La nouvelle version a été installée cute ! Pour découvrir les nouveautés c'est par ici & pour commenter c'est ici
Découvrez les badges, de quoi rendre votre profil encore plus personnalisé love ça se passe par ici !
Vous êtes un peu paumés ? hidebox Rendez vous sur : www.keskispass.com
S'intégrer sur un gros forum, le mode d'emploi excited A découvrir par iciii avec toutes les initiatives mises en place !
-37%
Le deal à ne pas rater :
Ecran PC Gamer Incurvé – ACER – Nitro 23,6″ FHD 165 Hz 1ms
179.99 € 286.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -56%
GIGABYTE – Disque SSD Interne – 256Go ...
Voir le deal
24.99 €

Partagez
 

 First Christmas, you gave me your love [one-shot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lenny Cooper
To do list rp :
A répondre:

En cours:

www - Jessica Doyle
www - Madison Plympton
www - Roman Plympton
www - Isobel Allen
www - Vera Gardner

Summary :
Né au sein d'une famille abusive, Lenny s'est basiquement élevé seul, ses livres et la télévision lui tenant compagnie. Recueilli par un membre éloigné de sa famille durant son adolescence, il obtient un diagnostic d'autisme et commence progressivement à s'ouvrir aux autres et à trouver sa place en ce monde.

Ayant quelques difficultés pour nouer des relations, Lenny sort très (trop) souvent de sa zone de confort dans l'espoir de s'extirper de sa solitude. Ses histoires d'amour se sont toutes mal finies, Lenny reproduisant malgré lui le schéma abusif qu'il a connu toute sa vie et se retrouvant généralement maltraité par le ou la partenaire avec lequel ou laquelle il s'est lié.

On le trouve généralement un livre à la main et il est toujours ravi de pouvoir parler de littérature, quitte à en faire un peu trop.
Date d'inscription :
11/11/2019
Messages :
376
Pseudo :
Peluche
Player's pronoun :
Elle
Rythme de rp :
Ca dépend, je peux poster jusqu'à cinq rps par jour ou un rp par semaine, selon l'humeur.
Multinicks :
Prénom Nom / Prénom Nom / Prénom Nom /
Avatar :
Bill Hader (Peluche)
First Christmas, you gave me your love [one-shot] Tumblr_pwz2v4sNsl1wcrw7bo5_r1_250
Age :
42 ans
Nationality :
Américain
Religion :
Agnostique
Status :
Célibataire
Orientation :
Pansexuel
Work :
Bibliothécaire au lycée de Staten Island
Home adress :
Appartement dans le Queens
Communities :
Club de lecture
Lycée de Staten Island
The Oak Appartment Complex
Trigger :
Pas de trigger en particulier
Warning :
Capacitisme - Maltraitance physique et psychologique - Auto mutilation et auto destruction
First Christmas, you gave me your love [one-shot] 26First Christmas, you gave me your love [one-shot] 2First Christmas, you gave me your love [one-shot] 15bFirst Christmas, you gave me your love [one-shot] 106First Christmas, you gave me your love [one-shot] 59First Christmas, you gave me your love [one-shot] 31First Christmas, you gave me your love [one-shot] 49First Christmas, you gave me your love [one-shot] 58First Christmas, you gave me your love [one-shot] 62First Christmas, you gave me your love [one-shot] 64First Christmas, you gave me your love [one-shot] 75First Christmas, you gave me your love [one-shot] 6bFirst Christmas, you gave me your love [one-shot] 7First Christmas, you gave me your love [one-shot] 55First Christmas, you gave me your love [one-shot] 73First Christmas, you gave me your love [one-shot] 139
To do list rp : A répondre:

En cours:

www - Jessica Doyle
www - Madison Plympton
www - Roman Plympton
www - Isobel Allen
www - Vera Gardner

Summary : Né au sein d'une famille abusive, Lenny s'est basiquement élevé seul, ses livres et la télévision lui tenant compagnie. Recueilli par un membre éloigné de sa famille durant son adolescence, il obtient un diagnostic d'autisme et commence progressivement à s'ouvrir aux autres et à trouver sa place en ce monde.

Ayant quelques difficultés pour nouer des relations, Lenny sort très (trop) souvent de sa zone de confort dans l'espoir de s'extirper de sa solitude. Ses histoires d'amour se sont toutes mal finies, Lenny reproduisant malgré lui le schéma abusif qu'il a connu toute sa vie et se retrouvant généralement maltraité par le ou la partenaire avec lequel ou laquelle il s'est lié.

On le trouve généralement un livre à la main et il est toujours ravi de pouvoir parler de littérature, quitte à en faire un peu trop.
Date d'inscription : 11/11/2019
Messages : 376
Pseudo : Peluche
Player's pronoun : Elle
Rythme de rp : Ca dépend, je peux poster jusqu'à cinq rps par jour ou un rp par semaine, selon l'humeur.
Multinicks : Prénom Nom / Prénom Nom / Prénom Nom /
Avatar : Bill Hader (Peluche)
First Christmas, you gave me your love [one-shot] Tumblr_pwz2v4sNsl1wcrw7bo5_r1_250
Age : 42 ans
Nationality : Américain
Religion : Agnostique
Status : Célibataire
Orientation : Pansexuel
Work : Bibliothécaire au lycée de Staten Island
Home adress : Appartement dans le Queens
Communities : Club de lecture
Lycée de Staten Island
The Oak Appartment Complex
Trigger : Pas de trigger en particulier
Warning : Capacitisme - Maltraitance physique et psychologique - Auto mutilation et auto destruction
First Christmas, you gave me your love [one-shot] 26First Christmas, you gave me your love [one-shot] 2First Christmas, you gave me your love [one-shot] 15bFirst Christmas, you gave me your love [one-shot] 106First Christmas, you gave me your love [one-shot] 59First Christmas, you gave me your love [one-shot] 31First Christmas, you gave me your love [one-shot] 49First Christmas, you gave me your love [one-shot] 58First Christmas, you gave me your love [one-shot] 62First Christmas, you gave me your love [one-shot] 64First Christmas, you gave me your love [one-shot] 75First Christmas, you gave me your love [one-shot] 6bFirst Christmas, you gave me your love [one-shot] 7First Christmas, you gave me your love [one-shot] 55First Christmas, you gave me your love [one-shot] 73First Christmas, you gave me your love [one-shot] 139

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:
http://99problems.forumactif.com/t1116-too-alien-for-earth-too-human-for-outer-space-terminee http://99problems.forumactif.com/t2111-ask-lenny-cooper
Sujet: First Christmas, you gave me your love [one-shot]Ven 3 Déc - 23:01


TW:
 

24 décembre 1994

Pour Lenny Cooper, la magie de Noël n'avait jamais existé que dans les films et les livres. Au sein du foyer Cooper, Noël était un jour comme un autre, où, peut-être, Mrs. Cooper sortait une bouteille d'alcool un peu plus chère que d'habitude, et Mr. Cooper laissait Lenny dans son coin avec ses livres, ce qui était probablement le plus beau cadeau qu'il pouvait lui offrir.

Lenny n'avait jamais connu les festivités ou les présents par dizaines sous le sapin. Le conifère n'avait d'ailleurs pas fait son entrée dans le salon des Cooper, pas une seule fois. A quoi bon ? Pourtant, aujourd'hui, un sapin se tenait dans le salon de son nouveau domicile. L'appartement des Plympton, celui de son oncle et de ses cousins, sa famille d'adoption.

Cela faisait quelques mois depuis que Lenny avait été recueilli par son tuteur, sa mère dans le coma, son père en prison, et le jeune adolescent avait à peine articulé quelques paroles depuis, son monde sens dessus dessous, pris au piège d'un traumatisme sur lequel il ne parvenait pas à mettre les mots, composant avec un handicap qu'ils n'avaient pas encore identifié.

Et, aujourd'hui, il célébrait son premier Noël en famille. Un vrai Noël, qui resterait gravé dans sa mémoire des années durant. Pas dans celle de son jeune cousin, encore un bébé à cette époque, et petite Maddie, âgée d'à peine 4 ans, n'en conserverait probablement qu'un vague souvenir, mais Lenny n'en oublierait jamais le moindre détail.

L'adolescent ne savait que faire de lui-même, dans cet appartement respirant la chaleur humaine, la bonne odeur de nourriture festive et le sapin issu d'une forêt lointaine. Dans les livres qu'il aimait tant, chacun semblait avoir son rôle à accomplir pour faire de Noël et de la veille de ce beau jour un moment unique et précieux en famille. Mais Lenny ne connaissait rien de tout cela.

Son tuteur avait cherché à attirer son attention, mais l'adolescent restait focalisé sur le sapin et ses décorations lumineuses, se balançant doucement sur ses pieds d'avant en arrière, ses doigts glissés entre ses lèvres pour éviter de se laisser aller à toucher les guirlandes. Il n'avait probablement pas le droit de le faire. Et Lenny ne voulait pas être puni, comme le punissait son père lorsqu'il agissait mal ou lorsqu'il était simplement lui-même.

"Lenny ?"

Lenny ne l'entendait pas, cette voix douce qui cherchait à attirer son attention. Ou, plutôt, il s'affairait à ne pas l'entendre, se concentrant sur ce sapin, anomalie brillante, déconcertante et fascinante. Un sapin sous lequel se trouvait des cadeaux, probablement pour ses petits cousins.

Madison et Roman faisaient partie d'une famille et pouvaient prétendre à toutes les traditions liées aux fêtes de Noël. Ils avaient le droit aux cadeaux, au bon repas, au sapin, et à toutes ces choses qui ne faisaient pas partie du monde de Lenny. Lenny n'avait pas de famille. Lenny n'avait plus de famille.

Il songea à sa mère, allongée dans son lit d'hôpital, éternellement endormie, sans personne pour lui tenir compagnie, et ses dents se plantèrent dans ses doigts qu'il suçotait jusque là, un gémissement s'extirpant de ses lèvres. Son tuteur eut tôt fait d'intervenir, extirpant délicatement les doigts maltraités de la bouche de Lenny, avant de l'envelopper rapidement dans un plaid et de le serrer fort, fort dans ses bras, soufflant de cette voix douce à ses oreilles :

"Tout va bien. Respire, doucement. Inspire. Expire. Doucement."

Lenny n'aimait pas qu'on le touche. Son tuteur l'avait vite compris, mais il avait aussi constaté que le jeune homme s'accommodait tout particulièrement de certains contacts physiques, qui le calmaient dans ses moments d'agitation. Une étreinte forte, si forte qu'elle devait probablement lui faire un peu mal, et une barrière cotonneuse entre eux, pour préserver la peau délicate de Lenny de tout toucher malencontreux...

Lenny s'était glissé au sol, et son tuteur l'avait suivi, lui murmurant de douces paroles. Avec l'instinct d'une petite sœur qui s'ignorait, Madison s'approcha, enveloppant à son tour Lenny dans une étreinte. Pas assez forte au goût de l'adolescent, mais il resta aussi immobile que possible, bien plus conscient qu'on ne le lui accordait du monde qui l'entourait et des précautions à prendre autour d'une petite fille comme Maddie.

Ce ne fut que lorsqu'elle se détacha de lui, distraite par les cadeaux qui l'attendaient, que Lenny se permit un mouvement presque spasmodique, avant de frotter frénétiquement son pantalon de ses mains frémissantes, d'un geste qu'il ne pouvait pas tout à fait contrôler. Il avait à peine réalisé que son oncle s'était détaché de lui lorsque, soudainement, un nœud brillant, entourant un paquet coloré, se présenta devant son champ de vision.

"Joyeux Noël, Lenny."

Lenny cessa de maltraiter la paume de ses mains sur son jean, refermant ses doigts sur le plaid qui l'entourait toujours, avec l'incertitude d'un enfant qui ne savait que faire de la gentillesse qu'on lui offrait. Il resta bouche bée, le regard fixé sur le paquet cadeau et ce petit nœud si brillant, comme s'il n'avait pas le droit d'y toucher, comme s'il en était indigne.

Lenny Cooper ne recevait pas de cadeaux. Les cadeaux étaient pour les enfants normaux, dans les familles normales et heureuses qui se ressemblaient toutes, et cela ne faisait pas partie de la vie de Lenny. Il n'y avait pas d'argent pour acheter des cadeaux, chez les Cooper. Et Lenny ne les méritait pas, de toute manière.

L'adolescent avait sursauté quand son tuteur avait déposé le cadeau sur ses genoux recroquevillés, l'objet glissant de son piédestal et se heurtant au torse de Lenny. Pourtant, il n'osait toujours pas y toucher, ses traits laissant deviner une appréhension palpable, alors que son oncle insistait, sourire doux et patient aux lèvres :

"C'est un cadeau pour toi, Lenny. De ma part. Tu peux l'ouvrir."

Il avait fallu que Lenny voit l'étiquette sur laquelle était soigneusement écrite son prénom pour que la vérité prenne enfin tout son sens. Pour qu'il accepte l'inacceptable : un cadeau, pour lui. Ses doigts se refermèrent avec hésitation sur le paquet, mais sitôt le froissement de l'emballage entendu, Lenny ouvrit le cadeau avec empressement, remplissant ses oreilles d'un bruit aussi dérangeant que fascinant, laissant échapper sans le réaliser un frêle gémissement du bout des lèvres.

Un livre se dévoila à ses yeux avides, un exemplaire relié du "Hobbit" de J.R.R Tolkien. Instinctivement, Lenny serra l'objet contre son coeur, avec toute la force qu'il pouvait manifester. Un cadeau... Un livre, pour lui, rien que pour lui. Des pages à dévorer, un monde à découvrir, une échappatoire temporaire à une réalité qu'il avait encore bien du mal à affronter, cet ouvrage était tout cela à la fois pour l'adolescent, qui ne savait que faire de toutes les émotions qui l'assaillaient.

A cet instant-là, Lenny n'avait pas les mots pour dire "Merci." mais il n'en eut pas besoin. Ses bras serrés autour du livre comme un câlin à une peluche qu'il ne voudrait jamais quitter, Lenny frémissait, trépignait, et sa gorge serrée laissait échapper des exclamations inarticulées, une joie qu'il exprimait de la manière la plus naturelle qui lui soit.

De ce Noël, Lenny n'avait rien oublié. Il y en aurait bien d'autres après celui-là, en compagnie de la famille qui était désormais sienne, mais ce Noël, c'était le premier. Le premier où Lenny avait réalisé qu'il avait le droit d'être heureux. D'être aimé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

First Christmas, you gave me your love [one-shot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 123456789... Déclaration !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I've got 99 problems :: ailleursland - dancing through life :: the past should stay in the past-