Le Deal du moment : -41%
PNY CS900 – SSD interne – 1 To – ...
Voir le deal
59.99 €


reduce, reuse, recycle | samir

Jessica Doyle
Jessica Doyle
To do list rp :
Samir - www
Naomi - www
Bonnie - www
Andrew - www
Yung-jae - www
Lenny - www
Robin & Scarlett - www
Summary :
Rédactrice en chef du magazine féministe qu'elle a créé avec des amies, Jessica vit à New-York depuis plusieurs années et est originaire du New Jersey voisin. Elle en garde un goût prononcé pour les imprimés léopard et les boucles d'oreilles anneaux, mais il ne faut pas se méprendre pour autant, elle a fréquenté la prestigieuse université d'Oberlin, même si elle n'a pas terminé. Après ça, elle a roulé sa bosse un peu partout dans le pays, occupant plusieurs petits boulots, travaillant sur des documentaires avec ses potes, s'essayant même à l'écriture infructueuse d'un roman. Aujourd'hui, elle vit sa meilleure vie ou, du moins, pas loin!
Date d'inscription :
27/10/2021
Messages :
147
Pseudo :
tara
Player's pronoun :
elle
Rythme de rp :
en théorie, 1 fois par semaine
Multinicks :
Debbie Sinclair & Marisol Murphy-Paredes & Sutton Young & Josh Munroe & Beatrice Baker
Avatar :
Kacey Musgraves + valtersen (avatar) + didntsayfuckingyee & helpersofindie (gifs) + vent parisien (code) + taylor swift (lyrics)
reduce, reuse, recycle | samir 4d86878d0daaea200f1e43a777d6be3ad0bb6c2a
Age :
33 ans
Nationality :
américaine
Origins :
irlandaises et italiennes
Religion :
anciennement catholique
Status :
célibataire
Orientation :
lesbienne
Work :
co-fondatrice et rédactrice en chef d'un magazine féministe, She Said She Said
Home adress :
poppy building, oak complex, queens
Communities :
Oak Complex, LGBT Center, Park Avenue Plaza
Trigger :
ras
Warning :
sexisme (au travail en particulier)
To do list rp : Samir - www
Naomi - www
Bonnie - www
Andrew - www
Yung-jae - www
Lenny - www
Robin & Scarlett - www
Summary : Rédactrice en chef du magazine féministe qu'elle a créé avec des amies, Jessica vit à New-York depuis plusieurs années et est originaire du New Jersey voisin. Elle en garde un goût prononcé pour les imprimés léopard et les boucles d'oreilles anneaux, mais il ne faut pas se méprendre pour autant, elle a fréquenté la prestigieuse université d'Oberlin, même si elle n'a pas terminé. Après ça, elle a roulé sa bosse un peu partout dans le pays, occupant plusieurs petits boulots, travaillant sur des documentaires avec ses potes, s'essayant même à l'écriture infructueuse d'un roman. Aujourd'hui, elle vit sa meilleure vie ou, du moins, pas loin!
Date d'inscription : 27/10/2021
Messages : 147
Pseudo : tara
Player's pronoun : elle
Rythme de rp : en théorie, 1 fois par semaine
Multinicks : Debbie Sinclair & Marisol Murphy-Paredes & Sutton Young & Josh Munroe & Beatrice Baker
Avatar : Kacey Musgraves + valtersen (avatar) + didntsayfuckingyee & helpersofindie (gifs) + vent parisien (code) + taylor swift (lyrics)
reduce, reuse, recycle | samir 4d86878d0daaea200f1e43a777d6be3ad0bb6c2a
Age : 33 ans
Nationality : américaine
Origins : irlandaises et italiennes
Religion : anciennement catholique
Status : célibataire
Orientation : lesbienne
Work : co-fondatrice et rédactrice en chef d'un magazine féministe, She Said She Said
Home adress : poppy building, oak complex, queens
Communities : Oak Complex, LGBT Center, Park Avenue Plaza
Trigger : ras
Warning : sexisme (au travail en particulier)

#beyourself
Chronologie:
Liens:
Passions:

Voir le profil de l'utilisateurhttps://www.ivegot99problems.com/t6608-jessica-in-a-world-of-squares-maybe-you-re-just-roundhttps://www.ivegot99problems.com/t4979-recherches-de-marisol-debbie-sutton-jessica
Jessica s'est comme qui dirait, levée du pied gauche. Non pas qu'elle soit un rayon de soleil au quotidien, mais elle s'efforce en général d'être d'une humeur plaisante avec ses employées et de prendre la vie du bon côté. Mais aujourd'hui. Aujourd'hui, la journaliste est énervée après la terre entière. La chanteuse qui les a planté pour leur couverture du prochain numéro, obligeant une bonne partie de l'équipe à trouver des alternatives en panique. Sa mère, qui insiste pour l'appeler et lui dire que "Andrew n'a pas l'air dans son assiette" et l'oblige à se mordre la langue pour ne pas répondre "ben oui, encore heureux." Andrew lui-même, son existence toute entière lui provoquant encore une rage indescriptible par moment. Leurs politiciens inutiles (sauf AOC, we stand AOC) et le système capitaliste corrompu et au bord de la faillite qui régit toute son existence. Les gens qui ne marchent pas du bon côté dans le métro. Les gens qui ne marchent pas assez vite. Les touristes qui prennent tout le trottoir. Les mamies qui ne ramassent pas les crottes de leurs caniches moches. Les mecs relous qui la sifflent dans la rue. Le café dégueulasse mystérieusement apparu en salle de pause à 16h.

Sachant s'avouer vaincue, Jess décide d'admettre qu'elle n'arrivera à rien aujourd'hui et finit donc par rentrer chez elle, ce qui lui vaut son long d'agacement dans les transports en commun. Mais elle finit par tourner la clé de son appartement et s'apprête à soupirer d'aise, quand elle voit le grand carton posé dans son entrée. Le recyclage qu'elle a posé là ce matin, dans le but de le descendre et qu'elle a manifestement oublié. Un carton qui va la hanter et l'agacer s'il reste là. Plus à ça près face à la journée moisie qui l'attend, elle ne prend pas la peine d'enlever ses chaussures et s'empare des déchets pour aller balancer tout ça au local à poubelles.

En entrant, elle croise un visage familier, le jeune homme charmant qui habite à l'étage du dessous, en face de chez Arthur. Du moins, charmant en apparence, car cela fait des semaines que la journaliste en a fait sa némésis. Elle le soupçonne en effet a) d'être un start-uppeur insupportable et b) de ne pas trier ses poubelles. Des deux crimes, elle ne sait quel est le pire. Elle marmonne donc à peine un bonsoir au brun, qui quitte les lieux. Alors que Jess balance ses papiers et autres matériaux recyclables, elle constate encore une fois qu'il y a des restes alimentaires dans le bac de tri et du carton dans la poubelle classique. Animée par la colère du juste - et l'envie de passer ses nerfs sur quelqu'un - elle décide que trop c'est trop. Le pauvre gars tombe au mauvais moment, mais il n'avait qu'à faire un effort, aussi.

« HEY! » La voix tonitruante de Jess résonne dans tout le hall, prouvant encore une fois l'utilité de grandir dans une famille italiano-irlandaise animée. Le jeune homme ne peut que l'entendre et se retourner, n'ayant pas eu le temps d'aller bien loin. « Oui toi là! Ca te tuerait de jeter correctement tes déchets pour une fois? Sérieusement, c'est pas compliqué quoi, c'est pas comme si la planète était en train de crever, merde, tu peux jeter un papier dans la poubelle jaune et tes paquets de ramen dans la noire, non? » Y est-elle allée un peu fort, alors qu'elle n'a pas la moindre preuve qu'il s'agit bien du coupable? Sans doute, mais tout savoir vivre l'a abandonné et elle en subira les conséquences s'il le faut.