Le Deal du moment : -50%
Nike Sportswear Club Fleece – Sweat à ...
Voir le deal
29.97 €


charles (don't get too close it's dark inside)

2 participants
Arya Cohen
Arya Cohen
To do list rp :
charlie (www)
jaden (www)
matthew (www)
matthew/jaden (www)
sirius (www)
Summary :
(tw: revenge porn) Avocate depuis quelques années maintenant, elle s'est spécialisée dans la propriété intellectuelle. Elle a toujours vécu New York, mais elle alternait entre New York et Los Angeles de ses quinze à ses dix-huit ans, pour laisser monter en flèches sa carrière d'actrice. Jusqu'à ce que sa carrière s'arrête, parce que son ex a utilisé la revenge porn parce qu'elle la quittait en apprenant qu'il la trompait. Suite à cela, sa carrière s'est arrêtée et fort heureusement pour elle, elle avait commencé des études en droit, qu'elle a donc continué à New York, obtenant son diplôme avec mention. Elle a intégrée un cabinet d'avocats tout en tentant d'être un peu moins handicapée sentimentale, mais c'est toujours très compliqué. Aveugle comme elle est.
Date d'inscription :
27/08/2019
Messages :
1786
Pseudo :
harleen. (marion)
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
1-2 rp/semaines mostly le week-end.
Multinicks :
alejandra wiley ;(www) - alix westmore ;(www) - isobel allen (www) - jezabel wellington (www) - jules ainsworth (www) - kate byrne (www) - louisa shacklebolt (www) - noé gallagher (www) - victor aubertin (www)
Avatar :
margot robbie ; ultraviolences (ava) ; julia (crackships) ; taylor swift (lyrics)
charles (don't get too close it's dark inside) C2a526ad43a16ece3f04ba5bb000be179e2ea5f4
Age :
trente et deux ans (01.04.1990)
Nationality :
american.
Origins :
american.
Religion :
agnosticisme
Status :
in denial land.
Orientation :
heterosexual/
Work :
lawyer/
Home adress :
brooklyn w/ her brother. looking for somewhere else to crash.
Communities :
#NYU Law
#nyc bar associations

Trigger :
les agressions sexuelles et la scarification;
Warning :
deuil.
To do list rp : charlie (www)
jaden (www)
matthew (www)
matthew/jaden (www)
sirius (www)
Summary : (tw: revenge porn) Avocate depuis quelques années maintenant, elle s'est spécialisée dans la propriété intellectuelle. Elle a toujours vécu New York, mais elle alternait entre New York et Los Angeles de ses quinze à ses dix-huit ans, pour laisser monter en flèches sa carrière d'actrice. Jusqu'à ce que sa carrière s'arrête, parce que son ex a utilisé la revenge porn parce qu'elle la quittait en apprenant qu'il la trompait. Suite à cela, sa carrière s'est arrêtée et fort heureusement pour elle, elle avait commencé des études en droit, qu'elle a donc continué à New York, obtenant son diplôme avec mention. Elle a intégrée un cabinet d'avocats tout en tentant d'être un peu moins handicapée sentimentale, mais c'est toujours très compliqué. Aveugle comme elle est.
Date d'inscription : 27/08/2019
Messages : 1786
Pseudo : harleen. (marion)
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : 1-2 rp/semaines mostly le week-end.
Multinicks : alejandra wiley ;(www) - alix westmore ;(www) - isobel allen (www) - jezabel wellington (www) - jules ainsworth (www) - kate byrne (www) - louisa shacklebolt (www) - noé gallagher (www) - victor aubertin (www)
Avatar : margot robbie ; ultraviolences (ava) ; julia (crackships) ; taylor swift (lyrics)
charles (don't get too close it's dark inside) C2a526ad43a16ece3f04ba5bb000be179e2ea5f4
Age : trente et deux ans (01.04.1990)
Nationality : american.
Origins : american.
Religion : agnosticisme
Status : in denial land.
Orientation : heterosexual/
Work : lawyer/
Home adress : brooklyn w/ her brother. looking for somewhere else to crash.
Communities : #NYU Law
#nyc bar associations

Trigger : les agressions sexuelles et la scarification;
Warning : deuil.

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:

Voir le profil de l'utilisateurhttp://99problems.forumactif.com/t999-arya-to-the-stars-who-listen-and-the-dreams-that-are-answeredhttp://99problems.forumactif.com/t3427-recherches-d-isobel-co#59409http://99problems.forumactif.com/t1233-instagram-arya-cohenhttp://99problems.forumactif.com/t2142-ask-arya-cohen
mourning: (noun) ; /ˈmɔrnɪŋ, ˈmoʊr-/
;
the period when sb is sad after sb they love dies
(source: Cambridge Dictionary).

Arya était déboussolée, elle avait espéré, longtemps. Fort, si fort. Quand il n'était pas rentré la nuit, elle avait espéré qu'il n'ait juste pas pu la prévenir. Quand il n'était pas rentré le matin, elle s'était dit qu'il avait dû dormir sur place, comme ça lui arrivait parfois, mais il la prévenait. Toujours. Charles n'avait eu aucune information. Et Arya était désemparée. Puis l'appel était arrivé, elle avait couru à l'hôpital, n'avait même pas prit le temps de verrouiller la porte de leur appartement, elle avait couru. Et les médecins lui avaient expliqué qu'il y avait peu de chances qu'il s'en sorte. Alors elle avait espéré. Encore et encore. L'espoir. Toujours. Ne jamais baisser les bras. Puis les machines avaient fait un bip régulier, alors que cela faisait trois jours qu'il était branché, trois jours. Trois jours sans sommeil. Elle n'avait eu le courage de prévenir personne, de toutes façons les médecins s'étaient chargés de prévenir la famille. Elle ne parvenait pas à pleurer, elle errait comme une âme en peine dans Brooklyn, après avoir demandé un peu de temps à la famille de Jaden. Un peu de temps pour quoi ? Le temps lui a manqué à lui. C'est les yeux cernés qu'elle arriva devant chez son frère, trempé par la pluie qui s'était insinuée dans son sweat, lorsque Charles ouvrit la porte, elle le regarda, l'âme vide, vidée de tout sentiments, les yeux rougis par la fatigue et le fait d'avoir pleurer sur le chemin « I- Can I come in ? I don't wanna go home. » Elle ne voulait pas retourner dans son appartement, elle ne voulait pas attendre qu'il revienne, inlassablement, attendre qu'il ne passe la porte alors qu'il ne la passerait plus jamais. Son coeur se brisait rien qu'à cette pensée et elle attrapa la main de son frère Sure, come in. Quand elle buta contre son frère, Arya ferma les yeux, elle était épuisée, vraiment et elle posa sa tête contre le torse de Charles, tentant de calmer les battements affolés de son coeur. You never have to ask or ring or warn me. Elle sentait ses mains qui tremblaient, elle était impuissante, ne savait pas que faire, que dire. Parce qu'il ne savait pas, parce qu'il n'avait aucune idée de ce qui se tramait dans sa tête, elle entendait encore les bips interminables de la machine, les infirmières qui courent et elle qui ne lâchait pas sa main, froide, inerte. Le médecin qui lui annonça que tout était terminé. Arya se remit à pleurer et releva le visage vers son frère « It's over Charlie, he is- » Elle ne voulait pas le dire, parce que ça voudrait dire que c'est réel. Et elle ne voulait pas que ce soit réel. Cela faisait des années qu'elle ne l'avait pas appelé Charlie, trop longtemps « I can't, I just can't » Ça deviendrait réel et elle ne le voulait pas, elle voulait qu'il arrive et qu'il blague, qu'il lui dise que c'était une caméra cachée, mais elle l'avait vu. Elle l'avait touché, son corps froid, ses yeux clos. Son râle. Tout, tout tournait dans sa tête. Did they - Elle ne regarda pas son frère, aprce qu'elle savait, elle savait la tête qu'il pouvait avoir, les traits déformés par la colère, la tristesse certainement. He’s what Arya ? Le silence qui était dans la pièce était lourd de sens, lourd de questionnements, sa lèvre tremblait et elle regarda son frère, les yeux emplis de larmes. Dead ? Sa poitrine se serra une seconde, puis deux et elle hocha la tête, avant de serrer son frère si fort, son front contre le torse de Charles et un cri perçant qui résonna dans l'appartement. Un cri qui brisa le silence bancal, les larmes déferlèrent et Arya se laissa tomber sur le sol, recroquevillée, ses deux bras qui entourèrent son estomac comme pour se protéger des coups de la vie. I don't want him to be gone, I don't want him dead, I don't, I don't, I don't ne cessa t-elle de répéter, alors qu'elle se balançait d'avant en arrière en pleurant Charles, please, please tell me it's a nightmare, please, please, please. Cela ne pouvait être rien d'autre qu'un cauchemar, et elle allait se réveiller, elle allait se réveiller et il allait être là en chair et en os. Elle se sentait vide intérieurement, vide, triste et fatiguée. Mais elle ne se réveillerait pas. Et là, tout prendrait sens, sa disparition, tout. I wish Arya. There’s nothing I would like more than that. Elle se blottit dans les bras de son frère, ses bras se crochetant à ceux de Charles tandis qu'elle ne pouvait s'empêcher de pleurer en silence. I’m so sorry Arya… Tant de questions lui tournaient dans l'esprit, tant de questions sans réponses. Pourquoi lui ? Pourquoi y était-il allé ? Pourquoi ne s'était-il pas protégé ? Pourquoi y'avait-il fallu qu'il soit là bas, à cet instant précis ? We wanted a baby, we wanted to get married and I'll not be able to marry the man that I love, I didn't have the chance to say goodbye to him. I was not awake when he left, I was so fucking asleep and I'll never see him again. La nausée lui prit et elle se leva rapidement pour aller s'enfermer dans la salle de bain, avant que son reflet ne lui crache toute sa tristesse à la gueule, et elle se passa un coup d'eau sur le visage avant de revenir dans le salon I can't, I don't know what to do, what am I supposed to do ? We're not even married, I'm nobody through people's eyes. I'm nobody, nobody. I'm- Et les larmes revinrent de nouveau, et pour ne pas tomber, Arya se laissa aller dans le canapé, les mains nouées derrière la nuque, la tête baissée, faible. Le coeur abîmé. Malmené. La tristesse qui frappait de plein fouet. La réaction de son frère ne se fit pas attendre et la blonde plongea son regard humide dans celui de son frère, en cherchant du réconfort dans ses pupilles I forbid you to say those words Arya. You’re not a nobody to people’s eyes. Everybody knows who you are for him. Every fucking body. He kept talking about you all shift long, he was so fucking annoying ! Un sourire triste suivi d'une complainte bruyante se fit entendre et elle ravala ses larmes dans un hoquètement de tristesse The law might say something else but nobody is going to go against his wishes. Elle en savait quelque chose des voeux, son frère lui en avait parler quelques fois mais Jaden, lui, ne l'avait jamais fait. Alors elle se demandait bien ce qui se tenait sur ce testament, ou whatever it's called. But what if- Elle ne trouvait plus les mots, symbole d'un épuisement qu'elle voudrait oublier, symbole d'un épuisement qu'elle voudrait factice, le genre d'épuisement qu'on ne veut plus, mais ça s'accrochait à la peau, à l'âme, ça s'accrochait à elle comme si ça n'avait pas le choix. Ce désespoir, cette tristesse. You can’t regret sleeping over, you could not know, nobody would have known. Don’t blame yourself. Elle aurait toujours leur dernière soirée tout les deux en mémoire, quand elle s'était endormie contre lui, le mot qu'il lui avait laissé sur leur cafetière, rituel qu'elle avait trouvé saugrenu au début. Et pourtant, si elle avait su, elle ne se serait pas moqué, elle n'aurait rien dit, elle aurait tout gardé, ses petits mots. Les mains tremblantes, elle se blottit dans les bras de son frère et se remit à pleurer I don't know what I can do, I don't even know how to- Cette sensation qui lui prit le coeur, la tirailla plus que de raisons I don't want him to be gone Charlie. Please. Tell me it's a fucking nightmare.



[uc]
Charles Cohen
Charles Cohen
To do list rp :
(( john )) ›› (( jaden )) ›› (( jules )) ›› you ?.

open -- 2 places de libre.
Summary :
Charles est un produit pur New York. Il est né là, il a grandi là, il a étudié là, il vit là et il ne partirait de cette ville pour rien au monde. Il a une petite soeur (Arya) avec qui les relations sont aussi fraternelles que tendues. Il travaille dans la police depuis plus de dix ans après avoir étudié les sciences politiques pendant trois ans à NYU. Ancien coureur de jupons, il est désormais fiancé à une femme qu'il a rencontré il y a presque dix ans de cela. Droit dans ses bottes, fiable, carré et ambitieux, il a tout pour vivre une vie de rêves.
Date d'inscription :
12/03/2021
Messages :
464
Pseudo :
julie / weaslove.
Player's pronoun :
elle.
Rythme de rp :
1-2 réponses par semaine.
Multinicks :
elizabeth haas.
Avatar :
sam claflin + wesleynator.
charles (don't get too close it's dark inside) 2ec3a856f896bef4b13882156dfc0a1848509d6c
Age :
35 ans (14.02.86).
Nationality :
américain.
Origins :
américaines + anglaises.
Religion :
athé.
Status :
fiancé.
Orientation :
hétérosexuel.
Work :
NYPD.
Home adress :
dawson circle, 42.
Communities :
- dawson circle.
- NYPD.
- meow parlour.
Trigger :
inceste, relations toxiques/malsaines.
Warning :
violence verbale, violence physique, tromperie, grossesse, (+ ancienne homophobie et sexisme).
To do list rp :
(( john )) ›› (( jaden )) ›› (( jules )) ›› you ?.

open -- 2 places de libre.
Summary : Charles est un produit pur New York. Il est né là, il a grandi là, il a étudié là, il vit là et il ne partirait de cette ville pour rien au monde. Il a une petite soeur (Arya) avec qui les relations sont aussi fraternelles que tendues. Il travaille dans la police depuis plus de dix ans après avoir étudié les sciences politiques pendant trois ans à NYU. Ancien coureur de jupons, il est désormais fiancé à une femme qu'il a rencontré il y a presque dix ans de cela. Droit dans ses bottes, fiable, carré et ambitieux, il a tout pour vivre une vie de rêves.
Date d'inscription : 12/03/2021
Messages : 464
Pseudo : julie / weaslove.
Player's pronoun : elle.
Rythme de rp : 1-2 réponses par semaine.
Multinicks : elizabeth haas.
Avatar : sam claflin + wesleynator.
charles (don't get too close it's dark inside) 2ec3a856f896bef4b13882156dfc0a1848509d6c
Age : 35 ans (14.02.86).
Nationality : américain.
Origins : américaines + anglaises.
Religion : athé.
Status : fiancé.
Orientation : hétérosexuel.
Work : NYPD.
Home adress : dawson circle, 42.
Communities : - dawson circle.
- NYPD.
- meow parlour.

Trigger : inceste, relations toxiques/malsaines.
Warning : violence verbale, violence physique, tromperie, grossesse, (+ ancienne homophobie et sexisme).

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:

Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.ivegot99problems.com/t5713-cake-by-the-ocean-charleshttps://www.ivegot99problems.com/t5795-recherches-d-elizabeth-et-de-charles#107911
Assis sur mon canapé, mon téléphone en main, je regarde l’écran du cellulaire et attends qu’il s’allume. En vain. J’attends un message, un appel. De qui, de quoi ? Je n’en sais rien. Il parait que les nouvelles ne sont pas très bonnes d’où qu’elles viennent et je commence à y croire. Soupirant, je laisse tomber le téléphone sur mon canapé et passe mes mains dans mes cheveux. Je ferme les poings sur ces derniers et soupire fortement. Les coudes sur les cuisses, la tête abaissée, je suis incapable de bouger, de ressentir quoi que ce soit. Je suis anesthésié, purement et simplement. Jaden. Putain de merde. Ça aurait pu être moi, ça aurait dû être moi. Ça en aurait causé de la peine mais je n’aurais pas eu besoin d’être spectateur et c’est de la manière la plus égoïste qui soit de penser mais la détresse des parents de mon meilleur ami et de ma sœur me tuent à petit feu. Je suis le connard, le blagueur, le mec qu’on appelle pour boire un coup, pour draguer. Je suis nul dans ce rôle, je suis un putain de râté et je n’arrive même pas à laisser mes émotions parler. Elles sont là, en boule, dans ma gorge. Elles m’empêchent presque de respirer mais pas assez pour me forcer à les affronter. Toujours assis, presque prostré, j’entends frapper à la porte et me redresse pour aller ouvrir. Je ne sais pas si j’ai commandé quelque chose ces derniers jours, si Jules a décidé de passer sans prévenir. Je ne sais plus rien. Et quand j’ouvre la porte et tombe face à Arya, je déglutis difficilement. De cette posture prostrée, je me tends telle une corde sur une guitare. Tranchante, forte, pas prête de faillir mais surtout prête à recevoir le pincement fort de cette main qui se veut musicale.« I- Can I come in ? I don't wanna go home. » Je la regarde et réponds doucement, tendant ma main dans sa direction Sure, come in. Lorsque nos mains s’agrippent, je la tire vers moi. C’est pour elle que je dois rester fort. C’est pour elle que je ne dois pas craquer, que je ne dois pas souffler trop fort. You never have to ask or ring or warn me. Mes bras s’enferment autour d’elle. C’est difficile. Terriblement difficile. Mais je resterai fort pour elle. Je n’ai pas d’autres choix. C’est mon rôle et quand Arya prononce les mots, je sens mon coeur flancher. « It's over Charlie, he is- » Je ne sais pas officiellement ce qu’il est mais entre le surnom qu’elle utilise et son regard, la peine et la douleur dans ses yeux, je comprends. « I can't, I just can't » On est deux. Je ne sais pas, je ne peux pas. Je ne veux pas. Mes lèvres sur son front, le contact est fort parce que je refuse de lui laisser la place pour bouger, pour me regarder alors que mon cœur est en train de se briser. C’est le petit-ami de ma sœur mais c’est aussi mon coéquipier et meilleur ami. Did they - pronounce him dead ? Est-ce que c’est comme cela que l’on dit ? Je ne sais pas trop. La seule chose dont je suis sûre c’est que nos vies vont être bousculées, elles vont être sans dessus dessous si elle me confirme tout cela. He’s what Arya ? Dans un coma, dans un sale état, en attente d’une greffe, il peut y avoir trop de possibilité. Et quand je souffle ces mots, je baisse les yeux. Je sais que les mots vont être difficiles à prononcer pour elle alors je les pose pour elle, pour l’autoriser à juste hocher de la tête pour me dire ce qu’il en est. Dead ? Je n’ai jamais eu aussi peur de ma vie parce que si elle confirme, c’est le début de la fin, je le sais. Les mots n’ont pas besoin de sortir de sa bouche. Ce mouvement de tête vaut des centaines de mots et je sens mon coeur craquer, se briser, me faire terriblement mal. Je n’arrive pas à y croire, je ne veux pas y croire. La douleur est paralysante, je suis incapable de bouger, de dire quoi que ce soit. Mes yeux ne quittent pas les siens et je me pose cent mille questions. Pourquoi lui ? Pourquoi notre famille ? Arya ne va jamais s’en remettre. Et en plus d’aider ma sœur à faire le deuil de son petit-ami, je vais devoir faire celui de mon meilleur ami et coéquipier. Je perds tout. Ma vie pro, ma vie perso, ma vie familiale. Tout se casse la gueule mais je dois rester droit et fort, un pilier, le grand-frère que j’aurais toujours dû être et que je serai toujours pour ma petite sœur. Tout passe si vite. Toutes ces sensations me démontent comme un tsunami peut raser une ville de la carte et le cri strident de ma soeur arrache les derniers effort de mon coeur pour ne pas tomber à mes pieds. I don't want him to be gone, I don't want him dead, I don't, I don't, I don't Personne ne le veut. Arya à mes pieds, je la regarde quelques secondes de plus. Charles, please, please tell me it's a nightmare, please, please, please. Je m’abaisse à sa hauteur et finis par me laisser tomber sur les fesses, tout près d’elle. Je l’entoure de mes bras et souffle I wish Arya. There’s nothing I would like more than that. Mais je n’ai jamais été de ceux qui se bercent d’illusions et impossible de commencer aujourd’hui. I’m so sorry Arya… Que je souffle en enfouissant mon visage dans ses cheveux blonds. Ça me déchire le coeur. Pour moi parce que je perds mon meilleur ami mais aussi - voire surtout - pour ma soeur. Ce sont tous ses rêves qui s’écroulent et quand elle commence à les énumérer, j’ai le coeur qui se fend un peu plus. We wanted a baby, we wanted to get married and I'll not be able to marry the man that I love, I didn't have the chance to say goodbye to him. I was not awake when he left, I was so fucking asleep and I'll never see him again. Je me détache tout doucement d’elle et la regarde. Il est hors de question qu’elle aille sur ce chemin. Rien n’est de sa faute. Elle ne pouvait pas savoir, personne ne pouvait savoir. Notre métier a des risques, de lourds risques et on ne peut pas les ignorer. C’est impossible, c’est inconscient. Quand les derniers mots quittent ses lèvres, elle se lève à vive allure et je la regarde, impuissant. Elle est vite à mes côtés et je l’écoute. I can't, I don't know what to do, what am I supposed to do ? We're not even married, I'm nobody through people's eyes. I'm nobody, nobody. I'm- Ma main sur son visage, je pince légèrement son menton, la forçant à me regarder et dis I forbid you to say those words Arya. You’re not a nobody to people’s eyes. Everybody knows who you are for him. Every fucking body. He kept talking about you all shift long, he was so fucking annoying ! C’est la vérité. Il était d’un chiant. Mais ça va me manquer. Je me rends compte maintenant de la portée de ses mots, de l’importance de leur bonheur et de le partager avec nous. The law might say something else but nobody is going to go against his wishes. On a tous un testament, à la police. Malheureusement pour nous, devrais-je dire. You can’t regret sleeping over, you could not know, nobody would have known. Et c’est le pire dans l’histoire. Don’t blame yourself. Blame the one that shot him. Et celui-ci, c’est tout le département qu’il va avoir sur le dos parce qu’il a privé ma soeur du bonheur qu’elle mérite mais il nous a aussi tous privé du rayon de soleil qu’était Jaden… But what if- Je ne lui ai même pas laissé le temps de renchérir, de chercher, de dire quelque chose. Je ne veux pas qu’elle se mette des folles idées en tête. Nous savons tous ce qu’aurait voulu Jaden, ce qu’il a probablement écrit dans son testament parce que nous en avons tous un. I don't know what I can do, I don't even know how to- Je la regarde et mords l’intérieur de ma joue. Je ne peux pas craquer, pas maintenant, pas devant elle. Alors, je la regarde et déglutis difficilement, glissant ma main dans son dos. Un signe que je suis là, qu’elle n’est pas toute seule dans cette histoire, dans cette détresse. I don't want him to be gone Charlie. Please. Tell me it's a fucking nightmare. Et parce que je suis le grand frère avec la tête sur les épaules, celui qui ne cesse de répéter que le plus important dans la vie, c’est d’être droit et réglo, je souffle I wish I could… Mais je ne peux pas. Ce n’est pas un cauchemar, c’est notre réalité. Il nous a quittés. Le salopard ! Quand j’y pense… Ce n’est pas le moment, ce n’est jamais le moment. Ma voix tremble quand je répète I wish I could Ari but I’m not a liar. Et je ne le serai jamais. Mécaniquement, mon corps s’approche d’elle et je colle mes lèvres à sa tempe, embrassant sa chevelure. I’m so sorry Ari, I’m so deeply madly sorry. Et à ce moment précis, j’aurais préféré que ce soit moi, de l’autre côté du flingue. Parce qu’on finit toujours par se remettre de la mort d’un membre de sa famille - enfin, je crois, Jules à l’air d’aller bien sauf à quelques moments - mais est-ce que l’on se remet vraiment de la perte de l’amour de sa vie ? Bonne question…