail en mérite un. C'est quelque chose sur lequel tu trimes depuis longtemps. "D'ailleurs, est ce que avez pensé à une façon de vérifier les identités? Parce que malheureusement, les publicités de votre applications vont tomber dans des mauvaises oreilles aussi. Il existe des groupes d'individus qui se plaisent à se réunir pour, excusez mon langage, 'taper du pédé'." Prononcé avec une moue grimaçante pour marquer mon dégout face à ce genre de spécimens nés de sodomies qui ont dérapées. "Ils pourraient s'inscrire dessus, piocher des lieux au hasard et s'y rendre pour les vandaliser." Tu reconnais là, ma crainte d'être pointé du doigt? Ce qui est contradictoire avec mon envie de défendre ceux qui viendraient ici, en quête de sureté. Et je viens de me rendre compte que je peux paraitre un tantinet défaitiste. Première action pour inverser la tendance, c'est de sortir un léger rire avant d'expliquer ce dernier "Pardon si je donne l'impression de vouloir vous décourager.. J'ai un esprit qui est toujours en réflexion, et qui, se dirige vers toutes les possibilités. Il envisage tout ce qui peut arriver." Et ce n'est pas toujours une qualité d'être en constante analyse des choses. Surtout face à ton optimisme. "Mais j'ai encore de nombreuses questions qui prouveront que je suis réellement emballé..." Et ma tasse regagne ma bouche, ce qui va cacher quelques secondes ce sourire qui ne s'efface pas. Laissant ainsi la possibilité pour toi de répondre. Quoi que, je vois non loin, ton plat qui est entrain d'arriver. Je suis entrain de prier intérieurement que ce soit la dernière fois qu'une personne vient nous interrompre. Bien que l'entretien soit professionnel, j'ai vraiment une sensation de.. Un truc de je ne sais quoi qui me fait me sentir à l'aise avec toi. T'as surement une bonne aura. Quoi d'autre si ce n'est pas ça?



code by black arrow

_________________


Never do things by halves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicola Schubert
To do list rp :
alfred - adrian - you ?
Summary :
tw : décès, harcèlement

Mère décédée lors de l'accouchement, j'ai été surprotégée par mon père depuis mon plus jeune âge. Son petit bijou, j'ai grandi sur Broadway, toujours dans ses pattes, à voir en avant-première toutes les plus belles comédies musicales du monde. Je ne me suis jamais sentie bien dans ma peau jusqu'à ma sortie de l'école - à 16 ans - après une énième agression. Assignée au genre masculin à la naissance, je suis une fille, une femme et cela a été difficile à comprendre par mes camarades. J'ai commencé ma transition à dix-sept ans et n'ai jamais remis les pieds à l'école depuis. Dans la vie, je suis codeuse - j'ai appris de manière autodidacte les bases puis avec des professeurs particuliers, joue de temps à autre dans les ensembles de Broadway quand le projet me plait mais aussi, je poste à longueur de journée sur les réseaux sociaux, ayant un petit paquet de followers à mon actif.
Date d'inscription :
06/08/2021
Messages :
354
Pseudo :
julie / weaslove.
Player's pronoun :
she/her/elle.
Rythme de rp :
une fois par semaine minimum.
Multinicks :
elizabeth haas. + charles cohen.
Avatar :
zion moreno + jojo.
Everything Has Changed, No? - Nicola D02b6ea1dc2cfa2189e54cb210e8be4311b549e0
Age :
30 ans.
Nationality :
américaine.
Origins :
mexicaines.
Religion :
athée.
Status :
célibataire.
Orientation :
hétérosexuelle.
Work :
codeuse.
Home adress :
1136 Fifth Avenue, au croise de la 5e et 95e, dans l'upper east side.
Communities :
- lgbtqia+ center
- broadway
- les latinxs
Trigger :
relations toxiques/malsaines, les triangles amoureux (sauf si un membre du trio est PNJ).
Warning :
décès, self harm, bullying, le T de LGBT
aucun badge pour l'instant.
To do list rp : alfred - adrian - you ? Summary : tw : décès, harcèlement

Mère décédée lors de l'accouchement, j'ai été surprotégée par mon père depuis mon plus jeune âge. Son petit bijou, j'ai grandi sur Broadway, toujours dans ses pattes, à voir en avant-première toutes les plus belles comédies musicales du monde. Je ne me suis jamais sentie bien dans ma peau jusqu'à ma sortie de l'école - à 16 ans - après une énième agression. Assignée au genre masculin à la naissance, je suis une fille, une femme et cela a été difficile à comprendre par mes camarades. J'ai commencé ma transition à dix-sept ans et n'ai jamais remis les pieds à l'école depuis. Dans la vie, je suis codeuse - j'ai appris de manière autodidacte les bases puis avec des professeurs particuliers, joue de temps à autre dans les ensembles de Broadway quand le projet me plait mais aussi, je poste à longueur de journée sur les réseaux sociaux, ayant un petit paquet de followers à mon actif.
Date d'inscription : 06/08/2021
Messages : 354
Pseudo : julie / weaslove.
Player's pronoun : she/her/elle.
Rythme de rp : une fois par semaine minimum.
Multinicks : elizabeth haas. + charles cohen.
Avatar : zion moreno + jojo.
Everything Has Changed, No? - Nicola D02b6ea1dc2cfa2189e54cb210e8be4311b549e0
Age : 30 ans.
Nationality : américaine.
Origins : mexicaines.
Religion : athée.
Status : célibataire.
Orientation : hétérosexuelle.
Work : codeuse.
Home adress : 1136 Fifth Avenue, au croise de la 5e et 95e, dans l'upper east side.
Communities : - lgbtqia+ center
- broadway
- les latinxs
Trigger : relations toxiques/malsaines, les triangles amoureux (sauf si un membre du trio est PNJ).
Warning : décès, self harm, bullying, le T de LGBT
aucun badge pour l'instant.
https://www.ivegot99problems.com/t6400-once-upon-a-dream-nicola https://www.ivegot99problems.com/t6547-instagram-nschubert
Sujet: Re: Everything Has Changed, No? - NicolaVen 13 Aoû - 0:42

tw : mention agression physique, abus physique, fusillade, harcèlement.


Dire que ce projet a eu le temps de mûrir dans mon esprit serait un euphémisme. J’y ai pensé pendant des heures, prenant le temps de penser à tout, de préparer les contenus, de rendre la chose la plus ergonomique possible dans mon esprit. C’était mon échappatoire, mon utopie à moi, ce monde que je continuais à me construire dans ma tête, là où je pouvais enfin mettre en ordre tout ce qu’il se passait dans ma vie personnelle. C’est d’une dureté, d’entendre à longueur de journée qu’on ne peut pas aller uriner dans les toilettes des filles parce qu’on est un garçon - voilà qu’avoir un pénis définit un genre - et de se faire bousculer dans les couloirs parce que les robes, ce n’est pas pour les garçons. Et il n’y a pas eu que cela. Les remarques incessantes, les micro-agressions qu’aucun de mes professeurs ne savait gérer. Je ne peux pas leur en vouloir, vraiment. Les choses étaient bien différentes dans les années 2000. Et l’insulte préférée des étriqués d’esprit était de dire que c’était moi, le bug de l’an 2000. Une petite fille coincée dans le corps d’un petit garçon dont la puberté commençait doucement à lui jouer de sales tours et dont le corps la dégoûtait de plus en plus. Les colères à la maison étaient constantes, les cris de douleurs qui déchiraient l’âme de mon père aussi. Je rêvais d’être une femme, celle que j’ai toujours été et serais toujours. Je rêvais de l’être aux yeux de la loi, aux yeux du monde et même si j’ai gardé mon prénom - masculin pourtant, choisi par ma mère - tout ne s’est pas effacé en un claquement de doigts. Mon entourage était là pour moi. Et puis Broadway aussi. Mais ça n’a pas toujours été facile. Et c’est pour cela que cette application me tient tant à cœur. Elle va aider beaucoup de monde, je le sais, j’y crois. Sauver des vies aussi, qui sait. Merci. Que je souffle quand la serveuse m’annonce que mon plat est en préparation, ayant déjà hâte de déguster ce plat belge dont j’ai eu connaissance il y a quelques années de cela, lors d’un voyage en Europe. S’il y a bien une chose que je leur envie, c’est la nourriture et les saveurs. Chose que j’espère bien retrouver ici, dans ce restaurant français. Avec un tel nom, il ne pourrait en être autrement. Je continue de parler du projet, de décrire ce qu’il va se passer sur l’application, avec l’application et comment le tout va fonctionner. J’ai beau parler et sembler assurée de tout ce que je dis, je tremble à l’intérieur et pour être sûre que mes mains ne trahissent pas mon état, je les croise et les pose sur mes genoux, loin de la vue d’Alfred. Par contre moi, ce que je ne loupe pas, c’est le mouvement de sa langue sur ses lèvres et je tente de me ressaisir. Ne pas se décontenancer devant la beauté humaine, devant sa beauté physique. Aussi oui. Les minorités, bien entendu, mais aussi les femmes, tout simplement. Je veux dire… Je n’ai jamais passé une semaine sans me faire siffler, klaxonner, insulter parce que je ne voulais pas donner mon numéro. Et c’est une triste réalité que nous avons toutes - ou presque - connues à un moment ou à un autre de notre vie. Certains ne pensent pas à mal, pensant ça flatteur de siffler les courbes d’une femme mais aucun ne se dit que cela peut faire peur, peut réveiller des traumatismes bien cachés qui ne cherchent qu’à sortir de leur cachette. On passera pour des folles, pour des hérétiques, des hystériques mais les hommes ne se remettront jamais en questions, ou très rarement, parce qu’obligés ou call out, comme on le dit si bien. Je ne sais pas si vous avez une soeur, une cousine mais demandez leur si elles se sont toujours sentis en sécurité dans les rues de New York, si elle n’a jamais pensé à son trajet à l’avance pour être sûre de prendre les rues les plus lumineuses, les plus fréquentées... Si elle n’a jamais mis ses clés entre ses doigts parce qu’en cas de coup de poings, ça peut faire très mal à l’agresseur. Tellement de tactiques que j’ai appris au fur et à mesure de ma vie. Je n’ai jamais eu à les utiliser, à mon grand bonheur, mais oui, je sais donner un coup de poing pour casser un nez et… Ce n’est pas normal. Moi, je ne verrais plus le nom de mes confrères et consoeurs dans la colonne faits divers. C’est tout ce dont j’ai besoin. Parce que l’argent, ça ne m’intéresse pas vraiment, pas du tout même. Je suis une Schubert et mes enfants - et probablement les leurs - après moi auront de quoi vivre sans trop de soucis. Au début du moins. Si le projet marche, si l’application fonctionne, je souhaite ajouter une partie spéciale avec mes partenaires privilégiées. Disons que l’application vous plaît, que vous montez sur le bateau avec moi et que dans six mois, on se rend compte que ça fonctionne du tonnerre et qu’il y a quelque chose de plus à faire. Quoi ? Proposer un abonnement qui donnerait droit à des réductions. Je ne sais pas, disons qu’il y ait un abonnement sur l’application pour la partie bar et restaurants. 10 dollars par mois et cela donne accès à 10% chez nos restaurateurs. Cela génère de l’argent pour vous et pour nous aussi, nous donnant encore plus de moyens pour aider encore plus. Il y a des tas d’idées dans cette petite tête qui est la mienne. Beaucoup à développer, à peaufiner, à réfléchir encore un peu. Je ne dis pas que ça sera chose facile et avant, il y aura des tas de choses à régler avec le corps principal de l’application. Et mon premier souci, il le pointe du doigt en quelques secondes. Toujours aussi intelligent. Je ne peux pas lui en vouloir et comprends totalement sa démarche, ses questionnements et ses craintes. Il n’y a pas de mal. Que je souffle rapidement, ouvrant la bouche pour répondre, lorsque la serveuse revient vers nous et pose le tout devant moi. Deux petits bols, un pour se rincer les doigts et l’autre pour déposer les coquilles, pour les empiler. Je la remercie et regarde le plat. Ça sent si bon. Que je souffle, ayant déjà l’eau à la bouche rien qu’en regardant le tout devant moi. Je prends une coquille vide et m’en sers comme pince pour attraper le coquillage bivalve orangé à l’intérieur. Je le porte à mes lèvres et apprécie le goût, la texture et tout ce qui va avec. C’est délicieux. Et alors que je pourrais me contenter de manger et de le laisser poser ses questions, j’alterne entre explications et dégustation. Je souhaite mettre un partenariat avec le LGBT Center de la ville en premier. Je ne peux pas mettre une application de la sorte sur le marché à grande échelle au début et je le sais. Il y a trop de personnes mal intentionnées qui se feront un malin plaisir de surveiller qui entre et sort pour briser des os, même si je déteste cette expression autant que la votre. Il pourrait aussi y avoir du vandalisme envers vos biens et c’est pour cela que je veux d’abord quelque chose qui serait téléchargeable à petite échelle pour les personnes qui viennent au centre. Un code que seuls les bénévoles connaissent pour autoriser l'installation de l’application. Comme on contacte un service client si on a un problème avec son application, ceux qui voudront l’installer devront passer par le centre pour accéder aux lieux. Cela nous permettra de filtrer une partie des personnes ayant accès au contenu, aux ressources. A petite échelle, c’est gérable. À hauteur de la ville, beaucoup moins. Et il y a tous ceux qui ne sont pas en phase avec ceux qu’ils sont, qui n’ont pas envie d’aller dans ces lieux, qui n’ont même pas envie d’accepter ce qu’ils sont. J’aimerais beaucoup devoir mettre son numéro de carte d’identité, histoire de prouver cette dernière, afin d’avoir accès à l’application mais il faut des autorisations bien particulières pour récolter ce genre de données et… Nous en sommes bien loins. Ce qui me chagrine, je ne peux pas le nier. Au moins, on saura qui a fait quoi et où. Qui s’est servi de quoi et puis, il serait facile de récolter des données aussi. En tout cas, cette question, j’y ai longuement pensé et j’ai presque envie de lui dire “quel est le poids d’un vandalisme matériel quand des tas de personnes sont agressées et brisés mentalement et physiquement tous les jours ? Mais c’est son business et je comprends totalement sa position. Son fond de commerce peut être toute sa vie comme c’est le cas pour moi et l’application. Je ne peux pas vous vendre le truc parfait. Tout peut tomber dans de mauvaises mains, dans les mains de personnes qui en abuseront aussi. Je pense, et arrêtez moi si je me trompe, que le plus grand risque est que ces personnes ne viennent pas manger dans votre restaurant, qu’ils vous balancent que vous aider à protéger l’anormalité… Est-ce réellement une perte, autre que financière ? Que je demande rapidement, haussant les épaules en mangeant rapidement une frite - voire deux ou trois. Ces personnes à la bassesse d’esprit - et j'essaye de ne pas juger, vraiment - Que j'ajoute en riant légèrement avant de reprendre préfèreront, comme vous l’avez dit, casser du pédé plutôt que de faire deux vitres et renverser trois tables. Simple avis et triste réalité. Et s’ils veulent détruire une propriété, ils vont aller le faire dans des bars gays. Ici, ils pourraient faire du mal à des personnes qui mènent la même vie qu’eux, qui ont les mêmes idées qu’eux. Alors que dans un club comme le Pulse à Orlando en 2016 ou l’Admiral Duncan à Londres en 1999... C’est horrible de le dire mais je sais que c’est vrai. Si on veut faire du mal à un groupe de personnes, autant s’attaquer là où il y en a cent, où il y en a mille plutôt qu’à un lieu où il y en a deux, peut-être, et encore, même pas sûre. Nos utilisateurs seront des clients comme des autres. Nous sommes comme tout le monde. En tout cas, il voit mon engagement et mon envie de réussir, de faire bouger les choses et de ne pas baisser les bras devant le moindre obstacle. Une Schubert ne baisse jamais les bras, encore moins quand elle a vécu ce que j’ai pu vivre. Et si le risque n’en vaut pas la chandelle pour lui, quelqu’un d’autre sera intéressé, je n’ai aucun doute là dessus. N'est pas bienveillant qui veut et s'il ne veut pas mouiller sa chemise, je le comprendrais parfaitement. Il baissera un peu dans mon estime et ce n'est pas une mauvaise chose non plus, je crois.

_________________

I think I'm fallin' for you. I've been waiting all my life And now I found ya, I don't know what to do. As I'm standing here And you hold my hand, Pull me towards you And we start to dance. All around us, I see nobody Here in silence It's just you and me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alfred Forbes
To do list rp :
Daisy O'hare - www -- Jezabel Wellington - www -- Nicola Schubert - www#2 -- Jack Baker - www --
Summary :
Alfred dit 'Alfy', est l'aîné de la fratrie Forbes. Si les esprits de la famille s'accordent, il existe une réelle dissemblance quant aux talents artistiques. Il n'a jamais maîtrisé les arts de la scène au grand désarroi de ses parents. Son truc, c'est la cuisine. Une passion qu'il exploite depuis l'enfance et dans laquelle il brille. Son nom ne pouvant pas faire de lui un simple cuisinier, il décide d'étudier le management pour pouvoir, un jour, ouvrir son propre établissement. Après un tour du monde culinaire de deux ans, qui lui permet de perfectionner ses connaissances, il va revenir à New-York pour enseigner son centre d'intérêt préféré. Il va recroiser le chemin d'un ancien copain d'école, et décider de tout abandonner pour s'associer avec. C'est ainsi qu'il obtiendra son restaurant tant rêvé.
Date d'inscription :
28/06/2021
Messages :
497
Pseudo :
Hell-N
Player's pronoun :
Elle
Rythme de rp :
Soutenu.
Multinicks :
Nope.
Avatar :
Joseph Morgan + tearsflight
Everything Has Changed, No? - Nicola Tumblr_inline_n80al17P5g1ssoiqt
Age :
35 ans.
Nationality :
Américaine.
Religion :
Athée.
Status :
Une âme perdue qui croit encore en l'immensité de l'amour.
Orientation :
Bisexuel qui n'assume pas trop son attirance pour les hommes aux yeux du monde.
Work :
Co-gérant du restaurant de gastronomie française 'La bonne soupe'.
Home adress :
Dawson Circle, en cohabitation avec un Saint-Bernard de 5 mois qui répond au doux nom de 'Asgard'.
Communities :
LGBT Center - Meow parlour - Best Friends Lifesaving Center - Les familles de Dawson Circle
Trigger :
Je pense pouvoir tout jouer à un certain degrés, mais il est préférable d'en discuter en privé pour s'assurer que ce ne soit pas trop lourd émotionnellement. Mais refus total pour : ; Pédophilie et cruauté envers les animaux.
Warning :
Sexe, alcool, vulgarité, violence,...
Everything Has Changed, No? - Nicola 26Everything Has Changed, No? - Nicola 59Everything Has Changed, No? - Nicola 200801051713445219Everything Has Changed, No? - Nicola 37Everything Has Changed, No? - Nicola 47Everything Has Changed, No? - Nicola 66Everything Has Changed, No? - Nicola 68Everything Has Changed, No? - Nicola 33Everything Has Changed, No? - Nicola 43Everything Has Changed, No? - Nicola 41Everything Has Changed, No? - Nicola 193Everything Has Changed, No? - Nicola 171Everything Has Changed, No? - Nicola 34Everything Has Changed, No? - Nicola 7Everything Has Changed, No? - Nicola 114Everything Has Changed, No? - Nicola 128Everything Has Changed, No? - Nicola 129Everything Has Changed, No? - Nicola 160Everything Has Changed, No? - Nicola 20080106533626902Everything Has Changed, No? - Nicola 147
To do list rp : Daisy O'hare - www -- Jezabel Wellington - www -- Nicola Schubert - www#2 -- Jack Baker - www -- Summary : Alfred dit 'Alfy', est l'aîné de la fratrie Forbes. Si les esprits de la famille s'accordent, il existe une réelle dissemblance quant aux talents artistiques. Il n'a jamais maîtrisé les arts de la scène au grand désarroi de ses parents. Son truc, c'est la cuisine. Une passion qu'il exploite depuis l'enfance et dans laquelle il brille. Son nom ne pouvant pas faire de lui un simple cuisinier, il décide d'étudier le management pour pouvoir, un jour, ouvrir son propre établissement. Après un tour du monde culinaire de deux ans, qui lui permet de perfectionner ses connaissances, il va revenir à New-York pour enseigner son centre d'intérêt préféré. Il va recroiser le chemin d'un ancien copain d'école, et décider de tout abandonner pour s'associer avec. C'est ainsi qu'il obtiendra son restaurant tant rêvé. Date d'inscription : 28/06/2021
Messages : 497
Pseudo : Hell-N
Player's pronoun : Elle
Rythme de rp : Soutenu.
Multinicks : Nope.
Avatar : Joseph Morgan + tearsflight
Everything Has Changed, No? - Nicola Tumblr_inline_n80al17P5g1ssoiqt
Age : 35 ans.
Nationality : Américaine.
Religion : Athée.
Status : Une âme perdue qui croit encore en l'immensité de l'amour.
Orientation : Bisexuel qui n'assume pas trop son attirance pour les hommes aux yeux du monde.
Work : Co-gérant du restaurant de gastronomie française 'La bonne soupe'.
Home adress : Dawson Circle, en cohabitation avec un Saint-Bernard de 5 mois qui répond au doux nom de 'Asgard'.
Communities : LGBT Center - Meow parlour - Best Friends Lifesaving Center - Les familles de Dawson Circle
Trigger : Je pense pouvoir tout jouer à un certain degrés, mais il est préférable d'en discuter en privé pour s'assurer que ce ne soit pas trop lourd émotionnellement. Mais refus total pour : ; Pédophilie et cruauté envers les animaux.
Warning : Sexe, alcool, vulgarité, violence,...
Everything Has Changed, No? - Nicola 26Everything Has Changed, No? - Nicola 59Everything Has Changed, No? - Nicola 200801051713445219Everything Has Changed, No? - Nicola 37Everything Has Changed, No? - Nicola 47Everything Has Changed, No? - Nicola 66Everything Has Changed, No? - Nicola 68Everything Has Changed, No? - Nicola 33Everything Has Changed, No? - Nicola 43Everything Has Changed, No? - Nicola 41Everything Has Changed, No? - Nicola 193Everything Has Changed, No? - Nicola 171Everything Has Changed, No? - Nicola 34Everything Has Changed, No? - Nicola 7Everything Has Changed, No? - Nicola 114Everything Has Changed, No? - Nicola 128Everything Has Changed, No? - Nicola 129Everything Has Changed, No? - Nicola 160Everything Has Changed, No? - Nicola 20080106533626902Everything Has Changed, No? - Nicola 147

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
https://www.ivegot99problems.com/t6256-all-you-have-is-now-alfred https://www.ivegot99problems.com/t6283-recherches-d-alfy https://www.ivegot99problems.com/t6284-instagram-alforbes
Sujet: Re: Everything Has Changed, No? - NicolaVen 13 Aoû - 20:12
Everything Has Changed, No?
'Cause all I know is we said "Hello". And your eyes look like home. All I know it's simple ain't it? Everything has changed.'
@Nicola Schubert
Peu importe ce que nous aimons. Peu importe ce que nous détestons. Peu importe nos passions, nos amis, nos envies, nos rêves. Nous ne sommes pas des garçons. Nous ne sommes pas des filles. Nous sommes des humains. Et nous avons le droit de vivre, peu importe nos différences. Nous avons le droit d'exister, peu importe nos différences. J'ai eu cette chance de grandir dans une famille qui prône la fierté de ce que nous sommes. Et si je cache une partie de moi, bien que ce soit par crainte, c'est en grosse partie mon choix. Alors oui, je suis emballé par ton projet, et par la possibilité d'aider ceux qui font l'acte de vivre tout simplement. "C'est affligeant. Le respect est quelque chose qui se perd..." Oui, je remercie vraiment mes parents de l'éducation que j'ai reçu. Bien que le respect, comme bien d'autres notions admises comme universelles mais qui sont loin d'être aussi cernées qu'on puisse le croire, se palpe avec le temps et les expériences de la vie. On ne peut pas affirmer 'avoir du respect' pour quelqu'un juste en adoptant une attitude 'respectueuse' en face de la personne. Les gens ne sont pas des objets; si je respecte un lieu, je vais faire attention à ne pas le détériorer. Je peux choisir en revanche de l'ignorer, de le renier, il ne réagira pas car il s'agit justement d'un objet. Maintenant, si je pense respecter une personne en l'ignorant, ou en ne prêtant pas vraiment attention à ce qu'elle peut bien essayer de me raconter, cela n'est pas cohérent. En fait, comme pour l'intelligence, il existe autant de notions de respect qu'il existe de relations entre individus. Un vieux dicton populaire 'avant de respecter les autres, il faut savoir se respecter soi-même'. Il y a là une chose notable: si on ne se respecte pas, on ignore notre univers, notre jardin interne, on l'expose aux dégradations et au bon-vouloir extérieur, on laisse les autres choisir de l'état dans lequel il va finir. Prendre conscience du petit monde qui palpite en nous. L'accepter, le modifier, choisir qui s'y aventure ou pas. Ces même autres pourront essayer de saccager notre âme à leur guise; dresser des murs, créer un dôme qui transformera leurs griffes en plûmes, leurs morsures en caresses, ôter notre vulnérabilité de leurs mains au début pour l'offrir à ceux qui nous respectent vraiment avec la suite. Écoutez vous, écoutez les autres, c'est important. "J'ai une soeur oui.." Que je répond dans un automatisme. Mais celle à qui je pense réellement, c'est ma nièce. Bien trop jeune pour endurer tout ça, mais qui, dans le futur, sera confrontée à ce genre de spectacle pitoyable. "C'est vous le sexe fort. Nous, on est simplement le sexe favorisé. On nous flatte pour qu'on évite de se rendre à l'évidence.." Celle que nos comportements sont parfois incivilisés.  Ca m'en tord les boyaux de honte. Heureusement, notre conversation ne me laisse pas le temps de trop cogiter aux divers manières de protéger ma soeur, ma nièce, ma fille si j'en ai une un jour, et toutes les filles de la planète. Satisfait de la réponse que tu me donnes, bien que certain que ton but n'était pas de te faire de l'argent. Je le ressens que tu vibres pour ce que tu fais, que tu crois en ce que tu dis et que tu veux changer les choses. "C'est la raison la plus juste." Que je laisse échapper dans un souffle suite à mon étirement de lèvres. Le regard toujours planté dans le tien pour continuer de t'écouter. "Oui parce que même si l'argent n'est pas la priorité, il faut y penser pour pouvoir développer l'application. Surtout si d'autres bonnes idées fusent dans votre esprit. Il y a vraiment matière à faire comme..." Je roule des yeux pour une courte réflexion, laissant alors la première élucubration sortir "Instaurer ensuite un système de chat pour que les inscrits communiquent entre eux, se rencontrent dans certains lieux... Avec les coupons de réductions pour bien profiter." Un petit clin d'oeil, espérant ne pas trop m'introduire dans ton bébé. Je ne fais que fabuler des trucs que tu pourrais peut-être trouver plaisantes. Et cela, avant d'amener quelque chose de plus désagréable. Comme sauver par le gong, ma serveuse vient t'apporter ton plat. J'aurais bien l'envie de soupirer, marquer mon gavage d'être interrompu mais je ne peux me retenir de sourire. Surtout avec tes compliments, et ta manière habile de déguster ton mollusque. "Je ne manquerais pas de passer le message au chef." Jasper. Un si vieil ami et maintenant, mon coéquipier dans l'aventure la plus folle de ma vie. Qui dure depuis six années maintenant. Je ne serais pas contre de rester dans le silence avec la vision de toi entrain de manger.. Mais nous avons bien trop important à traiter. J'hoche la tête sous tes dires, sans te couper la parole. Non, je me fais patient d'un petit laps de temps de mutisme pour glisser un "J'allais justement vous demandez si vous aviez contacté le LGBT Center pour discuter de votre application. A croire que vous lisez dans mes pensées." Et même si je ne renferme aucune rêverie déplacée, là-haut, je ne cesse de complimenter ta beauté. "Vous êtes peut-être loin de pouvoir vous procurez certains moyens, mais vous avez des bases très solides. Je me répète si je dis que vous avez de la suite dans les idées?" Ou j'apparais comme quelqu'un qui tente de séduire? Tu te montres mordante, et je ne peux nier que ça me plait. Dans la vie, je suis un homme doux et gentil ; mais quand il s'agit de mon travail, il m'arrive de monter les crocs. Forcément que te voir défendre corps et âme ces gens dans le besoin, ca me procure un effet que j'aimerais ressentir plus souvent. Comme quand tu mentionnes le tragique épisode de 2016. "Oui je pensais à Orlando en exposant tout ça." Dans un soupir cette fois, encore désarmé après tant d'années. Des vies interrompues parce qu’il y a des sinistres personnes pour détester à ce point les homosexuel·les. Visés parce qu’homos. Tuées parce que lesbiennes. Elle sort d’où cette haine? La gorgée de mon café m'aide à débloquer cette boule qui s'installait dans mon cou. "Ne vous méprenez pas... Si des connards désirent ne plus venir manger ici parce que je défends et protège 'l'anormalité'. Bordel mais bon débarras!" A mon tour de rire avant de reprendre "Si ma vitrine se retrouve brisée, je la ferais remplacer. Si quelqu'un vient faire son numéro d'offusqué, je jetterai une pièce à ce clown pour avoir fait l'animation... " A contrario, j'aurai le bonheur de pouvoir me regarder dans une glace. Cette plénitude de me dire que je ne ferme pas les yeux et que j'encourage d'autres à bien les ouvrir. Mes deux mains qui se joignent, les doigts qui s'entrelacent et mes yeux qui te fixent intensément "Vous m'avez convaincu." Mais avant que tu ne t'exprimes, je préfère être honnête "Mais je ne suis pas le seul gérant. Et bien que mon associé me laisse décider de ce genre de collaboration, il faut que j'en discute avec lui." Et, je viens de te faire une promesse de se revoir là? Du moins, de se rappeler. Non, je ne pourrais pas m'en contenter.


code by black arrow

_________________


Never do things by halves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicola Schubert
To do list rp :
alfred - adrian - you ?
Summary :
tw : décès, harcèlement

Mère décédée lors de l'accouchement, j'ai été surprotégée par mon père depuis mon plus jeune âge. Son petit bijou, j'ai grandi sur Broadway, toujours dans ses pattes, à voir en avant-première toutes les plus belles comédies musicales du monde. Je ne me suis jamais sentie bien dans ma peau jusqu'à ma sortie de l'école - à 16 ans - après une énième agression. Assignée au genre masculin à la naissance, je suis une fille, une femme et cela a été difficile à comprendre par mes camarades. J'ai commencé ma transition à dix-sept ans et n'ai jamais remis les pieds à l'école depuis. Dans la vie, je suis codeuse - j'ai appris de manière autodidacte les bases puis avec des professeurs particuliers, joue de temps à autre dans les ensembles de Broadway quand le projet me plait mais aussi, je poste à longueur de journée sur les réseaux sociaux, ayant un petit paquet de followers à mon actif.
Date d'inscription :
06/08/2021
Messages :
354
Pseudo :
julie / weaslove.
Player's pronoun :
she/her/elle.
Rythme de rp :
une fois par semaine minimum.
Multinicks :
elizabeth haas. + charles cohen.
Avatar :
zion moreno + jojo.
Everything Has Changed, No? - Nicola D02b6ea1dc2cfa2189e54cb210e8be4311b549e0
Age :
30 ans.
Nationality :
américaine.
Origins :
mexicaines.
Religion :
athée.
Status :
célibataire.
Orientation :
hétérosexuelle.
Work :
codeuse.
Home adress :
1136 Fifth Avenue, au croise de la 5e et 95e, dans l'upper east side.
Communities :
- lgbtqia+ center
- broadway
- les latinxs
Trigger :
relations toxiques/malsaines, les triangles amoureux (sauf si un membre du trio est PNJ).
Warning :
décès, self harm, bullying, le T de LGBT
aucun badge pour l'instant.
To do list rp : alfred - adrian - you ? Summary : tw : décès, harcèlement

Mère décédée lors de l'accouchement, j'ai été surprotégée par mon père depuis mon plus jeune âge. Son petit bijou, j'ai grandi sur Broadway, toujours dans ses pattes, à voir en avant-première toutes les plus belles comédies musicales du monde. Je ne me suis jamais sentie bien dans ma peau jusqu'à ma sortie de l'école - à 16 ans - après une énième agression. Assignée au genre masculin à la naissance, je suis une fille, une femme et cela a été difficile à comprendre par mes camarades. J'ai commencé ma transition à dix-sept ans et n'ai jamais remis les pieds à l'école depuis. Dans la vie, je suis codeuse - j'ai appris de manière autodidacte les bases puis avec des professeurs particuliers, joue de temps à autre dans les ensembles de Broadway quand le projet me plait mais aussi, je poste à longueur de journée sur les réseaux sociaux, ayant un petit paquet de followers à mon actif.
Date d'inscription : 06/08/2021
Messages : 354
Pseudo : julie / weaslove.
Player's pronoun : she/her/elle.
Rythme de rp : une fois par semaine minimum.
Multinicks : elizabeth haas. + charles cohen.
Avatar : zion moreno + jojo.
Everything Has Changed, No? - Nicola D02b6ea1dc2cfa2189e54cb210e8be4311b549e0
Age : 30 ans.
Nationality : américaine.
Origins : mexicaines.
Religion : athée.
Status : célibataire.
Orientation : hétérosexuelle.
Work : codeuse.
Home adress : 1136 Fifth Avenue, au croise de la 5e et 95e, dans l'upper east side.
Communities : - lgbtqia+ center
- broadway
- les latinxs
Trigger : relations toxiques/malsaines, les triangles amoureux (sauf si un membre du trio est PNJ).
Warning : décès, self harm, bullying, le T de LGBT
aucun badge pour l'instant.
https://www.ivegot99problems.com/t6400-once-upon-a-dream-nicola https://www.ivegot99problems.com/t6547-instagram-nschubert
Sujet: Re: Everything Has Changed, No? - NicolaDim 15 Aoû - 16:39
J’ai toujours su qu’Alfred était un homme intelligent, cultivé et aussi intéressant qu’intéressé. Aussi loin que mes souvenirs me permettent de chercher, il avait toujours des réflexions qui avaient de l’intérêt, qui me faisaient me demander s’il ne passait pas trop de temps avec ses parents et les grands alors que nous, on se contentait de courir et de jouer. Plus âgé, bien sûr, mais s’il y a bien une chose que j’ai compris - et appris - à mes dépends c’est que l’âge n’est pas égal à la maturité d’une personne mais les épreuves qu’elle traverse aide et forge une personne plus que l’on pourrait l’imaginer. Clairement mais ça… C’est une toute autre discussion. Que ce soit le respect en général mais aussi le respect pour soi. Et ça commence par là aussi, je crois. Si on ne se respecte pas en tant qu’être humain, les gens autour de nous feront la même chose et c’est si facile de ne pas respecter quelqu’un, ses valeurs, ses idéaux et son mode de vie, voulant imposer le nôtre. Tellement facile que ça en devient déstabilisant. Bien entendu que j’aimerais que tout le monde soit - au minimum - aussi ouvert d’esprit que moi, que le respect que j’ai pour les gens soit partagé. Mais je sais que c’est impossible. Je sais qu’il y a des idées qui sont plus vieilles que moi, qu’il y a des villes et villages où la différence fait peur. Il n’y a pas si longtemps, nous avions un président qui interdisait aux personnes transgenres d’exercer dans l’armée. Je suis une femme. Pourquoi n’aurais-je pas le droit de servir mon pays, si l’idée me venait ? Parce que mon acte de naissance annonce que je suis un garçon ? Certificat caduque puisque mon genre est bien le genre féminin maintenant. Donc, parce que la biologie a décidé que ce bout de peau qui pendait entre mes jambes faisait de moi un garçon, je devrais payer à vie les erreurs et jugements précoces d’une institution qui a bien besoin de se mettre à jour et d’arrêter de coller des étiquettes à tout va ? Un jour peut-être, ce ne sera pas qu’une utopie. Un jour, peut-être, nous n’aurons plus besoin d’application comme celle que je suis en train de développer. Mais pour le moment… C’est un besoin, une vitalité. J’essaye de contrôler mon visage quand il me dit qu’il a une soeur parce que je le sais mais je ne veux pas dévoiler qui je suis pour le moment. On vous facilite la vie avec le patriarcat, il faut dire ce qui est. Que je souffle rapidement, ne me rendant même pas compte que les idéaux de l’aîné des Forbes me titillent bien comme il faut et là où il faut. C’est le genre de conversations qui m’électrise et me donne envie de pousser un peu plus, toujours plus. Si ce rendez-vous était personnel et non professionnel, je peux dire que je serais pendue à ses lèvres comme jamais. Mais là, je dois garder une certaine contenance et jongler entre l’explication de mes idées et la dégustation de mon plat. Ce n’était pas l’idée du siècle que de commander mais je crois que ça m’aide aussi grandement à garder ma concentration et ne pas fangirler totalement face à ces yeux et les petites mimiques qu’il a depuis sa plus tendre enfance. Qu’on le veuille ou non, l’argent est le nerf de la guerre. Et bien que je déteste ce mot, guerre, pour décrire nos revendications LGBT et le fait que l’on doit tous avoir le droit de se sentir en sécurité où que l’on soit, c’est un peu ce que c’est. Une guerre contre la bigoterie, contre les simples d’esprits, contre celles et ceux qui se pensent supérieurs alors que leur esprit étriqué montre bien le contraire. Cependant, cela ne montre pas leur infériorité. Il n’y a pas, à mes yeux, de personnes plus importantes qu’une autre selon ses idées. Le premier but serait de protéger la communauté et puis, de la souder, de la renforcer. Et il y aura des tas de choses à prendre en compte. Parce que si nous faisons cela pour eux, je peux déjà entendre les critiques dire que c’est de la discrimination, qu’il s’agit là de favoriser un groupe de la population sur un fondement personnel. Personne ne choisit d’aimer un sexe en particulier. Alors protéger - droit fondamental - oui, favoriser, ça me tente moins. Mais il y a beaucoup de choses à prendre en compte et nous n’en sommes malheureusement pas encore là, bien que j’en rêverais. Que l’application soit déjà disponible, qu’elle me permette d’aider des gens, qu’elle me prouve que je n’ai pas passé des heures et des heures à réfléchir à tout cela pour rien. Je ne veux pas que mon passage sur terre se résume à deux lignes et surtout à un “n’a rien fait de sa vie”, ce qui serait clairement une partie de mon épitaphe si je venais à décéder aujourd’hui. Je veux plus, toujours plus et je sais comment faire pour y arriver. J’ai juste un peu besoin d’aide parce qu’avec une ville grande comme New York, il est impossible de me contenter de deux-trois partenaires. Alors si ma quête semble presque fructueuse aujourd’hui, elle le sera peut-être moins plus tard ou dans un autre quartier. C’est sûr qu’à Greenwich Village, le contrat serait déjà signé. Mais je ne veux pas que la facilité, je veux des discussions, des remises en questions et voir si les gens pour qui il y aura clairement de la pub sur l’application - je veux dire, qui me dit que certains utilisateurs n’hésiteront pas à venir découvrir la nourriture française ici plutôt qu’ailleurs, parce qu’ils savent qu’ils seront bien accueillis et accepté ? - sont vraiment aussi ouverts d’esprit qu’ils le disent. En tout cas, ses compliments ne tombent pas dans l’oreille d’une sourde et je suis bien heureuse d’avoir mon repas sur lequel me concentrer pour ne pas trop rougir et avoir des cœurs qui me sortent des yeux. Mon plat bien entamé, j’intègre rapidement la crème, faisant un peu de bruit avec la cuillère qui remue dans l'assiette mais cela ne m’arrête pas. Et je fais rapidement la rencontre d’un Alfred passionné, impliqué et mon sourire s’agrandit. Je n’avais aucun doute qu’en frappant à la porte d’un Forbes, je serais reçue de la meilleure des façons qu’il soit. Je m’attaque à l’un des derniers coquillages de mon assiette quand il exprime le fait que je l’ai convaincu. Je relève le visage, la bouche entrouverte et m’attends presque à ce qu’il me dise qu’il rigole mais non. Il a besoin d’en parler à son associé. Ce que je comprends. Vraiment ? Que je demande, un peu surprise que cela ait été si facile et que je n’ai as eu besoin de donner mes tirades interminables sur tout le positif que cela pourrait faire aussi bien pour lui que les gens qui utiliseront l’application. Pas eu le temps de sortir les chiffres que j’ai appris, les dossiers qui trainent dans mon sac à main. Et j’en suis tellement surprise que j’en lâche les deux coquilles que j’ai en mains. La gravité, cet allié qui n’en est pas un lorsque le jus des mollusques me saute au visage. J’ai les yeux grands ouverts et souffle C’est pas arrivé, c’est pas arrivé... Mais lorsque j’attrape ma serviette et regarde ma tenue tachée, j’ai envie d’hurler. Je m’essuie rapidement le visage et reste quelques secondes planquée derrière le tissu, ayant carrément honte de ce qu’il vient de se passer. Je n’arrive pas à y croire, vraiment pas. Prenez tout le temps qu’il vous faut pour la discussion avec votre associé. Et j’espère que reprendre la conversation, même derrière le carré de tissu fera oublier ce moment super gênant, le haut de ma robe tâché de blanc… Et une fois que j’aurai les mains propres, je vous donnerai un flyer qui résume tout le projet. Parce qu’on ne fait pas les choses à moitié chez les Schubert. je pose ma serviette et relève le visage vers Alfred, croisant son regard pour la première fois depuis ma grande surprise et ce qui a suivi. Moqueur, taquin, que me disent ses yeux ?

_________________

I think I'm fallin' for you. I've been waiting all my life And now I found ya, I don't know what to do. As I'm standing here And you hold my hand, Pull me towards you And we start to dance. All around us, I see nobody Here in silence It's just you and me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alfred Forbes
To do list rp :
Daisy O'hare - www -- Jezabel Wellington - www -- Nicola Schubert - www#2 -- Jack Baker - www --
Summary :
Alfred dit 'Alfy', est l'aîné de la fratrie Forbes. Si les esprits de la famille s'accordent, il existe une réelle dissemblance quant aux talents artistiques. Il n'a jamais maîtrisé les arts de la scène au grand désarroi de ses parents. Son truc, c'est la cuisine. Une passion qu'il exploite depuis l'enfance et dans laquelle il brille. Son nom ne pouvant pas faire de lui un simple cuisinier, il décide d'étudier le management pour pouvoir, un jour, ouvrir son propre établissement. Après un tour du monde culinaire de deux ans, qui lui permet de perfectionner ses connaissances, il va revenir à New-York pour enseigner son centre d'intérêt préféré. Il va recroiser le chemin d'un ancien copain d'école, et décider de tout abandonner pour s'associer avec. C'est ainsi qu'il obtiendra son restaurant tant rêvé.
Date d'inscription :
28/06/2021
Messages :
497
Pseudo :
Hell-N
Player's pronoun :
Elle
Rythme de rp :
Soutenu.
Multinicks :
Nope.
Avatar :
Joseph Morgan + tearsflight
Everything Has Changed, No? - Nicola Tumblr_inline_n80al17P5g1ssoiqt
Age :
35 ans.
Nationality :
Américaine.
Religion :
Athée.
Status :
Une âme perdue qui croit encore en l'immensité de l'amour.
Orientation :
Bisexuel qui n'assume pas trop son attirance pour les hommes aux yeux du monde.
Work :
Co-gérant du restaurant de gastronomie française 'La bonne soupe'.
Home adress :
Dawson Circle, en cohabitation avec un Saint-Bernard de 5 mois qui répond au doux nom de 'Asgard'.
Communities :
LGBT Center - Meow parlour - Best Friends Lifesaving Center - Les familles de Dawson Circle
Trigger :
Je pense pouvoir tout jouer à un certain degrés, mais il est préférable d'en discuter en privé pour s'assurer que ce ne soit pas trop lourd émotionnellement. Mais refus total pour : ; Pédophilie et cruauté envers les animaux.
Warning :
Sexe, alcool, vulgarité, violence,...
Everything Has Changed, No? - Nicola 26Everything Has Changed, No? - Nicola 59Everything Has Changed, No? - Nicola 200801051713445219Everything Has Changed, No? - Nicola 37Everything Has Changed, No? - Nicola 47Everything Has Changed, No? - Nicola 66Everything Has Changed, No? - Nicola 68Everything Has Changed, No? - Nicola 33Everything Has Changed, No? - Nicola 43Everything Has Changed, No? - Nicola 41Everything Has Changed, No? - Nicola 193Everything Has Changed, No? - Nicola 171Everything Has Changed, No? - Nicola 34Everything Has Changed, No? - Nicola 7Everything Has Changed, No? - Nicola 114Everything Has Changed, No? - Nicola 128Everything Has Changed, No? - Nicola 129Everything Has Changed, No? - Nicola 160Everything Has Changed, No? - Nicola 20080106533626902Everything Has Changed, No? - Nicola 147
To do list rp : Daisy O'hare - www -- Jezabel Wellington - www -- Nicola Schubert - www#2 -- Jack Baker - www -- Summary : Alfred dit 'Alfy', est l'aîné de la fratrie Forbes. Si les esprits de la famille s'accordent, il existe une réelle dissemblance quant aux talents artistiques. Il n'a jamais maîtrisé les arts de la scène au grand désarroi de ses parents. Son truc, c'est la cuisine. Une passion qu'il exploite depuis l'enfance et dans laquelle il brille. Son nom ne pouvant pas faire de lui un simple cuisinier, il décide d'étudier le management pour pouvoir, un jour, ouvrir son propre établissement. Après un tour du monde culinaire de deux ans, qui lui permet de perfectionner ses connaissances, il va revenir à New-York pour enseigner son centre d'intérêt préféré. Il va recroiser le chemin d'un ancien copain d'école, et décider de tout abandonner pour s'associer avec. C'est ainsi qu'il obtiendra son restaurant tant rêvé. Date d'inscription : 28/06/2021
Messages : 497
Pseudo : Hell-N
Player's pronoun : Elle
Rythme de rp : Soutenu.
Multinicks : Nope.
Avatar : Joseph Morgan + tearsflight
Everything Has Changed, No? - Nicola Tumblr_inline_n80al17P5g1ssoiqt
Age : 35 ans.
Nationality : Américaine.
Religion : Athée.
Status : Une âme perdue qui croit encore en l'immensité de l'amour.
Orientation : Bisexuel qui n'assume pas trop son attirance pour les hommes aux yeux du monde.
Work : Co-gérant du restaurant de gastronomie française 'La bonne soupe'.
Home adress : Dawson Circle, en cohabitation avec un Saint-Bernard de 5 mois qui répond au doux nom de 'Asgard'.
Communities : LGBT Center - Meow parlour - Best Friends Lifesaving Center - Les familles de Dawson Circle
Trigger : Je pense pouvoir tout jouer à un certain degrés, mais il est préférable d'en discuter en privé pour s'assurer que ce ne soit pas trop lourd émotionnellement. Mais refus total pour : ; Pédophilie et cruauté envers les animaux.
Warning : Sexe, alcool, vulgarité, violence,...
Everything Has Changed, No? - Nicola 26Everything Has Changed, No? - Nicola 59Everything Has Changed, No? - Nicola 200801051713445219Everything Has Changed, No? - Nicola 37Everything Has Changed, No? - Nicola 47Everything Has Changed, No? - Nicola 66Everything Has Changed, No? - Nicola 68Everything Has Changed, No? - Nicola 33Everything Has Changed, No? - Nicola 43Everything Has Changed, No? - Nicola 41Everything Has Changed, No? - Nicola 193Everything Has Changed, No? - Nicola 171Everything Has Changed, No? - Nicola 34Everything Has Changed, No? - Nicola 7Everything Has Changed, No? - Nicola 114Everything Has Changed, No? - Nicola 128Everything Has Changed, No? - Nicola 129Everything Has Changed, No? - Nicola 160Everything Has Changed, No? - Nicola 20080106533626902Everything Has Changed, No? - Nicola 147

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
https://www.ivegot99problems.com/t6256-all-you-have-is-now-alfred https://www.ivegot99problems.com/t6283-recherches-d-alfy https://www.ivegot99problems.com/t6284-instagram-alforbes
Sujet: Re: Everything Has Changed, No? - NicolaDim 15 Aoû - 20:46
Everything Has Changed, No?
'Cause all I know is we said "Hello". And your eyes look like home. All I know it's simple ain't it? Everything has changed.'
@Nicola Schubert
Il est vrai que ce serait prendre une tout autre direction si l'on dérivait sur le respect, mais surtout, sur la façon qu'ont les autres d'en manquer bien souvent. On ne le souhaite évidemment pas, mais la vie est parfois un rapport de forces, même avec les gens qu'on aime... Il faut savoir se faire respecter, ça crée de la douleur sans doute, mais le respect passe par l'affirmation de soi... Subir sans se plaindre est la pire des solutions. Il faut savoir hurler parfois. C'est comme ça que je vois la réalisation de ton projet, c'est ta manière à toi de crier tout en douceur face à l'injustice et la cruauté. Ou à la bêtise tout simplement. J'aime dire que La culture nous élève, la critique nous apprend, la violence nous rabaisse et l'injustice nous condamne. Et pourtant, je ne vaux pas mieux qu'un autre. L'histoire des Hommes est écrite par les Hommes… Nous n'avons pas de regard extérieur à l'échelle de l'humanité pour émettre une critique objective de ce que nous sommes. Nous disposons de tous les sons de cloches. Nous sommes croyants, athées, agnostiques ou bouddhistes. Nous sommes consommateurs -tueurs de planète- ou sauveurs de l'univers défini ou encore explorateurs de terres inconnues, futures terres d'asile. Nous sommes des animaux ou nous sommes plus que cela. Nous sommes des enfants ou nous sommes plus que cela. Nous sommes tout et son contraire. Cela ne revient-il pas à dire que nous ne sommes rien ? J'aime bien cette expression : 'Je sais que je ne sais rien'. Pourtant, elle me fait horriblement peur, car l'incertitude est peut-être la position la plus intelligente et humble à adopter en tant qu'être humain mais elle est également la plus inconfortable, la plus difficile et la plus effrayante. J'aimerais avoir la foi, je vous jure! Mon esprit enfin au repos. Quelle jolie histoire que celle de notre libre arbitre laissé par je ne sais quel Dieu clément, Dieu existe, il nous laisse agir à notre guise ! Cette idée est attractive. Je n'y adhère pas. Je n'y peux rien. Nous avons, depuis nos siècles d'existences, avancé pas mal. Nous avons acquis des notions de bien et de mal. Nous avons constaté les dangers de nos actions sur l'environnement. Nous savons qu'ailleurs des humains meurent. Ils meurent de faim, de maladies, de guerres. Nous savons que des espèces meurent. Elles meurent essentiellement à cause de nous. Nous savons également que pour un équilibre de l'écosystème, une espèce n'est peut-être pas indispensable à la vie, un ensemble d'espèces par contre… Nous sommes conscients. Nous sommes donc consciemment cons ? Nous continuons à sur-consommer dans certains pays, à plaindre les autres pour se donner bonne conscience -justement-, à faire des mini-efforts pour minimiser les taux de pollution, à penser qu'une épidémie, une guerre nous sauvera de la surpopulation et relancera l'économie. L'économie, j'exècre ce mot. L'économie est basée sur une valeur, la pire de toute : l'argent! Ce truc fictif qui devait servir à faire des échanges et qui est devenu non plus l'intermédiaire mais une fin en soi. Des valeurs, il y en a plein, la solidarité, la fraternité, la justice, le respect, la tolérance… Et l'on a choisi la pire, la quantitative, la dénuée de chaleur humaine, la valeur de l'argent… Nous avons choisi du vent pour bâtir l'humanité. Nous sommes donc inconscients ? Inconsciemment cons alors. Nous avons toutes les cartes en main pour petit à petit construire un monde meilleur, plus harmonieux et moins risqué. Nous nous en battons les couilles... Car quelque-uns auraient un peu moins pendant que beaucoup auraient mieux. Nous sommes fous. L'être humain est fou. Il a créé des concepts, le bien, le mal... Il a créé des valeurs, il a mis des noms sur tout, pourquoi? Pour pouvoir être malheureux en ayant des mots pour le dire? J'aimerais que mes descendants n'aient pas à se battre pour leurs survies, n'aient pas à se battre pour la survie de l'humanité. J'aimerais qu'ils aient juste leur parcours de vie à faire avec leurs problèmes, leurs constructions, leurs recherches personnelles du bonheur. J'aimerais qu'ils aient des structures sûres, qu'ils se sentent parties intégrantes d'une humanité légitime sur une planète en bonne santé ou en voie de guérison. Et pour que cela arrive, il faut mener des petits combats comme celui que tu viens me proposer. S'allier pour faire bouger les choses. Ce qui m'anime dans ta quête de collaborateurs, c'est que tu ne caresses pas dans le sens du poil. Tu as ton audace qui vient me faire la piqure de rappel sur le fait que je sois né privilégié grâce au 'M' sur ma carte d'identité. Oh Nicky, il n'y a pas que cela ; être un homme blanc aux Etats-Unis est une autre forme de favoritisme. "Et je ne peux pas contre dire cela." Les épaules qui sursautent. Mon café est presque terminé, alors je laisse la tasse un peu à l'abandon pour te regarder déguster ton plat. Content de voir qu'il semble être à ton goût. Ton affirmation me donnerait presque envie d'hurler un 'Ah voilà, c'est exactement ce que je me disais pendant mon monologue intérieur' de tout à l'heure. A la place, un clignotement de paupières appuyé pour valider cela. "Vous cherchez des donations? Des associés?" Pour avancer dans la mise en place, pour décrocher plus de moyens. "D'ailleurs vous êtes seule sur ce projet?" C'est en tout cas, ce que j'ai compris. Je préfère m'assurer d'être dans le vrai. Tout en continuant de poser quelques questions "Et quand se ferait le lancement?" L'air tout aussi enthousiaste que toi à l'idée que ça devienne réalité. Et aussi pour connaitre le délai pour en parler avec mon associé. Je suis certain qu'il ne sera pas contre l'idée. Et si il l'est, je veux connaitre le temps que j'ai pour le faire changer d'avis. J'y crois, et j'ai envie de participer à ce bébé que tu es entrain de mettre au monde. Tout une planification dans ma tête qui est entravée par ton sourire. Merde, je pourrais en bégayer. A contrario, ça me donne de l'élan pour t'avouer que je suis carrément partout, tout en précisant que c'était un choix qui ne revenait - malheureusement - pas qu'à moi. Tu sembles avoir le besoin de confirmation, alors ma tête bascule de haut en bas, les lèvres qui s'étirent une nouvelle fois pour laisser apparaitre mes dents. Jusqu'à ce que tu lâches les coquilles dans un jus qui s'est empressé d'atteindre ton si beau visage. Première réaction : ma bouche s'entre ouvre ainsi que mes yeux. J'ai envie de te demander si ça va, si tu ne t'es pas brûlée, mais je suis comme paralysé par la scène qui vient de se dérouler. Jusqu'à ce que tu souffles une phrase en répétition, et que tu viens te cacher derrière la serviette mise à disposition. Toi, tu restes professionnelle quand moi j'ai envie de rigoler. Loin de moi l'envie de réellement me moquer, mais je suis bon spectateur pour ce genre d'aléa. "Il sera mit au parfum rapidement..." Merde,.. Je devrais peut-être montrer ma bienveillance, mais je suis perdu vu que tu restes bien centrée. Mais elle prend le dessus quand tu laisse tomber le tissus pour enfin, poser tes yeux dans les miens. Taquin certes, mais doux. "Oui, peut-être que l'urgence là, c'est de vérifier que vous allez bien... Est ce que vous allez bien?" Et j'affiche cette mine que je qualifie de mignonne. Ce genre d'air qui je l'espère, apporte débonnaireté. "Avez vous besoin de quelque chose? D'un linge mouillé? Et sans pouvoir expliquer pourquoi, ma main s'avance comme pour se poser sur la tienne. Un geste que je bloque, me rendant compte.. Sauf que je reste ainsi, la patte en l'air, à te fixer.

code by black arrow

_________________


Never do things by halves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicola Schubert
To do list rp :
alfred - adrian - you ?
Summary :
tw : décès, harcèlement

Mère décédée lors de l'accouchement, j'ai été surprotégée par mon père depuis mon plus jeune âge. Son petit bijou, j'ai grandi sur Broadway, toujours dans ses pattes, à voir en avant-première toutes les plus belles comédies musicales du monde. Je ne me suis jamais sentie bien dans ma peau jusqu'à ma sortie de l'école - à 16 ans - après une énième agression. Assignée au genre masculin à la naissance, je suis une fille, une femme et cela a été difficile à comprendre par mes camarades. J'ai commencé ma transition à dix-sept ans et n'ai jamais remis les pieds à l'école depuis. Dans la vie, je suis codeuse - j'ai appris de manière autodidacte les bases puis avec des professeurs particuliers, joue de temps à autre dans les ensembles de Broadway quand le projet me plait mais aussi, je poste à longueur de journée sur les réseaux sociaux, ayant un petit paquet de followers à mon actif.
Date d'inscription :
06/08/2021
Messages :
354
Pseudo :
julie / weaslove.
Player's pronoun :
she/her/elle.
Rythme de rp :
une fois par semaine minimum.
Multinicks :
elizabeth haas. + charles cohen.
Avatar :
zion moreno + jojo.
Everything Has Changed, No? - Nicola D02b6ea1dc2cfa2189e54cb210e8be4311b549e0
Age :
30 ans.
Nationality :
américaine.
Origins :
mexicaines.
Religion :
athée.
Status :
célibataire.
Orientation :
hétérosexuelle.
Work :
codeuse.
Home adress :
1136 Fifth Avenue, au croise de la 5e et 95e, dans l'upper east side.
Communities :
- lgbtqia+ center
- broadway
- les latinxs
Trigger :
relations toxiques/malsaines, les triangles amoureux (sauf si un membre du trio est PNJ).
Warning :
décès, self harm, bullying, le T de LGBT
aucun badge pour l'instant.
To do list rp : alfred - adrian - you ? Summary : tw : décès, harcèlement

Mère décédée lors de l'accouchement, j'ai été surprotégée par mon père depuis mon plus jeune âge. Son petit bijou, j'ai grandi sur Broadway, toujours dans ses pattes, à voir en avant-première toutes les plus belles comédies musicales du monde. Je ne me suis jamais sentie bien dans ma peau jusqu'à ma sortie de l'école - à 16 ans - après une énième agression. Assignée au genre masculin à la naissance, je suis une fille, une femme et cela a été difficile à comprendre par mes camarades. J'ai commencé ma transition à dix-sept ans et n'ai jamais remis les pieds à l'école depuis. Dans la vie, je suis codeuse - j'ai appris de manière autodidacte les bases puis avec des professeurs particuliers, joue de temps à autre dans les ensembles de Broadway quand le projet me plait mais aussi, je poste à longueur de journée sur les réseaux sociaux, ayant un petit paquet de followers à mon actif.
Date d'inscription : 06/08/2021
Messages : 354
Pseudo : julie / weaslove.
Player's pronoun : she/her/elle.
Rythme de rp : une fois par semaine minimum.
Multinicks : elizabeth haas. + charles cohen.
Avatar : zion moreno + jojo.
Everything Has Changed, No? - Nicola D02b6ea1dc2cfa2189e54cb210e8be4311b549e0
Age : 30 ans.
Nationality : américaine.
Origins : mexicaines.
Religion : athée.
Status : célibataire.
Orientation : hétérosexuelle.
Work : codeuse.
Home adress : 1136 Fifth Avenue, au croise de la 5e et 95e, dans l'upper east side.
Communities : - lgbtqia+ center
- broadway
- les latinxs
Trigger : relations toxiques/malsaines, les triangles amoureux (sauf si un membre du trio est PNJ).
Warning : décès, self harm, bullying, le T de LGBT
aucun badge pour l'instant.
https://www.ivegot99problems.com/t6400-once-upon-a-dream-nicola https://www.ivegot99problems.com/t6547-instagram-nschubert
Sujet: Re: Everything Has Changed, No? - NicolaLun 16 Aoû - 20:19
tw : sous entendus sexuels.


Professionnelle au possible, dès que mes yeux accrochent une partie de son visage, je me concentre plus qu’à l’habitude pour ne pas sourire niaisement, pour ne pas avoir des coeurs qui me sortent des yeux et tout ce qui va avec. Alfred. Oh Alfred. Un crush qui remonte à tellement longtemps que je le pensais enterré mais la réalité de ce meeting me montre bien que ce n’est absolument pas le cas. Je suis perdue, incapable de rester concentrée à cent pour cent dans la conversation, dans l’énoncé de tout ce que j’ai prévu de faire, tout ce que j’ai envie de faire aussi. Il y a une version bien précise du projet qui me trotte en tête et que je n’ai pas envie de changer, pas même d’un poil de cul, mais je sais qu’être têtue ne m’aidera pas et pourrait porter préjudice aux gens qui utiliseront l’application. Pourquoi ? Tout simplement parce que la réalité est bien différente de ce monde parfait où nous n’aurions même pas besoin de répertorier des lieux safe dans les différents quartiers de la ville. Je ne devrais pas à me retrouver devant Alfred à lui expliquer tout cela. Ils devraient tous être ouverts, tous accepter l’être humain qu’importe son genre, son orientation sexuelle ou sa race. Nous naissons tous pareils, nus comme des vers, beuglant à l’injustice parce que bordel, il faisait plus chaud là dedans, et après avoir passé plus ou moins de temps après la rencontre d’un spermatozoïde et d’un ovocyte. Relisez bien ce que je viens d’écrire, la rencontre de deux entités biologiques et non pas d’un papa et d’une maman. Parce que là dessus, nous ne sommes pas tous égaux et nos différences ne nous rendent pas plus légitimes l’un que l’autre. Deux pères, un père, deux mères, une mère ou même encore plus… Qu’est-ce que ça change face au petit truc qui beugle et pète les tympans de la planète complète ? J’adore les enfants mais chez les autres. Ça ne m’a jamais trop intéressé, pour moi, et puis, ce n’est pas comme si je pouvais donner la vie de toute façon. Enfin, la conversation n’est pas là mais bien sur mon application. Je dois arrêter de me perdre dans ses yeux et me concentrer sur mon repas, dont je me délecte. Je suis seule sur le projet pour le moment. Et j’aimerais beaucoup que cela reste ainsi mais je sais que ce n’est pas possible. Il faut que je me rende à l’évidence, je ne peux pas passer mes journées à démarcher tous les lieux publics de la ville et coder la nuit. Je dois dormir, me reposer, prendre soin de moi et vivre aussi. Et bien sûr que ça me fait chier, que je n’en ai aucune envie mais je sais aussi que pour aider un plus grand nombre de personnes le plus rapidement possible, il faut que je laisse les gens m’aider. Il me faut une petite équipe qui passera ses journées à passer de bar en bar, de café en café, de librairies en librairies et tout ce qui va avec pour trouver des perles comme celle qu’Alfred est. Avant la fin de l’année. Et pour y arriver, je vais avoir besoin d’agrandir mon équipe, aussi bien sur le terrain qu’en bureau. Bien que ce sera essentiellement du codage depuis chez soi ou chez moi. Ou chez nos partenaires. Ça pourrait être intéressant aussi bien pour eux que pour nous. Rencontrer des gens, discuter, s'instruire, récolter des envies, des idées - et idéaux - pour rendre le projet encore plus intéressant. Je ne peux malheureusement pas parcourir tout New York toute seule, bien que je rêverais le faire. Je ris légèrement à ces mots que je prononce. Il n’y a pas une ville que j’aime autant que celle dans laquelle je suis née et ai grandi. Mais pour convaincre de réels commerciaux à rejoindre le projet, il me faut un minimum de partenaires. Pas pour faire vitrine mais pour montrer que le temps passé sur le terrain sera fructueux et qu’il y aura des idiots sur le chemin mais aussi pas mal de personnes qui valent le découvre. Et de bons repas à la clefs. Que je lance, riant légèrement. Qui me dit que dans deux ans, on ne sera pas tous en train de manger ici, à fêter le lancement d’une nouvelle partie de l’application ? Personne. En tout cas, son engouement me surprend au point de lâcher une coquille pleine dans l’assiette et de littéralement, me faire éclabousser par la sauce crémée. J’ai honte, vraiment honte, et savais bien que ce n’était pas l’idée du siècle que de commander ce plat. Mais c’était si tentant… Je reste quelques secondes derrière mon linge blanc, tentant d’essuyer ce que j’ai reçu sur le visage sans faire de tâches sur le tissu, fichu fond de teint. Je ne suis pas un pot de peinture mais j’ai tout ce qu’il faut pour que mon teint soit si parfait. Il ne faut pas que je me déconcentre, il ne faut absolument pas que je m'enfuie en courant, bien que ça serait tentant. Allez Nicky, il est l’heure de reprendre une certaine contenance pour continuer ce rendez-vous absolument pas prévu qui risque de m’aider pour mon projet. Oui oui, je vais bien. Que je souffle en souriant légèrement, tentant de garder confiance en moi et de ne surtout pas perdre la face. Lorsque ma jambe se met à trembler légèrement, je pince mes lèvres et pose ma main sur mon genou. Hors de questions que je m’emballe et que ce soit ce souvenir qu’il ait de moi et du rendez-vous. Sa main en suspens au dessus de la mienne, mes yeux glissent de cette dernière à son visage. Je n’ai rien de la demoiselle en détresse, de la princesse Peach à sauver et pourtant, le parallèle serait presque trop beau pour ne pas en rêver. Un verre d’eau. Que je souffle rapidement. Juste histoire de plonger le tissu de la serviette dedans et tenter de détacher ma robe noire. Et un autre verre de vin ? Ces derniers mots, je les prononce en riant légèrement, bien que je sois plus que sérieuse. Je termine rapidement mon verre et souffle Mon père me dit toujours que je devrais me balader avec un bavoir taille adulte parce que ce genre de choses m’arrivent souvent. Quand c’est avec une frite dans du ketchup, c’est moins meurtrier qu’une moule dans ce jus blanchâtre. Et à peine ces mots ont franchi ma bouche que je vire au rouge. Ce mollusque dans la sauce à la crème. Que je tente de rattraper, comme si la situation n’était pas déjà assez risible. Je vais me taire. Que je finis par glousser, en posant la serviette sur ma poitrine. Elle tient parce que j’ai coincé un coin dans mon col. Et quoi de mieux pour se taire que de manger, n’est-ce pas ? Je me concentre sur mon assiette et souffle Racontez moi l’histoire de La Bonne Soupe. Parce qu’au moins, comme ça, mon cerveau arrêtera de se croire sur la plus grosse montagne russe du monde. Enfin, si vous le souhaitez. Je ne vais pas le forcer et normalement j’étais là pour parler de mon projet mais bon, pour le coup, tout a été dit. Et puis, il est à la tête de quelque chose qui marche, qui fait du chiffre, qui régale alors qui sait, peut-être qu’il m’inspirera un peu plus. Et je me remets à la dégustation de mes mollusques. Hors de question de gâcher et si l’assiette est finie, plus aucune catastrophe ne pourra arriver. Et ça… C’est merveilleux !

_________________

I think I'm fallin' for you. I've been waiting all my life And now I found ya, I don't know what to do. As I'm standing here And you hold my hand, Pull me towards you And we start to dance. All around us, I see nobody Here in silence It's just you and me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alfred Forbes
To do list rp :
Daisy O'hare - www -- Jezabel Wellington - www -- Nicola Schubert - www#2 -- Jack Baker - www --
Summary :
Alfred dit 'Alfy', est l'aîné de la fratrie Forbes. Si les esprits de la famille s'accordent, il existe une réelle dissemblance quant aux talents artistiques. Il n'a jamais maîtrisé les arts de la scène au grand désarroi de ses parents. Son truc, c'est la cuisine. Une passion qu'il exploite depuis l'enfance et dans laquelle il brille. Son nom ne pouvant pas faire de lui un simple cuisinier, il décide d'étudier le management pour pouvoir, un jour, ouvrir son propre établissement. Après un tour du monde culinaire de deux ans, qui lui permet de perfectionner ses connaissances, il va revenir à New-York pour enseigner son centre d'intérêt préféré. Il va recroiser le chemin d'un ancien copain d'école, et décider de tout abandonner pour s'associer avec. C'est ainsi qu'il obtiendra son restaurant tant rêvé.
Date d'inscription :
28/06/2021
Messages :
497
Pseudo :
Hell-N
Player's pronoun :
Elle
Rythme de rp :
Soutenu.
Multinicks :
Nope.
Avatar :
Joseph Morgan + tearsflight
Everything Has Changed, No? - Nicola Tumblr_inline_n80al17P5g1ssoiqt
Age :
35 ans.
Nationality :
Américaine.
Religion :
Athée.
Status :
Une âme perdue qui croit encore en l'immensité de l'amour.
Orientation :
Bisexuel qui n'assume pas trop son attirance pour les hommes aux yeux du monde.
Work :
Co-gérant du restaurant de gastronomie française 'La bonne soupe'.
Home adress :
Dawson Circle, en cohabitation avec un Saint-Bernard de 5 mois qui répond au doux nom de 'Asgard'.
Communities :
LGBT Center - Meow parlour - Best Friends Lifesaving Center - Les familles de Dawson Circle
Trigger :
Je pense pouvoir tout jouer à un certain degrés, mais il est préférable d'en discuter en privé pour s'assurer que ce ne soit pas trop lourd émotionnellement. Mais refus total pour : ; Pédophilie et cruauté envers les animaux.
Warning :
Sexe, alcool, vulgarité, violence,...
Everything Has Changed, No? - Nicola 26Everything Has Changed, No? - Nicola 59Everything Has Changed, No? - Nicola 200801051713445219Everything Has Changed, No? - Nicola 37Everything Has Changed, No? - Nicola 47Everything Has Changed, No? - Nicola 66Everything Has Changed, No? - Nicola 68Everything Has Changed, No? - Nicola 33Everything Has Changed, No? - Nicola 43Everything Has Changed, No? - Nicola 41Everything Has Changed, No? - Nicola 193Everything Has Changed, No? - Nicola 171Everything Has Changed, No? - Nicola 34Everything Has Changed, No? - Nicola 7Everything Has Changed, No? - Nicola 114Everything Has Changed, No? - Nicola 128Everything Has Changed, No? - Nicola 129Everything Has Changed, No? - Nicola 160Everything Has Changed, No? - Nicola 20080106533626902Everything Has Changed, No? - Nicola 147
To do list rp : Daisy O'hare - www -- Jezabel Wellington - www -- Nicola Schubert - www#2 -- Jack Baker - www -- Summary : Alfred dit 'Alfy', est l'aîné de la fratrie Forbes. Si les esprits de la famille s'accordent, il existe une réelle dissemblance quant aux talents artistiques. Il n'a jamais maîtrisé les arts de la scène au grand désarroi de ses parents. Son truc, c'est la cuisine. Une passion qu'il exploite depuis l'enfance et dans laquelle il brille. Son nom ne pouvant pas faire de lui un simple cuisinier, il décide d'étudier le management pour pouvoir, un jour, ouvrir son propre établissement. Après un tour du monde culinaire de deux ans, qui lui permet de perfectionner ses connaissances, il va revenir à New-York pour enseigner son centre d'intérêt préféré. Il va recroiser le chemin d'un ancien copain d'école, et décider de tout abandonner pour s'associer avec. C'est ainsi qu'il obtiendra son restaurant tant rêvé. Date d'inscription : 28/06/2021
Messages : 497
Pseudo : Hell-N
Player's pronoun : Elle
Rythme de rp : Soutenu.
Multinicks : Nope.
Avatar : Joseph Morgan + tearsflight
Everything Has Changed, No? - Nicola Tumblr_inline_n80al17P5g1ssoiqt
Age : 35 ans.
Nationality : Américaine.
Religion : Athée.
Status : Une âme perdue qui croit encore en l'immensité de l'amour.
Orientation : Bisexuel qui n'assume pas trop son attirance pour les hommes aux yeux du monde.
Work : Co-gérant du restaurant de gastronomie française 'La bonne soupe'.
Home adress : Dawson Circle, en cohabitation avec un Saint-Bernard de 5 mois qui répond au doux nom de 'Asgard'.
Communities : LGBT Center - Meow parlour - Best Friends Lifesaving Center - Les familles de Dawson Circle
Trigger : Je pense pouvoir tout jouer à un certain degrés, mais il est préférable d'en discuter en privé pour s'assurer que ce ne soit pas trop lourd émotionnellement. Mais refus total pour : ; Pédophilie et cruauté envers les animaux.
Warning : Sexe, alcool, vulgarité, violence,...
Everything Has Changed, No? - Nicola 26Everything Has Changed, No? - Nicola 59Everything Has Changed, No? - Nicola 200801051713445219Everything Has Changed, No? - Nicola 37Everything Has Changed, No? - Nicola 47Everything Has Changed, No? - Nicola 66Everything Has Changed, No? - Nicola 68Everything Has Changed, No? - Nicola 33Everything Has Changed, No? - Nicola 43Everything Has Changed, No? - Nicola 41Everything Has Changed, No? - Nicola 193Everything Has Changed, No? - Nicola 171Everything Has Changed, No? - Nicola 34Everything Has Changed, No? - Nicola 7Everything Has Changed, No? - Nicola 114Everything Has Changed, No? - Nicola 128Everything Has Changed, No? - Nicola 129Everything Has Changed, No? - Nicola 160Everything Has Changed, No? - Nicola 20080106533626902Everything Has Changed, No? - Nicola 147

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
https://www.ivegot99problems.com/t6256-all-you-have-is-now-alfred https://www.ivegot99problems.com/t6283-recherches-d-alfy https://www.ivegot99problems.com/t6284-instagram-alforbes
Sujet: Re: Everything Has Changed, No? - NicolaJeu 19 Aoû - 19:39
Everything Has Changed, No?
'Cause all I know is we said "Hello". And your eyes look like home. All I know it's simple ain't it? Everything has changed.'
@Nicola Schubert
Bien que je sois concentré dans tout ce que tu es entrain de me présenter comme informations, je ne peux pas retenir mon esprit de divaguer quelque peu sur un souvenir du passé, une chose bien lointaine. J'ai ton nom qui résonne, et voilà que des fantômes refont surface. Je repenses à ses deux personnes que je n'ai jamais oublié, malgré le nombre impressionnant d'années qui se sont écoulées. J'ignore ce qui m'a éloigné des Schubert. De ce père et de son fils avec qui ma famille a partagée des bon moments. Bien que je n'étais encore qu'un grand enfant, j'étais admiratif du courage de ce paternel. De sa réussite dans l'éducation de son garçon, en étant seul au commande de la parentalité. J'avais déjà surpris des conversations entre les miens, tard dans le salon, à s'imaginer comment il auraient gérer une situation aussi dramatique et douloureuse. Et bien souvent, la même conclusion pour mon père, aussi aimant soit-il ; il se pensait incapable d'aimer, comme il se doit, l'enfant qui aurait ôter la vie à l'amour de la sienne. Oh Nicola, j'espère que ton papa t'aime d'une manière inconditionnelle, et que jamais tu n'as ressenti une rancoeur injuste de sa part. Quel âge tu as maintenant? L'approche de la trentaine peut-être? Je me plais à croire que le petit garçon timide aux grands yeux noirs, est devenu l'adulte qui dévore le monde. Parlant yeux noirs, ceux dans lesquels je plonge les miens, m'hypnotisent sans lever le moindre soupçon. Plus impressionné par le fait que tu sois seule sur une application déjà bien produite en idées, qu'interpeler par quelques signes qui pourraient faire le rapprochement sur notre ancien temps commun. "La masse de travail semble impressionnante, mais vous êtes réellement bien organisée et douée. Je n'ai aucun doute sur votre capacité à trouver suffisamment de partenaires pour hameçonner de réels commerciaux." Un sourire sincère, allié à mes paroles pour que tu imprègnes bien que je pense tout ce que je dis. De toute manière, je n'ai pas pour habitude d'opter pour l'hypocrisie. "Mais avec une bonne équipe, les idiots seront vite zappés. Vous vous apprêtez à vivre une belle aventure." Et je sais de quoi je parle. Chaque employé fait parti du film de ma vie professionnelle. Certains n'étaient que de passages, quand d'autres sont ici depuis le début ou presque. Quand nous sommes amenés à côtoyer des gens plus de douze heures par jour, ça, six fois par semaine, forcément que des liens se forment. C'est même une famille qui peut naître. Enfin là, j'assiste à la naissance d'une belle tâche de sauce écrémée sur ta sublime robe. Bien que l'envie d'en rigoler soit forte, c'est ma bienveillance qui prend le dessus quand je tiens à vérifier que tu vas bien. Heureux d'entendre que oui, mais voilà que je me sens bête quand ma main est sur le point de se poser sur la tienne dans un geste purement miséricordieux. Tu ne sembles pas porter de jugement qui me donnerait à mon tour, l'envie d'enfouir ma tête sous ma serviette. J'ai même une opportunité de rattraper cet acte maladroit. Je lève ma menotte pour appeler ma serveuse, mais elle ne semble pas être dans les parages. "Je vais vous chercher ça." Le corps qui se redresse, quand ton deuxième voeu se fait entendre et m'étire un sourire amusé. "Et un autre verre de vin pour la consolation." Prononcé dans une taquinerie légère. Je m'empresse d'aller chercher un verre d'eau, et au passage, de passer la commande à mon barman. Rapidement revenu à table, je te dépose le récipient soigneusement et t'informe que "La suite arrive." avant de retrouver ma chaise pour t'écouter conter. L'expression radieuse, jusqu'a cette dernière phrase qui provoque un pincement de lèvres. Impossible de cacher l'esprit mal placé, et incapable de répondre à cette histoire. Et je m'en vois presque désolé quand ton teint rougit, sauf que t'es vraiment trop belle pour que je le sois. Encore plus quand tu patauge et que tu t'enfonces. Je laisse mon rire s'échapper de ma bouche, avec les paupières qui se plissent sous l'action incontrôlable. Ce n'est pas long, mais juste de quoi me provoquer un soufflement pour reprendre de la contenance avant de dire que "Je ne sais pas si c'est moins meurtrier, mais je suis quasiment sur que le ketchup, c'est moins risible." Furtif haussement de sourcils, avant de recommencer à passer ma langue sur mes lèvres. Sacré tic. Les doigts qui attrapent la cuillère de mon café pour jouer avec, je ne décroche pas de ton visage revenu à la normale. "Continuez de vous régaler. Agréablement touché que tu viennes maintenant t'intéresser à mon bébé. "Bien sur, avec plaisir." Puis c'est important que tu en saches un peu plus sur ton potentiel futur partenaire, non? Je réajuste ma position, me tenant un peu plus droit, et je commence alors le récit de mon histoire, enfin, celle de mon restaurant. "'La bonne Soupe' a vu le jour en 1973. Cet établissement est plus vieux que moi. A sa tête, Jean-Paul Picot, un français qui s'est lancé dans cette aventure avec sa femme. Il est malheureusement décédé en 2013 après 40 ans de succès." Visage désolé, mais toute une passion qui s'affiche, qui s'entend dans ma façon de parler. "A cette époque, je revenais d'un tour du monde culinaire de deux ans, j'étais devenu professeur à 'l'institute of culinary education'. J'avais d'ailleurs fait 6 ans d'études de management dans cette école. Bref!" Que je prononce en souriant plus largement, comme si j'étais gêné de faire venir le sujet sur moi. "Au décès de monsieur Picot, c'est son héritier qui a prit le relai. Sauf que.. Pour dire clairement les choses, il n'en avait rien à foutre de tout ça. Il a tout laissé s'effondrer. La réputation, la qualité, la clientèle,.. Une horreur et un énorme manque de respect pour tout ce qui avait été construit. Et.." Et voilà le barman qui arrive avec ton verre de vin. Petite pause pour que tu sois servie, et je reprends. "Et pendant cette dégringolade, de mon coté je retrouvais un ami que j'avais connu pendant mon apprentissage. Il m'a parlé de la mise en vente de la Bonne Soupe, et de son envie de se lancer dans ce projet avec moi. Au départ, j'étais hésitant. Je venais de démarrer une carrière, et je mesurais surtout les risques financiers. Ainsi que la difficulté de reprendre une affaire qui frôlait les enfers..." Me remémorant ces épisodes, fier d'avoir cru en nous. "J'ai finalement accepté. J'ai déposé ma démission et c'était parti. Tout s'est enchainé rapidement, c'était complètement dingue!" que je dis d'une voix qui dramatiserait presque. "On a fait face aux épreuves, et ça fait six ans que ça dure." C'est aussi le temps qu'il a fallut pour redorer l'image de ce restaurant français. Cette adresse incontournable de la ville. Avoir l'envie de croire que ca va demeurer ainsi jusqu'a ma mort. Tiens, et si je te donnais une petite anecdote! "Est ce que vous savez qu'ici, tout les employés parlent français?" Bon, je pouvais dire aussi qu'il était possible de manger pour quinze dollars, comme il est possible de le faire pour soixante. Un bistrot français aux allures de restaurant gastronomique... Ou l'inverse. Je n'ai pas pour objectif de t'impressionner, seulement démontrer toute la fierté qui se dégage de mon être.

code by black arrow

_________________


Never do things by halves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicola Schubert
To do list rp :
alfred - adrian - you ?
Summary :
tw : décès, harcèlement

Mère décédée lors de l'accouchement, j'ai été surprotégée par mon père depuis mon plus jeune âge. Son petit bijou, j'ai grandi sur Broadway, toujours dans ses pattes, à voir en avant-première toutes les plus belles comédies musicales du monde. Je ne me suis jamais sentie bien dans ma peau jusqu'à ma sortie de l'école - à 16 ans - après une énième agression. Assignée au genre masculin à la naissance, je suis une fille, une femme et cela a été difficile à comprendre par mes camarades. J'ai commencé ma transition à dix-sept ans et n'ai jamais remis les pieds à l'école depuis. Dans la vie, je suis codeuse - j'ai appris de manière autodidacte les bases puis avec des professeurs particuliers, joue de temps à autre dans les ensembles de Broadway quand le projet me plait mais aussi, je poste à longueur de journée sur les réseaux sociaux, ayant un petit paquet de followers à mon actif.
Date d'inscription :
06/08/2021
Messages :
354
Pseudo :
julie / weaslove.
Player's pronoun :
she/her/elle.
Rythme de rp :
une fois par semaine minimum.
Multinicks :
elizabeth haas. + charles cohen.
Avatar :
zion moreno + jojo.
Everything Has Changed, No? - Nicola D02b6ea1dc2cfa2189e54cb210e8be4311b549e0
Age :
30 ans.
Nationality :
américaine.
Origins :
mexicaines.
Religion :
athée.
Status :
célibataire.
Orientation :
hétérosexuelle.
Work :
codeuse.
Home adress :
1136 Fifth Avenue, au croise de la 5e et 95e, dans l'upper east side.
Communities :
- lgbtqia+ center
- broadway
- les latinxs
Trigger :
relations toxiques/malsaines, les triangles amoureux (sauf si un membre du trio est PNJ).
Warning :
décès, self harm, bullying, le T de LGBT
aucun badge pour l'instant.
To do list rp : alfred - adrian - you ? Summary : tw : décès, harcèlement

Mère décédée lors de l'accouchement, j'ai été surprotégée par mon père depuis mon plus jeune âge. Son petit bijou, j'ai grandi sur Broadway, toujours dans ses pattes, à voir en avant-première toutes les plus belles comédies musicales du monde. Je ne me suis jamais sentie bien dans ma peau jusqu'à ma sortie de l'école - à 16 ans - après une énième agression. Assignée au genre masculin à la naissance, je suis une fille, une femme et cela a été difficile à comprendre par mes camarades. J'ai commencé ma transition à dix-sept ans et n'ai jamais remis les pieds à l'école depuis. Dans la vie, je suis codeuse - j'ai appris de manière autodidacte les bases puis avec des professeurs particuliers, joue de temps à autre dans les ensembles de Broadway quand le projet me plait mais aussi, je poste à longueur de journée sur les réseaux sociaux, ayant un petit paquet de followers à mon actif.
Date d'inscription : 06/08/2021
Messages : 354
Pseudo : julie / weaslove.
Player's pronoun : she/her/elle.
Rythme de rp : une fois par semaine minimum.
Multinicks : elizabeth haas. + charles cohen.
Avatar : zion moreno + jojo.
Everything Has Changed, No? - Nicola D02b6ea1dc2cfa2189e54cb210e8be4311b549e0
Age : 30 ans.
Nationality : américaine.
Origins : mexicaines.
Religion : athée.
Status : célibataire.
Orientation : hétérosexuelle.
Work : codeuse.
Home adress : 1136 Fifth Avenue, au croise de la 5e et 95e, dans l'upper east side.
Communities : - lgbtqia+ center
- broadway
- les latinxs
Trigger : relations toxiques/malsaines, les triangles amoureux (sauf si un membre du trio est PNJ).
Warning : décès, self harm, bullying, le T de LGBT
aucun badge pour l'instant.
https://www.ivegot99problems.com/t6400-once-upon-a-dream-nicola https://www.ivegot99problems.com/t6547-instagram-nschubert
Sujet: Re: Everything Has Changed, No? - NicolaSam 21 Aoû - 17:06
Je ne peux que rougir à ses mots. Je n’ai pas besoin des encouragements de qui que ce soit, d’entendre que l’on croit en moi et en mes capacités et pourtant, cela me fait un bien fou, je ne peux pas le nier. Ce validisme me file la nausée en temps normal mais là, c’est complètement différent parce que je n’attends pas dessus mais on me l’offre quand même. Le bonheur à l’état pur, en quelque sorte. Et le fait que ces mots viennent d’Alfred n’aident pas à ce que je les tempère, on ne va pas se mentir. La plus belle aventure professionnelle de ma vie, je l’espère. J’en ai déjà vécu, des aventures mais celle-ci est toute particulière. Elle fait sourire, elle fait plaisir et elle me fait grandir aussi. Lorsque je suis ici ou derrière mon ordinateur, je ne suis pas la fille de Monsieur Schubert, celle qui passe de productions en productions parce que papa lui trouve une place. Non, je suis une personne à part entière, une putain d’adulte qui se créait enfin la vie dont elle a toujours rêvé. Aider les gens, mettre mes sources et ressources à bon escient. Bien sûr, sur Broadway, il y avait toujours du bonheur à donner, de très belles conversations à avoir mais aussi beaucoup de difficultés et de douleurs parce que ce n’est pas ma vocation et que les mots blessants - bien qu’ils ne m'atteignent pas - je les ai entendu. Aucun sur mon genre mais bien tous sur ma légitimité - ou manque de cette dernière - d’être sur scène. Après tout, le monde dans lequel j’ai vécu est difficile d’accès et je n’ai jamais connu ces difficultés… Alors… Enfin, je n’ai pas besoin de penser à tout cela maintenant. Broadway s’éloigne un peu plus de moi et mon futur, je le vois un peu mieux grâce à cette application. Si j’arrive à trouver des personnes pour me suivre et me soutenir. Serait-ce le cas avec La Bonne Soupe ? J’ai le sentiment que oui mais j’ai peur de me réjouir d’avance. Tant qu’il n’y a rien de signé, on ne fête pas. La conso-quoi ? Que je demande quand il se dirige vers le bar pour aller me chercher de l’eau et un nouveau verre. Le plaisir et le goût des bonnes choses serait une meilleure excuse. Que je lance quand il est de retour, le remerciant rapidement de ce verre d’eau dans lequel je finirai par tremper un coin de ma serviette une fois que mon plat sera terminé. Ce n’est pas que je compte faire des tâches supplémentaires mais avec moi, on ne sait jamais trop ce qu’il peut se passer. Miss catastrophe en pleine action. Et quand ce n’est pas avec mes actions, c’est avec mes mots. Je ferais mieux de me taire et c’est bien pour cela que je tente de changer le sujet de la conversation, de tourner le tout vers lui, son histoire et celle de ce lieu aussi. Je me sens quelque peu coupable de le baratiner de la sorte (parce que c’est clairement ce que je fais) mais je pense que c’est mieux pour le moment. Garder les cartes dans mes mains, ne pas m’occuper de ce qu’il se passe autour de nous et l’écouter. C’est une belle solution ça, de celle que j’aime plus que tout. Et puis, je sais que c’est en donnant la parole aux gens que l’on peut voir leur vraie nature, ce qu’ils pensent vraiment. Parce que lorsque l’on parle, passionné ou non, les bourdes arrivent plus facilement. C’est mal de tester de la sorte mais pourtant, je le fais sans trop de culpabilité. Sa voix m’apaise aussi alors, c’est tout benef”. Et dans cette histoire, ce qui me plaît le plus, c’est de voir et d’entendre la passion qu’il y a dans sa voix. Si les mots peuvent se réfléchir, se préparer à l’avance, le ton et la passion qui transpirent ne sont pas prévisible, eux. Sauf chez les manipulateurs mais je ne pense pas que c’est ce que soit Alfred. Mes yeux sur lui, je continue de déguster mon plat et comprends bien l’enjeu. Tout plaquer pour une affaire, une histoire, une tranche de vie qui pourrait être un échec plus qu’une réussite. C’est un peu comme sauter dans pont sans élastique et d’espérer de rentrer à la verticale dans l’eau pour ne pas se briser chaque os du corps. Beaucoup de courage, de force mentale et de travail, aucun doute là dessus. Nous partageons donc ça aussi, la résilience. Ne jamais baisser les bras malgré la difficulté de la chose. Reprendre une affaire qui coule est une histoire mais en garder le nom et restaurer la réputation précédemment baffouée ? C’est du suicide ! Voilà ce que n’importe quel business man (ou woman) de ce monde dirait. Mais cela ne t’a pas arrêté, malgré ton parcours, ton cursus scolaire et tes années en management. De toute façon, aussi triste que cela peut sembler, il n’y a que les épreuves qui forgent réellement un être humain. Si tout est trop facile, tout le temps, à la moindre difficulté, c’est la fin du monde. Et je ne dis pas, il y a des difficultés que l’on ne devrait pas avoir à confronter, il y a des épreuves que personnes ne devrait avoir à vivre et à endurer mais elles sont souvent là pour une raison bien précise. Forger un caractère, montrer la force dont on peut faire preuve même quand on y croit pas, quand on y croyait plus. C’est un lieu merveilleux en tout cas… Heureusement qu’il y a des sauveurs comme vous et votre ami. Des personnes prêtes à se remonter les manches - et qu’est-ce que j’aimerais qu’il le fasse avec les siennes bordel - et ne pas laisser de tels monuments se dégrader, fermer leurs portes pour ne jamais les rouvrir. Et si ces murs étaient devenus un KFC, un Leon ou bien un McDonald’s ? Il y a de l’histoire, il y a de la vie ici et ça se voit, ça se ressent réellement. L’assiette rapidement débarrassée - en même temps que mon verre vide et l’arrivée d’un plein - il me fait part d’une anecdote qui m’intrigue. Sérieusement ? Que je demande, des étoiles plein les yeux. C’est génial ! J’adore l’idée. D’être transporté en France par la décoration, la gastronomie mais aussi toute l’équipe qui parle la langue de Molière. Je trouve que c’est une langue magnifique. Je ne sais rien dire à part mon prénom et commander un croissant et une baguette bien fraîche, bien entendu. Je laisse un léger rire s’échapper de mes lèvres et retire la serviette que j’avais installée sur ma poitrine, tel un bavoir pour adulte. Lors de votre voyage autour du monde, c’est la gastronomie française qui vous a le plus marqué, d’où le choix de ce restaurant ou tout cela était simplement une coïncidence ? Je suis sûre qu’il y a des tas de restaurants qui ont besoin d’aide, d’être repris et soutenu par des personnes aussi motivées et passionnées qu’Alfred. Vous parlez français ? Que je demande rapidement, trempant un bout de ma serviette dans le verre d’eau avant de frotter doucement sur ma robe, prête à me décomposer si la réponse est oui et que les mots sortent de sa bouche. Il va falloir que je reprenne rapidement consistance parce que si je me liquéfie dès qu’il ouvre la bouche, nous ne sommes vraiment pas sortis de l’auberge, pour être gentille.

_________________

I think I'm fallin' for you. I've been waiting all my life And now I found ya, I don't know what to do. As I'm standing here And you hold my hand, Pull me towards you And we start to dance. All around us, I see nobody Here in silence It's just you and me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alfred Forbes
To do list rp :
Daisy O'hare - www -- Jezabel Wellington - www -- Nicola Schubert - www#2 -- Jack Baker - www --
Summary :
Alfred dit 'Alfy', est l'aîné de la fratrie Forbes. Si les esprits de la famille s'accordent, il existe une réelle dissemblance quant aux talents artistiques. Il n'a jamais maîtrisé les arts de la scène au grand désarroi de ses parents. Son truc, c'est la cuisine. Une passion qu'il exploite depuis l'enfance et dans laquelle il brille. Son nom ne pouvant pas faire de lui un simple cuisinier, il décide d'étudier le management pour pouvoir, un jour, ouvrir son propre établissement. Après un tour du monde culinaire de deux ans, qui lui permet de perfectionner ses connaissances, il va revenir à New-York pour enseigner son centre d'intérêt préféré. Il va recroiser le chemin d'un ancien copain d'école, et décider de tout abandonner pour s'associer avec. C'est ainsi qu'il obtiendra son restaurant tant rêvé.
Date d'inscription :
28/06/2021
Messages :
497
Pseudo :
Hell-N
Player's pronoun :
Elle
Rythme de rp :
Soutenu.
Multinicks :
Nope.
Avatar :
Joseph Morgan + tearsflight
Everything Has Changed, No? - Nicola Tumblr_inline_n80al17P5g1ssoiqt
Age :
35 ans.
Nationality :
Américaine.
Religion :
Athée.
Status :
Une âme perdue qui croit encore en l'immensité de l'amour.
Orientation :
Bisexuel qui n'assume pas trop son attirance pour les hommes aux yeux du monde.
Work :
Co-gérant du restaurant de gastronomie française 'La bonne soupe'.
Home adress :
Dawson Circle, en cohabitation avec un Saint-Bernard de 5 mois qui répond au doux nom de 'Asgard'.
Communities :
LGBT Center - Meow parlour - Best Friends Lifesaving Center - Les familles de Dawson Circle
Trigger :
Je pense pouvoir tout jouer à un certain degrés, mais il est préférable d'en discuter en privé pour s'assurer que ce ne soit pas trop lourd émotionnellement. Mais refus total pour : ; Pédophilie et cruauté envers les animaux.
Warning :
Sexe, alcool, vulgarité, violence,...
Everything Has Changed, No? - Nicola 26Everything Has Changed, No? - Nicola 59Everything Has Changed, No? - Nicola 200801051713445219Everything Has Changed, No? - Nicola 37Everything Has Changed, No? - Nicola 47Everything Has Changed, No? - Nicola 66Everything Has Changed, No? - Nicola 68Everything Has Changed, No? - Nicola 33Everything Has Changed, No? - Nicola 43Everything Has Changed, No? - Nicola 41Everything Has Changed, No? - Nicola 193Everything Has Changed, No? - Nicola 171Everything Has Changed, No? - Nicola 34Everything Has Changed, No? - Nicola 7Everything Has Changed, No? - Nicola 114Everything Has Changed, No? - Nicola 128Everything Has Changed, No? - Nicola 129Everything Has Changed, No? - Nicola 160Everything Has Changed, No? - Nicola 20080106533626902Everything Has Changed, No? - Nicola 147
To do list rp : Daisy O'hare - www -- Jezabel Wellington - www -- Nicola Schubert - www#2 -- Jack Baker - www -- Summary : Alfred dit 'Alfy', est l'aîné de la fratrie Forbes. Si les esprits de la famille s'accordent, il existe une réelle dissemblance quant aux talents artistiques. Il n'a jamais maîtrisé les arts de la scène au grand désarroi de ses parents. Son truc, c'est la cuisine. Une passion qu'il exploite depuis l'enfance et dans laquelle il brille. Son nom ne pouvant pas faire de lui un simple cuisinier, il décide d'étudier le management pour pouvoir, un jour, ouvrir son propre établissement. Après un tour du monde culinaire de deux ans, qui lui permet de perfectionner ses connaissances, il va revenir à New-York pour enseigner son centre d'intérêt préféré. Il va recroiser le chemin d'un ancien copain d'école, et décider de tout abandonner pour s'associer avec. C'est ainsi qu'il obtiendra son restaurant tant rêvé. Date d'inscription : 28/06/2021
Messages : 497
Pseudo : Hell-N
Player's pronoun : Elle
Rythme de rp : Soutenu.
Multinicks : Nope.
Avatar : Joseph Morgan + tearsflight
Everything Has Changed, No? - Nicola Tumblr_inline_n80al17P5g1ssoiqt
Age : 35 ans.
Nationality : Américaine.
Religion : Athée.
Status : Une âme perdue qui croit encore en l'immensité de l'amour.
Orientation : Bisexuel qui n'assume pas trop son attirance pour les hommes aux yeux du monde.
Work : Co-gérant du restaurant de gastronomie française 'La bonne soupe'.
Home adress : Dawson Circle, en cohabitation avec un Saint-Bernard de 5 mois qui répond au doux nom de 'Asgard'.
Communities : LGBT Center - Meow parlour - Best Friends Lifesaving Center - Les familles de Dawson Circle
Trigger : Je pense pouvoir tout jouer à un certain degrés, mais il est préférable d'en discuter en privé pour s'assurer que ce ne soit pas trop lourd émotionnellement. Mais refus total pour : ; Pédophilie et cruauté envers les animaux.
Warning : Sexe, alcool, vulgarité, violence,...
Everything Has Changed, No? - Nicola 26Everything Has Changed, No? - Nicola 59Everything Has Changed, No? - Nicola 200801051713445219Everything Has Changed, No? - Nicola 37Everything Has Changed, No? - Nicola 47Everything Has Changed, No? - Nicola 66Everything Has Changed, No? - Nicola 68Everything Has Changed, No? - Nicola 33Everything Has Changed, No? - Nicola 43Everything Has Changed, No? - Nicola 41Everything Has Changed, No? - Nicola 193Everything Has Changed, No? - Nicola 171Everything Has Changed, No? - Nicola 34Everything Has Changed, No? - Nicola 7Everything Has Changed, No? - Nicola 114Everything Has Changed, No? - Nicola 128Everything Has Changed, No? - Nicola 129Everything Has Changed, No? - Nicola 160Everything Has Changed, No? - Nicola 20080106533626902Everything Has Changed, No? - Nicola 147

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
https://www.ivegot99problems.com/t6256-all-you-have-is-now-alfred https://www.ivegot99problems.com/t6283-recherches-d-alfy https://www.ivegot99problems.com/t6284-instagram-alforbes
Sujet: Re: Everything Has Changed, No? - NicolaMar 24 Aoû - 18:50
Everything Has Changed, No?
'Cause all I know is we said "Hello". And your eyes look like home. All I know it's simple ain't it? Everything has changed.'
@Nicola Schubert
L'index et le majeur qui se croisent, levés, en signe de souhait que ce projet soit la plus belle aventure professionnelle de ta vie. J'ai trouvé la mienne, et je ne peux que désirer qu'il en soit de même pour tout le monde. Mais avant tout, je le veux pour que cesse les faits divers qui ne devraient pas exister. Je suis affligé de constater que des années après, des personnes LGBTQIA+ continuent à se faire agresser sans que quiconque ne lève le petit doigt! C'est honteux. Le tableau criant d'une lâcheté collective est la preuve, s'il en fallait une, que notre société va très mal, et en perte complète de repères, vire à un individualisme déshumanisé, marche sur la tête, que beaucoup ont rayé de leur carte de programmation comportementale les lignes 'altruisme', 'bon sens' et 'courage', pour les remplacer par 'égocentrisme', 'soumission' et 'lâcheté'. Tu as le mérite de vouloir changer les choses que nous ne devons pas accepter. Le regard amusé par ta maladresse n'enlève rien à l'admiration qui peut aussi s'en dégager quand je quitte la table pour te venir en aide avec cette vilaine tâche. Rapidement de retour, je souris fier "C'est plaisant d'entendre que je sais choisir le vin." Et je viens me remettre sur ma chaise pour replonger mes yeux dans les tiens. Je ne sais pas depuis combien de temps nous sommes assis l'un en face de l'autre, mais j'ai bien envie de rester encore des heures entières ici. D'autant que tu me lances sur un sujet qui ne risque pas de me laisser en panne d'inspiration. Tu t'intéresses à ce qui m'anime le plus, mon travail. Plus qu'un boulot, c'est clairement une passion. Un établissement pour lequel il a fallut se battre, un endroit qu'il a fallut porter à bout de bras parfois mais qui, se tient bien droit maintenant. Je suis l'affirmation d'une citation 'ta vie t'appartient.' Depuis la naissance, génétique, parents et événements peignent sans grande inspiration les formes, couleurs et textures de nos personnalités. Construites au gré des attentes incomprises et des obstacles indélébiles, quand le masque tombe, les larmes coulent, le visage s'efface. Pourquoi rester enchainé à leur manque d'imagination ? Il faut s'avoir s'échapper! Saisir le pinceau, éclabousser le monde de ce qui t'inspire. Les possibilités sont infinies. La toile t'appartient, gomme ceux qui t'imposent le contraire. La vie t'attend, toi seule pourra y dessiner la plus vive des lumières. Je ressens cette vibration en toi, cette envie de vouloir te débarrasser de quelque chose que les autres pensent t'être destiné. Et moi, j'ai envie de creuser ça, d'en savoir plus sur toi. Etrange quand la discussion tourne pour le moment autour de ma personne et de mon parcours. "Ma première épreuve a été de ne pas aller dans la direction que mes parents me montraient.. De toute façon je n'avais aucun talent pour ce qu'ils attendaient de moi." J'en laisse un rire s'échapper, pas contrarié par ce passage de mon histoire. Aucun conflit n'a été démarré. Si ce n'est, le désespoir total de ma mère sur le fait que je ne sois ni doué en danse, ni en chant, ni en théâtre, nada! Et leur désaccord quand je me plais à dire que savoir cuisiner, c'est un talent à la hauteur des leurs. Et je me fous des critiques quand me vient des compliments comme ceux que tu me fais à l'instant. J'en baisse furtivement la tête, pour étirer mes lèvres de plus belle. "Merci. Mais heureusement qu'il existe des gens comme vous, pour nous dire ça." Toujours habillé de modestie, c'est naturellement que je te retourne le plaisir. Quand le barman arrive pour amener le verre de vin et ôter les choses inutiles de la table, j'en profite pour jeter un coup d'oeil autour de nous. Regarder le résultat de cette longue route, comme pour réaliser encore une fois que tout ça, c'est grâce à Jasper et moi. Ainsi qu'a toutes les âmes qui sont passées par là. Et c'est comme ça que me vient l'envie de te raconter une anecdote que beaucoup ignorent. Sauf les personnes qui ont vécues des entretiens pour La Bonne Soupe. "Oui, c'est très sérieux." La tête qui bascule de haut en bas pour appuyer le fait. "Ah mais c'est déjà bien. Vous êtes assurée de ne pas mourir de faim si vous partez là-bas." que je dis pour accompagner son rire. Une parfaite harmonie. Rien de trop fort, comme si nos voix se rejoignaient pour danser à l'unissons. Ou l'uni-son. "Sans hésitation, oui c'est de loin ma préférée. Suivie de près par l'Italie et le Japon. Aussi l'Inde allez." Les yeux qui se rallument une nouvelle fois. "Mais la France c'est... La gastronomie, le patrimoine culturel, le pays en lui même... Ca a forcément penché dans la balance pour accepter de racheter ce restaurant." Piqué par la curiosité "Vous avez eu l'occasion de visiter ce pays?" J'espère pour toi que oui. Et j'ai comme l'impression que c'est le cas, quand tu veux savoir si je parle la langue de Molière. Le bout de la mienne qui vient humidifier mes lèvres, je te laisse le découvrir quand je prononce en français "Je ne peux pas demander à mes employés de savoir le faire, si moi même je ne parle pas français." Tout ça avec mon accent américain. Est ce qu'il y a un médecin dans le coin? Juste au cas où. Pas du tout conscient que ce que je viens de faire peut être charmant, voir séduisant. "Une traduction?" Et le voilà, le sourire adorable qui sort tout bonnement. Je me sens bien avec toi.


code by black arrow

_________________


Never do things by halves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicola Schubert
To do list rp :
alfred - adrian - you ?
Summary :
tw : décès, harcèlement

Mère décédée lors de l'accouchement, j'ai été surprotégée par mon père depuis mon plus jeune âge. Son petit bijou, j'ai grandi sur Broadway, toujours dans ses pattes, à voir en avant-première toutes les plus belles comédies musicales du monde. Je ne me suis jamais sentie bien dans ma peau jusqu'à ma sortie de l'école - à 16 ans - après une énième agression. Assignée au genre masculin à la naissance, je suis une fille, une femme et cela a été difficile à comprendre par mes camarades. J'ai commencé ma transition à dix-sept ans et n'ai jamais remis les pieds à l'école depuis. Dans la vie, je suis codeuse - j'ai appris de manière autodidacte les bases puis avec des professeurs particuliers, joue de temps à autre dans les ensembles de Broadway quand le projet me plait mais aussi, je poste à longueur de journée sur les réseaux sociaux, ayant un petit paquet de followers à mon actif.
Date d'inscription :
06/08/2021
Messages :
354
Pseudo :
julie / weaslove.
Player's pronoun :
she/her/elle.
Rythme de rp :
une fois par semaine minimum.
Multinicks :
elizabeth haas. + charles cohen.
Avatar :
zion moreno + jojo.
Everything Has Changed, No? - Nicola D02b6ea1dc2cfa2189e54cb210e8be4311b549e0
Age :
30 ans.
Nationality :
américaine.
Origins :
mexicaines.
Religion :
athée.
Status :
célibataire.
Orientation :
hétérosexuelle.
Work :
codeuse.
Home adress :
1136 Fifth Avenue, au croise de la 5e et 95e, dans l'upper east side.
Communities :
- lgbtqia+ center
- broadway
- les latinxs
Trigger :
relations toxiques/malsaines, les triangles amoureux (sauf si un membre du trio est PNJ).
Warning :
décès, self harm, bullying, le T de LGBT
aucun badge pour l'instant.
To do list rp : alfred - adrian - you ? Summary : tw : décès, harcèlement

Mère décédée lors de l'accouchement, j'ai été surprotégée par mon père depuis mon plus jeune âge. Son petit bijou, j'ai grandi sur Broadway, toujours dans ses pattes, à voir en avant-première toutes les plus belles comédies musicales du monde. Je ne me suis jamais sentie bien dans ma peau jusqu'à ma sortie de l'école - à 16 ans - après une énième agression. Assignée au genre masculin à la naissance, je suis une fille, une femme et cela a été difficile à comprendre par mes camarades. J'ai commencé ma transition à dix-sept ans et n'ai jamais remis les pieds à l'école depuis. Dans la vie, je suis codeuse - j'ai appris de manière autodidacte les bases puis avec des professeurs particuliers, joue de temps à autre dans les ensembles de Broadway quand le projet me plait mais aussi, je poste à longueur de journée sur les réseaux sociaux, ayant un petit paquet de followers à mon actif.
Date d'inscription : 06/08/2021
Messages : 354
Pseudo : julie / weaslove.
Player's pronoun : she/her/elle.
Rythme de rp : une fois par semaine minimum.
Multinicks : elizabeth haas. + charles cohen.
Avatar : zion moreno + jojo.
Everything Has Changed, No? - Nicola D02b6ea1dc2cfa2189e54cb210e8be4311b549e0
Age : 30 ans.
Nationality : américaine.
Origins : mexicaines.
Religion : athée.
Status : célibataire.
Orientation : hétérosexuelle.
Work : codeuse.
Home adress : 1136 Fifth Avenue, au croise de la 5e et 95e, dans l'upper east side.
Communities : - lgbtqia+ center
- broadway
- les latinxs
Trigger : relations toxiques/malsaines, les triangles amoureux (sauf si un membre du trio est PNJ).
Warning : décès, self harm, bullying, le T de LGBT
aucun badge pour l'instant.
https://www.ivegot99problems.com/t6400-once-upon-a-dream-nicola https://www.ivegot99problems.com/t6547-instagram-nschubert
Sujet: Re: Everything Has Changed, No? - NicolaMar 7 Sep - 22:57
J’espère que ça va marcher, que je vais pouvoir aider des tas de gens à rentrer chez eux en sécurité, à sortir en toute sécurité aussi. C’est tout ce que je souhaite de la manière la plus altruiste qui soit. Je sais que je suis chanceuse sur la vie que j’ai, sur la façon dont je vis depuis quelques années déjà. Ma vie n’a pas toujours été aussi parfaite et facile à vivre, loin de là. Alors cette application, elle est pour toutes ces personnes qui n’ont pas la chance que j’ai à l’heure actuelle et dont la vie se rapproche plus à celle que j’avais autrement qu’autre chose. Je sais que j’ai du chemin à parcourir mais j’espère que cet entretien, que cette rencontre sera plus fructueuse que la précédente. J’en ai besoin, pour mon application mais aussi pour ne pas perdre foi en Alfred et que ce coup au cœur que je ressens ne soit pas vain, qu’il ne meurt pas après des années à m’imaginer des tas de choses. Je sais que ce n’est pas très professionnel et absolument pas cool d’agir comme si je ne le connaissais pas alors que ce n’est pas le cas. Gaby me tuerait, je crois. Mon père aussi, pour sûr. Il m’intimerait de me servir de mon nom, de mes connaissances et connexions pour arriver plus facilement au but de mes rêves. Mais je veux que ce soit mon projet qui me fasse signer des contrats et pas mon nom. Mmmh… Je suis celle qui a choisi le premier verre. Que je souffle en le corrigeant avec un petit sourire sur le visage. Et je n’ai pas encore goûté le second verre. Mais je n’ai aucun doute sur le fait qu’il sera tout aussi bon que le premier, si ce n’est meilleur. Je ne m’y connais pas vraiment en vin mais lui, je suppose que la réalité est toute autre. Surtout s’il a voyagé autour du monde. Il doit en avoir goûté, il doit avoir négocié pour avoir les meilleurs crus dans son établissement. Ce n’est pas pour cela que la Bonne Soupe est connue mais tout de même. Et lui non plus, n’est normalement pas connu pour l’art culinaire. Le nom Forbes résonne dans les théâtres de mon père et toute la famille est plus ou moins là dedans. Cela m’a toujours étonné de voir qu’Alfred prenait sa route, tout seul comme un grand et qu’il n’a jamais regardé derrière lui. Il aurait pu, par envie de faire plaisir à ses parents, pour ne pas paraître comme le vilain petit canard, pour ne pas devoir rendre des comptes à qui que ce soit. Je sais que les Forbes soutiennent leurs enfants mais à ce point, je n’en ai aucune idée. Je ne vais plus vraiment aux réunions de famille ni aux repas auxquels mon père est invité. Ce n’est pas vraiment mon monde et eux aussi, pourraient me demander pourquoi je n’ai jamais poursuivi une carrière dans le théâtre alors que ma voix est mélodieuse, que mon énergie est à revendre et ma facilité à retenir des chorégraphies déconcertantes. Mon père s’est souvent insurgé de cela mais s’il y a bien une chose que je voulais éviter, c’est bien de passer pour la demoiselle qui est là grâce à papa. Ma voie, je veux me la paver, être l’artisane et la première à la fouler. Les parents ont toujours de grandes attentes pour nous… Ce ne seraient pas des parents sinon. Que je souffle en pensant à mon père mais peut-être aussi à ma mère qui, en choisissant mon prénom, n’avait aucune idée de la femme que j’allais devenir. Seulement, elle a choisi un prénom mixte, un prénom des plus magnifique qui veut aussi dire “victoire du peuple”. Et c’est un peu ce que je fais en ce moment même, je gagne le peuple, je me bats pour ces gens qui n’ont pas ce que j’ai. L’altruisme à l’état pur. C’est l’heure des compliments ? J’aime beaucoup cela, faites attention. Que je lance en riant doucement, glissant une mèche derrière mon oreille, pinçant mes lèvres en évitant son regard quelques secondes. Je vais m’y perdre, dans ce sourire qui fait s’animer chaque parcelle de mon corps. Bordel, c’est pas possible de fondre de la sorte, vraiment pas. Et pour me recentrer, j’ai besoin de relancer la conversation, d’écouter cette belle histoire qu’il me raconte. J’ai besoin de me concentrer dessus, de m’imaginer les murs délaissés, les plats sans saveurs et plus proches de l’eau de toilettes que du plat gourmet que je viens de déguster. Serveur remercié, je ne peux qu’hausser les épaules et laisser un rire s’échapper de mes lèvres. Il y a deux-trois autres choses que je sais dire mais je ne suis pas sûre qu’elles me serviraient pour survivre. Effectivement, avec un je t’aime, baise moi et voulez-vous coucher avec moi, on ne va pas très loin quand on a faim. Pourtant, ce sont les âneries que j’ai appris à dire parce qu’on ne sait jamais, si je viens à croiser le chemin d’un bel étalon français en plein New York. Ou alors pour m’amuser en plein Paris. Ville que je rêve de visiter mais que je n’ai jamais foulé, à mon grand damne. On a jamais réellement quitté la ville avec papa. Il est toujours en train de bosser et je n’ai jamais aimé quitter le pays sans lui. Le Canada, oui, plus loin… Non. Je ne sais pas pourquoi parce qu’il ne m’est jamais rien arrivé et à lui non plus mais c’est ainsi. Non jamais. Je rêve de le faire. La Tour Eiffel, les Champs Elysées et puis les grands restaurants. Je pense que je reviendrais avec un tour de taille en plus et clairement pas une valise en plus pleine de vêtements des plus grands créateurs. Il faut faire un choix dans la vie et le mien est fait, aucun doute là dessus. Je prendrais peut-être mon père de force pour lui faire visiter la capitale française… C’est une idée comme une autre, lorsque nous aurons le temps de prendre des vacances, ce qui s’annonce quelque peu compromis, je ne peux pas le nier. Mes yeux sur lui, sa voix qui résonne dans le restaurant et son accent américain qui me fait trop d’effets, je croise les jambes, de peur que l’on voit ce qu’il se passe dans ma culotte par je ne sais quelle magie. Ça ne parlait ni baguette ni fromage. Que je lance avec un léger rire. Merde. Pourquoi il me fait autant d’effet, ce con ? Non, vraiment. Nicola ! Je n’ai rien compris du tout. Genre vous auriez pu dire que les escargots sont le met le plus fin de la gastronomie française que ça aurait eu le même effet. C’est bien pour prouver à quel point je n’ai aucune idée de ce qu’il vient de me souffler. Mais... Je me racle la gorge et tente de prendre mon air le plus sérieux avant de souffler Oui oui, bien sûr, tutafait. Dans un français plus que bancal, ce qui fait naître un léger rire au creux de mon ventre, quelque chose de réel, de doux, de simple. Je pense que je suis partie pour avoir un fou rire et je n’ai aucune idée pour avorter la chose avant qu’elle arrive. Une suggestion, de l'aide ?

_________________

I think I'm fallin' for you. I've been waiting all my life And now I found ya, I don't know what to do. As I'm standing here And you hold my hand, Pull me towards you And we start to dance. All around us, I see nobody Here in silence It's just you and me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alfred Forbes
To do list rp :
Daisy O'hare - www -- Jezabel Wellington - www -- Nicola Schubert - www#2 -- Jack Baker - www --
Summary :
Alfred dit 'Alfy', est l'aîné de la fratrie Forbes. Si les esprits de la famille s'accordent, il existe une réelle dissemblance quant aux talents artistiques. Il n'a jamais maîtrisé les arts de la scène au grand désarroi de ses parents. Son truc, c'est la cuisine. Une passion qu'il exploite depuis l'enfance et dans laquelle il brille. Son nom ne pouvant pas faire de lui un simple cuisinier, il décide d'étudier le management pour pouvoir, un jour, ouvrir son propre établissement. Après un tour du monde culinaire de deux ans, qui lui permet de perfectionner ses connaissances, il va revenir à New-York pour enseigner son centre d'intérêt préféré. Il va recroiser le chemin d'un ancien copain d'école, et décider de tout abandonner pour s'associer avec. C'est ainsi qu'il obtiendra son restaurant tant rêvé.
Date d'inscription :
28/06/2021
Messages :
497
Pseudo :
Hell-N
Player's pronoun :
Elle
Rythme de rp :
Soutenu.
Multinicks :
Nope.
Avatar :
Joseph Morgan + tearsflight
Everything Has Changed, No? - Nicola Tumblr_inline_n80al17P5g1ssoiqt
Age :
35 ans.
Nationality :
Américaine.
Religion :
Athée.
Status :
Une âme perdue qui croit encore en l'immensité de l'amour.
Orientation :
Bisexuel qui n'assume pas trop son attirance pour les hommes aux yeux du monde.
Work :
Co-gérant du restaurant de gastronomie française 'La bonne soupe'.
Home adress :
Dawson Circle, en cohabitation avec un Saint-Bernard de 5 mois qui répond au doux nom de 'Asgard'.
Communities :
LGBT Center - Meow parlour - Best Friends Lifesaving Center - Les familles de Dawson Circle
Trigger :
Je pense pouvoir tout jouer à un certain degrés, mais il est préférable d'en discuter en privé pour s'assurer que ce ne soit pas trop lourd émotionnellement. Mais refus total pour : ; Pédophilie et cruauté envers les animaux.
Warning :
Sexe, alcool, vulgarité, violence,...
Everything Has Changed, No? - Nicola 26Everything Has Changed, No? - Nicola 59Everything Has Changed, No? - Nicola 200801051713445219Everything Has Changed, No? - Nicola 37Everything Has Changed, No? - Nicola 47Everything Has Changed, No? - Nicola 66Everything Has Changed, No? - Nicola 68Everything Has Changed, No? - Nicola 33Everything Has Changed, No? - Nicola 43Everything Has Changed, No? - Nicola 41Everything Has Changed, No? - Nicola 193Everything Has Changed, No? - Nicola 171Everything Has Changed, No? - Nicola 34Everything Has Changed, No? - Nicola 7Everything Has Changed, No? - Nicola 114Everything Has Changed, No? - Nicola 128Everything Has Changed, No? - Nicola 129Everything Has Changed, No? - Nicola 160Everything Has Changed, No? - Nicola 20080106533626902Everything Has Changed, No? - Nicola 147
To do list rp : Daisy O'hare - www -- Jezabel Wellington - www -- Nicola Schubert - www#2 -- Jack Baker - www -- Summary : Alfred dit 'Alfy', est l'aîné de la fratrie Forbes. Si les esprits de la famille s'accordent, il existe une réelle dissemblance quant aux talents artistiques. Il n'a jamais maîtrisé les arts de la scène au grand désarroi de ses parents. Son truc, c'est la cuisine. Une passion qu'il exploite depuis l'enfance et dans laquelle il brille. Son nom ne pouvant pas faire de lui un simple cuisinier, il décide d'étudier le management pour pouvoir, un jour, ouvrir son propre établissement. Après un tour du monde culinaire de deux ans, qui lui permet de perfectionner ses connaissances, il va revenir à New-York pour enseigner son centre d'intérêt préféré. Il va recroiser le chemin d'un ancien copain d'école, et décider de tout abandonner pour s'associer avec. C'est ainsi qu'il obtiendra son restaurant tant rêvé. Date d'inscription : 28/06/2021
Messages : 497
Pseudo : Hell-N
Player's pronoun : Elle
Rythme de rp : Soutenu.
Multinicks : Nope.
Avatar : Joseph Morgan + tearsflight
Everything Has Changed, No? - Nicola Tumblr_inline_n80al17P5g1ssoiqt
Age : 35 ans.
Nationality : Américaine.
Religion : Athée.
Status : Une âme perdue qui croit encore en l'immensité de l'amour.
Orientation : Bisexuel qui n'assume pas trop son attirance pour les hommes aux yeux du monde.
Work : Co-gérant du restaurant de gastronomie française 'La bonne soupe'.
Home adress : Dawson Circle, en cohabitation avec un Saint-Bernard de 5 mois qui répond au doux nom de 'Asgard'.
Communities : LGBT Center - Meow parlour - Best Friends Lifesaving Center - Les familles de Dawson Circle
Trigger : Je pense pouvoir tout jouer à un certain degrés, mais il est préférable d'en discuter en privé pour s'assurer que ce ne soit pas trop lourd émotionnellement. Mais refus total pour : ; Pédophilie et cruauté envers les animaux.
Warning : Sexe, alcool, vulgarité, violence,...
Everything Has Changed, No? - Nicola 26Everything Has Changed, No? - Nicola 59Everything Has Changed, No? - Nicola 200801051713445219Everything Has Changed, No? - Nicola 37Everything Has Changed, No? - Nicola 47Everything Has Changed, No? - Nicola 66Everything Has Changed, No? - Nicola 68Everything Has Changed, No? - Nicola 33Everything Has Changed, No? - Nicola 43Everything Has Changed, No? - Nicola 41Everything Has Changed, No? - Nicola 193Everything Has Changed, No? - Nicola 171Everything Has Changed, No? - Nicola 34Everything Has Changed, No? - Nicola 7Everything Has Changed, No? - Nicola 114Everything Has Changed, No? - Nicola 128Everything Has Changed, No? - Nicola 129Everything Has Changed, No? - Nicola 160Everything Has Changed, No? - Nicola 20080106533626902Everything Has Changed, No? - Nicola 147

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
https://www.ivegot99problems.com/t6256-all-you-have-is-now-alfred https://www.ivegot99problems.com/t6283-recherches-d-alfy https://www.ivegot99problems.com/t6284-instagram-alforbes
Sujet: Re: Everything Has Changed, No? - NicolaMer 8 Sep - 20:09
Everything Has Changed, No?
'Cause all I know is we said "Hello". And your eyes look like home. All I know it's simple ain't it? Everything has changed.'
@Nicola Schubert
Peut-être que le mérite du choix te revient, mais si ce vin est à la carte, c'est à moi que l'on doit ça. Je te laisse cependant savourer cette victoire, t'offrant le dernier mot en me contentant de te sourire. Et si on parlait du tien? Impossible de passer à coté, de l'ignorer ou d'y être insensible. Je peux même affirmer qu'il pourrait me rendre fou. Le genre de folie qui me ferait te dire comme ça d'un coup 'Viens on ne se pose pas de questions et on vit au lieu de se dire qui faut parfois survivre, viens on rapproche nos têtes tout doucement comme dans les films pour que nos lèvres se touchent, qu'elles dansent au rythme endiablé de cette si douce journée et on voit ce que ça fait?' Tu imagines si j'osai ce que ça donnerait? Je le pourrais, mais errer dans ton regard m'aide à ne pas passer pour un allumé. C'est dans tes yeux que j'ai cette infime intuition que nous ne sommes pas des inconnus, des étrangers. Ah si seulement Alfy avait autant confiance en lui que Monsieur Alfred Forbes. Je pourrais creuser jusqu'à ce que l'illumination me vienne, confiant que ça en vaille la peine. Loin de me douter que mon instinct tient un réel trésor entre ses mains, je suis là à te raconter ma vie. "Oui.." que je souffle en réfléchissant au fait qu'ils ne sont tout simplement, que des parents. "Mais si je devenais père, je tenterais d'écouter les attentes de mon enfant avant les miennes. Parce que je ne veux pas qu'il pense me décevoir en suivant un chemin différent." C'est en connaissance de cause que je révèle cela. Être le seul de la famille à opter pour une voie professionnelle à l'opposé de ce que le peuple a voter, c'est effrayant premièrement, mais surtout, responsable d'une sacrée remise en questions. J'ai bien pensé attrister mes proches, j'en suis même arrivé au point de me dire que j'allais leur faire honte. Et c'est aussi une infime raison de celles qui m'ont fait quitter le pays pour un tour du monde en solitaire. Me recentrer, être sur de ce que je désirais et revenir en étant prêt à tout affronter. Et quand je regarde en arrière, je suis extrêmement fier. Cela n'empêche pas d'avoir un seul regret ; celui d'avoir privilégié ma carrière au détriment d'une vie sentimentale, et qui sait, d'un potentiel statut de paternel. "Ne me tentez pas, je pourrais continuer à vous en faire sans désagrément." Est ce que je suis sérieusement entrain de draguer? Moi? Ce n'est même pas calculé, comme si c'est le destin qui jouait.  Selon mon pote le dictionnaire, le destin est 'une puissance qui, selon certaine croyance, fixerait de façon irrévocable le cours des évènements'. Si seulement je savais que la Déesse derrière les manettes, c'est toi et ta russe. Est ce que je continuerai de te charmer ou, me sentirai-je comme l'homme piégé? Aucune idée. Trop occupé à être piqué dans ma curiosité. "Ah bon? Et de quoi s'agit-il?" Ce vilain défaut que je vais certainement insulter si tu me sors ces phrases. Parce qu'il y aura un effet garanti. Mes sourcils se haussent, étonné de m'être trompé. J'aurais pu déposer un billet sur le fait que tu aies déjà foulé le sol français de tes pieds. "Montmartre, les musées, le moulin rouge, la cathédrale Notre-Dame..." Que je continue d'énumérer dans les endroits qu'il faut absolument visiter. Oui, si tu prévois d'aller dans la capitale, ce n'est pas en jour de congés qu'il faut compter, mais en semaines. "Ce sont vraiment les rois de la nourriture." Le visage qui recommence à faire du haut bas pour appuyer mes dires. Et mes paroles résonnent maintenant dans cette langue que tu sembles tant aimer. Nos yeux bien agrippés. "Non." Que je confirme avant de rire en alliance. "J'aurai pu avouer ça.. Mais je disais simplement que si je veux que mes employés aient une compétence en particulier, je me dois de l'acquérir aussi." Sinon, ça ferait de moi quelqu'un doté d'hypocrisie? A ton mais, je me stoppe de parler, de rire et quasiment de respirer. Bon spectateur quand on décide de mettre un peu d'effet. Et de l'effet.. La dentition qui se montre, totalement saisi et stupéfait. Toi, t'es sur le point de te marrer, alors que moi j'essaie de m'en remettre. Ce n'est pas le fait que tu saches dire trois mots de français qui me fait le plus halluciner. Mais l'adorabilité que tu viens de me livrer. "Recommencez. Répétez s'il vous plait." Et sans contrôle, d'une voix plus sensuelle qu'a ma première phrase dans la langue de Molière, je prononce un "Encore." qui, je l'espère, sera comprit par ton traducteur interne. Et qui, je le souhaite encore plus, sera réalisé. Afin de mettre plus de chance de mon coté, j'adopte une moue mignonne. Mon sourire sera mon meilleur atout, peut-être.



code by black arrow

_________________


Never do things by halves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicola Schubert
To do list rp :
alfred - adrian - you ?
Summary :
tw : décès, harcèlement

Mère décédée lors de l'accouchement, j'ai été surprotégée par mon père depuis mon plus jeune âge. Son petit bijou, j'ai grandi sur Broadway, toujours dans ses pattes, à voir en avant-première toutes les plus belles comédies musicales du monde. Je ne me suis jamais sentie bien dans ma peau jusqu'à ma sortie de l'école - à 16 ans - après une énième agression. Assignée au genre masculin à la naissance, je suis une fille, une femme et cela a été difficile à comprendre par mes camarades. J'ai commencé ma transition à dix-sept ans et n'ai jamais remis les pieds à l'école depuis. Dans la vie, je suis codeuse - j'ai appris de manière autodidacte les bases puis avec des professeurs particuliers, joue de temps à autre dans les ensembles de Broadway quand le projet me plait mais aussi, je poste à longueur de journée sur les réseaux sociaux, ayant un petit paquet de followers à mon actif.
Date d'inscription :
06/08/2021
Messages :
354
Pseudo :
julie / weaslove.
Player's pronoun :
she/her/elle.
Rythme de rp :
une fois par semaine minimum.
Multinicks :
elizabeth haas. + charles cohen.
Avatar :
zion moreno + jojo.
Everything Has Changed, No? - Nicola D02b6ea1dc2cfa2189e54cb210e8be4311b549e0
Age :
30 ans.
Nationality :
américaine.
Origins :
mexicaines.
Religion :
athée.
Status :
célibataire.
Orientation :
hétérosexuelle.
Work :
codeuse.
Home adress :
1136 Fifth Avenue, au croise de la 5e et 95e, dans l'upper east side.
Communities :
- lgbtqia+ center
- broadway
- les latinxs
Trigger :
relations toxiques/malsaines, les triangles amoureux (sauf si un membre du trio est PNJ).
Warning :
décès, self harm, bullying, le T de LGBT
aucun badge pour l'instant.
To do list rp : alfred - adrian - you ? Summary : tw : décès, harcèlement

Mère décédée lors de l'accouchement, j'ai été surprotégée par mon père depuis mon plus jeune âge. Son petit bijou, j'ai grandi sur Broadway, toujours dans ses pattes, à voir en avant-première toutes les plus belles comédies musicales du monde. Je ne me suis jamais sentie bien dans ma peau jusqu'à ma sortie de l'école - à 16 ans - après une énième agression. Assignée au genre masculin à la naissance, je suis une fille, une femme et cela a été difficile à comprendre par mes camarades. J'ai commencé ma transition à dix-sept ans et n'ai jamais remis les pieds à l'école depuis. Dans la vie, je suis codeuse - j'ai appris de manière autodidacte les bases puis avec des professeurs particuliers, joue de temps à autre dans les ensembles de Broadway quand le projet me plait mais aussi, je poste à longueur de journée sur les réseaux sociaux, ayant un petit paquet de followers à mon actif.
Date d'inscription : 06/08/2021
Messages : 354
Pseudo : julie / weaslove.
Player's pronoun : she/her/elle.
Rythme de rp : une fois par semaine minimum.
Multinicks : elizabeth haas. + charles cohen.
Avatar : zion moreno + jojo.
Everything Has Changed, No? - Nicola D02b6ea1dc2cfa2189e54cb210e8be4311b549e0
Age : 30 ans.
Nationality : américaine.
Origins : mexicaines.
Religion : athée.
Status : célibataire.
Orientation : hétérosexuelle.
Work : codeuse.
Home adress : 1136 Fifth Avenue, au croise de la 5e et 95e, dans l'upper east side.
Communities : - lgbtqia+ center
- broadway
- les latinxs
Trigger : relations toxiques/malsaines, les triangles amoureux (sauf si un membre du trio est PNJ).
Warning : décès, self harm, bullying, le T de LGBT
aucun badge pour l'instant.
https://www.ivegot99problems.com/t6400-once-upon-a-dream-nicola https://www.ivegot99problems.com/t6547-instagram-nschubert
Sujet: Re: Everything Has Changed, No? - NicolaDim 26 Sep - 19:34
Ce rendez-vous se passe si bien que je rêve qu’ils se passent tous comme ça. Rien de compliqué, une jolie discussion et aucun faux pas de la part du jeune homme. Bien entendu, je n’en attends pas moins de la part d’un enfant Forbes. Sa famille, je la connais depuis toute petite - et mon père les connaît depuis bien plus longtemps que ça - alors je sais qu’ils sont des gens bien, qu’ils ont fait les choses bien avec leurs enfants et que je suis en sécurité ici. C’est peut-être pour cela que je suis si confiante, que je prends un peu tout par-dessus la jambe comme ça. Je veux dire que, dans un autre restaurant, je ne me serais jamais permise de manger des moules, bien que l’envie de le faire aurait été énorme. Seulement, dans un autre restaurant, je n’aurais pas su à quoi je me confrontais alors qu’ici, c’est bien différent. Pourtant, l’issue de ce rendez-vous pourrait changer. Nous n’avons rien signé, il doit vérifier avec son partenaire, je dois encore faire bonne impression. Mais une chose est sûre, il ne m’oubliera pas de si tôt, merci la maladresse. Ce n’est pas bien grave, cela ne me gêne pas vraiment. Et puis, ça montre aussi ma réelle nature, ma façon d’agir, ma simplicité. On pourrait se dire qu’avec un nom pareil, qu’après avoir grandi dans les plus beaux et grands théâtres de la ville, mon égo sera aussi gros que mon compte en banque mais ce n’est pas le cas. Enfin, pas que je sache. Et quand il se confie sur la manière dont il voit la pression parentale, je penche légèrement la tête sur le côté et un léger sourire se dessine sur mon visage. Je suis à deux doigts de prendre sa main dans la mienne et de lui dire que ses parents sont fiers de lui. Comment pourrait-il en être autrement ? Il réussit dans la vie, il est indépendant et, certes, il ne fait pas partie du même monde que ses frères et sœurs mais ça ne le rend pas moins légitime, loin de là. Et au lieu de prendre sa main dans la mienne, je souffle J’en conclus que vous n’avez pas choisi le même chemin que celui qui vous été prédestiné... Qu’est-ce que je déteste jouer à l'ignorante alors que je le sais déjà, tout ça et qu’on se connaît déjà. Des fois, ce que l’on veut pour soi peut sembler fou à côté de ce que nos parents voulaient mais je crois que la plus grosse fierté d’un parent est de voir son enfant heureux dans ce qu’il fait. C’est ce que je me dis, en tout cas. Si je venais à avoir des enfants un jour, je serais fière d’eux et ce, quoi qu’il fasse. Dans la mesure que le tout n'enfreint la liberté de personnes, bien entendu. Je ne veux pas parler de légalité parce que les travailleuses - et travailleurs - du sexe exercent une profession jugée illégale alors que mon avis est bien différent sur la question. Mais ce n’est pas le sujet aujourd’hui et bien entendu que j’ai pensé à ces personnes aussi, lorsque j’ai couché mes idées d’applications sur le papier. Mais un sujet à la fois parce que se disperser, c’est souvent synonyme de perte et d’échec. Ce n’est pas moi qui vais vous dire d’arrêter… Mais avec subtilité, s’il vous plaît. Que je souffle rapidement, un léger sourire sur le visage. J’aime les compliments, les jolis mots et belles phrases mais il faut que tout soit subtil sinon c’est rapidement l’ennui complet et le roulement d’yeux. J’aime quand tout est dans la mesure, quand c’est pensé et joliment dit. Balancer des conneries du type “ton père a volé les étoiles et les a mis dans tes yeux” est bien l’une des pick up line les plus bidons de l’histoire du monde. Mais je ne vais pas lui dire, oh que non… J’opte plutôt pour l’option ‘se dévoiler’ et montrer mes capacités - pitoyables - à parler français. Je ne parle qu’anglais et même si c’est une chose qui me chagrine, je ne trouve pas le temps d’apprendre une autre langue. Je pourrais le prendre, ce temps, mais ça m’en enleverait sur quelque chose en quoi je crois réellement alors très peu pour moi. Un jour peut-être qui sait… Le Moulin Rouge... Que je souffle, envieuse, passant le maximum de mes soirées au Al Hirschfeld Theatre. C’est l’une de mes comédies musicales préférées, je ne peux pas le nier. Mais je chasse tout cela de mon esprit parce que nous ne sommes pas là pour ça. Avec lui, c’est facile de se perdre alors que je suis - normalement - plutôt douée pour être à cent pour cent concentrée. Full focus Aucun doute là dessus. Ils n’ont plus de Roi depuis plus de cent ans et ce n’est clairement pas près de changer. Les Français, leur rébellion et tout ce qui va avec… Ça prouve votre sérieux et c’est bon à entendre. Que je souffle à ses mots. Ne pas attendre la lune de ses employés quand on ne touche même pas les nuages. Encore une qualité à ajouter sur la longue liste mentale que j’ai déjà. Buvant une gorgée de mon vin, je prends ces quelques secondes pour me donner le courage nécessaire à parler français la minute qui suit. Ce n’est pas franchement glorieux, presque ridicule et j’hésite vraiment sur les mots, les sons et tout ce qui va avec. Alors, je suis surprise quand il me demande de répéter cela. Et alors que je m’apprête à refuser, il souffle un mot qui m’électrise. Je crois que je le comprends. Pas trois fois sûre mais pourtant, mon regard dans le sien, je dis Oui oui, bien sûr, tutafait. Je mordille doucement ma lèvre inférieure, fière de moi, et puisque le courage semble avoir pris possession de mon corps je dis Tu ce que tu veux. Et je sais bien que ma phrase, elle a un goût de paradis mais aussi - voire surtout - de folie, de drague et de sexy. Elle a un peu - dans l’ambiance actuelle - la même saveur qu’un Voulez-vous coucher avec moi ce soir ? Et comme pour ne pas me perdre, je me reporte sur mon verre, bois une nouvelle gorgée et lance Je n’irais pas bien loin avec ça dans ma vie mais j’essayerai d’avoir un traducteur avec moi. Ou un ami qui parle français. Comme lui. Bien qu’il n’est pas mon ami et qu’il ne sait pas réellement qui je suis. J’en souris et hausse les épaules, plongeant à nouveau mes lèvres dans mon verre. Boire pour oublier. Ce n’est pas très professionnel et c’est pour cela que je finis par dire J’espère que je ne vous ai pas choqué. Ni montré une partie de ma personnalité qui ne fait pas rêver. Il ne manquerait plus que j’ai tout fait foirer en disant ces quelques mots. Bordel. Voilà une crise d’angoisse qui pointe doucement le bout de son nez.

_________________

I think I'm fallin' for you. I've been waiting all my life And now I found ya, I don't know what to do. As I'm standing here And you hold my hand, Pull me towards you And we start to dance. All around us, I see nobody Here in silence It's just you and me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alfred Forbes
To do list rp :
Daisy O'hare - www -- Jezabel Wellington - www -- Nicola Schubert - www#2 -- Jack Baker - www --
Summary :
Alfred dit 'Alfy', est l'aîné de la fratrie Forbes. Si les esprits de la famille s'accordent, il existe une réelle dissemblance quant aux talents artistiques. Il n'a jamais maîtrisé les arts de la scène au grand désarroi de ses parents. Son truc, c'est la cuisine. Une passion qu'il exploite depuis l'enfance et dans laquelle il brille. Son nom ne pouvant pas faire de lui un simple cuisinier, il décide d'étudier le management pour pouvoir, un jour, ouvrir son propre établissement. Après un tour du monde culinaire de deux ans, qui lui permet de perfectionner ses connaissances, il va revenir à New-York pour enseigner son centre d'intérêt préféré. Il va recroiser le chemin d'un ancien copain d'école, et décider de tout abandonner pour s'associer avec. C'est ainsi qu'il obtiendra son restaurant tant rêvé.
Date d'inscription :
28/06/2021
Messages :
497
Pseudo :
Hell-N
Player's pronoun :
Elle
Rythme de rp :
Soutenu.
Multinicks :
Nope.
Avatar :
Joseph Morgan + tearsflight
Everything Has Changed, No? - Nicola Tumblr_inline_n80al17P5g1ssoiqt
Age :
35 ans.
Nationality :
Américaine.
Religion :
Athée.
Status :
Une âme perdue qui croit encore en l'immensité de l'amour.
Orientation :
Bisexuel qui n'assume pas trop son attirance pour les hommes aux yeux du monde.
Work :
Co-gérant du restaurant de gastronomie française 'La bonne soupe'.
Home adress :
Dawson Circle, en cohabitation avec un Saint-Bernard de 5 mois qui répond au doux nom de 'Asgard'.
Communities :
LGBT Center - Meow parlour - Best Friends Lifesaving Center - Les familles de Dawson Circle
Trigger :
Je pense pouvoir tout jouer à un certain degrés, mais il est préférable d'en discuter en privé pour s'assurer que ce ne soit pas trop lourd émotionnellement. Mais refus total pour : ; Pédophilie et cruauté envers les animaux.
Warning :
Sexe, alcool, vulgarité, violence,...
Everything Has Changed, No? - Nicola 26Everything Has Changed, No? - Nicola 59Everything Has Changed, No? - Nicola 200801051713445219Everything Has Changed, No? - Nicola 37Everything Has Changed, No? - Nicola 47Everything Has Changed, No? - Nicola 66Everything Has Changed, No? - Nicola 68Everything Has Changed, No? - Nicola 33Everything Has Changed, No? - Nicola 43Everything Has Changed, No? - Nicola 41Everything Has Changed, No? - Nicola 193Everything Has Changed, No? - Nicola 171Everything Has Changed, No? - Nicola 34Everything Has Changed, No? - Nicola 7Everything Has Changed, No? - Nicola 114Everything Has Changed, No? - Nicola 128Everything Has Changed, No? - Nicola 129Everything Has Changed, No? - Nicola 160Everything Has Changed, No? - Nicola 20080106533626902Everything Has Changed, No? - Nicola 147
To do list rp : Daisy O'hare - www -- Jezabel Wellington - www -- Nicola Schubert - www#2 -- Jack Baker - www -- Summary : Alfred dit 'Alfy', est l'aîné de la fratrie Forbes. Si les esprits de la famille s'accordent, il existe une réelle dissemblance quant aux talents artistiques. Il n'a jamais maîtrisé les arts de la scène au grand désarroi de ses parents. Son truc, c'est la cuisine. Une passion qu'il exploite depuis l'enfance et dans laquelle il brille. Son nom ne pouvant pas faire de lui un simple cuisinier, il décide d'étudier le management pour pouvoir, un jour, ouvrir son propre établissement. Après un tour du monde culinaire de deux ans, qui lui permet de perfectionner ses connaissances, il va revenir à New-York pour enseigner son centre d'intérêt préféré. Il va recroiser le chemin d'un ancien copain d'école, et décider de tout abandonner pour s'associer avec. C'est ainsi qu'il obtiendra son restaurant tant rêvé. Date d'inscription : 28/06/2021
Messages : 497
Pseudo : Hell-N
Player's pronoun : Elle
Rythme de rp : Soutenu.
Multinicks : Nope.
Avatar : Joseph Morgan + tearsflight
Everything Has Changed, No? - Nicola Tumblr_inline_n80al17P5g1ssoiqt
Age : 35 ans.
Nationality : Américaine.
Religion : Athée.
Status : Une âme perdue qui croit encore en l'immensité de l'amour.
Orientation : Bisexuel qui n'assume pas trop son attirance pour les hommes aux yeux du monde.
Work : Co-gérant du restaurant de gastronomie française 'La bonne soupe'.
Home adress : Dawson Circle, en cohabitation avec un Saint-Bernard de 5 mois qui répond au doux nom de 'Asgard'.
Communities : LGBT Center - Meow parlour - Best Friends Lifesaving Center - Les familles de Dawson Circle
Trigger : Je pense pouvoir tout jouer à un certain degrés, mais il est préférable d'en discuter en privé pour s'assurer que ce ne soit pas trop lourd émotionnellement. Mais refus total pour : ; Pédophilie et cruauté envers les animaux.
Warning : Sexe, alcool, vulgarité, violence,...
Everything Has Changed, No? - Nicola 26Everything Has Changed, No? - Nicola 59Everything Has Changed, No? - Nicola 200801051713445219Everything Has Changed, No? - Nicola 37Everything Has Changed, No? - Nicola 47Everything Has Changed, No? - Nicola 66Everything Has Changed, No? - Nicola 68Everything Has Changed, No? - Nicola 33Everything Has Changed, No? - Nicola 43Everything Has Changed, No? - Nicola 41Everything Has Changed, No? - Nicola 193Everything Has Changed, No? - Nicola 171Everything Has Changed, No? - Nicola 34Everything Has Changed, No? - Nicola 7Everything Has Changed, No? - Nicola 114Everything Has Changed, No? - Nicola 128Everything Has Changed, No? - Nicola 129Everything Has Changed, No? - Nicola 160Everything Has Changed, No? - Nicola 20080106533626902Everything Has Changed, No? - Nicola 147

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
https://www.ivegot99problems.com/t6256-all-you-have-is-now-alfred https://www.ivegot99problems.com/t6283-recherches-d-alfy https://www.ivegot99problems.com/t6284-instagram-alforbes
Sujet: Re: Everything Has Changed, No? - NicolaLun 27 Sep - 18:55
Everything Has Changed, No?
'Cause all I know is we said "Hello". And your eyes look like home. All I know it's simple ain't it? Everything has changed.'
@Nicola Schubert
Tout ceci m'inspire une petite blagounette : Quelle est la différence entre une moule et un pull-over ? ... Bah un pull-over ça moule et une moule ça pue l'ovaire! Bon, elle est un peu salée… mais elle est drôle nan? Oui, ce qui est certain c'est que je n'aurais jamais pu frôler une carrière humoristique. Encore une opportunité brisée de monter sur scène. Ma mère pourrait s'en faire des cheveux blancs, si seulement elle n'avait pas déjà abdiqué depuis longtemps. "Mes parents sont dans le monde du spectacle. Les arts de la scène c'est quelque chose qui coule dans leurs veines.. Et a voir c'est héréditaire pour tout leurs enfants, sauf moi." Un sourire, pas rancunier d'être une exception. Parce que malgré ça, je ne me suis jamais senti comme le vilain petit canard de la famille. Rien n'entache ma bonté. On peut me salir, souiller mon honneur et me faire honte, je suis entièrement moi-même jusqu'au bout. Mon est est intact. Je ne veux pas devenir une personne mauvaise, être méchant et changer à cause du temps et des gens. On partage seulement moins de moments parfois. Bien que je tente au maximum d'assister aux représentations. Mais, il a ce 'truc' qu'on ne partage peut-être pas ; car lorsque la passion des arts nous anime, une certaine connexion d'esprits s'établit avec les partenaires de créations. Qu'ils soient diamétralement opposés dans leur approche ou pas, il reste que, toujours, ne serait-ce qu'un tout petit peu, on ressent cette connexion. Parce qu'untel à beau filmer des scènes de massacre à la tronçonneuse, pendant qu'un autre laisse résonner Arabesque de Debussy dans une soirée mondaine, tous les deux, aurons ce point commun essentiel : Ils sont passionnés par leurs sentiments. Passionnés par la création. Par le laisser-aller de l'âme humaine.  "Ca..." Que je prononce en faisant des mouvements de bras pour englober la totalité du restaurant "C'est mon Broadway à moi." Pas peu fier, j'ai de la réussite dans mes prestations. Sauf dans la drague. "Je vais prendre note, et veiller à ne pas l'oublier." Cette bonne mémoire que je caresse en passant furtivement mes doigts dans mes cheveux bouclés. J’ai toujours été frisé, mon grand père était frisé, mon père était frisé, mes enfants et mes petits enfants étaient frisés... Oui, je me suis un peu enflammé. C'est l'effet que tu me fais, que je ne peux expliquer. J'ai l'impression que les autres me regardent mais que toi, tu me vois. Tu dois être du genre à être dure en séduction, comme pour stimuler celle de l'autre. Pour toi, charmer c'est comme le sexe? Il faut parfois quelques griffures pour que l'acte gagne en intensité? Tu as la drague alambiquée. Et ça me plait. Si je te disais que 'J’aime bien votre haleine, vous aurez la même demain ? Est ce que tu prendrais un gyropode pour t'enfuir loin de moi ou tu me dirais que c'est la première fois qu'on te dit ça? Putain Alfred recentre toi. Dans mes pensées loufoques, je capte à peine que tu es envieuse à l'idée d'aller dans un lieu culte Parisien. Certain que dans tout ceux cités, ce n'est pas le seul que tu aimerais visiter. Mais je laisse ce sujet s'échapper quand je reçois, à mon tour, un compliment sur ma façon de manager. Eh oui, je ne peux pas demander à mes employés sans donner. C'est comme pour les canidés ; demandez leurs de donner la patte sans les récompenser, et un jour, ils vont cesser de la lever. Dans ma façon de voir les choses, ce n'est pas de la manipulation, ou un truc du style : Je te file quelque chose en attendant un retour. Non. Je veux seulement exceller dans les compétences que je réclame, pour pouvoir aider ceux en difficultés. "Merci." De reconnaitre que je suis doué dans ce que je fais. Je m'en voudrais d'être un arnaqueur, un prestidigitateur. Donner l'illusion d'être professionnellement bon. Rien que d'y penser, j'ai le coeur qui pourrait se retourner. Mais là, si il semble virevolter, c'est à cause - ou grâce - à ton français. A mon plus grand plaisir, tu répètes la phrase qui me fait doublement craquer, mais j'ai aussi le droit à un petit bonus. Ton langage n'est pas parfait, mais il suffit à me faire voyager. Mes lèvres étirées, je te fixe intensément, peut-être même suffisamment pour te faire parvenir l'information que je suis enjôlé. Tout ce que je veux? Que cette entrevue ne s'arrête pas." Que je prononce, priant que tu ne le comprennes pas. C'est sorti spontanément, avec sincérité, mais ça pourrait être mal vu. Tes mots continuent de m'électriser, de résonner en moi dans un écho que je veux prolonger. Mais je ne peux pas abuser et te faire faire le perroquet. Tu n'es pas un jouet, pas une marionnette que je peux manier à souhait. "C'est Vrai..." Une légère grimace amusée avant de poursuivre "Mais, pour charmer un petit français, ça peut fonctionner." Est-ce qu'il y a assez de subtilité là? Pourquoi j'agis comme un yoyo.. J'en dis trop et j'en suis presque désolé, la seconde d'après je n'en dis pas assez, alors que j'aimerais. Ton verre se vide, est à mon plus grand regret, je le visualise comme un sablier qui décompte jusqu'à ton départ. "Non, loin de là." Rassures toi. "Il en faudrait plus que ça pour que je sois scandalisé." Tu n'as même pas idée. Je m'interroge aussitôt, est ce que là, c'est moi qui risquerait de t'offenser en laissant sous entendre que je suis peut-être, trop dévergondé? A chacun ses limites. Pour être certain que tu ne prennes pas le temps d'analyser ma phrase, je questionne "Quel est le prochain commerce que vous allez démarcher?" Et c'est aussi une manoeuvre pour que le temps dure plus longtemps.


code by black arrow

_________________


Never do things by halves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicola Schubert
To do list rp :
alfred - adrian - you ?
Summary :
tw : décès, harcèlement

Mère décédée lors de l'accouchement, j'ai été surprotégée par mon père depuis mon plus jeune âge. Son petit bijou, j'ai grandi sur Broadway, toujours dans ses pattes, à voir en avant-première toutes les plus belles comédies musicales du monde. Je ne me suis jamais sentie bien dans ma peau jusqu'à ma sortie de l'école - à 16 ans - après une énième agression. Assignée au genre masculin à la naissance, je suis une fille, une femme et cela a été difficile à comprendre par mes camarades. J'ai commencé ma transition à dix-sept ans et n'ai jamais remis les pieds à l'école depuis. Dans la vie, je suis codeuse - j'ai appris de manière autodidacte les bases puis avec des professeurs particuliers, joue de temps à autre dans les ensembles de Broadway quand le projet me plait mais aussi, je poste à longueur de journée sur les réseaux sociaux, ayant un petit paquet de followers à mon actif.
Date d'inscription :
06/08/2021
Messages :
354
Pseudo :
julie / weaslove.
Player's pronoun :
she/her/elle.
Rythme de rp :
une fois par semaine minimum.
Multinicks :
elizabeth haas. + charles cohen.
Avatar :
zion moreno + jojo.
Everything Has Changed, No? - Nicola D02b6ea1dc2cfa2189e54cb210e8be4311b549e0
Age :
30 ans.
Nationality :
américaine.
Origins :
mexicaines.
Religion :
athée.
Status :
célibataire.
Orientation :
hétérosexuelle.
Work :
codeuse.
Home adress :
1136 Fifth Avenue, au croise de la 5e et 95e, dans l'upper east side.
Communities :
- lgbtqia+ center
- broadway
- les latinxs
Trigger :
relations toxiques/malsaines, les triangles amoureux (sauf si un membre du trio est PNJ).
Warning :
décès, self harm, bullying, le T de LGBT
aucun badge pour l'instant.
To do list rp : alfred - adrian - you ? Summary : tw : décès, harcèlement

Mère décédée lors de l'accouchement, j'ai été surprotégée par mon père depuis mon plus jeune âge. Son petit bijou, j'ai grandi sur Broadway, toujours dans ses pattes, à voir en avant-première toutes les plus belles comédies musicales du monde. Je ne me suis jamais sentie bien dans ma peau jusqu'à ma sortie de l'école - à 16 ans - après une énième agression. Assignée au genre masculin à la naissance, je suis une fille, une femme et cela a été difficile à comprendre par mes camarades. J'ai commencé ma transition à dix-sept ans et n'ai jamais remis les pieds à l'école depuis. Dans la vie, je suis codeuse - j'ai appris de manière autodidacte les bases puis avec des professeurs particuliers, joue de temps à autre dans les ensembles de Broadway quand le projet me plait mais aussi, je poste à longueur de journée sur les réseaux sociaux, ayant un petit paquet de followers à mon actif.
Date d'inscription : 06/08/2021
Messages : 354
Pseudo : julie / weaslove.
Player's pronoun : she/her/elle.
Rythme de rp : une fois par semaine minimum.
Multinicks : elizabeth haas. + charles cohen.
Avatar : zion moreno + jojo.
Everything Has Changed, No? - Nicola D02b6ea1dc2cfa2189e54cb210e8be4311b549e0
Age : 30 ans.
Nationality : américaine.
Origins : mexicaines.
Religion : athée.
Status : célibataire.
Orientation : hétérosexuelle.
Work : codeuse.
Home adress : 1136 Fifth Avenue, au croise de la 5e et 95e, dans l'upper east side.
Communities : - lgbtqia+ center
- broadway
- les latinxs
Trigger : relations toxiques/malsaines, les triangles amoureux (sauf si un membre du trio est PNJ).
Warning : décès, self harm, bullying, le T de LGBT
aucun badge pour l'instant.
https://www.ivegot99problems.com/t6400-once-upon-a-dream-nicola https://www.ivegot99problems.com/t6547-instagram-nschubert
Sujet: Re: Everything Has Changed, No? - NicolaMar 28 Sep - 0:12
L’exception qui confirme la règle... Que je souffle avec un léger sourire, enviant presque sa position. Je ne peux rien dire mais j’en rêverais de sa position. Pouvoir dire à papa que je n’aime pas faire partie des ensembles, que je prends la place de quelqu’un qui a vraiment envie d’être là et que moi, ma carrière c’est dans le militantisme que je la vois. Seulement voilà, je suis sa fille unique, son petit bébé - malgré mon âge avancé - et je ne peux pas le décevoir, je ne veux pas le décevoir. Alors voilà, depuis une dizaine d’années, je fais ce qu’il aime et ce que j’aime, conjuguant mes deux vies à bout de bras des fois. Je me bats pour avancer sur mon projet tout en passant - des fois - des heures au théâtre à répéter des chorégraphies que j’aurais préféré ne jamais avoir à apprendre. Mais je le fais. Parce que je lui ai déjà tellement pris que je ne peux pas continuer ainsi. Je ne peux pas faire revenir ma mère mais ça, je peux gérer. Je souris à sa réflexion et dis Et c’est un show qui est vraiment très intéressant. Complet tous les soirs et la presse est merveilleuse. Alors, que demande le peuple ? La réussite, elle est là. Le succès, il est là. Et je suis contente pour lui, vraiment. Je ne peux pas l’expliquer mais ça me fait plaisir de voir tout cela, de l’entendre comparer son restaurant à un show de Broadway. Il n’y a qu’avec un habitué, un connaisseur que ce genre de comparaison peut passer. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’une personne comme Alfred ou moi savons le réel travail qui est fourni chaque jour et pendant des mois - voire des années - avant une représentation. Les blessures, le cast qui change, les adaptations selon la critique, les améliorations et tout ce qui va avec. Et qu’il compare la Bonne Soupe à cela montre l’énergie et l’amour qu’il met dedans, ce qui me fascine un peu plus, je ne peux pas le nier. Il y a tout qui m’intéresse chez l’Américain, tout qui me fascine et je pense déjà à la réaction de Gaby lorsque je lui parlerais de tout cela. Elle risque de me tuer, de me crier dessus parce qu’il s’agit de son frère mais… Mais bordel. J’avais déjà chaud les joues quand j’étais plus jeune mais là, c’est une autre chaleur qui prend possession de mon corps. Et parler de Paris - et français - n’aide vraiment pas. Pourquoi est-ce que l’on dit que Paris est la capitale de l’amour ? Avec tous ces fainéants, tous ces vols, toutes ces manifestations, toutes ces choses qui ternissent l’image de la Capitale française. J’essaye de me ressaisir entre fascination, distraction et l’étalage de mes quelques connaissances en langue de Molière. Ce n’est pas fameux et je ne pourrais jamais m’en sortir avec ces quelques mots mais je pense à croire que mon charme aiderait à ce que quelques parisiens pressés prennent le temps de vivre, de voir, de tourner sur eux même pour apprécier la beauté de leurs quartiers, de leurs infrastructures et pour me donner mon chemin, aussi ! Je me plais à croire que ce que l’on voit à la télé n’est pas la vérité et que les sondages qui descendent la capitale ne sont pas tous vrais. Les clichés ont la vie dure et je me rends compte que j’en crois beaucoup trop, ayant clairement un avis biaisé sur cette ville que je n’ai jamais visité. Et quand il parle à nouveau en français, je ne peux m’empêcher de glousser. Je n’ai rien compris mais… d’accord. Je lui fais étonnement confiance, comme si je savais qu’il n’avait rien dit de trop fou. Et face à sa remarque, j’esquisse un sourire avant de lancer, comme pour le piquer et le faire ouvrir son esprit Vous avez déjà décidé que j’étais hétérosexuelle ? Après tout, qu’est-ce qui dit que je le suis ? On dit souvent que les hétéros sont ennuyeux à mourir, ne me trouve-t-il pas fun du tout ? J’essaye de ne pas en faire cas et me concentrer sur le reste de cette conversation. Je sais que l’on pourrait rester des heures à discuter, à rire, à parler de nos rêves, de ceux que nos familles ont pour nous mais quand il me demande quel est le prochain commerce que je vais démarcher, je me rends compte que je suis ici en mission professionnel et qu’il faudrait donc que j’arrête tout cela, que je me remette en selle. Euh... Je me redresse rapidement, comme prise la main dans le sac. Je profitais tellement que j’ai oublié tout ce que je suis censée faire aujourd’hui. Il y a un espace culturel à deux intersections d’ici qui m’intéressent vraiment. Alors eux, je crois. Enfin, si ma robe noire n’est pas complètement tâchée. Parce que je ne peux pas aller rencontrer des potentiels partenaires en ayant l’air d’une cloche. Et… Je vais devoir y aller parce que j’ai encore trois lieux à visiter dans le quartier avant l’happy hour. Et ça, c’est dans trois heures. Alors il faut que je me bouge, pour de vrai.

_________________

I think I'm fallin' for you. I've been waiting all my life And now I found ya, I don't know what to do. As I'm standing here And you hold my hand, Pull me towards you And we start to dance. All around us, I see nobody Here in silence It's just you and me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alfred Forbes
To do list rp :
Daisy O'hare - www -- Jezabel Wellington - www -- Nicola Schubert - www#2 -- Jack Baker - www --
Summary :
Alfred dit 'Alfy', est l'aîné de la fratrie Forbes. Si les esprits de la famille s'accordent, il existe une réelle dissemblance quant aux talents artistiques. Il n'a jamais maîtrisé les arts de la scène au grand désarroi de ses parents. Son truc, c'est la cuisine. Une passion qu'il exploite depuis l'enfance et dans laquelle il brille. Son nom ne pouvant pas faire de lui un simple cuisinier, il décide d'étudier le management pour pouvoir, un jour, ouvrir son propre établissement. Après un tour du monde culinaire de deux ans, qui lui permet de perfectionner ses connaissances, il va revenir à New-York pour enseigner son centre d'intérêt préféré. Il va recroiser le chemin d'un ancien copain d'école, et décider de tout abandonner pour s'associer avec. C'est ainsi qu'il obtiendra son restaurant tant rêvé.
Date d'inscription :
28/06/2021
Messages :
497
Pseudo :
Hell-N
Player's pronoun :
Elle
Rythme de rp :
Soutenu.
Multinicks :
Nope.
Avatar :
Joseph Morgan + tearsflight
Everything Has Changed, No? - Nicola Tumblr_inline_n80al17P5g1ssoiqt
Age :
35 ans.
Nationality :
Américaine.
Religion :
Athée.
Status :
Une âme perdue qui croit encore en l'immensité de l'amour.
Orientation :
Bisexuel qui n'assume pas trop son attirance pour les hommes aux yeux du monde.
Work :
Co-gérant du restaurant de gastronomie française 'La bonne soupe'.
Home adress :
Dawson Circle, en cohabitation avec un Saint-Bernard de 5 mois qui répond au doux nom de 'Asgard'.
Communities :
LGBT Center - Meow parlour - Best Friends Lifesaving Center - Les familles de Dawson Circle
Trigger :
Je pense pouvoir tout jouer à un certain degrés, mais il est préférable d'en discuter en privé pour s'assurer que ce ne soit pas trop lourd émotionnellement. Mais refus total pour : ; Pédophilie et cruauté envers les animaux.
Warning :
Sexe, alcool, vulgarité, violence,...
Everything Has Changed, No? - Nicola 26Everything Has Changed, No? - Nicola 59Everything Has Changed, No? - Nicola 200801051713445219Everything Has Changed, No? - Nicola 37Everything Has Changed, No? - Nicola 47Everything Has Changed, No? - Nicola 66Everything Has Changed, No? - Nicola 68Everything Has Changed, No? - Nicola 33Everything Has Changed, No? - Nicola 43Everything Has Changed, No? - Nicola 41Everything Has Changed, No? - Nicola 193Everything Has Changed, No? - Nicola 171Everything Has Changed, No? - Nicola 34Everything Has Changed, No? - Nicola 7Everything Has Changed, No? - Nicola 114Everything Has Changed, No? - Nicola 128Everything Has Changed, No? - Nicola 129Everything Has Changed, No? - Nicola 160Everything Has Changed, No? - Nicola 20080106533626902Everything Has Changed, No? - Nicola 147
To do list rp : Daisy O'hare - www -- Jezabel Wellington - www -- Nicola Schubert - www#2 -- Jack Baker - www -- Summary : Alfred dit 'Alfy', est l'aîné de la fratrie Forbes. Si les esprits de la famille s'accordent, il existe une réelle dissemblance quant aux talents artistiques. Il n'a jamais maîtrisé les arts de la scène au grand désarroi de ses parents. Son truc, c'est la cuisine. Une passion qu'il exploite depuis l'enfance et dans laquelle il brille. Son nom ne pouvant pas faire de lui un simple cuisinier, il décide d'étudier le management pour pouvoir, un jour, ouvrir son propre établissement. Après un tour du monde culinaire de deux ans, qui lui permet de perfectionner ses connaissances, il va revenir à New-York pour enseigner son centre d'intérêt préféré. Il va recroiser le chemin d'un ancien copain d'école, et décider de tout abandonner pour s'associer avec. C'est ainsi qu'il obtiendra son restaurant tant rêvé. Date d'inscription : 28/06/2021
Messages : 497
Pseudo : Hell-N
Player's pronoun : Elle
Rythme de rp : Soutenu.
Multinicks : Nope.
Avatar : Joseph Morgan + tearsflight
Everything Has Changed, No? - Nicola Tumblr_inline_n80al17P5g1ssoiqt
Age : 35 ans.
Nationality : Américaine.
Religion : Athée.
Status : Une âme perdue qui croit encore en l'immensité de l'amour.
Orientation : Bisexuel qui n'assume pas trop son attirance pour les hommes aux yeux du monde.
Work : Co-gérant du restaurant de gastronomie française 'La bonne soupe'.
Home adress : Dawson Circle, en cohabitation avec un Saint-Bernard de 5 mois qui répond au doux nom de 'Asgard'.
Communities : LGBT Center - Meow parlour - Best Friends Lifesaving Center - Les familles de Dawson Circle
Trigger : Je pense pouvoir tout jouer à un certain degrés, mais il est préférable d'en discuter en privé pour s'assurer que ce ne soit pas trop lourd émotionnellement. Mais refus total pour : ; Pédophilie et cruauté envers les animaux.
Warning : Sexe, alcool, vulgarité, violence,...
Everything Has Changed, No? - Nicola 26Everything Has Changed, No? - Nicola 59Everything Has Changed, No? - Nicola 200801051713445219Everything Has Changed, No? - Nicola 37Everything Has Changed, No? - Nicola 47Everything Has Changed, No? - Nicola 66Everything Has Changed, No? - Nicola 68Everything Has Changed, No? - Nicola 33Everything Has Changed, No? - Nicola 43Everything Has Changed, No? - Nicola 41Everything Has Changed, No? - Nicola 193Everything Has Changed, No? - Nicola 171Everything Has Changed, No? - Nicola 34Everything Has Changed, No? - Nicola 7Everything Has Changed, No? - Nicola 114Everything Has Changed, No? - Nicola 128Everything Has Changed, No? - Nicola 129Everything Has Changed, No? - Nicola 160Everything Has Changed, No? - Nicola 20080106533626902Everything Has Changed, No? - Nicola 147

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
https://www.ivegot99problems.com/t6256-all-you-have-is-now-alfred https://www.ivegot99problems.com/t6283-recherches-d-alfy https://www.ivegot99problems.com/t6284-instagram-alforbes
Sujet: Re: Everything Has Changed, No? - NicolaMer 29 Sep - 20:42
Everything Has Changed, No?
'Cause all I know is we said "Hello". And your eyes look like home. All I know it's simple ain't it? Everything has changed.'
@Nicola Schubert
La vie est un théâtre. Tout le monde porte un masque. Ils portent de magnifiques couleurs flamboyantes pour pouvoir cacher leurs défauts et leurs failles. Ils jouent un personnage qui n'a pas lieu d'être. C'est pourquoi nous ne pouvons jamais connaître les personnes. Nous avons tous un peu d'artiste en nous. Un artiste voit le monde autrement que les autres, car le monde dans lequel nous, nous vivons n'est pas le vrai. Certes, ce monde n'est pas rose, ni clair avec de jolies couleurs, il est juste vrai, avec sa nature, aussi injuste qu'elle soit. Un artiste, c'est une personne qui créait, invente, aime, hait, rit, pleure, qui est heureux et triste à la fois. Ce sont ces sentiments-là que l'artiste ressent au plus profond de son âme. Et c'est pour cela qu'il possède une âme aussi torturée. Au final, peut-être que je partage plus que ce que je pensais avec ma fratrie. Oui, moi aussi j'ai un rôle que je dois jouer, ou plutôt quelque chose que je porte comme un fardeau plutôt qu'une fierté. Si j'assumais cette part de moi, je deviendrais l'être le plus honnête et entier de cette planète. Et je pourrais, une seconde fois, être l'exception dans ce monde de faux. "Pourvu que cela dure." Est réellement mon souhait le plus convoité. Si il y a des domaines de ma vie qui ne sont pas comblés, enfin un en particulier, professionnellement je suis le plus heureux. Que ce soit pour ce que j'ai maintenant, mais aussi pour les étapes que j'ai passé : Enseigner ma passion, faire un tour du monde et m'enrichir de différentes cultures. Ce qui me permet de pouvoir parler de la France avec fermeté. La capitale qui semble te faire tant rêver. Si seulement j'avais le pouvoir de téléportation. Je claquerais des doigts pour te faire fouler le sol français et voir la magie dans ton regard. Tes yeux, ils me perturbent déjà depuis la première minute où les miens sont venus s'y poser, alors je n'ose imaginer l'effet qu'ils me feraient si ils se retrouvaient émerveillés. Je t'emmènerais dans les endroits parisiens oubliés, comme l'appartement figé dans le temps depuis 1942. Et pourquoi pas, rechercher le frisson dans les catacombes? Je suis entrain de nous faire un voyage dans mon esprit, comme si nous étions amis de longue durée. Est ce que mon instinct tente de me faire des appels de phares? Quoi qu'il en soit, je ne remarque pas ses avertissements, je préfère mettre ça sur le compte de ton charme qui me fait clairement chavirer. Comme ton rire, qui automatiquement provoque le mien. "J'apprécie votre consentement." Le sourire qui vient se dessiner doucement. Jusqu'à ce que tu viennes me faire remarquer que tout le monde ne vit pas caché comme je peux le faire. J'entre ouvre ma bouche, est mime un 'oups' silencieux pour ensuite grimacer. "Non, pardon, je ne voulais pas vous offenser." Voilà que je suis tout gêné. Je déglutis à la recherche des bons mots à utiliser. Peut-être que je devrais te dire que, quand je fais connaissance avec quelqu'un, cette information n'est pas la priorité des choses que je veux posséder. Ou alors, que tu es ce que tu veux, je ne suis vraiment pas celui qui va juger. "Je.. Je suis désolé." Et voilà, j'ai opté pour une deuxième demande d'excuse. Avant de recentrer, maladroitement, sur le sujet de base. Ma tête bouge de bas en haut, intérieurement mon coeur tente de se canaliser de la bourde précédente. "Oui, je connais. Enfin, je visualise." Mais ce que je ne vois pas arriver, c'est ton annonce que l'entretien est terminé. "Oh." La difficulté à dissimuler que cela me peine. "Je ne vais pas vous retenir plus longtemps alors." Bien que j'aimerais. Je me redresse, et me décale d'un pas pour replacer la chaise. "Je vous remercie d'avoir pensé à mon établissement pour votre projet et... Votre numéro est noté quelque part sur les documents?" Que je puisse te joindre pour te donner ma réponse, ou pour t'inviter à venir l'entendre. Et en toute sincérité, pour avoir l'opportunité de te revoir. J'attrape les papiers, mes yeux se promènent dessus en quête de ce que je suis entrain de rechercher. Je pourrais attendre la réponse, mais je préfère anticiper. Je veux me soulager cette déception de déjà te voir me quitter. je te jure, ça me fait comme une angoisse de te dire au revoir, et je ne sais même pas l'expliquer.  

code by black arrow

_________________


Never do things by halves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicola Schubert
To do list rp :
alfred - adrian - you ?
Summary :
tw : décès, harcèlement

Mère décédée lors de l'accouchement, j'ai été surprotégée par mon père depuis mon plus jeune âge. Son petit bijou, j'ai grandi sur Broadway, toujours dans ses pattes, à voir en avant-première toutes les plus belles comédies musicales du monde. Je ne me suis jamais sentie bien dans ma peau jusqu'à ma sortie de l'école - à 16 ans - après une énième agression. Assignée au genre masculin à la naissance, je suis une fille, une femme et cela a été difficile à comprendre par mes camarades. J'ai commencé ma transition à dix-sept ans et n'ai jamais remis les pieds à l'école depuis. Dans la vie, je suis codeuse - j'ai appris de manière autodidacte les bases puis avec des professeurs particuliers, joue de temps à autre dans les ensembles de Broadway quand le projet me plait mais aussi, je poste à longueur de journée sur les réseaux sociaux, ayant un petit paquet de followers à mon actif.
Date d'inscription :
06/08/2021
Messages :
354
Pseudo :
julie / weaslove.
Player's pronoun :
she/her/elle.
Rythme de rp :
une fois par semaine minimum.
Multinicks :
elizabeth haas. + charles cohen.
Avatar :
zion moreno + jojo.
Everything Has Changed, No? - Nicola D02b6ea1dc2cfa2189e54cb210e8be4311b549e0
Age :
30 ans.
Nationality :
américaine.
Origins :
mexicaines.
Religion :
athée.
Status :
célibataire.
Orientation :
hétérosexuelle.
Work :
codeuse.
Home adress :
1136 Fifth Avenue, au croise de la 5e et 95e, dans l'upper east side.
Communities :
- lgbtqia+ center
- broadway
- les latinxs
Trigger :
relations toxiques/malsaines, les triangles amoureux (sauf si un membre du trio est PNJ).
Warning :
décès, self harm, bullying, le T de LGBT
aucun badge pour l'instant.
To do list rp : alfred - adrian - you ? Summary : tw : décès, harcèlement

Mère décédée lors de l'accouchement, j'ai été surprotégée par mon père depuis mon plus jeune âge. Son petit bijou, j'ai grandi sur Broadway, toujours dans ses pattes, à voir en avant-première toutes les plus belles comédies musicales du monde. Je ne me suis jamais sentie bien dans ma peau jusqu'à ma sortie de l'école - à 16 ans - après une énième agression. Assignée au genre masculin à la naissance, je suis une fille, une femme et cela a été difficile à comprendre par mes camarades. J'ai commencé ma transition à dix-sept ans et n'ai jamais remis les pieds à l'école depuis. Dans la vie, je suis codeuse - j'ai appris de manière autodidacte les bases puis avec des professeurs particuliers, joue de temps à autre dans les ensembles de Broadway quand le projet me plait mais aussi, je poste à longueur de journée sur les réseaux sociaux, ayant un petit paquet de followers à mon actif.
Date d'inscription : 06/08/2021
Messages : 354
Pseudo : julie / weaslove.
Player's pronoun : she/her/elle.
Rythme de rp : une fois par semaine minimum.
Multinicks : elizabeth haas. + charles cohen.
Avatar : zion moreno + jojo.
Everything Has Changed, No? - Nicola D02b6ea1dc2cfa2189e54cb210e8be4311b549e0
Age : 30 ans.
Nationality : américaine.
Origins : mexicaines.
Religion : athée.
Status : célibataire.
Orientation : hétérosexuelle.
Work : codeuse.
Home adress : 1136 Fifth Avenue, au croise de la 5e et 95e, dans l'upper east side.
Communities : - lgbtqia+ center
- broadway
- les latinxs
Trigger : relations toxiques/malsaines, les triangles amoureux (sauf si un membre du trio est PNJ).
Warning : décès, self harm, bullying, le T de LGBT
aucun badge pour l'instant.
https://www.ivegot99problems.com/t6400-once-upon-a-dream-nicola https://www.ivegot99problems.com/t6547-instagram-nschubert
Sujet: Re: Everything Has Changed, No? - NicolaDim 3 Oct - 21:13
C’est tout ce que je vous souhaite. Que je souffle à Alfred en parlant de son restaurant et du fait qu’il fasse des centaines de couverts par soir. Je n’ai aucun doute à m’imaginer le loyer d’un tel lieu et toute l’équipe à payer. Alors, pour rentrer dans ses frais, il faut que les gens viennent consommer ici. Et j’espère que notre petite discussion et la place qu’il prendra dans l’application l’aidera aussi dans ce rêve qu’il a, dans cette vie qu’il mène parfaitement. Le succès, les réservations qui s’accumulent, c’est vraiment ce que je lui souhaite et ce que j’espère pour lui. J’ai toujours plus ou moins suivi ce qu’il se passait dans sa vie grâce à Gaby et je sais que toute sa famille est fière de lui, à différente échelle mais tout de même. Seulement cela, je ne peux pas le lui dire. Ça reviendrait à griller celle que je suis et je ne le souhaite pas, pas maintenant. Alors on parle de Paris et franchement, c’est un bien meilleur sujet de discussion que tout le reste. Mon sourire ne disparaît pas une seule seconde. Il reste là, fixe, comme si c’était botoxé et que je ne pouvais pas faire autrement que de sourire. Mais ce n’est pas le cas. Je suis juste heureuse, bien, passionnée, et fascinée par tout ce qu’il se passe devant moi. Cette aisance à parler cette langue merveilleuse et tout ce qui va avec. La discussion est fluide, les blagues joyeuses et même si je ne les comprends pas toutes, je suis une bonne joueuse et une bonne enfant. Attention, ça peut se retirer à n’importe quel moment. Que je lance avec un clin d’oeil avant de continuer cette discussion qui me fait sourire. Sa gêne me montre qu’il a vraiment envie de bien faire et qu’il sait aussi qu’une bêtise sur ce sujet pourrait signifier la fin de notre partenariat - qui n’a même pas commencé. Après tout, je ne voudrais pas que ces âmes qui viennent chercher de l’aide soient malmenées ou je ne sais trop quoi. Détendez-vous Alfred, il n’y a pas de mal ! J’en souris largement. Ça ne me choque pas le moins du monde, c’était un peu plus pour la taquinerie qu’autre chose et dans un souffle, je dis Je suis bien hétérosexuelle, vous aviez tapé pile dans le mile. Un clin d’oeil et puis, comme s’il essayait de se racheter, de se rattraper, c’est le professionnel qui revient prendre sa place dans notre conversation. Un sujet que je n’aurais pas pensé réaborder tout de suite vu l’avancée de ce moment mais je l’accepte sans broncher. Un peu perturbée les premières secondes et je reprends rapidement ma concentration. Il ne faut pas que je fasse de faux pas maintenant. J’ai géré jusqu’à ce moment, ce n’est pas le moment de faire une pirouette et de me briser la nuque. Et tout va très vite, le bruit des chaises, ton corps qui se lève et le mien qui l’imite, laissant la serviette en tissu que j’avais sur les jambes tomber sur le sol. Je me baisse pour la ramasser et réponds à ta question ​​Tout est dedans, en effet. Je me relève rapidement et replace quelques mèches de cheveux rebelles qui ont décidé de glisser de derrière mes oreilles pendant ma petite gymnastique. Mais prenez cela. Que je souffle en sortant rapidement une carte de mon sac à main. Sur ces cartes, il y a mes deux numéros : le pro et le personnel, ce qui n’est pas le cas sur le dossier qu’il a en main. Je passe ma veste, pose la lanière de mon sac sur mon épaule et tends ma main dans ta direction. J’étais ravie de vous rencontrer en tout cas Monsieur Forbes. À bientôt je l’espère. Nos mains se serrent et je tourne les talons. Seulement, la main sur la poignée, j’ouvre grand les yeux et reviens en courant vers toi. Mon dieu, j’ai oublié de payer ! Tellement sous le charme, subjuguée, perturbée que j’en oublie mes manières. La honte. Au moins, aucun doute qu’il m’oublie. Ça c’est sur.

_________________

I think I'm fallin' for you. I've been waiting all my life And now I found ya, I don't know what to do. As I'm standing here And you hold my hand, Pull me towards you And we start to dance. All around us, I see nobody Here in silence It's just you and me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alfred Forbes
To do list rp :
Daisy O'hare - www -- Jezabel Wellington - www -- Nicola Schubert - www#2 -- Jack Baker - www --
Summary :
Alfred dit 'Alfy', est l'aîné de la fratrie Forbes. Si les esprits de la famille s'accordent, il existe une réelle dissemblance quant aux talents artistiques. Il n'a jamais maîtrisé les arts de la scène au grand désarroi de ses parents. Son truc, c'est la cuisine. Une passion qu'il exploite depuis l'enfance et dans laquelle il brille. Son nom ne pouvant pas faire de lui un simple cuisinier, il décide d'étudier le management pour pouvoir, un jour, ouvrir son propre établissement. Après un tour du monde culinaire de deux ans, qui lui permet de perfectionner ses connaissances, il va revenir à New-York pour enseigner son centre d'intérêt préféré. Il va recroiser le chemin d'un ancien copain d'école, et décider de tout abandonner pour s'associer avec. C'est ainsi qu'il obtiendra son restaurant tant rêvé.
Date d'inscription :
28/06/2021
Messages :
497
Pseudo :
Hell-N
Player's pronoun :
Elle
Rythme de rp :
Soutenu.
Multinicks :
Nope.
Avatar :
Joseph Morgan + tearsflight
Everything Has Changed, No? - Nicola Tumblr_inline_n80al17P5g1ssoiqt
Age :
35 ans.
Nationality :
Américaine.
Religion :
Athée.
Status :
Une âme perdue qui croit encore en l'immensité de l'amour.
Orientation :
Bisexuel qui n'assume pas trop son attirance pour les hommes aux yeux du monde.
Work :
Co-gérant du restaurant de gastronomie française 'La bonne soupe'.
Home adress :
Dawson Circle, en cohabitation avec un Saint-Bernard de 5 mois qui répond au doux nom de 'Asgard'.
Communities :
LGBT Center - Meow parlour - Best Friends Lifesaving Center - Les familles de Dawson Circle
Trigger :
Je pense pouvoir tout jouer à un certain degrés, mais il est préférable d'en discuter en privé pour s'assurer que ce ne soit pas trop lourd émotionnellement. Mais refus total pour : ; Pédophilie et cruauté envers les animaux.
Warning :
Sexe, alcool, vulgarité, violence,...
Everything Has Changed, No? - Nicola 26Everything Has Changed, No? - Nicola 59Everything Has Changed, No? - Nicola 200801051713445219Everything Has Changed, No? - Nicola 37Everything Has Changed, No? - Nicola 47Everything Has Changed, No? - Nicola 66Everything Has Changed, No? - Nicola 68Everything Has Changed, No? - Nicola 33Everything Has Changed, No? - Nicola 43Everything Has Changed, No? - Nicola 41Everything Has Changed, No? - Nicola 193Everything Has Changed, No? - Nicola 171Everything Has Changed, No? - Nicola 34Everything Has Changed, No? - Nicola 7Everything Has Changed, No? - Nicola 114Everything Has Changed, No? - Nicola 128Everything Has Changed, No? - Nicola 129Everything Has Changed, No? - Nicola 160Everything Has Changed, No? - Nicola 20080106533626902Everything Has Changed, No? - Nicola 147
To do list rp : Daisy O'hare - www -- Jezabel Wellington - www -- Nicola Schubert - www#2 -- Jack Baker - www -- Summary : Alfred dit 'Alfy', est l'aîné de la fratrie Forbes. Si les esprits de la famille s'accordent, il existe une réelle dissemblance quant aux talents artistiques. Il n'a jamais maîtrisé les arts de la scène au grand désarroi de ses parents. Son truc, c'est la cuisine. Une passion qu'il exploite depuis l'enfance et dans laquelle il brille. Son nom ne pouvant pas faire de lui un simple cuisinier, il décide d'étudier le management pour pouvoir, un jour, ouvrir son propre établissement. Après un tour du monde culinaire de deux ans, qui lui permet de perfectionner ses connaissances, il va revenir à New-York pour enseigner son centre d'intérêt préféré. Il va recroiser le chemin d'un ancien copain d'école, et décider de tout abandonner pour s'associer avec. C'est ainsi qu'il obtiendra son restaurant tant rêvé. Date d'inscription : 28/06/2021
Messages : 497
Pseudo : Hell-N
Player's pronoun : Elle
Rythme de rp : Soutenu.
Multinicks : Nope.
Avatar : Joseph Morgan + tearsflight
Everything Has Changed, No? - Nicola Tumblr_inline_n80al17P5g1ssoiqt
Age : 35 ans.
Nationality : Américaine.
Religion : Athée.
Status : Une âme perdue qui croit encore en l'immensité de l'amour.
Orientation : Bisexuel qui n'assume pas trop son attirance pour les hommes aux yeux du monde.
Work : Co-gérant du restaurant de gastronomie française 'La bonne soupe'.
Home adress : Dawson Circle, en cohabitation avec un Saint-Bernard de 5 mois qui répond au doux nom de 'Asgard'.
Communities : LGBT Center - Meow parlour - Best Friends Lifesaving Center - Les familles de Dawson Circle
Trigger : Je pense pouvoir tout jouer à un certain degrés, mais il est préférable d'en discuter en privé pour s'assurer que ce ne soit pas trop lourd émotionnellement. Mais refus total pour : ; Pédophilie et cruauté envers les animaux.
Warning : Sexe, alcool, vulgarité, violence,...
Everything Has Changed, No? - Nicola 26Everything Has Changed, No? - Nicola 59Everything Has Changed, No? - Nicola 200801051713445219Everything Has Changed, No? - Nicola 37Everything Has Changed, No? - Nicola 47Everything Has Changed, No? - Nicola 66Everything Has Changed, No? - Nicola 68Everything Has Changed, No? - Nicola 33Everything Has Changed, No? - Nicola 43Everything Has Changed, No? - Nicola 41Everything Has Changed, No? - Nicola 193Everything Has Changed, No? - Nicola 171Everything Has Changed, No? - Nicola 34Everything Has Changed, No? - Nicola 7Everything Has Changed, No? - Nicola 114Everything Has Changed, No? - Nicola 128Everything Has Changed, No? - Nicola 129Everything Has Changed, No? - Nicola 160Everything Has Changed, No? - Nicola 20080106533626902Everything Has Changed, No? - Nicola 147

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
https://www.ivegot99problems.com/t6256-all-you-have-is-now-alfred https://www.ivegot99problems.com/t6283-recherches-d-alfy https://www.ivegot99problems.com/t6284-instagram-alforbes
Sujet: Re: Everything Has Changed, No? - NicolaLun 4 Oct - 20:23
Everything Has Changed, No?
'Cause all I know is we said "Hello". And your eyes look like home. All I know it's simple ain't it? Everything has changed.'
@Nicola Schubert
Paris. Capitale de la France et première destination touristique mondiale. Paris fait partis de ces villes, tout comme Londres et New-York, qui sont habitables par n'importe quel temps. Ce n'est pas comme Madrid qui sonne comme 'soleil', Dublin qui résonne comme 'nuageux' ou Moscou qui sent comme la neige. Non, Paris, tu peux y habiter n'importe quand: en Juillet quand le soleil tape et que l'on cherche la fraîcheur sous les arbres du Jardin des plantes. En Octobre quand les feuilles collent sous les talons aiguilles des femmes. Ou encore en Janvier, lorsque les guirlandes scintillantes de la place Vendôme illuminent lors de leurs derniers instants de présence. Paris, on y habite n'importe quand, on y vit n'importe quand. Toutes les ruelles, tous les musées, tous les monuments se regardent à n'importe quelle saison. On peut regarder la Pyramide du Louvre à six heures, lorsque toute sa première face est éclairée par l'aurore mais que son côté opposé reste dans l'ombre, comme une face cachée. A midi, lorsqu'elle est entièrement baignée dans la lumière, prônant au-dessus de la cour du musée. Ou à vingt-deux heures, quand cette même pyramide est transpercée par ces rayons lumineux qui semblent se battre en duel avec l'obscurité gagnant du terrain. Et ce jeu d'ombre et de lumière évolue, change et se transforme en fonction de la saison, du jour, du mois, de l'année. Non, les jours ne se ressemblent pas à Paris. Vous pensez connaître la dame de fer un jour de vent et vous contemplez une parfaite étrangère un jour de pluie. Vous pensez connaître la ville, mais vous la redécouvrez chaque jour, chaque heure.On ne se lasse pas de Paris, tout comme Paris est une ville inlassable. "Je vais rester prudent." Même si je fais preuve de tout son contraire quand tu me fais remarquer que j'ai peut-être trop insinué quelque chose qui n'est pas. C'était seulement maladroit. Je ne peux cacher cette gêne, cette honte et mon sentiment d'être désolé. Et tu m'ordonnes de me détendre, précisant que je n'ai pas fait de faux pas. Et je souffle, soulagé de ne pas avoir tout gâché. A deux doigts même de lâcher un 'Heureux de l'apprendre.' Il n'y aurait aucune subtilité là dedans? "Ca nous fait un sacré point commun ça." Le sourire qui revient, ce regard rieur aussi. Et je viens de divulguer l'unique mensonge que je m'autorise à donner. Est ce que c'est impardonnable? Je ne pense pas que la réelle information changerait quoi que ce soit entre toi et moi, mais c'est un problème, un combat avec ma personne que je ne suis pas prêt de gagner. Et comme pour rapidement m'éloigner d'un sujet qui pourrait me faire retourner dans un état inconfortable, j'opte pour le professionnalisme. Pas encore conscient que c'est toi que ça va perturber. Nos corps se relèvent, et le tien se penche pour ramasser la serviette fraichement tomber. Pourquoi ce genre d'action provoque une certaine animation de mon intérieur? Parce que tu restes ravissante, gracieuse et charismatique. Cette scène digne d'un film à l'eau de rose, me coupe l'ouïe, tellement que quand tu sembles vouloir me donner quelque chose, je fronce les sourcils furtivement ne comprenant pas de suite. Oh, sa carte. Mes doigts s'en saisissent et mes yeux glissent dessus un court instant. "J'ai été honoré mademoiselle Schubert. C'était un réel plaisir de prendre connaissance de votre projet. Et à bientôt, c'est quasiment assuré." Je ferais ce qu'il faut pour que mon associé valide ce partenariat qui est, une très bonne idée. Et pas seulement parce que tu me plais. Et que je sens une connexion s'installer. Je t'observe t'éloigner, percutant que c'est tout le contraire que je désire réellement. Et comme un souhait réalisé, tu reviens quasiment en courant. La raison annoncée, je ne retiens pas ce rire qui est immédiat. La main qui, quelques secondes, se place sur la moitié de mon visage pour le dissimuler, tant il doit être déformé par cette marrade. Je fais de mon mieux pour récupérer un soupçon de sérieux et revenir fixer ton visage. "Rien que pour ce fou rire, considérez que d'est réglé." Autrement dit "C'est la maison qui offre, avec plaisir." Oh oui, je ne suis vraiment pas prêt d'effacer ce moment. Cet entretien qui n'a rien en commun avec les centaines que j'ai pu connaitre. T'es unique, je le sais maintenant.   

code by black arrow

_________________


Never do things by halves
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Everything Has Changed, No? - Nicola
Revenir en haut Aller en bas
 

Everything Has Changed, No? - Nicola

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I've got 99 problems :: Archives - Empty chairs at empty tables :: archives :: random-