La nouvelle version a été installée cute ! Pour découvrir les nouveautés c'est par ici & pour commenter c'est ici
Découvrez les badges, de quoi rendre votre profil encore plus personnalisé love ça se passe par ici !
Vous êtes un peu paumés ? hidebox Rendez vous sur : www.keskispass.com
S'intégrer sur un gros forum, le mode d'emploi excited A découvrir par iciii avec toutes les initiatives mises en place !
Le deal à ne pas rater :
Les Loups-Garous de Thiercelieux (Edition 2021) – Jeu de société
7.75 €
Voir le deal

Partagez
 

 Save me, I'm loosing my mind

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Invité
Sujet: Save me, I'm loosing my mindDim 28 Nov - 16:51
Save me, I'm loosing my mind
Feat. Andy & Anim


⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝

Ces pensées invasives, elles me torturent et me poursuivent quoi que je fasse. Ce matin, c’est avec celles-ci que je me réveille. Première chose que j’ai envie de faire en ce beau matin, c’est de m’arracher la tête et cesser de souffrir. Ce que je fais plutôt, c’est de me recroqueviller sur moi-même et pleurer toutes les larmes de mon corps. La rage me brûle, le désespoir m’étouffe, je n’arrive plus à réfléchir, je ne suis plus capable d’enchainer les pensées logiques. J’ai juste envie de crier jusqu’à ce que mon souffle s’éteigne, mais rien ne sort. Je n’en ai même pas la force. Ce matin, je me réveille avec cet envie de ne plus jamais ouvrir les yeux, de ne plus voir ce sombre monde qui me détruit depuis trop longtemps. Ce matin, je ne dirais pas non à ce que la maladie m’emporte si ça peut me permettre de ne plus en souffrir comment je souffre de la vie en ce moment… Plusieurs, longues minutes s’écoulent avant que je ne puisse calmer les larmes qui dévalent sur mon visage. La motivation n’y est pas, loin de là. Pourquoi suis-je encore là ? Qu’est-ce que j’attend pour trouver la paix ? L’occasion de le faire. Je me lève et traine ma chaire jusqu’au salon où je ramasse mon téléphone. Je regarde dans mes messages, voyant Andy au haut de la liste. Pas surprenant, étant celle à qui je parle le plus. Je mord ma lèvre inférieur en sentant les larmes se ramener. Ça ne va pas, clairement. L’envie de passer à l’action est immense, mais la volonté de ne pas succombé l’est aussi… Après un moment de réflexion, je décide de lui écrire à propos de ce qui se passe dans ma tête. Une sorte d’appel à l’aide dira-t-on. Je sais que plus je resterai longtemps seul, pire ce sera..

Assis sur la rambarde de la terrasse, les pieds pendant dans le vide, le regard porté vers le bas de la bâtisse, il n’y a qu’une question qui me vient en tête. Quels sont les risques que je puisse survivre à une telle chute ? La curiosité et la volonté de mettre fin au supplice me donne envie d’essayer, mais en même temps.. Je n’ai pas envie de tester ça et d’en survivre d’une façon où ma vie sera encore pire. J’ai déjà manqué ma chance deux fois, si je réessaie, ce serait pour y mettre fin définitivement. Cette fois, je n’ai pas le droit à l’erreur. Cette fois, ça sera la bonne. Comment, j’y réfléchis encore. Si je veux que ce soit aujourd’hui, ça devra être rapide.. Sinon, je prend une journée où Nate n’est pas là, j’aurai le temps qu’il me faut… Je détourne le regard vers mon bras, une coupe bien placée pourrait faire l’affaire. Sentir le sang doucement filer hors du corps, ça ne doit pas être si désagréable.. La chaleur qui glisse le long des bras, la force et la volonté qui s’évade lentement du corps.. Mais ça va être tout un bordel à nettoyer pour Nate.. Sinon, je sais déjà quel cocktail faire avec la médication que j’ai. S’endormir pour ne plus jamais se réveiller, c’est une belle façon de partir, non ? De toute façon, c’est ce qui m’attend si la vie continue de me détruire de la sorte, donc au lieu de lui donner la victoire, je pourrais prendre la situation entre mes mains. Finalement, peut-être que sauté ne serait pas si mal, plus je regard et plus je me dis que la distance est assez grande pour que le coeur s’arrête avant même de toucher le sol.. La tentation est si forte, c’en est effrayant…
⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝




PIVETTE


Dernière édition par Roby-Anim Weston le Dim 28 Nov - 22:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Sujet: Re: Save me, I'm loosing my mindDim 28 Nov - 20:34
SAVE ME, I'M LOOSING MY MIND
Feat. ROBY-ANIM WESTON & ANDY NIGHTINGALE


⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝

Mon sang ne fait qu'un tour lorsque je lis ses mots sur mon écran, je ne réfléchis même pas plus de quelques secondes et je suis déjà dans les escaliers avec juste mon téléphone en main, ma veste sur le dos, mes clés et mon portemonnaie dans les poches. En arrivant au coin de la rue je me jette presque sous les roues du premier taxi libre et m'engouffre à l'arrière et lui donnant l'adresse lui disant que c'est une urgence et qu'il faut que j'y sois le plus vite possible. Au cours du trajet je ne suis pas capable de détacher mes yeux de mon téléphone, tant que je reçois des messages c'est bon signe mais je suis dans un état second, je n'écoute même pas ce que me dit le chauffeur qui m'indique qu'il doit prendre d'autres route à cause de travaux que ça va coûter plus cher, je lui réponds juste de se dépêcher d'aller plus vite ! Et puis au bout d'un moment même si je sais qu'on se rapproche de l'adresse indiquée, les messages s'arrêtent, plus rien depuis quelques minutes. "BORDEL DE MERDE VOUS POUVEZ PAS ALLER PLUS VITE !!!!" lui aussi me gueule dessus mais j'en ai strictement rien à foutre pour moi tout ce qui compte c'est d'arriver le plus vite possible à destination. Lorsque le taxi s'arrête devant l'entrée de l'immeuble je lui balance l'argent et sors en trombe pour m'engouffrer dans le hall et je m'acharne sur les boutons de l'ascenseur, s'il n'habitait pas si haut je prendrais les escaliers. Quand l'ascenseur arrive enfin et que je m'y engouffre, alors que je fixe alternativement mon téléphone et les chiffres des étages qui défilent beaucoup trop lentement à mon goût.

Comment il est en est arrivé là ? Bien sûr sa vie n'a pas été rose, bien sûr je sais qu'il a déjà par deux fois essayé d'en finir mais d'après ce qu'il m'avait expliqué cela remontait à des années dans son adolescence. Aujourd'hui je sais que tout n'est pas au beau fixe, c'est le moins qu'on puisse dire, entre son cancer qui a décidé de se rappeler à son bon souvenir, son état de santé qui le tient éloigné des patinoires et l'empêche de faire son job qu'il aime tant, et puis Joëlla qui a enfin retrouvé la mémoire et est venu chamboulé un peu plus sa vie, ses sentiments pour Nate qu'il n'arrive toujours pas à vivre comme il le souhaite, ses enfants qu'il ne peut pas voir autant qu'il veut, au final tout ça mis bout à bout, je peux comprendre qu'il craque. Lorsque les portes s'ouvrent je sors de l'ascenseur en coup de vent et je prie pour que la porte soit ouverte comme je le lui ai demandé dans mes messages, lorsqu'elle s'ouvre je jubile tout en étant terrifiée et je me fige une seconde alors que j'ai toujours la main sur la poignée de la porte. Comment je vais le trouver ? Vivant ? Mort ? Inconscient ? Et s'il a tenté quoi que ce soit, qu'est-ce qu'il aura choisi ? Est-ce que je vais le retrouver avec les veines tailladées plongé dans la baignoire ? J'ai une pensée qui me traverse l'esprit et je la chasse, non je ne veux pas le retrouver pendu quelque part dans l'appartement. J'entre. "ANIM ???" Je traverse le couloir, je ne le vois ni dans le salon, ni dans la cuisine. Mais pourquoi il faut que cet appart soit si vaste ? Je continue en poussant la porte d'une salle de bain, une chambre, je fais le tour de tout l'appartement sans succès avant de me stopper net en apercevant sa silhouette sur la terrasse. Plaquant ma main sur ma bouche je murmure "Anim mon dieu mais qu'est-ce qui te prends !" J'ai envie de hurler mais je ne veux pas le surprendre et le déséquilibrer je ne veux pas avoir sa mort sur la conscience, mais jamais j'arriverai à le rattraper s'il perd l'équilibre. "Réfléchis Andy, bordel fais quelque chose, trouve une idée !" Je sors sur la terrasse et m'approche de la rambarde à une petite distance de lui, je ne le regarde pas, pas tout de suite. Après tout s'il m'a fait signe c'est qu'il veut sans doute qu'on l'empêche de commettre l'irréparable, sinon il n'aurait pas attendu que j'arrive, il aurait sauté et c'est sur le trottoir que je l'aurais trouvé à mon arrivée. Comme toujours je ne réfléchis pas plus et j'entrouvre les lèvres je sais que je vais dire une connerie mais après tout, c'est ma marque de fabrique. "T'es au courant que si tu sautes, on pourra pas te laisser dans un cercueil ouvert pour la cérémonie ?" Mais pourquoi tu dis quelque chose comme ça Andy ?

⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝

PIVETTE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Sujet: Re: Save me, I'm loosing my mindDim 28 Nov - 22:00
Save me, I'm loosing my mind
Feat. Andy & Anim


⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝
L’observation du paysage, c’est presque apaisant. J’observe les voitures miniatures passer dans la rue. La terre continue de tourner sans aucune intérêt pour moi. Une personne de plus ou de moins dans ce monde, qu’est-ce que ça peut bien changer ? Absolument rien. Je ne serais qu’une de ses âmes qui se seront éteintes, surement dites trop tôt. Ce n’est pas comme si j’étais vraiment indispensable à qui que ce soit, alors qu’est-ce qui me retient encore ici..? J’en sais absolument rien, mais il doit y avoir quelque chose pour que je n’aie rien fait encore. Pour que je sois simplement là à observer la vie. Je penche légèrement la tête sur le côté en voyant un taxi s’arrêté au pied de la bâtisse. Serait-ce Andy qui arrive ? Aurait-elle vraiment fait tout ce chemin pour moi ? Pourquoi.? Je ne vaut pas la peine de se faire tant d’inquiétude, de se précipiter que pour moi. Pourquoi l’ai-je dérangé avec cette histoire ? En fait, je suis en train de devenir un vrai fardeau, pour elle, pour lui, pour qui que ce soit dans mon entourage… Une raison de plus qui pèse dans la balance, une raison de plus pour disparaitre à tout jamais et cesser de leur causer tant d’inquiétude. Et si au moins j’avais attendu plus longtemps la première fois, j’en serais pas là maintenant.. Je ne serais pas encore en train de me torturer l’esprit, à revivre mon passé comme s’il faisait parti de mon présent. Je ne serais pas pris avec cette maladie qui refuse de me lâcher. Je ne verrais pas mes rêves s’éteindre devant mes yeux. J’aurais la paix, enfin..

Lorsque j’entends la porte s’ouvrir et les pas se rapprocher, je pousse un long soupir. De soulagement ? D’exaspération ? Je ne le sais pas moi-même. Je reste sous silence, immobile en attendant qu’elle dise ou fasse quoi que ce soit. Je hausse les épaules à sa question, bien déplacée, mais typiquement d’elle. Dans mes arrangements, c’est stipulé que je ne veux pas être exposé de toute façon.. Juste l’incinération direct.. Dis-je d’un ton des plus dénué d’enthousiasme. J’ai toujours eu en tête qu’à ma mort, je n’aurai pas la meilleure des apparences et qu’ainsi, il serait mieux de ne pas m’exposer. Je ferme les yeux brièvement avant de tourner la tête vers elle pour l’observer. C’est un regard vide, dépourvu de quelconque joie de vivre qui se pose sur elle. Tu sais quoi ? J’ai pas besoin de toi. Là, maintenant, j’ai envie d’être seul et de n’avoir personne pour m’empêcher de faire ce que j’ai envie de faire. Je retourne mon attention vers le bas alors que mes mains lâchent la rambarde. Que l’équilibre me tienne en place ou qu’elle me laisse chuter, advienne que pourra.
⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝




PIVETTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Sujet: Re: Save me, I'm loosing my mindDim 28 Nov - 23:15
SAVE ME, I'M LOOSING MY MIND
Feat. ROBY-ANIM WESTON & ANDY NIGHTINGALE


⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝

Le temps semble s'être arrêté dès le moment ou je l'ai rejoint sur la terrasse et que j'ai posé mes mains sur la rambarde, je suis incapable de dire si je suis arrivée ici il y a quelques secondes, minutes ou heures, le fait qu'il soit toujours assis sur son perchoir me stresse et je ne peux me concentrer sur rien d'autre que d'essayer de le faire revenir du bon côté de la barrière. Mais je ne suis pas psy, je ne suis pas négociatrice comme dans les films, j'ai aucune idée de ce que je pourrais faire ou dire pour qu'il reste en vie et renonce à cette idée folle de vouloir se prendre pour une mouette. Je savais que dire une connerie comme celle qui avait franchi mes lèvres n'allait pas faire grand-chose mais je ne peux m'empêcher de sourire lorsqu'il dit qu'il avait déjà pris ses dispositions. "Prévenant … c'est bien ça fait moins de job à ceux qui restent et ça évite les embrouilles, t'as choisi la couleur des fleurs et ton épitaphe aussi ?" Je sais que c'est débile mais je dis simplement tout ce qui ma passe par la tête, mon cerveau ne se focalise plus que sur une seule chose : qu'Anim reste en vie. Quand du coin de l'œil je le vois regarder dans ma direction, c'est à mon tour de le regarder, il est là sans l'être, ce que je vois me terrifie et j'ai peur de ne pas réussir à le convaincre de ne pas faire le saut de l'ange. Ses paroles me transpercent le cœur mais je ne le montre pas, non je dois être forte, pour lui. "Donc tu m'as juste fait signe pour que je vienne assister à ton vol plané ? Je savais que t'étais sadique mais à ce point …" Je mords ma lèvre pour ne pas hurler lorsque je le vois lâcher la rambarde et n'être plus qu'en équilibre. Si j'avais assez de force je l'attraperais et le ferai basculer en arrière sur la terrasse, mais est-ce que j'aurais assez de force ? ou est-ce que c'est lui qui m'entrainerait dans sa chute ? Lui parler, gagner du temps, l'occuper, il faut que je trouve quelque chose. Puis je sais que c'est débile mais c'est la seule chose qui me vient en tête. "Quand tu m'avais dis que tu me ferai admirer la vue de ta terrasse, c'est pas vraiment ce que j'avais compris …" Je m'accoude à la balustrade et tends une main dans sa direction sans pourtant essayer de lui attraper le bras ou la main, j'ai trop peur de lui faire perdre l'équilibre. "Et si moi j'ai besoin de toi ?"

⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝

PIVETTE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Sujet: Re: Save me, I'm loosing my mindLun 29 Nov - 0:11
Save me, I'm loosing my mind
Feat. Andy & Anim


⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝
Dans une situation comme la mienne, c’est la base. Je hoche la tête de droite à gauche. Ils s’arrangeront. Ça fait longtemps que mes arrangements ont été fait, une bonne dizaine d’années et je n’ai fait que les mettre à jour à chaque année. Chose que j’ai d’ailleurs fait il y a quelques semaines. Je suis peut-être une épave émotionnel, mais je suis prévoyant. Je pense à mes enfants, à Jamie qui va devoir s’en occuper. Je prend une bonne inspiration en la regardant, lui jetant à la figure que je n’ai pas besoin d’elle. Je me sens vide, mais j’ai l’impression d’avoir une sorte de rage qui bouille en moi. Pourquoi l’ai-je contacté ? Pourquoi en suis-je rendu là..? Pour bien des raisons en fait. Il y en a une particulière qui me pousse à ce point de désespoir, une raison dont je n’ai parlé à personne. Une raison que seul Nate connait, simplement parce qu’il était présent à ce moment.. Je hausse les épaules à sa question. Peut-être. Il y a bien des choses que tu sais pas sur moi. Des choses que j’ai toujours refuser de laisser paraitre. Elle en a découvert des choses sur ma personne, mais ce n’est qu’une fraction de qui je suis. Lorsque je lâche la rambarde, que mes mains sont libres, j’ai un sentiment de légèreté. Sentiment éphémère, mais tout de même. Les sourcils froncés, je la regarde de nouveau, essayant de me rappeler quand je lui parlé de la vue de la terrasse. Mais après, il y a bien des choses que j’ai oubliés dans ma vie, alors il n’y a rien de surprenant.. Les troubles de mémoire, c’est un des effets des commotions cérébrales donc.. Je baisse les yeux vers cette main qu’elle tend vers moi. Ça m’étonnerait. Tu n’as pas besoin de moi.. Tu serais même bien sans moi… C’est tout moi ça, repousser les gens proches de moi. Vouloir les éloigner pour qu’ils se détachent de moi avant de partir.
⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝




PIVETTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Sujet: Re: Save me, I'm loosing my mindLun 29 Nov - 0:45
SAVE ME, I'M LOOSING MY MIND
Feat. ROBY-ANIM WESTON & ANDY NIGHTINGALE


⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝

Je l'entends mais je ne l'écoute pas véritablement, parce que je sais qu'il est sur la défensive, qu'il n'est pas totalement lui-même et que je ne veux pas me laisser atteindre par ses phrases, je ne veux pas lui montrer que ce qu'il me dit me blesse, surtout pas. Je suis venue ici pour lui, il m'a appelé au secours et j'ai accouru, alors ce n'est pas pour le laisser se jeter du haut de sa tour d'ivoire et le regarder s'écraser au sol sans rien faire. Jamais. Je n'ai pas besoin de lui et je serai mieux sans lui c'est ce qu'il pense, comme il se trompe. Je comprends qu'il n'est pas prêt à prendre la main que je lui tends, j'hésite un instant à l'attraper par le col et le faire basculer en arrière, après tout il a perdu beaucoup de poids et avec l'adrénaline j'aurai peut-être plus de force que je pense, mais je garde ça comme dernier recours. Je me recule un peu et fais quelques pas sans dire un mot. Poussant un des bacs à fleurs, je grimpe dessus pour me hisser sur la rambarde à mon tour, à califourchon, un pied dans le vide. Je n'ai pas peur de la hauteur, jouer les félins sur des structures à des dizaines de mètres du sol, je le fais depuis que j'ai quinze ans, bon d'accord quand je le faisais j'étais attachée mais je sais que dans cette position je serai plus stable. Je le fixe droit dans les yeux quand il m'observe prendre cette place tout aussi dangereuse que la sienne. "J'ai besoin de toi, que tu veuilles le croire ou non. Tu peux dire ce que tu veux je quitterai pas cette terrasse sans toi, ou alors on s'écrasera tous les deux." Je n'ai absolument aucune intention de crever aujourd'hui, tout ce que je veux c'est qu'il se rende compte qu'il compte pour un bon nombre de personne, quoi qu'il puisse en penser, il compte pour moi, il ne le sait pas mais il est l'un des seuls éléments stables de ma vie depuis des années, l'un des seuls véritables amis que j'ai et je n'imagine pas ne plus l'avoir dans ma vie, c'est juste impensable.

⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝

PIVETTE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Sujet: Re: Save me, I'm loosing my mindMar 30 Nov - 0:56
Save me, I'm loosing my mind
Feat. Andy & Anim


⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝
Je sais que ce qui se trame dans ma tête, ce n’est pas moi. Enfin oui… C’est une part de moi, cet homme qui ne voit aucun intérêt à la vie, qui se sent vide et sans raison d’être. Habituellement, j’arrive à le contenir, à l’effacer, ou, au minimum, le masquer. Mais là.. Je n’y arrive pas. Il prend le dessus sur ma volonté d’être et c’est dangereux. Plus le temps avance, moins je ressens l’envie de me battre, d’avancer. J’ai juste envie de m’abandonner à ce désir de disparaitre. À quoi ça sert de lui résister alors que je sais qu’il va finir par m’englober un jour ou l’autre ? Aussi bien abandonner plutôt que de perdre de l’énergie à essayer de le combattre. Je n’ai plus la force de me battre de toute façon.. Je n’en peux simplement plus. Je la regarde prendre place à mes côtés et secoue légèrement la tête sous l’exaspération. Tellement inutile ce qu’elle me dit honnêtement… Faut vraiment être stupide pour croire que ça va changer quelque chose. Un coup mort, les regrets, il n’y en a plus. Et t’en as pas vraiment envie alors laisses tomber les fausses menaces. Je voudrais être plus sec et froid, je n’y arriverais pas. Mon attention étant attirée par mon téléphone qui sonne, je mets la main dans la poche de ma veste pour le sortir. Lorsque je vois le nom sur l’afficheur, mon seul et unique réflex est de décrocher et ensuite laisser mon téléphone aller s’éclater sur le trottoir. Je jette un coup d’oeil vers Andy et, après un léger vertige qui menace de me projeter dans le vide, je descends de la rambarde, allant vers la porte. Les chances de mourir à l’impact ne sont pas de 100%. J’ai raté ma chance deux fois déjà, la troisième fois je ne ferai pas d’erreur. Je retourne à l’intérieur, me dirigeant vers ma chambre. Oui, la mienne et non celle de Nate. Ça fait quelques fois que lorsque je suis seul, je reste dans ma chambre plutôt que d’envahir la sienne. De toute façon, plus ça va, moins je dors, alors je peux aussi bien assumer et dormir dans mon coin comme sensé. Je me rend à ma table de chevet pour y prendre cette bouteille de whisky qui m’attend depuis quelques temps. Je prend ensuite appuie contre le mur sur lequel se trouve la porte et m’y laisse lentement glisser jusqu’à me retrouver assis au pied de se dernier. Je dévisse le bouchon pour ensuite me laisser envahir par la sensation de brûlure agréable que causent les quelques gorgées que je prend. La satisfaction face au goût et l’effet que procure l’alcool se fait entendre d’un soupir. Ça faisait plusieurs mois que j’avais réussi à tenir l’alcool à l’écart, mais là, je ne peux y résister..
⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝




PIVETTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Sujet: Re: Save me, I'm loosing my mindMar 30 Nov - 21:23
SAVE ME, I'M LOOSING MY MIND
Feat. ROBY-ANIM WESTON & ANDY NIGHTINGALE


⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝

Ses mots, je les prends en pleine face mais je me suis mis dans un mode de penser qui fait que je ne les prends pas de manière personnelle, je sais qu'il n'est pas lui-même en ce moment et que même si une partie de lui pense ce qu'il dit, le Anim que je connais depuis tant d'années n'est pas comme ça, pas au plus profond de son être, j'en ai la quasi-certitude. Ou peut-être que c'est ce que je veux croire. Qui sait ? Toujours est-il que le fait d'être venue m'installer sur son perchoir, prenant ce risque pour ma propre vie semble l'agacer et moi qui voulait le faire réagir je crois que j'ai réussi, je suis tout de même inquiète et terrifiée à l'idée qu'on bascule tous les deux. Son ton hautain me donne envie de le gifler pour lui remettre les idées en place. Mais je le vois porter sa main à sa poche lorsque la sonnerie de son téléphone se fait entendre, je le vois décrocher puis mon regard suit l'appareil tomber dans le vide avant de voler en éclats sur le trottoir je suis soulagée que ce soit son portable et non lui ou moi qui se retrouve éparpillé en milles miettes, je suis aussi soulagée qu'aucun passant ne se le sois pris sur le crâne. Lorsque je reporte mon regard sur Anim je le vois revenir sur la terrasse, là je sens mon cœur battre encore plus fort dans ma poitrine tant je suis rassurée, mais l'entendre dire qu'après s'être déjà raté deux fois, il ne raterait pas la troisième, que se jeter de ce bâtiment n'aurait pas assuré son trépas. Je reste là, sur cette balustrade, un pied dans le vide alors que lui retourne dans l'appartement. Il se fout clairement de moi là !! Revenant à mon tour sur la terre ferme, je le suis d'un pas décidé et ne lui dit rien en le voyant assis contre le mur de sa chambre avec une bouteille de whisky en main. Non j'ai autre chose en tête. "C'était qui ? Qui essayait de t'appeler ?" Il bougonne un peu et je tape du pied sur le sol comme si j'étais une gamine qui s'énerve. "Dis le moi ! C'était qui ? Ta mère ? Nate ? Jamie ? Joëlla ? Quelqu'un d'autre ? Tu veux vraiment qu'après avoir décroché et entendu ton téléphone s'exploser, la personne qui était au téléphone panique et débarque ici ? T'as vraiment envie qu'on te trouve dans cet état ?" Il lâche enfin le nom et je le laisse là, retournant dans le séjour, après m'être approchée de la porte de la terrasse, que je ferme avec précaution, je prends mon téléphone et me dépêche de chercher le numéro de Joëlla dans mon portable, je ne la connais pas vraiment, on s'est juste croisées quelques fois, mais avec l'état de santé d'Anim, j'ai tout de même ajouté son numéro dans mon répertoire, on ne sait jamais. "Salut Joëlla, c'est Andy, je suis avec Anim et il vient de casser son portable quand il venait de décrocher, je voulais juste te prévenir pas que tu t'inquiètes de ne pas avoir de réponse le temps qu'il se procure un nouveau téléphone. À bientôt." Qu'elle ne s'inquiète pas, la bonne blague, si elle savait. Après tout je l'avoue je n'ai aucune envie de la voir débarquer ici c'est surtout pour ça que je me suis pressée de lui écrire. Ça aurait été Nate, Jamie ou Mama Weston, je n'aurais peut-être rien dit pour avoir du soutient s'ils débarquaient par surprise. Une fois le message envoyé c'est à mon tour de jeter mon téléphone avec force en direction du canapé tout en criant comme pour me défouler. Je sens ensuite mes jambes se dérober et je me retrouve à genoux sur le sol et là je sens toute la pression, la tension que je retenais jusqu'à maintenant et depuis que j'ai lu son message plus tôt qui me quitte petite à petit. Je suis en larmes et je suis exténuée. Je dois avoir l'air pathétique là au milieu de cet immense salon, à genoux sur le sol en train de sangloter sans réussir à m'arrêter.

⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝

PIVETTE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Sujet: Re: Save me, I'm loosing my mindMer 1 Déc - 1:19
Save me, I'm loosing my mind
Feat. Andy & Anim


⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝
Je m’écoute lui répondre, ce ton, ces mots, je ne me reconnais pas. Ce n’est pas moi ça, ce n’est plus qui je suis. Je croyais avoir laissé cet être derrière, mais clairement, ce n’est pas le cas. Je me rappel il y a quelques années de ça, quand je suis tombé dans l’alcoolisme, la dépression, j’étais l’homme le plus désagréable. J’étais agressif à un point qui ne me ressemble pas. La violence dont je faisais preuve.. C’était dangereux, pour moi, pour les gens de mon entourage. Je sais que c’est encore sur cette route que je vais, c’est toujours comme ça. Quand je ne peux plus contrôler mon monde ou ma personne, soit je me referme, soit j’explose. 99% du temps, je me referme encore et encore jusqu’à ne plus pouvoir tout contenir et ça donne des situations comme celle actuelle. Je déteste quand je me retrouve comme ça, parce que je ne me contrôle plus.. J’ai plutôt l’impression de simplement être spectateur de ma vie, être présent sans avoir le contrôle de mon corps. Je n’ai pas envie d’être aussi insolant avec Andy, bien au contraire, mais je ne peux être ce moi qui je voudrais être.. Et quand je vois le nom de Joëlla sur mon afficheur.. Je ne fais que repenser à notre dernière conversation, où je lui ai dit la détester, où je n’ai même pas essayer de m’expliquer. Je l’ai blessé alors qu’elle ne le méritait pas. Mais encore une fois, ce n’est pas moi qui réagit à ce moment. Ce n’est pas moi qui décide sadiquement de décrocher pour la laisser entendre le vent et ensuite le téléphone éclater. Je me décide enfin à descendre de mon perchoir pour m’évader dans ma chambre en compagnie d’alcool. Je fronce les sourcils en levant les yeux vers Andy, qu’est-ce qu’elle me veut encore ? Je roule les yeux en marmonnant à moi-même. Juste une connasse qui veut sûrement me faire culpabiliser. Si ma bouteille n’était pas encore pleine, je lui balancerais sûrement juste pour la faire taire avec ses questions agressantes. Tu veux bien la fermer !?! C’était Joëlla et j’en ai rien à foutre qu’elle panique ou se pointe.! Que je lui crache comme si elle n’était qu’une merde qui interrompe un meeting important. Je soupir longuement en la voyant enfin partir. Je lève un peu le bras pour regarder la bouteille et son contenu. Je me demande combien de temps elle va durer. Sûrement pas la journée si je m’écoute. Après avoir avalé deux longues gorgées, je la dépose au sol. Je prend ma tête entre mes mains, serrant les poings dans ma chevelure. J’aimerais bien crier avec la force qu’elle a, ce genre de cri qui libère une pression, mais c’est beaucoup trop demandé pour ma gorge en ce moment. Je laisse mon corps se crisper, même si ça en devient douloureux à la tête lorsque mes mains se mettent à tirer sur mes cheveux. Est-ce que ça m’arrête ? Non.En ce moment, me faire mal fait du bien.. Ce qui me fait penser à une chose. Je me relève et ramasse ma bouteille avant de sortir de la chambre pour me diriger vers la salle de bain. Je m’arrête dans mon élan en voyant Andy au sol en larme. J’arque le sourcil, jetant un regard plein de jugement vers elle avant de m’adresser à elle d’un ton arrogant et presque dégouté. T’es vraiment pathétique à voir. Fais juste foutre le camp, c’est clairement trop pour ta pauvre petite personne. Sur ces paroles, je reprendre ma marche vers la salle de bain dans laquelle je vais m’enfermer. J’ouvre le tiroir de la vanité à la recherche de cette lame de rasoir que je me rappel y avoir glissé il y a quelques jours.
⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝




PIVETTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Sujet: Re: Save me, I'm loosing my mindMer 1 Déc - 2:24
SAVE ME, I'M LOOSING MY MIND
Feat. ROBY-ANIM WESTON & ANDY NIGHTINGALE


⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝

Lui n'en a peut-être rien à foutre que son ex débarque et le découvre dans un état lamentable, mais moi je n'ai absolument pas envie d'avoir à faire à elle, pas aujourd'hui, pas après avoir empêcher Anim de faire le saut de l'ange depuis la terrasse, pas quand moi je suis dans un état proche de la crise de nerfs. Parce que je sais très bien que je risquerais de lui balancer des horreurs en pleine face sans forcément les penser. Enfin si une partie de moi le pense mais la partie rationnelle me dit que ce n'est pas à moi de me mêler de leurs histoires même si je déteste au plus haut point voir Anim dans un état pareil et savoir qu'elle en est en partie responsable, je déteste ça aussi et je la déteste pour ça.

Après ce sms à Joëlla, après m'être littéralement effondrée sur le sol du salon je ne sais même pas combien de temps je reste comme ça. C'est la voix d'Anim qui me tire de cet état. Une fois de plus ses mots sont durs, il ne fait aucun effort et se montre même méchant mais j'en ai rien à foutre, je sais qu'il tente de se débarrasser de moi mais s'il compte sur le fait de me blesser pour que je dégage, il est bien loin du compte. Au fond de moi je m'accroche au fait qu'il m'ait appelé à l'aide, qu'il m'a dit ce qu'il comptait faire, pour moi c'est sa manière de me dire "empêche moi de faire des conneries" même s'il agit de manière totalement opposée. Alors peut importe ce qu'il pourra dire, c'est totalement exclu que je parte, que je le laisse seul, je vais lui coller au train à un point qu'il n'imagine même pas encore être possible. Tu veux me tester Anim, très bien je vais te montrer à quel point je peux être insupportable et bornée ! Je relève la tête et le regarde à travers mes larmes lui lançant un regard noir et pas seulement parce que le noir sur mes yeux est en train de couler. Alors qu'il tourne les talons et se dirige vers la salle de bain je me redresse bien décider à lui faire comprendre qu'il ne se débarrassera pas de moi comme ça. D'un geste rageur j'essuie du revers de ma manche les larmes qui zèbrent mes joues. En arrivant devant la porte de la salle de bain je vois briller quelque chose entre ses doigts. "Tu te fous de ma gueule !" Avec cette lame de rasoir en main je n'ai pas besoin d'avoir fait de hautes études pour comprendre ce qu'il a en tête. D'un geste rapide, sans vraiment réfléchir, j'attrape son poignet d'une main et alors que de l'autre je veux l'empêcher de faire quoi que ce soit avec la lame, il se débat et je sens alors une douleur. Je me fige et toujours une main solidement agrippée à son poignet, je tourne mon bras pour voir l'entaille que la lame a fait sur ma manche et à voir le liquide carmin qui imbibe le tissu ça n'a pas traversé que mon pull. Je profite de sa surprise pour attraper son autre poignet qui tient la lame et le frappe sur le rebord du lavabo pour lui faire lâcher prise jusqu'à entendre le bruit du métal contre la faïence. Je le lâche ensuite et ça part tout seul, ma main vient s'écrase dans un claquement sec contre sa joue avec sans doute un peu plus de violence que je ne l'aurai voulu, mais entre l'adrénaline de tout à l'heure, la douleur de la coupure sur mon bras je ne maitrise plus grand-chose. "Bouge toi va chercher ta bouteille de whisky que j'en utilise pour désinfecter ça, au lieu de rester planté là comme un con !" Je retire mon pull et inspecte l'étendue des dégâts en ouvrant le robinet pour nettoyer la plaie alors que la faïence se teinte de rouge.

⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝

PIVETTE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Sujet: Re: Save me, I'm loosing my mindJeu 2 Déc - 1:24
Save me, I'm loosing my mind
Feat. Andy & Anim


⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝
Je n’ai plus aucun contrôle sur ma personne.. Mon mal être est celui qui me dirige. À ce moment précis, ma volonté de vie s’est éteinte pour entièrement laisser place à ce désir de mourir. J’en viens à me demander pourquoi j’ai demandé de l’aide à Andy. J’aurais mieux fait de la laisser en dehors de ça et faire ce que j’ai à faire. Pour moi, ce n’est même plus une envie, mais plutôt une nécessité. Ce serait tellement plus simple ainsi… Arrêter de souffrir.. Arrêter de blesser les gens autour aussi.. Après avoir bien cherché, je sors du tiroir ce bout de métal bien tranchant. Je redresse la tête pour observer Andy qui se tient non loin. Oh come on! Fermer la porte et la verrouiller aurait été une bonne idée, mais avant même que je puisse envisager de la repousser et m’enfermer dans la pièce, elle agrippe mon poignet. À ce moment précis, c’est un noir totale dans ma tête avant que certains flash de souvenirs me reviennent. Je peux sentir mon coeur débattre alors que la panique s’empare de moi. Mon seul et unique réflexe est de me débattre, d’essayer de me déprendre par tous les moyens possibles, même si le réflexe qui me vient est d’utiliser la lame qui se trouve entre mes doigts contre elle. Heureusement, si on veut, ce n’est qu’une coupure au bras qui en résulte. En remarquant ce que je viens de faire, je m’immobilise, regardant le tissus lentement changer de couleur, tenant tout de même encore fermement ce qui me sert d’arme. J’essaie d’analyser ce qui vient de se passer. Oui je vois ce que j’ai fait, mais mon cerveau semble que très lentement vouloir me ramener à la réalité. Ou du moins, en avait l’intention, jusqu’à ce qu’Andy s’empare de mon autre poignet pour le frapper contre le lavabo, geste qui fini par avoir pour effet de me faire lâcher la lame. Lorsque sa main vient à la rencontre de ma joue, j’ai la tête qui suit le mouvement, se tournant légèrement dans l’élan qui lui est donné. Je reste un moment à fixer le vide, le son de sa voix ne sonnant que comme un faible écho dans mes oreilles. Sans même m’en rendre compte, je me laisse tomber assis au sol, adossé contre le mur. Ma respiration est très saccadée, très irrégulière tant la peur est grande. Les jambes contre moi, la tête entre les mains, la seule pensée qui s’incruste est que je dois me faire petit, m’effacer, pour me protéger. Je ne suis plus là, je ne suis plus dans cette salle de bain, je ne suis plus chez moi. Non, en ce moment, mon esprit est allé dans le passé, il m’a placé dans ce vestiaire, il m’a caché dans cette cabine où j’espère qu’il ne me trouvera pas…
⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝




PIVETTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Sujet: Re: Save me, I'm loosing my mindJeu 2 Déc - 1:57
SAVE ME, I'M LOOSING MY MIND
Feat. ROBY-ANIM WESTON & ANDY NIGHTINGALE


⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝

Il ne bouge pas, il se fige après la claque que je lui ai infligée. Alors que je passe mon bras sous l'eau froide, dans le miroir je le vois se laisser glisser au sol et ramener ses jambes vers lui, se recroquevillant comme un petit garçon apeuré. Un virage à cent quatre-vingt degrés avec le Anim agressif, hautain et méprisant d'il y a quelques minutes. Je laisse échapper un soupire, non pas d'exaspération mais de soulagement, après tout s'il est assis sur le sol, il ne va pas s'enfuir et tenter une nouvelle idée pour essayer de fausser compagnie à la vie. Je ne veux pas le lâcher d'une semelle alors tant pis pour la bouteille de sky je ne vais pas quitter la salle de bain et prendre le risque qu'il tente quoi ce soit. En fouillant un peu je trouve rapidement du désinfectant et de quoi me faire un pansement de fortune, bien qu'avec une main ce ne soit pas très pratique. L'entaille est grande mais pas profonde heureusement, le sang a coulé mais je n'aurai pas besoin de points de suture c'est déjà ça. Il est totalement exclu que je laisse Anim pour me rendre à l'hôpital ou chez un médecin. Au bout de quelques minutes à m'occuper de ma blessure, j'enroule le tout dans une sorte de bandage qui protège ma plaie en plus du pansement. Anim est toujours dans la même position, prostré et immobile, se serrant contre lui-même comme s'il voulait disparaitre. Lentement je m'agenouille à côté de lui et ne sachant pas vraiment comment il va réagir je tends avec un peu de réticence mon bras valide vers lui jusqu'à poser délicatement mes doigts sur son épaule. Il ne bouge toujours pas. Je décide donc de m'asseoir à côté de lui et passe mon bras autour de ses épaules, l'attirant doucement contre moi et l'embrassant avec douceur sur la tempe. Moi aussi je ne suis plus dans le même état que tout à l'heure, tout ce qui m'importe en ce moment c'est qu'il aille mieux, dans la mesure du possible bien entendu. "Je suis désolée Anim, je voulais pas réagir comme ça, jamais j'aurais du te gifler, c'est parti comme un réflexe, je te demande pardon." Je n'ai aucune idée de ce qui se passe dans sa tête en ce moment, mais quoi qu'il en soit je suis là pour lui, je n'ai pas l'intention de partir ou de le laisser, qu'il tente à nouveau de me repousser ou de me mettre à la porte, je ne lâcherai pas, c'est mon ami, le plus proche à l'heure actuelle alors jamais je ne le laisserai tomber quand il a besoin de moi, même s'il ne veut pas le reconnaitre.

⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝

PIVETTE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Sujet: Re: Save me, I'm loosing my mindJeu 2 Déc - 2:49
Save me, I'm loosing my mind
Feat. Andy & Anim


⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝
Te cacher ainsi ne m’empêchera pas de mettre la main sur toi. Tu ne fais que repousser le moment. La main plaquée contre ma bouche, j’essaie tant bien que mal de me faire silencieux, malgré la peur qui s’accroche à moi. J’entend le son de ses souliers au sol qui se rapproche, sa voix qui se fait de plus en plus forte. Ses simples paroles réussissent à me glacer le sang. Je sais ce qui va en suivre, je le sais que trop bien, c’est l’histoire de ma vie depuis déjà trois ans.. Trois ans déjà.. Et pourtant, c’est aussi douloureux que la première fois, ça continue de m’agripper aux tripes comme si, chaque fois, c’est la première fois que ça m’arrive. Ce n’est pas le genre de chose qu’on fini par s’habituer, on ne veut pas s’y habituer.. Redressant la tête rapidement, je sursaute lorsque je vois la porte s’ouvrir. Un cri s’échappe de ma gorge lorsqu’il m’agrippe par le poignet avec force pour me sortir de la cabine. J’essaie tant bien que mal de me défaire de son emprise, venant même à le mordre de toute mes forces au bras. Ah sale peste !! Dit-il en me frappant au visage du revers de la main avec assez d’élan pour me faire perdre l’équilibre, ainsi me retrouvant à plat ventre au sol, quelque peu sonné. Il me ramasse par la taille pour me relever et me plaquer dos contre lui. Tu devrais te laisser faire, ça te ferait moins mal tu sais..

Après un léger sursaut qui me ramène dans le présent, je me laisse attirer contre elle. Dans une tentative désespérée de m’accrocher à la réalité, j’attrape sa main libre entre les miennes, la serrant faiblement, mais dans un total refus de la laisser aller. Je me positionne de façon à pouvoir appuyer le côté de ma tête contre son épaule, continuant de regarder fixement devant moi. Je peux sentir mon corps se mettre à trembler alors que les larmes se mettent à couler sans aucune retenu. Sans que je ne puisse en décider autrement, je laisse s’évader un cri presque étouffé par la douleur qui s’attache à mes cordes vocales. La souffrance est trop forte, l’accumulation de tous ces secrets que je traine, ces problèmes  qui refusent de rester dans le passé, c’est ce qui me tue à petit feu. Si seulement je pouvais faire taire ces insultent que mon cerveau n’arrête pas de m’envoyer. Je prend une grande et difficile inspiration pour brièvement me calmer ne serait-ce que pour parler. J’en peux plus Andy… J’en peux plus de devoir faire face à ces traumatismes qui reviennent toujours me frapper de plein fouet… Je ne suis plus capable d’endurer tout ça.. J’ai juste envie que tout s’arrête, t’as pas idée comment..
⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝




PIVETTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Sujet: Re: Save me, I'm loosing my mindJeu 2 Déc - 3:11
SAVE ME, I'M LOOSING MY MIND
Feat. ROBY-ANIM WESTON & ANDY NIGHTINGALE


⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝

Lorsqu'il se laisse attirer contre moi, je le sens trembler et je l'enlace pour essayer d'augmenter le contact avec lui pour le réconforter, passant ma main dans ses cheveux je l'embrasse à plusieurs reprises sur la tête. En l'entendant pleurer, se laisser aller puis ce cri qui s'échappe de sa gorge, mes tripes se tordent et je craque à nouveau et ressers mon étreinte sur lui, ignorant totalement la douleur qui se diffuse dans mon bras, qu'est-ce que c'est qu'une petite douleur physique par rapport à ce que mon ami est en train d'endurer ? Le serrant contre moi, le berçant doucement dans mes bras je sens les larmes rouler sur mes joues en silence alors qu'il se confie, qu'il me livre son mal être. Ça me fend le cœur de ne pas pouvoir faire quoi ce que soit pour l'aider. "Si tu savais combien j'aimerais prendre une partie de ta douleur pour que tu puisses souffler …" D'habitude je suis du genre à le provoquer, ne pas le laisser s'apitoyer sur lui-même, sur sa maladie par exemple. Mais là la situation est totalement différente et je sais faire la part des choses, aujourd'hui je suis là pour lui et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour essayer de lui venir en aide d'une manière ou d'une autre.

Là, à ses paroles je sais qu'il n'y a pas que sa maladie qui le ronge et ça c'est encore plus insupportable, il m'a fait confiance, il m'a parlé de ce qu'on lui a fait subir par le passé et ça aussi ça me donne la nausée, ne serait-ce qu'imaginer ce qu'il a pu vivre durant ces quatre longues années, savoir que ces souvenirs le hantent encore, je me sens tellement impuissante et inutile, je voudrais tellement pouvoir trouver quoi dire, quoi faire pour que sa vie soit plus facile. Au fil des dernières années j'ai réalisé à quel point notre amitié comptait pour moi, et le voir aussi mal j'ai l'impression qu'on est en train de m'arracher un bout de mon cœur pour le broyer. "Je suis là, je te lâcherai pas, je suis incapable de réparer le passé, mais je laisserai personne te faire de mal !" S'il le voulait je lui signerai ce pacte avec mon sang tant je suis sincère et que je tiens à lui, ça oui, je te le jure, personne ne te fera de mal sans que je fasse de sa vie un véritable enfer !

⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝

PIVETTE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Sujet: Re: Save me, I'm loosing my mindJeu 2 Déc - 12:41
Save me, I'm loosing my mind
Feat. Andy & Anim


⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝
Je n'arrive plus à me contenir, à faire comme si tout allait bien. Ça m'est simplement impossible. Je suis brisé, à un tout autre niveau, à quoi bon le cacher. C'est la réalité, cette réalité que je ne peux simplement plus fuir. Je croyais y arriver, continuer d'avancer, le sourire aux lèvres et la bonne humeur scotché à ma personne, mais non. J'ai bien beau prétendre, ça ne change pas ce qui est arrivé. Ce qui arrive. Cette accumulation de mal-être, de malheurs qui s'enchaînent les uns après les autres. Comme si ma vie n'était pas déjà assez compliquée comme ça, faut que le passé me colle comme si je ne pouvais pas m'en passer. Pourquoi, après plus de quinze ans, suis-je toujours autant agressé par ces années d'horreur ? Pourquoi ne puis-je simplement pas me débarasser de ces souvenirs, avancer et laisser ça dans le passé ? Est-ce trop demandé ? Je ferais n'importe quoi juste pour pouvoir effacer ma mémoire et recommencer à zéro..

J'essaie de ne plus y penser alors qu'Andy tente de son mieux de me calmer. Je me concentre sur sa main dans mes cheveux, sur le contact physique, sur le son de sa voix, n'importe quoi qui peut me garder dans l'instant présent. Il y a peu de temps, je lui ai confié ce qui s'est passé dans mon adolescence, ce qui m'afflige depuis si longtemps. Cet aveux qui peut lui permettre de mieux comprendre ce qui se passe avec moi. Elle dit vouloir être en capacité de prendre une part de ma douleur, mais même si c'était possible, je ne la laisserais pas faire. Je ne souhaiterais pas ça à qui que ce soit. Je ferme les yeux en poussant un soupir tremblant et je me blotti un peu mieux contre elle. Je hoche lentement  à ces dernières paroles. J'ai envie de la croire, vraiment, je sais qu'elle est sincère, qu'elle le pense totalement, mais il y a une part de moi qui n'est pas sur de vouloir le croire. J'ai envie de lui faire confiance, mais il y a toujours cette part de moi qui a tant de misère à le faire et ce, même si elle continue de me prouver encore et encore qu'elle est sincère. À quel point faut-il être brisé pour ne pas réussir à faire confiance à 100% à une personne qui est là, à vouloir te sauver au dépend de sa sécurité..? Et pourtant, même si mon cerveau n'est pas sur de vouloir la croire, il se permet de se laisser paraître faible et sans défense. Tant de contradiction. Ne m'abandonne pas s'il te plaît... Telle est ma seule crainte en ce moment.
⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝




PIVETTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Sujet: Re: Save me, I'm loosing my mindJeu 2 Déc - 15:06
SAVE ME, I'M LOOSING MY MIND
Feat. ROBY-ANIM WESTON & ANDY NIGHTINGALE


⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝

Me sentir impuissante face à la détresse de mon ami est un sentiment tellement frustrant, je voudrais avoir le pouvoir de le débarrasser de tout ce qu'il porte sur ses épaules, de toutes ces horribles choses qui le hantent encore aujourd'hui. Parfois je ne comprends pas pourquoi la vie décide de s'acharner sur certaines personnes comme lui, qu'est-ce qu'il a bien pu faire dans une vie antérieure pour être aujourd'hui victime de tant de malheurs. Les abus, la mort de son père, son cancer, l'accident de Joëlla, le retour de son cancer, l'arrêt forcé de sa carrière. Plus j'y pense plus je peux comprendre comment les pensées suicidaires ont pu naître dans son esprit et à chaque nouveau drame c'est une nouvelle couche de malheur et de douleur qui s'accumule sur son dos. Je ne veux pas le perdre, je ne veux pas que ses enfants perdent leur père, ils ont encore tellement de choses à vivre ensemble. Je n'accepte pas qu'il veuille en finir mais je peux comprendre qu'il soit à bout et ne sache plus comment s'en sortir. Si je peux être là pour lui, et faire n'importe quoi pour lui prouver qu'il doit se battre encore, qu'il y a des gens qui l'aime et ne veulent pas le voir partir, je le ferai. C'est mon ami et je ferai tout ce qu'il faut, à n'importe quel prix.

Après qu'il se soit blotti un peu plus contre moi je le sens tremblant et ça me revient à l'esprit que depuis qu'il est malade il a constamment froid, je ne vais pas le laisser être frigorifié encore moins assis sur le sol froid de la salle de bain. Quand il me demande de ne pas l'abandonner, je souris presque malgré moi, comment peut-il penser que je puisse faire une chose pareille ? Passant rapidement une de mes mains sur mon visage pour chasser mes larmes, je redresse son visage vers le mien avant de poser mes deux mains sur ses joues, le forçant à relever la tête pour me regarder. "Jamais ! Tu m'entends ? Même si tu me demandes de te foutre la paix et de partir je ne te lâcherai pas. Je ne sais pas comment te convaincre que je serai toujours là pour toi, mais c'est le cas et je ferai tout ce qu'il faut pour te le prouver !" Après l'avoir embrassé sur le front je le serre à nouveau contre moi puis passant mon bras valide sous le sien je me relève doucement en l'entrainant dans mon mouvement, avec tout de même un peu de peine à le remettre sur pieds. "Tu seras mieux dans ton lit, tu vas geler si tu restes ici plus longtemps." Avec peine je le soutiens pour l'emmener jusqu'à sa chambre et l'installe sur son lit, je le recouvre avant de m'asseoir sur le bord du lit et passe doucement ma main dans ses cheveux. Le voir ici, au calme me rassure, je ne sais pas combien de temps ça va durer mais une chose est certaine, je ne suis pas prête de quitter cet appartement pour le moment !

⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝

PIVETTE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Sujet: Re: Save me, I'm loosing my mindJeu 2 Déc - 23:30
Save me, I'm loosing my mind
Feat. Andy & Anim


⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝
Je ne suis pas capable de dire si c'est la peur, les sanglots ou le froid qui me fait trembler de la sorte. Peut être même le mélange de tout ça. Tout ce que je sais, c'est que je n'arrive pas à contrôler les tremblements de mon corps et qu'il est tellement crispé que ça en fait mal.. Même parler est douloureux.. Je redresse la tête sous l'influence des gestes d'Andy, la regardant au travers des larmes. Je mord ma lèvre inférieure en essayant de calmer cette crise de larme. Je baisse les yeux, essayant d'éviter son regard en entendant ses paroles. Tant de sincérité, ça s'entend, ça se sent et pourtant...  Malheureusement, mon mode de pensée est que ce sont souvent ceux qui veulent que tu crois en leur sincérité sont ceux qui te veulent le plus de mal. De nouveau, j'ai envie de fuir le plus loin possible, de m'isoler, d'être seul qu'avec moi-même. Quoi que même avec ma personne, je ne suis pas en sécurité.. Je ne peux même pas me faire confiance alors comment suis-je sensé faire confiance aux autres..? Je suis tout de même le mouvement dans lequel elle m'entraîne pour me lever, de peine et de misère. Sans son aide, je serais surement resté là à tout jamais, ou jusqu'à ce que Nate revienne et me ramasse. Je la suis à la chambre et prend place sur le lit. Couché, je me tourne sur le côté, de nouveau recroquevillé sur moi-même. Bien que je sente la fatigue m'envahir, je n'arrive même pas à fermer les yeux. Quand je les fermes, ce n'est que plein d'images et de souvenirs qui se bousculent dans ma tête. Quoi que même ouverts... Mais je me fais qu'observer mon mur d'un regard complètement vide, les larmes continuant de couler doucement. La crise s'est apaisée, c'est un début, mais loin d'être terminée. Je reste silencieux, calme, mais mes pensées vont à cent milles à l'heure. Je suis à nouveau en réflexion sur quelle methode employer pour rapidement mettre fin à ce cauchemar qu'est ma vie en ce moment. Je fini par promener mon regard dans la pièce, regard qui fini par se poser sur une bouteille de vodka à moitié vide placée entre ma table de chevet et le lit. Oui, j'ai remonté ma réserve et non, je n'ai aucune volonté. Je tend alors le bras pour la ramasser et me redresse afin de me retrouver assis. Je regarde la bouteille, puis Andy avec un air qui demande presque si j'ai le droit. J'ouvre tout de même la bouteille pour finalement l'amener à mes lèvres et ainsi me permettre de boire dans réelle retenue.
⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝




PIVETTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Sujet: Re: Save me, I'm loosing my mindVen 3 Déc - 0:17
SAVE ME, I'M LOOSING MY MIND
Feat. ROBY-ANIM WESTON & ANDY NIGHTINGALE


⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝

Assise sur le bord du lit, je l'observe alors qu'il fixe le mur face à lui durant quelques minutes, au moins il ne tremble plus, ou en tout cas bien moins que tout à l'heure. Le voyant passer d'un état à l'autre aussi rapidement j'ai peur pour lui, il a besoin d'aide c'est certain, mais bien que je sois prête à l'accompagner sur ce chemin-là, je sais que je n'aurai peut-être pas toutes les compétences pour le sortir de cette spirale infernale. Mais à qui je pourrais demander de l'aide et surtout qu'Anim accepte cette aide ? Je sais qu'il ne voudra pas infliger une charge de plus à Nate, il l'aime beaucoup trop pour ça. Sa mère serait là pour se plier en quatre pour lui j'en suis certaine, mais il faut qu'elle pense à elle aussi, Anim est certes en souffrance mais elle a d'autres enfants elle ne peut pas être partout. Joëlla, je ne veux même pas en parler, elle a assez de problèmes à régler de son côté ! Quant à Jamie, elle s'occupe seule de trois enfants en ce moment, je n'ai pas envie de lui rajouter des tracas encore en plus, les enfants sont la priorité il faut qu'on les préserve. Je ferai tout ce qu'il faut pour l'aider, pour l'accompagner et trouver l'aide dont il a besoin. Je sais que ce ne sera pas simple, qu'il refusera certainement, que je devrai batailler avec lui sans doute mais quand je donne ma parole, ceux qui me connaissent savent que je la tiens et que je suis prête à remuer ciel et terre pour ceux que j'aime.

Quand je le vois tendre le bras hors de la couette et attraper une bouteille de vodka au pied du lit, je suis tentée de l'en empêcher. Une bouteille de whisky, une de vodka, je sens que je vais devoir faire le tour de l'appartement pour trouver ses cachettes, mais là, tout de suite, je ne me sens pas le courage de me battre avec lui à ce sujet. Pas après les émotions que je viens de traverser, moi aussi j'aurais bien besoin d'un verre mais s'il décide de boire, moi je resterai sobre, je veux pouvoir veiller sur lui. Lorsqu'il plonge son regard dans le mien comme pour me demander mon avis, je ferme les yeux un instant en soupirant doucement alors qu'il se redresse pour se retrouver assis dans le lit et porte la bouteille à ses lèvres. "Je fermerai les yeux pour aujourd'hui, si ça pourra t'aider à dormir et ne pas faire de mauvais rêves, alors soit ! C'est le bien moindre mal que je vois pour le moment." Après quelques gorgées il me tends la bouteille et ce n'est pas l'envie qui me manque de la prendre et de la vider d'une traite, soit dans ma gorge soit dans le lavabo. Mais d'un geste de la main je refuse son offre. "Si je te laisse boire, je préfère garder les idées claires en restant à tes côtés, tu vas pas t'en tirer comme ça et me souler pour ensuite tenter une nouvelle connerie. Je te l'ai dis, je te lâche plus !" Une fois ses mots prononcés, je grimpe sur le lit pour venir m'installer à ses côtés, posant ma tête sur son épaule je laisse échapper un soupire. "Il faut qu'on arrive à te trouver l'aide dont tu as besoin du crois pas ? peut-importe en quoi ça peut consister, je t'accompagnerai." Je redresse ma tête et lui colle un baiser sur la joue, avant de tapoter doucement sur les bord du pansement sur mon bras pour m'assurer qu'il reste bien en place.

⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝

PIVETTE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Sujet: Re: Save me, I'm loosing my mindVen 3 Déc - 2:59
Save me, I'm loosing my mind
Feat. Andy & Anim


⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝
Je ne sais même pas pourquoi je demande, en quelques sortes, l'autorisation. Bon, c'est vrai qu'en bon alcoolique que je suis, je ne serais même pas sensé boire, mais on s'en fout. Là, maintenant, j'ai bien trop besoin d'être engourdie d'une façon ou d'une autre. Et en plus, elle dit qu'elle va fermer les yeux sur ce fait pour aujourd'hui. Le moindre mal, si elle savait.. Si elle savait ce qui me passe par la tête. L'alcool peut parfois aider à dormir, mais bien souvent, si je ne bois pas assez pour être k.o. je deviens juste encore plus agressif et violent. Souvent ça alimente mon imagination et me donne encore plus le courage de passer à laction.. C'est peut-être pas une bonne de me plonger dans l'alcool, mais c'est mon échappatoire préféré. Après en avoir ingéré une légère quantité, je tend la bouteille vers elle, mais fait face à un refus. Je hausse donc les épaules. Tant pis, ça en fera plus pour moi. Bonne chance. J'espère que tu es venue armée de patience et de motivation, parce que ta journée va être longue. Je me gobe trois grosses gorgées, manquant de m'étouffer avec la dernière en entendant Andy parler. Elle est bien drôle celle-là. Du revers de la main, j'essuie de ce liquide précieux qui fuit d'entre mes lèvres. Elle est bien bonne celle-là.. Tu sais que je suis un cas désespéré hein.? Je suis suivis par une psychiatre et une psychologue depuis déjà 17 ans. Je suis déjà sous antidépresseurs, en plus d'une médication pour gérer mon anxiété. Et tu vois ce que ça donne. Tu sais ce qu'est mon principale problème ? Celui qui ne peut pas être guéri, être traité.? Je m'arrête là dans mon élan, attendant de voir quelle sera sa réponse.
⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝




PIVETTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Sujet: Re: Save me, I'm loosing my mindVen 3 Déc - 3:21
SAVE ME, I'M LOOSING MY MIND
Feat. ROBY-ANIM WESTON & ANDY NIGHTINGALE


⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝

Bonne chance, ce n'est pas de la chance dont je vais avoir besoin avec lui, plutôt de l'endurance et une bonne dose de self contrôle et de patience. Mais j'ai décidé d'être là pour lui alors je serai là, peut importe ce que ça implique. Je crois que c'est la première fois depuis un peu plus de deux ans que je me suis installée à New York que je suis contente de ne plus être sur les routes. Qui est-ce qu'il aurait appelé aujourd'hui si j'avais été à l'autre bout du pays ? Est-ce qu'il aurait appelé quelqu'un ? Est-ce qu'en ce moment au lieur d'être assis dans son lit il serait en train de traumatiser les passants avec le crâne fracassé sur le trottoir ? Non je ne veux pas penser à ce qui aurait pu mal se passer, je suis contente d'être là, et si je le suis c'est que je devais être là aujourd'hui. C'est mon grand-père qui m'a répété depuis que je suis gamine que si quelque chose arrive, c'est que c'était écrit !

Assise à ses côtés je l'écoute me dire à sa manière que c'est peine perdue vu tout ce qu'il a comme suivi depuis de nombreuses années déjà. Moi tout ce que je me dis c'est que s'il en est là aujourd'hui c'est que peut-être que les approches n'étaient pas forcément celles qui lui fallait, enfin peut-être avant mais aujourd'hui, est-ce que tout ça suffit ? Est-ce que c'est encore d'actualité ou est-ce qu'il se contente de suivre des traitements qui ont été établis il y a des années. Je n'en sais rien, je ne suis pas psy ni médecin, je suis juste son amie qui s'inquiète pour lui et qui a envie qu'il puisse essayer de remonter la pente. Quand il me questionne, me demandant si je sais quel est le principal souci, celui qui ne peut pas être traité, il pique ma curiosité. Je sais que beaucoup de choses peuvent être faites mais je veux savoir ce qu'il pense, je me contente de lui répondre en reposant ma tête sur son épaule. "Je sais bien que t'es un cas désespéré, mais toi tu oublies que moi j'aime les causes qu'on croit perdues d'avance … dis moi ce que t'as en tête."

⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝

PIVETTE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Sujet: Re: Save me, I'm loosing my mindLun 6 Déc - 1:09
Save me, I'm loosing my mind
Feat. Andy & Anim


⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝
Parfois, je me demande comment aurait été la vie si les choses avaient été différentes. Où serais-je rendu ? Comment aurait été la vie avec plus de bonheur et moins de mauvais vécus ? J’en serais sûrement pas rendu où je suis en ce moment… J’aimerais bien savoir comment peut être une vie pleine de bonheur et très bien de mal. Mais ça, c’est trop demandé. De toute façon, ce qui est fait, est fait et il n’y a pas de retour en arrière, malheureusement. Non, à la place, il faut apprendre à vivre avec le vécu qu’on a et assumer la vie telle qu’elle est. Je me demande des fois si on a un minimum de contrôle sur ce qui se passe dans notre vie en fait, parce que bien franchement, j’ai plutôt l’impression d’écoper plutôt que de décider de ce que je fais. Ou presque, parce que je sais qu’il y a des choses que je fais qui sont de mon plein gré. Comme en ce moment, quand je décide de boire à nouveau, sans réelle retenue. Clairement, je vais le regretter demain. Peut-être même plus tôt considérant que c’est la première chose que j’ingère depuis mon réveil. Et maintenant que j’y pense, je n’ai pas pris ma médication non plus… Oups. Oh well, advienne que pourra quoi, c’est pas ça qui va me tenir loin de la bouteille de toute façon.

Lorsque je parle de l’étendu de mon cas, à quel point c’est désespéré, elle me dit bien le savoir ça. Sérieusement, je me demande d’où elle sort sa motivation elle. Aimer les causes dites perdues d’avance. Elle devrait m’en donner un peu de cette motivation. Je lui demande ensuite si elle sait quel est mon principal problème, elle me répond simplement de lui dire ce que j’ai en tête. Bon, je vais bien me retenir un peu parce que si je commence sur ce que j’ai en tête, on est loin d’en avoir fini. Je la regarde un moment du coin de l’oeil puis soupir silencieusement. Depuis que j’ai commencé ma carrière à la LNH, soit depuis… Ouf, déjà 13 ans.. J’ai cumulé cinq commotions cérébrales. Et là, je compte même pas celles que j’ai pu faire avant ça. Que je le veuille ou non, ça a un impact important sur mon humeur, ma façon d’être et je réalise même que ça commence à avoir un impact sur ma mémoire.. Et ça, malheureusement, il n’y a rien que je puisse y faire. Le mal est fait et ne peut être réparé. Je prend possession de sa main, jouant distraitement avec ses doigts alors que j’appuie la tête sur le lit en regardant le plafond. Avant, je n’étais pas aussi agressif et impulsif.. J’avais un très bon contrôle sur mes réactions et je préférais régler les choses calmement plutôt que d’en faire tout un plat.. J’avais pas autant besoin de me forcer et prétendre être un être si jovial. Bon okay, j’étais pas le plus heureux des hommes, mais j’étais pas aussi… Nihiliste.. Bien franchement, j’avoue que y’a ça qui me fait peur à l’idée de retourner sur la glace. Les risques d’une autre commotion, une qui pourrait être fatale. Mais en même temps, je ne me vois pas lâcher le hockey, c’est trop important pour moi pour que je puisse ne serait-ce qu’envisager de prendre ma retraite tout de suite..
⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝




PIVETTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Sujet: Re: Save me, I'm loosing my mindSam 11 Déc - 19:10
SAVE ME, I'M LOOSING MY MIND
Feat. ROBY-ANIM WESTON & ANDY NIGHTINGALE


⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝

Ne sachant pas trop ce qu'il va m'apprendre je m'attends à tout avec lui, aussi je l'encourage à me parler et calée contre lui je l'écoute s'ouvrir et se confier, chose qu'il ne fait que rarement. Enfin qu'il ne faisait que rarement avant, on avait beau parler de tout et de rien ensemble cela ne fait que depuis qu'il s'est installé à New York que j'ai l'impression qu'on parle sans barrière entre nous, je ne sais pas si c'est le fait d'être malade qui lui fait baisser un peu ses défenses ou alors parce qu'aujourd'hui j'ai la chance de faire partie des gens en qui il a suffisamment confiance pour se confier. Je penche plutôt pour la seconde solution, même s'il m'a expliqué que la confiance et lui ça fait deux, je sais que je ferai tout pour lui prouver qu'envers et contre tout je ne le lâcherai pas.

Je reste silencieuse et l'écoute avec attention, je savais que son sport n'était pas de tous repos mais c'est vrai que je ne pensais pas qu'il avait subit autant de dommages. Bien sûr que des chocs de ce types laissent des séquelles c'est indéniable et c'est plus fort que moi, lorsqu'il s'arrête dans son récit je ne peux m'empêcher de dire des conneries comme toujours, c'est ma manière d'essayer de dédramatiser les choses et puis c'est tout simplement moi. "Mmmmmm ça explique bien des choses à ton sujet … je savais que tu pouvais pas être aussi chiant de naissance !" Je relève la tête de son épaule et lui dépose un baiser sur la joue comme pour m'excuser de ce que je viens de dire. Je repose ensuite ma tête sur son épaule alors que je le vois relever son regard pour fixer le plafond alors que je sens sa main attraper la mienne et tortiller mes doigts alors qu'il continue à me parler. Savoir qu'il a peur pour la suite de sa carrière c'est légitime, c'est sa vie, il est fait pour ça alors s'il devait faire une croix dessus pour de bon c'est certain que ce ne serait pas facile à gérer. "T'as tellement de choses à gérer en même temps … peut-être qu'il faut essayer de les prendre les unes après les autres et ne pas trop penser à tout à la fois. On sait que pour le moment c'est ta santé qui est prioritaire, c'est certain que dans ton état ils vont pas te laisser revenir sur la glace. Mais même si c'est facile à dire il faut que tu essaies de ne pas anticiper ce qui peut ou ne peut pas se passer. Il faut que tu arrives à battre ce foutu crabe, que tu continues à reprendre des forces et que tu leur montre que t'es loin d'être fini ! Et si t'as besoin de quelqu'un pour t'empêcher de baisser les bras, tu sais que je suis jamais loin."

Il va vraiment falloir que je m'intéresse d'avantage à son sport parce que là pour le moment je ne saurais même pas quoi lui proposer ou savoir exactement ce qui est faisable ou non pour lui plus tard. Après tout dans bien des sports, une fois qu'ils ont fini leur carrière en tant que joueur beaucoup de sportifs passe entraineur, peut-être qu'un jour ça pourrait être une idée pour lui. Mais je refuse d'en parler parce que je sais ce que son entraineur lui a fait vivre et je n'ai pas envie de remuer le couteau dans la plaie. Après tout peut-être que je pourrais évoquer ces histoires de hockey et de carrière avec Nate, il est sans doute le mieux placé pour m'aider à ce niveau-là.

⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝

PIVETTE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Sujet: Re: Save me, I'm loosing my mindDim 12 Déc - 21:11
Save me, I'm loosing my mind
Feat. Andy & Anim


⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝
L’avantage avec l’alcool, pour ainsi dire, c’est que je ne me retiens pas de dire ce que j’ai à dire ou ce qui me passe par la tête sans douter de si je devrais ou pas. Cette fois, je partage mes craintes en lien avec mes commotions cérébrales. Je roule les yeux avec une touche de susceptibilité quand elle me dit que je pouvais pas être si chiant de naissance. Je sais qu’elle ne dit pas ça méchamment, mais ça me fait chier comme réplique. Bon après, je sais que je suis vraiment chiant comme personne. Je plisse les yeux quand elle embrasse ma joue, non je ne te pardonnerai pas si facilement. Je détourne ensuite le regard vers le plafond avant de reprendre mon histoire. Je ne pourrais pas imaginer ma vie sans le hockey. Déjà que je crains le moment où je devrai prendre ma retraite, si faut que ça s’arrête plus tôt… Je sais même pas si je vais m’en sortir. Je pousse un très long soupir. Je sais bien.. Mais c’est bien plus facile à dire qu’à faire. Et honnêtement, j’en ai marre.. J’en peux plus de vivre comme ça, de même pas avoir la force de passer au travers d’une simple journée, de toujours avoir besoin de quelqu’un pour faire mes choses. 

Je ramène la bouteille à ma bouche et m’envoie au moins le quart de ce que contient la bouteille à ce moment. C’est pas baisser les bras, c’est juste d’accepter qu’il n’y a plus rien à faire et que ce ne sera qu’une libération de fermer les yeux à tout jamais. T’as pas idée d’à quel point ça me ferait tellement de bien de mourir en ce moment ! Sérieux, c’est tout ce dont j’ai envie. Sur ces paroles, je la repousse un peu pour pouvoir me lever. Je ne mentirai pas, avec l’alcool qui tape sur mon estomac vide, l’équilibre est encore plus dur de tenir debout. Je m’appuis alors sur le mur pour tenir debout et je sors de la chambre, toujours armé de ma bouteille. Je me traine, lentement, mais sûrement, jusqu’à la cuisine. Je m’appuie sur le comptoir un moment, zieutant les couteaux, parce qu’ils sont beaux et donnent envie. J’en sors un, passant mon doigt dessus pour tester s’il est bien aiguisé et, de par la coupure quasi immédiate qui en résulte, je peux dire que c’est le cas. C’est fou comment il y a plein de façon de blesser une personne dans une demeure. C’est très intéressant et ça donne envie de tout tester. J’appuie un peu plus le doigt sur la lame, ayant un petit sourire en coin en sentant la légère douleur naitre et je regarde avec satisfaction le sang qui s’échappe de l’ouverture.
⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝




PIVETTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Sujet: Re: Save me, I'm loosing my mindDim 12 Déc - 23:57
SAVE ME, I'M LOOSING MY MIND
Feat. ROBY-ANIM WESTON & ANDY NIGHTINGALE


⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝

Plus facile à dire qu'à faire, je sais bien mais je ne sais pas comment essayer de lui faire comprendre que ça vaut le coup de s'accrocher toute de même. Si je n'étais pas aussi tenace et bornée, je pense que j'aurais baissé les bras il y a longtemps déjà, je n'aurais pas été là pour lui aujourd'hui et il serait sans doute à l'état de crêpe sur le trottoir d'en pas en ce moment. Rien que cette pensée me retourne l'estomac je sais que désormais puisque je l'ai empêché de faire ça maintenant je ne fermerai pas les yeux, je ne peux tout simplement pas me résoudre à le laisser se foutre en l'air, parce qu'au fond de moi je suis certaine qu'il va s'en sortir, qu'il va vaincre ce putain de cancer et que ce jour là il sera ravi de pas s'être fait sauter le crâne. Je reste là sans rien dire lorsqu'il avale de nouvelles grandes rasades d'alcool, alors qu'au fond de moi j'ai envie de la lui retirer et de ne pas le laisser boire, pourtant je ne fais rien et je me contente de le regarder se redresser après l'avoir entendu dire que ce serait plus simple de mourir que c'est tout ce qu'il souhaite. En l'entendant dire ça j'ai envie de hurler mais mon cri reste au fond de ma gorge comme s'il attendait parce que ce n'est pas encore le bon moment pour sortir. Je reste silencieuse alors qu'il se lève péniblement et s'agrippant au mur il tente de sortir de la chambre. Je ne peux pas m'empêcher de sentir des larmes rouler sur mes joues et je les chasse rapidement, comment on est sensé réagir quand l'une des personnes à qui on tient le plus vous dit qu'il ne rêve que d'une chose mais que cette chose est totalement inacceptable.

Après quelques courtes minutes je me lève à mon tour pour aller voir ce qu'il fait, vu qu'il a déjà tenté deux fois aujourd'hui de se donner la mort je sens que ce n'est pas fini, surtout après qu'il ait véritablement verbalisé son envie. En arrivant dans la cuisine je me fige en le voyant un couteau dans une main et quelques gouttes de sang qui perlent déjà sur l'un de ses doigts. Je pourrais fondre sur lui et tenter de lui enlever le couteau des mains mais vu comment ça m'a réussi plus tôt avec la lame de rasoir si je peux éviter de me prendre un coup il faut que je trouve autre chose. Je sens la colère monter en moi et en un coup d'œil mon objectif est fixé. Avançant d'un pas décidé je le rejoins et d'un geste rageur j'attrape une photo qui décore le frigo et la pose à plat sur le plan de travail sous ses yeux en frappant à m'en faire mal mais rien à faire. "Si tu veux pas te battre pour toi, fais le pour eux ! Regarde-les ! REGARDE-LES ! Ils ont rien demandé eux non plus !" Les chiens sont lâchés, je sais que ce que je peux lui dire le blessera surement mais j'en ai marre de garder des évidences pour moi alors qu'il assume, qu'il voit les visages souriants de ses gamins sur cette photo et qu'il décide de les abandonner de son plein gré ! Je ne lui laisse pas le temps de dire quoi que ce soit et je ne m'arrête plus. "Regarde-la ! Elle a déjà été abandonnée une fois, tu veux vraiment lui faire revivre ça une deuxième fois ? Tu veux vraiment qu'on doive expliquer à ta fille que son père a préféré baisser les bras et se foutre en l'air plutôt que de se battre pour passer le plus de temps possible avec elle ? avec son frère ? On aura beau lui expliquer qu'elle n'y est pour rien, on aura beau lui dire que tu l'aimais, comment on peut être sûr qu'elle sera pas malheureuse toute sa vie et qu'un jour elle aussi elle voudra se foutre en l'air, et ce jour-là tu seras pas là pour la sauver ? Tu sais ce que c'est que de perdre son père et pourtant tu veux lui infliger ça ??"

Je me recule, comme épuisée d'avoir déballé tout ce que j'avais sur le cœur, je veux qu'il réagisse, j'aimerai tellement qu'il prenne conscience que son geste n'impacte pas que lui, je sais que c'est égoïste de ma part, je sais que ce n'est sans doute pas la bonne méthode mais avec quelqu'un d'aussi borné qu'Anim je ne sais plus quoi tenter pour le faire réagir d'une manière ou d'une autre. Bien sûr que c'est risqué, qu'il peut faire une bêtise mais à situation désespéré, mesure désespérée non ?

⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝

PIVETTE

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Sujet: Re: Save me, I'm loosing my mindLun 13 Déc - 0:28
Save me, I'm loosing my mind
Feat. Andy & Anim


⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝
Je profite d’un moment de paix pendant qu’elle n’est pas avec moi dans la cuisine. La vue du sang, je n’ai jamais compris pourquoi, a toujours été intéressante et attirante. C’était agréable, jusqu’à e qu’Andy se pointe le bout du nez. Je sais que c’est pour ça que je lui ai écrit, qu’au fond, je veux vraiment de son aide, mais en ce moment, je la veux juste loin de moi.. Après, je ne suis plus vraiment en totale présence. Je ne me sens pas moi-même.. Je n’ai même pas l’impression d’avoir le contrôle de mes actions, bien au contraire même. Je baisse les yeux vers la photo qu’elle a si violemment posé sur le plan de travail. Je pousse un soupir à ce qu’elle me dit, de me battre pour eux. Je sais que c’est sensé me pousser, me donner une volonté de vivre, mais à ce moment précis, ça me fruste simplement. Je n’ai même pas le temps de dire quoi que ce soit qu’elle enchaine déjà. Aussitôt qu’elle reprend la parole, j’affiche un air fermé, non réceptif. Il semblerait que je sois bien convaincu à ne pas me laisser atteindre par ses paroles. Et pourtant. Plus je l’écoute et plus la colère semble vouloir s’emparer de moi. Je ressers la poigne sur le manche du couteau que je fini par pointer vers elle, oui comme si je la menaçais avec ce dernier. Malgré que ce soit la colère qui est au front, les larmes sont au rendez-vous. Nah mais t’en as du culot de venir me balancer la mort de mon père comme ça !! Si tu crois que tu vas réussir à m’atteindre par la culpabilité, tu te fous un doigt dans l’oeil et bien profond en plus ! T’as déjà oublié ce que j’t’ai dit plus tôt ? Un coup mort, des regrets il n’y en a plus. Alors arrêtes d’agir en putain d’égoïste et fout le camp de chez moi. J’ai pas besoin de toi et tes conneries ici.! J’vais être beaucoup mieux sans une connasse comme toi de toute façon. Je fini par planter le couteau sur le plan de travail, dans la photo. C’est les visage de Mikkie qu’il traverse d’ailleurs. Je vais fort probablement le regretter plus tard, mais pour le moment ça m’est égale. Je lui tourne le dos, faisant maintenant face au mur sur lequel je balance la bouteille de Vodka. La pauvre, quel gaspillage… Mais quand la frustration est mélangé à l’alcool, les décision sont pas nécessairement les meilleures..
⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝ ⸝




PIVETTE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Save me, I'm loosing my mind
Revenir en haut Aller en bas
 

Save me, I'm loosing my mind

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I've got 99 problems :: neighborhoods :: queens-