Le Deal du moment :
Mangas Kazé : 2 achetés = 1 manga offert
Voir le deal


(instanta) jasbeth — and all at once, you are the one i have been waiting for

2 participants
Jasper Halstead
Jasper Halstead
To do list rp :
en cours | TC (Eryn's birthday), Arthur, Tyana (flashback), Lizzie (7/instanta)

à venir |

terminés | Lizbeth (1), Lizbeth (2/instanta), Lizbeth (3), Lizbeth (4/instanta), Lizbeth (5), Lizbeth (6/instanta)
Summary :
Fils aîné d'un couple de républicains, Jasper a eu une enfance sans grand problème, entre une famille aimante et une bande de copains dans le voisinage avec laquelle il était constamment à la recherche de la prochaine bêtise. C'est à l'adolescence que les choses se sont gâtées, quand il a réalisé que le monde que lui peignaient ses parents ne correspondait pas exactement à la réalité, du moins pas pour tout le monde. Doucement mais sûrement, il s'est éloigné des idéaux parentaux et avant que Papa et Maman puissent réagir, Jasper s'engageait bénévolement sur la campagne Obama. Si vous leur en parlez, ils vous diront certainement que tout ça, c'était la faute de leur maudite belle-fille, la libérale féministe extrémiste de gauche. Évidemment, elle n'avait pas grand-chose à voir avec sa timide prise de conscience de ses privilèges d'homme blanc ou sa bisexualité pas vraiment assumée, mais les parents Halstead n'ont jamais rien voulu entendre là-dessus, préférant le confort de leur tranquille petite vie intolérante où un fils qui ne serait pas hétérosexuel n'a pas sa place. Cette demoiselle, Jasper l'a rencontrée au lycée, à l'époque où il brillait encore par son ignorance et ses prouesses sportives. Your typical jock/nerd love story, à ceci près que Jasper était tout aussi capable de citer Tolkien qu'elle et était déjà un grand fan d'Isaac Asimov. Ils sont restés ensemble pendant des années, malgré des problèmes ici et là, et des disputes régulières et inévitables avec leurs deux caractères bien trempés et des éducations très différentes. Toutefois, lorsque leur fille est arrivée, quelques temps après l'ouverture du restaurant de Jasper avec un ami, il est devenu évident qu'ils avaient des visions très différentes de leur futur. Sa compagne a réalisé que la maternité n'était pas ce qu'elle attendait de la vie et quand elle a décidé de partir, Jasper a choisi de ne pas se battre. Il l'a laissée partir, sans un mot, ravalant son amertume et son ressentiment, conscient qu'il n'avait pas le droit de lui imposer quoi que ce soit, au contraire. S'il a eu le cœur brisé par son départ, c'est surtout pour sa fille, Caroline, et bien que ça ait pris du temps, il a fini par lui pardonner. En grande partie, du moins. Aujourd'hui, Jasper est un père célibataire très occupé, qui a parfois du mal à trouver un moment pour lui mais il peut compter sur l'appui de ses proches, notamment sur sa belle-sœur, qu'il a eu le bonheur de retrouver lorsqu'elle et son frère sont venus s'installer à New York, il y a quelques temps. Une joie de courte durée, cependant, puisque Caleb, son cadet, est décédé. Jasper n'a pas spécialement géré son deuil, préférant se plonger un peu plus dans le travail plutôt que d'affronter l'absence cruelle de son petit-frère dont il s'est toujours senti très proche, malgré la distance et des vies très différentes. (moodboard, playlist)
Date d'inscription :
06/08/2021
Messages :
302
Pseudo :
J.
Player's pronoun :
elle/she/her
Rythme de rp :
le weekend uniquement
Multinicks :
Reagan (ft. Lizzo), Janet (ft. Kristen Stewart), Devalekha (ft. Simone Ashley), David (ft. David Bowie), Isaac (ft. Andy Samberg) et Gigi (ft. Rihanna)
Avatar :
Chris Evans, @me (av.), @harleen. (profile gif), @nocreativejuiceleft (gifs), @Taylor Swift (lyrics)
(instanta) jasbeth — and all at once, you are the one i have been waiting for Z7jwYhh1_o
Age :
35
Nationality :
American
Religion :
catholic
Status :
single dad, in a relationship w/ Lizbeth
Orientation :
a bi kinda guy
Work :
chef cuisinier, co-gérant de La Bonne Soupe
Home adress :
Brooklyn
Communities :
NYC single parents, Best Friends Lifesaving Center
Trigger :
feu/incendie/immolation, parents manipulateurs/abusifs, fausse couche
Warning :
deuil, séparation, biphobie, white privilege
To do list rp : en cours | TC (Eryn's birthday), Arthur, Tyana (flashback), Lizzie (7/instanta)

à venir |

terminés | Lizbeth (1), Lizbeth (2/instanta), Lizbeth (3), Lizbeth (4/instanta), Lizbeth (5), Lizbeth (6/instanta)
Summary : Fils aîné d'un couple de républicains, Jasper a eu une enfance sans grand problème, entre une famille aimante et une bande de copains dans le voisinage avec laquelle il était constamment à la recherche de la prochaine bêtise. C'est à l'adolescence que les choses se sont gâtées, quand il a réalisé que le monde que lui peignaient ses parents ne correspondait pas exactement à la réalité, du moins pas pour tout le monde. Doucement mais sûrement, il s'est éloigné des idéaux parentaux et avant que Papa et Maman puissent réagir, Jasper s'engageait bénévolement sur la campagne Obama. Si vous leur en parlez, ils vous diront certainement que tout ça, c'était la faute de leur maudite belle-fille, la libérale féministe extrémiste de gauche. Évidemment, elle n'avait pas grand-chose à voir avec sa timide prise de conscience de ses privilèges d'homme blanc ou sa bisexualité pas vraiment assumée, mais les parents Halstead n'ont jamais rien voulu entendre là-dessus, préférant le confort de leur tranquille petite vie intolérante où un fils qui ne serait pas hétérosexuel n'a pas sa place. Cette demoiselle, Jasper l'a rencontrée au lycée, à l'époque où il brillait encore par son ignorance et ses prouesses sportives. Your typical jock/nerd love story, à ceci près que Jasper était tout aussi capable de citer Tolkien qu'elle et était déjà un grand fan d'Isaac Asimov. Ils sont restés ensemble pendant des années, malgré des problèmes ici et là, et des disputes régulières et inévitables avec leurs deux caractères bien trempés et des éducations très différentes. Toutefois, lorsque leur fille est arrivée, quelques temps après l'ouverture du restaurant de Jasper avec un ami, il est devenu évident qu'ils avaient des visions très différentes de leur futur. Sa compagne a réalisé que la maternité n'était pas ce qu'elle attendait de la vie et quand elle a décidé de partir, Jasper a choisi de ne pas se battre. Il l'a laissée partir, sans un mot, ravalant son amertume et son ressentiment, conscient qu'il n'avait pas le droit de lui imposer quoi que ce soit, au contraire. S'il a eu le cœur brisé par son départ, c'est surtout pour sa fille, Caroline, et bien que ça ait pris du temps, il a fini par lui pardonner. En grande partie, du moins. Aujourd'hui, Jasper est un père célibataire très occupé, qui a parfois du mal à trouver un moment pour lui mais il peut compter sur l'appui de ses proches, notamment sur sa belle-sœur, qu'il a eu le bonheur de retrouver lorsqu'elle et son frère sont venus s'installer à New York, il y a quelques temps. Une joie de courte durée, cependant, puisque Caleb, son cadet, est décédé. Jasper n'a pas spécialement géré son deuil, préférant se plonger un peu plus dans le travail plutôt que d'affronter l'absence cruelle de son petit-frère dont il s'est toujours senti très proche, malgré la distance et des vies très différentes. (moodboard, playlist)
Date d'inscription : 06/08/2021
Messages : 302
Pseudo : J.
Player's pronoun : elle/she/her
Rythme de rp : le weekend uniquement
Multinicks : Reagan (ft. Lizzo), Janet (ft. Kristen Stewart), Devalekha (ft. Simone Ashley), David (ft. David Bowie), Isaac (ft. Andy Samberg) et Gigi (ft. Rihanna)
Avatar : Chris Evans, @me (av.), @harleen. (profile gif), @nocreativejuiceleft (gifs), @Taylor Swift (lyrics)
(instanta) jasbeth — and all at once, you are the one i have been waiting for Z7jwYhh1_o
Age : 35
Nationality : American
Religion : catholic
Status : single dad, in a relationship w/ Lizbeth
Orientation : a bi kinda guy
Work : chef cuisinier, co-gérant de La Bonne Soupe
Home adress : Brooklyn
Communities : NYC single parents, Best Friends Lifesaving Center
Trigger : feu/incendie/immolation, parents manipulateurs/abusifs, fausse couche
Warning : deuil, séparation, biphobie, white privilege

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:

Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.ivegot99problems.com/t6395-kink-people-with-kind-hearts-and-good-intentionshttps://www.ivegot99problems.com/t6973-recherches-de-reagan-janet-jasper-devalekhahttps://www.ivegot99problems.com/t6883-instagram-jasperhalstead
Des années passées à se lever rigoureusement à la même heure avaient anéanti tout réflexe de grasse matinée chez Jasper. Pourtant, lorsqu'il finit par émerger et avisa son réveil d'un œil un tantinet agressé par la lumière du jour, il réalisa qu'il était bien plus tard qu'à l'ordinaire. Et ce n'était pas le seul changement majeur dans sa routine matinale. Il n'était pas seul. Une seconde de panique intense le poussa à ouvrir les yeux complètement avant que les souvenirs de la soirée de la veille et de la nuit qui avait suivi ne lui reviennent en tête, désamorçant dans le même temps le mouvement brutal qui l'aurait mené hors de son lit. Lizbeth, right. L'angoissa laissa place un instant à une sensation de chaleur que Jasper était bien en peine d'identifier. Simple satisfaction ? Non, c'était plus que ça, mélange de joie et d'émerveillement naïf. Le bonheur, peut-être ? Un bonheur rien qu'à lui, qu'à eux deux. For the time being, at least. Avec un sourire, il se laissa retomber contre l'oreiller avant de pivoter sur le flan pour l'observer. Juste une seconde. Peut-être deux. Suffisamment longtemps pour réaliser, malgré le manque de caféine et le peu de lucidité matinale, que c'était, au mieux, bizarre, au pire, totalement flippant. Avec un soupir, il effleura son épaule. Certainement pas la démarche la plus romantique mais l'idée qu'elle se réveille seule si il se décidait à quitter son lit lui était désagréable. 5/5 on tripadvisor for the bedding, thank you very much, annonça Lizzie après un murmure de protestation pour ce réveil manifestement tout aussi compliqué pour elle. Jasper fronça une seconde les sourcils sans comprendre. Then, finally, the joke landed and he snorted. Why, thank you, such high praise, glissa-t-il, dégageant le visage de Lizbeth des quelques mèches de cheveux qui obstruaient sa vue. Hello you, reprit-elle et avant qu'il n'ait eu le temps de réaliser, elle était là, entre ses bras, à l'embrasser comme si c'était une habitude. Every day, normal, usual greetings. I could get used to this, confessa-t-il, les yeux clos. À croire que le filtre cerveau-bouche n'était pas encore en état de marche, à moins que la veille n'ait définitivement anéanti cette fonction-là. I could get used to this too. He opened his eyes at that, trying to keep his gigantic grin under control. It would be a lie if I’d say that I didn’t sleep well, ajouta Lizbeth et peut-être que c'était un rien idiot, un peu naïf aussi, mais ça avait tout l'air d'un signe. That it felt right because it was. Comment expliquer autrement qu'il soit si simple de partager un lit, après près de six ans de célibat pur et dur ?

Bien vite, trop vite, Lizzie s'échappa, l'abandonnant après un dernier baiser et ce, malgré un grondement de protestation. Certes, le monde extérieur et le reste de leurs vies les attendaient derrière la porte de sa chambre à coucher mais ne pouvaient-ils pas s'accorder encore cinq petites minutes de tranquillité ? Cela dit, à la voir enfiler sa chemise, il se trouvait sans plus grande objection. Well, only one. He wouldn't be able to look at that shirt the same way ever again. Tout à son observation, absolument dénué de la moindre honte, Jasper réalisa qu'il n'écoutait plus que d'une oreille. Voire une demi. ... swear I would stay here all day long, entendit-il, une fois son attention refocalisée. Il se redressa contre le bois de lit, un bras derrière la nuque, le drap glissant jusqu'à sa taille, et considéra un instant l'idée. The workaholic side of him would've screamed if anyone else ever dared to suggest that to him. Pas seulement parce que l'hypothèse de rester loin de son restaurant trop longtemps lui donnait de l'urticaire mais parce que rien ne justifiait qu'il ne se donne pas à 100% pour son job, ses responsabilités de père exceptées. Shit, Caroline. Shit, shit, shit. Hold that thought love, fit-il en sautant du lit à la hâte. Son portable ne se trouvait pas sur la table de nuit où il trônait d'ordinaire, ni sur celle abandonnée par Ruth des années auparavant. Any idea where I've left my damn phone? s'enquit-il, un rien agacé par sa propre imprudence. Il laissait très rarement sa fille passer la nuit chez quelqu'un d'autre et malgré toute la confiance qu'il accordait aux quelques personnes capables de jouer les babysitters plus de deux heures — so Liv, Samia, Jess and Arthur, in no particular order, except maybe Liv first, actual mother and all that — il mettait toujours un point d'honneur à vérifier que tout se passait bien régulièrement. Except last night and this morning.

Il sentait la panique, teintée de culpabilité, poindre lorsque Lizbeth réapparut dans son champ de vision. Ses mains, délicates mais fermes, se posèrent sur son visage, le contraignant à baisser les yeux. Inhale, exhale, babe, lui intima-t-elle avant de disparaître de nouveau, le laissant planté là, nu comme un verre, au bord de la crise d'angoisse. Un rien pathétique mais Jasper n'avait pas l'espace mental pour se préoccuper de ça tout de suite. Par bonheur, Lizzie retrouva le maudit téléphone en question. Here it is, eut-elle à peine le temps d'annoncer avant qu'il ne se plonge dans le fil de conversation partagé avec Samia. Le dernier update remontait à une petite heure. Rien d'anormal à signaler. Malgré le soulagement, sa gorge s'était asséchée, son cœur s'était lourd. Guilt, what a funny little thing. Il n'avait pourtant pas fait de folies. Il n'avait pas laissé sa fille sans surveillance, ne s'était pas barré à l'autre bout du pays pour abandonner ses responsabilités. Il s'était juste accordé une soirée — et une nuit, with very little sleep — à lui. Un soupir lui échappa en sentant les bras de Lizbeth l'enlacer et son souffle lui chatouiller les omoplates. Everything's good on your side? s'enquit-elle et il acquiesça, un peu abrupt peut-être, ankylosé par la soudaine vague d'angoissante culpabilité qui, curieusement, commençait à se retirer doucement. Presque comme si le simple fait de se savoir soutenu suffisait à l'apaiser. Sorry, I'm not... It's usually the first thing that comes to mind when I wake up. Checking on my girl, précisa-t-il, même si c'était inutile. I know it's not sexy but I felt like a terrible dad for a minute here. Si le sourire tendre qu'affichait Lizzie lorsqu'elle se trouva une fois de plus face à lui indiquait quoi que ce soit, c'était bien qu'elle ne lui en tenait pas rigueur. Hey, it's no big deal ok ? confirma-t-elle et, rassuré, il se laissa aller contre la caresse qu'elle lui offrit, infiniment plus douce qu'il ne le méritait sans doute. You have the rights to worry about your daughter and you're not a terrible dad. You're an awesome dad, Caroline has the chance to have you. Arguer qu'il était, techniquement, tout ce que Caroline avait n'était sans doute pas la bonne chose à dire, pas maintenant, pas aujourd'hui. Inutile d'inviter le fantôme de son ex au premier petit-déjeuner qu'il comptait partager avec Lizbeth. Do you want a coffee? proposa-t-elle après avoir mis un peu de distance entre eux. Maybe it'll help you to relax? I can bring it to you in bed. Right, because that was totally normal to let his guest wait on him in his own house. Jasper esquissa un bref sourire, secouant la tête. I'll never say no to coffee, especially first thing in the morning. I'm just gonna hit the shower first, ok? Il lança son portable sur le lit défait puis déposa un bref baiser sur son front avant de prendre la direction de la salle de bains accolée à la suite parentale. Or whatever his room was called on the plans drafted by that architect Ruth had been so excited to book. Ok no problem, you're at home after all, répondit tendrement Lizzie. In maybe more ways than just the one. La réalisation le frappa de plein fouet, ralentissant un instant son pas mais Jasper chassa l'idée de son esprit aussi vite qu'elle était apparue. It was too soon, too fast, and much too scary. You're welcome to use my kitchen as you see fit by the way, lança-t-il par-dessus son épaule, s'efforçant de sembler aussi léger qu'une seconde plus tôt, pretty sure you'll know you way around it. Il attendit sa réponse, un I will, thank you qui paraissait un rien moins assuré à l'oreille — ou peut-être se faisait-il des idées, la fatigue, l'absence de cafféine dans le système, some shit like that — avant de repousser la porte de la salle de bains aux trois quarts.

C'était étrange, cette impression d'être à la fois si conscient de la présence d'une autre personne chez lui et en même temps, si peu perturbé. Jasper aimait recevoir mais après chaque déjeuner, chaque dîner, chacun·e rentrait chez soi. Caroline et lui se retrouvaient à nouveau seuls, maîtres de leur petit domaine, et il admettait bien volontiers protéger jalousement leur espace. Ses rares aventures n'avaient jamais passé le pas de la porte et jamais, ô grand jamais n'aurait-il accepté de les laisser vagabonder à leur guise dans sa maison pendant qu'il s'adonnait à ses ablutions matinales. Yet here he was, showering calmly just like he did every morning, fully aware that Lizzie was downstairs. And it was fine, he was fine. Great, even. Funny, that. Un sourire aux lèvres, il se sécha sommairement et, serviette nouée autour de la taille, regagna sa chambre pour y trouver Lizbeth et le café promis. Coffee is ready darling, and excuse me but your coffee machine is the best thing ever? La réflexion lui tira un bref rictus, à mi-chemin entre le gloussement et l'expiration nasale amusée. You're welcome to it any time, répondit-il avant d'enfiler sous-vêtement et jogging aussi efficacement que possible, and you don't even have to spend the night. Although, not gonna lie, I wouldn't object to that. If, you know, you'd like for it to happen again, ajouta-t-il après une seconde d'hésitation, sans oser la regarder. Because let's face it, it had been a nice night but it could had been just that for her. A nice night, never to be repeated again. Passer la nuit à ses côtés et rester dans le coin pour un café et un peu de conversations n'engageait Lizbeth à rien, loin de là. Plus déstabilisé qu'il ne l'aurait cru par la possibilité que les choses s'arrêtent là, il s'appliqua à rester droit et immobile lorsqu'elle le rejoignit, définitivement bien plus détendue. Il résista même à l'envie de baisser les yeux lorsqu'elle l'enlaça, conscient que ça le conduirait certainement à dire des choses que personne n'était prêt à gérer. What do you want to happen again? Lizzie effleura son épaule de ses lèvres, lui arrachant un frisson qu'il ne parvint pas à réprimer. That? continua-t-elle, glissant un doigt sur son bras, et il ferma les yeux un instant. Only to find her stepping back, visibly entertained by her own little game, when he opened them again. I'd be glad to spend another night with you, reprit Lizbeth, but I'd also be glad to come over for a coffee. Anytime you want and anytime you need. What he wanted, no, needed, was her back in his bed right now. Or really, the nearest flat surface. Il s'éclaircit la gorge, tâchant tant bien que mal de mettre ces idées-là en pause pour un instant. Parce que c'était peut-être trop tôt, trop vite mais il fallait malgré tout qu'il le dise. I don't just want another night though, parvint-il à articuler avec plus de calme qu'il ne s'en était senti capable, this isn't a one time thing with an open door for a repeat performance for me, you know that, right? Because I want you, I want many of your nights and your days as well. Probably all of them, because he could be a selfish dickhead at times but he was willing to compromise. And right now, il avança pour saisir l'ourlet de la chemise qu'elle avait enfilé, I think I might want your morning. Need it, really. La crainte du rejet — et, ok, la frustration qui l'accompagnerait fatalement — était là, toute proche, accentuée par le silence de Lizzie. Peut-être qu'elle ne savait pas comment lui dire non, peut-être qu'il avait dépassé les bornes. Jasper s'apprêtait à reculer lorsqu'enfin, elle reprit la parole. I clearly know that, and I-, I don't just want another night neither, lâcha-t-elle d'une voix pas aussi assurée qu'il l'aurait souhaité. Elle lui semblait sincère pourtant, plus émue que mal à l'aise, thank fuck. I do want you, I told you that yesterday night and I meant it, like really. I meant it, I'm not- I don't want anybody else, just you. And for many years, well five now, I didn't want to go back on the dating game because I was scared for my kid, and maybe it was not only just that, maybe I was waiting for someone, and I'm pretty sure now that I was waiting for you. Oh. Well then. Good. Great.

Hébété, incapable d'assimiler totalement ce qu'il venait d'entendre, Jasper la regarda silencieusement déplacer le plateau qu'elle avait déposé sur son lit. Il ne résista pas une seule seconde lorsqu'elle le poussa à s'asseoir, reprenant seulement ses esprits lorsqu'elle prit place contre lui, l'entourant d'une douceur qui lui inspirait des images bien moins innocentes. I'm off today, l'informa-t-elle après un baiser et il ne put résister à l'envie de glisser une main sous sa chemise, ses doigts suivant sans peine le chemin offert par sa colonne vertébrale, so you can have my morning and my early afternoon if you want to. And he'd take that, among other things.
Lizbeth Walsh
Lizbeth Walsh
To do list rp :
en cours | Olivia , Alfred (1/instanta), Jasper (7), Aickel (4/instanta), Grace (call), Andrew (1/instanta)

done | Lizbeth (1), Lizbeth (2/instanta), Lizbeth (3), Lizbeth (4/instanta), Lizbeth (5), Lizbeth (6/instanta)
Summary :
Lizbeth est issue d'une famille de trois enfants, une soeur un peu plus âgé et un frère plus jeune qu'elle. La famille s'est étendue avec la fille de Lizbeth âgée de quatre ans, qu'elle a eu alors qu'elle était tout juste séparée du père de la petite. Cheffe étoilée dans le restaurant du Plaza Hotel, elle évolue dans un monde où le machisme est très présent et où elle compte bien remettre à leurs places les hommes qui pensent qu'elle n'a pas sa place dans "leur" cuisine. Très proche de sa famille elle ne supporte cependant pas réellement les crises existentielles de sa mère et la pression que ses parents mettent à son petit frère. Elle tente tant bien que mal de leur faire comprendre qu'il peut bien faire ce qu'il veut, tant qu'il est heureux, elle n'hésite pas à leur dire ce qu'elle pense. Et elle refuse catégoriquement que sa mère puisse garder sa fille de peur qu'elle ne veuille lui offrir une éducation à sa façon et Lizbeth préfère encore que son frère la garde, ou avoir recours à une nounou plutôt que de la laisser à sa mère ou même à son père.
Date d'inscription :
17/03/2021
Messages :
648
Pseudo :
harleen. / marion
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
le week-end, 1 ou 2 la semaine.
Multinicks :
adrian dawkins (www) - alejandra wiley (www) - arya cohen (www) - finnley abernathy (www) - isobel allen (www) - jezabel wellington (www) - jules ainsworth (www) - kate byrne (www) - lizbeth walsh (www) - louisa shacklebolt (www) - noé gallagher (www) - saoirse o'callaghan (www) scarlett caldwell (www) - victor aubertin (www)

Avatar :
olsen. +andthesunrisesagain (sign.) code/: nocreativejuiceleft gif/: lonelywolfgifs lyrics:/ ellahenderson & tom grennan
(instanta) jasbeth — and all at once, you are the one i have been waiting for 62d4b6f534eb21bbee23fba3d98abf665686f206
Age :
trente-trois ans. (20/02)
Nationality :
américano-irlandaise
Origins :
irlandaise, italienne.
Religion :
atheist.
Status :
single mom, in a relationship w/ Jasper
Orientation :
bisexuelle.
Work :
cheffe étoilée @ The Modern in MoMA.
Home adress :
Staten Island.
Communities :
#cours de cuisine du samedi matin
#famille du Dawson circle
#the overkill
#the lift

Trigger :
sexual assault, child abuse.
Warning :
/
To do list rp : en cours | Olivia , Alfred (1/instanta), Jasper (7), Aickel (4/instanta), Grace (call), Andrew (1/instanta)

done | Lizbeth (1), Lizbeth (2/instanta), Lizbeth (3), Lizbeth (4/instanta), Lizbeth (5), Lizbeth (6/instanta)
Summary : Lizbeth est issue d'une famille de trois enfants, une soeur un peu plus âgé et un frère plus jeune qu'elle. La famille s'est étendue avec la fille de Lizbeth âgée de quatre ans, qu'elle a eu alors qu'elle était tout juste séparée du père de la petite. Cheffe étoilée dans le restaurant du Plaza Hotel, elle évolue dans un monde où le machisme est très présent et où elle compte bien remettre à leurs places les hommes qui pensent qu'elle n'a pas sa place dans "leur" cuisine. Très proche de sa famille elle ne supporte cependant pas réellement les crises existentielles de sa mère et la pression que ses parents mettent à son petit frère. Elle tente tant bien que mal de leur faire comprendre qu'il peut bien faire ce qu'il veut, tant qu'il est heureux, elle n'hésite pas à leur dire ce qu'elle pense. Et elle refuse catégoriquement que sa mère puisse garder sa fille de peur qu'elle ne veuille lui offrir une éducation à sa façon et Lizbeth préfère encore que son frère la garde, ou avoir recours à une nounou plutôt que de la laisser à sa mère ou même à son père.
Date d'inscription : 17/03/2021
Messages : 648
Pseudo : harleen. / marion
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : le week-end, 1 ou 2 la semaine.
Multinicks : adrian dawkins (www) - alejandra wiley (www) - arya cohen (www) - finnley abernathy (www) - isobel allen (www) - jezabel wellington (www) - jules ainsworth (www) - kate byrne (www) - lizbeth walsh (www) - louisa shacklebolt (www) - noé gallagher (www) - saoirse o'callaghan (www) scarlett caldwell (www) - victor aubertin (www)

Avatar : olsen. +andthesunrisesagain (sign.) code/: nocreativejuiceleft gif/: lonelywolfgifs lyrics:/ ellahenderson & tom grennan
(instanta) jasbeth — and all at once, you are the one i have been waiting for 62d4b6f534eb21bbee23fba3d98abf665686f206
Age : trente-trois ans. (20/02)
Nationality : américano-irlandaise
Origins : irlandaise, italienne.
Religion : atheist.
Status : single mom, in a relationship w/ Jasper
Orientation : bisexuelle.
Work : cheffe étoilée @ The Modern in MoMA.
Home adress : Staten Island.
Communities : #cours de cuisine du samedi matin
#famille du Dawson circle
#the overkill
#the lift

Trigger : sexual assault, child abuse.
Warning : /

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:

Voir le profil de l'utilisateur
C’était la première fois depuis des semaines qu’elle dormait aussi bien, résultat d’une nuit au rythme endiablé mais qu’elle ne regrettait en rien, pour une fois, elle s’était endormie sans les éternels questionnements qui ne cessaient de prendre place dans son esprit depuis le retour d’Andrew. Mais elle se fichait pas mal du retour de ce dernier ce matin quand elle émergea, sans pour autant ouvrir un œil, et que les bruits de la ville la tirèrent de son sommeil. Lizzie pouvait sentir la présence étonnante mais au combien rassurante de Jasper à ses côtés et un sourire s’étira sur ses lèvres alors qu’elle ouvrit un œil, qu’elle referma aussitôt à cause de la lumière du jour. Un grommèlement léger sortit de ses lèvres et elle finit par se décider à ouvrir réellement les yeux pour le regarder a moitié sonnée mais assez éveillée pour se rendre compte d’où elle était et surtout avec qui elle était. « 5/5 on tripadvisor for the bedding, thank you very much. » prononça t-elle d’une voix à moitié endormie   Why, thank you, such high praise elle ne répondit rien, se contenta d’hausser les épaules simplement avant de soupirer de satisfaction quand elle fut libérée des mèches qui barraient sa vue, « Hello you. » rajouta t-elle finalement avant de rouler pour venir doucement déposer ses lèvres contre les siennes, comme si tout était normal. And it should be, because that what they want, no I could get used to this un sentiment de plénitude emplit le cœur de Lizbeth et elle déposa délicatement sa tête contre le torse de Jasper, sa main allant et venant le long de la peau nue. Elle sourit instantanément et repondit d’une voix douce « I could get used to this too. It would be a lie if I’d say that I didn’t sleep well. » avoua t-elle, simplement. Elle n’avait pas envie de briser cet instant, dans leur bulle rien qu’à eux. Le silence apaisant de la chambre, leurs respirations qui étaient au diapason. Elle déposa une nouvelle fois ses lèvres contre celle du brun avant de se redresser, ne prenant même pas la peine de cacher sa peau nue, après tout, pourquoi être pudique alors qu’ils venaient de passer la nuit ensemble.

Elle se leva et récupéra sa chemise comme si elle avait la nette habitude de faire cela et la boutonna avant de se tourner vers lui « Do you want a coffee or something ? If I listened to me, I swear I would stay here all day long. » Elle regroupa ses cheveux en bataille -can we say, after sex hair ?- en un chignon rapide qu'elle attacha tout en le regardant, remarquant non sans mal qu'il était un peu ailleurs. Une infime partie d'elle s'imagina des tas et des tas de scénarios, cependant  elle ôta ses pensées de son esprit en l'écoutant Hold that thought love love ?! Il lui donnait le tournis à bouger de la sorte mais elle n'en fit rien. Any idea where I've left my damn phone? Elle fronça les sourcils et comprit tout de suite ce qui se tramait dans l'esprit du chef cuisinier, elle se rapprocha alors, se planta devant lui et saisissa ses joues pour le forcer à la regarder dans les yeux « Inhale, exhale, babe. » Elle s'éclipsa le temps d'un quart de seconde, récupéra le téléphone du brun dans la poche de sa veste ainsi que le sien et elle revint sans qu'il n'ait eu le temps de compter jusqu'à cinq dans la chambre avant de lui tendre son téléphone « Here it is. » prononça t-elle simplement, avant de vérifier que rien ne s'était passé à la maison, Roxanne était à l'école, Katie n'avait pas eu de problèmes particuliers, tout allait bien dans le meilleur des mondes. Elle se tenait alors derrière lui et entoura sa taille de ses bras frêles, en déposant sa tête contre les omoplates de Jasper « Everything's good on your side ? » Elle tenta habilement de ne pas paniquer elle-même, ça ne servait à rien de toutes façons et ça ne ferait qu'empirer les choses, et elle n'avait pas envie de tout gâcher. La soirée de la veille, cette nuit, et ce réveil, si jamais ils se mettaient à paniquer tout les deux, tout le monde savait que ça serait relégué au second plan, and she doesn't want that.

Sorry, I'm not... It's usually the first thing that comes to mind when I wake up. Checking on my girl Un sourire attendri naquit sur ses lèvres et elle le contourna pour se retrouver une nouvelle fois en face de lui, un regard bienveillant I know it's not sexy but I felt like a terrible dad for a minute here. Elle secoua la tête en soupirant avant de lever les yeux au ciel comment pouvait-il penser une seule seconde qu'elle était capable de le juger ? Elle se pinça les lèvres en tentant de mesurer ses mots « hey, it's no big deal ok ? » murmura t-elle d'une voix douce, apaisante, alors qu'une nouvelle fois, elle coulait sa main contre sa joue pour la caresser doucement, avec une infinie tendresse « You have the rights to worry about your daughter and you're not a terrible dad. You're an awesome dad, Caroline has the chance to have you. » Une infime partie d'elle aurait voulu que Roxanne ait un père comme Jasper, un père qui s'inquiète pour elle, un père qui essaie tant bien que mal de tout faire pour que sa fille soit bien, tout le temps, à chaque seconde. Elle essayait, elle, de faire en sorte de combler tout les pans de la vie de Roxanne, d'être là dès qu'elle en avait besoin, et elle avait l'impression d'échouer, souvent. Ses pensées prirent place dans son esprit, et elle se mordit l'intérieur de la joue pour revenir dans la pièce. S'il y avait bien quelqu'un qui devait faire une crise de panique, c'était sûrement elle, parce qu'elle ne s'était pas inquiétée outre mesure. Elle se recula alors et le regarda « Do you want a coffee ? Maybe it'll help you to relax ? I can bring it to you in bed » Et ça l'aiderait elle, pour sûr. Elle avait l'impression que l'ambiance avait changé dans la pièce et elle mourrait d'envie d'ouvrir la fenêtre ou tout du moins d'ouvrir la porte pour s'échapper un instant et pour respirer. Mais c'était sûrement elle qui se faisait de fausses idées. « Ok no problem, you're at home after all. » répondit-elle avec une tendresse dans la voix. Elle ne put s'empêcher de le détailler alors qu'il se dirigeait vers la salle de bain et releva rapidement le regard quand Jasper prit la parole « I will, thank you. » répliqua t-elle, les joues rosies d'avoir l'impression de s'être faites attrapé en plein flagrant délit de matage mais elle n'en fit rien, agit comme si de rien n'était et se dirigea vers la cuisine pour faire le café tant attendu.

Elle en profita pour vérifier que tout s'était bien passé ce matin quand Katie a déposé Roxanne à l'école et si tout c'était bien passé hier soir aussi. Une photo de sa fille, ravie avec sa mousse au chocolat, serra un instant le coeur de la jeune cheffe et elle s'excusa auprès de Katie de ne pas l'avoir prévenu qu'elle ne rentrerait pas - mais elle avait d'autres chats à fouetter - et Katie lui répondit que ce n'était pas grave, Lizzie se nota mentalement de lui donner un peu d'argent en plus pour le dédommagement. Lorsque le café eut finit de couler, la blonde récupéra les tasses et les déposa sur un plateau qu'elle trouva sur le plan de travail, elle y installa les deux tasses avant de retourner dans la chambre, comme si c'était normal. Comme si elle avait fait ça depuis toujours, comme si c'était une routine qui s'était installé entre eux, alors qu'it was the first time and she didn't want to put the cart before the horse, elle installa le plateau sur le lit en prenant le soin de ne rien renverser et quand il sortit de la salle de bain, elle coula un regard doux avant de prononcer « coffee is ready darling, and excuse me but your coffee machine is the best thing ever ? » Elle essayait tant bien que mal de ne pas trop se laisser distraire par Jasper en serviette, face à elle. S'extasier sur une machine à café était sûrement la dernière chose à faire mais elle ne pouvait s'empêcher d'essayer de changer de sujet, pas pour ne pas penser à la nuit qu'ils ont passé mais pour lui changer les idées. You're welcome to it any time Un large sourire éclaira ses lèvres et elle encercla ses jambes de ses bras en posant sa joue contre ses genoux pour le regarder and you don't even have to spend the night. Although, not gonna lie, I wouldn't object to that. If, you know, you'd like for it to happen again Elle se leva du lit et se retrouva face à lui en moins de temps qu'il ne le faut pour le dire, elle entoura la nuque du brun de ses bras et lui murmura au creux de l'oreille « What do you want to happen again ? » Elle embrassa doucement son épaule du bout des lèvres avant de le regarder « That ? » Elle laissa courir son doigt le long du bras de Jasper avant de se reculer, se pinçant les lèvres avec amusement « I'd be glad to spend another night with you. But I'd also be glad to come over for a coffee. Anytime you want and anytime you need. » C'est à ce moment précis qu'elle se rendit compte qu'elle s'était très certainement fourvoyé, not with last evening or last night, mais avec tout. Peut-être que sa mère avait eu raison, peut-être que sa mère avait tout deviné. Elle ôta rapidement sa mère de ses pensées dès lors que Jasper prit la parole I don't just want another night though, ses yeux se perdirent dans ceux de Jasper et elle l'écouta avec attention,this isn't a one time thing with an open door for a repeat performance for me, you know that, right? Because I want you, I want many of your nights and your days as well. Son coeur se mit à battre avec une vitesse qu'elle ne soupçonnait pas possible d'arriver, ça cognait si fort qu'elle chercha dans le regard du brun s'il le pensait réellement. Et ce qu'elle vit lui fit encore plus tourner la tête. De la sincérité, du vrai, et c'était tout ce qu'elle demandait, au fond. And right now Son regard s'arrêta sur les doigts de Jasper qui venait de saisir la chemise, I think I might want your morning. Need it, really. Elle leva la tête vers lui et se pinça les lèvres, elle n'était pas sûre de ce qu'il fallait faire dans cette situation, mais elle se doutait pertinemment que le silence n'était pas la solution alors elle prononça d'une voix chevrotante « I clearly know that, and I-, I don't just want another night neither. I do want you, I told you that yesterday night and I meant it, like really. I meant it, I'm not- I don't want anybody else, just you. And for many years, well five now, I didn't want to go back on the dating game because I was scared for my kid, and maybe it was not only just that, maybe I was waiting for someone, and I'm pretty sure now that I was waiting for you. » Elle se décala doucement sur le côté pour déposer le plateau rempli des tasses de cafés sur l'une des deux tables de nuits et doucement, elle l'incita à s'asseoir sur le bord du lit, et s'installa au dessus de lui, ses deux jambes de chaque côté de la taille du brun. Elle déposa délicatement ses lèvres contre celles de Jasper pour lui voler un simple baiser « I'm off today, so you can have my morning and my early afternoon if you want to. »