Le Deal du moment : -21%
TCL 50P611 – TV LED UHD 4K 50″ (127 cm) ...
Voir le deal
224.99 €


Louder Than Words ft Wesley

2 participants
Joham Myong
Joham Myong
To do list rp :
RP en cours:

Wesley Tagaki - www
Summary :
Joham est pompier. Outre les flammes, il a déjà lutté contre l’ostéosarcome, un cancer des os alors qu’il n’était qu’un enfant. Aujourd’hui, il se bats contre le deuil. Il y a deux ans, le jeune homme perdit son mari dans un incendie de niveau 5. Encore maintenant, il porte son alliance. Il reste dans sa caserne car il a peur de perdre le peu qui le lie encore a son époux. Pourtant, il aimerait sincèrement changer de milieu et vivre dans le présent.
Côté famille, il n’en est pas forcément proche. Durant son enfance, son frère ainé, Wes, était son modèle. Mais son cancer n’a pas que fracturé ses os… Traumatisé par ce que vivait la famille, Wes n’a pas su être là pour Jo, laissant des cicatrices mal reconstruites. Alors que Joham voulait vivre de son art, voir son frère y parvenir mais pas lui a été la goutte de trop. Totalement guéri de ce poison, L’adolescent décida de devenir pompier pour se prouver à lui-même et au monde qu’il pouvait devenir une personne forte. Une personne sur qui on peut compter, qui ne faiblit jamais, même sous les flammes. Rencontrer son mari, Derek, a été la plus belle chose qui lui arriva. Il reprit goût à l’art qu’il avait abandonné en étant enfant. Il était heureux. Un bonheur qui n’a duré que six ans, consumé par les flammes. Après cette perte, Jo a stoppé toutes activités artistiques, alors que, au fond de lui, il aimerai en vivre. Mais incapable de trouver la force pour faire son deuil, aujourd’hui, le pompier préféré se fondre dans son travail. Il cache son mal-être en se montrant sarcastique et drôle. C’est un homme courageux qui s’assume et sait se montrer utile à sa communauté.
Date d'inscription :
27/07/2022
Messages :
29
Pseudo :
Paperghost
Player's pronoun :
Elle
Rythme de rp :
1rp/10jours minimum
Multinicks :
Prénom Nom / Prénom Nom / Prénom Nom /
Avatar :
Jay Hayden - J. Aka Reagan Schuyler ici
Louder Than Words ft Wesley 1ig5
Age :
35 ans
Nationality :
Américaine
Origins :
Sa mère est américaine, son père, coréen.
Religion :
Joham est spirituel sans pour autant donner un nom à ce qu’il croit. Un jour, il va prier Jésus, l’autre Kuanyin et encore une fois, une autre divinité. Il pense que les différentes religions ne sont que les différentes facettes d’une même pièce. Il aime penser que, quand il voit un papillon, c’est son défunt mari qui lui rend visite ou un de ses ancêtres.
Status :
Veuf. Il a réussi a vivre quelques histoires, ici et là mais ça n’est jamais aller très loin car son deuil n’est pas encore fait.
Orientation :
Homosexuelle
Work :
Pompier. Désireux de quitter la profession qui lui a volé son mari.
Home adress :
Brooklyn
Communities :
- i need help
- lgbtq center (bénévole)
- THE ROCKY HORROR PICTURE SHOW (grand fan)
- The outpost - bar spectacle (habitué)
- LEA (bénéficiaire)

Trigger :
/Inceste, absence de consentement, les agressions s. sur mineur.e.s
Warning :
/ deuil, décès, pyrophobie, dépression, cancer.
To do list rp : RP en cours:

Wesley Tagaki - www
Summary : Joham est pompier. Outre les flammes, il a déjà lutté contre l’ostéosarcome, un cancer des os alors qu’il n’était qu’un enfant. Aujourd’hui, il se bats contre le deuil. Il y a deux ans, le jeune homme perdit son mari dans un incendie de niveau 5. Encore maintenant, il porte son alliance. Il reste dans sa caserne car il a peur de perdre le peu qui le lie encore a son époux. Pourtant, il aimerait sincèrement changer de milieu et vivre dans le présent.
Côté famille, il n’en est pas forcément proche. Durant son enfance, son frère ainé, Wes, était son modèle. Mais son cancer n’a pas que fracturé ses os… Traumatisé par ce que vivait la famille, Wes n’a pas su être là pour Jo, laissant des cicatrices mal reconstruites. Alors que Joham voulait vivre de son art, voir son frère y parvenir mais pas lui a été la goutte de trop. Totalement guéri de ce poison, L’adolescent décida de devenir pompier pour se prouver à lui-même et au monde qu’il pouvait devenir une personne forte. Une personne sur qui on peut compter, qui ne faiblit jamais, même sous les flammes. Rencontrer son mari, Derek, a été la plus belle chose qui lui arriva. Il reprit goût à l’art qu’il avait abandonné en étant enfant. Il était heureux. Un bonheur qui n’a duré que six ans, consumé par les flammes. Après cette perte, Jo a stoppé toutes activités artistiques, alors que, au fond de lui, il aimerai en vivre. Mais incapable de trouver la force pour faire son deuil, aujourd’hui, le pompier préféré se fondre dans son travail. Il cache son mal-être en se montrant sarcastique et drôle. C’est un homme courageux qui s’assume et sait se montrer utile à sa communauté.
Date d'inscription : 27/07/2022
Messages : 29
Pseudo : Paperghost
Player's pronoun : Elle
Rythme de rp : 1rp/10jours minimum
Multinicks : Prénom Nom / Prénom Nom / Prénom Nom /
Avatar : Jay Hayden - J. Aka Reagan Schuyler ici
Louder Than Words ft Wesley 1ig5
Age : 35 ans
Nationality : Américaine
Origins : Sa mère est américaine, son père, coréen.
Religion : Joham est spirituel sans pour autant donner un nom à ce qu’il croit. Un jour, il va prier Jésus, l’autre Kuanyin et encore une fois, une autre divinité. Il pense que les différentes religions ne sont que les différentes facettes d’une même pièce. Il aime penser que, quand il voit un papillon, c’est son défunt mari qui lui rend visite ou un de ses ancêtres.
Status : Veuf. Il a réussi a vivre quelques histoires, ici et là mais ça n’est jamais aller très loin car son deuil n’est pas encore fait.
Orientation : Homosexuelle
Work : Pompier. Désireux de quitter la profession qui lui a volé son mari.
Home adress : Brooklyn
Communities : - i need help
- lgbtq center (bénévole)
- THE ROCKY HORROR PICTURE SHOW (grand fan)
- The outpost - bar spectacle (habitué)
- LEA (bénéficiaire)

Trigger : /Inceste, absence de consentement, les agressions s. sur mineur.e.s
Warning : / deuil, décès, pyrophobie, dépression, cancer.

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:

Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.ivegot99problems.com/t7199-joham-myong-on-va-bruler-le-feu?nid=12#133547
|
louder than words  ;
Wesley & Joham


Une nouvelle journée de repos, une nouvelle épreuve. Cela devenait une habitude pour Joham. Dès qu’il n’était pas à la caserne ou dans les rues de Brooklyn pour sauver des vies, il se battait contre ses vieux démons. Une façon un peu brut de prendre soin de lui. C’était peu reposant, pas très agréable sur le moment, mais sa psychiatre, Dr. Grayson lui affirmait que le temps lui donnera raison. Tout ce vous faites n’est pas vain sur le long terme, Joham, disait-elle avant de mettre Fin à leur dernière séance. Au fond de lui, le pompier savait qu’elle avait raison. Mais entre le savoir et être capable de le ressentir et de trouver la force pour faire un premier pas, il y a une large différence.

Tous les jours que l’Univers faisait était un combat. Encore et toujours dans ce cycle que le jeune homme avait adopté pour enfin sortir de cette tempête. Il y avait encore énormément de chemin, mais à cet instant, une énorme avancé allait se produire.

Dès que Joham eut la confirmation par sms de son frère, le stress le tourmentait.

« Salut Wes. Est-ce que tu serais partant pour te prendre un café à emporter et se promener à centrale Park, jeudi prochain, pour 15h ? J’espère que tu vas bien. »

Ils devaient se retrouver à Central Park, dans l’après-midi. Déjà que ce message fut compliqué à écrire, à relire, à effacer puis à réécrire à nouveau. La confrontation lui semblait être titanesque. Il n’avait pas peur de Wesley. Ni de ce qu’il pouvait bien dire. Ce qui lui semblait effrayant, c’était sa colère. Celle qu’il a depuis tellement d’années. Cette rage qui a grandit en même temps que ses os brisés pas le cancer. Cette amertume qui a envahi son être quand Wes est entré dans cette école d’art que Joham convoitait. Joham avait peur de la personne qu’il allait devenir devant lui. Peur de dire des mots qui pourraient sembler dépasser ses pensées… Mais qui ne le seraient pas. Cette rencontre avait comme motif de se retrouver, de discuter et d’échanger pour enterrer un malaise persistant depuis trop longtemps.

Dr. Grayson avait été claire à ce sujet : Si la colère doit parler, laissez la couler. Mais sachez votre limite pour que votre baignoire de déborde pas. Une bien belle phrase qui ne l’aidait pas à savoir sa limite. Il allait devoir improviser, prendre sur lui car son esprit est brouillé par ces émotions négatives et son envie sincère de retrouver ce frère qu’il a tant aimé, enfant. Au fond de lui, il savait très bien qu’un seul mot pouvait tout faire exploser.

Dans le métro, il était perdu dans ses pensées. D’abord stressé, il écouta la comédie musical préféré de son mari. Bercé par Tick, Tick… BOOM! il pensait à Derek. Était-il fier de lui ? Il l’espérait.  Derek qui avait toujours voulu que les deux frères se retrouvent, il serait même fier d’apprendre que l’initiative viendrait de Joham. Pendant ces nuits ans de mariage, jamais il n’avait parvenu à le convaincre de voir son ainé et de discuter de tout ça. Jamais. Peut-être que ces années lui étaient nécessaire…

Actions speak louder than words… Les paroles de leur chanson favorite raisonnaient en lui. Cette même chanson qui avait ouvert leur mariage. Le pompier sentit ses poumons se gonfler d’un air étrangement frais pour Manhattan. Le courage ? C’était comme si l’optimisme de son mari venait de le posséder. Venait-il d’ouvrir les yeux ou était-ce là une énième illusion pour se protéger ? La question ne lui traversa pas l’esprit tant il profita de son voyage jusqu’au parc, entraîné par la voix de Jonathan Larson.

Comme à son habitude, Centrale Park était bien animé. Les touristes découvraient, admiratifs, le poumon de Manhattan tandis que les locaux, profitaient de cette pause végétale bien méritée. Arrivé en avance, Joham passase prendre des boissons. Un latte, double pompe de vanille avec un lait à température enfant pour lui. La première fois que Derek découvrit ça, il ne put s’empêcher de se moquer.
Je touche suffisamment de choses chaudes tous les jours, j’ai mon quotas, répondit Joham.
—Pourtant… ce quotas disparaît quand tu es avec moi ? Affila Derek avec un sourire enjôleur.


Un doux souvenir qui occupa ses pensées dans la file d’attente. Un pincement au cœur se présentât à lui mais qui ne parvint pas à déprimer le pompier. En revanche, ce qui le perturba était une question toute bête. Que voudrait Wes ? Qu’aimait-il boire ? Cette simple question le laissa silencieux devant la barista. Légèrement abattu, il décida de prendre un thé glacé, idéal pour la chaleur estival. Mais dans l’attente de ses boissons, cette question le torturait encore. C’était bête comme demande, mais elle démontrait la distance que le temps et la colère avaient creusée. Un fossé suffisamment grand pour ne pas savoir ce que son unique frère aimait boire dans un foutu Starbucks.

Sur le chemin pour l’entrée ouest —l’endroit du rendez-vous—, son saboteur interne ne se gênait pas pour poser tout un tas de questions similaires. Aujourd’hui qu’elle était sa couleur préféré ? Son film favori ? Son repas réconfortant ? Même en se basant sur le peu de souvenir qu’il lui restait de son enfance, il devenait difficile d’y répondre. De cette absence de réponse découla la honte, puis la colère. Contre lui-même, mais aussi contre Wes. Tout ceci ne serait pas arrivé s’il n’avait pas été lâche, murmurait cette voix interne qui n’avait qu’unique objectif de foutre le bordel.

Perdu dans divers sentiments et légèrement abattu que Joham attendit son frère. Dix minutes à peine, il le vit. Son allure était remarquable de loin. Pas qu’elle soit extravagante, mais il y avait ce on-ne-sait-quoi qui permettait au cadet de reconnaître son aînée de suite. Et la première chose qui frappa son visage, c’était que le pompier souriait sans s’en rendre compte. A cet instant, il ne s’en rendait pas compte, mais il était heureux de revoir Wes.

Arrivé à sa hauteur, Joham lui tendit sa boisson.

Salut, je ne savais pas ce que tu pourrai boire alors… J’ai prit un truc frais et pas trop sucré. J’espère que tu aimes le sirop de pêche, dit-il avec sourire gêné.

A cet instant, le nuage de négativité avait été soufflé par l’image de Derek, fier de voir ces retrouvailles qu’il espérait tant.


(c) SIAL ; icon kawaiinekoj

Wesley Takagi
Wesley Takagi
To do list rp :
Marley (2) - www | Losers club - www | Joham - www | Debbie (2) - www | Annley (7) - www | Arthur - www

Archivés :
Dgee (1) - www ✓ | Elior (1) - www ✓ | Anneke (1) - www ✓ | Marley - www ✓ | Benjamin - www ✓ | Neal - www ✓ | #TheLift - www ✗ | Bianca - www ✗ | William - www ✓ | Jezabel - www ✓ | Elior (2) - www ✓ | Anneke (2) - www ✓ | Addison - www ✗ | Dgee (2) - www ✗ | Debbie - www ✓ | Andy - www ✗ | Moira & Elior - www ✗ | Elior (3) - www ✓ | Reagan - www ✗ | Janet - www ✓ | Ann (3) - www ✓ | Ann (4) - www ✓ | La bergerie - www ✓ | TC anniv - www ✓ | Ann (5) - www ✓ | Annley (6) - www ✓ | Tya - www
Summary :
Wesley Takagi est le cofondateur et bassiste de Spleen Code, un groupe relativement connu dans le monde du heavy metal américain. Pendant dix ans, sous le pseudo de Wes Tag, il s’est laissé porter par les tournées, toujours en retrait par rapport aux autres membres. Mais au fil du temps, ses aspirations artistiques ont évolué, jusqu’à ce qu’il ne se retrouve plus du tout dans l’œuvre de Spleen Code. De cette divergence sont nées des tensions au sein du groupe. Il y a six mois, Spleen Code a définitivement éclaté.

Depuis, ce n’est pas la grande forme pour Wes. Il est tombé dans l’oubli et, ironie du sort, est incapable d’écrire quelque chose qui le satisfasse. Il vit donc de ses économies et joue des reprises de morceaux de son ancien groupe dans des petites salles ou des bars. Incapable de rester seul, il passe le plus clair de son temps chez sa meilleure amie. Ces derniers temps, il rate à peu près tout ce qu’il entreprend, du coup, il n’entreprend pas grand-chose. C’est le roi des semi-décisions : il a toujours un pied dedans, un pied dehors. Même si ça va pas très fort, c’est le genre de type auquel on s’attache facilement. C’est quelqu’un de drôle, de sarcastique, mais aussi un grand cinéphile et un fan de stand-up. Avec son look de skateur des années 2000, il a tendance à se la jouer nonchalant, mais son détachement sonne toujours un peu faux.
Date d'inscription :
06/10/2020
Messages :
580
Pseudo :
Ada
Player's pronoun :
Elle
Rythme de rp :
Variable, environ 1x/15j
Multinicks :
Olivia Hampton / Naomi Mitchell / Samir Patra
Avatar :
Mike Shinoda + nocreativejuiceleft ♥
Louder Than Words ft Wesley 80920fed60c07e832ac0efd5413a20c9
Age :
40 ans
Nationality :
Américaine
Origins :
Père japonais, mère américaine
Religion :
Agnostique mais s'intéresse beaucoup aux gens qui entretiennent leur spiritualité
Status :
In love with his bestfriend but too much of a loser to say it out loud ♥
Orientation :
Hétérosexuel
Work :
Musicien et songwriter en déshérence, ex-membre d'un groupe à succès qui s'est séparé plus ou moins à cause de lui
Home adress :
East village, Manhattan
Communities :

- The Overkill
- The Outpost
- Juilliard
- El Halito
- Cinéma du Queens
Trigger :
Romantisation des relations abusives
Warning :
Crises d'angoisse, autodépréciation, dépression
To do list rp : Marley (2) - www | Losers club - www | Joham - www | Debbie (2) - www | Annley (7) - www | Arthur - www

Archivés :
Dgee (1) - www ✓ | Elior (1) - www ✓ | Anneke (1) - www ✓ | Marley - www ✓ | Benjamin - www ✓ | Neal - www ✓ | #TheLift - www ✗ | Bianca - www ✗ | William - www ✓ | Jezabel - www ✓ | Elior (2) - www ✓ | Anneke (2) - www ✓ | Addison - www ✗ | Dgee (2) - www ✗ | Debbie - www ✓ | Andy - www ✗ | Moira & Elior - www ✗ | Elior (3) - www ✓ | Reagan - www ✗ | Janet - www ✓ | Ann (3) - www ✓ | Ann (4) - www ✓ | La bergerie - www ✓ | TC anniv - www ✓ | Ann (5) - www ✓ | Annley (6) - www ✓ | Tya - www
Summary : Wesley Takagi est le cofondateur et bassiste de Spleen Code, un groupe relativement connu dans le monde du heavy metal américain. Pendant dix ans, sous le pseudo de Wes Tag, il s’est laissé porter par les tournées, toujours en retrait par rapport aux autres membres. Mais au fil du temps, ses aspirations artistiques ont évolué, jusqu’à ce qu’il ne se retrouve plus du tout dans l’œuvre de Spleen Code. De cette divergence sont nées des tensions au sein du groupe. Il y a six mois, Spleen Code a définitivement éclaté.

Depuis, ce n’est pas la grande forme pour Wes. Il est tombé dans l’oubli et, ironie du sort, est incapable d’écrire quelque chose qui le satisfasse. Il vit donc de ses économies et joue des reprises de morceaux de son ancien groupe dans des petites salles ou des bars. Incapable de rester seul, il passe le plus clair de son temps chez sa meilleure amie. Ces derniers temps, il rate à peu près tout ce qu’il entreprend, du coup, il n’entreprend pas grand-chose. C’est le roi des semi-décisions : il a toujours un pied dedans, un pied dehors. Même si ça va pas très fort, c’est le genre de type auquel on s’attache facilement. C’est quelqu’un de drôle, de sarcastique, mais aussi un grand cinéphile et un fan de stand-up. Avec son look de skateur des années 2000, il a tendance à se la jouer nonchalant, mais son détachement sonne toujours un peu faux.
Date d'inscription : 06/10/2020
Messages : 580
Pseudo : Ada
Player's pronoun : Elle
Rythme de rp : Variable, environ 1x/15j
Multinicks : Olivia Hampton / Naomi Mitchell / Samir Patra
Avatar : Mike Shinoda + nocreativejuiceleft ♥
Louder Than Words ft Wesley 80920fed60c07e832ac0efd5413a20c9
Age : 40 ans
Nationality : Américaine
Origins : Père japonais, mère américaine
Religion : Agnostique mais s'intéresse beaucoup aux gens qui entretiennent leur spiritualité
Status : In love with his bestfriend but too much of a loser to say it out loud ♥
Orientation : Hétérosexuel
Work : Musicien et songwriter en déshérence, ex-membre d'un groupe à succès qui s'est séparé plus ou moins à cause de lui
Home adress : East village, Manhattan
Communities :
- The Overkill
- The Outpost
- Juilliard
- El Halito
- Cinéma du Queens

Trigger : Romantisation des relations abusives
Warning : Crises d'angoisse, autodépréciation, dépression

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:

Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.ivegot99problems.com/t4680-wes-l-ivresse-des-profondeurshttps://www.ivegot99problems.com/t5261-recherches-de-weshttps://www.ivegot99problems.com/t5010-instagram-westag#92724
TW mention de dépression

Si Joham avait envoyé ce fameux message ne serait-ce que trois mois auparavant, Wes se serait dégonflé. Il aurait invoqué une excuse bidon et peu convaincante pour décliner le rendez-vous. Il aurait manqué de courage, comme il en avait manqué la majeure partie de sa vie, en particulier lorsqu’il s’agissait d’affronter son demi-frère. Leur relation fraternelle, il l’avait bêtement bousillée à ses quinze ans, par manque de maturité. Depuis, soit vingt-cinq ans après, ça le minait encore – si Wes n’en avait pas conscience, son psy, lui, avait très vite identifié le problème.

Mais Wes allait mieux. Depuis quelques mois, il incarnait une meilleure version de lui-même, un peu moins lâche, un peu moins pessimiste. Le fantôme de la dépression, oppressant et douloureux, le quittait petit à petit, ne laissant derrière lui que la fierté de s’en être sorti. Oh, Wes ne s’en était pas tiré seul, au contraire, il avait été bien entouré. À commencer par sa petite amie, auprès de qui il avait tiré le courage d’accepter le rendez-vous fixé par Jo.

C’est comme ça qu’il se retrouva à Central Park en plein milieu de l’après-midi, ses mains rendues moites par le stress fourrées dans les poches de son sweat. Joham s'était montré judicieux dans son choix du lieu. Un café aurait été étouffant, Wes préférait l’espace ouvert du parc, il avait l’impression de respirer, le poids sur sa poitrine semblait plus facile à supporter à l’air libre. Car le musicien était terrifié. Il craignait que la discussion ne dégénère, comme elle avait fini par dégénérer à chacune de leurs tentatives de s’adresser la parole. Mais le SMS de Joham témoignait d’une infinie bonne foi, pour preuve le J’espère que tu vas bien qui le concluait. Wes sentait que ça n’était pas seulement une formule de politesse, que son frère se souciait vraiment de son état. Ça le surprenait et le troublait à la fois. Rien de plus normal, après vingt-cinq longues années de guerre froide entre eux.

Malgré sa tentative d’arriver à l’heure, Wes se pointa tout de même avec dix petites minutes de retard, la faute au métro peu fiable et à son organisation douteuse. Non content d’être à la bourre, il n’avait fait aucun effort vestimentaire. De toute façon, il n’en faisait jamais, pas même au mariage de sa mère et de son beau-père, où on lui avait fait comprendre que son jean troué n’était pas adapté au dress code. Personne n’avait su dire si c’était de la provocation ou s’il était simplement à côté de la plaque – un peu des deux, en vérité.

Wes aperçut Jo en premier. Tout un tas de questions envahirent son crâne. Parmi elles : de quoi allaient-ils parler ? Le brun était plutôt bon en matière de small talk avec des inconnus, sauf que là, on ne parlait pas d’un inconnu, on parlait de Jo. Lors du repas de Thanksgiving chez leur mère, l’année dernière, ils n’avaient même pas été foutus de tenir un semblant de conversation normale. L’envie irrationnelle de faire demi-tour le saisit, mais il songea à la tête que tirerait sa copine s’il rentrait bredouille et il se maîtrisa.

Le brun s’approcha de Joham, presque prudemment, comme s’il avait peur de commettre un impair dès la première seconde. « Salut, Jo. » Presque intimidé par le sourire qui ourlait les lèvres du jeune homme, Wes baissa les yeux sur le thé glacé qu’il lui tendait. Il fut obligé d’extirper ses mains profondément enfouies sans ses poches pour s’en saisir. Puis, maladroitement, il bredouilla : « Heu, ouais, t’en fais pas, sirop de pêche c’est parfait. Merci. » Relevant son regard vers Jo, il dut reconnaître, avec un brin de fierté, que son frangin avait belle allure. C’est bien mon petit frère ça, songea-t-il avec satisfaction, avant que son élan d’orgueil soit balayé par ce mélange de honte et de tristesse qu’il connaissait bien. « Désolé, je suis en retard, je suis parti en avance mais j’ai merdé avec le métro, bref, tu me connais. » Wes se mordit l’intérieur de la joue. Non, ils ne se connaissaient pas, c’était bien ça le problème. Jo ne connaissait pas l'adulte qu’était devenu Wes. Les nouvelles que Wes demandait à sa mère les rares fois où il l’avait en visio sur WhatsApp ne lui suffisaient pas non plus à connaître Jo. C’est sur ce triste constat qu’il demanda, toujours avec prudence : « Comment tu vas ? » Et puis, pour rendre la question moins solennelle et le malaise moins palpable, il ajouta : « Ça te dit de marcher un peu ? »
Joham Myong
Joham Myong
To do list rp :
RP en cours:

Wesley Tagaki - www
Summary :
Joham est pompier. Outre les flammes, il a déjà lutté contre l’ostéosarcome, un cancer des os alors qu’il n’était qu’un enfant. Aujourd’hui, il se bats contre le deuil. Il y a deux ans, le jeune homme perdit son mari dans un incendie de niveau 5. Encore maintenant, il porte son alliance. Il reste dans sa caserne car il a peur de perdre le peu qui le lie encore a son époux. Pourtant, il aimerait sincèrement changer de milieu et vivre dans le présent.
Côté famille, il n’en est pas forcément proche. Durant son enfance, son frère ainé, Wes, était son modèle. Mais son cancer n’a pas que fracturé ses os… Traumatisé par ce que vivait la famille, Wes n’a pas su être là pour Jo, laissant des cicatrices mal reconstruites. Alors que Joham voulait vivre de son art, voir son frère y parvenir mais pas lui a été la goutte de trop. Totalement guéri de ce poison, L’adolescent décida de devenir pompier pour se prouver à lui-même et au monde qu’il pouvait devenir une personne forte. Une personne sur qui on peut compter, qui ne faiblit jamais, même sous les flammes. Rencontrer son mari, Derek, a été la plus belle chose qui lui arriva. Il reprit goût à l’art qu’il avait abandonné en étant enfant. Il était heureux. Un bonheur qui n’a duré que six ans, consumé par les flammes. Après cette perte, Jo a stoppé toutes activités artistiques, alors que, au fond de lui, il aimerai en vivre. Mais incapable de trouver la force pour faire son deuil, aujourd’hui, le pompier préféré se fondre dans son travail. Il cache son mal-être en se montrant sarcastique et drôle. C’est un homme courageux qui s’assume et sait se montrer utile à sa communauté.
Date d'inscription :
27/07/2022
Messages :
29
Pseudo :
Paperghost
Player's pronoun :
Elle
Rythme de rp :
1rp/10jours minimum
Multinicks :
Prénom Nom / Prénom Nom / Prénom Nom /
Avatar :
Jay Hayden - J. Aka Reagan Schuyler ici
Louder Than Words ft Wesley 1ig5
Age :
35 ans
Nationality :
Américaine
Origins :
Sa mère est américaine, son père, coréen.
Religion :
Joham est spirituel sans pour autant donner un nom à ce qu’il croit. Un jour, il va prier Jésus, l’autre Kuanyin et encore une fois, une autre divinité. Il pense que les différentes religions ne sont que les différentes facettes d’une même pièce. Il aime penser que, quand il voit un papillon, c’est son défunt mari qui lui rend visite ou un de ses ancêtres.
Status :
Veuf. Il a réussi a vivre quelques histoires, ici et là mais ça n’est jamais aller très loin car son deuil n’est pas encore fait.
Orientation :
Homosexuelle
Work :
Pompier. Désireux de quitter la profession qui lui a volé son mari.
Home adress :
Brooklyn
Communities :
- i need help
- lgbtq center (bénévole)
- THE ROCKY HORROR PICTURE SHOW (grand fan)
- The outpost - bar spectacle (habitué)
- LEA (bénéficiaire)

Trigger :
/Inceste, absence de consentement, les agressions s. sur mineur.e.s
Warning :
/ deuil, décès, pyrophobie, dépression, cancer.
To do list rp : RP en cours:

Wesley Tagaki - www
Summary : Joham est pompier. Outre les flammes, il a déjà lutté contre l’ostéosarcome, un cancer des os alors qu’il n’était qu’un enfant. Aujourd’hui, il se bats contre le deuil. Il y a deux ans, le jeune homme perdit son mari dans un incendie de niveau 5. Encore maintenant, il porte son alliance. Il reste dans sa caserne car il a peur de perdre le peu qui le lie encore a son époux. Pourtant, il aimerait sincèrement changer de milieu et vivre dans le présent.
Côté famille, il n’en est pas forcément proche. Durant son enfance, son frère ainé, Wes, était son modèle. Mais son cancer n’a pas que fracturé ses os… Traumatisé par ce que vivait la famille, Wes n’a pas su être là pour Jo, laissant des cicatrices mal reconstruites. Alors que Joham voulait vivre de son art, voir son frère y parvenir mais pas lui a été la goutte de trop. Totalement guéri de ce poison, L’adolescent décida de devenir pompier pour se prouver à lui-même et au monde qu’il pouvait devenir une personne forte. Une personne sur qui on peut compter, qui ne faiblit jamais, même sous les flammes. Rencontrer son mari, Derek, a été la plus belle chose qui lui arriva. Il reprit goût à l’art qu’il avait abandonné en étant enfant. Il était heureux. Un bonheur qui n’a duré que six ans, consumé par les flammes. Après cette perte, Jo a stoppé toutes activités artistiques, alors que, au fond de lui, il aimerai en vivre. Mais incapable de trouver la force pour faire son deuil, aujourd’hui, le pompier préféré se fondre dans son travail. Il cache son mal-être en se montrant sarcastique et drôle. C’est un homme courageux qui s’assume et sait se montrer utile à sa communauté.
Date d'inscription : 27/07/2022
Messages : 29
Pseudo : Paperghost
Player's pronoun : Elle
Rythme de rp : 1rp/10jours minimum
Multinicks : Prénom Nom / Prénom Nom / Prénom Nom /
Avatar : Jay Hayden - J. Aka Reagan Schuyler ici
Louder Than Words ft Wesley 1ig5
Age : 35 ans
Nationality : Américaine
Origins : Sa mère est américaine, son père, coréen.
Religion : Joham est spirituel sans pour autant donner un nom à ce qu’il croit. Un jour, il va prier Jésus, l’autre Kuanyin et encore une fois, une autre divinité. Il pense que les différentes religions ne sont que les différentes facettes d’une même pièce. Il aime penser que, quand il voit un papillon, c’est son défunt mari qui lui rend visite ou un de ses ancêtres.
Status : Veuf. Il a réussi a vivre quelques histoires, ici et là mais ça n’est jamais aller très loin car son deuil n’est pas encore fait.
Orientation : Homosexuelle
Work : Pompier. Désireux de quitter la profession qui lui a volé son mari.
Home adress : Brooklyn
Communities : - i need help
- lgbtq center (bénévole)
- THE ROCKY HORROR PICTURE SHOW (grand fan)
- The outpost - bar spectacle (habitué)
- LEA (bénéficiaire)

Trigger : /Inceste, absence de consentement, les agressions s. sur mineur.e.s
Warning : / deuil, décès, pyrophobie, dépression, cancer.

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:

Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.ivegot99problems.com/t7199-joham-myong-on-va-bruler-le-feu?nid=12#133547
|
louder than words  ;
Wesley & Joham


La confusion de son frère amusait Joham. Aucune moquerie de sa part, il trouvait ça touchant. Vu l’absence des efforts qui définissait la vie fraternel de Wes, le voir ici relevait du miracle, et Jo le savait très bien. Sa simple présence avait le mérite de lui tirer un sourire et de le conserver sur son visage tâché de rousseurs. Une autre chose était certaine, le plus stressé des frères, c’était bel et bien le musicien. Il suffisait au pompier de voir comment son frère bredouillait une réponse pour le comprendre. Ce dernier accepta la boisson, non sans réjouir Joham.

Symboliquement, cette boisson —et plus généralement ce rendez-vous— était un drapeau blanc planté dans les terres familiales. Joham était fatigué de se battre contre Wesley. Il voulait la paix, mais avant cela, il avait besoin de réponses, d’éclaircissement pour mieux enterrer la hache de guerre. Il avait beaucoup de chemin avant d’en arriver là, mais si Wes était présent, c’est que, d’une certaine manière, lui aussi le voulait. Tout du moins, c’était la conclusion que Jo se faisait dans sa tête. Cette idée, peut-être un brin utopiste le gonflait d’espoir. Un pas après l’autre, il fallait y aller en douceur.

Concernant son retard, le jeune homme signifia d’un geste de la main que ce n’était pas grave. Il était là. C’est tout ce qu’il voulait. T’inquiète pas, je suis habitué à t’attendre. Mais pour une fois, c’est dans de belles conditions. Ce parc change de ma chambre d’hôpital, songea-t-il. Il aurait aimé lui dire ça, mais il se tendit vite compte qu’une blague de ce genre était la bienvenue. L’humour noir l’aidait, mais Jo ignorait si Wes aurait bien réagit face à ce genre de plaisanterie un peu extrême.

Bien sur, allons-y, fit-il en prenant une gorgée de sa boisson chaude.

Il ne répondit pas tout de suite à la question de son frère. Comment allait-il ? Plus difficile à dire qu’on ne peut le penser. Pour éviter que le malaise ne perdure trop longtemps, il répondit en cherchant ses mots.

Et bien, je crois que ça va. C’est un peu les montagnes russes, mais j’apprends à contrôler tout ça. J’essaye. Avec ma psychiatre, le docteur Grayson. C’est une femme formidable. Je la vois depuis quelques semaines pour que je puisse faire le deuil de Derek.

Prononcer ce prénom était difficile, surtout aujourd’hui. Joham n’avait jamais réellement parlé de ce qu’il ressentait depuis la perte de son époux a qui que se soit. Pire encore, c’était bel et bien la première fois qu’il s’ouvrait à ce sujet à son frère. Des premières larmes venaient à perler dans le creux de ses yeux mais il les chassa d’un coup de manche. Ce n’était ni le moment, ni le lieu de se laisser submerger.

Et… J’avance, petit à petit. Je me pose beaucoup de questions, aussi sur lui, sur toi, sur les parents, sur mon boulot. Mais je vais m’en sortir, je sens que je suis sur la bonne route et pour ça, j’ai besoin de ma famille. De toute ma famille.  

Il insista bien sur cette dernière phrase, qui faisait office d’un aveu à demi-mot. Il avait déjà ses parents à ses côtés, mais plus que jamais, la présence de son frère était indispensable. Joham ne pouvait plus vivre d’idéaux, de mots cassés, il tentait d’être enfin complété. Une nouvelle gorgée d’avalé pour se donner du courage. Il regarda son frère, et lui adressa un sourire. Ses yeux étaient rougies par les larmes mais son regard, lui montrait la détermination qu’il avait pour s’en sortir.

Et toi, comment vas-tu ? Tu as une pauvre mine.

Son intérêt pour Wes était sincère. Peut-être pas la plus naturelle au vu de toutes ses années d’absences, mais il voulait vraiment savoir comment son ainé se sentait. Dans le cas où ça n’irait pas, il était même prêt à l’aider. Certaines personnes méritent une seconde chance. Wesley n’était pas parfait, mais il la méritait, cette seconde chance. La psychiatre avait bien insisté sur ce point, et Joham était d’accord pour admettre qu’un vide n’attendait qu’une seule chose ; qu’il revienne.



(c) SIAL ; icon kawaiinekoj

Wesley Takagi
Wesley Takagi
To do list rp :
Marley (2) - www | Losers club - www | Joham - www | Debbie (2) - www | Annley (7) - www | Arthur - www

Archivés :
Dgee (1) - www ✓ | Elior (1) - www ✓ | Anneke (1) - www ✓ | Marley - www ✓ | Benjamin - www ✓ | Neal - www ✓ | #TheLift - www ✗ | Bianca - www ✗ | William - www ✓ | Jezabel - www ✓ | Elior (2) - www ✓ | Anneke (2) - www ✓ | Addison - www ✗ | Dgee (2) - www ✗ | Debbie - www ✓ | Andy - www ✗ | Moira & Elior - www ✗ | Elior (3) - www ✓ | Reagan - www ✗ | Janet - www ✓ | Ann (3) - www ✓ | Ann (4) - www ✓ | La bergerie - www ✓ | TC anniv - www ✓ | Ann (5) - www ✓ | Annley (6) - www ✓ | Tya - www
Summary :
Wesley Takagi est le cofondateur et bassiste de Spleen Code, un groupe relativement connu dans le monde du heavy metal américain. Pendant dix ans, sous le pseudo de Wes Tag, il s’est laissé porter par les tournées, toujours en retrait par rapport aux autres membres. Mais au fil du temps, ses aspirations artistiques ont évolué, jusqu’à ce qu’il ne se retrouve plus du tout dans l’œuvre de Spleen Code. De cette divergence sont nées des tensions au sein du groupe. Il y a six mois, Spleen Code a définitivement éclaté.

Depuis, ce n’est pas la grande forme pour Wes. Il est tombé dans l’oubli et, ironie du sort, est incapable d’écrire quelque chose qui le satisfasse. Il vit donc de ses économies et joue des reprises de morceaux de son ancien groupe dans des petites salles ou des bars. Incapable de rester seul, il passe le plus clair de son temps chez sa meilleure amie. Ces derniers temps, il rate à peu près tout ce qu’il entreprend, du coup, il n’entreprend pas grand-chose. C’est le roi des semi-décisions : il a toujours un pied dedans, un pied dehors. Même si ça va pas très fort, c’est le genre de type auquel on s’attache facilement. C’est quelqu’un de drôle, de sarcastique, mais aussi un grand cinéphile et un fan de stand-up. Avec son look de skateur des années 2000, il a tendance à se la jouer nonchalant, mais son détachement sonne toujours un peu faux.
Date d'inscription :
06/10/2020
Messages :
580
Pseudo :
Ada
Player's pronoun :
Elle
Rythme de rp :
Variable, environ 1x/15j
Multinicks :
Olivia Hampton / Naomi Mitchell / Samir Patra
Avatar :
Mike Shinoda + nocreativejuiceleft ♥
Louder Than Words ft Wesley 80920fed60c07e832ac0efd5413a20c9
Age :
40 ans
Nationality :
Américaine
Origins :
Père japonais, mère américaine
Religion :
Agnostique mais s'intéresse beaucoup aux gens qui entretiennent leur spiritualité
Status :
In love with his bestfriend but too much of a loser to say it out loud ♥
Orientation :
Hétérosexuel
Work :
Musicien et songwriter en déshérence, ex-membre d'un groupe à succès qui s'est séparé plus ou moins à cause de lui
Home adress :
East village, Manhattan
Communities :

- The Overkill
- The Outpost
- Juilliard
- El Halito
- Cinéma du Queens
Trigger :
Romantisation des relations abusives
Warning :
Crises d'angoisse, autodépréciation, dépression
To do list rp : Marley (2) - www | Losers club - www | Joham - www | Debbie (2) - www | Annley (7) - www | Arthur - www

Archivés :
Dgee (1) - www ✓ | Elior (1) - www ✓ | Anneke (1) - www ✓ | Marley - www ✓ | Benjamin - www ✓ | Neal - www ✓ | #TheLift - www ✗ | Bianca - www ✗ | William - www ✓ | Jezabel - www ✓ | Elior (2) - www ✓ | Anneke (2) - www ✓ | Addison - www ✗ | Dgee (2) - www ✗ | Debbie - www ✓ | Andy - www ✗ | Moira & Elior - www ✗ | Elior (3) - www ✓ | Reagan - www ✗ | Janet - www ✓ | Ann (3) - www ✓ | Ann (4) - www ✓ | La bergerie - www ✓ | TC anniv - www ✓ | Ann (5) - www ✓ | Annley (6) - www ✓ | Tya - www
Summary : Wesley Takagi est le cofondateur et bassiste de Spleen Code, un groupe relativement connu dans le monde du heavy metal américain. Pendant dix ans, sous le pseudo de Wes Tag, il s’est laissé porter par les tournées, toujours en retrait par rapport aux autres membres. Mais au fil du temps, ses aspirations artistiques ont évolué, jusqu’à ce qu’il ne se retrouve plus du tout dans l’œuvre de Spleen Code. De cette divergence sont nées des tensions au sein du groupe. Il y a six mois, Spleen Code a définitivement éclaté.

Depuis, ce n’est pas la grande forme pour Wes. Il est tombé dans l’oubli et, ironie du sort, est incapable d’écrire quelque chose qui le satisfasse. Il vit donc de ses économies et joue des reprises de morceaux de son ancien groupe dans des petites salles ou des bars. Incapable de rester seul, il passe le plus clair de son temps chez sa meilleure amie. Ces derniers temps, il rate à peu près tout ce qu’il entreprend, du coup, il n’entreprend pas grand-chose. C’est le roi des semi-décisions : il a toujours un pied dedans, un pied dehors. Même si ça va pas très fort, c’est le genre de type auquel on s’attache facilement. C’est quelqu’un de drôle, de sarcastique, mais aussi un grand cinéphile et un fan de stand-up. Avec son look de skateur des années 2000, il a tendance à se la jouer nonchalant, mais son détachement sonne toujours un peu faux.
Date d'inscription : 06/10/2020
Messages : 580
Pseudo : Ada
Player's pronoun : Elle
Rythme de rp : Variable, environ 1x/15j
Multinicks : Olivia Hampton / Naomi Mitchell / Samir Patra
Avatar : Mike Shinoda + nocreativejuiceleft ♥
Louder Than Words ft Wesley 80920fed60c07e832ac0efd5413a20c9
Age : 40 ans
Nationality : Américaine
Origins : Père japonais, mère américaine
Religion : Agnostique mais s'intéresse beaucoup aux gens qui entretiennent leur spiritualité
Status : In love with his bestfriend but too much of a loser to say it out loud ♥
Orientation : Hétérosexuel
Work : Musicien et songwriter en déshérence, ex-membre d'un groupe à succès qui s'est séparé plus ou moins à cause de lui
Home adress : East village, Manhattan
Communities :
- The Overkill
- The Outpost
- Juilliard
- El Halito
- Cinéma du Queens

Trigger : Romantisation des relations abusives
Warning : Crises d'angoisse, autodépréciation, dépression

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:

Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.ivegot99problems.com/t4680-wes-l-ivresse-des-profondeurshttps://www.ivegot99problems.com/t5261-recherches-de-weshttps://www.ivegot99problems.com/t5010-instagram-westag#92724
TW : mention de deuil, de dépression, de dispute

Wes avait vaguement l’impression d’avancer en terrain miné et chaque mot qu’il prononçait lui faisait retenir son souffle. Pour l’instant, il n’avait pas encore tout fait péter. Sacré coup de bol, sachant qu’à leurs dernières retrouvailles, il avait à peine suffit de quelques phrases échangées pour qu’ils commencent à s’engueuler. Mais Jo semblait sensiblement différent de la dernière fois où il l’avait vu, il paraissait plus serein, moins en colère. Wes lui-même ne se trouvait plus autant sur la défensive. Bref, leur duo était moins explosif qu’auparavant.

Ils firent quelques pas, ce qui donna à Wes l’occasion de détourner son regard pendant que Jo parlait. Regarder ailleurs lui facilitait la tâche. Car si Jo racontait des éléments factuels, sans misérabilisme, ça secouait quand même le musicien. Au prénom de Derek, il tressaillit. Il hésita à dire qu’il aurait aimé mieux connaître le compagnon de son frère, cette personne si importante pour lui, mais il se retint. Il en avait eu l’opportunité à de multiples reprises sans jamais saisir l’occasion, la faute à une bête rancœur. La culpabilité lui donna envie de creuser un trou, là, tout de suite, pour s’y enterrer et disparaître. Au lieu de ça, il déglutit avec difficulté avant d’oser doucement : « C’est bien que tu aies trouvé quelqu’un pour t’aider avec tout ça. Et heu… Je suis désolé. Je ne sais pas si je te l’ai déjà dit, mais je suis désolé pour Derek. »

Il se sentit soudain tout petit, avec ses faux problèmes d’artiste vaguement torturé, en comparaison de son frère et des drames déchirants qu’il avait traversés. L’avalanche de sentiments négatifs (la honte, l’auto-accusation, la douleur) qui s'abattit sur lui le fit vaciller. L’espace d’un instant, il se dit qu’il n’était pas capable de poursuivre la conversation. Qu’entendre tout ça, même à demi-mots, lui était trop difficile. Il avait beau être l'aîné, il se savait tellement moins solide que Joham. Le musicien aurait était incapable de supporter un dixième des combats de son frère. À commencer par le deuil, cette épreuve qu’il n’avait jamais traversée et dont la seule évocation suffisait à l’angoisser. L’idée de perdre Anneke lui était absolument insupportable et il ne parvenait même pas à imaginer le vide que laissait Derek dans la vie de Jo.

Machinalement, du bout de sa manche, il enleva la condensation sur les parois de son gobelet de thé glacé. Son attention accaparée par cette tâche futile, il ne vit pas les quelques larmes s’échapper des yeux de Joham. Je me pose beaucoup de questions sur toi. J’ai besoin de toute ma famille. Les mots se mirent à résonner dans son crâne. Manifestement, Jo réclamait son soutien, sa présence. Il lui demandait d’être courageux, d’arrêter de fuir. Wes hocha la tête pour signifier qu’il comprenait, sans pour autant réussir à émettre autre chose qu’un faible « Je comprends. »

Puis Jo lui retourna la question, relevant le teint pas très frais du brun. Wes haussa les épaules, pas vexé pour un sou. « Oh ça ? (Il fit un geste circulaire pour désigner son propre visage, ses yeux légèrement cernés) T’en fais pas, j’ai juste pas beaucoup dormi, c’est tout. » Il esquissa un sourire timide. « Ça a été un peu compliqué pour moi ces dernières années. Mais ça va mieux. Ça va bien. Je vais voir quelqu’un, aussi. Ça aide bien, mine de rien. » De peur de commettre une maladresse, il s’était montré sibyllin, bien qu'honnête. Il avait édulcoré sa dépression, les journées passées à traîner dans le canapé, profondément malheureux. À côté de l’expérience de Jo, ça lui paraissait ridicule. Pour Wes, tout était parti de la séparation de son groupe de l’époque, bref, rien qui ne semble très grave lorsque c’était mis en perspective. Wes avait aussi évité de mentionner son récent couple. Ça lui semblait malvenu.

Je me pose beaucoup de questions sur toi. La phrase s’imprima à nouveau dans son esprit. Le pauvre Je comprends qu’il avait murmuré pour toute réponse lui parut soudain dérisoire. Jo méritait un peu plus que ces deux petits mots émis du bout des lèvres. Rassemblant son courage, Wes prit une grande inspiration et se décida enfin à mettre les pieds dans le plat. « J’ai pas vraiment été un frère modèle, pas vrai ? »
Joham Myong
Joham Myong
To do list rp :
RP en cours:

Wesley Tagaki - www
Summary :
Joham est pompier. Outre les flammes, il a déjà lutté contre l’ostéosarcome, un cancer des os alors qu’il n’était qu’un enfant. Aujourd’hui, il se bats contre le deuil. Il y a deux ans, le jeune homme perdit son mari dans un incendie de niveau 5. Encore maintenant, il porte son alliance. Il reste dans sa caserne car il a peur de perdre le peu qui le lie encore a son époux. Pourtant, il aimerait sincèrement changer de milieu et vivre dans le présent.
Côté famille, il n’en est pas forcément proche. Durant son enfance, son frère ainé, Wes, était son modèle. Mais son cancer n’a pas que fracturé ses os… Traumatisé par ce que vivait la famille, Wes n’a pas su être là pour Jo, laissant des cicatrices mal reconstruites. Alors que Joham voulait vivre de son art, voir son frère y parvenir mais pas lui a été la goutte de trop. Totalement guéri de ce poison, L’adolescent décida de devenir pompier pour se prouver à lui-même et au monde qu’il pouvait devenir une personne forte. Une personne sur qui on peut compter, qui ne faiblit jamais, même sous les flammes. Rencontrer son mari, Derek, a été la plus belle chose qui lui arriva. Il reprit goût à l’art qu’il avait abandonné en étant enfant. Il était heureux. Un bonheur qui n’a duré que six ans, consumé par les flammes. Après cette perte, Jo a stoppé toutes activités artistiques, alors que, au fond de lui, il aimerai en vivre. Mais incapable de trouver la force pour faire son deuil, aujourd’hui, le pompier préféré se fondre dans son travail. Il cache son mal-être en se montrant sarcastique et drôle. C’est un homme courageux qui s’assume et sait se montrer utile à sa communauté.
Date d'inscription :
27/07/2022
Messages :
29
Pseudo :
Paperghost
Player's pronoun :
Elle
Rythme de rp :
1rp/10jours minimum
Multinicks :
Prénom Nom / Prénom Nom / Prénom Nom /
Avatar :
Jay Hayden - J. Aka Reagan Schuyler ici
Louder Than Words ft Wesley 1ig5
Age :
35 ans
Nationality :
Américaine
Origins :
Sa mère est américaine, son père, coréen.
Religion :
Joham est spirituel sans pour autant donner un nom à ce qu’il croit. Un jour, il va prier Jésus, l’autre Kuanyin et encore une fois, une autre divinité. Il pense que les différentes religions ne sont que les différentes facettes d’une même pièce. Il aime penser que, quand il voit un papillon, c’est son défunt mari qui lui rend visite ou un de ses ancêtres.
Status :
Veuf. Il a réussi a vivre quelques histoires, ici et là mais ça n’est jamais aller très loin car son deuil n’est pas encore fait.
Orientation :
Homosexuelle
Work :
Pompier. Désireux de quitter la profession qui lui a volé son mari.
Home adress :
Brooklyn
Communities :
- i need help
- lgbtq center (bénévole)
- THE ROCKY HORROR PICTURE SHOW (grand fan)
- The outpost - bar spectacle (habitué)
- LEA (bénéficiaire)

Trigger :
/Inceste, absence de consentement, les agressions s. sur mineur.e.s
Warning :
/ deuil, décès, pyrophobie, dépression, cancer.
To do list rp : RP en cours:

Wesley Tagaki - www
Summary : Joham est pompier. Outre les flammes, il a déjà lutté contre l’ostéosarcome, un cancer des os alors qu’il n’était qu’un enfant. Aujourd’hui, il se bats contre le deuil. Il y a deux ans, le jeune homme perdit son mari dans un incendie de niveau 5. Encore maintenant, il porte son alliance. Il reste dans sa caserne car il a peur de perdre le peu qui le lie encore a son époux. Pourtant, il aimerait sincèrement changer de milieu et vivre dans le présent.
Côté famille, il n’en est pas forcément proche. Durant son enfance, son frère ainé, Wes, était son modèle. Mais son cancer n’a pas que fracturé ses os… Traumatisé par ce que vivait la famille, Wes n’a pas su être là pour Jo, laissant des cicatrices mal reconstruites. Alors que Joham voulait vivre de son art, voir son frère y parvenir mais pas lui a été la goutte de trop. Totalement guéri de ce poison, L’adolescent décida de devenir pompier pour se prouver à lui-même et au monde qu’il pouvait devenir une personne forte. Une personne sur qui on peut compter, qui ne faiblit jamais, même sous les flammes. Rencontrer son mari, Derek, a été la plus belle chose qui lui arriva. Il reprit goût à l’art qu’il avait abandonné en étant enfant. Il était heureux. Un bonheur qui n’a duré que six ans, consumé par les flammes. Après cette perte, Jo a stoppé toutes activités artistiques, alors que, au fond de lui, il aimerai en vivre. Mais incapable de trouver la force pour faire son deuil, aujourd’hui, le pompier préféré se fondre dans son travail. Il cache son mal-être en se montrant sarcastique et drôle. C’est un homme courageux qui s’assume et sait se montrer utile à sa communauté.
Date d'inscription : 27/07/2022
Messages : 29
Pseudo : Paperghost
Player's pronoun : Elle
Rythme de rp : 1rp/10jours minimum
Multinicks : Prénom Nom / Prénom Nom / Prénom Nom /
Avatar : Jay Hayden - J. Aka Reagan Schuyler ici
Louder Than Words ft Wesley 1ig5
Age : 35 ans
Nationality : Américaine
Origins : Sa mère est américaine, son père, coréen.
Religion : Joham est spirituel sans pour autant donner un nom à ce qu’il croit. Un jour, il va prier Jésus, l’autre Kuanyin et encore une fois, une autre divinité. Il pense que les différentes religions ne sont que les différentes facettes d’une même pièce. Il aime penser que, quand il voit un papillon, c’est son défunt mari qui lui rend visite ou un de ses ancêtres.
Status : Veuf. Il a réussi a vivre quelques histoires, ici et là mais ça n’est jamais aller très loin car son deuil n’est pas encore fait.
Orientation : Homosexuelle
Work : Pompier. Désireux de quitter la profession qui lui a volé son mari.
Home adress : Brooklyn
Communities : - i need help
- lgbtq center (bénévole)
- THE ROCKY HORROR PICTURE SHOW (grand fan)
- The outpost - bar spectacle (habitué)
- LEA (bénéficiaire)

Trigger : /Inceste, absence de consentement, les agressions s. sur mineur.e.s
Warning : / deuil, décès, pyrophobie, dépression, cancer.

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:

Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.ivegot99problems.com/t7199-joham-myong-on-va-bruler-le-feu?nid=12#133547
|
louder than words  ;
Wesley & Joham


Bien que le sujet ne conversation n’était propice aux sourires, Jo ne pouvait s’en empêcher. Il ne contrôlait pas la façon dont son corps réagissait aux propres de Wes. Des mots dits avec une certaine pudeur mais qui méritaient d’exister et surtout d’apporter un peu de chaleur. Une simple allumette grillée qui se montrait capable d’embraser une forêt.

On pouvait bien voir que le pompier tentait de contenir ce sourire mais l‘idée même de se tenir à côté de son frère, sans dispute, sans colère était vivifiante. Joham sentait bien que son frère marchait sur des œufs, tout du moins que c’était probablement l’impression qu’il avait. Dans son fort intérieur, et s’ils avaient inversé leur place, Jo ressentirait la même chose. Alors, en l’écoutant, il s’avait que des maladresses pouvaient arriver mais que surtout, elles n’avaient pas but d’être des armes. Tout ceci était nouveau pour eux. Et ensemble, ils allaient, —Jo l’espérait fortement— redécouvrir leur fraternité à parti d’aujourd’hui. Ils auront des hauts et des bas, mais le pompier se promettait de plus revivre ce qu’ils avaient vécu, dans le passé.

La dernière question de Wesley étonna Jo. En continuant de marcher, il prit un court instant pour réfléchir. Bien sur que Wes a été un exemple de ce qu’un frère ne devrait pas être. Si c’était une promotion universitaire, il aurait probablement été major de son cursus. Mais était-ce nécessaire de le dire sous cette forme ? Cet instant silencieux lui donna le temps nécessaire pour mettre une forme dans son ressenti. Aujourd’hui, il n’était pas question de cacher des vérités qui, de toute façon, l’ont été trop longtemps.

Et bien, pour être parfaitement honnête, pas vraiment. Si on se base sur des données empiriques, tu as abandonné ton petit frère atteint d’un cancer des os.  Tu n’es venu que trop rarement me voir à l’hôpital alors que tu étais mon superman, mon héros, cette inspiration qui tous les jours me nourrissait de force et d’art. Alors, oui, tu n’as pas été un excellent frère, dans le passé.

Les mots étaient durs, mais le ton employé par Joham était calme. Il n’y avait aucune rancoeur dans sa voix. Il poursuivit sa réponse après avoir avalé une gorgée de sa boisson.

Mais tu sais, je pense que tu t’aies assez torturer pour ça. Aujourd’hui, j’aimerai pouvoir en discuter avec toi, que tu me parles de ce que tu as ressenti car tout à commencer avec mon cancer. Qe je puisse, pour une seul et unique fois, te dire les mots durs mais les mots de ce que j’ai ressenti comme l’une des pires choses de ma vie. Je voudrais qu’on parle de tout ça et qu’on enterre la hache de guerre. Je suis fatigué d’être seul et de n’avoir un frère qu’en théorie.

Jo eut un sourire jaune avant de s’arrêter de marcher et de faire face à son frère.

Pour autant, je ne suis pas parfait et j’ai commis des erreurs. Pleins. Et je voudrais te donner un temps pour que toi aussi, tu puisses m’en parler. Tu sais, de ces moments ou tu aurais aimé que je sois là pour toi. Plus de secret, plus d’hypocrisie. Je voudrais vraiment qu’après cette conversation tu saches que je suis maintenant là pour toi. J’ai été aveuglé pendant des années par cette colère, puis par une douloureuse indifférence. Même Derek n’arrivait pas à me faire changer d’avis à ton sujet… Le perdre…

Une nouvelle fois, des larmes venaient à perler dans le coin de ses yeux et son regard montrait qu’il était déterminé. Déterminé à se battre contre ses propres démons. Joham ne voulait plus se laisser mener par sa vie et ses peurs.

Le perdre ma fait comprendre qu’on saura jamais de quoi la vie est faite. Qui sait si demain je n’aurai pas un nouveau cancer, une poutre en feu sur le corps… Et je ne veux pas me dire qu’à la conclusion de ma vie —peut importe à quel moment elle sera et j’espère que c’est dans au moins cinquante ans— je n’aurai pas essayé de retrouver mon frère que j’aime et qu’au fond, j’ai toujours aimé.

Le jeune homme haussa les épaules avec un rire nerveux. L’idée qu’il pouvait mourir à n’importe quelque moment l’angoissait beaucoup, surtout depuis la mort de Derek.  Mais il travaillait sur cette peur et il était plus que motivé à la vaincre.


(c) SIAL ; icon kawaiinekoj

Wesley Takagi
Wesley Takagi
To do list rp :
Marley (2) - www | Losers club - www | Joham - www | Debbie (2) - www | Annley (7) - www | Arthur - www

Archivés :
Dgee (1) - www ✓ | Elior (1) - www ✓ | Anneke (1) - www ✓ | Marley - www ✓ | Benjamin - www ✓ | Neal - www ✓ | #TheLift - www ✗ | Bianca - www ✗ | William - www ✓ | Jezabel - www ✓ | Elior (2) - www ✓ | Anneke (2) - www ✓ | Addison - www ✗ | Dgee (2) - www ✗ | Debbie - www ✓ | Andy - www ✗ | Moira & Elior - www ✗ | Elior (3) - www ✓ | Reagan - www ✗ | Janet - www ✓ | Ann (3) - www ✓ | Ann (4) - www ✓ | La bergerie - www ✓ | TC anniv - www ✓ | Ann (5) - www ✓ | Annley (6) - www ✓ | Tya - www
Summary :
Wesley Takagi est le cofondateur et bassiste de Spleen Code, un groupe relativement connu dans le monde du heavy metal américain. Pendant dix ans, sous le pseudo de Wes Tag, il s’est laissé porter par les tournées, toujours en retrait par rapport aux autres membres. Mais au fil du temps, ses aspirations artistiques ont évolué, jusqu’à ce qu’il ne se retrouve plus du tout dans l’œuvre de Spleen Code. De cette divergence sont nées des tensions au sein du groupe. Il y a six mois, Spleen Code a définitivement éclaté.

Depuis, ce n’est pas la grande forme pour Wes. Il est tombé dans l’oubli et, ironie du sort, est incapable d’écrire quelque chose qui le satisfasse. Il vit donc de ses économies et joue des reprises de morceaux de son ancien groupe dans des petites salles ou des bars. Incapable de rester seul, il passe le plus clair de son temps chez sa meilleure amie. Ces derniers temps, il rate à peu près tout ce qu’il entreprend, du coup, il n’entreprend pas grand-chose. C’est le roi des semi-décisions : il a toujours un pied dedans, un pied dehors. Même si ça va pas très fort, c’est le genre de type auquel on s’attache facilement. C’est quelqu’un de drôle, de sarcastique, mais aussi un grand cinéphile et un fan de stand-up. Avec son look de skateur des années 2000, il a tendance à se la jouer nonchalant, mais son détachement sonne toujours un peu faux.
Date d'inscription :
06/10/2020
Messages :
580
Pseudo :
Ada
Player's pronoun :
Elle
Rythme de rp :
Variable, environ 1x/15j
Multinicks :
Olivia Hampton / Naomi Mitchell / Samir Patra
Avatar :
Mike Shinoda + nocreativejuiceleft ♥
Louder Than Words ft Wesley 80920fed60c07e832ac0efd5413a20c9
Age :
40 ans
Nationality :
Américaine
Origins :
Père japonais, mère américaine
Religion :
Agnostique mais s'intéresse beaucoup aux gens qui entretiennent leur spiritualité
Status :
In love with his bestfriend but too much of a loser to say it out loud ♥
Orientation :
Hétérosexuel
Work :
Musicien et songwriter en déshérence, ex-membre d'un groupe à succès qui s'est séparé plus ou moins à cause de lui
Home adress :
East village, Manhattan
Communities :

- The Overkill
- The Outpost
- Juilliard
- El Halito
- Cinéma du Queens
Trigger :
Romantisation des relations abusives
Warning :
Crises d'angoisse, autodépréciation, dépression
To do list rp : Marley (2) - www | Losers club - www | Joham - www | Debbie (2) - www | Annley (7) - www | Arthur - www

Archivés :
Dgee (1) - www ✓ | Elior (1) - www ✓ | Anneke (1) - www ✓ | Marley - www ✓ | Benjamin - www ✓ | Neal - www ✓ | #TheLift - www ✗ | Bianca - www ✗ | William - www ✓ | Jezabel - www ✓ | Elior (2) - www ✓ | Anneke (2) - www ✓ | Addison - www ✗ | Dgee (2) - www ✗ | Debbie - www ✓ | Andy - www ✗ | Moira & Elior - www ✗ | Elior (3) - www ✓ | Reagan - www ✗ | Janet - www ✓ | Ann (3) - www ✓ | Ann (4) - www ✓ | La bergerie - www ✓ | TC anniv - www ✓ | Ann (5) - www ✓ | Annley (6) - www ✓ | Tya - www
Summary : Wesley Takagi est le cofondateur et bassiste de Spleen Code, un groupe relativement connu dans le monde du heavy metal américain. Pendant dix ans, sous le pseudo de Wes Tag, il s’est laissé porter par les tournées, toujours en retrait par rapport aux autres membres. Mais au fil du temps, ses aspirations artistiques ont évolué, jusqu’à ce qu’il ne se retrouve plus du tout dans l’œuvre de Spleen Code. De cette divergence sont nées des tensions au sein du groupe. Il y a six mois, Spleen Code a définitivement éclaté.

Depuis, ce n’est pas la grande forme pour Wes. Il est tombé dans l’oubli et, ironie du sort, est incapable d’écrire quelque chose qui le satisfasse. Il vit donc de ses économies et joue des reprises de morceaux de son ancien groupe dans des petites salles ou des bars. Incapable de rester seul, il passe le plus clair de son temps chez sa meilleure amie. Ces derniers temps, il rate à peu près tout ce qu’il entreprend, du coup, il n’entreprend pas grand-chose. C’est le roi des semi-décisions : il a toujours un pied dedans, un pied dehors. Même si ça va pas très fort, c’est le genre de type auquel on s’attache facilement. C’est quelqu’un de drôle, de sarcastique, mais aussi un grand cinéphile et un fan de stand-up. Avec son look de skateur des années 2000, il a tendance à se la jouer nonchalant, mais son détachement sonne toujours un peu faux.
Date d'inscription : 06/10/2020
Messages : 580
Pseudo : Ada
Player's pronoun : Elle
Rythme de rp : Variable, environ 1x/15j
Multinicks : Olivia Hampton / Naomi Mitchell / Samir Patra
Avatar : Mike Shinoda + nocreativejuiceleft ♥
Louder Than Words ft Wesley 80920fed60c07e832ac0efd5413a20c9
Age : 40 ans
Nationality : Américaine
Origins : Père japonais, mère américaine
Religion : Agnostique mais s'intéresse beaucoup aux gens qui entretiennent leur spiritualité
Status : In love with his bestfriend but too much of a loser to say it out loud ♥
Orientation : Hétérosexuel
Work : Musicien et songwriter en déshérence, ex-membre d'un groupe à succès qui s'est séparé plus ou moins à cause de lui
Home adress : East village, Manhattan
Communities :
- The Overkill
- The Outpost
- Juilliard
- El Halito
- Cinéma du Queens

Trigger : Romantisation des relations abusives
Warning : Crises d'angoisse, autodépréciation, dépression

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:

Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.ivegot99problems.com/t4680-wes-l-ivresse-des-profondeurshttps://www.ivegot99problems.com/t5261-recherches-de-weshttps://www.ivegot99problems.com/t5010-instagram-westag#92724
TW : maladie, dépression

Wes ne savait plus vraiment qui de Joham ou lui, à cet instant, était le vrai grand frère. La maturité rayonnante de Jo le frappa. Il lui semblait qu'il redécouvrait la personne qui se tenait à ses côtés, un homme patient et assagi, diamétralement opposé au souvenir qu'il gardait de lui lors de leur dernière réunion de famille. Il se sentit tout à coup bête et tellement, tellement puéril. Leur petite guerre n'aurait jamais dû durer si longtemps et il s'en voulait d'avoir attendu que Jo fasse le premier pas.

À sa question maladroite, Joham répondit avec une sincérité désarmante. Wes était celui qui avait mis les pieds dans le plat, il s'attendait à ce que Jo allait dire, pourtant la violence de ses propos lui noua la gorge. Les mots "abandonner ton frère" et "mon héros" le frappèrent de plein fouet. Incapable de parler, il se contenta d'écouter – de toute façon, il aurait été malvenu de couper Jo alors que celui-ci vidait son sac. Malgré tout, étrangement, Wes lui était reconnaissant de ne pas arrondir les angles. Il avait besoin d'entendre tout ça, de se débarrasser une fois pour toutes des non-dits, aussi douloureux ces reproches tus pendant des années soient-ils.

À la fin du discours de Joham, Wes, bouleversé, eut besoin de quelques pas en silence pour ordonner ses pensées. J'aimerais que tu me parles de ce que tu as ressenti… Wesley comptait commencer par ça, par cette facette du récit qu'il n'avait jamais confiée à personne, pas même à son psy, pas même à Ann alors qu’elle savait tout de lui. Incertain, il se lança : « Quand maman m'a appris ta maladie, j'ai passé trois jours enfermé dans ma chambre, je refusais de lui parler, je crois que j'en voulais au monde entier, parce que c'était incompréhensible. Pourquoi toi, ça n'avait pas de sens, j'avais aucun contrôle sur ce qu'il t'arrivait et ça me faisait peur. » Nerveux, le musicien mordilla la peau autour de son pouce, avant de conscientiser ce geste parasite et de baisser sa main. « J'ai eu très peur. C'est pas pour me dédouaner, mais personne n'a pris le temps de m'expliquer qu'il y avait des chances pour que ça se passe bien, moi j'avais en tête toutes ces scènes dans les films qui ne se terminent jamais bien. »

Wes ferma une seconde les yeux, bénissant encore une fois le choix de l'endroit, car l'air frais le calmait un peu. « Je sais pas si tu t'en souviens, la première fois que je suis venu à l'hôpital… Jeez, même aujourd'hui j'arrive pas à en parler. » Lui qui s'était promis de ne pas pleurer commençait à montrer de sérieux signes de faiblesse. Immédiatement après, le musicien ressentit le besoin d'évoquer un souvenir plus heureux. « Peut-être que maman te l'a raconté, mais quand elle m'a annoncé qu'elle était enceinte, j'étais si heureux d'avoir un petit frère. J'ai pas été jaloux une seule seconde. » Le souvenir le fit sourire, chassant les larmes qui menaçaient de poindre – son lui enfant, surexcité par la nouvelle, si pressé de trimbaler son petit frère partout avec lui alors que celui-ci n'en était encore qu'au stade d'amas de cellules.

« Quand t'as commencé à aller mieux, j'ai eu tellement honte. J'étais même plus capable de te regarder. Et puis tout s'est enchaîné, la Juilliard, je suis parti, les premiers mois je suis rentré tous les weekends, et après j'arrivais plus à t'affronter, alors j'ai espacé, jusqu'à ne plus rentrer du tout. Après j'ai eu mon groupe, on a pas mal voyagé, ça me donnait une bonne excuse pour louper Thanksgiving. Je regrette, tu sais ? » Ces derniers mots le libérèrent d'un poids. Enfin, il faisait son mea culpa et apaisait la honte vivace qui ne le quittait plus depuis leur adolescence. Le brun baissa les yeux sur ce thé glacé qu'il n'avait pas encore touché, pensif. Puisque Jo lui demanda de parler des moments où il s'était senti seul au monde, il s'exécuta : « Quand je te disais que les derniers mois ont été difficiles… Hum, mon psy a appelé ça une dépression. Ça a vraiment pas été drôle, je ne me levais même plus le matin, pour quoi faire ? Je… Je sais pas pourquoi je te raconte ça, je veux pas avoir l'air du mec qui s'apitoie, pas du tout, je suis pas à plaindre. » Réalisant tout à coup qu'il avait beaucoup parlé, trop peut-être, il se tut brusquement. Il fallut attendre quelques minutes supplémentaires pour qu'il ose à nouveau ouvrir la bouche : « Moi aussi, j'en ai assez de n'être qu'une théorie. »
Contenu sponsorisé