Le Deal du moment : -40%
-40% Nike Waffle One – Chaussure pour Homme
Voir le deal
65.97 €


bad liar (ana maría)

2 participants
Gabriel Cervantes
Gabriel Cervantes
To do list rp :
saoirse - www
clare - www
aickel - www
ana maría - www
rp cluedo - www
feyre - www
Summary :
Né à Nashville, Tennessee. Cadet d'une famille de cinq enfants, il est issu de l'avant-dernière grossesse de sa mère, qui de surcroît était gémellaire : il a ainsi une sœur jumelle prénommée Ana María, prunelle de ses yeux. Les finances de sa famille auront composées une principale préoccupation, jusqu'à ce que sa mère remporte le Powerball en 2007. A 14 ans, il déménage avec sa famille à New York, ville qu'il n'a guère quittée depuis.
Gabriel est un garçon au tempérament bienveillant et posé. Il est celui vers lequel on se tourne facilement lorsqu'on a un problème, l'ami qui vous offre une oreille attentive, le sensible qui ressent de plein fouet votre peine et fera tout pour l'amoindrir, comme celui qui est férocement heurté à la moindre parole épineuse à son égard. Sa timidité et son cruel manque de confiance en lui constituent un frein conséquent dans son évolution et épanouissement car il remet sans cesse en question ses décisions et aspirations. Fortement influençable, il ressent plus de sérénité à obéir aux règles qu'à suivre ce que son cœur lui dicte, ce qui ultimement, le positionne dans des situations peu enthousiasmantes.
Passionné de dessin, création et mode depuis tout petit, il a toutefois rapidement compris que ce qu'on attendait de lui était de ressembler davantage à ses frères et s'adonner à des centres d'intérêts notamment sportifs et endosser un rôle de dur à cuir. Il a dissimulé auprès de ses proches et amis ses multiples carnets de mode où il créait des tenues et s'autorisait à faire ce qu'il aimait au fond de son jardin secret, au sein duquel seule sa sœur était admise.
Quelques années après son déménagement à New York, au terme de son adolescence, il découvre le monde du Drag qui est une salutaire révélation pour lui. Le sentiment de ne pas avoir de place dans le monde est moins lourd à porter maintenant qu'il a enfin découvert une forme d'art qui correspond entièrement à ses envies et ses plaisirs, telle une réponse à ses plus intimes questions. Oser passer le pas de s'investir dans le Drag aura été sa plus grande fierté et sa plus grande source de bonheur, bien qu'aujourd'hui, il veille à avoir deux vies bien différentes : celle du Gabriel, l'ingénieur biomédical réservé et fiable, et celle de Bea, Drag éhontément sentimentale et pétillante. Bea est le diminutif de Beatitud, représentant à l'espagnol tout le soulagement, le bonheur et l'exutoire qu'il ressent quand il est sur scène, en show, en Drag. Il rêve de gagner sa vie du Drag et fait partie de shows depuis plusieurs années maintenant.
Gabriel c'est la lutte perpétuelle pour trouver sa voie et s'accepter tel qu'il est. Son esprit est gangréné de tant de notions de ce qu'il devrait être, de ce qu'on attend de lui, qu'il en est incapable de déterminer totalement sa réelle nature, par esprit de refoulement et par peur d'être rejeté en étant qui il est réellement. Cette situation alimente ses troubles anxiodépressifs.
Date d'inscription :
03/04/2022
Messages :
89
Pseudo :
eli
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
un par semaine, plus souvent le week-end
Multinicks :
aucun
Avatar :
tyler posey (zsiraflany)
bad liar (ana maría) Oe2u
Age :
29 ans (25.05.93)
Nationality :
américaine
Origins :
mexicaines et italiennes
Religion :
élevé dans la religion catholique, il est toutefois athé
Status :
célibataire
Orientation :
il se cherche encore
Work :
ingénieur biomédical
Home adress :
le loft en face de celui de sa sœur Ana María, situé pas loin de la 5th avenue, à manhattan, midtown
Communities :
- the latinx
- the outpost
- lgbt center
Trigger :
cruauté sur les êtres vulnérables
Warning :
anxiété, dépression
To do list rp : saoirse - www
clare - www
aickel - www
ana maría - www
rp cluedo - www
feyre - www
Summary : Né à Nashville, Tennessee. Cadet d'une famille de cinq enfants, il est issu de l'avant-dernière grossesse de sa mère, qui de surcroît était gémellaire : il a ainsi une sœur jumelle prénommée Ana María, prunelle de ses yeux. Les finances de sa famille auront composées une principale préoccupation, jusqu'à ce que sa mère remporte le Powerball en 2007. A 14 ans, il déménage avec sa famille à New York, ville qu'il n'a guère quittée depuis.
Gabriel est un garçon au tempérament bienveillant et posé. Il est celui vers lequel on se tourne facilement lorsqu'on a un problème, l'ami qui vous offre une oreille attentive, le sensible qui ressent de plein fouet votre peine et fera tout pour l'amoindrir, comme celui qui est férocement heurté à la moindre parole épineuse à son égard. Sa timidité et son cruel manque de confiance en lui constituent un frein conséquent dans son évolution et épanouissement car il remet sans cesse en question ses décisions et aspirations. Fortement influençable, il ressent plus de sérénité à obéir aux règles qu'à suivre ce que son cœur lui dicte, ce qui ultimement, le positionne dans des situations peu enthousiasmantes.
Passionné de dessin, création et mode depuis tout petit, il a toutefois rapidement compris que ce qu'on attendait de lui était de ressembler davantage à ses frères et s'adonner à des centres d'intérêts notamment sportifs et endosser un rôle de dur à cuir. Il a dissimulé auprès de ses proches et amis ses multiples carnets de mode où il créait des tenues et s'autorisait à faire ce qu'il aimait au fond de son jardin secret, au sein duquel seule sa sœur était admise.
Quelques années après son déménagement à New York, au terme de son adolescence, il découvre le monde du Drag qui est une salutaire révélation pour lui. Le sentiment de ne pas avoir de place dans le monde est moins lourd à porter maintenant qu'il a enfin découvert une forme d'art qui correspond entièrement à ses envies et ses plaisirs, telle une réponse à ses plus intimes questions. Oser passer le pas de s'investir dans le Drag aura été sa plus grande fierté et sa plus grande source de bonheur, bien qu'aujourd'hui, il veille à avoir deux vies bien différentes : celle du Gabriel, l'ingénieur biomédical réservé et fiable, et celle de Bea, Drag éhontément sentimentale et pétillante. Bea est le diminutif de Beatitud, représentant à l'espagnol tout le soulagement, le bonheur et l'exutoire qu'il ressent quand il est sur scène, en show, en Drag. Il rêve de gagner sa vie du Drag et fait partie de shows depuis plusieurs années maintenant.
Gabriel c'est la lutte perpétuelle pour trouver sa voie et s'accepter tel qu'il est. Son esprit est gangréné de tant de notions de ce qu'il devrait être, de ce qu'on attend de lui, qu'il en est incapable de déterminer totalement sa réelle nature, par esprit de refoulement et par peur d'être rejeté en étant qui il est réellement. Cette situation alimente ses troubles anxiodépressifs.
Date d'inscription : 03/04/2022
Messages : 89
Pseudo : eli
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : un par semaine, plus souvent le week-end
Multinicks : aucun
Avatar : tyler posey (zsiraflany)
bad liar (ana maría) Oe2u
Age : 29 ans (25.05.93)
Nationality : américaine
Origins : mexicaines et italiennes
Religion : élevé dans la religion catholique, il est toutefois athé
Status : célibataire
Orientation : il se cherche encore
Work : ingénieur biomédical
Home adress : le loft en face de celui de sa sœur Ana María, situé pas loin de la 5th avenue, à manhattan, midtown
Communities : - the latinx
- the outpost
- lgbt center

Trigger : cruauté sur les êtres vulnérables
Warning : anxiété, dépression

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:

Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.ivegot99problems.com/t6874-gabriel-condragulationshttps://www.ivegot99problems.com/t6939-instagram-bea_#130397
Mon estomac me paraissait noué de milliers de nœuds. J’en connaissais pertinemment leur nature, je me doutais même du remède pour les faire disparaître, cependant, je demeurais incapable de me résoudre à appliquer ces mesures. Dans quelques heures se tiendrait l’un de nos réguliers repas de famille et quand bien même je portais mes proches chèrement dans mon cœur, j’appréhendais de plus en plus de retrouver mes parents et mes frères. Contrairement à ma jumelle Ana María, les autres Cervantes ignoraient tout de la « double-vie » que je menais dans le plus intransigeant des secrets. Ils étaient ignares de ma passion pour la mode alors que je l'entretenais depuis mon enfance, ils étaient complètement bannis de ma passion du Drag, puisque j’étais intimement convaincu que jamais ils n’accepteraient mes vocations, mes sources de bonheur, mes échappatoires. Néanmoins, à mesure que je m’affichais dans le monde du Drag, que je fréquentais le LGBT center et même The Outpost, au fil de ma poursuite de ce que mon cœur et mes tripes me dictaient, je redoutais briser inconsciemment de plus en plus ce masque que j’arborais vis-à-vis de ces membres de ma famille que je préservais de mes occupations que je qualifiais presque d’interdites.

J’étais terrifié à l’idée que les autres Cervantes découvrent le pot-aux-roses, j’étais nerveux à l’idée qu’ils se doutent de quelque chose. Être en couple avec deux femmes avaient constitué ma croix pour ôter les soupçons sur ma sexualité qui pouvait être autre qu’hétérosexuelle, quand bien même je savais que cette orientation n’était pas mienne. Cependant, même m’afficher comme étant autre qu’hétéro m’était impensable, redoutant la réaction de mes parents face à un tel aveu. Les mensonges, les faux semblants, les barrières dressées autour mon véritable moi étaient épaisses. Mes secrets devenaient de plus en plus lourds à porter et détenaient ce caractère asphyxiant. Cacher qui j’étais et ce que j’aimais accentuaient pernicieusement les idées noires contre lesquelles je militais initialement et me conduisais à me haïr exponentiellement.

Dans un monde idéal, j’aurais aimé me volatiliser pour ne pas assister à ce repas de famille. J’aurais préféré passer ma journée sous les traits de Bea et oublier Gabriel et ses problèmes. Bea n’était pas étreinte de ces peurs, de ces doutes, de ces maux. Elle vivait comme elle le souhaitait, sous la seule condition que cela respectait la liberté d'Autrui. Bea n'éprouvait aucune misère à se regarder dans le miroir, bien au contraire, elle s’aimait et était fière d’elle. Gabriel, quant à lui, ne supportait plus son reflet. Je grimaçais, maussade, et m’enfouissais sous mes couvertures alors que j’entendais la clef tourner dans le verrou de mon loft. Seule ma sœur possédait un double de mon lieu de résidence et il nous était coutumier de petit-déjeuner ensemble. Je n’avais toutefois dans l’immédiat pas spécialement le courage ni l’envie de m’extraire de mon lit.

@Ana María Cervantes bad liar (ana maría) 3771816116
Ana María Cervantes
Ana María Cervantes
To do list rp :
teo www | rico (2) www | gaby www
Summary :
Lorsque l'on grandit dans une famille qui doit se serrer la ceinture pour subvenir au besoin de tout le monde et que d'un coup, on gagne la loterie la plus connue des Etats Unis, on se rend compte que la vie ne tient qu'à un fil. Tout peut arriver, et c'est ce qu'ont vécu Ana María ainsi que ses frères. Après avoir gagné des centaines de milliers de dollars, ils déménagent du fin fond du Tennessee à New York, et embarquent la chance dans leurs valises. Ana a le privilège de pouvoir faire de sa passion son métier, en étudiant la danse à Julliard avant d'intégrer une troupe de comédies musicales de New York. La brune porte de belles choses quand elle sort, mais une fois chez elle, il n'est pas rare de la voir en pyjamas, une bière à la main à crier au carton rouge devant un match de football. Une double face, qu'elle entretien en pratiquant le roller derby avec les Cherry Bombs, alors qu'elle essaye toujours de trouver sa place dans la haute société dans laquelle elle s'est retrouvée propulsée par hasard.
Date d'inscription :
14/07/2021
Messages :
127
Pseudo :
dark unicorn (maureen)
Player's pronoun :
she/elle
Rythme de rp :
une fois par semaine, minimum.
Multinicks :
andrew (iain de caestecker) / benjamin (tom hiddleston) / elior (darren criss) / swann (ross lynch) / daisy (barbie ferreira) / mylo (bryan dechart)
Avatar :
selena beautiful gomez (sicecream) + magma (signature) & valtersen (gif profil)
bad liar (ana maría) 3080287b47727cec520976c158a0f58846858046
Age :
28 ans (25 mai)
Nationality :
américaine.
Origins :
mexicaine et italienne.
Religion :
catholique (croyante, non pratiquante).
Status :
célibataire.
Orientation :
a bi queen.
Work :
danseuse au thatre row
Home adress :
un beau loft pas très loin de la cinquième avenue.
Communities :
theatre row, julliard school, los latinx.
Trigger :
inceste romantisé, exorcismes détaillés.
Warning :
occasionnelle mention de racisme
To do list rp : teo www | rico (2) www | gaby www
Summary : Lorsque l'on grandit dans une famille qui doit se serrer la ceinture pour subvenir au besoin de tout le monde et que d'un coup, on gagne la loterie la plus connue des Etats Unis, on se rend compte que la vie ne tient qu'à un fil. Tout peut arriver, et c'est ce qu'ont vécu Ana María ainsi que ses frères. Après avoir gagné des centaines de milliers de dollars, ils déménagent du fin fond du Tennessee à New York, et embarquent la chance dans leurs valises. Ana a le privilège de pouvoir faire de sa passion son métier, en étudiant la danse à Julliard avant d'intégrer une troupe de comédies musicales de New York. La brune porte de belles choses quand elle sort, mais une fois chez elle, il n'est pas rare de la voir en pyjamas, une bière à la main à crier au carton rouge devant un match de football. Une double face, qu'elle entretien en pratiquant le roller derby avec les Cherry Bombs, alors qu'elle essaye toujours de trouver sa place dans la haute société dans laquelle elle s'est retrouvée propulsée par hasard.
Date d'inscription : 14/07/2021
Messages : 127
Pseudo : dark unicorn (maureen)
Player's pronoun : she/elle
Rythme de rp : une fois par semaine, minimum.
Multinicks : andrew (iain de caestecker) / benjamin (tom hiddleston) / elior (darren criss) / swann (ross lynch) / daisy (barbie ferreira) / mylo (bryan dechart)
Avatar : selena beautiful gomez (sicecream) + magma (signature) & valtersen (gif profil)
bad liar (ana maría) 3080287b47727cec520976c158a0f58846858046
Age : 28 ans (25 mai)
Nationality : américaine.
Origins : mexicaine et italienne.
Religion : catholique (croyante, non pratiquante).
Status : célibataire.
Orientation : a bi queen.
Work : danseuse au thatre row
Home adress : un beau loft pas très loin de la cinquième avenue.
Communities : theatre row, julliard school, los latinx.
Trigger : inceste romantisé, exorcismes détaillés.
Warning : occasionnelle mention de racisme

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:

Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.ivegot99problems.com/t6309-rising-high-ana-mariahttps://www.ivegot99problems.com/t6337-instagram-anatheblairbwitch
Bottines marron à talons enfilées, pantalon crème parfaitement repassé et chemisier boutonné, me voilà parfaitement habillée pour le repas de famille qui se tiendra à midi, encore une bonne occasion de retrouver mes frères. Je sais déjà que je vais devoir soudoyer le plus jeune, qui n'est toujours pas venu assisté à mon spectacle. Le seul membre de la famille qui n'a pas encore prit le temps de venir me voir danser, je ne le félicite pas. Je le charrie, mais même avec son caractère d'idiot je l'aime, mon petit frère. Et il n'aura pas le choix que de venir au prochain spectacle, je vous le dis.
Je suis largement en avance, en réalité, il n'est pas encore neuf heures trente quand je sors de mon appartement. En même temps, je ne compte pas partir chez mes parents tout de suite, il est l'heure d'aller petit déjeuner chez Gabriel. Ca tombe bien, je n'ai que trois pas à faire avant d'arriver chez mon jumeau, rien de plus simple. J'ai un double des clefs, alors quand je vois que la porte n'est pas encore ouverte, je ne me gène pas de rentrer comme si c'était chez moi.

Rideaux encore tirés, lumières éteintes, il est encore dans son lit ? Bizarre. Je me dirige d'un pas dansant vers la chambre de celui-ci, prenant soin d'appuyer sur les interrupteurs des volets électriques pour les ouvrir en passant. Je toque doucement à sa porte avant d'ouvrir. Sans un mot, j'ouvre le volet de sa chambre également, pour laisser le soleil frapper mon frère au visage avant de sauter dans le lit - en faisant bien entendu attention à garder mes talons hors de celui-ci. « Allez, on se lève, marmotte ! » Je m'exclame, avant de déposer un baiser sur sa joue. « Qu'est-ce que tu fais encore dans ton lit ? T'as pas oublié qu'on allait chez Maman et Papa tout à l'heure ? » Je pose mes pieds à terre pour enfin me relever, et croise les bras. « T'exagères, » je soupire d'un air faussement accusateur.
« Dis, » je tourne les talons pour sortir de la pièce, marche vers la cuisine et lui demande en haussant la voix pour qu'il m'entende de là où je suis. « t'as assez faim pour supporter mes pancakes maintenant et le repas que Maman aura préparé pour quinze tout à l'heure j'espère ? » S'il y a bien un truc que notre mère n'avait pas oublié, c'était la cuisine. Même après avoir déménagé à New York, sa cuisine n'a jamais changé. Elle a toujours continué de faire les mêmes plats succulents, la seule différence, c'est que quand elle a commencé à avoir les moyens, elle a s'est mise à en préparer des quantités astronomiques. Et attention, on ne jette rien, tout le monde repart avec sa gamelle à la fin du repas. Et on en a tous pour 3 jours avec nos doggybags fait maison.
[/i]
Gabriel Cervantes
Gabriel Cervantes
To do list rp :
saoirse - www
clare - www
aickel - www
ana maría - www
rp cluedo - www
feyre - www
Summary :
Né à Nashville, Tennessee. Cadet d'une famille de cinq enfants, il est issu de l'avant-dernière grossesse de sa mère, qui de surcroît était gémellaire : il a ainsi une sœur jumelle prénommée Ana María, prunelle de ses yeux. Les finances de sa famille auront composées une principale préoccupation, jusqu'à ce que sa mère remporte le Powerball en 2007. A 14 ans, il déménage avec sa famille à New York, ville qu'il n'a guère quittée depuis.
Gabriel est un garçon au tempérament bienveillant et posé. Il est celui vers lequel on se tourne facilement lorsqu'on a un problème, l'ami qui vous offre une oreille attentive, le sensible qui ressent de plein fouet votre peine et fera tout pour l'amoindrir, comme celui qui est férocement heurté à la moindre parole épineuse à son égard. Sa timidité et son cruel manque de confiance en lui constituent un frein conséquent dans son évolution et épanouissement car il remet sans cesse en question ses décisions et aspirations. Fortement influençable, il ressent plus de sérénité à obéir aux règles qu'à suivre ce que son cœur lui dicte, ce qui ultimement, le positionne dans des situations peu enthousiasmantes.
Passionné de dessin, création et mode depuis tout petit, il a toutefois rapidement compris que ce qu'on attendait de lui était de ressembler davantage à ses frères et s'adonner à des centres d'intérêts notamment sportifs et endosser un rôle de dur à cuir. Il a dissimulé auprès de ses proches et amis ses multiples carnets de mode où il créait des tenues et s'autorisait à faire ce qu'il aimait au fond de son jardin secret, au sein duquel seule sa sœur était admise.
Quelques années après son déménagement à New York, au terme de son adolescence, il découvre le monde du Drag qui est une salutaire révélation pour lui. Le sentiment de ne pas avoir de place dans le monde est moins lourd à porter maintenant qu'il a enfin découvert une forme d'art qui correspond entièrement à ses envies et ses plaisirs, telle une réponse à ses plus intimes questions. Oser passer le pas de s'investir dans le Drag aura été sa plus grande fierté et sa plus grande source de bonheur, bien qu'aujourd'hui, il veille à avoir deux vies bien différentes : celle du Gabriel, l'ingénieur biomédical réservé et fiable, et celle de Bea, Drag éhontément sentimentale et pétillante. Bea est le diminutif de Beatitud, représentant à l'espagnol tout le soulagement, le bonheur et l'exutoire qu'il ressent quand il est sur scène, en show, en Drag. Il rêve de gagner sa vie du Drag et fait partie de shows depuis plusieurs années maintenant.
Gabriel c'est la lutte perpétuelle pour trouver sa voie et s'accepter tel qu'il est. Son esprit est gangréné de tant de notions de ce qu'il devrait être, de ce qu'on attend de lui, qu'il en est incapable de déterminer totalement sa réelle nature, par esprit de refoulement et par peur d'être rejeté en étant qui il est réellement. Cette situation alimente ses troubles anxiodépressifs.
Date d'inscription :
03/04/2022
Messages :
89
Pseudo :
eli
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
un par semaine, plus souvent le week-end
Multinicks :
aucun
Avatar :
tyler posey (zsiraflany)
bad liar (ana maría) Oe2u
Age :
29 ans (25.05.93)
Nationality :
américaine
Origins :
mexicaines et italiennes
Religion :
élevé dans la religion catholique, il est toutefois athé
Status :
célibataire
Orientation :
il se cherche encore
Work :
ingénieur biomédical
Home adress :
le loft en face de celui de sa sœur Ana María, situé pas loin de la 5th avenue, à manhattan, midtown
Communities :
- the latinx
- the outpost
- lgbt center
Trigger :
cruauté sur les êtres vulnérables
Warning :
anxiété, dépression
To do list rp : saoirse - www
clare - www
aickel - www
ana maría - www
rp cluedo - www
feyre - www
Summary : Né à Nashville, Tennessee. Cadet d'une famille de cinq enfants, il est issu de l'avant-dernière grossesse de sa mère, qui de surcroît était gémellaire : il a ainsi une sœur jumelle prénommée Ana María, prunelle de ses yeux. Les finances de sa famille auront composées une principale préoccupation, jusqu'à ce que sa mère remporte le Powerball en 2007. A 14 ans, il déménage avec sa famille à New York, ville qu'il n'a guère quittée depuis.
Gabriel est un garçon au tempérament bienveillant et posé. Il est celui vers lequel on se tourne facilement lorsqu'on a un problème, l'ami qui vous offre une oreille attentive, le sensible qui ressent de plein fouet votre peine et fera tout pour l'amoindrir, comme celui qui est férocement heurté à la moindre parole épineuse à son égard. Sa timidité et son cruel manque de confiance en lui constituent un frein conséquent dans son évolution et épanouissement car il remet sans cesse en question ses décisions et aspirations. Fortement influençable, il ressent plus de sérénité à obéir aux règles qu'à suivre ce que son cœur lui dicte, ce qui ultimement, le positionne dans des situations peu enthousiasmantes.
Passionné de dessin, création et mode depuis tout petit, il a toutefois rapidement compris que ce qu'on attendait de lui était de ressembler davantage à ses frères et s'adonner à des centres d'intérêts notamment sportifs et endosser un rôle de dur à cuir. Il a dissimulé auprès de ses proches et amis ses multiples carnets de mode où il créait des tenues et s'autorisait à faire ce qu'il aimait au fond de son jardin secret, au sein duquel seule sa sœur était admise.
Quelques années après son déménagement à New York, au terme de son adolescence, il découvre le monde du Drag qui est une salutaire révélation pour lui. Le sentiment de ne pas avoir de place dans le monde est moins lourd à porter maintenant qu'il a enfin découvert une forme d'art qui correspond entièrement à ses envies et ses plaisirs, telle une réponse à ses plus intimes questions. Oser passer le pas de s'investir dans le Drag aura été sa plus grande fierté et sa plus grande source de bonheur, bien qu'aujourd'hui, il veille à avoir deux vies bien différentes : celle du Gabriel, l'ingénieur biomédical réservé et fiable, et celle de Bea, Drag éhontément sentimentale et pétillante. Bea est le diminutif de Beatitud, représentant à l'espagnol tout le soulagement, le bonheur et l'exutoire qu'il ressent quand il est sur scène, en show, en Drag. Il rêve de gagner sa vie du Drag et fait partie de shows depuis plusieurs années maintenant.
Gabriel c'est la lutte perpétuelle pour trouver sa voie et s'accepter tel qu'il est. Son esprit est gangréné de tant de notions de ce qu'il devrait être, de ce qu'on attend de lui, qu'il en est incapable de déterminer totalement sa réelle nature, par esprit de refoulement et par peur d'être rejeté en étant qui il est réellement. Cette situation alimente ses troubles anxiodépressifs.
Date d'inscription : 03/04/2022
Messages : 89
Pseudo : eli
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : un par semaine, plus souvent le week-end
Multinicks : aucun
Avatar : tyler posey (zsiraflany)
bad liar (ana maría) Oe2u
Age : 29 ans (25.05.93)
Nationality : américaine
Origins : mexicaines et italiennes
Religion : élevé dans la religion catholique, il est toutefois athé
Status : célibataire
Orientation : il se cherche encore
Work : ingénieur biomédical
Home adress : le loft en face de celui de sa sœur Ana María, situé pas loin de la 5th avenue, à manhattan, midtown
Communities : - the latinx
- the outpost
- lgbt center

Trigger : cruauté sur les êtres vulnérables
Warning : anxiété, dépression

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:

Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.ivegot99problems.com/t6874-gabriel-condragulationshttps://www.ivegot99problems.com/t6939-instagram-bea_#130397
Les talons d'Ana María claquent le sol de mon loft, j'entends les mécanismes des stores se mettre en route, signe que la lumière s'infiltre désormais dans le logement. A chaque pas, je devine la silhouette de ma jumelle se rapprocher considérablement de la mienne : je l'imagine très bien traverser l'hébergement en laissant pénétrer le soleil sur son passage, égayant la scène, jusqu'à ce qu'elle n'ait plus qu'à ouvrir la porte menant à ma chambre. Tel un refus maussade à cette journée où le traditionnel repas chez les Cervantes se tiendrait, je tire sur ma couverture pour disparaître sous l'étoffe. Je sais pertinemment que je ne pourrais pas faire faux bond à cette rencontre familiale, ni me faire porter pâle auprès de ma sœur : elle me connaissait que trop bien pour déterminer si je disais la vérité ou pas, en plus que je n'avais pas souvenir de lui avoir menti si ce n'est qu'une seule fois dans ma vie.

La porte s'ouvre et les rayons du soleil s'infiltrent, réussissant à parvenir mon visage manifestement mal camouflé. Quelques secondes plus tard, ma jumelle saute sur mon lit. « Allez, on se lève, marmotte ! » Je souris doucement, alors qu'elle dépose un baiser sur ma joue. Je l'attrape pour qu'elle perde l'équilibre sur le matelas et s'y allonge. « Qu'est-ce que tu fais encore dans ton lit ? T'as pas oublié qu'on allait chez Maman et Papa tout à l'heure ? » « Comment oublier ça ? » Je grommellerais presque, ayant pour retour un faussement accusateur : « T'exagères. » Je lui lance un regard tout aussi faussement provocateur et l'observe tourner les talons vers la cuisine.

Docile, je me relève en position assise dans mon lit. Je me frotte le visage de mes mains alors qu'Ana María offre : « Dis, t'as assez faim pour supporter mes pancakes maintenant et le repas que Maman aura préparé pour quinze tout à l'heure j'espère ? » Ca, ça a le don d'amener un franc sourire sur mon portrait. « J'ai toujours de la place. » Ca me motive même à m'extraire de mes draps. Alors que ma sœur sort ses ingrédients, j'entreprends de me préparer pour le fatidique déjeuner qui me tord encore l'estomac. J'attrape un pantalon beige et une chemise bleu clair et file à la salle de bain. Quelques minutes plus tard, je suis physiquement prêt à me rendre au repas dominical - mentalement, il y aura encore quelques efforts à produire.

Je rejoins Ana María dans la cuisine et entreprends de faire couler du café. « Tu veux la même chose qu'hier matin ? » Je lui demande, sortant deux tasses du buffet puis deux assiettes et des couverts pour mettre la table. Je me pose ensuite à côté de ma sœur face à la cuisinière. Nerveusement, je lui confie : « Tu sais, j'appréhende de plus en plus, ces repas. » J'aimais incommensurablement ma famille, mais je détestais le fait de ne pas pouvoir me conformer au même mode de vie que mes parents suivaient par exemple. Je me mordille légèrement la lèvre inférieure. En réalité, je craignais qu'ils percent mes nombreux secrets, mais la vérité était qu'ils ne l'avaient jamais fait, même lorsque j'étais enfant ; ou alors, ils n'en avaient pipé mot. Je hausse les épaules négligemment. « Enfin bon, c'est pas grave. » Je me résignais. J'étais dans une impasse dans tous les cas. Je ne voulais pas leur dire la vérité, alors à quoi bon se tracasser ? Puis dans quelques heures, ce serait fini. Mon estomac était toujours noué, mais je m'appliquais à servir les boissons.« Donc, c'est la semaine prochaine que Teo vient à ton spectacle, c'est bien ça ? » Je fais avec espièglerie, tenant de changer de sujet par la même occasion. Ana María comptait bien convaincre le benjamin de venir la voir danser et j'avais assez hâte de revoir ses talents de persuasion en action.
Ana María Cervantes
Ana María Cervantes
To do list rp :
teo www | rico (2) www | gaby www
Summary :
Lorsque l'on grandit dans une famille qui doit se serrer la ceinture pour subvenir au besoin de tout le monde et que d'un coup, on gagne la loterie la plus connue des Etats Unis, on se rend compte que la vie ne tient qu'à un fil. Tout peut arriver, et c'est ce qu'ont vécu Ana María ainsi que ses frères. Après avoir gagné des centaines de milliers de dollars, ils déménagent du fin fond du Tennessee à New York, et embarquent la chance dans leurs valises. Ana a le privilège de pouvoir faire de sa passion son métier, en étudiant la danse à Julliard avant d'intégrer une troupe de comédies musicales de New York. La brune porte de belles choses quand elle sort, mais une fois chez elle, il n'est pas rare de la voir en pyjamas, une bière à la main à crier au carton rouge devant un match de football. Une double face, qu'elle entretien en pratiquant le roller derby avec les Cherry Bombs, alors qu'elle essaye toujours de trouver sa place dans la haute société dans laquelle elle s'est retrouvée propulsée par hasard.
Date d'inscription :
14/07/2021
Messages :
127
Pseudo :
dark unicorn (maureen)
Player's pronoun :
she/elle
Rythme de rp :
une fois par semaine, minimum.
Multinicks :
andrew (iain de caestecker) / benjamin (tom hiddleston) / elior (darren criss) / swann (ross lynch) / daisy (barbie ferreira) / mylo (bryan dechart)
Avatar :
selena beautiful gomez (sicecream) + magma (signature) & valtersen (gif profil)
bad liar (ana maría) 3080287b47727cec520976c158a0f58846858046
Age :
28 ans (25 mai)
Nationality :
américaine.
Origins :
mexicaine et italienne.
Religion :
catholique (croyante, non pratiquante).
Status :
célibataire.
Orientation :
a bi queen.
Work :
danseuse au thatre row
Home adress :
un beau loft pas très loin de la cinquième avenue.
Communities :
theatre row, julliard school, los latinx.
Trigger :
inceste romantisé, exorcismes détaillés.
Warning :
occasionnelle mention de racisme
To do list rp : teo www | rico (2) www | gaby www
Summary : Lorsque l'on grandit dans une famille qui doit se serrer la ceinture pour subvenir au besoin de tout le monde et que d'un coup, on gagne la loterie la plus connue des Etats Unis, on se rend compte que la vie ne tient qu'à un fil. Tout peut arriver, et c'est ce qu'ont vécu Ana María ainsi que ses frères. Après avoir gagné des centaines de milliers de dollars, ils déménagent du fin fond du Tennessee à New York, et embarquent la chance dans leurs valises. Ana a le privilège de pouvoir faire de sa passion son métier, en étudiant la danse à Julliard avant d'intégrer une troupe de comédies musicales de New York. La brune porte de belles choses quand elle sort, mais une fois chez elle, il n'est pas rare de la voir en pyjamas, une bière à la main à crier au carton rouge devant un match de football. Une double face, qu'elle entretien en pratiquant le roller derby avec les Cherry Bombs, alors qu'elle essaye toujours de trouver sa place dans la haute société dans laquelle elle s'est retrouvée propulsée par hasard.
Date d'inscription : 14/07/2021
Messages : 127
Pseudo : dark unicorn (maureen)
Player's pronoun : she/elle
Rythme de rp : une fois par semaine, minimum.
Multinicks : andrew (iain de caestecker) / benjamin (tom hiddleston) / elior (darren criss) / swann (ross lynch) / daisy (barbie ferreira) / mylo (bryan dechart)
Avatar : selena beautiful gomez (sicecream) + magma (signature) & valtersen (gif profil)
bad liar (ana maría) 3080287b47727cec520976c158a0f58846858046
Age : 28 ans (25 mai)
Nationality : américaine.
Origins : mexicaine et italienne.
Religion : catholique (croyante, non pratiquante).
Status : célibataire.
Orientation : a bi queen.
Work : danseuse au thatre row
Home adress : un beau loft pas très loin de la cinquième avenue.
Communities : theatre row, julliard school, los latinx.
Trigger : inceste romantisé, exorcismes détaillés.
Warning : occasionnelle mention de racisme

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:

Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.ivegot99problems.com/t6309-rising-high-ana-mariahttps://www.ivegot99problems.com/t6337-instagram-anatheblairbwitch
Mon frère est loin d'être prêt quand je débarque chez lui, au contraire, même, puisqu'il est encore endormi. Ayant l'habitude de venir au moins une fois par jour, je n'attends pas sa confirmation pour lever les volets et faire entrer la lumière dans son appartement. Pas besoin d'être devin pour savoir ce qui le tracasse, Gaby est une extension de moi, je suis parfaitement consciente que les repas de famille ne sont pas des parties de plaisir pour lui. Pas qu'il ne s'entend pas avec nos frères ou nos parents, non, c'est autre chose, quelque chose de plus profond. De plus compliqué. Et je suis plutôt bien placée pour comprendre.

Alors que je commence à sortir les ingrédients pour préparer des pancakes, j'entends dans son timbre de voix que je l'ai fait sourire. Alléluia. Je déteste voir mon frère dans un mauvais mood, faire la tête ou être juste triste. Quand je vois que quelque chose cloche, je fais toujours de mon mieux pour lui redonner bonne mine et retrouver ce sourire qui ressemble tant au mien. C'est quand je sors le fouet pour battre la pate à pancakes que Gabriel revient, entièrement habillé cette fois-ci. Je souris et pointe du doigt son pantalon et le mien, tour à tour. « Hey, t'as fait exprès de t'assortir à moi ou quoi ? » Comme si c'était inhabituel. Quand on était petits, même encore maintenant, il nous arrive souvent d'avoir des tenus assorties sans avoir besoin de se concerter. C'est ça quand on a du goût. Faut dire que Gaby, c'est mon meilleur partenaire de shopping.

« S'il te plaît, » je lui réponds, en lui envoyant la boîte de chocolat en poudre que j'ai sortie de son placard. Tous les matins, c'est la même chose. On a notre petite routine, je prépare à manger, et Gabriel nous fait nos boissons. Du café pour sa part, et un chocolat chaud pour moi. Je suis déjà assez pleine d'énergie dès le réveil, pas besoin de rajouter à ça de la caféine. Je viens juste lui en piquer un les matins de gueule de bois, parce que je n'ai même pas de machine à café dans ma cuisine. Sortant une poêle de son tiroir, je n'ai même pas besoin de regarder le visage de mon frère pour entendre la tension qu'il doit ressentir. « Je sais. » Je réponds, et en allant ouvrir le frigo pour en sortir la margarine, je soupire un coup. « Si, c'est grave, Gaby. » Je me retourne vers lui, l'air inquiet. Au fil des années, je m'en fais de plus en plus pour mon frère. Vivre dans le secret, se cacher derrière des mensonges et des non-dits, il n'y a rien de sein dans son mode de vie. Pourtant, on ne saurait pas dire tout ce que Gaby a sur le cœur quand Béa prend le dessus. Comme quoi derrière les plus larges sourires, se cachent souvent les maux les plus lourds. « Tu ne devrais pas être si anxieux quand tu dois être toi-même. » Mais je ne sais pas comment l'aider. Moi-même, je n'ai jamais assumé ma bisexualité à nos parents par peur, peur de quoi, je n'en suis pas sûre. Alors je sais pourquoi Gaby est terrorisé à l'idée que son mode de vie s'apprenne.

Il change de sujet, parle de Teo, et je lève les yeux au ciel, et lâche un large sourire. « Il me soule ce gosse. Qu'il ne vienne pas, et tu verras. J'vais le chercher par l'élastique de son caleçon et je l'agrafe au premier rang. » Non, mais je l'aime notre petit frère. Mais c'est bien parce qu'on a le même sang, hein.
Contenu sponsorisé