Le Deal du moment : -67%
Carte Fnac+ à 4,99€ au lieu de 14,99€ ...
Voir le deal
4.99 €


Olivia & Ellie

2 participants
Ellie Munroe
Ellie Munroe
To do list rp :
josh - www / aleksej - www / olivia (instantané) - www
Summary :
Ellie Munroe a une vie somme toute un peu classique. Après un parcours universitaire un peu chaotique qu'elle a fini par abréger, mettant fin à ses rêves de médecine, elle est bien retombée sur ses pattes. Aujourd'hui, elle aurait tout pour être heureuse : un job épanouissant au planning familial du Bronx, un toit au-dessus de la tête, une famille somme toute quelque peu conservatrice - avec qui elle évite de parler politique sous peine de rouler des yeux si fort qu'elle réussirait à les coincer derrière sa tête - mais qui l'aime et qui lui rend bien, un mariage rempli d'amour, un tout petit bébé. Si la famille Munroe ne roule pas tout à fait sur l'or, vous conviendrez sans peine qu'elle remplit toutes les cases de ce qu'on pourrait appeler un foyer fonctionnel pour celles et ceux qui seraient tentés de le décrire sans vivre dedans. Pourtant, depuis la naissance d'Amy, Ellie se sent couler. Être mère ne ressemble pas tout à fait à ce qu'elle s'était imaginé et il n'est pas rare que la panique prenne le dessus lorsqu'il s'agit de s'occuper de son enfant. Le petit appartement de Brooklyn est devenu une source d'anxiété sévère. Aussi, plutôt que d'opter pour la difficile conversation, elle s'échappe de plus en plus - en reprenant le travail presque plus vite que prévu d'abord, puis en se trouvant petit à petit des excuses pour rentrer toujours un peu plus tard.
Date d'inscription :
15/01/2021
Messages :
83
Pseudo :
k-ro
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
as much as i can
Multinicks :
Eryn O'Hare / Ricardo Diaz / Anneke Van Asten / Clare Perkins / Arthur Reed / Wade Lowell / Rafael Castillo / Janee Tiwari
Avatar :
hayley williams + avengedinchains
Olivia & Ellie F528faa80b3d56aab9e7a27f717a6bb9c8858c75
Age :
35 ans
Nationality :
américaine
Status :
mariée, traverse une mauvaise passe mais ne se passerait de lui pour rien au monde
Orientation :
à priori hétéroromantique, n'a jamais vraiment exploré son penchant bi
Work :
agente d'accueil au planning familial
Home adress :
brooklyn
Communities :
- planned parenthood
- el halito
- lost planet
Trigger :
relations toxiques romantisées, viol
Warning :
impact de la parentalité, dépression post partum
To do list rp : josh - www / aleksej - www / olivia (instantané) - www
Summary : Ellie Munroe a une vie somme toute un peu classique. Après un parcours universitaire un peu chaotique qu'elle a fini par abréger, mettant fin à ses rêves de médecine, elle est bien retombée sur ses pattes. Aujourd'hui, elle aurait tout pour être heureuse : un job épanouissant au planning familial du Bronx, un toit au-dessus de la tête, une famille somme toute quelque peu conservatrice - avec qui elle évite de parler politique sous peine de rouler des yeux si fort qu'elle réussirait à les coincer derrière sa tête - mais qui l'aime et qui lui rend bien, un mariage rempli d'amour, un tout petit bébé. Si la famille Munroe ne roule pas tout à fait sur l'or, vous conviendrez sans peine qu'elle remplit toutes les cases de ce qu'on pourrait appeler un foyer fonctionnel pour celles et ceux qui seraient tentés de le décrire sans vivre dedans. Pourtant, depuis la naissance d'Amy, Ellie se sent couler. Être mère ne ressemble pas tout à fait à ce qu'elle s'était imaginé et il n'est pas rare que la panique prenne le dessus lorsqu'il s'agit de s'occuper de son enfant. Le petit appartement de Brooklyn est devenu une source d'anxiété sévère. Aussi, plutôt que d'opter pour la difficile conversation, elle s'échappe de plus en plus - en reprenant le travail presque plus vite que prévu d'abord, puis en se trouvant petit à petit des excuses pour rentrer toujours un peu plus tard.
Date d'inscription : 15/01/2021
Messages : 83
Pseudo : k-ro
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : as much as i can
Multinicks : Eryn O'Hare / Ricardo Diaz / Anneke Van Asten / Clare Perkins / Arthur Reed / Wade Lowell / Rafael Castillo / Janee Tiwari
Avatar : hayley williams + avengedinchains
Olivia & Ellie F528faa80b3d56aab9e7a27f717a6bb9c8858c75
Age : 35 ans
Nationality : américaine
Status : mariée, traverse une mauvaise passe mais ne se passerait de lui pour rien au monde
Orientation : à priori hétéroromantique, n'a jamais vraiment exploré son penchant bi
Work : agente d'accueil au planning familial
Home adress : brooklyn
Communities : - planned parenthood
- el halito
- lost planet

Trigger : relations toxiques romantisées, viol
Warning : impact de la parentalité, dépression post partum

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:

Voir le profil de l'utilisateur
[tw: dépression post partum]

Si Ellie a fut un temps entretenu une relation plutôt agréable avec sa cousine Olivia, depuis son accouchement, elle a un peu laissé leur amitié s'effriter. A vrai dire de plusieurs années son aînée, on ne peut pas dire qu'elles aient tout de suite partagé des points communs et Ellie a d'abord commencé à l'admirer dans son coin, avec ses yeux d'enfant, avant d'elle-même prendre en maturité et se rapprocher petit à petit de celle qui fut un jour son modèle. Et il serait mentir de dire qu'elle ne regrette pas un peu leur relation qui se cantonne aujourd'hui au planned parenthood et à un petit café de temps en temps. Ce n'est pas faute d'essayer, à vrai dire. La naissance d’un enfant cela dit chamboule une vie et vous oblige parfois à vous faire passer au second plan, ce qui n’a pas manqué pour Ellie. Dire qu’elle vit mal la chose est un euphémisme, pour tout un tas de raisons qu’elle n’explique pas plus que par quelques mots simples et terrifiants : I’m a terrible mom. Un constat qui la ronge depuis des mois maintenant sans oser l’avouer à personne. Jusqu’à quelques jours plus tôt, lorsqu’elle avait finalement verbalisé ses angoisses à Josh.

Depuis lors, Ellie ressent le besoin intense de parler à quelqu’un. A quelqu’un qui sait. Et elle a eu beau tourner et retourner les choses dans son esprit, il n’y a qu’un seul nom qui lui est venu : celui d’Olivia. Probablement la meilleure mère qu’elle connaisse, et de loin.

Cela fait quelques jours qu’elle rumine. Mais finalement, Ellie décroche le téléphone, sur un coup d’impulsion. Une décision instantanément regrettée dès lors qu’elle entend la voix de sa cousine s’élever à l’autre bout du fil. « Hey, Liv. Je ne te dérange pas ? » Parce que si oui, ses petites histoires pourront attendre. A vrai dire, peut-être même qu'Ellie préférerait. Elle a réussi à se voiler la face tout ce temps, vraiment, elle pourrait continuer un peu plus longtemps. « Hi sweetie, tu ne me déranges pas du tout, je buvais mon café du matin. » Et puis, tout d'un coup, elle n'est plus vraiment certaine du bien-fondé de ce coup de fil. « Comment tu vas ? » Gagner du temps, donc. Voilà une stratégie sympathique, elle va adorer. Jusqu’à présent cependant, elle ne semble pas se poser trop de questions. « Je vais bien, je comptais faire les boutiques aujourd’hui. You know, I've been living the good life since the divorce ! » Un rire franc s’échappe des lèvres d’Ellie. « As you should, Liv! », répond-elle sans attendre, amusée. La situation d’Olivia n’est pas inconnue à la jeune femme qui ne demande aucuns détails si on ne lui en raconte pas, cependant. elle se contente d’être là au besoin.

La conversation cela dit revient rapidement sur les rails. « Qu’est-ce qu’il t’arrive, Ellie, tu as un souci ? », lui demande sa cousine et Ellie se mord la lèvre, ennuyée. C’était une mauvaise idée, une très mauvaise idée. Mais puisqu’elle est là, et qu’Olivia a répondu au téléphone, elle n’a plus vraiment le choix que de se lancer. « Non, non, pas de souci. Enfin, si, mais, tu sais… non, ça va, c’est pas si… terrible, on va dire. » Ellie s’embourbe et soupire bruyamment dans une tentative de courage. Finalement, elle demande : « C’est juste… Je me demandais, est-ce que… Est-ce que c’était compliqué pour toi, avec Chrissy? Quand t’as accouché, est-ce que… Est-ce que tu savais ? » Le rire d’Olivia se fait entendre au bout du fil, un rire amusé mais pas moqueur, et Ellie se prend à sourire dans le vide, elle aussi. « Mon dieu, sweetie, c’était horrible ! Le manque de sommeil, la perte de repères, et Chrissy qui avait déjà un caractère bien trempé… Je te jure, elle était haute comme trois pommes et elle me menait la vie très dure. J’étais un vrai zombie, rien à voir avec les mamans qui rayonnent dans les téléfilms de l'après-midi ! » Pour une fois depuis la naissance d’Amy, la jeune femme a l’impression de relater à l’expérience d’une autre maman. A vrai dire, on ne vous montre jamais que des mères parfaites, on vous vante le côté inné de la maternité, les merveilles de l’allaitement, tant et si bien que le moindre coup de mou suffit aujourd’hui à Ellie pour se sentir dépassée et mauvaise. Aussi, après une seconde de pause, elle souffle le fond de sa pensée : « J’ai l’impression de rien faire de bien. » A cet instant, la voix d’Olivia se fait plus sérieuse, moins amusée. « Tu sais, même aujourd’hui, j’ai encore l’impression d’agir de travers avec ma fille. Et pourtant, avec le recul, je me rends compte que je ne m’en suis pas si mal sortie, pas vrai ? Je crois que les bons parents n’existent pas. Il y a juste des gens qui font comme ils peuvent pour ne pas trop rater. » Et ses mots sont d’un réconfort si profond qu’Ellie doit ravaler un sanglot de soulagement. Elle ne réussit pas cependant à contenir le soupir qui s’échappe d’entre ses lèvres. Après quelques secondes d’un silence concentré où, à l’autre bout du fil, la blonde acquiesce dans le vide, elle finit par prudemment énoncer : « C’est vrai que tu t’en es très bien sortie avec Chrissy. Elle est adorable. » Une affirmation on ne peut plus honnête qu’Ellie et Josh portent une entière confiance en la jeune femme lorsqu’il s’agit de babysitter leur bébé quelques heures le samedi soir, de temps en temps. « Mais tu sais, je vois Josh et vraiment… Je sais pas, parfois je me sens… vraiment nulle ? Josh se débrouille si bien avec Amy, c’est si naturel chez lui, il vit sa meilleure vie, moi je panique rien qu’à l’idée de lui changer sa couche. » Puis, plus bas, comme honteuse, elle ajoute : « Je la fais pleurer rien qu’en la prenant dans mes bras, I think she hates me. »

- uc.
Olivia Hampton
Olivia Hampton
To do list rp :
Lizbeth - www | Liam - www | Rico - www | Swann - www | Benjos (2) - www | Wade - www | HamptonS - www | Ellie (instant) - www | ~ full

Archivés :
Benjamin (1) - www ✓ | Eva - www ✗ | Marisol - www ✓ | BBQ - www ✗ | Ornella - www
Summary :
Issue d'un milieu social précaire, Olivia a partagé son adolescence entre révisions et entraînements d'athlétisme. Son acharnement lui a permis d'obtenir une bourse et d'intégrer le département de mathématiques d'une prestigieuse université. Son avenir tout tracé s'est pourtant vu bouleversé lorsqu'elle a épousé Benjamin Hampton et qu'elle est tombée enceinte. Lassée par l'injonction à la réussite, Olivia a fait le choix controversé de lâcher ses études pour se consacrer à cet enfant qu'elle savait déjà formidable.

Si à l'époque elle était pleinement consciente des conséquences, Olivia regrette aujourd'hui cette décision. Elle aime sa fille de tout son cœur, mais elle souffre beaucoup de n'être considérée que comme la « femme de ». En tant que mère au foyer, elle ne se croit pas légitime d'avoir des opinions féministes. Mais le plus difficile pour elle reste la solitude. Au sein de cette nouvelle classe sociale dans laquelle elle a été propulsée, Olivia se sent comme une étrangère. Son mari est de plus en plus lointain, sa fille prend peu à peu son envol et elle ne s'entend ni avec ses parents, ni avec la plupart de ses voisins. Alors pour tromper les doutes et l'ennui, Olivia fréquente avidement les cinémas, les théâtres et bosse aussi comme écoutante pour le Planned Parenthood. Mais ce qui la réconforte le plus, c'est quand, le soir, elle chante dans les clubs de jazz enfumés de la ville.
Date d'inscription :
29/07/2021
Messages :
194
Pseudo :
Ada
Player's pronoun :
Elle
Rythme de rp :
Variable, environ 1x/15j
Multinicks :
Wesley Takagi / Naomi Mitchell / Samir Patra
Avatar :
Shannyn Sossamon + nocreativejuiceleft ♥
Olivia & Ellie D2261f5d62c3de010a35255d03db103655499533
Age :
42 ans
Nationality :
Américaine
Origins :
Françaises du côté paternel et philippines du côté maternel
Religion :
Croyante quand ça l'arrange
Status :
Divorcée et mère d’une fille formidable de 18 ans
Orientation :
Hétérosexuelle (a priori, elle remet tout en question ces derniers temps, donc ?)
Work :
Femme au foyer + chanteuse de jazz
Home adress :
Staten Island, le quartier de Dawson Circle
Communities :
- Les familles de Dawson Circle
- Planned Parenthood
- Scarlet Casino
- Cinéma du Queens
- Harlem Jazz Jam

Trigger :
Romantisation des relations abusives
Warning :
Adultère, solitude, lutte de classes
To do list rp : Lizbeth - www | Liam - www | Rico - www | Swann - www | Benjos (2) - www | Wade - www | HamptonS - www | Ellie (instant) - www | ~ full

Archivés :
Benjamin (1) - www ✓ | Eva - www ✗ | Marisol - www ✓ | BBQ - www ✗ | Ornella - www
Summary : Issue d'un milieu social précaire, Olivia a partagé son adolescence entre révisions et entraînements d'athlétisme. Son acharnement lui a permis d'obtenir une bourse et d'intégrer le département de mathématiques d'une prestigieuse université. Son avenir tout tracé s'est pourtant vu bouleversé lorsqu'elle a épousé Benjamin Hampton et qu'elle est tombée enceinte. Lassée par l'injonction à la réussite, Olivia a fait le choix controversé de lâcher ses études pour se consacrer à cet enfant qu'elle savait déjà formidable.

Si à l'époque elle était pleinement consciente des conséquences, Olivia regrette aujourd'hui cette décision. Elle aime sa fille de tout son cœur, mais elle souffre beaucoup de n'être considérée que comme la « femme de ». En tant que mère au foyer, elle ne se croit pas légitime d'avoir des opinions féministes. Mais le plus difficile pour elle reste la solitude. Au sein de cette nouvelle classe sociale dans laquelle elle a été propulsée, Olivia se sent comme une étrangère. Son mari est de plus en plus lointain, sa fille prend peu à peu son envol et elle ne s'entend ni avec ses parents, ni avec la plupart de ses voisins. Alors pour tromper les doutes et l'ennui, Olivia fréquente avidement les cinémas, les théâtres et bosse aussi comme écoutante pour le Planned Parenthood. Mais ce qui la réconforte le plus, c'est quand, le soir, elle chante dans les clubs de jazz enfumés de la ville.
Date d'inscription : 29/07/2021
Messages : 194
Pseudo : Ada
Player's pronoun : Elle
Rythme de rp : Variable, environ 1x/15j
Multinicks : Wesley Takagi / Naomi Mitchell / Samir Patra
Avatar : Shannyn Sossamon + nocreativejuiceleft ♥
Olivia & Ellie D2261f5d62c3de010a35255d03db103655499533
Age : 42 ans
Nationality : Américaine
Origins : Françaises du côté paternel et philippines du côté maternel
Religion : Croyante quand ça l'arrange
Status : Divorcée et mère d’une fille formidable de 18 ans
Orientation : Hétérosexuelle (a priori, elle remet tout en question ces derniers temps, donc ?)
Work : Femme au foyer + chanteuse de jazz
Home adress : Staten Island, le quartier de Dawson Circle
Communities : - Les familles de Dawson Circle
- Planned Parenthood
- Scarlet Casino
- Cinéma du Queens
- Harlem Jazz Jam

Trigger : Romantisation des relations abusives
Warning : Adultère, solitude, lutte de classes

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:

Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.ivegot99problems.com/t6369-olivia-there-s-not-a-spark-in-sight-what-a-waste-of-a-lovely-nighthttps://www.ivegot99problems.com/t5261-recherches-de-wes-ina-olivia#97776https://www.ivegot99problems.com/t6751-instagram-oliviah#128071
Olivia entretenait une tendresse particulière pour Ellie, et ce depuis toujours. Parler de relation fusionnelle aurait toutefois été une erreur. Elles avaient surtout partagé des étés, un mois en août, d’abord tous les ans, sorte de rendez-vous annuel et immanquable. Puis le mois s'était transformé en semaine, à mesure d’Olivia grandissait et se consacrait au sport et aux études, pour ne devenir qu’un week-end, et encore, pas tous les ans. Pourtant, la brune gardait de bons souvenirs d’enfance, durant lesquels elle emmenait sa petite cousine, de plusieurs années sa cadette, faire du lèche-vitrine ou bien nager dans les vagues.

Liv n’attendait donc pas nécessairement d’appel de la part d’Ellie. Alors qu’elle petit-déjeunait, le téléphone se mit à sonner. Elle engloutit en vitesse son morceau de croissant, avant de se précipiter pour décrocher. « Hey, Liv. Je ne te dérange pas ? » La voix de la jeune femme éclaira le visage d’Olivia et son enthousiasme dut se percevoir jusqu’au bout du fil. « Hi sweetie, tu ne me déranges pas du tout, je buvais mon café du matin. » Depuis que Chrissy avait quitté la maison, qu’elle ne rentrait plus que pour le week-end, Olivia n’avait personne à cajoler et ça lui manquait. Autant dire qu'elle était toute disposée à discuter avec sa petite cousine, avec toute l’attention et la tendresse dont elle était capable – en faisant attention à ne pas lui tenir la jambe, embarrasser son correspondant n’avait rien de bien élevé et les bonnes manières d’Olivia n’étaient jamais très loin. « Comment tu vas ? »   La question semblait avoir eu du mal à sortir, mais Liv fit comme si elle n’avait rien remarqué. « Je vais bien, je comptais faire les boutiques aujourd’hui. You know, I've been living the good life since the divorce ! » Le rire d’Ellie se joignit au sien. « As you should, Liv! » Cet élan de gaieté s'essouffla cependant assez rapidement. Comprenant que sa tentative de détendre l'atmosphère était plus ou moins efficace, Olivia demanda doucement : « Qu’est-ce qu’il t’arrive, Ellie, tu as un souci ? »

Silence au bout du fil. Olivia fronça les sourcils, soucieuse. Au bout d’une poignée de secondes, elle ouvrit la bouche pour dire quelque chose mais Ellie la coupa dans son élan. « Non, non, pas de souci. Enfin, si, mais, tu sais… non, ça va, c’est pas si… terrible, on va dire. » La ride sur le front de la brune se creusa un peu plus. Le soupir sonore à l’autre bout du fil suffisait à prouver que si, en dépit de ce que prétendait Ellie, il y avait bel et bien un problème. « C’est juste… Je me demandais, est-ce que… Est-ce que c’était compliqué pour toi, avec Chrissy? Quand t’as accouché, est-ce que… Est-ce que tu savais ? » Alors ça, Olivia ne s’y attendait pas. Contre toute attente, elle éclata de rire. Un rire loin d’être moqueur, qui avait plutôt vocation à dédramatiser. « Mon dieu, sweetie, c’était horrible ! Le manque de sommeil, la perte de repères, et Chrissy qui avait déjà un caractère bien trempé… Je te jure, elle était haute comme trois pommes et elle me menait la vie très dure. J’étais un vrai zombie, rien à voir avec les mamans qui rayonnent dans les téléfilms de l'après-midi ! » Son petit laïus, exposé avec légèreté, avait le mérite d’être honnête. Les premiers mois de Chrissy n’avaient pas été faciles. Élever un nourrisson n’était en rien un jeu d’enfant, contrairement à ce que laissaient croire les “mères parfaites” du Dawson Circle. La suite des confessions d’Ellie manqua de lui arracher un petit bout de cœur. « J’ai l’impression de rien faire de bien. » Olivia abandonna son ton badin. Avec douceur, elle souffla : « Tu sais, même aujourd’hui, j’ai encore l’impression d’agir de travers avec ma fille. Et pourtant, avec le recul, je me rends compte que je ne m’en suis pas si mal sortie, pas vrai ? Je crois que les bons parents n’existent pas. Il y a juste des gens qui font comme ils peuvent pour ne pas trop rater. »

- u.c.